Macronisme et avenir de la droite (pour Atlantico)

  1. Que révèle sa définition de la droite telle que présentée dans Le Parisien aujourd’hui ? Où marque-t-il des points ?

M. Darmanin (s’exprimant en tant que responsable politique) déclare : « On supprime la taxe d’habitation, on baisse l’impôt sur le revenu, les impôts de production, on rétablit l’autorité de l’Etat, on lutte contre les drogues, on essaie de mettre fin au terrorisme islamiste, on met le mérite et le travail en priorité, on soutient les petits commerçants, on a fait des réformes difficiles, comme la fin du statut à la SNCF, la réforme de la haute fonction publique, on supprime l’ENA. Le président a une voix qui porte dans le monde. Les électeurs et les élus de droite s’en rendent compte. » De fait, il ne sera pas facile de convaincre les électeurs de droite que pendant l’actuel quinquennat les impôts dans l’ensemble (prélèvements obligatoires) ont baissé ; que la situation s’est améliorée en matière de drogue, de terrorisme islamiste et d’autorité de l’Etat et que la violence a reculé dans le pays ; que les petits commerçants sont soutenus – surtout depuis un an – , que la SNCF se porte mieux et que la haute fonction publique (voire l’administration française en général) est désormais sur la bonne voie grâce au sacrifice emblématique de l’ENA. Toutes les propagandes du monde n’y suffiraient sans doute pas.

2 Où pratique-t-il des raccourcis pratiques pour masquer le décalage entre  Emmanuel Macron et la droite ?

La question est de savoir si le modèle idéologique du macronisme et son bilan sont compatibles avec ce qu’attend l’électorat de droite. Cet électorat de droite se retrouve-t-il dans le discours de la table rase selon lequel il n’existe pas de culture française, la colonisation constitue un crime contre l’humanité, l’histoire de France doit être déconstruite ? La droite est-elle convertie à la « PMA sans père » remboursée par la sécurité sociale et l’interruption médicale de grossesse à neuf mois de grossesse pour « détresse psycho-sociale » ? Quant au bilan, il n’est pas évident que la droite puisse se satisfaire d’une dette publique qui est passée en quatre ans de 98 à 116% du PIB. Car ce sont nos enfants qui paieront par leurs impôts les conséquences de cette explosion de la dette. Cette vertigineuse augmentation de la dette qu’il faudra bien rembourser signe le caractère socialiste d’une politique. Dette covid-19, dira-t-on ? Une étude récente (Euler-Hermès) souligne que l’Allemagne aura remboursé la sienne dès 2028 alors que la France, avec son « quoi qu’il en coûte », mettra 67 ans à y parvenir… L’Allemagne aurait-elle moins bien géré pour autant la crise sanitaire ? Certainement pas : elle compte 1043 morts pour un million d’habitants contre 1635 pour la France…

  • Pourquoi plus personne n’est-il vraiment capable de donner une définition de ce qu’est la droite ?

La notion de droite a considérablement évolué dans l’histoire. La nation était jusqu’au XXe siècle une notion de gauche avant de basculer plutôt à droite au XXe siècle. Les notions de liberté ou de peuple aussi étaient des valeurs nettement de gauche alors qu’elles sont plutôt revendiquées par la droite aujourd’hui. La définition de la droite est donc relative, liée aux circonstances d’une époque et non pas absolue. Dès lors, c’est aux hommes de droite, par opposition à la gauche y compris au macronisme, de définir ce qu’ils veulent être aujourd’hui et ce qu’ils veulent faire. Parler d’autorité, de sécurité et d’immigration est certes important mais ne suffit absolument pas. Les hommes de droite devraient s’emparer du thème de la refondation de la démocratie française : après dix ans de hollando-macronisme qui n’ont cessé de s’enfoncer dans le mépris des « sans dents » aux « Gaulois réfractaires », comment replacer le peuple au centre du destin de la France ? Alors que l’Assemblée nationale est suspendue de fait par la soumission totale à l’Elysée, l’usage systématique des ordonnances et l’état d’urgence sanitaire, comment rétablir une démocratie parlementaire digne de ce nom et une authentique démocratie référendaire ? Et ainsi combattre la fracture démocratique et restaurer la confiance ? Tel est l’enjeu fondamental qui conditionne tous les autres.

4- Pourquoi tout est chamboulé ? Qu’est ce qui perturbe les clivages ? 

Il y a trois explications possibles. La première est la plus souvent mise en avant : à la lutte des classes entre la bourgeoisie et le prolétariat, la mondialisation a substituée une opposition entre élites mondialisées et « France périphérique » qui ne recouvre pas le clivage classique droite/gauche fondé sur la question sociale au XXe siècle. Une autre explication est sans doute  plus inquiétante mais sans être forcément exclusive de la première. Elle tient à la montée du nihilisme et l’affaiblissement des convictions. La politique en tant que service du bien commun est désormais largement vidée de sa substance. Elle devient avant tout une affaire d’idolâtrie, de calculs personnels à des fins d’intérêt matériel et bien plus, de vanité narcissique, d’obsession électoraliste. Dès lors, les clivages de fond s’effacent logiquement. Ce phénomène découle de l’ère du vide, de la société d’ultra-narcissisme annoncé par Gilles Lipovetsky en 1982 au détriment de l’engagement collectif pour un intérêt collectif. En outre, le déclin du niveau scolaire sur un demi-siècle, prouvé par toutes les études notamment en histoire et en français, a certainement affaibli les outils de l’esprit critique d’une nation dans sa globalité et favorisé ainsi le naufrage de la politique dans les jeux d’idoles, les polémiques, provocations, l’esbroufe, les coups de com’ et la posture.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

44 commentaires pour Macronisme et avenir de la droite (pour Atlantico)

  1. Zonzon dit :

    Hommage vient d’être rendu au valeureux Malik Oussekine lequel par le sacrifice de sa vie a montré qu’il fallait éviter de se rendre dans les manifs quand on n’est pas en bonne santé.

    Malik, aujourd’hui tu sauves des vies quasiment chaque jour !

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    La polémique Darmanin – Pulvar nous a montré à l’évidence que la France n’est plus la France !

    J'aime

  3. Gribouille dit :

    « Quant au bilan, il n’est pas évident que la droite puisse se satisfaire d’une dette publique qui est passée en quatre ans de 98 à 116% du PIB. Car ce sont nos enfants qui paieront par leurs impôts les conséquences de cette explosion de la dette. Cette vertigineuse augmentation de la dette qu’il faudra bien rembourser signe le caractère socialiste d’une politique. »

    Moi, la dette, je m’en tamponne le coquillard, et je trouve aussi bizarre que regrettable d’en faire un sujet central.

    D’ailleurs la dette, on ne la rembourse pas : on en acquitte les intérêts (actuellement historiquement bas), et l’augmentation du PIB finit par en faire baisser le niveau.

    Mais surtout, le souci hypocrite de la droite d’argent pour « nos enfants », auxquels ils ne voient par contre aucun inconvénient à refiler un pays grand-remplacé et privé de sa souveraineté, gagnerait à être converti en un souci plus sincère.
    Tout naturellement, la question de la dette apparaitrait alors au plan relativement secondaire qui est le sien, derrière les pertes de compétences scientifiques et industrielles, et derrière les autres politiques contestables auxquelles la droite a largement prêté la main (ce qui est la raison, rappelons le, de sa déconfiture actuelle).

    Certes, Macron a gaspillé des ressources dans sa gestion de la crise de la covid, mais c’est le moindre de ses défauts.

    J'aime

    • Gribouille, ce sont les générations suivantes (nos enfants et petits enfants) qui devront rembourser les montagnes de dettes que nous leur laissons par notre (leur)gabegie…
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Grinouille, lisez ça, c’est instructif : https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/politiques-economiques/economie-francaise/comptes-publics/la-dette-publique/
      vous verrez que la dette n’a fait que croître par rapport au PIB, même si celui ci augmente, et que la moitié de cette dette est détenue … par nous mêmes !
      Alors avant de prêcher la dépense sans compter, et le non remboursement, il faut regarder qui est le créancier. Finalement Gribouille, ça vous va bien comme pseudo 😉

      J'aime

    • Zonzon dit :

      MT, nos  » générations suivantes  » risquent de ne pas voir le jour.

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » Moi, la dette, je m’en tamponne le coquillard,  »
      En général, Gribouille, … à part ceux qui ne comprennent rien en économie, et là il n’y a rien de possible à faire pour eux, les seuls qui « se tamponnent le coquillard de la dette », sont précisément les parasites qui vivent grassement dessus, tout comme le merluchon (ce qui est compréhensible dans son cas) et ses acolytes …, puisque ce sont « les autres » qui remboursent …
      Sans vouloir être désagréable, vous en seriez ?…

       » D’ailleurs la dette, on ne la rembourse pas  » ….. Ah bon ?? …
      C’est un souhait ? (comme le merluchon ?) … Ou c’est un constat ?…
      Si c’est un constat …, il est faux, parce que de la dette, on en rembourse nécessairement en permanence, pour tous les prêts qui arrivent à échéance, et qu’il faut rembourser pour en emprunter d’autres … C’est ce qui s’appelle « rouler » la dette …
      Si c’est un souhait, ou l’expression d’une volonté, comme le merluchon, c’est plutôt comique le concernant, quant à sa compréhension du sujet … Parce que, qui dit pas de remboursement, dit plus de préteur, qui veut dire plus d’emprunt possible, et donc plus de salaire pour lui … donc plus de revenu … Eh oui …, il doit manquer de suite dans les idées le pépère ….

      J'aime

  4. Zonzon dit :

    MM. Arthaud, Poutou, Roussel, Mélenchon, Hidalgo, Jadot, Macron, Lagarde, Bertrand, Dupont-Aignan, Poisson, le Pen, Asselineau, Lasalle, à ce jour d’aujourd’hui, candidatent pour un contrat de location du bâtiment sis 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré.

    Bonne chance à tous !

    J'aime

    • Zonzon dit :

      C’est donc l’un de ces 14 politiciens qui va être le septième Prince Souhmis.
      Dites-moi que je rêve !

      J'aime

  5. Zonzon dit :

    Sous le règne du sixième prince Souhmis les dames de France peuvent mourir par coup de couteau ou de marteau, par défenestration ou par le feu.

    J'aime

  6. francois dit :

    Une question qui me taraude depuis un bon moment, pourquoi Darmanin tenait il tant à devenir ministre de l’intérieur jusqu’à mettre dans la balance son départ du gouvernement si refus ?
    Il n’a aucune compétence, il pèse sur lui des soupçons de morale douteuse pour ne pas dire autre chose, incompréhensible ce choix. Darmanin c’est l’homme crocodile grande G…. et petits bras
    Ceci dit , l’emprise du politique sur l’Information n’a jamais été aussi forte. Avant c’était subtil mais maintenant le politique est omniprésent et ne s’embarrasse même plus de sauver les apparences. Journalistes, animateurs tv ou radio c’est à celui qui affichera avec le plus de zèle sa soumission au maconisme. Tous les débats sont biaisés, toutes les questions posées par les journaleux aux intervenants sont fermées. Quand vous voyez la femme de Véran (jamais présenté comme telle) omniprésente sur les plateaux de BFM on ne peut que douter de
    L’AREM envahit les plateaux télés, macron et ses ministres sont omniprésents, ils saturent l’espace médiatique.
    Les médias jouent un grand rôle lorsqu’il s’agit de faire ou défaire un candidat, ils ont choisi macron et feront tout tout tout pour le faire réélire. Actuellement je ne vois pas qui (pour notre plus grand malheur) aura une chance de le détrôner) David Lisnard aurait eu une petite chance, les médias l’ont senti et hop ouste terminé il a disparu des écrans. Il faut quelqu’un qui sache rassembler toutes les droites, qui donnent envie aux électeurs RN de le rejoindre. et pour l’instant …….
    Il faut aussi dire que les gens se laissent facilement manipuler et sont versatiles.

    J'aime

    • François, Darmanin se prend pour Sarko alors qu’il n’arrive pas à sa cheville. Pour le reste 1000% d’accord avec vous.
      MT

      J'aime

    • Anonyme dit :

      se prend pour le SARKO ? et ses magouilles ,un anti Républicains ,refus du référendum ,le peuple a voter NON , notre droite est morte ,Merci Fillon et le Sarko ,reste le RN ,Mariani a déjà gagner ,attendons les autres ,les gens savent reconnaitre que se sont des bons gestionnaires ,ou il sont élues ,michel 43 de la droite la plus bête du Monde

      J'aime

    • Pheldge dit :

      David Lisnard pour 2017, c’est trop juste. Il faut bien se souvenir que le hold up de Macron en 2017, ça ne se produit que dans des circonstances exceptionnelles, commençant par le piteux retrait du titulaire laissant son camp en plein désarroi, auquel se rajoute le coup de théâtre judiciaire contre Fillon. Donc il faut revenir aux fondamentaux, et préparer un candidat, son programme et une campagne, ça ne s’improvise pas. Parce que, pour pouvoir y aller, il faut commencer par s’imposer dans un parti, et ça c’est le plus difficile …
      Alors si Lisnard a une âme de marathonien, s’il en a l’envie, il peut et doit commencer à se préparer pour 2027.

      J'aime

    • H. dit :

      J'aime

  7. geneadrey dit :

    le gouvernement Macron vu de l’étranger : https://youtu.be/rV09IbdLv3c

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Merci pour ce lien qui confirme ce que je pense en ce qui concerne les chefs africains qui empochent l’argent au détriment de leur peuple. On ne doit pas mépriser l’Afrique comme le dit Maxime mais nous avons un président qui méprise le peuple africain comme il méprise le peuple français. Tout se passe entre chefs et nous n’avons pas notre mot à dire!

      J'aime

  8. Anonyme dit :

    Papizou,,,avez vous lue le programme du RN ? surement PAS , que veut dire SOCIALISTE,, ,ou Poujadisme ,on s »en fout ,nous les petit responsable de petite entreprises ,on en a marre de payer pour les gros ,nous renflouons les caisses et les irresponsables ,barder de diplômes ,les vides et nous font des dettes ,mon épouses ferait surement mieux que c  » est branquignol ,,elle sait que l »on ne peut dépenser ,que ce l « on a gagner LE RN ,dans ses villes sont bien gérer ,alors pourquoi pas dans un gouvernement des droites , a un moment ceux qui critique c »est gens ,doivent se taire ,ainsi que ceux qui les critique ,michel43

    J'aime

    • pabizou dit :

      La réponse est extrêmement simple et pour une fois votre questionnement justifié . Le constat de MLP est à peu près réaliste, mais il ne suffit pas de surfer sur les vagues de mécontentement pour proposer des solutions réalisables . Nous sommes aujourd’hui dans une situation dont les causes sont facilement identifiables et ne sont pas seulement économiques mais en grande parties sont dues à l’intervention de l’état dans des domaines où il n’a aucune compétence et où son intervention n’est pas justifiable . Le mélange des genres (fonctionnaires et élus) la disparition des contre pouvoirs (conseil d’état présidé par le 1er ministre, conseil constitutionnel composé de politiques dont plus personne ne veut recasé là par le « fait du prince ») presse subventionnée entre les mains de groupes d’intérêts privé vivant de capitalisme de connivence, cour des comptes n’ayant aucun pouvoir contraignant lors de la constatation de dérapages et de gaspillages d’argent public, justice à X vitesses selon l’orientation idéologique du juge quelquefois confondant ses convictions personnelles avec le droit qui doit ¨être le même pour tous et trop souvent dans l’incapacité de résister aux pressions de l’exécutif (voir le mur des cons, désapprouvé par les instances et décoré par Macron, cherchez l’erreur..) impunité des hauts fonctionnaires lors d’abus de leur statut (60 000 euros de taxi, souvent pour usage personnel alors que l’on a voiture et chauffeur, résultats? un autre poste crée spécialement pour elle avec l’argent des français au lieu d’un licenciement après remboursement à minima) gestion paritaire qui engraisse des syndicalistes qui ne défendent plus depuis longtemps que leurs intérêts personnels, des lois débiles qui n’ont pour seul but que d’occuper une fonction publique en surnombre de 2 millions de personnes toutes catégories confondues …La liste est interminable mais pour répondre à votre question, oui, j’ai lu son programme et je n’ai rien vu qui puisse permettre le moindre changement réel . Pas une seule fois les moyens proposés pour permettre de faire autrement ne sont évoqués .
      Expliquez moi comment améliorer la rentabilité des PME-TPE et autres travailleurs indépendants si vous ne voulez pas toucher aux conditions dans lesquelles elles évoluent . L’ADEME est aujourd’hui en train de détruire 70 ans de progrès pour des raisons purement idéologiques en poussant vers les ENR intermittentes qui vont faire exploser les coûts de l’énergie, les subventions se déversent à gros bouillons sur les voitures électriques, on pousse les gens à se débarrasser des véhicules thermiques et pour éviter de voir les réseaux électriques exploser on vous impose un compteur linky qui devra gérer votre consommation . Où sont dans son programme les mesures indispensables pour faire cesser ces folies, nulle part .
      A quel endroit trouvez vous dans son programme la pérénisation des libertés publiques, d’ailleurs, à ce sujet, on ne l’a pas beaucoup entendu ces derniers mois pendant la mise à sac de nos droits . L’avez vous vu s’insurger contre l’usage du rivotril dans les EPPADH, se dresser contre l’interdiction de soins qui a aggravé le problème des saturations hospitalières, refuser le renouvellement de « l’état d’urgence sanitaire » qui n’avait aucune réelle justification pas plus hier qu’aujourd’hui . L’avez vous entendu poser la question de savoir si les services diplomatiques français avaient donné des précisions sur les méthodes de soin chinois, parce que, au cas où vous l’ignoriez les chinois on traité à l’HCQ que Busyn a fait interdire d’usage ici .
      Je ne voudrais pas vous désespérer mais, non, pour toutes ces raisons et bien d’autres aussi, il me faudrait au moins 20 pages, je pense qu’il n’y a rien à attendre d’elle, elle fait partie de la même clique que Macron, Hollande et autres nihilistes qui sont les fossoyeurs de ce pays et ce n’est pas plus sur elle que sur eux que nous devrons compter pour relever la tête .

      Aimé par 1 personne

  9. H. dit :

    Un peu HS mais à lire en restant critique aussi plausible soit cet écrit dans ses annonces : https://telegra.ph/La-guerre-civile-est-inévitable-selon-un-officier-français-05-09

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Merci, pour la mise en ligne de ce document, H …
      Je le découvre à l’instant, j’avoue que j’étais passé à côté … C’est une perle à ne pas manquer …
      A quelques détails près, qui méritent d’être débattus, j’en partage l’essentiel.
      J’invite tout le monde à sa lecture, pour se remettre les idées en place … ainsi que les pieds sur terre …

      J'aime

  10. Dorine dit :

    Veni creator spiritus
    mentes tuorum visita
    imple superna gratia
    quae tu creasti pectora.

    En ce jour de Pentecôte, c’est tout ce que l’on peut demander…..

    Aimé par 3 personnes

  11. xavier deyturbe dit :

    Cher monsieur

    Merci pour votre analyse très pédagogique, comme d’habitude.

    Il est important aujourd’hui d’être pédagogue sur les différences entre LR et LREM. Presque un tableau comparatif serait nécessaire

    Bien cordialement

    Xavier de YTURBE

    ________________________________

    J'aime

  12. Citoyen dit :

     » Le président a une voix qui porte dans le monde.  » …. Pour conclure son inventaire des prétendues « bonnes actions » !
    Le pauvre Darma-nain doit avoir pris des aphrodisiaques, ou a fumé la moquette, mais à ce stade il ne peut être dans son état normal … ou alors il est gravement atteint …
    Dans le meilleur des cas, le micron doit passer pour un rigolo ou un clown « dans le monde », à défaut de bien pire, sinon cela veut dire que le monde est bien malade …

    Aimé par 1 personne

  13. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    E. Macron a semé le doute et la discorde en 2017 parmi les partis politiques républicains et les électeurs en annonçant son fameux « en même temps ».
    Quoi de plus séduisant pour un Français lambda que de comprendre dans cette formule : on prend le meilleur de la droite, du centre et de la gauche ? L’idée était en effet séduisante.
    La réalité et les mensonges sont très vite apparus et le nombrilisme du personnage a éclaté au grand jour dès l’issue du second tour gagné sans aucun combat politique.
    Le bilan de ce quinquennat ne sera pas, et loin s’en faut, celui évoqué par le ministre de l’Intérieur, mais plutôt une succession d’erreurs, de fautes, de mensonges, de caprices, d’insultes, de violences, de magouilles, et d’égocentrisme.
    A minima, et faute d’intéresser les électeurs par un vrai programme, j’espère que LR saura dresser le vrai inventaire de ce quinquennat, incontestable, chiffré, argumenté pour ne pas laisser cette secte s’autoféliciter de leurs échecs et de leur arrogance.
    Quant à l’avenir de la droite, je ne suis pas très optimiste avec l’équipe de dirigeants actuels qui s’imagine comme seul recours parce que la gauche et les verts sont pour le moment atomisés.
    Nous attendons désespérément une équipe solide, jeune, entreprenante, dynamique, honnête et surtout des idées et des projets concrets et réalisables à très court terme pour sortir la France de la pétaudière dans laquelle elle s’enfonce.
    Il faut rapidement réformer l’Etat, promesse faite par de nombreux candidats mais jamais réalisée par pure pusillanimité, freiner l’immigration massive quoi qu’en dise Bruxelles, rétablir l’autorité de l’Etat dès l’école maternelle, limiter toutes les aides qui ne remplissent pas leur objectif mais permettent à des milliers de personnes de se comporter en parasite, repartir sur des budgets en équilibre et la démocratie parlementaire en instillant un peu plus de proportionnelle, etc.
    Mais surtout en finir avec cette classe de politiciens professionnels qui deviennent avec le temps la caricature de la pire fonction publique. Les élus de la République doivent sans exception disposer d’un casier judiciaire vierge et n’être impliqué dans aucun litige judiciaire. La carrière politique quel que soit le mandat, doit être limitée à deux mandats sans aucun cumul ni exception avec un vrai bilan à son terme, C’est ainsi que l’on retrouvera peut-être le goût de la politique et que l’on évitera le désintérêt pour ne pas dire le dégout de ces m’as-tu-vu qui une fois élus se considèrent comme indispensables et ne pensent qu’à la poursuite ad vitam aeternam de leur carrière.
    Voilà quelques idées qu’une vraie droite républicaine pourrait intégrer dans son programme et qui, à mon avis, répondraient aux souhaits de très nombreux Français.

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      « j’espère que LR saura dresser le vrai inventaire de ce quinquennat », oui, mais pas seulement faire le bilan de l’action de Macron, LR doit faire son propre bilan, son auto-critique, avoir l’honnêteté de reconnaître ses failles et en tirer les conséquences.
      Hélas, nous pourrons brûler tous les cierges du monde, les dirigeants sont tellement hermétiques à toute forme de remise en question, que même l’Esprit Saint, en ce jour de Pentecôte, n’arriverait pas à leur faire voir la lumière !

      En passant, je n’ai pas souvenir d’avoir entendu les vœux, de Macron, Castex, Hidalgo, Pécresse, allez, ne soyons pas exigeants, de M. Darmanin ministre des cultes, à l’occasion de cette fête chrétienne, eux qui étaient si chaleureux envers « la communauté musulmane » la semaine passée pour la fin du Ramadan.

      Aimé par 2 personnes

    • Jean dit :

      Un beau rêve…

      J'aime

    • Mildred dit :

      Monsieur Bayon,
      Si je suis d’accord avec vous pour que nos hommes politiques disposent d’un casier judiciaire vierge mais je ne comprends pas pourquoi vous leur refuseriez d’accomplir autant de mandats que leurs électeurs voudraient bien leur accorder ? De plus, tout le monde se plaint de ce que l’impossibilité de cumuler les mandats de député et de maire, a amplifié la déconnexion des députés de leurs électeurs de province.
      En revanche il n’en est pas de même pour les règles qui devraient régir notre fonction publique.
      Il est tout à fait incroyable qu’un jeune homme de 20 ans puisse signer un contrat lui donnant le statut de fonctionnaire pour lui permettre de faire des études dans une grande école d’État. Puis à la sortie de l’école, diplôme en poche, après quelques mois de service dans un ministère, il puisse demander à être mis en disponibilité. C’est-à-dire quitter la fonction publique et, 4 ans plus tard y revenir, reprendre sa place sans autre forme de procès.
      Je crois que tout fonctionnaire qui quitte sa fonction, devrait au préalable démissionner définitivement de la fonction publique
      S’il n’a pas accompli les années qu’il devait à l’État – suite à des études qui lui ont été payées – il devra rembourser les sommes dues avant de partir.
      Je crois que cette règle contribuerait à éviter ces allers-retours entre public et privé qui sont à l’origine d’abus allant jusqu’à la corruption comme il nous a été permis de le constater ces dernières années.

      Aimé par 1 personne

    • Je pense aussi que le non cumul des mandats, fausse bonne idée à laquelle j’ai longtemps cru, a favorisé l’affaiblissement du Parlement, et bien d’accord avec vous sur l’obligation de démissionner des fonctionnaires élus.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      le non cumul des mandats a vite été remplacé par les jetons de présence aux CA des innombrables agences départementales, régionales, et autres intercommunalités. Le but étant à chaque fois d’arrondir les fins de mois, et de se préparer une retraite douillette …
      Le pouvoir, même au niveau local, grise, l’argent est bon et trop nombreux hélas sont les élus qui trébuchent, pas forcément par désir de corruption, mais par bêtise et excès de confiance. le président LR de la région réunion vient de l’apprendre à ses dépens, alors qu’il a un bilan plus qu’honorable …
      https://clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2021/05/21/Affaire-des-Musees-Regionaux-Didier-Robert-condamne-3-ans
      Il avait oublié de déclarer sa rémunération comme président d’une sem …

      J'aime

    • Pheldge dit :

      la démission des fonctionnaires c’est la règle en Angleterre. Ca assainirait un peu les rangs et de la politique, et de la fonction publique ! Ensuite ajouter une clause de responsabilité dans la FP ne serait pas un mal …

      J'aime

    • Janus dit :

      Vous voulez des hommes politiques jeunes, donc sans expérience ni passé personnel et professionnel : Vous n’êtes pas saturé par la jeunesse prétentieuse, l’inexpérience patente, la vulgarité triomphante et les idées courtes de nos dirigeants d’aujourd’hui ? Je note que parmi les meilleurs hommes politiques du siècle passé, Poincarré, Doumergue, Tardieu, Clémenceau ou de Gaulle avaient tous largement dépassé l’age canonique quand ils ont été appelés aux affaires…
      La vieillesse est un naufrage disait De Gaulle, mais il n’avait pas vu à l’œuvre nos jeunes coqs !

      J'aime

    • Janus, c’est aussi mon avis, le jeunisme est un pétainisme.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      c’est un choix cornélien : bien sûr que l’expérience est essentielle, mais personnellement, je n’en peux plus de cette « génération Mitterrand », et je parle de la droite. Alors, en garder quelques uns, comme conseillers …
      Mais à la réflexion, vu la tournure que semblent prendre les événements, les « jeunes » d’aujourd’hui, auront amplement le temps d’atteindre l’âge de raison.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Le  » en même temps  » , c est plutôt le pire de la droite et le pire de la gauche, au final.
      Néo libéralisme qui pue la connivence avec la finance mondialiste et hegemonique
      d’ une part
      et
      Lois sociétales pour amuser le PETIT peuple,
      d’ autre part.
      Et au global une fracture hyper béante entre élite montante et verrouillantee, et peuple (toutes classes confondues) de plus en plus precarise, dédaigne marginalisé.

      J'aime

  14. Tarride dit :

    Cher Maxime Tandonnet

    Beaucoup de politiques et de commentateurs estiment que la Droite et la Gauche n’existent plus . je crois qu’ils se trompent .
    Ils considèrent que la distinction entre Droite et Gauche relève de la raison. je pense pour ma part que la distinction relève du sentiment bien plus que du raisonnement, de l’esthétique bien plus que de l’étique.
    La meilleure définition de la Droite a été donnée selon moi par Paul Fort :
     » Le petit cheval dans le mauvais temps
    Qu’il en avait du courage
    C’était un petit cheval blanc
    Tous derrière, tous derrière
    Tous derrière et lui devant »
    La définition de la Gauche est due à Louis Aragon :
     » Il existe près des écluses
    Un bas quartier de Bohémiens
    Dont la belle jeunesse s’use
    A démêler le tien du mien »

    Selon que la première ou la deuxième formule vous fait frémir, vous êtes de Droite ou de Gauche.

    En revanche, si vous pensez que le mauvais temps ou la misère des bohémiens est de la faute des autres vous êtes macroniste.

    Etienne Tarride

    Aimé par 2 personnes

  15. pabizou dit :

    Vues les difficultés des FdO à pénétrer dans les zones de non-droit et surtout à en ressortir entier j’ai quelques doutes sur la lutte contre la drogue . Par contre, ce dont je suis convaincu, c’est que pouvoir tenir un discours comme celui de Darmanin est la preuve que ça ne fonctionne pas, il faut être plus chargé qu’une mule pour pouvoir dire ce genre de choses sans éclater de rire avant la fin . Soit c’est la méthode Coué soit ça relève de la psychiatrie . On croit rêver en entendant cet abruti se féliciter de l’aide apportée aux commerces fermés sans aucune autre justification que l’interdiction de soins . A t’il pensé à préciser le nombre de ceux qui ne pourront pas rembourser les PGE? Ce type est à vomir, si la droite compte sur ça elle ne vaut en effet pas mieux que Macron et la clique de mondialistes qui l’ont imposé .

    J'aime

  16. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je suis en train de lire « L’ancien régime et la Révolution » de Tocqueville. Je vous encourage à le lire si ce n’est déjà fait. Entre autre phrase, il y en a tellement, je retiens celle-ci qui va comme un gant à la Macronie : « L’ancien régime est la tout entier : une règle rigide, une pratique molle ; tel est son caractère. » À ceux qui redouteraient cette lecture, elle est d’une facilité de lecture totale.
    L’actuel gouvernement espagnol ne fait pas mystère de ses inquiétants projets. Il ne devrait pas se passer beaucoup de temps avant qu’il passe les Pyrénées et que ceux qui marchent, et qui savent tout mieux que quiconque, ne s’en emparent et cherchent à nous l’imposer : https://fr.sputniknews.com/amp/europe/202105221045638876-plus-de-maison-personnelle-plus-de-cdi-retraite-a-70-ans-le-premier-ministre-espagnol-devoile-son/

    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

  17. Gribouille dit :

    Je trouve que les réponses de M. Boutin :

    https://atlantico.fr/article/decryptage/radioscopie-de-la-droite–macron–selon-gerald-darmanin-les-republicains-la-republique-en-marche-ministre-de-l-interieur-elysee-christophe-boutin-maxime-tandonnet

    à ce même questionnaire décrivent mieux la réalité, en particulier parce qu’il ne nie pas les différents courants qui existent à droite.

    Vous me semblez engagé dans des acrobaties de plus en plus acrobatiques pour tenter de ramener la droite à une droite essentiellement orléaniste, par exemple en faisant flèche de tout bois pour rediaboliser le FN.

    Je vois que différents commentateurs de votre blog disent qu’ils « savent bien » que le FN/RN n’est pas la solution ou n’a rien à voir avec eux, sans toutefois être jamais en mesure d’expliquer pourquoi. Comme vous le dites dans votre commentaire, cela signale l’efficacité d’une propagande, mais aussi que cette efficacité reste très relative.

    Le RN n’est sans doute pas une solution miracle, comme vous accusiez ses électeurs de le croire à un moment (une phase de votre argumentaire) mais il ne fait pas de doute que LR fait partie du problème, y compris dans sa tendance Bellamy, et trompe ses derniers électeurs sur les intentions réelles de ses dirigeants.

    Que sortira-t-il de ce foutoir ? Nul ne le sait, mais le bilan historique de la droite française ne va pas être joli à voir quand on y regardera de plus près. Or, on y regardera de plus près, un jour ou l’autre.

    Craignez le jugement des historiens chinois, M. Tandonnet…

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Peut-être sauriez vous pourquoi la droite n’est pas compatible si vous posiez votre camisole mentale pour sortir du déni chaque fois qu’on essaie, vainement jusqu’à présent, de vous dire ce que vous ne voulez pas entendre, comme dit le proverbe: on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif . Le RN n’est compatible qu’avec une droite d’opportunistes sans aucune colonne vertébrale hormis le bon fromage républicain, comme le RN . MLP c’est du socialisme et un peu de poujadisme pour attirer le gogo , le mélange de 2 choses qui ne fonctionnent ni l’une ni l’autre, la réussite assurée!!.

      J'aime

    • IRIS dit :

      Gribouille , Ce parti n’est pas la solution , c’est un sinistre mirage !
      Parmi les opportunistes il en est un, M. Mariani viré par ses électeurs…Qui a été membre du conseil d’administration de l’Association des amis de l’Azerbaïdjan (AAA), soutenue financièrement par les autorités d’Azerbaïdjan qui sont les amis de M. Erdogan ( musulmans). En France il est un vecteur de la propagande de Bakou. On n’entend pas M. Mariani quand Le président Aliev viole à nouveau, 20 mai 2021 les frontières de l’Arménie ? Les azerbaïdjanais volent les terres arméniennes, détruisent les cimetières et maintenant construisent des routes avec LES PIERRES TOMBALES arméniennes, l’Azerbaïdjan fait honte à l’humanité … La complaisance et la cécité de Thierry MARIANI qui soutient l’Azerbaïdjan aussi. Alors que F X Bellamy déploie tous ses efforts pour faire libérer des prisonniers de guerre arméniens retenus en otage illégalement depuis des mois en Azerbaïdjan.
      Il vient d’obtenir gain de cause :
      [ Fx Bellamy le 20 mai 2021
      Notre résolution exigeant la libération immédiate des prisonniers de guerre arméniens a été adoptée aujourd’hui à une immense majorité par le Parlement européen, par 607 voix pour sur 688 votants. Maintenant il faut agir : pour eux, pour leurs familles, chaque jour compte.]
      M. Mariani n’a pas voté cette résolution !
      L’action efficace, c’est ça, nous sommes bien loin des péroraisons du parti d’extrême droite !

      J'aime

    • Iris, come tout cela est bien dit!
      MT

      J'aime

  18. Ping : Macronisme et avenir de la droite (pour Atlantico) – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.