Pass sanitaire, la fracture des générations

Voici un sondage intéressant IFOP-JDD. Contrairement aux analyses dithyrambiques des médias radio-télé et de la classe politique (presque unanime), la France profonde ne suit pas le pouvoir macronien dans ses dérives post libertés et post démocratiques. Le président perd 2 points de confiance (38%) ce qui est sans précédent dans les situations de panique (qui généralement profitent à la popularité des dirigeants). Le mythe d’un peuple apeuré et conformiste prend sérieusement l’eau. Où sont passés les supposés 62% de satisfaits à l’issue des mesures annoncées par le pouvoir la semaine dernière? Le suivisme de l’immense majorité des politiciens (de l’extrême droite à l’extrême gauche incluses) est ainsi battu en brèche. Le peuple (globalement) semble plus attaché à sa liberté et à sa démocratie que les dites « élites » (dirigeantes, politiques, médiatiques et intellectuelles) supposées le diriger ou le guider. Par ailleurs cette même enquête montre une relative satisfaction des personnes âgées et vaccinées et une révolte des jeunes non vaccinés. Nous ne le répèterons jamais assez: les personnes âgées ou malades sont en principe protégées dès lors qu’elles sont vaccinées. Les jeunes ne sont pas menacés gravement par le covid19. Le vaccin protège contre les formes graves mais n’empêche pas la contagion. Dès lors, les jeunes non vaccinés ne menacent en aucun cas les anciens par le fait qu’ils ne sont pas vaccinés. Forcer les jeunes par des mesures liberticides et discriminatoires, relevant du chantage, à se faire vacciner dans l’urgence est non seulement inepte mais inutile. Transformer les restaurateurs, gens du spectacle, commerçants, en une sorte de police parallèle chargée de faire respecter l’identité des personnes et la détention d’un laisser-passer sous la menace de 45 000 € d’amende et un an de prison est totalement invraisemblable et il est encore plus invraisemblable que si peu de voix se soient fait entendre pour le dénoncer. C’est encore la logique du coup de menton: montrer les muscles pour donner l’illusion de la fermeté et gagner des points dans les sondages: heureusement c’est l’effet inverse qui se produit…. En accablant les jeunes, on passe du jeunisme et de la démagogie absolue (MacFly et Carlito) au souverain mépris de ces derniers. La France se fracture dangereusement comme nous l’avions prévu (Figaro Vox) dès le début, par la faute de ses dirigeants politiques. Le pouvoir tente déjà de reculer à toute vitesse (évidemment, il fallait s’y attendre) après ses annonces invraisemblables. Mais il est bien tard, le mal est fait. C’est tout un système de pouvoir qui frôle la démence: l’annonce autocratique de mesures non réfléchies sans débat, sans réflexion et sans discussion, dans le mépris de la représentation parlementaire. Tout cela est absolument lamentable et tout cela ne peut que mal finir.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

92 commentaires pour Pass sanitaire, la fracture des générations

  1. Louis-Auxile dit :

    « Le vaccin n »empêche pas la contagion » comment peut on encore croire des bêtises pareilles ?

    Du coup tout le reste du raisonnement tombe à l’eau.

    https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-une-personne-non-vaccinee-a-douze-fois-plus-de-chances-d-en-contaminer-d-autres-20210630

    J'aime

    • Pheldge dit :

      il faudrait préciser « une personne non vaccinée, contaminée ». or la pratique montre qu’une personne non vaccinée a réfléchi à la situation, qu’elle est consciente des risques, et se protège en conséquence. A contrario, une personne vaccinée, se sent immunisée, et ne fait plus attention – c’est ce que j’ai pu observer chez des jeunes, impatients de retrouver la « vie d’avant » et ses plaisirs -.
      Au final la proportion des non-vaccinés est très voisine de celle des vaccinés, dans les hospitalisations. Cela relativise le chiffre annoncé …

      Aimé par 1 personne

  2. Pheldge dit :

    Je vais donc ressortir ces citations de Machiavel : « Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. » et « il est plus sûr d’être craint que d’être aimé. »

    Aimé par 1 personne

  3. cyril dit :

    derrière la peur de quelque chose, il y a une envie, un désir : par exemple peur de la mort ? un désir de vivre, se sentir vivant, passer un moment convivial

    Aimé par 2 personnes

  4. Stéphane B dit :

    Il serait bon que les gens arrêtent de regarder leur doigt, mais cherchent à regarder plus loin. Quelques questions que les gens devraient se poser:

    Qu’amène le laissez passer sanitaire ? Qu’amène plus de contrôle de la population ? Qu’amène plus de dettes et auprès de qui ? Quelles conséquences peut-il y avoir suite à une telle gestion ?

    Pourquoi les tests deviennent-ils payants en octobre ? Qu’est ce que cela va impliquer ?

    Où en est la réforme des retraites et de la fonction publique que veut nous imposer l’Europe ? Une fois sous la coupe de l’État et sous sa surveillance généralisée, cela ne sera-t-il pas possible de les faire facilement, contre la volonté du peuple ?

    Aimé par 3 personnes

    • Stéphane B dit :

      Et pour les aider à réfléchir, je me permets de faire remarquer que le gouvernement ne nous parle que de cas positifs ces dernières jours, jamais du nombre de malades, car les hôpitaux se vident comme tous les étés.
      Or être positif ne signifie pas être malade. Pourquoi diantre alors parler de cas positifs à moins que ce ne soit pour instiller un sentiment de peur qui générera une individualisation de la société qui permettra alors d’instaurer des réformes autoritaires comme le passe sanitaire.

      Je rappelle pour finir que toutes les sociétés autoritaires se sont développées à partir du terreau d’une société individualisée. Il faut diviser pour régner et rassembler le peuple contre un autre identifié (virus, juif,capitalisme…)

      Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      @stephane B
      Vous oubliez volontiers qu avant hospitalisation il faut un certain temps au virus pour produire ses effets (deleteres)
      Il est possible qu avec le variant la proportion d hospitalations soit moindre , mais pourquoi croire à un miracle et arriver à zéro hospitalisation ?
      Regardez en Russie et en Afrique du Sud etc

      J'aime

    • Pheldge dit :

      à ma connaissance, les symptômes apparaissent assez vite et le diagnostic rapidement posé. Sauf que, oui, si on s’en tient aux instructions officielles de ne surtout pas traiter, de laisser les malades se soigner à grands coups de Doliprane, en attendant de voir, oui, des « effets délétères » peuvent apparaître …
      Pour info, en Angleterre, les décès restent bas, malgré l’explosion des contaminations, ça montre bien que le variant actuel est moins virulent :
      https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/fr/countries-and-territories/united-kingdom/

      Aimé par 1 personne

    • Stéphane B dit :

      Ce n’est pas une fois que le virus s’est introduit dans votre cas, s’est développé et a muté, qu’il faut le traiter, c’est le départ.
      Pourquoi ceux ayant soigné avec des médicaments n’ont pas eu de morts alors que nous oui ? Et puis, comme je l’ai déjà souligné, ce virus a tué les AVC, les infarctus, les cancers.. Pourquoi ?

      Mais bon Dieu, faites un arbre des causes et remettez tout en question pour cela.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.