La droite face aux présidentielles (pour Atlantico)

  1. Demain se tient un bureau politique des Républicains en vue de la présidentielle 2022, l’un des sujets abordés sera l’organisation ou non d’une primaire alors que l’idée d’un sondage a également été avancée. Pécresse, Morin, Wauquiez et Retailleau ont fait savoir dans Le Figaro leur soutien à une primaire ouverte. Lors de ces deux dernières décennies, quel mode de sélection du candidat a été le plus favorable à ce dernier lors des présidentielles ?

En réalité sauf en 2016, il n’y avait pas de mode de sélection organisé. Si l’on remonte, même au-delà de deux décennies, la sélection s’effectuait spontanément. C’est l’électorat qui choisissait son favori. Ainsi, en 1974, deux candidats de droite étaient en lice, Chaban Delmas et Giscard d’Estaing. Pendant la campagne du premier tour, la candidature de Chaban Delmas, au départ grand favori, a été étouffée par celle de VGE, vainqueur final. En 1981, VGE, président sortant, s’imposait naturellement contre Jacques Chirac au premier mais il était battu au second tour par Mitterrand. En 1995, Edouard Balladur, grandissime favori se présentait contre Jacques Chirac et Lionel Jospin. Finalement au prix d’une campagne éclair, Chirac prenait l’ascendant sur Balladur et l’emportait. En 2002, président sortant, Chirac était le candidat naturel de la droite. En 2005-2007, une rivalité opposait deux candidats de droite favoris pour succéder à Chirac, de Villepin et Sarkozy. C’est le second qui prit l’ascendant dans l’opinion, au point que Dominique de Villepin décidait, avec sagesse et courage, de ne pas se présenter. Ainsi, jusqu’à 2007, il existait une sorte de sagesse naturelle des candidats et de l’électorat de droite qui faisait que le candidat ayant le plus de chance de gagner s’imposait naturellement. Cela ne semble plus être le cas aujourd’hui, d’où le recours à des primaires qui ont inconvénient de souligner les clivages personnels et de favoriser des « chapelles » plutôt que l’unité et de rompre avec une tradition gaullienne de rencontre (spontanée) entre une personnalité et la Nation. Peut-être qu’avec 4 ou 5 candidats tous aussi déterminés, est-on devenu incapable de faire autrement, incapable de s’entendre par la sagesse et le dévouement au bien commun. Mais ce n’est pas forcément très bon signe…

  • A un an de la présidentielle, il y a plusieurs candidats potentiels pour la droite mais aucun qui soit clairement choisi. Quelles sont les idées et les grandes lignes programmatiques qui ont rencontré une vraie adhésion populaire à la présidentielle mais aussi aux différentes élections intermédiaires ?

Depuis 20 ans, ce sont surtout les sujets régaliens qui permettent les succès de la droite. En 2002, la sécurité était le sujet phare de la campagne de Jacques Chirac. Le 2 février à Garges-Lès-Gonesse, le président lançait sa campagne en annonçant « un plan pour la sécurité ». « La violence est en train de changer le visage de la République » déclarait-il, avant d’annoncer « l’impunité zéro ». Cette campagne lui permit d’être devant Lionel Jospin au premier tour, lui-même devancé par M. le Pen. Par la suite, M. Jospin déclara : « nous avons été naïfs sur la sécurité ». En 2007, Nicolas Sarkozy mit de nouveau au premier plan de sa campagne les sujets régaliens, avec son projet de créer un « ministère de l’immigration et de   l’identité nationale » tout en s’engageant à créer des peines planchers pour les récidivistes. A l’heure actuelle, dans une période chaotique marquée par la poursuite de l’augmentation de la violence, il ne fait guère de doute que ce sujet sera décisif pour l’emporter en 2022. Cependant, il ne peut pas être le seul. Les quatre ou cinq candidats potentiels de droite vont tous mettre l’accent sur la sécurité et l’immigration. Ils doivent se démarquer sur d’autres choses qui préoccupent les Français, des questions fondamentales comme l’avenir de la démocratie française, les libertés – ravagées par les confinements et couvre-feu – le vertigineux déclin scolaire. Et bien entendu le travail et l’emploi dans un contexte dramatique où 4 à 6 millions de personnes sont privées d’emploi – dans l’indifférence générale. Pour l’instant, ces questions capitales sont plus ou moins passées sous silence.

  • Y a-t-il des lignes qui n’ont jamais réellement séduit les électeurs de la droite traditionnelles au cours de ces dernières années et que devrait éviter le candidat ou la candidate LR s’il veut fédérer ?

Dans une optique de gagner les élections, il serait de mon point de vue suicidaire de mettre au premier plan du projet une (nième) grande réforme des retraites ou  des transports publics ou encore du code du travail. Rien ne serait pire que de faire du Macronisme à la place de M. Macron. Proposer aux Français en 2022 une nouvelle « transformation de la France » serait désastreux. L’image du quinquennat actuel laissera toujours le goût amer d’un décalage absolu entre le mythe claironné d’un « nouveau monde » et la pauvreté des réalisations, entre l’affichage d’une volonté de modernisation et des résultats piteux sur le plan de la dette publique (120% du PIB) et des déficits publics (9% du PIB) et encore 4 à 6 millions de chômeurs. Il serait irresponsable de la part de candidats de droite de reprendre la posture de la « présidence jupitérienne », de « l’autorité verticale », de la « transformation » imposée à un peuple de « Gaulois réfractaires ». Dès lors, les électeurs préféreront toujours l’original à la copie. Un candidat de droite doit au contraire se placer à l’écoute du pays et à son service. Des réformes et des efforts sont nécessaires évidemment, mais il vaut mieux avancer pas à pas en écoutant le pays et en le respectant plutôt que de brandir la foudre réformiste pour un résultat proche du néant.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour La droite face aux présidentielles (pour Atlantico)

  1. Sganarelle dit :

    Résumé de la situation pour un citoyen lambda
    X. Bertrand est un électron libre F’M de centre gauche en pleine ébullition
    Les LR qui n’arrivent pas à s’entendre ont toutes les bonnes raisons de faire une primaire
    Le RN perd son image en voulant en gagner une autre
    La gauche semble être distanciée EELV inclus
    Et pendant ce temps….Vox populi clamavit in deserto
    La suite au prochain numéro…

    Aimé par 4 personnes

  2. Annick Danjou dit :

    https://lalettrepatriote.com/xavier-bertrand-ou-la-parole-girouette/

    Et on voudrait qu’on lui fasse confiance ???

    Aimé par 2 personnes

  3. cyril dit :

    je suis d’accord avec vous sur ces points. Lorsque je vois les fameux réformistes autour de Macron (a priori Kohler, Le Maire et autres) qui veulent faire passer la réforme des retraites avant avril 2022, je suis abasourdi, ces gens sont hors du réel, ils veulent faire comme si ils agissaient, montrer que Macron est dans l’action. Bruxelles exigerait cette réforme ? Je ne sais pas ce qui se trame en coulisse mais les Français doivent sanctionner sévèrement ce gouvernement, cela a déjà commencé lors des cantonales et régionales.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      la réforme des retraites, il faudra bien la faire un jour, sinon, on va vers la faillite de certaines caisses et de graves problèmes de versement des pensions …

      J’aime

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      C’est assez curieux votre manière de penser les choses, je me demande si vous creusez les sujets, en dehors des économistes des télés qui préconisent d’éliminer les freins qui empêchent le marché de s’exprimer, donc d’exacerber la concurrence à tout crin, alors que ces mêmes mecs intégristes de la libéralisation, sont arcboutés sur leurs universités pour empêcher les alternatifs de s’exprimer..
      Les Tirole, Cahuc, Zylberberg et d’autres que je peux citer sont des communistes ratés…

      Si vous soutenez une réforme des retraites, alors je suppose que vos êtes pour laisser le virus circuler puisqu’il accélère la fin du versement des pensions de nombre de vieux de plus de 80 ans…
      Du coup, je comprends mieux les libéraux godwin qui promeuvent l’abstention des toubibs à soigner et la libre circulation de la flèche du biceps , c’est une bonne manière aussi de s’éviter la production d’une loi qui va fâcher du monde.

      Il y a pourtant deux méthodes simples pour la réforme des retraites par transfert de responsabilité politique
      – demander à l’UE de faire dicrétement comme avec la Grèce
      – arrêter de protéger les vieux des virus pour bloquer la jeunesse à vie

      Vous voyez, pas d’impatience, ça va venir

      J’aime

    • valukhova dit :

      @Pheldge,
      Stanislas voit clair. Mais il n’a pas été le seul à voir ou entrevoir le machiavélisme avec lequel est traité le problème de la vieillesse. Je pense qu’il n’y a pas qu’en France que l’on peut voir ça. Toutefois, dans certains pays (je ne les cite pas, c’est inutile) on respecte les ascendants !
      Respectueusement vôtre,
      MMM

      J’aime

  4. Gribouille dit :

    « A l’heure actuelle, dans une période chaotique marquée par la poursuite de l’augmentation de la violence, il ne fait guère de doute que ce sujet sera décisif pour l’emporter en 2022. Cependant, il ne peut pas être le seul. Les quatre ou cinq candidats potentiels de droite vont tous mettre l’accent sur la sécurité et l’immigration. Ils doivent se démarquer sur d’autres choses qui préoccupent les Français »

    Plutôt que de se démarquer, ou en plus de se démarquer, il faudrait surtout que ce sujet soit réellement traité.

    La dernière fois, de 2007 à 2012, les engagements de campagne tonitruants ont, hélas, cédé la place à la suppression de postes de policiers par milliers, et au gel du programme de construction de prison chiraquien.
    On peut y ajouter le refus de réellement traiter les sujets liés à l’immigration, y compris parce que les énarques devant s’en occuper préfèrent jouer de paradoxes afin de se distinguer (au sens de Bourdieu) de la plèbe, sur le droit du sol ou le rapprochement familial par exemple.

    Tout cela pour traiter en priorité les vraies priorités de la droite LR, c’est à dire faire des baisses d’impôts parfaitement démagogiques (nouvel exemple de démagogie de droite) à une clientèle n’en ayant d’ailleurs nullement besoin.

    C’est notamment pour cela que vous avez été battus (par M. Hollande, une épée…) en 2012, et cela risque de continuer si vous vous obstinez dans vos mauvaises pratiques.

    Aimé par 1 personne

  5. Mary Preud'homme dit :

    De même que les sondages, les primaires n’ont d’autre but que de manipuler le peuple à outrance, le jugeant trop ignorant ou immature pour exercer son droit de vote en toute conscience et clarté, sans influence, contrainte ni manoeuvres dolosives d’aucune sorte.

    Aimé par 1 personne

  6. Stanislas dit :

    Faut pas trop calculer pour 2022, le vainqueur est déjà choisi et élu ; il sera de gauche, de droite et du centre et devra avoir une araignée au plafond pour finir l’oeuvre accomplie en 2020 et 2021…. On doit trouver ça facilement dans le milieu..

    Quant aux réformes Mr Tandonnet, celle des retraites sera liquidée avant le printemps, le droit du travail a été exécuté dans ses grandes lignes en 2016 et 2017 par ordonnances (on en sort pas). quelques infimes morceaux de casse apparaissent dans les décrêts d’état d’urgence avec le prêt de salariés entre entreprises, si ma mémoire est bonne.(on revient rarement en arrière)
    restera peut être à flinguer les départements et l’assemblée nationale. Cette dernière est déjà en train de crever gentiment par décrêts d’état d’urgence et par la suppression des débats devenus inutiles, reste plus qu’à la passer à 150 députés comme prévu..
    le sénat lui est couché et veut achever le français avec les outils numériques et le variant de 2022 ou 2023 (on sera au variant PSI selon mes calculs algorithmiques)

    la justice est en réa ou même dans le coma sauf peut être quand il s’agit du vol d’un oeuf par un manant lambda (oui j’ai préféré éviter le delta pour ne pas énerver)..

    le secteur électrique est en train de couler gentiment
    le chômage va disparaître dans le halo du BIT, les boutons de PC « exit » et les baisses de prestations conjointes..remplacé par le salaire universel ?

    Nombre de PME vont faire glou glou dès la fin des aides alors que l’arnaque sanitaire va durer..

    les secteurs médicaux bye bye, par démission, par fatigue sanitaire et par menace d’interdiction de prescrire…

    Je ne vois plus de réformes à faire, à part mettre en place un nouveau virus ou variant, mais bon ce n’est pas de ma compétence;.

    Restera juste qu’à s’occuper à achever l’asservissement des serfs en deux classes distinctes , (serf d’en haut fléché, et serf d’en bas placébo) qui seront alors heureux d’être sous directives télévisuelles qui serviront de ministres…

    Non allez je déconne c’était un exercice de sciences fiction

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      « le droit du travail a été exécuté » ? pas possible, on a enfin réduit les 3500 pages du code français aux 35 du code suisse ? ça serait une excellente nouvelle ! l’encadrement excessif et soviétoïde a complètement distordu le marché du travail : le taux de chômage parmi les plus élevés de l’OCDE est là pour le démontrer. Moins de contraintes, plus de liberté plus de souplesse, ça profite à tout le monde, en particulier aux chômeurs.

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      Vous vous êtes interessé à la question ? vous connaissez le code du travail ?

      Si vous connaissiez le code avant 2017, alors lisez donc le travail d’analyse d’un avocat Richard Abauzit ça fait environ 150 pages minimum..

      Et surtout n’hésitez pas à me demander les textes des ordonnances je les ai sur moi.

      Vous avez gobé sagement le nombre de pages des plateaux télés, qui montraient un code commenté. J’avais vérifié à l’époque après l’intervention de je ne sais plus quel imbécile arnaqueur de plateau et j’avais comparé avec le code pénal qui avait plus de pages..

      Quant à votre histoire de moins de contrainte et de plus de libertés et que ça profite aux chômeurs je suppose que vous faites état de la flexisécurité.. là franchement je pouffe..

      J’aime

    • Pheldge dit :

      j’ai été employeur, patron d’une TPE de 1992 à 2012 j’ai vécu et subi l’inflation de contraintes de toutes sortes, qui n’a rien amélioré sur le plan du chômage, au contraire. Il me semble que le marché du travail en Suisse ne se porte pas trop mal, surtout si on le compare au notre.

      J’aime

    • Stanislas dit :

      re – Pheldge

      Dites donc, au fait, vous devez bouillir depuis 2017 (et même avant puisque Marron était déjà sinistre) , si on se met à regarder la production législative des centaines de pages de lois fourre tout, décrêts divers et variés sous Marron l’escroc, pondues sans discussion (ou quelques balbutiements pour rire) , et au train d’enfer, le code du travail fait figure de notice d’utilisation de robots….

      J’aime

    • Pheldge dit :

      je bous et je désespère devant la passivité de mes contemporains qui en réclament davantage …
      La Boétie, encore et toujours, la servitude volontaire …

      J’aime

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      toujours avec mon respect, vous devriez éviter de comparer les situations avec les pays environnants, il est toujours difficile de se faire une idée sauf après avoir vérifié les fondamentaux de ce que vous voulez comparer. Les méthodes de benchmarking sont idiotes, car elle vous font détourner la tête sur vos propres qualités et défauts pour tenter de devenir quelqu’un d’autre. AU niveau individuel, j’appelle ça regarder la gamelle de l’autre pour se comparer. Voilà où on en est.

      Juste parce qu’on fait connaissance, j’ai passé ma vie comme cadre dirigeant à réorganiser des PME défaillantes pour les remettre d’aplomb (une centaine de personnes minimum). 12 entreprises, 2 échecs parce qu’il arrive de rencontrer des actionnaires qui veulent réparer leur boutique en faisant la même chose, comme avant votre arrivée. C’est con, mais c’est comme ça. Ca m’a appris beaucoup à trier les offres ensuite.

      Vous n’êtes pas obligé de me croire mais quand ça déconne, c’est sur tous les plans.

      J’aime

  7. Postmaster dit :

    Souvenir de Primaires de la Droite en 2016. Cela se passe dans une petite rue du Centre Historique où l’on ne peut se garer. Rue piétonne. Et il pleut. Et on attend dehors sous la flotte. Longtemps. Le lieu de vote est à l’étage, escalier borgne, sans ascenseur, pour faciliter le déplacement des gens âgés ou handicapés. Un local genre grand placard à balais – sans fenêtres – prêté aimablement par la municipalité de Gauche. Pas de toilettes. Pas de robinet d’eau. Un chauffage au gaz butane pas rassurant et malodorant dans un local non aéré. Deux bénévoles de chez nous désabusés pour tenir le bureau. On leur apporte une bouteille d’eau et deux pommes . Mes amis LR – les encartés – ont oublié de se déplacer pour voter ou soutenir les troupes. Mais tous les braillards du secteur, distributeurs de tracts, colleurs d’affiche du RN, PS, PCF, et autres sont bien là. Venus voter avec une mine jubilatoire. Il y a un bistrot juste en face. Bondé. On se tape sur les cuisses. Après tout c’est une « Primaire ouverte » vous fait on remarquer si vous avez comme moi l’esprit chagrin. Je sens que si je fais une remarque déplacée je vais prendre une mandale. Et puis quand ce sera la Primaire de la Gauche qui vous empêche d’en faire autant me dit on . Oui, mais on est suffisamment bêtes pour ne pas le faire. Le bouquet ! Il y a même une haie d’honneur de généreux gauchos rigolards et avinés – dont des employés communaux syndicalistes, mais pas que – pour vous mettre, dans la main de façon complice, généreusement, une vraie pièce de 2. euros pour pouvoir aller voter !? Cadeau ! Auraient ils dévalisé la chapelle juste à côté ? C’est le petit théâtre de Bouvard ! Je suis écœuré. Ainsi ce sont nos opposants de Gauche qui sont venus désigner notre candidat de Droite. Celui qui fait le moins peur à leur champion, disent ils  !!! Si c’est ainsi que la Droite pense recommencer sa façon de choisir notre candidat c’est irresponsable ! Mais le citoyen de Droite lambda, crédule, manipulé, ahuri qui ne connaît pas vraiment l’environnement politique de sa ville croit avoir oeuvré pour la Démocratie. Amen. Et il vous dira sans doute  de façon innocente : « dans ma ville c’était pas comme ça ! ». Voire ! Auguste de Kersanec

    J’aime

  8. Papy CBV dit :

    A la suite des régionales et départementales, j’ai mis en garde les républicains dans un courriel adressé à Jacob contre les excès de certains et notamment en ce qui concerne Xavier Bertrand qui confond « vitesse et précipitation » en pavoisant sur sa réélection pour les régionales 2021 tout en ignorant volontairement l’abstention record (un tiers des électeurs inscrits sur une liste électorale se serait déplacé) j’ai souligné dans mon message, qu’il fallait rester humble et surtout de ne pas pavoiser comme l’a fait X-Bertrand. (Déjà avec Sarkozy, X-Bertrand n’était pas en odeur de sainteté) Quand à Peltier et Marini, ils n’ont que ce qu’ils méritent, surtout Peltier.
    J’ai également mis en garde au sujet d’une primaire que réclament certains en rappelant qu’en 2016 j’avais prévenu sur les dangers et les risques de pollution par les socialistes qui étaient venus en nombre participer à la dite primaire (avertissement ignoré) nous connaissons tous le résultat catastrophique et les républicains renvoyés à leurs études.
    Il y a pas mal de temps que j’entretien des relations avec la haute sphère politique, cela avait débuté sous la présidence « Chirac »… En 2008 j’ai pris le taureau par les cornes en créant mon propre journal numérique « Le canard Gaulois déchainé » (j’ai changé plusieurs fois d’hébergeur pour finir chez « WordPress » ou j’ai mis fin au dit journal en 2018 pour des raisons de sécurité et en ne conservant qu’un blog local qui est lu sur les cinq continents)

    J’aime

  9. Le résultat des Régionales, juin 2021, est l’arbre qui cache la forêt des Républicains. Ils n’ont pas su écouter et comprendre leurs propres électeurs, et beaucoup d’entre eux n’ont plus envie de servie de marchepied pour faire réélire Macron. Non seulement, la primaire est antinomique de l’es^rit même de la Cinquième république mais en plus elle favorisera la division, surtout organisée aussi tardivement, à quelques mois des présidentielles. Clairement, ces Républicains n’ont rien appris et au lieu de vouloir être le candidat, ils auraient du commencer par s’opposer au pouvoir incompétent et prétentieux qui ruine la France. On attend encore…

    Aimé par 1 personne

  10. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Il va falloir attendre la rentrée de septembre pour espérer y voir un peu plus clair dans le cafouillis (pour rester poli) qu’offrent aujourd’hui les représentants LR. et disposer peut-être de leur programme électoral fait comme d’habitude de promesses irréalistes pour « ratisser large » .
    Les querelles intestines n’ont jamais cessé dans les partis politiques mais le spectacle actuel chez LR relève pour le moment du suicide collectif.
    Au moment où l’abstention n’a jamais été aussi élevée, il est triste de voir que des politiciens qui se déclarent prêts à gouverner le pays continuent comme si de rien n’était leur minable tambouille sans se soucier du ressenti et du message pourtant clair des électeurs.
    Ces gens-là qui, disent-ils tous, passent leur vie à écouter les Français sont manifestement incapables de les entendre.
    Voilà des décennies que les « gens qui ne sont rien » et les autres leur demandent de se préoccuper des mêmes sujets : l’emploi, la sécurité, l’immigration, la santé, la dette publique, les impôts et taxes la justice et point primordial pour moi : l’éducation de nos enfants devenue intentionnellement la laissée pour compte de la République.
    Dès qu’ils sont élus ils se dépêchent d’oublier ce qu’ils ont lu, entendu pour se préoccuper uniquement de leur réélection, de placer les copains pour les mettre à l’abri de soucis matériels le plus longtemps possible et de se soumettre aux dictas des lobbies et de la finance qui sont de fait les vrais décideurs de la politique publique.
    Je ne place aucun espoir parmi les prétendants actuels de la droite républicaine, pas plus que dans ceux des autres partis politiques qui ne sont toutes et tous que les héritiers d’un système politique éculé et à l’agonie qui n’a produit depuis 40 ans que des imposteurs, des menteurs, des opportunistes et des incompétents.
    Le nouveau monde n’est pas encore né et le vieux monde tarde à disparaitre.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      « Voilà des décennies que les « gens qui ne sont rien » et les autres leur demandent de se préoccuper des mêmes sujets » et voilà au moins une décennie que LR évite ces sujets, cherchant à donner une image moderne – comprendre progressiste – et surtout à bien se démarquer de l’ennemi, le seul, le vrai, le RN.
      Pendant ce temps là, le RN écoute ces gens là, et engrange leurs votes.

      J’aime

  11. roturier dit :

    Je n’ai rien compris. Sans doute suis-je trop stupide.
    Cela mène quelque part ? Où exactement ? Quel est le problème ? Et la solution ?

    Pourquoi se demander « Quelles sont les idées et les grandes lignes programmatiques » ?
    Car, contrairement au discours répandu parmi les érudits « analystes » :
    A la présidentielle (mais non seulement) les électeurs votent pour la PERSONNE la plus proche de ce qu’ils SONT.
    Et ils ont du mal à définir les « idées » que cette personne représente ; et il n’y en a pas deux qui définiraient les mêmes. ET c’est secondaire.

    En clair, la personne EST le programme. En vérité cela se passe viscéralement ; par empathie et atomes crochus et NON par l’analytique et le cérébral.

    N’empêche que la droite la plus bête du monde semble à nouveau avoir actionné la machine à perdre. Vieille tradition française: on décapitera la tête qui dépasse.

    J’aime

  12. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Le seul candidat, pour l’instant – qu’on n’ose même plus désigner comme étant un « candidat de droite » – qui réponde à la vision du général de Gaulle – « rencontre entre une personnalité et la Nation »- est sans conteste : Xavier Bertrand.
    Faisons confiance au parti LR pour lui tendre autant de pièges qu’il lui sera possible d’en imaginer, jusqu’à favoriser l’élection de l’adversaire, comme en 1981 où Chirac a refusé de se prononcer en faveur de Giscard, ou comme en 2017 de sinistre mémoire.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      si LR savonne la planche à Bertrand, c’est qu’il y ont des accords avec Macron, comme en 2017, peu importe l’élu, tant qu’il remplit copieusement la gamelle …

      Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      Bertrand a tellement de trahison ,derrière lui ,,,il va en payer les conséquence,,, ,,la gauche va telle voter pour lui,,,se sera NON ,a moins qu » il va leurs faire des cadeaux

      J’aime

  13. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  14. Pheldge dit :

    « Ainsi, jusqu’à 2007, il existait une sorte de sagesse naturelle des candidats et de l’électorat de droite », c’est élégamment dit, parce qu’il y a eu des rivalités, féroces souvent. Mais il également, nous avions des candidats sérieux, qui inspiraient un certain respect, y compris en 2017 où la primaire a été organisée, parce qu’il y en avait trop ! Je suis désolé de ne voir personne de sérieux parmi les prétendants actuels, dont 2 ex-LR comme on dit, qui semblent avoir la faveur de l’opinion.
    C’est dire l’indigence et le manque de personnalités fortes dans ce parti …

    J’aime

  15. Annick Danjou dit :

    X Bertrand refuse la primaire trop peur de se faire détrôner!!

    Aimé par 1 personne

  16. valukhova dit :

    Que voilà bien un « arbre généalogique présidentiel » clair, net et précis, ainsi qu’une mémoire infaillible de notre hôte. Cela nous rappelle aussi nos instincts d’amour ou de détestation, lorsque nous étions plus jeunes, mais dépourvus d’un mouvement occulte qui nous aurait aidés à prédire l’avenir ! Quoi que…
    Vous parlez, cher Maxime, de « chapelles »… camouflet pour ne point dire « loges »… et si l’on disait « chapeaux » à la place, parce que ça chauffe dessous, et de plus en plus. C’est évident. De plus, ce consensus commet une telle hypocrite déférence envers le petit peuple qui ne sait rien de l’origine, ne serait-ce, que d’une chapelle ou d’une cathédrale. Il faut à tout prix laisser ce petit peuple dans l’ignorance, ou… le détruire à petits feux… Misère de misère !
    Bonne journée
    MMM

    J’aime

  17. Ping : La droite face aux présidentielles (pour Atlantico) – Qui m'aime me suive…

  18. Anonyme dit :

    cela ne va pas plaire a certains ,,,avec plus de 6 Millions de chômeurs ,et tout les ans on offre des papiers a plus de 400 000 étrangers ,et nous avons le double sans papiers ,alors que nous somme ruiner ,nous vivons a crédit ,plus de 8 Millions de retraiter a 850 euros ,des millions de gens travaille pour 1350 euros ,les jeunes sortant des écoles ne trouve pas de travail ,des quartiers sont tenue pars la mafia de la drogue ,des armes sont saisie partout en France ,les impôts et taxes ,Record du Monde ,a un moment va falloir dire a c « est politiciens et leurs conseillers ,haut fonctionnaires ,STOP ,le peuple en a marre d » être presser comme un citron, Michel43

    J’aime

  19. Celtapiou dit :

    Judicieux diagnostic !

    Pour paraphraser la plainte célèbre, « Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes »,
    nous pourrions conseiller à nos futurs candidats d’y adjoindre la recommandation suivante :
    Ne secouez pas Marianne, elle est pleine de réformes…

    Merci, Monsieur Tandonnet, vos idées nous éclairent !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.