Des sans-dents aux « sans-pass », chronique d’un mépris

« Donc ça va être primauté aux vaccinés et vie de merde pour les non-vaccinés » : ainsi s’exprime le « conseiller d’un ministre de premier plan ». Cette phrase est à l’image de la politique sanitaire française. L’un des objectifs avoués des décisions du 14 juillet rendant le pacte sanitaire obligatoire dans la vie quotidienne est de faire pression pour obliger les Français à se faire vacciner. L’obligation de présenter un pass sanitaire pour s’asseoir à la terrasse d’un café est emblématique de ce choix. Elle ne sert évidemment à rien sur le plan pratique : en extérieur et en respectant des règles de distance, les risques de contamination sont inexistants, en tout cas pas pire que dans la rue ou les transports. Le symbole est terrifiant: une partie de la population, qui pour une raison ou pour une autre, ne dispose pas d’un pass sanitaire, est traitée en pestiférée et exclue de la vie sociale dont l’accès à la terrasse d’un café est emblématique. Elle semble poser les bases d’un contrôle numérique de la société dans lequel tout le monde est le gendarme de tout le monde: il est légitime de s’interroger sur cette orientation et de s’y opposer. Le choix d’empoisonner la vie des personnes pour les contraindre à se vacciner dégage le pouvoir politique de sa responsabilité qui découlerait d’une obligation vaccinale pour les personnes à risque ne présentant pas de contre-indication. Il repose tout entier sur l’idéologie du mépris, une vision de la population, des sans-dents aux sans-pass, autorisant les brimades et jusqu’à « une vie de merde » pour infléchir son comportement. De même, le discours quasi officiel qui consiste à dramatiser ou se montrer alarmiste pour propager la peur relève de la même logique, une vision « des gens » assimilés à la « populace », la vile multitude méprisable et indéfiniment manipulable, des sans-dents aux Gaulois réfractaires. La vérité, c’est que tout ce schéma est entièrement fondé sur le mensonge. Voyez encore les statistiques superbement tenues par le journal le Monde (pardon, je me répète, mais il faut répéter la vérité contre le mensonge). La situation présente sur l’ensemble du territoire n’a rien d’apocalyptique ni même d’alarmant. Désormais, le niveau de mortalité quotidienne semble se maintenir à un niveau à peu près équivalent à ce qu’il était avant l’épidémie. Toute mort est évidemment regrettable mais le covid 19 n’est qu’une partie infime du nombre total des décès dont sans doute beaucoup évitables (accidents, drogue, alcool, tabac, cholestérol). Pire, le discours selon lequel les brimades, humiliations, violation des droits de la personne depuis mi-juillet – à l’image des terrasses de café – seraient à l’origine d’une prise de conscience et d’une augmentation des vaccinations est profondément mensonger: la hausse du nombre des vaccinations sur une base volontaire est continue et constante depuis plusieurs mois: la méchanceté publique, le chantage et le mépris n’y ont strictement rien changé. Voir toujours les statistiques du Monde. En ce moment nous atteignons le paroxysme de l’idéologie du mépris. Le mal absolu de la politique française: ils prennent les Français pour des c….

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

79 commentaires pour Des sans-dents aux « sans-pass », chronique d’un mépris

  1. JulesXR52 dit :

    Bel article. Bravo, M. Tandonnet. Je ne vous suis pas sur tous les terrains, mais là: bravo !

    J'aime

  2. Georges dit :

    Les « Versaillais »collabos considérèrent les « Communards » de la même manière .

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    désolant de lire cet individualisme confinant à l’égoisme forcené…et oui la liberté des uns finit là où commence celle des autres, c’est bien cela vivre en société. je vous conseille donc Monsieur d’aller vous isoler dans un lieu où vous ne serez plus sujet à aucune règle, mais bien sur sans pour autant profiter de tous les avantages ee notre société (hopitaux, écoles, tests PCR gratuits…) 😉

    J'aime

    • Monsieur, il me semble que c’est mon droit de penser que ces mesures sont absurdes sur le plan de l’efficacité (terrasses en extérieur), qu’elles sont disproportionnées, que la situation épidémique n’a rien d’apocalyptique justifiant l’instauration d’une société de contrôle numérique, d’exclusion et de délation. Après vous pouvez me traiter de tous les noms, me maudire, m’insulter comme « égoïste forcené », etc. cela m’est éperdument égal j’ai tellement l’habitude des insultes et moi par courtoisie, je ne vous dirai même pas ce que je pense des gens comme vous.
      MT

      J'aime

    • laregie41 dit :

      Vos propos stigmatisants sont basés sur des conceptions sanitaires tout à fait discutables. La censure, l’extrapolation et le dogmatisme prévalent aujourd’hui sur le débat et sur la recherche scientifique. La corruption des systèmes de santé occidentaux est inouïe, et le cas suédois démontre l’inutlité des sommes monstrueuses dépensées ailleurs.
      Vos conseils d’isolement sont utopiques, car nous sommes des centaines de milliers de citoyens opposés à des mesures liberticides inutiles . Et s’il faut se séparer du système social collectiviste qui nous est imposé et auquel vous semblez si attaché, ce sera certainement un grand bienfait pour les français de le sortir des griffes de l’Etat.
      A toutes fins utiles, je rappelle que français dérive de franc, qui signifie homme libre, et que La Fontaine a si bien illustré dans sa fable du loup et du chien.

      J'aime

  4. Kurt S dit :

    à quand l’obligation d’actionner une crécelle par les contaminés au Covid 19 ?
    17 08 2021
    K Sorg

    Aimé par 1 personne

  5. fraternel dit :

    moi je prend mon café à emporter et je me met à environ 5 mètres d’une terrasse sur un banc super confortable
    vu les désertions actuelles des terrasses on va se demander comment ils vont tenir et combien d’aides vont encore etre distribuées
    quand à cette phrase de ce conseiller qu’il sache ici que j’ai le plus grand mépris pour lui
    pour moi c’est un imbécile!

    J'aime

  6. mhsaugeron dit :

    Il semble qu’il n’y ait plus rien à dire de nouveau sur notre situation covid, sur ces ersatz de vaccins et leurs effets secondaires, et sur les épouvantables états moral et matériel dans lesquels se trouve le peuple de France . Tout a été observé, analysé et publié. Restent donc à traiter précisément la question des traitements, bloqués et interdits par la bande à Véran, donc Macron, puisque leurs pu….s de vaccins ne marchent pas pour 65% des vaccinés, cf Israël, alors que l’inde et l’état de Mexico, entre autres puisque on n’accepte pas Marseille-France, donnent 0, oui 0,DC, avec l’HCQ+Azitromicine ,IVERMECTINE etc. À la fin, c’est insupportable et les peuples régleront leurs comptes quand la vérité sortira du puits où Fauci, le conseil scientifique et beaucoup d’autres ont voulu la noyer. Pauvres français qui ont fait élire Macron, cocus seront -ils et punis. Pris, pendus.

    Aimé par 1 personne

  7. Citoyen dit :

     » L’obligation de présenter un pass sanitaire pour s’asseoir à la terrasse d’un café est emblématique de ce choix.  »
    Qu’à cela ne tienne !… Pour contourner les délires du moment, il suffit de ne pas s’assoir à la terrasse d’un café, mais de mettre une chaise 10 mètres plus loin sur le trottoir pour s’asseoir …
    Il fut un temps où les gens mettaient un banc devant chez eux … ne serait-ce que pour regarder en badaud les gens passer, l’animation de la rue …
    Il faut savoir réhabiliter les anciens modes de vie …

    Aimé par 2 personnes

  8. Zonzon dit :

    J’ai déjà donné les 3 raisons pour lesquelles je n’interviens pas sur les extravagances de Madame Covid.
    Il y en a une quatrième, la plus signifiante, que j’ai gardé pour moi … par respect … et qui touche à la croyance : il y a dans une épidémie une composante religieuse … et je suis croyant autant que scientifique !

    Permettez-moi d’ajouter une proclamation qui vient du coeur : Mort aux cons !

    Aimé par 1 personne

  9. nicolasbonnal dit :

    10% se soulèveront, vite oubliés ou écrasés : les vendéens du passe. Macron et ses sbires prennent les Français pour ce qu’ils sont : soumis, résignés, ricanant quand ils ne sont pas contents, adorateurs de la toute-puissance étatique. On leur fait gober le totalitarisme pour la énième fois en brandissant le mot « liberté ». Découvrez le prodigieux Séjour en France (une dame anglaise témoin de la Terreur) préfacé par Taine. Et mon texte sur Guénon et le pouvoir hallucinatoire des mots en occident.
    http://www.dedefensa.org/article/rene-guenon-et-notre-civilisation-hallucinatoire
    http://classiques.uqac.ca/classiques/taine_hippolyte/sejour_en_france/sejour_en_france.html

    J'aime

  10. Christophe dit :

    Je rappelle à tous et à toutes qui si des français se précipitent pour se faire injecter un produit médical dont ils ne connaissent pas la composition et,que les laboratoires pharmaceutiques ne leurs communiqueront jamais la composition EST QU’ILS LE VEULENT BIEN.Personne ne me fera croire que nous ne sommes pas responsables de nos choix.Dans la vie l’on a toujours le choix.Les gens qui me prétendent le contraire sont des imposteurs et des fainéants.

    Je répète que si personne ne porte de masque et ne se fait pas injecter ce produit cette affaire de coronavirus s’estompe aussi vite qu’elle est survenue.Les gens ont succombé à une entreprise menée par des maîtres chanteurs.Les gens qui nous gouvernent sont des maîtres chanteurs or un maître chanteur est un individu qui est faible sur le plan mental et psychologique.Lorsque l’on a affaire à un maître chanteur IL FAUT DIRE NON TOUT DE SUITE ET NE RIEN CÉDER.

    Aimé par 1 personne

  11. Raymond dit :

    12 POUR 1 – 1 POUR 12  ? !
    SI ON FAISAIT LE POINT  ! ?

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Il est vrai que, pris dans la valse de la centrifugeuse à émotions et à réflexions, l’on peut, rapidement, avoir le tournis des perceptions, et facilement se laisser embarquer, par ;
    • les nombreux mouvements de l’actu.,
    • les multiples incohérences décisionnelles et opérationnelles,
    • les diverses déclarations outrancières,
    • toutes les sortes de désagréables stimulis déséquilibrants et/ou  provocateurs,
    • …
    L’on peut même, supposer que l’objectif de tout ce mic-mac est d’éparpillées notre attention et pire encore, de nous conduire à conclure, dans une malheureuse synthèse des illusions, que nous sommes en train de vivre une déstructuration de la communauté nationale, une destruction de toute forme et force d’impédance de la pensée et, même, au paroxysme de l’imagination, y déceler une réduction du citoyen à un vulgaire et obéissant consommateur décérébré.

    Effectivement !
    C’est peut-être, le but de toute cette comédie, et c’est peut-être le cas, allez savoir ? Qui vivra verra !
    Ou peut-être pas ? !

    C’est pour cela que, si vous le voulez bien, je vous invite à commencer par nous arrêter deux petites minutes. Histoire de retrouver le calme (émotions) et centraliser la pensée vers des éléments pouvants servir à l’analyse de la situation du moment (réflexions).

    《Je vous précise que pour cet exercice soit un veritable succès, il implique de complètement  ;
    • se défaire des bêlements des uns et du meuglement des autres,
    •  se  détacher (en l’occasion) des états d’âme des pro.&anti vax, des pro.& anti paSS, et de manière générale, des pro.& anti de toutes choses et de toutes sortes,
    • enfin, le plus important, de totalement se contre carrer (cela évite de tourner en rond) des paroles (toujours et encore) de l’ensemble de nos Jiminy politique,
    car, c’est maintenant une évidence, ce n’est pas de la cacophonie des voix des sciences des vivants que la salutaire raison se fera entendre, mais plutôt, c’est dans et du silence de l’esprit des actes de nos pairs bâtisseurs que nous pourrons escompter voir se dessiner, l’ébauche d’un modèle de réalisation  salvatrice 》

    Tous les bidasses et le les stratèges ont normalement connaissance ou entendu un jour le fameux ;
    《NE PAS SUBIR 》.
    Évidemment immédiatement, nous pensons tous commerce et finance, c’est vrai !  Mais si vous le voulez bien, encore une fois, poussons le bouchon un peu plus loin. Dans ma petite tête de linotte, (et je pense que dans celle de beaucoup d’autres, il en est de même =formatage=) j’ai toujours imaginé que  » l’État  » était l’institution librement consentie et édifiée par l’ensemble des citoyens, à qui il était donné le rôle, le pouvoir et la responsabilité d’organiser les moyens techniques et logistique dans l’unique fin d’assurer le bon fonctionnement et la perduralité de la Nation (la survie). Et ce, face à n’importe quelle situation contraignante et coercitive. (En quelques sortes faire la guerre à nos misères communes)

    Information – Anticipation – Prévention – Projection – Formation – Préparation – Gestion – … – Jamais l’émotion n’a eu sa place ici.

    J’ouvre une parenthèse.
    ) Tient ; En parlant de gestion !
    Faut bien payer la dispendieuse et intelligente politique de redistribution.

    https://www.bvoltaire.fr/en-vendant-le-domaine-de-grignon-a-un-promoteur-immobilier-letat-brade-200-ans-dhistoire/

    Que vendront ils la prochaine fois ?
    ( Je ferme la parenthèse.

    Quand, je regarde la misérable corida des flux de quelques milliers de malades, dans un pays de presque 68 millions d’habitants,
    Je m’interroge ?
    Quand, je vois la prestation de tous les matadors responsables de ce déplorable spectacle, je ne peux vous dire, si c’est exaspération ou pitié qui prend le dessus? Et, quand les esprits perçoivent ce qui se pass, l’on peut comprendre que certains soient amenés à penser, que faire une RAZ. au programme de formatage, soit une éventuelle nécessité ?

    Partant du principe que cet épisode n’est ni le dernier et ni le pire. Et qu’au vu des prestations, nous le franchissons avec toutes les peines du monde – je grimace – au point, où il semble  nous pousser (en final) vers d’instables et lamentables dispositions futures.

    Comme vous le dites, monsieur ;
    《Le mal absolu de la politique française: ils prennent les Français pour des c….》
    C exactement cela ! Des convalescents affaiblis moralement. OK !

    Entre nous, comment pensez vous aborder la suite de notre périple ?

    http://www.opex360.com/2021/08/08/haute-intensite-pour-le-senat-les-forces-francaises-devront-trouver-un-compromis-entre-la-rusticite-et-la-technologie/

    Dans et avec quelle condition mentale du petit peuple des renégats, continuer la route ? …

    Je vous confie mon secret de vieux brisquard, c’est avec une patte de lapin dans une poche et une gousse d’ail dans l’autre que j’ai lu article, que je  vous propose ce jour.

    Faire Nation, c’est coller le pot de terre et le pot de fer, ils portent tous deux l’eau de la vie,
    c’est, faire que le château soit le creuset de la flamme créatrice de la rue et non son mouchoir, et enfin,
    c’est faire de notre tricolore pachtwork un fier étendard et non un triste linceul.
    Ça c’est un vrai programme, …_

    Cordialement.

    LES BATAILLES PERDUES SE RÉSUMENT EN DEUX MOTS :  TROP TARD .

    🤞

    J'aime

    • mhsaugeron dit :

      Dommage, Raymond, vous lire m’a été une perte de temps. Bien parti, mais arrivé nulle part.

      Aimé par 1 personne

    • Raymond dit :

      @mhsaugeron
      Bonjour, vous ne l’avez pas perdu, vous me l’avez donné, et en cela, je vous en remercie et men excuse. il ne me reste plus qu’à corriger ma copie et revenir à votre rencontre.
      Bonne journée & Merci pour votre attention

      Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

       » Faire Nation  » ??
      En voila, une idée curieuse, en ces temps perturbés, Raymond !
      Mais faire nation avec qui ? … Et pourquoi faire ? …
      Alors que le nuisible qui squatte le château et sa mafia s’ingénient, à la suite de celui qui précédait, à la détruire la dite nation …
      La bonne question à se poser serait plutôt : Y a-t-il encore quelqu’un dans ce « pays de merde », selon l’expression « con-sacrée » … pardon, sur ce territoire perdu, avec qui faire nation ?? … ??
      Et à part quelques groupuscules ici ou là, qui peuvent y être attachés, les réponses risquent de ne pas être celles attendues, et de laisser un goût amer …

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Désormais le pot de fer méprise le pot de terre, bien qu ils portent tous deux l eau de la vie.
      Toutefois la valeur de la vie qu est elle devenue désormais ?
      Une valeur marchande.
      Alors l argent étant devenu le nouveau dieu (du moins le meilleur agent de pouvoir) c est le pot de fer qui décide de la vie pour son camp, et mépris total du camp du pot de terre qui doit se ranger à la loi du plus fort pour survivre.
      Ce qui est humainement et socialement le plus inacceptable c est la bascule continue (depuis 40 ans) d un camp vers l autre … l eternelle lâcheté du positionnement dans le camp du plus fort, au détriment des valeurs humaines…
      Et désormais le camp des non achetables se réduit à peau de chagrin…
      Si t es pas achetable, amoral , corrompu ou corruptible, t es qu un « hasbeen », faut changer de siècle…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.