Le pouvoir rend-il fou?

Par Mme Elisabeth MARQUET:

Ce Covid aura été un grand révélateur de la personnalité de nos gouvernants, de nos médecins, de nos scientifiques chercheurs, mais aussi de la population aujourd’hui.
En 2007 est paru un essai intéressant « Ces fous qui nous gouvernent » de P de Sutter, consacré à la psychologie politique.
« Le pouvoir est une drogue qui rend fou quiconque y goûte » cette sentence est celle d’un expert en la matière : François Mitterrand.
Mais est-ce le pouvoir qui rend fou ou faut-il être fou pour accéder au pouvoir ? Mégalo pour viser les sommets, parano pour se jouer des trahisons, plus ou moins psychopathe pour éliminer ses
adversaires.
Les électeurs peuvent se plaindre de leurs décisions invraisemblables, et en matière sanitaire ce qu’on vit depuis début 2020 est totalement ahurissant. Mais si les fous sont au pouvoir, n’est-ce pas nous qui les y mettons ?
Pourquoi votons-nous pour les séducteurs, les menteurs, les embellisseurs, plutôt que pour les rationnels, les appliqués, les classiques ?
L’on constate que celui qui, en général, a le plus de chance d’être élu est souvent le plus flambeur ou le plus flamboyant, mais n’est pas forcément celui qui fera un bon dirigeant. L’on peut alors se poser la question : Et si l’électeur était plus fou encore que celui qu’il élit ?

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

56 commentaires pour Le pouvoir rend-il fou?

  1. Zonzon dit :

    Macron giflé …. la vache !

    J'aime

  2. cgn002 dit :

    Le pouvoir ne devrait pas être mis dans n’importe quelles mains !
    Depuis plus de 40 ans, nous assistons à l’avènement de la médiocrité.
    Et cette médiocrité se voit désormais représentée par ses plus (in)dignes représentants.
    Comment ne pas observer que notre état « achete » les votes de nos plus grands incapables à travers le fameux « état providence ».
    Comment ne pas constater qu’ une majorité en demande toujours plus et par conséquent vote pour un président ou des partis qui reconnaîtront toujours mieux leur médiocrité … tout en combattant les plus capables…
    La lâcheté de nos gouvernants étant leur premier réflexe face à la puissance de contestation des éternels mécontents, les cercles vertueux et le bon sens ne sont prêts de re-apparaître.

    Aimé par 1 personne

  3. Pierre 82 dit :

    Pourquoi uniquement ce type de profils sont-ils élus?
    La réponse est simple: pour arriver à se trouver en position éligible, il faut avoir les caractéristiques mentales que vous décrivez.
    On se retrouve à être obligé de choisir entre différents profils de semi-psychopathes (en caricaturant, bien sûr), et on appelle ça la démocratie.
    Comment en sortir? Je n’en sais rien. La seule chose que je sais, c’est que notre système est moribond et est en train de toucher ses limites.
    Je remarque également que ce n’est pas propre à la France: tous les pays dits « démocratiques » occidentaux sont touchés. C’est là qu’il faut creuser, il ne faut pas se limiter à notre pays. C’est d’ailleurs ce qui me fait dire que nous dansons sur un volcan, que dis-je: une caldera…

    J'aime

  4. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Comme tout bon chevalier des temps modernes (qui se respecte), passé maître des armes de l’indignation, j’acquiesce et valide (globalement) vos propos.
    C’est Pourtant bien, en tant que Jacquouillesque écuyer dépourvu des us & coutumes du sens du《Sacrifice》, que je laisse à d’autres, beaucoup plus courageux et éclairéle soin et, surtout les responsabilités, de remuer les esprits et orienter, non les actes ?
    Faut pas exagérer ! ? !
    Mais, les réflexions ! C’est déjà pas mal …_

    https://institutdeslibertes.org/de-la-destruction-de-nos-libertes-individuelles/

    Quand au Pouvoir des uns ?
    Il n’existe que par le Consentement des autres !

    Cordialement

    Les erreurs ne se regrettent pas,
    Elles s’assument !
    La peur ne se fuit pas, elle se surmonte,
    L’amour ne se crie pas, il se prouve
    SIMONE VIEL

    J'aime

  5. DELIAC PHILIPPE dit :

    Pas mal! Bien cordialement. Ph. Deliac

    Aimé par 1 personne

  6. Janus dit :

    Lu le livre d’Arnaud Teyssier sur « L’énigme Pompidou De Gaulle » Au fond ce livre est une illustration de ce qu’écrit Elisabeth Marquet : Le pouvoir rend fou ceux qui sont prédisposés, qui sont déjà psychopathes ou sociopathes. Mais il est patent que les français aiment se rouler dans la fange : Comment a-t-on pu voter pour François Mitterrand, que De Gaulle appelait l’arsouille, qui lui, Mitterrand, est un authentique escroc politique, un minable acteur de boulevard qui a su singer la statue du commandeur, qui nous a conduit au néant et cela après les années Gaullo-pompidolo-giscardienne ?
    Il faut bien que ce peuple ait une attirance morbide pour l’abime et la fange pour passer ainsi de de Gaulle à Mitterrand.
    On ne dira jamais assez combien la gauche minable et pleine de rêves inaccessibles qui se transforment régulièrement en cauchemar a été le drame permanent de cette pauvre France et ceci depuis les Guerres de religion…

    @Maxime, ce livre dont vous avez fait le recension est excellent et sa lecture m’a laissé au bord du désespoir, tant l’époque qu’il décrit, et les hommes qui en sont le sujet , étaient très au dessus de ce que nous vivons aujourd’hui.

    Aimé par 1 personne

  7. Zonzon dit :

    Macron giflé …. … la vache !

    J'aime

  8. Madzi dit :

    Il y a les fous mais aussi les andouilles…Dans un entretien à l’Express, le député LR du Vaucluse Julien Aubert propose qu’Eric Zemmour participe à la primaire de la droite… Débâcle et décadence……

    J'aime

  9. de Haro Florence dit :

    Pour Lacan La folie est une manifestation de la pensée.
    La pensée folle quelque chose qui pense malgré soi ,qui est aussi un acte créatif. Cette pensée va être le fruit de notre propre langage notre propre structure et c’est à travers ça que cette folie (erreur de pensée) peut se manifester(décompensation) .

    La pensée ne peut PAS penser autrement qu’à travers la structure du sujet.

    La folie reste donc un concept difficile et problématique car extrêmement subjectif et tout le monde a une part de folie en soi.

    La folie est parfois la meilleure manière de s’adapter à la réalité on doit tous à des moments de notre vie manifester une certaine folie et l’accepter pour pouvoir vivre certaines choses et notamment supporter l’abêtissement généralisé et souhaité par nos élites notamment par un défaut d’éducation ( dès la maternelle).
    Bref pour supporter la FOLIE du monde.

    « Il est possible que le livre soit le dernier refuge de l’homme libre.
    Si l’homme tombe décidément à l’automate, si il lui arrive de ne plus penser que selon les images toute faite d’un écran ce dernier finira par ne plus lire.
    Toutes sortes de machines y suppléeront, il se laissera manier l’esprit par un système de visions parlantes; la couleur,le rythme ,le relief, mille moyen de remplacer l’effort et l’attention morte,de combler le vide ou la paresse de la recherche et de l’imagination particulière ;Tout y sera moins l’esprit.
    Cette loi est celle du TROUPEAU . »
    André Suares.

    – Nos élites sont pour la plupart dans une démence narcissique au détriment du SENS du bien commun.
    – Comme disait Pascal, « qui veut faire l’ange fait la bête ».
    – Le mal absolu avance sous le masque du bien, de la vertu et de la pureté. Et quand on se réveille, quand les yeux se dessillent, il est déjà trop tard.
    – Or, la bête immonde progresse souvent derrière le masque du bien supposé.

    Alors difficile pour un peuple de RÉSISTER à la tentation du troupeau perfusé quotidiennement au petit écran !!
    Mais attention les ânes ont de plus en plus soifs …
    Merci Maxime.

    J'aime

  10. Citoyen dit :

    « Le pouvoir rend-il fou? »
    Cela arrive … Mais surtout avec ceux qui ont de grandes prédispositions au départ …

    J'aime

  11. cyril dit :

    Dans le livre de Jean Moulin « Premier Combat », l’auteur parle de « sadiques délires » (p107, éditions de minuit): il s’agit ici de la folie guerrière, le soldat allemand devenu fou de rage… car Moulin refuse de signer un document. Moulin est torturé une première fois. Le pouvoir des Allemands leur a fait perdre la tête et fait commettre des atrocités

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.