Fabrique de l’opinion

Rien ne serait plus facile que d’estimer, sur la base des rapports du CSA, les temps de parole ou d’apparition effectifs de M. Macron (et des membres du Gouvernement) à la télévision et à la radio. De fait le sujet est absolument tabou car il révèlerait probablement que ce dernier accapare 30 à 40% du temps de présence de tous les responsables politiques comme dans la plus corrompue des républiques bananières. Mais cela fait partie de la routine qui ne choque plus notre cerveau collectif anesthésié. En revanche, une étude passionnante – projet Arcadie Juillet 2020 – et évidemment enterrée, fait la lumière sur le temps d’occupation médiatique des députés de 2018 à 2020. Mme le Pen y pulvérise tous les records à un niveau qui donne le vertige. Un quasi monopole est reconnu par les médias à trois partis – RN (ex-FN), FI et LAREM – qui écrase de manière flagrante tous les concurrents potentiels. La vérité, c’est qu’en France, sauf exception, les intentions de vote sont de fait quasi-indexées sur le temps de présence médiatique. Ainsi, le pouvoir médiatique (radio-télé) a délibérément choisi de corrompre l’électorat en survalorisant la présidence du RN aux côtés de l’occupant de l’Elysée, lui même omniprésent et histrion naturel de la télévision, pour reproduire le duel de 2017 qui assure la réélection de ce dernier. On nage dans l’hypocrisie: valoriser à outrance le candidat supposé « épouvantail » afin d’obtenir un second tour de la présidentielle réglant par avance le sort de l’élection future. Le contexte d’abêtissement massif par le déclin de l’instruction est au cœur de ce dessein. Le mélange démentiel du présidentialisme à outrance et de la propagande radio-télé est un authentique assassinat de la démocratie française. Même si cela ne sert probablement pas à grand chose, il faut dénoncer l’imposture, le coup d’Etat permanent et le saccage de notre démocratie.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Fabrique de l’opinion

  1. Ping : Comment ils choisissent à la fois l’adversaire et le champ de bataille ! – brunobertez

  2. Janus dit :

    un article de régis de Castelnau qui vient conforter notre impression d’une déliquescence qui n’est pas seulement du pouvoir actuel , mais aussi des deux précédents titulaires de la fonction : Forfaiture !https://www.vududroit.com/2021/05/injure-democratique-du-traite-de-lisbonne-qui-a-fait-quoi/
    Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on s’assoit sans vergogne sur les volontés du peuple, même lorsqu’il s’exprime clairement par referendum, et celui qui a commis cette forfaiture est Sarkozy, aidé en cela par Hollande…

    J'aime

  3. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Nous ne pouvons que constater que nous sommes dans une société dystopique. Les médias et le gouvernement exerce une autorité totale et une propagande sur des citoyens qui ne peuvent plus exercer leur libre arbitre et ont totalement perdu leur souveraineté. Avec le ministère de la vérité « Médias mainstream »
    Comme Orwell l’explique dans son livre je cite : « le Parti était incapable de conserver une mainmise absolue sur le pouvoir sans dégrader la population et la soumettre à une propagande permanente. Or, le fait que ces brutalités et ces manipulations fussent connues, même au sein du Parti, aurait pu conduire à l’effondrement de l’État sur lui-même. C’est pour cette raison que le gouvernement utilisait un système complexe de « contrôle de la réalité ». »
    Les LREM appliquent cette recette : 1. Surveillance du quotidien , Internet, Pass sanitaire et autres 2. Contrôle de la population manipulée au travers du langage de tous les jours et de la pensée commune. D’ailleurs les pubs anticovid dont on nous assomme toutes les heures en est la preuve. 3. Le novlangue comme méthode pour contrôler la pensée par l’entremise du langage, la doublepensée étant une méthode pour contrôler directement l’esprit. 4. Se servir des influenceurs (MacFly et Carlito et d’autres) pour endoctriner les jeunes.
    Oh Zut ! C’est vrai je suis un complotiste, « ça ce n’est pas bien !! »
    Comme dans le livre d’Orwell, Macron et sa clique, écartent les faits dérangeants, pour faire adhérer aux nouvelles vérités. L’auto-manipulation est la règle, il détruise tout sens de la réalité. Parce que le secret de ce gouvernement est de combiner la croyance en sa propre infaillibilité.

    Aimé par 1 personne

  4. Pheldge dit :

    En période électorale, il est des signaux qui ne trompent pas : actuellement sur nos écrans, une campagne sur la tolérance, envers les LGBTQI …. c’est subliminal : les fachos réacs de droite sont intolérants, ne les laissez pas faire, votez, et votez bien pour les candidats progressistes.

    Aimé par 1 personne

  5. Janus dit :

    Notre démocratie est morte le 10 mai 1981 lors de la victoire socialiste dont le petit million de voix de différence avec la droite a été très certainement obtenu grâce aux bourrages d’urnes de la ceinture rouge communiste. Et cette défaite de la démocratie a été signifiée à la droite lorsque le joxe-terrier Laignel a prononcé cette phrase désormais célèbre : « Vous avez juridiquement tort, parce que vous êtes politiquement minoritaire » . Depuis ce jour, on peut dire qu’il n’y a plus de démocratie en France, les quelques années de pouvoir de la droite molle n’ayant pas permis de revenir à une saine conception du débat démocratique.
    Mais pour être honnète, il faut préciser que si la gauche a pratiqué de manière systématique les entorses aux règles démocratiques, il convient de souligner que le premier fossoyeur qui a remis en cause la liberté d’expression sans laquelle il n’y a pas de démocratie est un redoutable mollasson du MRP, un « démocrate chrétien », René Pleven. Il aurait dû savoir que l’Enfer était pavé de bonnes intentions. On peut contempler avec tristesse les effroyables dégâts que sa loi mortifère a causé à notre pauvre démocratie.
    Les gens lucides vivant en 1914, avant le déclenchement de la guerre, percevaient avec effarement la marche qui semblait inéluctable à la confrontation armée et dont ils savaient qu’elle serait terrible, mais rien ne semblait de nature à empêcher cette course à l’abime : Nous sommes dans la même situation aujourd’hui : Nombreux sont ceux qui voit l’abime s’ouvrir sous leurs pas, mais rien ne semble de nature à arrêter cette marche…

    J'aime

    • Deux mois avant mai 1981 j’ai participé à la création d’une radio libre qui s’appelait alors Castel 102. Elle existe toujours sous forme de radio associative sous le nom de CFM Radio 47.

      En 1981 je suis nommé instituteur dans un village du Lot-et-Garonne qui vote à gauche. Il y aura plusieurs fêtes joyeuses et festives sur la commune pour fêter le retour de la gauche au pouvoir. Lors de l’une d’entre elles je me souviens d’un vieil homme pleurant de joie. Arrivé sur la commune du temps de Mussolini qu’il fuyait il me dit un soir de fête bien arrosé «  Je ne pensais pas voir ça avant de mourir ».

      Mais au fil des ans et des émissions de radio auxquelles j’ai participé je me suis rendu compte que la gauche c’était compliqué et que l’union de la gauche c’était parfois pas évident du tout.

      Grâce à la radio j’ai rencontré de vieux militants communistes qui n’ont pas voté François Mitterand à cause du décret Daladier de 1939 qui a interdit le PCF, la parution et la vente de l’Huma, qui a déchu des élus communistes de leurs fonctions et qui en a emprisonné.

      J’ai travaillé par la suite avec des collègues qui n’ont pas voté François Mitterrand à cause de la guerre d’Algérie. Ils gardaient un mauvais souvenirs de François Mitterrand alors ministre de l’intérieur pendant 16 mois.

      https://calmann-levy.fr/livre/francois-mitterrand-et-la-guerre-dalgerie-9782702140802

      Au fil des ans il m’est arrivé de repenser à 1981. Aujourd’hui je ne crois pas qu’il y ait eu soudain une France majoritairement de gauche. Sans en avoir aucune preuve précise je pense qu’il y a eu des gaullistes historiques qui n’ont pas voté Valérie Giscard d’Estaing pour le « punir » de n’avoir pas vraiment soutenu De Gaulle en 1968/69. De jeunes gaullistes probablement n’ont pas voté VGE convaincu que FM élu le tour d’après VGE ne serait plus dans la course et qu’eux seraient alors élus.

      Aujourd’hui je pense que les droites françaises se divisent à partir du mandat de VGE. Un nombre d’électrices et d’électeurs de droite dont je ne sais pas estimer le nombre exact n’ont pas du tout aimé la loi Pléven mais aussi la loi d’interruption volontaire de grossesse et la loi favorisant le regroupement familial des migrants.

      Je n’ai aucune certitude sur notre avenir si ce n’est que le climat politique actuel n’est pas du tout celui de 1981.

      jfsadys47

      J'aime

  6. Napoléon III contrôlait tout, la presse, les banques, l’armée, la police, les élus. Le recours aux référendums lui a permis de neutraliser ses adversaires politiques. Et pourtant son régime s’est fracassé sur le désastre de Sedan.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plébiscite_du_8_mai_1870

    Plus près de nous l’ex URSS, la Pologne, la RDA contrôlaient tout: la presse, l’économie, l’éducation, la police, l’armée, les services secrets, la culture, l’éducation etc… etc… Et ces régimes se sont effondrés de l’intérieur.

    Le général De Gaulle avait compris l’importance de la radio. (Appel du 18 juin à la BBC, intervention à la radio pendant la guerre d’Algérie). Il savait que la presse écrite ne lui était pas favorable. Il a voulu une radio et une télé d’état qui soient la voix de la France. Valéry Giscard d’Estaing va modifier le statut de l’ORTF et donner à chaque chaîne d’alors un statut de société indépendante les unes des autres. François Mitterrand va privatiser TF1, autoriser les radios libres et les chaînes de télé libres.

    Aujourd’hui la fibre me permet d’avoir accès à des centaines de chaînes de télé qui appartiennent à des hommes d’affaires. La presse écrite en France appartient elle aussi à des hommes d’affaires. Ils n’investissent pas dans la presse ou l’audio-visuel par amour de la liberté et du journalisme mais parce que cela leur permet de peser sur les politiques de notre pays et sur les décisions qu’ils prendront ou pas une fois au pouvoir.

    https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

    Pour celles et ceux qui ont envie d’en savoir plus:

    http://www.histoire-memoires.com/histoire-de-la-presse-de-1945-a-nos-jours.htm

    Internet et les réseaux sociaux et les smartphones vont-ils modifier les rapports de forces actuels?

    L’avenir le dira.

    Jfsadys47

    J'aime

  7. amike dit :

    LR est absent car ils est en train de devenir un parti local, comme le parti Radical, de maires et de députés. Ils n’ont plus plus comme ambition que de tenir des fiefs. PS, idem depuis plus longtemps.
    La différence n’est donc pas si évidente que cela. J’ajouterai que l’absence des Ecolos est une confirmation de la différence d’intérêt entre le local et le national, puisque cela ne les a pas empêché de gagner d’importants fiefs.
    Par contre, on peut noter l’absence de l’alternance à l’Opposition officielle dans cette sélection qui ne semble pas encore astreinte aux contraintes quantitatives des « diversités » défendues par le CSA.

    J'aime

  8. Gribouille dit :

    Mais non, c’est simplement parce que, comme vous dites à peu près la même chose que LREM, les médias légitimement soucieux de varier les points de vue donnent la parole à ceux qui disent autre chose.

    M. Larcher ou Mme Pécresse ont d’ailleurs peut-être été rattachés indûment par cet institut à LREM, vu la similitude de point de vue ; il faudrait vérifier.

    Enfin, il y a plus de gens qui prennent la parole à LR (quel usage en font-ils, c’est une autre question), vu la structure d’armée mexicaine de ce parti.

    J'aime

  9. Doran dit :

    Juste une petite correction sémantique afin de redonner du sens à la phrase . Acculturation est le fait de s’assimiler à une civilisation. En revanche , la Déculturation dans la contexte français me semble plus appropriée ! Quand au reste du texte , Macron , le plus grand épidémiologiste du Monde ( O Véran ) le plus grand commandant en chef depuis Alexandre, reconnu urbi et orbi pour sa gestion calamiteuse de la pandémie, le grand déconstructeur de l’Histoire de France et de la société française, le plus grand économiste depuis Ricardo, il est absolument normal qu’il monopolise les médias …Où en serait la démocratie , autrement ?

    Je suis quand même étonné que peu de personnes s’en émeuvent et que le CSA si prompt à réagir contre tous les identitaires , ne voie rien, n’entende rien , ne dise rien . Un vrai Candide ou un vrai paillasson?

    Aimé par 1 personne

  10. Stanislas dit :

    Faut bien organiser le buzze, les pics d’émotions et les leurres médiatiques entre deux lois scélérates en catimini, de nuit ou pendant les vacances..

    Faut dire que tout le monde étant d’accord sur à peu près tous les sujets importants, il faut bien organiser des micro trottoirs sur le problème économique provoqué par les cors au pied sur le secteur de la chaussure, ou la dernière hernie verbale d’un aboyeur de cirque abonné des plateaux télés..

    Avec toutes ces conneries, si on n’y prend garde, on a eu Marron, on va finir par avoir Hanouna..

    Aimé par 2 personnes

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Il est vrai que nous sommes saturés de la parole dans les médias du RN et de LFI.
    Il serait également intéressant de connaitre le temps d’apparition du président et de ses groupies lors de l’ensemble des journaux télévisés je pense que le score dépasserait largement celui accordé à tous les autres partis cumulés.
    LR est bien absent de toutes ces statistiques mais quoi de plus normal puisque ce parti ne fait plus parler de lui que par les incartades de certains de ses membres. Quant aux idées et aux projets visionnaires pour le pays….on attend toujours que son état-major se réveille au lieu de soutenir discrètement les traitres qui s’acoquinent avec LREM, comme le fait le président du Sénat.
    Se faire entendre des médias et les entraîner à consacrer plus de temps à des idées, des concepts, des propositions, à tendre micros et caméras, ce n’est pourtant pas bien compliqué et à la portée de n’importe quel professionnel de la politique, mais il faut commencer par le vouloir.
    La discrétion pour ne pas dire l’effacement ne paie jamais lors d’une campagne électorale. On se demande ce que recherche actuellement la direction LR et l’on est même en droit de s’interroger sur ses intentions ou ses petits calculs politiciens.
    Mais le pouvoir joue à mon avis, un jeu dangereux de poker-menteur et l’actualité désastreuse qui ne s’améliorera pas de sitôt, pourrait bien faire que ses petites combinaisons se transforment en sauve qui peut.

    Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Sans doute faut il attendre que LR engrange quelques resultats du vote en juin pour s apercevoir que les électeurs ne votent pas forcément pour ceux dont on parle le plus sur les mass médias
      Si apres ces élections, LR ne se remet pas en route (ou toute autre solution de barage à tous les bras cassés qui nous trompent impunement), alors c est une nouvelle berezina qui s annonce après 40 années d enfoncement vers l absurde.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      « ce parti ne fait plus parler de lui que par les incartades de certains de ses membres » euh, selon l’humeur des juges, et surtout par la sainte grâce de Sa Bassesse Flamby dernier, ci-devant ex-président normal, qui avait mis sur pied toute une équipe chargée de lancer des enquêtes tous azimuts, histoire de pourrir ses adversaires potentiels, ce qui a réussi au delà de toutes espérances ! On aimerait que le PNF fasse preuve d’autant de zèle envers le Modem …
      Par contre, il est hélas vrai que ce n’est pas par le débat ni les idées que LR brille.

      J'aime

    • Janus dit :

      On se demande quelle idée force peut jaillir de la lourde cervelle de Jacob ? Que ce personnage a la Hommais puisse être chef de parti en dit long sur ce qui reste dudit parti. Les LR n’existent plus en tant que force politique. N’existent péniblement que quelques rosières, quelques rastignac sans talents et plus d’électeurs .

      J'aime

  12. charles902 dit :

    bonjour Monsieur Tandonnet,
    la parole est donnée à des gens qui n’ont pas grand chose à dire, comme pour habituer les citoyens à leurs platitudes, afin que leur présence devienne essentielle aux yeux des futurs électeurs.
    A ce sujet, si les chiffres que vous nous donnez sont exacts, je note l’absence totale des Républicains, rendus inaudibles malgré leur passé aux affaires de la France et grâce aux trahisons successives de certains de leurs représentants, en PACA et ailleurs.
    L’objectif apparent est bien de faciliter la confrontation directe entre Le Pen et Macron, avec mise en valeur de la bande à Mélenchon avec qui un accord (ministère(s)?) sera bien trouvé en temps et heure si quelques voies manquent dans la dernière ligne droite.
    Peste macronienne ou choléra lepenien, voilà la question.

    J'aime

  13. Etienne BERRIER dit :

    Oui, vous visez juste!
    La démocratie est bien malade, elle agonise en fait!
    Peut-être y a-t-il encore une porte entrouverte, un trou de souris, à la prochaine élection pour déjouer le piège tendu par le En Marche médiatique, mais les chances sont ténues car la puissance des faiseurs d’opinion semble sans limites.
    Après, il restera la musique, la philosophie…
    Bien à vous, Etienne Berrier

    J'aime

    • cgn002 dit :

      En d autres lieux et en d autres temps, la culture vous menait au goulag ou dans les champs (sauf à se retrancher comme des rats,… ou bien s engager dans le parti) !

      J'aime

  14. Anonyme dit :

    est t » il vraiment ,un futur candidat M, Macron ? a ce jours ,nous ne le savons pas ,quand a Mme Lepen ,on est sur ,tout va se jouer sur les abstenions ,et une surprise est possible ? michel43

    Aimé par 1 personne

  15. ARNAUD dit :

    Est-il vraiment si surprenant que le Président de la République soit omniprésent dans les grands médias et plus souvent cité que la plupart des hommes politiques.? Personnellement je ne trouve pas cela surprenant ni choquant.

    J'aime

    • Arnaud, dès lors qu’il est candidat à sa réélection, la disproportion est scandaleuse au regard des principes démocratique. Mais tout le monde s’en fout bien évidemment.
      MT

      J'aime

    • Dorine dit :

      Mais Mr Tandonnet, je ne crois pas qu’il ait déjà déclaré son amour pour la France au point de se représenter. Il me semble avoir même entendu dire qu’il pourrait ne pas se représenter.
      Il faut reconnaître que je ne l’écoute plus depuis longtemps. Il est verbeux et délaye sans arrêt. Il a eu un mauvais prof. de français, car la mienne ne laissait rien passer et surtout ne pas parler pour ne rien dire….

      Aimé par 1 personne

    • vous ne trouvez pas cela surprenant ni choquant.! ! !
      j’en conclu donc que vous ne méritez pas mieux q’un macron pour vous gouverner !
      a chacun selon ses mérites !

      J'aime

  16. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.