Un minimum de cohérence ne ferait pas de mal

Quand il était commissaire européen, M. Michel Barnier affirmait: «  Nous devons nous préparer à la possibilité d’un afflux plus massif encore   […] La réponse n’est sûrement pas dans la fermeture de nos frontières nationales, dans le recroquevillement ou l’attitude de se barricader, elle est dans davantage d’Europe.  »  (9 octobre 2013)

Maintenant qu’il est candidat virtuel à la présidence de la République, il déclare au contraire: « Il faut décider dans ce pays un moratoire en matière d’immigration », de « trois à cinq ans », pour « prendre le temps de vérifier, d’évaluer, le cas échéant de changer, les procédures et les pratiques », (Grand Jury pour RTL, LCI et Le Figaro). « Il y a des liens » entre l’immigration et « les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent », a-t-il fait valoir. Il a également précisé sur l’immigration « qu’il faudra à la fin changer la Constitution sur certains points, notamment pour avoir plus de marge par rapport à des textes ou des règlements européens » sans toutefois rentrer dans les détails.

« Moratoire en matière d’immigration » ne veut absolument rien dire. Le niveau de flux d’immigration ne se décrète pas. La formule claque mais n’a de fait aucun sens. Pour parvenir à maîtriser l’immigration il faudrait un travail de titan, une volonté et un courage implacables sur le long terme pour réduire les passeurs esclavagistes, reprendre le contrôle des frontières, de l’asile et de l’immigration familiale. Il faudrait une force de caractère peu commune pour affronter de plein fouet le matraquage idéologique. Les slogans les plus clinquants ne font qu’aggraver les problèmes à l’image du mythe de « l’immigration zéro » dont la notion de « moratoire » n’est qu’une déclinaison tout aussi irréaliste.

Enfin il est absolument sidérant, stupéfiant d’entendre l’homme politique français le plus fanatiquement européïste depuis 30 ans, en appeler aujourd’hui à réformer la Constitution pour limiter la portée du droit européen. Cela démontre peut-être une prise de conscience, tardive et soudaine qui reflète un mouvement de l’air du temps. D’ailleurs, M. Barnier a le droit de changer d’avis au vu des circonstances. Mais à condition de l’assumer et de reconnaître son erreur. Aujourd’hui, l ‘ancien ministre de l’environnement et commissaire européen tombe dans un travers qui caractérise une bonne partie de la classe politique française, de l’extrême gauche à l’extrême droite: il prend les Français pour des c..s.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

70 commentaires pour Un minimum de cohérence ne ferait pas de mal

  1. DELIAC PHILIPPE dit :

    La chute est, hélas, bien vraie ! Cordialement. Ph. Deliac

    J'aime

    • Pheldge, bof… Les intentions de votes aux régionales montrent exactement le contraire.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je pense que cela montre la déconnexion totale entre les élus de proximité – pour lesquels les intentions de votes sont réelles – et les caciques du partis, avec le triste spectacle donné récemment, et leur rejet fort par ces mêmes électeurs. Quand on parle d’un parti, on en voit les chefs, et les idées, et sur ces deux points LR ne brille pas vraiment, pour utiliser une litote courtoise ….

      J'aime

  2. Florence dit :

    Bravo !
    Cela devient insupportable tous ces arrivistes prêts à tout et surtout n’importe quoi.

    J'aime

  3. Bernadette dit :

    Maxime Tandonnet Vous êtes comme les medias qui citent un passage d’un homme politique le sortant de son contexte. Oui Michel Barnier a bien dit en 2013 « Nous devons nous préparer à la possibilité d’un afflux plus massif encore » de réfugiés syriens. Plusieurs pays dont la Bulgarie et la Grèce font déjà face à l’arrivée en grand nombre de réfugiés syriens mais « ce n’est plus une question strictement nationale, c’est une question européenne ». Quelque 50.000 Syriens ont demandé une protection internationale en Europe depuis le début de la crise, dont une majorité en Suède et en Allemagne. « La réponse n’est sûrement pas dans la fermeture de nos frontières nationales, dans le recroquevillement ou l’attitude de se barricader, elle est dans davantage d’Europe. Toute crise de cette ampleur nous affecte tous et nous devons y être prêts dans un esprit de plus grande solidarité ». En réponse, les députés européens ont adopté une résolution réclamant la convocation d’une conférence humanitaire pour aider les pays voisins de la Syrie à gérer les flux croissants de réfugiés. En plus de l’aide humanitaire, cette conférence devrait se concentrer sur le renforcement de l’implication de l’UE dans les efforts diplomatiques visant à mettre fin au conflit en Syrie, ajoute le texte adopté par les eurodéputés. Je ne vous ferai pas l’injure de vous rappeler quelle était la situation en Syrie en 2013. Il était légitime de traiter les Syriens qui débarquaient en Europe de façon humanitaire et de leur accorder le droit d’asile. De plus, à cette époque, le terrorisme ne frappait pas encore les pays européens comme aujourd’hui. Et aujourd’hui, il déclare « Il y a des liens » entre l’immigration et « les réseaux terroristes qui utilisent les flux migratoires, qui les infiltrent », a-t-il fait valoir, même s’il ne « pense pas que tous les immigrés, et notamment ceux qui essaient de traverser la Méditerranée pour rejoindre un avenir meilleur, sont des terroristes en puissance ou des délinquants en puissance ».
    Pour autant, « on va toujours accueillir des étudiants » et « nous devons respecter » le droit d’asile. Je ne vois absolument la contradiction qu’il y a entre ces deux attitudes ! En 2013 et aujourd’hui c’est immigration contrôlée mais droit d’asile !

    J'aime

    • Bernadette, le passage complet de sa déclaration est en lien, et quoi qu’il en soit, la dernière prise de position de M. Barnier est en parfaite contradiction avec ses positions bien connues sur l’immigration et l’Europe. C’est une excellente chose et je l’en félicite mais ce serait mieux encore s’il assumait son changement de cap.
      MT

      J'aime

    • cgn002 dit :

      L’asile politique de syriens qui s identifient avant de rentrer en Europe,
      Est sans rapport avec le problème d’une l »immigration de masse non contenue, non choisie, d une part, bien au contraire encouragée par effet d annonces et mesures de prise en charge en tous genres (sans engagement des immigrés, bien au contraire).

      J'aime

  4. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Les français sont vraiment pris pour des cons. La pantalonnade vécue hier à à chambre d’enregistrement en est un triste exemple. Mme Martine Wonner, qui est un des rares députés respectables, le confirme dans cet interview : https://youtu.be/hUWRJRfVDPg

    En ce qui concerne le sujet de votre billet, M. Barnier devrait connaître les limites de la méthode Coué.

    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Etre dans l’opposition est assez confortable, je ne connais Mme Wonner mais je dois avouer que je me pose la question aurait elle la même conduite si ces décisions stupides venaient d’un gouvernement socialiste . Par contre ce qui me gêne vraiment c’est que seuls 36 LR aient voté contre le pass . Je serais curieux de savoir combien d’autres ont voté pour et combien n’étaient même pas là, ajoutant la lâcheté aux atteintes aux libertés . 36 sur 95, c’est très loin de faire une majorité de gens fiables , beaucoup moins que vos propos le laissait supposer lorsque le sujet était abordé, Maxime, il semblerait que votre enthousiasme vous ait quelque peu induit en erreur .

      J'aime

    • Pheldge dit :

      ça donne une idée de ce qui se passera après la réélection de Macron : 59 iront rejoindre Macron en tant que « nouveaux constructifs », les autres, s’ils retrouvent leur postes, seront à peine assez nombreux pour constituer un groupe, et se répartiront entre « non inscrits » condamnés à l’oubli, et apparentés RN … MT, commencez à anticiper le choc, moi je suis résigné depuis longtemps, mais vous, vous semblez vouloir y croire encore.

      J'aime

  5. roturier dit :

    Si Barnier disait une chose en 2013 et une autre aujourd’hui c’est que nous ne sommes plus en 2013 et il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
    Aucune incohérence, circulez.

    MAIS à en croire MT, exit Barnier pour ledit LR (ci-devant UMP, RPR et que sais-je)….
    Soit. Mais qui d’autre ?

    Vu que cette prétendue « droite » n’est (plus) incarnée par personne, s’étant soigneusement décapitée en guerres fratricides au champ du déshonneur à Clochemerle.

    RIP donc Sarkozy, Copé, Fillon, Juppé, Wauquiez etc… Longue vie à François Baroin pour avoir écouté Madame de ne surtout pas y aller.

    Bref, c’est moooort.

    J'aime

  6. Gribouille dit :

    « Les slogans les plus clinquants ne font qu’aggraver les problèmes à l’image du mythe de « l’immigration zéro » dont la notion de « moratoire » n’est qu’une déclinaison tout aussi irréaliste. « 

    D’un autre côté, si vous partez du principe que vous ne voulez pas vous fixer l’objectif, la référence d’une immigration zéro depuis le continent qui nous pose problème, à quoi aboutirez-vous ?

    Vous aviez écrit il y a une ou deux semaines un article pour Atlantico. J’en avais retenu, outre le fait que vous pensiez nécessaire de financer l’Afrique, les deux points suivants :
    – vous sembliez défavorable à la remise en cause du droit du sol, et vous critiquiez la « partie de la population » qui n’aurait pas compris que cela ne joue pas sur l’immigration
    – vous sembliez également considérer qu’il n’y avait pas besoin de retreindre l’immigration familiale car elle se fait actuellement sur condition de ressources et d’emploi.

    Sur le premier moins, la « partie de la population » sait bien que le droit du sol ne joue pas en premier lieu sur l’immigration (sauf erreur, il y a tout de même un effet à Mayotte par exemple), mais sur l’accès à la citoyenneté et les possibilités d’expulsion.
    Sur le deuxième point, même s’il y a conditions de ressources, cela permet à des gens qui ne seraient pas là sans des erreurs antérieures de politique migratoire de faire venir d’autres gens dont on devrait éviter la venue.

    Cela montre que vous partez d’objectifs plus faibles en la matière que ce que souhaiteraient une partie des électeurs. Or, si vous partez d’objectifs faibles, cela conduira sans doute à des résultats encore plus faibles, alors que la situation est urgente.

    J'aime

  7. Madzi dit :

    Immigration….Vous venez là, M.Tandonnet d’aborder un sujet volcanique….Allez les Dupont Lajoie, jetez vous sur votre clavier !

    J'aime

    • Anonyme dit :

      Madzi auriez vous peur de regarder la vérité en face ? POURTANT C »EST UN DES PROBLEME n 1

      J'aime

    • Pheldge dit :

      et donc parce que le sujet est « volcanique », il ne faut surtout pas l’aborder ? parce que ça choque votre bien-pensance de regarder la réalité avec lucidité et d’en tirer les conséquences, il faudrait éluder le sujet ? et bien sûr tout argument qui n’irait pas dans votre sens ne peut venir que d’un sale raciste xénophobe, un facho réac.
      Vous avez une conception très totalitaire de la libre expression : « n’ont le droit de s’exprimer que ceux qui pensent bien, les autres sont des fachos discrédités d’office », mais ça n’est guère surprenant de votre part.

      Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      Le nouveau comportement woke :
      1) Je ne supporte pas que l on pense differemment que ma pomme
      2) j » impose aux autres ma façon de penser (en général très etriquee);
      3) je me montre influenceur agressif à travers mes jugements humiliants et généralement en phrases courtes et surtout pas argumentes rationnellement
      4) j utilise des arguments fallacieux pour montrer que mon interlocuteur n est pas « écoutable  » ou crédible (facho, raciste et tutti quanti)

      J'aime

    • Madzi dit :

      Anonyme : Oui c’est un problème, et pas des moindre, mais ça suffit cet amalgame, tous les migrants ne sont pas des terroristes prêts à poser des bombes ou égorger les gens, il y a aussi ces centaines de milliers d’hommes, de femmes et enfants qui fuient la guerre, la misère, la famine, les pays riches dit civilisés ne pourraient-ils pas une fois pout toute instaurer une politique d’accueil acceptable. Il serait judicieux de remplacer le mot migrant par réfugié. Un jour des imbéciles ont créé les frontières….et voilà le résultat…

      J'aime

    • Pheldge dit :

      et pourquoi donc, tous ces migrants ne choisissent-ils comme destination que l’Europe, avec laquelle ils n’ont absolument aucun lien, aucune affinité culturelle, sinon pour la faiblesse, la vulnérabilité des lois et des institutions ? Pourquoi donc n’y a-t-il pas d’immigration vers des pays musulmans riches, comme l’Arabie Saoudite, les EAU, et autres qui importent de la main d’oeuvre philippine ?

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @madzi
      Vous ecrivez:

      « Un jour des imbéciles ont créé les frontières….et voilà le résultat… »

      Qu est ce que vous proposez ?

      – rien
      – revenir à l état originel avec 8 ,milliards d habitants
      – nier l histoire et faire table rase
      – aller dans le désert et élever des moutons ou des chameaux
      – s associer aux indiens et autres nomades et faire une révolution pour abolir le droit de propriété de toute terre?
      – se réfugier dans ses utopies…

      Peut être cocherez vous toutes les cases…
      Et si j en ai oublié dites nous lesquelles

      Celle de l ironie sans doute (trop facile)
      .

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » Un jour des imbéciles ont créé les frontières….et voilà le résultat…  »
      Ha ha ! … Madzi avoue enfin qu’il est communiste ou d’extrême-gauche … En fait on s’en doutait déjà, mais là c’est confirmé …

      J'aime

  8. Pie vert dit :

    Bonjour, Griveaux ( après Poirson) quitte opportunément la vie politique pour faire fructifier financièrement son carnet d’adresse, exactement comme leur mentor.
    Ces individus sont déplorables, la démocratie en France va très mal. Un coup d’état militaire aurait le mérite de clarifier les choses et d’arrêter cette mascarade.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      un « coup d’état militaire » serait un coup pour rien, les militaires savent faire la guerre, en dehors de ça, ils sont incompétents !

      J'aime

    • pabizou dit :

      @pheldge, bonjour . Tu n’as pas l’impression quand tu te relis que ta formule lapidaire est quelque peu simpliste? Pour moi, mais je peux me tromper bien sûr il y a des gens bien et des salopards parmi les militaires comme dans le reste de la société . Quand je vois le niveau de duplicité de la majorité de nos polytocards j’ai un peu de mal à croire que TOUS les militaires pourraient être pire . Ca me parait aussi ridicule que de traiter tous les curés de pédophile en oubliant que si on voit les trains qui arrivent en retard on fini par ne plus voir ceux qui arrivent à l’heure .

      J'aime

    • Pheldge dit :

      bien sûr que ma formule est simplificatrice, mais les militaires sont avant tout légitimistes : ils savent obéir à un ordre, et ils le font bien. Et je crains que le « coup d’état » ne soit pas dans l’ADN de nos officiers supérieurs : ils ont trop servi la république et la démocratie et seraient bien embarrassés, une fois le pouvoir pris !

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Alors ça tombe bien, Pheldge, s’ils savent faire la guerre … Vu que dans certains quartiers, c’est précisément ce qu’il faut …, c’est-à-dire tirer dans le tas …

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @pheldge
      « Militaires incompétents  »
      Vous êtes humiliant bien que je n ai rien à voir avec cette profession
      Nous avons ici tous une fonction qui n est pas systématiquement politique, et nous nous accordons le droit d y réfléchir (+ ou moins maladroitement)
      Pourquoi pas un militaire ?

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je dis qu’ils n’ont pas a priori les compétences pour affronter et résoudre des problèmes purement politiques : la politique ça ne s’apprend pas sur les bancs des écoles militaires. Le terme n’est pas insultant, personnellement je suis totalement incompétent dans certains domaines pour lesquels je n’ai pas été formé, par exemple l’art de la guerre, c’est un constat, pas un jugement de valeur.

      J'aime

  9. Mary Preud'homme dit :

    A quand un moratoire des politiciens ringards, des rentiers et cumulards qui s’accrochent comme des moules à leur rocher. Alors qu’à soixante-dix ans et quelque, quand on n’a toujours pas compris l’histoire et qu’on vient tout juste de se réveiller, il serait temps de raccrocher les crampons et laisser la place à des hommes et femmes pragmatiques, déterminés, courageux, désintéressés, à la loyauté et au patriotisme sans failles.
    Dehors les sangsues qui pompent le sang de la France et viennent à chaque élection nous servir la même daube empoisonnée !

    Aimé par 1 personne

  10. Anonyme dit :

    un PANTIN ,,,comme beaucoup de Politiciens ,le pauvre Barnier ,comment le croire ,prendre les gens pour des imbéciles ,ne durent qu’ « un temps ,il ferait mieux de se tenir tranquille ,michel43

    J'aime

  11. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    A chaque jour son politicien d’opérette, opportunistes, carriéristes, godillots, charlatans, menteurs, bouffons, toute la panoplie défile. Depuis Louis Napoléon Bonaparte la République française en a connu des incompétents, mais je crois que ce XXIéme siècle et son 25éme président de la république, nous donne la crème de la bêtise, de la médiocrité et de l’incompétence.
    Jamais de mon vivant je n’aurais cru voir un tel déclin. Et le pire c’est que tout ce petit monde donne des leçons de morale au monde entier.
    Cette incompétence ouvre une voie royale aux dérives de tous les extrémismes que nous connaissons en France actuellement.

    Aimé par 1 personne

  12. cgn002 dit :

    M Barnier tout comme tout dirigeant, adoptera des directives qui lui permettront soit de gagner un poste convoité (ici la présidence francaise) soit de le conserver (dans l UE, coller au besoin d immigration de l Allemagne).
    Il est évident que la France et les français seront la derniere de ses préoccupations.
    Énarque ou pas, c » est le système actuel qui permet à ces personnages de se comporter en toute incohérence vis à vis des peuples dont ils voudraient se porter responsables (en fait monarques puisque notre constitution donne autant de pouvoir au président et à ses affidés à qui il prodigue quelques sous pouvoirs, …à chaque fois sans contre pouvoir ou assentiment du peuple..).

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Pour ce qui est du servile membre de Bruxelles, cgn002, c’est tout à fait ça …
      En tant que parasite de Bruxelles, cet individu a largement participé à créer la situation que nous connaissons … Il en est l’artisan. Il fait donc partie du problème, pas de la solution … Penser qu’il puisse être un recours pour régler ce qu’il a largement contribué à créer, tient du dérangement mental …

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @citoyen
      Les faits, rien que les faits !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.