17 réflexions en vrac sur les mesures sanitaires

Peu de temps pour faire des phrases et des paragraphes ce matin, alors quelques réflexions dans le plus grand désordre sur les mesures annoncées avant-hier par l’occupant de l’Elysée prononçant l’exclusion prochaine des « non vaccinés » de l’accès aux restaurants, aux bars, centres commerciaux, aux lieux de spectacle ou sportifs, aux transports, etc.

– Une épidémie de peste bubonique ou de choléra, fauchant des millions de vies en France, justifierait de telles mesures d’exception. Cela arrivera peut-être un jour mais tel n’est pas le cas aujourd’hui. Traiter l’épidémie actuelle comme une épidémie de peste bubonique ou de choléra relève de la mystification (réussie).

– Le dispositif annoncé repose sur une incohérence : le covid 19 est réputé dangereux principalement pour les personnes âgées, ou fragiles, les malades atteints de comorbidité ; l’immense majorité de ces personnes ont déjà été vaccinées; dès lors, si le vaccin est efficace, le risque d’une vague de mortalité en est fortement réduit et la menace exagérée.

– Aberration fondamentale: certains vaccinés accusent hargneusement les non vaccinés de mettre leur vie et celle des autres vaccinés en danger. Mais de quoi ont-ils peur dès lors que vaccinés, ils sont supposés être à l’abri des formes graves? Et d’ailleurs le fait d’être vacciné n’empêcherait pas (semble-t-il) de porter et transmettre la maladie.

– 62% des Français approuveraient (selon un sondage) les mesures discriminatoires et d’exclusion de la vie sociale prises envers les non vaccinés. 38% de « Gaulois réfractaires » (incluant sans doute des vaccinés comme des non vaccinés), c’est beaucoup dans un tel contexte. D’ailleurs, un basculement de l’opinion peut intervenir à tout moment.

– Les non vaccinés justifient leur réticence à la vaccination par la peur du vaccin, notamment en raison des immenses scandales sanitaires qui ont bouleversé le pays ces dernières décennies. Que leur peur soit considérée comme méprisable, en tout cas moins respectable que d’autres peurs et indigne d’être écoutée, est à mes yeux incompréhensible.

-Plutôt que le dialogue et l’explication, comme souvent en France, la caricature et la moquerie: il y aurait les « provax », modernes et ouverts au progrès face aux « antivax » complotistes et obscurantistes, comme si nous revivions sous un angle sanitaire la guerre de la France « éclairée » contre les Gilets jaunes. Ce pays déchiré ne changera donc jamais…

– De fait, les mesures annoncées par le pouvoir ne seront jamais – jamais – appliquées pour la plupart : il est inconcevable, irréaliste de vouloir obliger les restaurateurs, barmen, commerçants, agents des lieux de spectacle ou de transports, à contrôler l’identité et le pass de chacun de leurs clients et se faire ainsi les auxiliaires de la police dans une société d’autosurveillance et de délation. Qui ne le sent pas?

– En vérité, tout ceci relève avant tout du spectacle, d’une posture politique, autour d’une mise en scène (hallucinante) d’autorité et de fermeté dans une perspective électoraliste. Mais il faut reconnaître que cela fonctionne assez bien.

– Eternelle et lamentable préférence française pour les contraintes bureaucratiques, les mesures verticales, policières et les sanctions au détriment de la liberté, du dialogue, du respect et de la confiance.

– L’esprit de ces mesures exprime un phénomène d’anomie ou de disparition des repères intellectuels et moraux. Sidérante démonstration d’un déni de solidarité face à l’exclusion et la mise au ban d’une partie de la population (les non vaccinés). Vertigineux renoncement collectif au respect de la vie privée et du secret médical, au principe d’égalité, au droit à disposer de son corps et à la liberté individuelle.

– Le climat général, ce mélange de soumission à la figure du chef paternaliste, autoritaire et protecteur, de servitude dans l’acceptation passive des contraintes et de chasse aux sorcières ou rage collective et méprisante de certains « vaccinés » envers les « non vaccinés », ce mélange a quelque chose de profondément malsain qui échappe aujourd’hui au sens commun.

– Omerta sur la responsabilité des dirigeants de ce pays dans le climat actuel, après les contradictions sur les masques, le nombre de lits, celui du nombre des victimes annoncées, etc. Silence sur les promesses oubliées de ne jamais recourir à l’obligation de vaccination ou du pass sanitaire, comme si le grand éblouissement médiatique effaçait tout.

– Le chantage actuel – confinement/couvre-feu ou vaccin obligatoire – aussi ignoble soit-il, semble pour l’instant assez bien accepté, intégré et banalisé par une population globalement docile et résignée que plus rien ne semble émouvoir…

– Aggraver les fractures et les divisions d’un pays, même dans l’indifférence, la passivité, la résignation générale, est la faute la plus impardonnable qu’un pouvoir politique puisse commettre.

– Certes, le vaccin n’est pas rendu officiellement obligatoire mais les brimades, interdictions, discriminations annoncées envers les non vaccinés en font une quasi obligation. Qu’une telle hypocrisie passe aussi bien est un signe révélateur de la résignation collective.

– Peu de politiques se sont montrés dignes, lucides et courageux dans cette affaire. Les leaders de LR (à l’exception notable de mon ami Julien Aubert) et des oppositions en général, de l’extrême gauche à l’extrême droite, suivent le mouvement et se placent dans le vent qu’ils croient dominant.

– Les choses pourraient assez vite dégénérer: les déclarations (là aussi, largement acceptées) selon lesquelles les membres de professions médicales non vaccinés, même s’ils font leur travail ne « seront pas payés », pourraient mettre le feu au poudre. Les aides-soignants et les aides-soignantes qui soignent nos aînés font le plus beau métier du monde, le plus digne et le plus courageux. J’en profite pour les remercier et leur rendre hommage.

NB: JE NE POURRAI PAS METTRE EN LIGNE LES EVENTUELS COMMENTAIRES AVANT QUELQUES JOURS

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour 17 réflexions en vrac sur les mesures sanitaires

  1. Jean de Lafoutaise dit :

    Et si le ou les variants provenaient du ou des vaccins ?

    J'aime

  2. goupil dit :

    ok je comprends mais mon propos n’avait qu’une valeur de comparaison avec un ancien système discriminatoire qui consistait a un acte de couture après une loi et le passe sanitaire actuel très connecté, le résultat conduit a ostraciser une minorité.
    Donc je fus censuré car d’aucun se sont offusqués de cette comparaison. Pourtant ….
    A l’avenir je m’abstiendrai, a mon grand regret, de tout commentaire sur votre site personnel.
    Bien a vous
    FT

    J'aime

  3. goupil dit :

    pourquoi mon très court commentaire n’a t-il pas été publié ?

    J'aime

    • goupil, c’est expliqué à la fin de mon dernier billet, je suis bien désolé de faire le censeur mais ne peux et ne veux pas publier sur ce blog personnel des choses de ce genre.
      MT

      J'aime

  4. Anne de Bures dit :

    Cher Maxime Tandonnet,
    Je suis dentiste et n’accepte pas l’obligation « vaccinale » décrétée unilatéralement par l’ersatz de « président » nommé Macron.
    Notre conseil national de l’ordre ne perd pas de temps pour nous inonder de mails comminatoires.
    En son temps, j’avais beaucoup apprécié  » Médecin malgré moi », le livre jubilatoire et tellement vrai de Patrick de Funès. Lisez-le tous, si vous ne le connaissez pas.
    J’ai des comptes professionnels et personnels à régler avec cette institution mais ce n’est pas le sujet.
    Je vois aujourd’hui de jeunes infirmières en colère et d’autres en larmes sur les réseaux sociaux, mal famés, dit-on.
    Je résume mon propos: le 15 septembre de cette vilaine année, alors que je refuse l’injection d’un produit en phase expérimentale, avec une autorisation de mise sur le marché CONDITIONNELLE,
    vais-je devoir fermer mon cabinet (je suis dans une région complètement désertée par toutes les professions de santé, l’Orne), sachant que je n’ai aucune fortune et que je suis à 3 ans d’une retraite minable?
    Il n’y a qu’a vous que puisse m’adresser, je crois.

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      Vous ne seriez que le milliardieme (+ ou -) à vous faire vacciner !
      Si pb il y a avec les vaccins, vous perdriez aussi vos clients…
      Votre absence de confiance dans le système pharmaceutique, financier et politique (comme chacun…) ne doit pas vous aveugler.
      Le complotisme envers un système malveillant a aussi ses limites….
      Si vous êtes du monde médical, vous êtes mieux armé pour évaluer le rapport bénéfice risque.
      Personnellement, je considère qu il n y a pas photo et je suis un spécialiste du risque.
      La véritable polémique est à focaliser plutôt sur l origine douteuse du virus…
      Mais le mal est fait et nous devons nous adapter…résister aux véritables forces du mal…(les plus invisibles, les plus occultées, les plus insidieuses,…)

      J'aime

    • Dorine dit :

      Je crois que la peur fonctionne dans les deux sens. Il y a ceux qui ont peur du Covid et ceux qui ont peur du vaccin.
      Effectivement, je n’aime pas beaucoup l’obligation de se vacciner, mais, nous sommes tenus d’être vaccinés contre l’hépatite B ( un de mes anciens patrons de fac est mort de l’hépatite B après une transfusion) et le BCG (reprise probable de l’épidémie de tuberculose).
      Je comprends que des jeunes soignantes soient en colère. ( je ne ferais pas vacciner une femme enceinte). Elles ne font pas confiance à la génétique, mais je crois que ce vaccin est un avenir de la médecine. Je préfère faire partie des cobayes, mais que les jeunes aient un espoir dans l’avenir médical. On ne sait pas ce qui va sortir du permafrost qui dégèle et en 2050, nous n’aurons plus d’antibiotiques efficaces.
      J’ai fait bénéficier de techniques médicales chirurgicales très nouvelles à mes malades en leur expliquant de ne pas avoir peur et ils sont encore en vie. Le progrès peut sauver et je ne pense pas qu’il soit de l’intérêt des labos et des gouvernements de délivrer des produits tueurs de malades. Pour le reste, la médecine n’est pas une équation mathématique (ce que je m’égosille à rappeler à mon père mathématicien).
      Vous savez très bien qu’on gère un bénéfice-risque et des personnes humaines. Si Pasteur n’avait pas injecté un premier vaccin en inventant une technique nouvelle, nous en serions encore à traîner la polio, la variole et à perdre nos rejetons dans les larmes.
      Bien entendu, le gouvernement gère en fonction de chiffres et de statistiques. C’est une manie. Et ce n’est pas judicieux car la population concernée ne peut pas être définie en poids de chiffres seulement. Elle a une âme et un coeur.
      Pour le reste, moi aussi, j’aurai une retraite minable. Mais je dois remercier mes malades de ce qu’ils m’ont appris et offert en humanité. Dans mon trou, j’ai compris que j’avais eu un exercice médical plein de sens et d’humanité grâce à mes frères en humanité, les malades.
      Et je ne regrette rien sur le plan financier, car on ne nous laissera survivre qu’en fonction de l’argent qu’on rapporte à l’état….

      Aimé par 1 personne

    • JEAN-LUC dit :

      @Mme de Bures,
      Je comprends votre stress dans cette situation complètement délirante où on essaie d’écraser une mouche avec un marteau.
      Vous pourriez rejoindre le blog du docteur Gérard Maudrux, ancien Pdt de la caisse des médecins libéraux pour trouver du soutien.
      Le Dr Maudrux et les nombreux commentateurs peuvent constituer un appui intéressant pour vous aider à traverser la crise.
      Bien à vous

      J'aime

    • Charly dit :

      Bonjour Anne,
      Non, ne fermez pas votre cabinet. D’après ce que dit le docteur Maudrux, qui a géré la caisse retraite des médecins, vous pouvez suspendre votre activité sans perdre vos droits puis la reprendre quand vous le jugerez bon et finir de comptabiliser vos annuités. Du coup, si vous avez de quoi subvenir à vos besoins pendant un an ou deux, la situation devrait être plus claire.

      Vous pouvez demander vous-même au docteur Maudrux ici dans les commentaires, il répond bien volontiers. Vous y trouverez aussi beaucoup de vos confrères, inquiets (ou pas) comme vous pour leur avenir, des façons de se mobiliser également si vous le souhaitez. Beaucoup d’informations et de liens.

      https://blog-gerard.maudrux.fr/

      Aimé par 1 personne

  5. Anonyme dit :

    Sans être ni complotiste ni inquiet quand aux risques du Covid (J’ai plus de 70 ans et je l’ai eu), l’analyse de la base de données mise en ligne par l’UE ne rassure pas du tout quant aux risques liés à la vaccination. Une compilation des données fournies et dont on sait qu’elles sont partielles et très en retard sur la réalité en raison du processus de déclarations et de collectes des effets indésirables aboutit au constat que les 4 vaccins traités dans cette base PFIZER, Moderna, Astra Zeneca et Janssen entrainent des effets secondaires létaux et invalidants largement supérieurs à tout autre type de vaccin et cela confirme de manière incontestables les alertes émises par la généticienne Alexandra Henrion-Caude.
    Je mets le lien vers cette base et suggère au statisticien qui pourrait nous lire d’en faire une compilation…https://www.adrreports.eu/fr/search_subst.html#

    Aimé par 1 personne

  6. Dorine dit :

    Mr Tandonnet, prenez du temps serein avant de revenir, et en cadeau je mets pour ce blog une citation de Pauline Bebe, première femme rabbin de France :
    « Il est des silences qui précèdent la parole, comme une hésitation, une promesse, un balbutiement et, des silences ébahis qui suivent des mots, là où les lettres s’accrochent à des points de suspension, s’ y suspendent sans bruit, sans mot dire, sans maudire… » Pauline Bebe

    Aimé par 1 personne

  7. Mary Preud'homme dit :

    Je retiens particulièrement ce paragraphe de MT qu’il conviendrait d’encadrer et de rappeler chaque jour à ceux qui nous gouvernent à coups d’intimidations, d’injonctions, d’odieux chantages et de menaces révoltantes, notamment la dernière à l’égard du personnel médical :
    « – Omerta sur la responsabilité des dirigeants de ce pays dans le climat actuel, après les contradictions sur les masques, le nombre de lits, celui du nombre des victimes annoncées, etc. Silence sur les promesses oubliées de ne jamais recourir à l’obligation de vaccination ou du pass sanitaire, comme si le grand éblouissement médiatique effaçait tout. »
    Bien que ne sachant manifestement pas où ils vont, ayant perdu de longue date la boussole, en même temps que la mémoire et changeant de cap au grè des sondages, ils prétendent néanmoins continuer à conduire à la baguette un peuple éreinté et résigné. Le menant tout droit à la ruine !
    Sans parler d’une guerre civile larvée risquant si elle se protage de saper irrémédiablement les plus sûrs fondements de notre unité nationale.

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      Unité nationale qui n’existe plus depuis des lustres : La France est désormais constituée d’une proportion significative de veaux qui se laissent mener à abattoir sagement et sans rechigner, d’immigrés indifférents aux injonctions du pouvoir et sans lien réel avec la France et d’une proportion de plus en plus réduite de résistants, de gaulois réfractaires qui seront de plus en plus souvent montrés du doigt ou dénoncés par les veaux : Macron aura eu le mérite effroyable de montrer que sous son égide, il n’y a plus de France ! Et c’était son but, lors de l’élection…

      J'aime

  8. cgn002 dit :

    Les soignants ont déjà moultes obligations de vaccination (hépatite B, etc).
    Il faut nous dire pourquoi pas celle contre le covid.
    Pour punir notre gouvernement et les grands groupes pharmaceutiques ?
    Qui peux penser que plusieurs milliards de terriens se sont fait piéger par ces vaccins ?
    Faut arrêter de regarder les « James Bond » !

    J'aime

    • Stanislas dit :

      cgn002

      vous me faites pitié avec vos comparaisons ignorantes ou vos arguments à l’émotion..
      vous avez trop lu Pif gadget ou Pim Pam Poum…..

      J'aime

    • pabizou dit :

      Vous faut il une greffe de neurones pour faire la différence entre une vaccination à l’aide de produits ayant passé toutes les phases de sécurité et dont la technologie est totalement sécure , et a fait ses preuves et une vaccination imposée d’un produit expérimental jamais utilisé sur l’homme et qui est mis sur le marché alors que les essais sur animaux ont été un échec total qui a été occulté lors des demandes d’autorisations et dont les fabricants eux-mêmes sont incapables de définir avec précision les effets secondaires, que ce soit à court, moyen, ou long terme . S’il vous plait de jouer à la roulette russe avec votre santé, grand bien vous fasse mais rien ne vous autorise à imposer votre bêtise à qui que ce soit . D’autant que vous semblez ignorer que l’efficacité du « vaccin » est très loin d’être satisfaisante et que la balance bénéfice/risque n’est positive que pour les gens âgés de plus de 64 ans, hors comorbidités plutôt exceptionnelles avant cet âge . Si vous regardez les chiffres vous vous apercevrez que les tranches d’âge ayant le plus d’accident vaccinaux graves ou létaux va de 16 à 40 ans, mais pour ça il faut bien sûr sortir de ses certitudes .

      J'aime

  9. cgn002 dit :

    @MT
    Si vous nous précisiez le taux de morts covid que vous admettez, les taux d’hospitalisation et de reanimations également, nous y verrions plus clair.
    Il ne s’agit pas ici de prolonger artificiellement la vie humaine.
    Il s’agit de savoir si vous admettez de perdre un membre de votre famille ou de vos amis les plus chers, tout simplement parce qu il a rencontré un porteur imprudent ou ignorant son infection. Cette probabilité fut elle faible.
    Le principe de précaution présente certes des limites, mais ne serait il pas irresponsable de considérer que la fatalité (la passivite) devrait cautionner une minimisation des moyens de prévention.
    Un bon positionnement ne peut advenir qu’ à partir du moment où l’on dispose de la capacité de proposer des solutions pertinentes. A mon humble avis.
    Certes notre executif est critiquable, mais les reproches (trop souvent infondes) ne constituent en rien une voie de progrès s’ils ne sont pas accompagnés d’alternatives sensées (et surtout qui tiennent compte de la complexité entière de l’ensemble des problemes).

    J'aime

    • Yann LEVAYER dit :

      Votre logique si je comprends bien, c’est d’interdire à une personne en bonne santé non-vaccinée de sortir car elle est porteuse d’un éventuel virus pour protéger une personne en mauvaise santé avec un déficit d’immunité mais vaccinée qui peut qu’en même être contaminée.
      Si votre vaccin vous protège, vous ne craignez rien. Si votre santé ou votre age sont problématiques restez cloitrer chez vous?
      Vous n’empéchez pas les autres de vivre.

      J'aime

    • Pascalcs dit :

      Bonjour et quelques réponses ou commentaires au vôtre.
      1. Qu’est-ce qu’un porteur imprudent ou ignorant ? Rappelons que les experts médicaux qui font apparition régulière sur les plateaux TV certifient que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus. De ce fait, elles ne diffèrent en rien des assymptomatiques porteuses elles aussi du virus et qui, vaccinées ou non, ne sont, au final, pas des malades. Le fait qu’il y ait un nombre significatif de vaccinés qui décèdent en raison d’infection par ce virus montre bien que les vaccinés sont aussi porteurs du virus.
      2. Les statistiques et études publiées par le ministère de la santé britannique (et que l’on passe glorieusement sous silence en France) sont parlantes:
      A) la souche delta qui désormais s’installe en dominance dans nos pays est 10 fois moins létale que la souche originelle ou précédentes. (Tableau p. 8-9 du rapport en lien)
      B)Malgré sa très faible létalité, les vaccinés, en proportion moindre des gens touchés par le variant delta, décèdent en plus grand nombre que les non vaccinés (tableau p. 13 -14).
      Voilà pourquoi cette focalisation sur le nombre de cas est un rideau de fumé. Comme le dit MT et le montre les statistiques, la mortalité et les cas graves liés au delta sont en chute libre. Ce virus perd petit à petit de sa dangerosité pour l’immense majorité de la population et doit être relégué à un rang comparable à une grippe il me semble.
      Voici le lien de l’étude du ministère de la santé du UK, le pays le plus confronté à l’avancée du variant delta en Europe et, paradoxalement, l’un des plus vaccinés.

      Cliquer pour accéder à Variants_of_Concern_VOC_Technical_Briefing_17.pdf

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @anonyme (il y en a 2 mais à vous 2 de voir… ou à vous départager à travers un pseudo different..)
      Pour la suggestion de la base données europeenne, j ai répondu (tout en nuances…et pas de manière simpliste) à Stephane B le 17 huillet à 22:53).
      A 70 ans vous devriez avoir des commentaires plus adultes, je suis surpris…

      J'aime

  10. cgn002 dit :

    Pour comprendre, il est nécessaire de s’informer, mais aussi d’apprehender correctement les mécanismes (ce qui permet de les admettre…ce qui n’est pas à blâmer…ce qui se distingue d’une obéissance aveugle…)
    Lire par exemple :
    https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/le-variant-delta-rebat-les-cartes-de-la-pandemie-1330720
    Il est aussi nécessaire d’admettre que l’information diffusée par la presse peut être imprécise, mais qu il faut savoir en tirer l’essentiel.
    Pour savoir ce qui se produit sans précaution, il suffit de regarder ailleurs (Russie, etc).
    Pour comprendre le phénomène d une pandémie, il est indispensable de comprendre ce qu est une exponentielle, ce qu’est un effet retard.
    Pas de prévision (pas de prevention) possible par la simple observation du moment présent.
    Par ailleurs, une fois que les précautions sont prises, inutile d’affirmer après coup qu’elles sont inutiles sachant que l’on ignore volontiers les effets engendrés.

    Aimé par 2 personnes

    • mhsaugeron dit :

      Vous référer aux Échos est une erreur : n’attendez pas de B.Arnaud un avis contraire à celui de son protégé et complice le supposé PR actuel.

      J'aime

    • Anonyme dit :

      Utiliser les échos comme organe d’information est la marque d’un esprit conformiste et servile. Regardez donc la base de données dont j’ai mis le lien en ligne, cela vaut mieux que toutes les exégèses vérolées de journaliste aux ordres.

      J'aime

    • Stanislas dit :

      Pour une fois que CGN 002 n’a pas essayé de tirer des larmes aux lecteurs. …
      Il a su utiliser le mot « exponentielle » et le seul article qu’il a dû lire sur le « virus », on ne va pas lui reprocher quand même.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @mhsaugeron
      Tout n est pas politique et les tenants de la presse ne produisent pas 100 % d’intoxication.
      Il est facile, en se donnant tres peu de peine, de recouper les informations, en particulier avec des sources sans lien avec la finance ou la politique (toujours prudent de voir où sont les intérêts de l information diffusee).
      Je crois qu il faut déplorer le peu d esprit scientifique (celui qui aide à l’esprit veritablement critique) qui subsiste dans notre pays où chacun pense que chacun trompe chacun…

      J'aime

  11. Skyler dit :

    Je suis d’accord avec ces réflexions. De plus ces mesures sont totalement illogiques : on oblige les restaurateurs et soignants à avoir le pass, sous prétexte du contact avec les gens, mais les forces de l’ordre, elles, n’y sont pas contraintes ; on interdit les lieux accueillant + de 50 personnes aux non-possesseurs du pass, mais les lieux de culte, eux, restent accessibles à tous, alors que des clusters sont nés de rassemblements religieux. Cherchez l’erreur…

    J'aime

  12. astrojournal dit :

    Comme le dit Philippe de Villiers : la résistance commence !

    J'aime

  13. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Le 12 juillet 2021 restera une pierre noire dans l’histoire de ce pays après le 10 juillet 1940. Vu le comportement de « l’opposition », je vois mal comment je pourrai voter l’année prochaine.
    Deux liens : https://leblogdenathaliemp.com/2021/07/14/pass-sanitaire-macron-parle-mais-cest-billy-wilder-qui-a-raison/#more-78218 et http://h16free.com/2021/07/14/69111-pas-de-pass-pas-de-chocolat-ou-comment-jai-appris-a-ne-plus-men-faire-et-a-aimer-le-credit-social-chinois

    Bonne journée

    J'aime

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bien que je n’accorde aucune confiance aux sondages financés par le pouvoir ou les médias ce qui revient au même, je suis sidéré par les résultats annoncés.
    Ainsi, face à des décisions autoritaires stupides, incohérentes, inapplicables et disproportionnées, la plupart des Français seraient prêts à obéir aveuglement à un petit tyran.
    Rien de bien nouveau en fait dirons un certain nombre d’entre nous, la crétinisation de masse et la soumission font leur œuvre habituelle.
    J’en profite pour saluer ici la décision courageuse de Madame Merckel qui au nom de l’engagement pris devant son peuple, refuse de mettre en place la vaccination obligatoire. Le respect de la parole donnée est une exigence morale.
    On sait que la parole du locataire de l’Elysée n’a en revanche que peu de valeur et que les quatre dernières années ont montré aux Français un exécutif hâbleur, menteur, pleutre et bien peu courageux dans toutes les situations.
    Face à un tel pouvoir qui s’est tant déconsidéré et alors qu’il suffisait de quelques décisions et réactions courageuses de nos politiciens de l’opposition et de quelques représentants de catégories professionnelles pour mettre un terme à cette morgue et à ces oukases imbéciles, on assiste à l’asservissement généralisé d’un troupeau de veaux braillards mais résignés.
    Comment des policiers, des patrons de bars, de restaurants, de salles de spectacle, etc. peuvent-ils accepter de servir de supplétifs au personnel médical seul dépositaire du secret médical ?
    Comment les soignants qui ont travaillé pendant les premiers mois de 2020 avec des conditions de travail et de sécurité inadmissibles peuvent-ils ne pas réagir aux menaces d’un ministre de la santé abject ?
    « La déraison du fanatique enfante l’ignominie sociétale. »

    Aimé par 2 personnes

  15. Ping : 17 réflexions en vrac sur les mesures sanitaires – Qui m'aime me suive…

  16. jljl454329 dit :

    Étant vacciné je vais me faire mon petit Ausweis personnel : reproduction de ce charmant document d’époque (facilement trouvable sur internet) avec en dessous mes petits Codes RR,(Réponse rapide) pour QR Code (Quick Response »).
    Au fait, combien de morts pour cause de Covid depuis le début du mois de juillet et combien de personnes en réanimation ? Si quelqu’un a une réponse !
    Pas grave, nous sommes en guerre alors lavez-vous les mains !

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      jljl454329

      j’ai la réponse
      en juin 2021 (cumulé) : 1554 décès étiquetés COVID (code U07.1 ou U07.2) c’est à dire identifié ou pas..
      et 1709 nouveaux réas

      en juillet 2021 (cumulés) : 290 décés étiquetés COVID
      et 271 nouveaux réas

      Petits rappels des pics historiques 2020 et 2021
      décès cumulés :
      – 20 853 en avril 2020 (décès virus identifié ou non code U07.1 ou U07.2)
      – 15 943 en novembre idem ci dessus

      nouveaux réas cumulés :
      – 4 099 en avril 2020
      – 3578 en novembre 2020..

      Info sur l’activité hospitalière moyenne les années antérieures : (chiffres source ATIH 2019) et chiffres Santé Publique pour covid

      nombre de patients hospitalisés séjour complet annuel : 10, 6 millions
      activité hospitalisation COVID 2020 (cumulés) : 276 489

      soit : 2,6 % d’activité covid

      nombre de patients en réa annuel : 819 000
      nombre nouveau patients réas covid cumulé 2020 : 43 231

      soit : 5,27% activité covid

      dernier point de GEODES site statistique de Santé publique
      nombre de décès « associés au covid  » entre mars 2020 semaine 10 et semaine 27 2021 (base certificats électroniques qui ne seront codés définitivement que dans 4 ans environ par l’INSERM)..

      49 866 décès et non 110 000 comme l’annoncent les maisons closes médiatiques- scientifiques et politiques…

      J'aime

  17. Sganarelle dit :

    Toujours pas de traitement donc c’est la pagaille noire , le gouvernement de plus en plus impuissant multiplie les contraintes en oubliant tout sens pratique. Macron fidèle à lui- même ne décrète pas ce vaccin obligatoire, il supprime seulement toutes libertés aux opposants.
    Nous ne valons pas mieux que ces malheureux ruminants contraints de vivre une étiquette à l’oreille avant d’aller à l’abattoir. Ceci est la préfiguration du monde futur.
    Si par malheur les vaccins entraînent dans l’avenir une augmentation des maladies auto-immunes nous saurons alors ce qu’est une hécatombe.
    Existe-t- il un autre moyen pour arrêter la propagation de ce virus ?
    En attendant circulez avec votre étiquette, il n’y a rien à voir.

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.