De la dignité en politique

M. Julien Aubert, député LR du Vaucluse se retire de la liste LR aux régionales. Voici son communiqué ci-dessous. Donc, la réaction de l’état major LR n’était qu’un tour d’illusionnisme. Il y aura bien des membres de LREM sur la liste LR. Ceci est absolument répugnant car ils ont joué un double-jeu et se sont moqués du monde exactement à l’image de la politique nationale conduite depuis 4 ans. Le problème de fond, c’est que LREM n’est pas moins infréquentable que RN: culte de la personnalité qui rappelle les régimes les plus pervers de l’histoire; suspension de fait de la démocratie parlementaire et locale et des libertés à travers les confinements et couvre-feu; persécution des restaurateurs, commerçants et gens de la culture et du sports; interruption médicale de grossesse à neuf mois de grossesse pour « détresse psycho-sociale », explosion des déficits publics, de la dette, de la violence, de la misère et des flux migratoires; communautarisme avéré; volonté de déconstruction de l’histoire; Français qualifiés de Gaulois réfractaires et assimilation de l’histoire de la colonisation à un crime contre l’humanité, etc. Cela ne vaut pas mieux que les provocations abominables, le mensonge et la démagogie lepénistes. Ni l’un ni l’autre. Ni la peste, ni le choléra. Aucun des deux chemins qui mènent la France au chaos. M. Aubert donne l’exemple de la dignité et du courage politique.

Edito : En Mai, fais ce qu’il te plaît. Aujourd’hui ont été déposées les listes de Renaud Muselier pour les élections régionales. Je ne figurerai pas sur cette liste, et mon mandat de conseiller régional s’achèvera donc dans quelques semaines. Evidemment, pour moi, c’est un aurevoir un peu triste, car je suis fier de notre bilan collectif et j’ai apprécié travailler sur les sujets économiques. J’ai notamment en mémoire l’action de redressement des comptes, pilotée en tant que vice-président aux finances en 2016-2017 et mon bilan comme coprésident de l’Opération d’intérêt régional « Energies de Demain ». Bien que n’étant pas d’accord sur tout (la création du PNR du Ventoux), j’ai strictement respecté l’impératif de solidarité de groupe et la démocratie. J’ignore à ce stade la composition exacte de la liste, mais ma non-présence est somme toute assez cohérente, puisque je ne serais pas parti avec des responsables LREM, fussent-ils non parlementaires. C’est donc sans amertume que je m’efface. Mon seul regret est que pour un député, un second mandat local permet d’éviter des élus hors-sol. L’avenir dira si cette élection se jouera sur le bilan régional ou sur les velléités d’instrumentalisation nationale des uns et des autres. Je ne rentrerai pas à ce stade dans les autres considérations : les provençaux, alpins et azuréens voteront en leur âme et conscience. Bonne chance à ceux avec qui j’ai noué des relations d’amitié au cours de ces 5 années (ils se reconnaitront) et qui continuent l’aventure.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

70 commentaires pour De la dignité en politique

  1. Pheldge dit :

    je poste cet extrait d’une interview de jacques Séguéla qu’on ne présente plus « En politique, si tu n’as pas 95 % de notoriété, tu ne peux pas être élu. Si Valérie Pécresse est candidate, elle n’a que très peu de chances de l’emporter. Les Parisiens la connaissent, mais au-delà de 50 kilomètres, on ne la connaît pas ».
    Je pense comme lui, qu’il est trop tard, pour un candidat de droite, hors les actuels pressentis. La seule éventualité qui permettrait de rebattre les cartes, serait le retrait du sortant Macron, et ça, personne n’y croit.
    https://www.lepoint.fr/debats/jacques-seguela-si-tu-n-as-pas-95-de-notoriete-tu-ne-peux-pas-etre-elu-17-05-2021-2426676_2.php

    J'aime

  2. DELIAC PHILIPPE dit :

    Bien! Il va y avoir beaucoup de déceptions dans l’air . . . Dommage ! Bien cordialement!  Ph. Deliac

    J'aime

  3. roturier dit :

    L’ignorance de MT en histoire est navrante. A moins que ses exagérations sauvages soient sciemment voulues à des fins propagandistes.

    C’est ainsi qu’il nous parle, au sujet de la gouvernance actuelle en France, d’un « …culte de la personnalité qui rappelle les régimes les plus pervers de l’histoire… ».
    Quels régimes ? Allez, MT, libérez votre petit Godwin perso : Hitler ? Mussolini ? Staline ? Pol Pot ? Profitez : le ridicule ne tue pas.

    S’agissant en l’occurrence d’un président et d’une assemblée nationale démocratiquement élus (eh oui…) depuis seulement quatre ans ? Et soumis depuis non-stop à des contestations véhémentes et des manifestations violentes ? Des vociférations tandonnesques ?

    Sachant que sous l’un des « régimes les plus pervers de l’histoire » on ignorerait jusqu’à l’existence de Maxime Tandonnet…. Il n’existerait d’ailleurs pas…

    Sachant que ces « régimes les plus pervers » sont toujours caractérisés par une (très) longue durée au pouvoir et l’absence de tout mécanisme (électoral, s’entend) de remplacement.
    Comparé à la France où un président sortant n’est JAMAIS élu à un second mandat (je peux étayer ça au besoin).

    Et cela s’intitule « De la dignité en politique ». Cette « dignité » à toutes les sauces m’indigne ; lorsqu’on prend ses lecteurs pour ce qu’ils ne sont pas.

    J'aime

    • Roturier, j’ai écrit « rappelle », c’est-à-dire, « renvoie au souvenir de » ou « fait penser à »… Il me semble qu’un système qui concentre le pouvoir ou l’illusion du pouvoir dans la sublimation d’un individu, en évacuant de fait le parlement (qui ne sert quasiment plus à rien), le gouvernement (un PM inexistant), les corps de l’Etat, les collectivités territoriales très affaiblies, rappelle le fonctionnement des régimes totalitaires bien plus que celui des démocraties parlementaires. Cela ne signifie pas qu’il est identique bien sûr. Et ce n’est pas une question de durée: le pétainisme n’a duré que quatre ans. En outre ce n’est même pas une critique de Macron mais d’un modèle de pouvoir. Ce serait la même chose avec le Pen. Et si vous essayiez de comprendre – et de discuter au fond – ce que j’écris plutôt que de monter sur vos grands chevaux? MT

      J'aime

  4. cyril de fayet dit :

    monsieur Aubert, vous avez pris la bonne décision, bravo 🙂

    J'aime

    • Anonyme dit :

      Mais on doit beaucoup au Général ,,,Qui est parfait ? vous peut étre ,,,,,,Phedge

      J'aime

    • Pheldge dit :

      ma modestie légendaire, m’empêche de répondre clairement à cette question … 😉

      J'aime

  5. lugardon dit :

    Bulletin météo politique de la France du vendredi 14 mai 2021 à 7h58:

    Pas de candidat de gauche pour battre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
    Pas de candidat de droite pour battre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
    Beau temps pour une partie de la France. Temps orageux pour l’autre partie du pays.

    Bulletin météo politique à l’extérieur de nos frontières:

    Qui sème le vent récolte la tempête, qui sème tempête du désert récolte Daech.

    jfsadys47

    J'aime

    • Pheldge dit :

      sauf que la Syrie, c’est Flamby si je ne m’abuse, et pas la conséquence de « desert storm » terminée depuis longtemps …

      J'aime

    • Gribouille dit :

      …qui sème les prêtres ouvriers récolte la déchristianisation, qui sème le multi-cucul récolte la dénaturation voire la tiers-mondisation du pays.

      Aimé par 1 personne

    • Bonjour Pheldge, François Hollande voulait une intervention militaire en Syrie mais personne ne la suivit sur ce terrain là si je me souviens bien. Les conséquences de l’opération tempête du désert je me demande si nous les évaluons bien encore aujourd’hui? Et je me suis toujours demandé pourquoi François Mitterrand y a engagé la France???

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      Parce que Mitterrand était tellement ce « grand visionnaire », ce grand homme d’état, « le meilleur président de la Vème », qu’on célèbre aujourd’hui, qu’il s’est planté sur tout !

      J'aime

    • Gribouille bonjour, merci de votre commentaire. Ce n’est pas un merci de politesse et « pour la forme » ni pour faire gentil c’est un merci parce que votre commentaire m’intéresse. Je n’ai aucune compétence universitaire et religieuse pour écrire sur l’Eglise de France. Je vais donc vous répondre en fonction de mon histoire familiale et de mon chemin de vie. La déchristianisation de la France ne s’explique pas par les prêtres ouvriers. Il y en a eu peu et il a été mis fin assez vite aux prêtres ouvriers. Cela n’a pas duré bien longtemps. Comme pour la théologie de la libération aussi d’ailleurs. La déchristianisation de la France commence après 14/18. S’accélère au début des années 60 avec l’apparition de la pilule et la légalisation du divorce et s’emballe avec la banalisation et la « démocratisation » des drogues à partir de 1969. Les paradis artiificiels font des ravages un peu partout dans le monde et chez nous aussi. Paradis artificiels qui trop souvent conduisent à l’enfer sur terre. J’ai pas trop envie d’évoquer le sujet donc je vais le faire rapidement: les affaires de pédophilie n’ont pas fait du bien au catholicisme chez nous mais aussi hors de nos frontières.

      Je n’ai pas compris ce que vous entendez par multi cucul ?

      Pour ce qui est de la tiers-mondisation du monde je suis partagé entre deux sentiments contradictoires: le Bassin d’Arcachon, Nice, Cannes, la Corse c’est pas le tiers monde mais au niveau de l’agriculture française nous assistons à des phénomènes qui jusqu’à maintenant touchaient surtout le tiers monde et qui arrivent chez nous.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      la déchristianisation a beaucoup à voir avec le décalage qui s’est révélé entre des peuples qui avaient des envies d’hédonisme, la libération des mœurs, les mouvements contestataires et leurs expressions artistiques, et une église frileuse et réac, dirigée par un Pape vieillissant. Mai 68 a permis aux idées progressistes d’entrer dans les programmes scolaires et de formater de bons petits soldats du progressisme, marchand de rêves radieux, de lendemains qui chantent, de paix universelle, face auxquelles l’Eglise ne proposait rien.

      Aimé par 1 personne

    • Oups je vieillis!!! personne ne la suivit : personne ne l’a suivi… 😦

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @jfsadys
      Pouvez vous nous expliquer ce que vous entendez par la tiers mondialisation agricole de ces quelques regions

      J'aime

    • lugardon dit :

      Oui cgn002 je vous répond demain. Là je suis en mode grand père de garde.

      J'aime

    • Bonjour cgn002, quand Gribouille dans son commentaire a évoqué la tiers-mondisation de notre pays j’ai repensé aux petits paysans d’Amérique du Sud, d’Afrique, d’Asie des années 50/60/70 qui se plaignaient de ne pas pouvoir vivre des produits de leur agriculture de type familial. Ils se plaignaient de ne pas maîtriser le foncier agricole tombant entre les mains de grands propriétaires. Ils ont été encouragés à se moderniser, à utiliser des engrais, des produits chimiques, à se lancer dans des cultures pour l’exportation. Ils se plaignaient de ne pas maîtriser le cours de d’achat/de vente des matières premières agricoles qu’ils produisaient. Ils réclamaient un commerce équitable, éthicable. A partir des années 80 j’ai commencé à entendre ce discours dans mes lieux de vie que sont le Lot-et-Garonne. Aujourd’hui il reste peu de petits paysans pratiquant une agriculture de type familial dans notre pays. Comme il reste peu de petits commerçants, de petits artisans. Je vous invite si le coeur vous en dit et si vous en avez le temps à jeter un oeil sur les liens suivants:

      https://www.confederationpaysanne.fr/gen_article.php?id=8&t=Qui%20sommes-nous%20?

      http://www.confederationpaysanne.fr/mc_nos_positions.php?mc=31

      https://viacampesina.org/fr/quest-via-campesina/

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Merci.
      Je connaissais le pb en fait, étant originaire du SO et de la ruralite.
      Je ne comprenais pas que vous invoquiez la tiers-mondialisation sachant justement que les exploitations ont changé de taille (pas toutes ce qui est dramatique pour les autres) (changement voulu par De Gaulle d ailleurs, mais c était un impératif du moment, avant la cause ecologique et avant la libre circulation des marchandises mondialement)
      Il est évident que la mondialisation et l écologie deviennent un chalange intenable pour l’agriculture.
      Soit vous développez une agriculture biologique dans un marché
      réservé aux clients les plus favorises, soit vous produisez à grande échelle pour nourrir une population qui a d autres priorités que l alimentaire (population pléthorique désormais, , de plus en plus improductive et de moins en moins « favorisee ».).
      L Europe et l ouverture des marchés à l international ne laisse plus aucune marge à tous les producteurs, derniers maillons de la chaîne.
      D autre part les états ménagent les intermédiaires qui créent de l emploi et versent relativement beaucoup de taxes (directement ou indirectement).
      Enfin l agriculture biologique nécessite un niveau de main d œuvre incompatible avec son coût sachant qu en France l état absorbe presque autant que le salaire net versé (après impôts) ce qui constitue une abheration innommable et qui se perpétue jusqu à l effondrement inéluctable.
      Bref nous voyons que l acteur productif est l otage sacrifié d un état qui n a pour perspective qu une globalisation (sans lois mondiales ou ethiques) dans laquelle chaque politicien (ou administrateur) cherche à se placer dans ce contexte qui le dépasse totalement désormais (gout d une puissance assortie d impunité, ego centrisme et manque de courage obligent)

      J'aime

    • Pheldge dit :

      « l’acteur productif est l otage sacrifié d un état qui n a pour perspective qu une globalisation » non, mille fois non ! l’état essore tous les secteurs productifs à grands coups d’impôts, taxes et autres vexations fiscales, mais ça n’a rien à voir avec la mondialisation ! par contre, ça a tout à voir avec une politique socialiste, qui privilégie l’assistanat dans tous les domaines, et qui ne peut se financer que sur le dos des productifs. Ca fait plus de 40 ans que ça dure, et il n’y avait pas de mondialisation à cette époque. C’est trop facile d’accuser « les autres » de nos malheurs.

      Pour ce qui est du bio, l’aberration, c’est que cette filière n’existe que grâce aux subventions, qu’elle n’est pas rentable par elle même. Elle procède du même principe de base du totalitarisme écolo ; « c’est pour votre bien, nous savons mieux que vous, ce qui est bon pour vous, alors taisez-vous et payez ! ». Il en va de même pour les délires éoliens.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Il est évident que voter Macron c est voter pour la globalisation sans foi ni loi, et que par conséquent toutes les filières de production non industrielles sont vouées à mourir, et le plus vite sera le mieux pour son avènement, puisque chacun devrait avoir compris qu il est au service de la puissance financière qu’elle qu elle soit.
      Macron ne se défera en aucune sorte de son formatage professionnel initial. Si tel avait été le cas il aurait montré une toute autre politique pendant ces 4 années…

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @jfsadys et tous lecteurs
      Avez vous des nouvelles de « papi » qui a ete un fervent commentateur sur ce blog jusqu au début de la période covid…
      Il était lot et garonnais me semble t il.

      J'aime

    • cgn002, bonjour, attention Gribouille n’a pas écrit tiers mondialisation mais tiers-mondisation. Il m’est arrivé de signer sur ce blog papi 2.0 avant le covid. Colibri aussi parfois et André Lugardon. Nous ne lisons plus « Coucou » aussi. Qui a de ses nouvelles?

      J'aime

    • pabizou dit :

      Elle a bien raison, dommage que ce ne soit pas dans ses cordes, il ne reste plus qu’à relever la tête pour que ses dents ne rayent pas le plancher . Quand on n’a rien à proposer, qu’on se couche devant les kmers verts sans avoir le courage de les mettre devant leurs incohérences, qu’on ne connait comme solutions aux problèmes quece qui ne marche pas et ne marchera jamais nulle part, il est quelques fois salutaire de se souvenir qu’il vaut mieux passer pour un imbécile en se taisant que confirmer qu’on en est un en l’ouvrant . C’est le propre des parasites de se croire indispensables et curieusement elle coche toutes les cases comme toute la fausse droite, du RN à la majorité de LR .

      J'aime

    • Anonyme dit :

      et les Comores ,,,,le Sarkozy ,et en plus le Référendum ,,,,le pauvre michel43

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.