« Entre la peste et le choléra » ce qui nourrit l’abstentionnisme

L’abstentionnisme est de loin le premier parti de France. Aux dernières législatives partielles parisiennes, il atteignait 85% du corps électoral. La morale politique réprouve l’abstentionnisme. Ses adeptes sont accusés de repli dans l’indifférence et de renoncement à faire valoir leur citoyenneté. L’abstentionnisme dans certains cas n’a pourtant rien de honteux. Quand le système politico-médiatique et le matraquage sondagier s’obstinent à vous imposer une issue électorale unique, à l’image d’un quasi plébiscite des régimes fascistes ou des listes soviétiques, il devient même une forme de résistance. De même, si le seul choix possible lors d’élections territoriales n’est qu’entre la peste et le choléra, deux candidats qui seraient aussi odieux, répugnants, incompétents et lamentables l’un que l’autre, l’abstention devient un acte de courage. Quand on sait que l’une comme l’autre des options imposées débouchera inéluctablement sur un désastre, il est parfaitement légitime de refuser d’être associé à ce désastre. La question n’est pas de recommander l’abstention. Elle est de dire qu’en l’absence de véritable choix, dans certaines hypothèses face à une offre politique défaillante, l’abstentionnisme n’a rien de honteux ni de scandaleux. S’il avait fallu, dans les années 1930-1940, par exemple, choisir entre Doriot et Laval, quelle autre option que l’abstention? Si j’étais électeur en région PACA aujourd’hui, entre deux trahisons aussi minables et grotesques l’une que l’autre, un climat putride de combinaisons obscènes aux effluves mafieux, je n’aurais d’autre choix que celui de l’abstentionnisme, un abstentionnisme non pas honteux mais un abstentionnisme de résistance à la bêtise, à la décadence et à la médiocrité, et dès lors un abstentionnisme fier et revendiqué.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

76 commentaires pour « Entre la peste et le choléra » ce qui nourrit l’abstentionnisme

  1. Ping : à propos de l’abstentionnisme électoral – le petit journal

  2. Etienne BERRIER dit :

    Monsieur Tandonnet, je suis très souvent d’accord avec ce que vous dites et je me rends compte que je ne réponds souvent que pour exprimer un point de divergence…
    Mais là, c’est non!
    Il faut VOTER, VOTER, VOTER!!!!!!!!!!!!!!!
    Le macronisme se nourrit de l’abstention, il s’en repait, il s’en félicite secrètement et le second quinquennat de Macron se construira sur l’abstention.
    Il faut voter, même pour des propositions insatisfaisantes ou médiocres pour déjouer le piège mortel de la mise en confusion générale!
    Bien à vous, Etienne Berrier

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge une fusion qui si elle était avérée serait une sorte de crime contre la démocratie française passible de la cour martiale.
      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      MT, je ne peux m’empêcher d’y voir – si cela se produit – la réalisation de cette UMPS que dénonçait JMLP en son temps … à croire que ce soit un des rares à avoir compris à quoi aboutirait le piège infernal mitterrandien dont il était la pièce maîtresse : la droite s’est vidée de sa substance, à force de péter de trouille d’être assimilée au FN/RN, au point d’être compatible avec ce parti de centre gauche issu du PS. Entre ça et l’évolution des conséquence de l’immigration, ça fait deux sujets sur lesquels il avait vu juste. Petites blagues mises à part, il faut lui reconnaître une certaine lucidité que d’autres n’ont pas eue, aveuglés par leur mépris et leur condescendance.

      J’aime

    • there dit :

      @Maxime mais cette fusion existe de facto depuis toujours . La popote dont les français sont le plat principal se fait toujours en famille de frangins -entre autres- et sympathisants. Rares sont les esprits libres ayant de réelles convictions dans les camps politiques mainstream . Ce sont les gogos qu’on agite sous le nez des français pour maintenir l’illusion démocratique (et la leur au passage). Ne voyez-vous pas que quelque soit le camp : ps ou « droite » (j’emploie de terme impropre car je peine à écrire la liste des acronymes de cette triste famille politique en déshérence ) la France va dans la même direction : le mur sans jamais infléchir sa trajectoire , ou si peu (IFI qui remplace l’ISF par ex ) . Nous vivons une trahison permanente depuis Chirac en 81 .

      J’aime

  3. Ping : « Honneur de l’abstentionnisme…. en certaines circonstances  écrit Maxime Tandonnet ! | «

  4. fraternel dit :

    à qui encore faire confiance à part à nos élections conçernant les petites communes ou la politique bien sur joue son role mais on s’occuper d’abord du bien etre des citoyennes et des citoyens
    dès qu’il s’agit de métropoles de grandes villes dès qu’il s’agit de se hisser du col incroyable tous ont des solutions mais quid des financements du role à jouer pour chacun de ces magouilles pour que chacun ait sa part du gateau et le rn n’as vraiment pas à s’auto congratuler vues les affaires en cours et les parachutés rien qu’à voir avec mariani (canard enchainé )pour une histoire de domicile
    quant à leurs idées néfastes non merçi dédiabolisation ou pas c’est mon point de vue il peut etre critiqué ou accepté c’est le jeu de la démocratie.
    donc pour moi ces élections ressemblent au piège à cons
    quant au front républicain il se délite une fois les élections passées
    macron a réussi le tour de forçe à affaiblir certains partis qui au lieu de dire non viennent se gaver sur l’autel du toujours plus jusqu’à exploser alors comment voulez vous encore faire confiance à certains?
    qui se drapent dans une vertu au lieu d’assumer leurs différences?
    ne pas s’étonner alors du fort taux d’abstention et du boulevard qu’ils ouvrent au rn
    tiens!je vais vote lutte ouvrière eux au moins tiennent parole c’est toujours le meme langage les memes solutions mais une honneteté ans faille et çà çà me plait!

    J’aime

  5. E Marquet dit :

    Devant la décomposition de la politique (au sens noble du terme), je pense que non seulement ce n’est pas aujourd’hui un déshonneur de s’abstenir, mais que cela devient notre seule façon de faire connaître notre désarroi face à cette débâcle, et un message envoyé, s’ils veulent bien l’entendre, à notre classe politique.
    Après mûre réflexion, et après avoir voté plusieurs fois par défaut, j’ai franchi le pas au deuxième tour des présidentielles de 2017, ne pouvant envisager de participer à cette mascarade que représentait le duo Macron/Le Pen.
    J’avais appris que voter était un droit et un devoir, que des hommes et des femmes s’étaient battus pour ce droit. Si en 1848, les premiers avaient obtenu de pouvoir voter, grâce à l’instauration du suffrage universel, il avait fallu attendre le 21 avril 1944 pour que les secondes se voient octroyer ce droit par le Général de Gaulle et le gouvernement provisoire, droit qu’elles exerçèrent pour la première fois le 29 avril 1945. En octobre 1945, elles furent 35 à être élues députées sur 586.
    Dans ma déjà lointaine jeunesse, la majorité était à 21 ans, et sur les bancs de la Fac de droit, j’attendais impatiemment de pouvoir m’inscrire sur les listes électorales, projetant même dans mon enthousiasme, dès que j’aurais atteint mes 25 ans, de me présenter à un mandat électoral. Avant toutefois d’atteindre cet âge canonique, j’ai vite perçu le côté déjà très méphitique du milieu politique, et me suis bien gardée d’y mettre les pieds, ne conservant que le droit de choisir que me donnait le bulletin vote.
    Ma première présidentielle fut celle de 1969. Pompidou fut élu à 58,21%.
    Depuis, je crois n’avoir jamais dérogé à ce que je considérais toujours comme un droit et un devoir, mais c’est devenu de plus en plus un dilemme.
    L’image que renvoient de la politique ceux qui sont ou veulent être nos représentants aujourd’hui, est désastreuse. Ce ne sont qu’échanges de caniveaux, tweets haineux, violence verbale et physique, promesses de clowns, mépris de l’adversaire, niveau zéro des idées et convictions etc…
    Le vote blanc c’est du pipeau depuis longtemps. S’il en était tenu compte, on aurait évidemment un problème.
    Il ne nous reste donc que l’abstention. Si tous ceux qui n’acceptent plus d’être pris pour des billes s’abstenaient, il ne resterait plus que les militants pur jus, les idéologues patentés, et les prébendiers. On verrait enfin quelle est la vraie physionomie du bon peuple français.
    La démocratie est en réel péril. Elle ne se réduit pas un bulletin de vote contraint, et ce n’est pas en acceptant de se faire forcer la main qu’on la sauvera.

    Aimé par 1 personne

  6. badin26 dit :

    Je partage cette analyse et la conclusion qu’elle amène. Je reproche cependant à cette position électorale (que je ne condamne pas, je le répète) d’amener potentiellement au pouvoir les extrêmes, les seuls qui ont encore l’espoir de voir arriver leur favori en qui ils ont placé tous leurs espoirs (que la masse des autres – dont je fais partie – a depuis longtemps abandonné). Ce qui explique, par exemple, l’arrivée aux mairies de Grenoble et Bordeaux d’ayatollahs verts. Enfin, et pour terminer, cette position peut nous amener au pouvoir plus rapidement les islamistes qui, eux, entretiennent l’espoir de changer en profondeur notre système malade.
    Je préconise donc un retour à la proportionnelle même au risque de ne pas pouvoir diriger le pays, à l’image de ce qu’il se passait sous la IV°. De toutes façons, en considérant la façon dont les choses sont gérées aujourd’hui, s’il n’y avait pas de gouvernement, nous en serions comme la Belgique qui ne s’en porte finalement pas si mal!

    Aimé par 1 personne

    • badin 26, oui mais quand il n’y a pas le choix qu’entre par ex des Ayatollahs verts et des antisémites ou des imbéciles LREM que faites vous, qui cautionnez vous? Pas d’autre choix que l’abstentionnisme!
      MT

      J’aime

    • badin26 dit :

      Monsieur Tandonnet, vous avez peut-être raison. Je vais cependant essayer de défendre mes idées.
      Dans notre système, ce sont les partis qui se débrouillent pour trouver des alliances avant les élections à l’occasion de tractations sans doute sordides qui échappent complètement aux électeurs et aux élus. Le choix des électeurs est impossible car finalement c’est noir ou blanc alors que, comme vous le faites remarquer par exemple, la GPA et la PMA acceptées par LREM ne le sont pas par LR alors qu’il s’agit d’un vrai choix de société. Et dans le cas de la Région PACA, ce choix n’existe plus : les électeurs sont floués. Ce système a l’avantage d’apporter une stabilité au pouvoir qui avait alors la possibilité de « planifier » une action sur le long terme. On sait ce qu’il est advenu après les dévoiements du modèle démocratique très « pointu » qu’est la V°, taillé sur mesures pour le Grand Charles, qui l’ont rendu méconnaissable! C’est, je crois, ce manque de choix qui provoque l’abstention. D’autant que les Français, s’ils sont généralement d’accord sur la constatation des faits, ne se retrouvent que très rarement sur les méthodes pour y remédier.
      Dans un système à la proportionnelle réelle et avec une élection à un tour, il y a une multitude de partis qui défendent chacun son idée ou son idéal. L’électeur choisit celui qui correspond le mieux à ses choix. Il a le sentiment de vraiment choisir celui qui défendra sa conception de la société, en tout cas la plus proche. Chaque élu, ensuite, en son âme et conscience, apprécie le projet qui lui est soumis et l’approuve ou le réprouve. Evidemment, pour le pouvoir, les choses ne sont jamais gagnées. Evidemment aussi, il y a des « faux frères » (sans idée d’appartenance à un quelconque mouvement de ma part) qui se laisseront influencer ou séduire par des promesses. Si les votes sont bien suivis, la sanction de la prochaine consultation sera une mise à l’écart par ses électeurs.
      Il n’y a pas de solution parfaite, d’autant moins que l’appartenance à l’Europe a diminué sinon supprimé les grands choix de société qui sont imposés sans discussion aux peuples.
      Pour ma part, je ne crois pas que dans le second cas que je vous ai relaté, nous soyons toujours dans l’arbitraire que nous connaissons en ce moment en France. En effet, les alliances obligeront les partenaires à inclure à leur gouvernement des personnalités représentatives des grandes tendances gagnantes qui défendront leurs choix de société. Tout ceci, à condition évidemment que la Chambre conserve son rôle et que nous ne basculions pas dans un système autoritaire tel que celui qui nous a été imposé aujourd’hui.
      Enfin, je ne découvre rien; ce système, nous l’avons connu. Il valait ce qu’il valait. Avec ses défauts et ses qualités. La V° l’a remplacé; elle était le bon modèle à un moment donné, je crois qu’elle ne l’est plus. Peut-être que l’alternance permettrait de revenir à des solutions qui ne nécessitent pas la présence d’un personnage providentiel qui, dans notre situation, est impossible à trouver !

      J’aime

  7. gerardleplessis dit :

    Bonjour,
    Maxime Tandonnet a parfaitement raison. L’abstentionnisme est très important et tend à démontrer que les Français attendent autre chose des partis politiques.
    Gérard

    J’aime

    • Pheldge dit :

      Bien sûr que nous sommes très nombreux à « attendre autre chose » sauf qu’il ne vient pas, et que les élections approchent, et que Macron compte sur l’abstention des « de droite » qui refusent de voter pour lui. Blanc et nuls n’étant pas comptabilisés pour le résultat, on votera pour Macron en s’abstenant, c’est aussi simple que ça.

      J’aime

  8. jmparnet dit :

    Permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous: en PACA, vous avez celui qui tente une alliance honteuse et scélérate avec l’ennemi LAREM/Macron/Castex  contre celui qui, quittant UMP (le LR d’alors) qui était devenu de centre-gauche, a vu la lumière avant ses petits camarades. Dans le sud-est, dimanche prochain et le 27, il convient donc de voter Mariani.De même, dans ma nouvelle région d’adoption, le Centre-Val de Loire, après avoir voté partout, de tout temps et en toutes circonstances pour les partis gaullistes pendant près d’un demi-siècle, je vais voter ce dimanche ET le 27 juin pour la liste RN – conduite par un jeune Français patriote d’origine serbe parfaitement inconnu – pour punir les caciques locaux de « LR » …1/ d’être des francs-macs plus proches des francs-macs de gauche que de nos valeurs conservatrices de droite; 2/ d’avoir fusionné il y a un an leur liste de la municipale de Tours avec celle de Macrouille entre les 2 tours et 3/ (préventivement avec un risque de réalisation de 99,9%) de fusionner entre les 20 et 26 juin leur liste Forissier avec celle de Fesneau, le ministre macroniste.

    Courtoisement vôtre

    Jean-Maurice Parnet37000-Tours, France***https://mrcircuspoliticus.files.wordpress.com/2021/06/theorie-du-complot.jpg Quelle est la différence entre une théorie du complot et la vérité ?Une période d’environ 6 mois …

    Aimé par 1 personne

    • jm, il a fait toute sa carrière avec et par l’ump, avec Chirac et Sarko, sans jamais exprimer le moindre doute à aucun moment et jusqu’au couronnement suprême comme ministre, et puis il passe d’un coup, pour un fromage à ceux qu’il a considérés pendant 30 ans comme des ennemis. Le ralliement à ce personnage plus que douteux fait partie de la grande vague de démence qui s’est emparée de la France politique.
      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! » Edgar Faure … je vous laisse méditer.

      J’aime

    • there dit :

      @Maxime ce que vous appelez une vague de démence, n’est ce pas tout simplement le dévoilement d’une réalité : un opportunisme forcené ?

      J’aime

  9. Jean Louis Duret dit :

    Je ne suis pas d’accord avec cette position, l’abstention est une lâcheté, même si on doit choisir entre peste et choléra il faut choisir celui qui nous semblera « le moins pire ». C’est comme si le Roi disait au voleur « je te coupe une main, choisis, la gauche ou la droite et si tu ne choisis pas je te coupe les deux ». Ne pas voter n’arrange rien et le vote devrait être obligatoire même si blanc.

    Aimé par 1 personne

    • JL Duret, de mon point de vue, choisir entre la peste et le choléra, c’est prendre une responsabilité personnelle dans le cataclysme à venir, et il faut avoir le courage parfois de refuser de choisir entre deux solutions que l’on ressent comme aussi indignes et dégradantes l’une que l’autre, et aussi cataclysmiques.
      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      refuser de « choisir entre la peste et le choléra » reste une attitude marginale, qui n’empêchera pas les autres de choisir pour vous, ni la réalisation de leur choix !

      J’aime

    • Bien sûr, comme en 2017! mais cela m’est éperdument égal: aujourd’hui quand je vois l’effondrement apocalyptique de la France sous un voile de bêtise, de lâcheté de cynisme tout en sachant que ce serait à peu près aussi épouvantable avec l’autre semi débile fascisante à l’Elysée, il me reste au moins la satisfaction d’avoir la conscience tranquille…
      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « la satisfaction d’avoir la conscience tranquille », ça reste à voir ! sachant que une voix non exprimée, est une voix qui n’est pas contre Macron, et donc finalement une voix qui lui permet d’être élu. Vous doutez ? regardez donc les élections dans les petites villes, où l’abstention a permis l’élection de maires écolos radicaux, le mécanisme y est plus facile à saisir.
      Alors si malgré ça vous avez encore « la satisfaction d’avoir la conscience tranquille » , grand bien vous fasse, moi je ne pourrais pas …

      J’aime

    • Soyons clairs, si votre question est de savoir ce que je ferais en cas de second tour des présidentielles entre macron et le Pen je vous réponds que je m’abstiendrais comme si j’avais le choix entre Déat et Doriot, ou entre Trotski et Lénine, ou entre mao et Pol Pot, c’est-à-dire entre deux personnages qui m’inspirent exactement la même violente répulsion et la certitude de la débâcle avec l’un comme avec l’autre sinon je deviens un complice de leur malfaisance. Après vous libre à vous d’en penser ce que vous voulez!

      MT

      J’aime

    • Pheldge dit :

      ça, je l’avais parfaitement compris, mais pour moi, ça reste une posture, un luxe réservé à un petit nombre. Parce que même avec 90 % d’abstentions il y aura un élu à réputé légitime, et certainement le pire des deux, pour moi. Depuis 10 ans que je subis et paye, au prix fort la gestion erratique et punitive de Flamby puis de son successeur.
      Par ailleurs, l’éviction de Macron réveillerait la droite, qui aurait alors un boulevard. On en reparlera après le 27.

      J’aime

  10. Sganarelle dit :

    Annick ..si tout le monde votaient blanc ils seraient bien obligés d’en tenir compte

    J’aime

    • Pheldge dit :

      tiens le saint esprit woke n’a pas encore apporté la révélation ? le vote blanc est raciste et devrait donc être puni !

      J’aime

    • Annick Danjou dit :

      Bien d’accord mais alors ce jour là n’est pas près d’arriver et pourtant ce serait une belle revanche du peuple que l’on méprise !

      J’aime

  11. Ping : Honneur de l’abstentionnisme en certaines circonstances – Qui m'aime me suive…

  12. Anne dit :

    Dans le cas de PACA, je pense que LR a eu tort de maintenir l’ambiguïté pour R.Muselier. Je ne voterais pas pour un candidat ambigu.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      il faut qu’ils se prennent une tôle, parce que se moquer de ses électeurs comme ils l’ont fait dernièrement n’est pas acceptable, et qu’il faut que nos politiques comprennent qu’ils devront assumer leurs choix, et que le bouclier du « front républicain » ne les protège plus de ces comportements indignes !

      Aimé par 1 personne

  13. Annick Danjou dit :

    Je n’irai pas voter.. marre de me faire manipuler !

    Aimé par 1 personne

    • Jean Louis Duret dit :

      Et « l’issue » c’est quoi selon vous ?

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Duret

      « Et « l’issue » c’est quoi selon vous ? »

      La même que si Annick Danjou allait voter avec sa voix en moins….. et la mienne d’ailleurs..

      J’ai lu plus haut que vous considériez l’abstention comme une lâcheté, vous avez le gros mot facile ; mais je ne vais pas en rajouter parce que la période en cours aurait tendance à remettre les pendules à l’heure sur la notion de courage etc..

      J’en suis à peur près au même endroit que Annick Danjou, bien que je ne sache pas plus que ça le fondement de sa pensée qui est résumée par « manipuler »

      Je vais quand même en profiter pour faire la pub d’un bouquin ardu à lire mais passionnant qui pourrait expliquer cette manipulation cette forme de psychopathie montante des dirigeants et une baisse concomitante de la réflexion profonde, de l’intropection, de la connaissance du prochain et de la compréhension des lois complexes de la vie…

      Ce livre c’est « Ponérologie politique » de Andrew M. Lobaczewski. Il y a plus intelligent que moi ici, donc si j’arrive à le comprendre, tout le monde peut le faire.

      Voter pour ceux qui essaient insidieusement de nous asservir, est ce une forme de courage ?

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Je ne connais pas l’issue mais en Paca on se fait enfumer et il faudrait aller mettre un bulletin dans l’urne? A moins de voter blanc mais cela ne servirait à rien sauf si tout le monde le faisait comme dit Sganarelle. La mairie de Marseille nous a déjà bien eus en échangeant un maire contre un autre. Maintenant ce sont les socialistes qui gouvernent ici et je peux vous dire que cela ne va pas en s’arrangeant. On attend Philippe pour soutenir le LR LREM. Lui aussi il fait son Tour de France. Philippe par ci, Philippe par là, on ne parle plus que de lui. Les gens se laisseront ils berner?

      J’aime

  14. Annick Danjou dit :

    « Peu importe le résultat est là »disent les commentateurs… un but contre son camp et un genou en terre et hop les voilà champions… je n’aime pas le foot et ne le regarde pas mais là ils ont mis la barre un peu haute…et le foot me dégoûte ! Je pense à Samuel Paty il est en terre et pas un salaud pour s’en soucier.

    J’aime

  15. artofuss dit :

    Encore une fois, je ne sais sur quelles bases vous pouvez décider que  » l’une comme l’autre des options imposées débouchera inéluctablement sur un désastre », puisque l’une de ces solutions ( le RN, pour ne pas le nommer), n’ a jamais été au pouvoir !
    Non, les deux solutions ne sont pas nécessairement aussi mauvaise l’une que l’autre, et entre deux maux il faut choisir le moindre: sur le plan local, les villes gérées par des maires proches ou membres du RN ne semblent pas s’en plaindre, alors que les autres partis ont pu être jugés depuis longtemps sur pièces, par l’état lamentable où ils ont amené le pays.
    La droite LR est toujours aux abonnés absents, et en ces derniers jours avant des élections en réalité majeures, il faut penser en termes de stratégie politique davantage qu’en exorciste. Prêcher l’abstention en un moment aussi crucial revient en fait à reconduire LREM et son petit chef sur le chemin de la victoire en 2022.

    Aimé par 2 personnes

    • artofuss, que le rn n’ait jamais été au pouvoir ne veut absolument pas dire qu’il ferait mieux que ceux qui y ont été, les preuves de désastres absolus provoqués par l’arrivée au pouvoir de gens qui n’y avaient jamais été abondent dans l’histoire et dans l’actualité.
      MT

      J’aime

    • Sganarelle dit :

      @artofuss
      Personnellement je crains une brusque montée des extrêmes prompts à s’affronter dans les rues et une division encore plus marquée du peuple français si le R N vient au pouvoir mais j’avoue que la coupe est pleine en ce qui concerne les choix offerts et le challenge qui s’annonce donne envie de précipiter ce qui paraît inévitable.
      Mme Le Pen par ailleurs ne semble pas avoir le profil d’un chef d’Etat , on l’a dit peu assidue dans ses dossiers et sa dernière prestation contre Macron a été désastreuse.
      Pour ce qui est de diaboliser son parti le procédé est usé jusqu’à la corde et ils ont parmi eux quelques bons éléments à suivre..

      Mais une fois pour toutes : Si le RN est un parti dangereux et diabolique ( sic Darmanin) il convient de l’interdire …sinon arrêtons les retours au passé ,les réminiscences de la guerre de 40 et les suppositions qui en découlent.

      Aimé par 1 personne

    • Il n’y a jamais deux offres exactement identiques. Même si elles sont mauvaises toutes les deux , l’une l’est plus que l’autre. Personnellement, je vote toujours pour exercer ma modeste possibilité d’influer sur le résultat final. Et quand le choix est vraiment difficile, j’essaie de me projeter dans un futur plus éloigné. Vers lequel chacun des choix conduit il ? Et si mon choix est mauvais, il y a t il un risque de basculement définitif dans l’horreur sans possibilité de corriger ultérieurement. Je constate que l’offre Macron (ou Macron compatible) nous conduit toujours plus vers une mondialisation irréversible nous faisant renoncer à un type de société que j’apprécie. Et il ne s’agit pas que de renoncer à des aspects un peu folkloriques, il s’agit aussi de renoncer à des fondamentaux de la civilisation occidentale (liberté, laïcité…). Il s’agit aussi de partager un héritage durement acquis en le partageant avec des populations plus primitives pratiquant le nomadisme, le pillage et l’asservissement des populations des pays conquis. A contrario l’offre RN est plutôt opposée à cette évolution. Son incompétence manifeste sur beaucoup de sujets, dont l’économie, est secondaire. D’une part on peut penser que d’être au pouvoir amène à oublier l’irréaliste (un tournant est classique au bout d’un an ou deux et des hauts fonctionnaires mercenaires compétents finissent toujours par se rallier au vainqueur), d’autre part il est difficile de faire pire économiquement que ce qui vient de se passer. La gestion délirante du covid nous a fait faire un immense bond en arrière qui s’est rajouté à une politique socialo-bureaucratique précédente (combien de temps échapperons nous à l’étatisation-fiscalisation des retraites si le Macronisme est reconduit ?) qui nous enfonce depuis longtemps et dont la version Macron n’est en aucune façon du libéralisme comme l’ultra-gauche le prétend et comme quelques représentants de la droite molle font semblant de le croire.

      Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      artofuss, MT a un a priori négatif envers le RN, ce n’est pas la peine de discuter.
      Oui, localement, les villes gérés par des maires proches ou membres du RN ne semblent pas être des coupe gorges fascistes comme certains le prédisaient.
      Pour ce qui est des responsabilités nationales, il me semble me souvenir qu’en 1981 la gauche redécouvrait l’exercice du pouvoir après une bonne trentaine d’années d’opposition, et que nombre de députés de la vague rose étaient des débutants. La France ne s’est pas effondrée pour autant … Alors je ne suis pas aussi inquiet que lui si d’aventure le RN parvenait aux affaires. Sauf que je sais que c’est impossible donc je ne m’inquiète pas.
      Par contre j’espère qu’une fois la génération le pen passée, ce parti, qui rassemble un quart des électeurs, sera enfin accepté comme un parti comme les autres, comme LFI ou le PC par exemple, parce que ça me fatigue qu’on fasse porter le « péché originel » de JMLP sur l’ensemble du parti. pour moi, les blagues stupides de JMLP sont oubliées depuis longtemps, et si je ne vote pas RN c’est parce que son programme est idiot, point !

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      je vais encore radoter : il n’y aurait pas de RN à 25 % si la droite était vraiment la droite. Je m’en lamente régulièrement, au point d’en être gêné, et je n’ai toujours pas eu de réponse de MT ni d’avis sur cette question : avant 86, pour qui votaient les électeurs du FN/RN ? pour les partis de droite !
      Et je suis entièrement de votre avis, prêcher l’abstention, c’est favoriser non seulement la réélection, mais un plébiscite pour Macron !

      Aimé par 2 personnes

  16. Stanislas dit :

    Avant la « présidentielle » il y a la « départementale » et la « régionale »…

    Permettez moi d’apporter une petite correction à votre analyse.

    Bien qu’honoré par vous, je tiens à préciser que je ne vais pas « m’abstenir » aux prochains scrutins (départementales et régionales) mais je serai un bon citoyen sanitaire, rempli d’amour et d’altruisme pour mes prochains entrés « dans le contrôle du risque ,successivement :
    – en ne pénétrant dans la salle d’abord puis dans l’isoloir
    – en évitant de tripoter une enveloppe, un bulletin, une carte d’électeur
    – en ne frôlant pas une urne aseptisée
    – en ne perturbant pas psychologiquement les assesseurs et autres votants masqués, casqués, testés ou fléchettisés….

    Ca va me coûter mais je suis trop sensible. De voir le carnaval aseptisé, je sens que je vais pleurer.

    Quant à l’éventuelle présidentielle de 2022 qui se tiendra peut être probablement pendant la 5eme ou 6 eme vague et sa traditionnelle et conjointe mise en réclusion, pareil…:
    mon devoir citoyen de protéger l’autre de mon infection permanente de malade en bonne santé prendra le dessus..

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas, je ne conseille rien, je dis simplement qu’il ne fut pas avoir honte de s’abstenir en l’absence de choix satisfaisant.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Mr Tandonnet

      Je ne vois pas où j’ai écrit que vous « conseillez », je ne l’ai pas considéré comme tel mais je ne suis senti honoré en expliquant pourquoi je n’allais pas mettre les pieds dans un lieu sain

      J’aime

  17. roturier dit :

    Que cache ce vocabulaire hystérique voire ordurier ?
    « … répugnants… incompétents…lamentables…désastre…minables…grotesques…putride….obscènes…mafieux… honteux… bêtise… décadence… médiocrité…».

    Tout ce qui est excessif est insignifiant ; mais chez MT c’est pipi-caca à gogo.
    Cela dit, aucun danger pour lui : le ridicule ne tue pas.

    Non, le choix en France n’est pas entre Doriot et Laval. Encore moins entre la peste et le choléra.
    D’ailleurs il n’y a PAS de « matraquage sondagier » à moins de considérer comme tel tout résultat de sondage qui n’arrange pas MT.

    S’abstenir actuellement revient au soutien au RN; c’est clair et net.
    Si telle est la finalité de MT, qu’il le dise et qu’il cesse de tourner autour du pot.

    C’est à se demander si cette fontaine de vitriol ne jaillit pas d’une profonde source intérieure inavouable. Lorsqu’on a été il est difficile d’être.

    J’aime

    • Roturier, si les billets d’un « blog personnel » vous énervent au point de vous mettre dans un état pareil, franchement je ne comprends pas l’intérêt de venir ici perdre votre temps: c’est à vous que vous faites du mal.
      MT

      Aimé par 5 personnes

    • Anonyme dit :

      Bon ,,le vote blanc n’est pas reconnue ,donc inutile ,nous savons tous que Maxime de toute façons est contre ce RN, ,,pourtant les villes ou il gère sont bien tenue ,notre droite molle ,a tant de scandale, ,dans ce domaine ,ce qui me fait sourire ,plus on attaque ce RN,,plus il grimpe ,la faute a LR et a la bande a Macron ,et on a encore rien vue ,cars nos finances a sec ,les dettes énormes ,tout comme l » immigrations légale ou illégale ,ce qui profite au RN, ,,Arrêter de taper sur ce RN ,,faite des propositions ,intelligente ,et si Mme LEPEN en a de bonne ,et bien prenez les ,,,michel43

      Aimé par 1 personne

    • roturier dit :

      Mais, MT, je suis maso.
      Et alors? C’est mon droit le plus absolu.
      Et ça ne réduit en rien le bien-fondé de mon argument.

      J’aime

  18. Sganarelle dit :

    Plus glorieux que l’abstentionnisme il y. a le vote blanc.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.