Une étrange réforme des retraites

Les médias et la presse annoncent le lancement d’une réforme qui porterait l’âge du départ à la retraite de 62 à 64 ans. Comment l’interpréter? De prime abord, rien n’est plus étrange qu’un projet de réforme de grande ampleur lancé à 10 mois des échéances politiques nationales. Le pouvoir avait tout le quinquennat pour réformer les retraites: sous la pression sociale, il a renoncé à l’usine à gaz de 2019/2020. Aujourd’hui, il y revient. Or, pour une réforme de cette ampleur, en tenant compte de la préparation du projet, des concertations avec les partenaires sociaux, du débat parlementaire, 18 mois est sans doute un minimum. Quel temps utile reste-t-il? Entre le début actif des travaux de concertation en septembre et le démarrage de la campagne présidentielle, guère plus de 6 mois. Difficilement concevable. Alors comment l’expliquer? Le macronisme n’est pas quelque chose de foncièrement nouveau mais plutôt la quintessence d’une évolution de long terme. Il consiste à sublimer le déclin français (économique et financier, intellectuel, scolaire, sécuritaire, étatique, etc.) dans l’exaltation d’un culte de la personnalité autour de l’occupant de l’Elysée avec comme but suprême sa réélection. C’est tout ce qui compte. La sublimation d’un gourou national, selon ce modèle, transcende les désastres et les malheurs collectifs et même s’en nourrit. L’annonce de la réforme des retraites s’inscrit dans cette logique. En soi, dans les conditions présentes, sa nécessité ou son urgence est discutable: si le pouvoir avait la moindre velléité de s’intéresser au rééquilibrage des comptes publics, il adopterait des mesures immédiates pour tenter de résorber les vertigineux déficits qu’il a lui-même creusés (10 % du PIB) avant de songer aux effets de long terme d’une réforme des retraites. La question n’est pas là. Cette nouvelle annonce, improvisée et à contre-temps, est avant tout politique – électoraliste. Elle vise à magnifier l’image du grand réformateur en misant sur le chaos social qu’elle s’apprête à déclencher pour l’enrichir et par là-même recouvrir un quinquennat de déceptions et de troubles. Autrement dit elle a pour objectif non-dit de provoquer le désordre et les destructions pour renouer avec le culte d’un sauveur providentiel et préparer sa réélection. Un tel schéma repose sur un pari évident: le pari de l’abêtissement d’un peuple qui n’y verrait que du feu. Mais telle est aussi la faille de la stratégie: les Français sont infiniment plus lucides que ne l’imaginent généralement leurs dirigeants.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Une étrange réforme des retraites

  1. cyril de fayet dit :

    augmenter l’âge de la retraite ? pas pour tout le monde, j’ai des proches qui sont manutentionnaires
    dans la grande distribution et eux, sont fatigués physiquement à 60 ans, n’aspirent qu’à arrêter de travailler.

    J'aime

  2. Stanislas dit :

    La réforme des retraites est déjà en cours, avant les prochaines élections, si elles ont lieu, un ajustement à la marge se fera probablement sans calcul du tout….
    Je reste plus que jamais sur mon pari.

    L’ambiance est aux vacances, les seaux à sable, les crèmes de bronzage ou la marche sur les sommets, l’amélioration de l’épidémie.etc etc…. tant mieux
    L’idéal sera de ne pas regarder ce qui se passe et se passera en coulisses, ou dans les assemblées. Les vacances et les nuits blanches sont propices pour la production législative de gâteries pour les temps qui viennent.

    Mr Tandonnet, vous êtes à un niveau que je suis loin d’avoir, et vous en savez probablement plus que moi, c’est sûr.
    Depuis que j’observe attentivement ce qui se passe en coulisse, il me semble que le débat quel qu’il soit n’existe plus depuis des années et que les dernières parutions d’oukases, de décrêt, d’ordonnances et tout le tralala parfois scélérat, ne consistaient principalement qu’à nous contraindre peu à peu, en douceur…. J’aime beaucoup François Sureau qui en parle très bien. on ne le voit plus trop ces temps ci.

    Je vais me prendre des réflexions, mais je parie aussi que les réformes à venir et soudaines, seront autre chose que la réforme des retraites avec des petits calculs qui donnent l’impression de la réflexion alors que tout est sûrement déjà écrit par des cadres supérieurs des assurances ou des fonds de pension ou tout autre organisme financier.

    Bonnes vacances aux lecteurs qui s’arrêteront sur mon commentaire… et à bientôt dans un autre monde

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      et pourquoi donc faut-il que tout soit « déjà écrit par des cadres supérieurs des assurances ou des fonds de pension » ? tant que la répartition est le credo officiel, et ça risque de le rester encore longtemps, je ne vois pas ce que ces fonds de pension viendraient faire et s’emm3rder dans le bourbier français. Personnellement je souhaiterais qu’on sorte du « tout répartition » et que les actifs puissent avoir le choix de leur système de retraite. A 60 ans, je ne suis pas concerné, et j’aurais à 67 ans une misérable pension, nettement inférieure au minimum vieillesse qu’on accorde bien facilement à d’autres.

      J'aime

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      Vous m’avez dans le colimateur, mais j’ai l’habitude..héhéhé
      Nous avons déjà pas mal discuté ensemble, pas vrai ?
      Mon opinion à prendre de manière aussi sympathique que vous voudrez bien le voir est que soit :
      – vous êtes naïf,
      – soit vous ne lisez pas les différents « think tank » que je qualifierai d’opinion genre France Stratégie, OFCE, CAE et nombre de rapports d’études qu’on pouvait lire ici et là, en amont des décisions concernant l’emploi, le chômage, le CICE… toute incitation à remodeler l’existant vers le bas évidemment toujours sur la base d’un benchmarking opportun et ciblé sur les décisions souhaitables pour rester « compétitif. »

      Mais attention, si ça vous plait tant mieux pour vous..moi je préfère une bonne glace ..

      J'aime

  3. fraternel dit :

    on a affaire à un gouvernement qui ne sait plus sur quel pied danser ou pour flatter son égo pour la populace.
    mais la population est fatiguée de ce gouvernement qui depuis 5 ans aurait pu commencer avec sérénité dignité de façon calme et pondérée à parler avec les syndicats et le patronat de cette réforme des retraites.
    moi meme ayant travaillé à la sncf à une époque ou pas beaucoup de monde ne voulait y rentrer pour des raisons salariales le privé payant mieux dans les années 70.
    bref passons!j’ai travaillé 2 ans et 9 mois de plus pour arriver à une retraite pleine pour 40 années de cotisations ayant débuté dans cette entreprise en 1975 à l’age de 19 ans.
    je n’ai pas à me plaindre conçernant le montant quei est de 1783 euros net par mois.
    bien sur il a fallut faire les 3×8 les 2×8 les horaires qui n’étaient pas des horaires de bureau.
    maintenant il est temps d’attendre on ne fait pas une réforme en vitesse sur 10 mois surtout une aussi explosive que celle çi et i lfaut tenie compte de la pénibilité du travail
    vivement que les esprits s’apaisent que la population puisse profiter d’un moment de calme (quest ce que qu’était cette idiotie de faire les elections un mois de juin pouvait attendre octobre
    il est temps de donner du temps au temps
    cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.