De la déconstruction à la destruction

Déconstruire l’histoire, comme annoncé sur une chaîne de télévision US, c’est tout un programme: l’histoire étant la mémoire, l’identité de la nation, déconstruire l’histoire est une manière de déconstruire la nation. Mais cela ne suffit pas. Dans un pays forgé par l’Etat, il est urgent de déconstruire l’Etat. D’où la suppression de sa haute fonction publique qui en est un pilier, son école l’Ena, issue de la Libération, le métier de préfet qui en est l’incarnation même depuis Napoléon. Il est essentiel aussi de déconstruire sa tradition de liberté à travers une dictature sanitaire qui ne dit pas son nom, constituée de mesures aussi absurdes et contreproductives que liberticides (emprisonnement à domicile et couvre-feu). Au passage il convient d’éradiquer les lieux de sa vie sociale (restaurants, théâtres, cinémas, commerces de quartier). L’anéantissement de la démocratie parlementaire, au centre de l’identité politique de ce pays en est un passage obligé avec l’abolition de fait du parlement (prolongation indéfinie de l’état d’urgence, usage des ordonnances à répétition). Qu’il y a-t-il derrière cette politique de déconstruction? Un projet idéologique, certes, la table rase comme réminiscence des régimes totalitaires du siècle dernier. Y voir également une stratégie politicienne: ayant échoué ou renoncé à de grandes réformes indispensables (retraites), déconstruire est censé donner l’illusion du mouvement. De même la grande casse doit permettre de détourner l’attention du chaos (violence, insécurité, gigantesques déficits) engendré par l’irrésolution et l’incompétence. Une dimension psychologique enfin, l’ultra-narcissime qui consiste à déconstruire le pays pour mieux pavoiser sur ses ruines. Entre le mot déconstruire et celui de détruire, la nuance est faible. Une certitude: tout cela se paiera un jour. « Ceux qui donnent le branle à l’Etat sont les premiers absorbés par sa ruine » (Montaigne, les Essais T 1- ch. 24).

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

122 commentaires pour De la déconstruction à la destruction

  1. lehibou dit :

    Au-delà des déconstructeurs et destructeurs, il existe heureusement de vrais et grands constructeurs, tel l’écrivain franco-russe Andreï MAKINE, né en Sibérie en 1957 et vivant en
    France depuis 1987. Pour s’exprimer en tant qu’écrivain, il a choisi la langue française, et le
    résultat est admirable.
    En 1995 « Testament français » (Mercure de France) reçoit à la fois le Prix Goncourt, le Prix Goncourt des lycéens, et le Prix Médicis.
    En 2006 paraît son livre « CETTE FRANCE QU’ON OUBLIE D’AIMER » (Flammarion, collection Café Voltaire), à propos duquel il dit « Je n’écrirais pas ce livre si je ne croyais pas profondément
    à la vitalité de la France, à son avenir, à la capacité des Français de dire  » assez !  »
    Pour l’instant, je n’ai lu que deux ouvrages de Makine, que j’ai énormément aimés:
    * Au temps du fleuve Amour (éditions du Félin, 1994).
    * La terre et le ciel de Jacques Dorme (Mercure de France, 2003).
    Je recemmande chaudement la lecture de Makine, car elle est inspirante et envigorante, et
    d’elle se dégage un vrai plaisir de l’écriture.

    Aimé par 2 personnes

  2. Annick Danjou dit :

    https://www.causeur.fr/eric-masson-pas-mort-a-cause-de-la-drogue-199800

    Voilà un article intéressant de M Bilger et qui pourrait décrire à mon sens, les conséquences décrites dans l’article précédent concernant Mitterand. Nous subissons actuellement les retombées de ce que la gauche a instillé dans le pays: La défense des voyous en parallèle avec la victimisation des coupables.
    Je pense toujours que Mitterand a été à la source des problèmes que nous subissons encore aujourd’hui quand il a décidé d’aller jeter une rose dans la Seine après la mort d’un maghrébin jeté à l’eau. Non pas que je défende ceux qui ont procédé à cet abject assassinat, mais en faire une affaire d’état alors que tant d’autres crimes étaient commis a ouvert la porte à la scission entre les arabes et les autres. C’était un calculateur comme celui que nous subissons aujourd’hui, un hypocrite et je dis souvent qu’il avait des dents de vampire qui allaient parfaitement au personnage. Comment avons-nous pu le supporter aussi longtemps ? Ça c’est une autre question, sans réponse adéquate.

    Aimé par 1 personne

  3. Barol Marly dit :

    Ce n est pas parce qu une institution a ete introduite a la Liberation qu elle est intangible

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      Si ! l’auréole de la Libération rend – rendait ?- tabou toute remise en question, comme pour le retraite par répartition et la sécurité sociale, pourtant héritées du régime de Vichy.

      J’aime

    • pabizou dit :

      Pheldge, à quoi serviraient les tabous s’ils ne faisaient naitre des iconoclastes . Le conservatisme c’est bien, quand il concerne ce qui fonctionne, dans le cas contraire il vitrifie la société et doit être remis en question .

      J’aime

    • Pheldge dit :

      c’était ironique, de l’ironie acide hélas, tellement la légende du « modèle français » est ancrée dans les esprits …

      J’aime

    • there dit :

      Merci Annick , cet article concis résume bien les choses. Comme de nombreux français, nous étions en famille devant le poste ce soir là. Nous avons vu le visage de Mitterrand se former sur l’écran. J’imagine à présent la jouissance sadique des auteurs de la farce à faire durer le doute. Cette singerie sinistre présumait à elle seule de ce qui allait advenir. Un silence de mort a plané. J’étais encore mineur mais j’avais compris toute l’ampleur de la catastrophe, un désespoir profond m’a alors saisi. C’était pour moi flagrant : il me suffisait que regarder la teneur de ceux qui avaient voté pour : les naïfs et les malsains. Et pourtant j’ignorais à l’époque la profondeur de la trahison d une certaine droite, je ne me doutais pas qu’elle avait œuvré pour, je ne me doutais pas qu’elle renoncerait à tout pour exister -ou tout au moins maintenir l’illusion- . Il est heureux de lire de tels articles, mais c’est facile à présent, la catastrophe annoncée est devant nous, bien visible et compacte. Et comme je lisais dans un article d’Atlantico hier : Fort heureusement, tout finira mal
      « Souvenons-nous que la tristesse seule est féconde en grandes choses, et que le vrai moyen de relever notre pauvre pays, c’est de lui montrer l’abîme où il est », Ernest Renan

      Aimé par 1 personne

  4. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Le gouvernement espionne ses forces de l’ordre.
    Macron comme Darmanin disent soutenir leurs forces de l’ordre, mais ils ont tellement confiance qu’ils les espionnent.
    Ayant de la famille dans les forces de l’ordre, ils m’ont rapporté que plusieurs policiers et gendarmes furent sanctionnés pour avoir été trop conciliant lors des couvre-feux et avec les attestations.
    Ce sont des gens fonctionnaires du ministère de l’intérieur qui se promènent en civils.
    L’un rencontra deux policiers après 19 h 00 ces derniers lui demandèrent son attestation, il était 19h05 ; l’individu dit j’habite à 150 mètres j’arrive chez moi, les policiers firent preuve d’indulgence et le laissèrent partir, mal leur en a pris, le fonctionnaire en question les retrouva au commissariat, ils furent sanctionnés.
    Un autre fonctionnaire en civil discuta avec deux gendarmes, il leur dit : « Vous ne pensez pas que vous seriez mieux ailleurs que de faire cela, le contrôle des attestations » Les gendarmes ne répondirent pas. Le fonctionnaire insista, quand un des gendarmes dit : « Oui nous pourrions être ailleurs, où nous serions plus utiles à la population ». Deux jours après le gendarme fut sanctionné.
    Un autre policier ne verbalisa pas un homme qui n’avait pas son masque en sortant de sa voiture, le policier lui demanda d’aller le chercher à sa voiture qui était à 50 mètres.
    D’autres policiers furent sanctionnés pour ne pas avoir verbalisé un groupe de 7 personnes, en fait ce groupe de 7 étaient des fonctionnaires du ministère de l’intérieur. En fait c’était un contrôle et les policiers furent sanctionnés. Plusieurs dizaines de policiers et de gendarmes ont été sanctionné, blâmes, mise à pied etc. Ce gouvernement ne veut surtout pas que les forces de l’ordre fassent preuve d’indulgence et de bienveillance sauf dans les banlieues, car il faut acheter la paix sociale, ce qui est une illusion.
    Je n’en revenais pas, à savoir que des personnes des forces de l’ordre ont été sanctionné pour avoir approuvé verbalement la lettre ouvertes des généraux, ils ne l’ont pas signé, mais en en ont parlé et cautionné.
    Les membres de ma famille dans les forces de l’ordre disent qu’il règne une drôle ambiance actuellement, tout le monde se méfie de tout le monde. Par contre les syndicats de police sont silencieux à ce sujet.
    Le régime de la Macronie est très démocratique comme je peux encore une fois le constater.

    Aimé par 2 personnes

    • Citoyen dit :

      « Le gouvernement espionne ses forces de l’ordre. »
      Une forme de Stasi qui se déploie insidieusement, Philippe.
      C’est le progrès version progressiste …

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Encore un commentaire disparu dans la nature … Que se passe-t-il, Maxime ?

      J’aime

  5. H. dit :

    Bonjour à tous,

    Je crois utile de visionner cet interview de Michel Onfray par Charles Gave : https://youtu.be/VRZm3_6GiaI

    Bonne journée

    J’aime

    • Sganarelle dit :

      Merci H
      Cette vidéo permet de nous sortir un peu des empoignades télévisuelles , on a l’impression de revenir au temps des salons littéraires où les échanges se faisaient entre gens du même niveau et où la courtoisie était de mise avec le simple fait de ne pas se couper la parole.
      Un duo intelligent avec des références et des arguments qui tiennent. Un bon moment à tous points de vue. C’est rare.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Excellente vidéo de deux personnes construites.
      Construites par le travail, la réflexion et la recherche de la vérité la plus universelle (possible).
      S y rajoute necessairement la recherche de la méthode par laquelle toute réflexion, toute vérité doit pouvoir être remise en question par la confrontation au réel et la capacité de voir et corriger (par la capacité aussi de décider et d agir) Cela s appelle la construction évolutive (et active, lorsque mise en oeuvre), et non la deconstruction issue de ses réflexes narcissiques et idéologiques et donc régressifs.
      Tout le problème de l homme d action qui generalement n arrive pas , en même temps, à effectuer tout ce travail de réflexion et de remise en question en cohérence avec l action.
      Sauf que quelques rares hommes peuvent combiner un haut niveau de réflexion et d ‘action comme De Gaulle.
      A mon avis cela n est possible qu avec une capacité et une volonté exceptionnelle de bienveillance.
      Au final des critères de qualités humaines que l on ne retrouve plus désormais.
      D autant plus que nous constatons que les hommes qui prennent le temps de réfléchir comme les philosophes sont totalement mis à la marge de l exercice du pouvoir, au bénéfice de bonimenteurs, souvent économistes.

      J’aime

  6. cgn002 dit :

    Aujourd’hui, sinistre anniversaire du démarrage de 40 années de déconstruction, de délitement, de corruption, de racketage et d’irrespect du peuple français… etc
    D’autres le résument et l’explicitent mieux que moi.
    (les commentaires sont également pertinents au global…)

    https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/Il-y-a-40-ans-le-10-mai-1981-avec-Mitterrand-naissait-un-Etat-megalomane-corrompu-et-destructeur#utm_medium=email

    Aimé par 4 personnes

  7. Janus dit :

    rapide bilan du premier des deconstructeurs : Mitterrand. https://www.insolent.fr/2021/05/quarante-ans-de-declin.html
    Cette funeste crapule a amené avec lui tout ce que la France compte d’accapareurs, de crétins et de prétentieux ideologues.pour son malheur durable.

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      Même constat
      On peut retenir :
      « l’impunité des dirigeants, la consanguinité des élites et le développement d’un capitalisme de connivence »,..
      Et le mensonge d’ état devenu institutionnalisé…

      Aimé par 1 personne

  8. cyril dit :

    bonjour, attention à la reforme des retraites que vous préconisez, cela est explosif. je ne dis pas qu’il ne faut rien faire, mais quand je vois que Macron et Philippe s’étaient mis à dos la CFDT, il faut être tres prudent sur cette reforme car le pays se bloque sinon

    J’aime

  9. Raymond dit :

    (Oups petit bugtech)

    Bonjour monsieur,
    Ce jour, no comment !
    Je ne suis que celui qui transporte, modestement et fidèlement, les mots des autres !

    Monsieur le Président de la République,
    Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,

    On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :

    « Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n’y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre »

    Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait.
    Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

    Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité.

    Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

    Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

    Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

    Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

    Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

    Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile.

    Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l’évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l’armée à prendre position et à s’exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu’ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers.

    Lâcheté, fourberie, perversion : telle n’est pas notre vision de la hiérarchie.
    L’armée est au contraire, par excellence, le lieu où l’on se parle vrai parce que l’on engage sa vie. C’est cette confiance en l’institution militaire que nous appelons de nos vœux.

    Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

    Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

    Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un Etat failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ?

    Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois, d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays.

    C’est un peu différent de la silencieuse ronde des étoilés, tournant le dos à la troupe.
    Je n’ose pas vous dire qu’ils ont fait du boudin…
    (Ils sont pourtant bien nourris, habillés et appointés 😉 que je sache)
    A suivre …

    Cordialement . ._

    Aimé par 3 personnes

  10. Anonyme dit :

    trouvé ceci chez Nicolas Bonnal :
    Un putsch sans soldats
    L’élection présidentielle, qui a amené M. Macron à la présidence, est le fruit vénéneux d’un déni de démocratie. Il s’agit d’une spoliation, résultat d’un rejet masqué de l’idéal démocratique. La manipulation vient de loin. Elle est probablement la forme la plus élaborée du coup d’État car elle ne refuse pas le principe des élections sur lequel repose l’expression de la volonté populaire, mais, sciemment – j’allais écrire scientifiquement – elle pervertit, oriente, sculpte l’opinion publique. Elle repose sur l’énorme puissance d’un système qui a l’ambition de s’imposer au monde, à commencer par ce que nous appelons, aujourd’hui, improprement, l’Occident. Ses moyens sont, à l’évidence, considérables.

    Nous sommes confrontés à un monstre que certains ont baptisé l’internationalisme financier, ou l’ultra libéralisme, mais qui, en tout état de cause, est intimement lié à la puissance étatsunienne. Il s’agit de l’avatar le plus ingénieux de l’impérialisme étatsunien relayé par son allié fidèle l’Union Européenne. La vraie démocratie est trop dangereuse pour la finance internationale, car elle peut amener au pouvoir des personnes véritablement choisies par le peuple avec des idées aussi saugrenues que la défense des intérêts nationaux, la patrie, la protection sociale, la morale, l’éducation et la culture, le service public ou encore l’État de droit. Ce risque ne peut être accepté quand il s’agit de globaliser ou plus exactement d’américaniser et de subordonner les peuples au puissant réseau politico-bancaire piloté par Washington. Il est donc nécessaire de tendre vers une pensée unique.Difficile cependant de s’affranchir des élections… Dès lors il faut les truquer à l’aide de la désinformation aboutissant à la manipulation de l’opinion publique ; c’est tellement plus simple et moins risqué puisque le système est propriétaire des médias et des instituts de sondage et peut s’appuyer sur quelques dirigeants, intellectuels ou bobos, bien placés et convaincus. Il ne faut pas s’étonner, ainsi, de l’assassinat politique de François Fillon, dont le programme trop judicieux et national pouvait éloigner la France de cette subordination. L’astuce fut de l’accuser de ce que l’immense majorité des parlementaires fait, en toute légalité, mais qui, pour lui, fut présenté, dans un acharnement médiatique sans limite, comme de la corruption. Aucun journaliste ne s’éleva pour regarder les faits avec objectivité. Et pour cause, tous dépendent du système… Aude Lancelin, ancienne rédactrice en chef adjointe de l’Obs le dit clairement: « l’ensemble des médias est sous la coupe du CAC 40 ». En association avec eux quelques juges haineux trop liés à un pouvoir désireux de se survivre à lui même et intimement impliqué dans le réseau. La suite se présentait d’évidence. Face à un éclatement consommé des partis traditionnels, résultat de primaires inspirées de la vision étatsunienne de la sélection des candidats et inadaptées à la culture politique française, un inconnu, issu directement du milieu bancaire, et présentant l’image de la nouveauté, pu être propulsé dans le pseudo débat. Le système, alors, n’a même pas cherché à se dissimuler sous les atours d’une apparente objectivité. Les médias aux ordres n’eurent qu’à relayer l’habituelle hystérie anti Front National en utilisant tous les vieux procédés passant de l’association d’images aux citations hors contexte et à l’insinuation. Il fallait faire « barrage » sans que quiconque sache vraiment pourquoi, ou, plus justement, de crainte que le constat devienne trop clair que ce parti avait récupéré les idées gaullistes, imprudemment abandonnées par la droite classique. Le matraquage, cette fois, fit l’éloge du néophyte et, toute honte bue, ceux qui auraient dû rester neutres ou au moins discrets, affirmèrent péremptoirement qu’il fallait voter pour lui. Preuve suprême de cet internationalisme bien loin d’être prolétarien, l’étatsunien Obama apporta bruyamment son soutien, Merkel de même et l’inénarrable Junker donna sa contribution. Des étrangers intervenaient dans une élection française! Personne n’y vit un scandale… Dans un panorama politique trafiqué et disloqué, le banquier fut élu. Il le fut avec les voix d’électeurs qui, par opposition, viscérale et entretenue, à l’autre candidat, celui de la négation absolue de ce système, se sont piégés. Comment faire désormais pour se séparer de celui qu’ils ont, de fait, contribué fortement à porter à la magistrature suprême? Ajoutons que l’opération était tellement bien montée que le nouveau président a été élu alors que l’immense majorité du corps électoral lui était, sinon hostile, du moins opposée. Qui le dit ? Regardons les chiffres sous un angle particulier. La participation a été de 74,56% soit 25% d’abstentions. Il y a eu 66% de suffrages exprimés, c’est à dire 34% de nuls ou blancs. Si, à ce chiffre, nous ajoutons les 34% qui ont voté Le Pen, nous constatons que 68% des personnes qui se sont déplacées jusqu’aux urnes n’ont pas voté pour Macron. Dans cette élection nombreux sont ceux qui se sont abstenus par hostilité aux finalistes. En minorant leur nombre parmi les non-votants, nous pouvons les estimer à 6 ou 7%. Ce qui fait un total intermédiaire voisin de 75% qui ont refusé Macron. Si nous ajoutons à ce dernier chiffre ceux qui ont voté Macron par opposition à le Pen, mais pas par adhésion à ses idées, nous aboutissons, probablement, à 85% du corps électoral qui ne soutient pas le nouvel « élu »…Le nouveau président est peut être légal aux termes de la Constitution, mais illégitime au regard de la morale politique. Au bilan, Macron est un usurpateur. En réalité, la démocratie française d’aujourd’hui n’est qu’une dictature qui se déguise. Elle est devenue le pire des régimes comme tous les autres. J’ose espérer que personne parmi ces profiteurs, qui vont suivre Macron, ne proférera la moindre critique sur la façon dont nos amis africains voient la démocratie…Je ne suis donc pas en opposition mais en résistance, tout en sachant que le combat sera long et difficile. Je débute ma marche…

    Général Henri Roure Secrétaire national pour les questions de défense au CNIP (Centre National des Indépendant et Paysans)

    N’est-ce pas là un excellent résumé de la mascarade des élections présidentielles de 2017 et de l’incroyable partie de bonneteau qui a amené l’élection non désirée du mignon poudré ?

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      A lire absolument !

      Ce n est même pas du complotisme !
      Perso je donnais 20 % d adhésion à Macron en 2017
      15 % le rend encore plus illégitime (moralement parlant)

      J’aime

    • there dit :

      @lugardon extrait « J’ai plus de respect pour une femme voilée que pour une lolita en string de 13 ans. J’ai plus de respect pour un musulman qui fait sa prière cinq fois par jour que pour les bobos écolos à trottinette (…). Je considère qu’en humanité, ils ne sont pas des êtres inférieurs, j’ai même tendance à considérer qu’ils sont des êtres supérieurs » oula , l’habit , le moine … je ne place personnellement pas mon respect sur un avis personnel projeté sur un habit. « être supérieurs » : pathétique ce besoin forcené d admirer

      J’aime

    • Dorine dit :

      Pauvre Buisson. Il est Has Been. On ne voit pas, loin de là, que des lolitas de 13 ans en string sur le sol français. Je suis aussi choquée par un niqab que par ces pauvres petites filles à qui on fait croire que la vie n’est que string et paillettes.

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      Quelle clairvoyance M. Buisson ! il est vrai que immigration et islam sont tellement éloignés. Le problème d’ailleurs, ce sont les intégristes bouddhistes, et puis les asiatiques en général, tout le monde le sait.

      J’aime

    • Sganarelle dit :

      Si vous en partagez le contenu je vous souhaite de faire partie de la confrérie en vous convertissant afin de devenir enfin « un être supérieur »

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Je pense que ce Monsieur a été détruit ou déconstruit, au choix. Dur de vieillir parfois, alors on s’accroche aux branches!

      J’aime

    • lugardon dit :

      Sganarelle il n’est pas dans mon intention de me convertir à l’Islam.

      jfsadys47

      J’aime

    • lugardon dit :

      there, Dorine,Pheldge, Sganarelle, Annick Danjou, merci de vos commentaires.

      Je ne connais pas Patrick Buisson. Je ne l’ai jamais rencontré. Son texte dans « Valeurs actuelles » a retenu mon attention parce qu’il me conforte dans ce que je crois depuis longtemps.

      Les interventions militaires en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, en Crimée, en Ukraine, en ex-Yougoslavie ne s’expliquent pas par l’Islam. Les deux guerres mondiales, l’extermination de masse des juifs, ne s’expliquent pas par l’Islam. Le conflit israélo-palestinien qui dure depuis 70 ans ne s’explique pas par l’Islam. La désertification des campagnes françaises, la disparition en zone rurale des gendarmeries, perceptions, bureaux de poste, écoles, agences EDF, services DDE ne s’expliquent pas par l’Islam. Le printemps arabe, la chute du président de l’Egypte, la situation politique de notre pays ne s’explique pas par l’Islam. Les mouvements migratoires ne s’expliquent pas par l’Islam. Les Gillets jaunes non plus.

      A trop se focaliser sur l’Islam il y a le risque de ne pas régler les vrais problèmes de nos vies de tous les jours.

      La France a voté un texte de loi qui interdit à une femme musulmane de se voiler le visage dans les espaces publics sous peine d’amende. Dieu dans son infini sagesse et plein d’humour nous a envoyé le covid. A moins que ce ne soit l’homme qui dans son infinie folie ait laissé échappé un virus fabriqué en laboratoire. Aujourd’hui si nous ne voilons pas la face dans les espaces publics nous risquons une amende de 135 euros. « Comprenne qui pourra ».

      jfsadys47

      J’aime

    • Pheldge dit :

      chaque chose en son temps … depuis 1984 nous subissons régulièrement des attentats, faisant de nombreux morts. Devinez le point commun des terroristes ? ils sont musulmans, tous, et en guerre déclarée contre la France. L’islam est un problème, et le nier en regardant ailleurs au prétexte qu’il existerait d’autres menaces, est le meilleur moyen de le laisser prospérer puis triompher. N’oubliez pas que l’islam est un système religieux et politique, avec un objectif hégémonique.

      Aimé par 1 personne

    • Zonzon dit :

      Dans cette guerre qui nous est faite il n’y a pas que des musulmans !

      Aimé par 1 personne

    • lugardon dit :

      D’accord Pheldge chaque chose en son temps. Le temps n’est plus à dire c’est la faute à l’Islam. Le temps n’est plus même à dire quoique ce soit sur les attentats. Le temps est venu de les faire cesser. Cela suppose des actes. Ils ne viennent pas. Moi je ne vais plus déposer des fleurs et des bougies.
      Ce n’est pas la première fois que la France dans son histoire contemporaine est confrontée à des attentats meurtriers. En France ce n’est pas l’Armée qui commande mais le Président de la République. Elu président il devient chef des Armées.

      jfsadys47

      J’aime

    • Annick Danjou dit :

      Jfsadys l’islam est en train de détruire et de déconstruire la France avec la bénédiction de personnes qui pensent que cette religion peut-être assimilable avec nos démocraties. Les catholiques ont si peur de perdre un peu plus de leur influence qu’ils sont prêts à accepter cette religion qui entre nous n’a rien à faire ici. Ils en paieront les conséquences mais les autres aussi sans qu’on leur demande leur avis. L’islam est en train de conquérir le monde et vous dites amen.
      J’ai dit dernièrement que les musulmans sont en train de prendre les mairies de manière insidieuse , ils prendront le pays et tout le monde sera content et soumis!

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      https://www.causeur.fr/revelations-sur-la-suppleante-voilee-lrem-aux-elections-departementales-a-montpellier-200123

      Petit à petit l’oiseau fait son nid mais ici il s’agit d’un oiseau de mauvaise augure.

      J’aime

    • lugardon dit :

      Bonsoir Annick Danjou. Vraiment je ne partage pas votre point de vue parce que sur mes lieux de vie ce n’est pas l’Islam qui détruit et déconstruit la France rurale qui est la mienne et celle de ma famille depuis Louis XIII. Les catholiques si certains ont peur d’autres ont dépassé le stade de la peur. Certains sont très courageux. Les catholiques pratiquants c’est combien de divisions en 2021? Ma conviction profonde et mon vécu me font affirmer que l’Islam n’est pour rien dans le déclin de l’Eglise catholique française. L’Islam n’est pas en train de conquérir le monde. L’Islam ne gouverne pas le monde. Ne gouverne pas la France. Depuis François Mitterrand et Busch père et les trente-cinq pays de la coalition de la première guerre du Golfe ce n’est certainement pas l’Islam qui gouverne le Monde. Ce n’est pas l’Islam qui détruit et déconstruit les droites françaises. Je ne sais pas du tout ce qui va se passer dans les jours, les mois, les années à venir. J’ai parfois l’impression qu’une nouvelle guerre froide se met en place. Russie Chine Iran Syrie contre les USA et leurs alliés. Israël aurait 200 bombes atomiques et ce qui va avec pour les transporter et les lancer. Qui sont les cibles je ne le sais pas. Je re écris ce soir ce que j’ai déjà écrit sur le blog de Maxime Tandonnet: avant les interventions militaires en Afghanistan Al Qaïda n’existe pas. Avant les interventions militaires en Irak Daesch n’existe pas. Avant la création de l’Etat d’Israël le Hamas n’existe pas. Du temps de Nasser les frères musulmans sont en prison. Annick Danjou votre point de vue est respectable et vous avez raison d’écrire ce que vous ressentez. Je vous livre une dernière remarque: l’Islam n’est pas compatible avec la démocratie. D’accord mais notre démocratie à nous elle est compatible avec qui aujourd’hui? Nous ne cessons pas de nous détruite et déconstruire les uns et les autres. Et ça c’est pas à cause de l’Islam. Quoiqu’il en soit de notre futur je souhaite vous lire longtemps encore. Jfsadys47

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Il y a beaucoup trop de commentaires à émettre par rapport à votre vision quelque peu naïve des enjeux que pose l islam sur l humanité toute entière. Et la France étant aux premières loges depuis de très nombreux siècles (sarrasins, maures, etc)
      Nous comprenons que tout comme Buisson vous prenez le parti des croyants.
      D un côté
      on peut comprendre le besoin de spiritualité (qui disparait mais c est un autre sujet, la religion n est à mon avis qu une fausse solution),
      mais d un autre
      vous ne comprenez pas que votre attitude nous fait revenir à une pensée avant le siècle des lumières, et donc à la création de tensions entre religions (croyances) tout aussi délétère que les tensions d hégémonie économique (états Unis et Chine actuellement)
      et sachant aussi que la religion est un outil (un bras que l on peut armer comme les talibans) dans le cadre des stratégies inter puissances (economiques).
      Nous comprenons aussi que vous êtes plutôt protégé du problème dans le lot et Garonne mais vous devez absolument avoir la plus grande compassion pour une très grande majorité de français qui en souffrent intensément au quotidien (et pas qu à Marseille où vous devriez passer quelques semaines pour relativiser votre pensee).
      Bien à vous

      J’aime

    • Citoyen dit :

       » Les interventions militaires en Afghanistan, en Irak, en Libye, ……… ne s’expliquent pas par l’Islam.  »
      Ah, lugardon, vous y allez très fort dès le départ !… En Afghanistan, ce n’est donc pas l’islam qui est en cause ?… Bien sûr … Les Talibans, Al-Qaïda et ben Laden, ce n’est pas l’Islam ? … On nous aurait trompé !
      Vous devez avoir raison, ce devait être des bouddhistes fondamentalistes … On ne se méfie jamais assez des bouddhistes radicaux, qui sont très dangereux et sournois … Surtout quand ils arrivent à se faire passer pour des islamistes …
      Vous nous avez dit que vous aviez été instit dans une vie antérieure … C’est curieux …
      S’agissant du pauvre Buisson, on dit souvent que la vieillesse est un naufrage … On alors comme beaucoup d’autres, ayant reçu un chèque du Qatar, il a revu ses positions dans le bon sens … Allez savoir …

      J’aime

    • Annick Danjou dit :

      Jfsadys bonjour je reviens à la charge, désolée. J’ai trouvé ce commentaire ci dessous, suite à un article qui demandait êtes-vous Buisson ou Zémour? Je pourrais le prendre à mon compte et en rajouter encore. Et ce que dit cgn002 est vrai pas qu’à Marseille… st Dénis, Stains, Trappes, palaiseau etc etc.. des villes où il ne fait plus bon vivre. Mais Marseille est vraiment un laboratoire. Inutile de payer un billet pour le Maghreb ou l’Afrique en général venez à Marseille vous y trouverez le dépaysement sauf que c’est la France il parait !

      Jules de France
      Un “Buisson” qui a perdu ses épines, trop peu pour moi. Je suis un Zemmour pur jus car, comme lui, j’ai connu les H.L.M. d’abord ouvriers, de ces français qui prenaient la musette et effectuaient les trois huit, puis garnis d’immigrés faisant fuir les bons locataires. J’ai connu aussi la vie au service de la société dont plus de dix ans en secteur cosmopolite. J’ai vu naître le péril musulman que certains ne veulent pas associer à l’islamisme et ce depuis plus de cinquante ans ce qui me vaut de douter d’un sursaut patriotique français. J’ai vu les fils de parents maghrébins nés sur notre sol fuir la conscription, ne pas accepter la nationalité française pour éviter le service national. La délinquance se développait dans ces H.L.M. où résonnait la musique arabe. J’ai vu les premiers pavillons sociaux remplaçant les H.L.M. se dégarnir de leurs bons locataires et leurs pelouses s’encombrer de carcasses de deux et quatre roues. J’ai vu les logements neufs dégradés en deux ou trois mois sinon moins. Que dire des cages d’ascenseurs sinon que c’était l’horreur. Des interventions où il fallait avoir les yeux partout surtout en l’air là où trônait une tour et ce déjà dans les années 1970. Des rencontres avec des directeurs de H.L.M. faisant connaître leurs difficultés. J’aurais de quoi en faire un bouquin. En conséquence je ne suis pas seulement un pur Zemmour, je suis un degré au-dessus.

      J’aime

  11. lugardon dit :

    De la déconstruction à la destruction de la politique.

    Aujourd’hui quand je regarde en arrière je ne vois plus les choses de la même façon.

    L’élection de Valéry Giscard d’Estaing par exemple je la vois aujourd’hui comme le résultat d’un déplacement des voix de la gauche anti-gaulliste vers lui auxquelles sont venues s’ajouter les voix des anti-gaullistes de toujours.

    L’élection de François Mitterrand je la vois aujourd’hui comme le résultat des déplacements des voix de la droite gaulliste vers lui pour « punir » Valéry Giscard d’Estaing d’avoir fait tomber le Général De Gaulle auxquelles sont venues s’ajouter des voix de la droite qui n’aime pas la droite.

    Jacques Chirac a lui aussi bénéficié de voix d’au delà de son camp venues de personnes qui ne voulaient pas voir gagner le candidat de leur couleur politique.

    Même chose pour l’élection de Nicolas Sarkozy.

    Et aujourd’hui je m’interroge: les personnes qui veulent absolument en finir avec Macron ne voyant aucun candidat à gauche et à droite pour le faire n’auront-ils pas la tentation de voter Marine Le Pen?

    Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      et ALORS ? pourquoi pas ,,les gens sont libre de voter pour qui il veulent ,donc , attendons tranquillement ce vote michel43

      J’aime

    • cgn002 dit :

      Il est evident que toutes les voies que LREM « accordent  » à MLP au premier tour, constitueront l empêchement parfait de toute gauche et surtout de toute droite (cette dernière étant dans le collimateur de LREM, sachant pertinament qu il feront l objet d un rejet plus ou moins massif, selon que le candidat soit Macron ou Philippe) et étant entendu que la poussée des électeurs se trouve clairement à droite.
      4 stratagèmes sont donc envisagés à ce stade par LREM-Macron :
      – Placer Philippe (au moment opportun) pour donner l illusion d une futute droitisation,
      – dediaboliser (par medias interposes) MLP pour qu elle engrange un maximum de voies au premier tour, au détriment donc de la droite conventionnelle,
      – préparer un plan solide pour déboulonner MLP au 2eme tour : campagne de dévalorisation de la droite dite extreme, mise en confrontation directe avec un candidat plus expetimenté pour mettre à mal l incompétence du RN ,
      – promesses de droite dans le programme de LREM.

      J’aime

    • lugardon dit :

      Oui Michel 43 les Français votent comme ils veulent et aussi s’abstiennent comme ils veulent. Attendre et voir est-ce sagesse ou folie?

      jfsadys47

      J’aime

    • lugardon dit :

      cgn002 , il est possible que vous ayez raison. jfsadys47

      J’aime

  12. Stanislas dit :

    Mr Tandonnet
    Mon commentaire semble avoir disparu alors qu’il était indiqué en attente de modération
    erreur de manip ? ou quelque chose m’échappe ?

    J’aime

  13. Stanislas dit :

    Notre pays était déjà quasi cuit quand le salarié des groupes privés internationaux a été propulsé à la tête de la filiale France du siège social bruxellois. Je suis peut être un rare anti UE sur ce blog depuis 1992 avec Séguin, mais aussi après avoir lu le texte en entier qu’on trouvait dans toutes les bonnes maisons de la presse à l’époque.

    La France n’est pas sur son lit de mort économique et historique tout d’un coup parce qu’une poignée de télés s’est mise à mettre les chocottes à une grande partie des français. En faisant court, on peut cheminer sur la trajectoire du chien crevé au fil de l’eau qui a amené la start up France en l’état de se faire grignoter, puis achever ? par les prédateurs privés qui ont accès aux masses de monnaie mise en circulation par les banques centrales..

    https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/la-puissance-economique-de-la-france-en-2020-837687.html

    – la mise en place de l’euro : (perte de repère radicale de la nation par la monnaie)

    – Privatisations et numérisations des infrastructures (L’UE ne connait pas le principe des services publics, à Bruxelles on emploie SIEG (services d’intérêt économique général) qui n’a pas du tout le même sens…
    https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:12008E106&from=EN
    Soit dit en passant la notion de concurrence vue par Bruxelles, ferait rire un chien abandonné par ses maitres sur un parking d’autoroute..

    – Secteur industriel vidé de sa substance sous l’effet conjugué de la spécialisation ricardienne et celle de la participation des meilleurs cadres formés par la république populaire de Chi…..heu de France (ex ministres, hauts fonctionnaires, députés, sénateurs, etc…) qui pratiquent les portes tournantes sous les yeux masqués de la HATVP qui est à l’analyse des indicateurs de la corruption, ce que le conseil scientifique est à la probité scientifique…
    On a tellement un secteur industriel absent que dès que la consommation augmente, les importations de produits semi ouvrés ou semi finis aussi….Le jour où la Chine nous fait la tête, on ne trouvera plus de tee shirt ou de boulon.

    Si on ajoute à tout ça, la privation volontaire de recettes publiques au nom de la « compétitivité » et de la toujours « forte dépense publique »(90 milliards de CICE pour peau de balle (sisi lire les bilans de France Stratégie) , l’ISF, la flat taxe. et j’en passe des aussi bonnes (là le chien cité supra se roule par terre), la soumission à vérification des budgets, la production des semestres européens qui donnent des leçons de conduite à la France, le contrôle du budget annuel par Bruxelles pour approbation..

    Bon j’arrête là, les lecteurs vont finir par croire que je suis un « replié sur soi », ce qui serait quand même incongru vu que depuis un an je me replie sur moi, sur ordre et avec production auto ausweiss et sortie éventuelle de frontière avec test dans le pif ou isolement contraint dans certains cas avant de visiter le trottoir d’un aéroport ou sortie de gare…

    La question qui vient pour moi, à propos de la France ce serait ; quelle va être l’écart de traitement structurel prochainement avec l’ex laboratoire d’essai social grec ?

    J’espère ne pas choquer trop de monde chez vous Mr Tandonnet

    Aimé par 5 personnes

    • Doran dit :

      Nous ommes au moins 2 à partager votre diagnostic

      J’aime

    • Bernard PFISTER dit :

      A Bruxelles on emploi SIEG : Victoire en allemand, on ne saurait mieux dire.

      J’aime

    • Pheldge dit :

      juste pour vérifier, vous êtes quand même bien au courant que les « recettes publiques », viennent de nos poches à travers les plus de 400 impôts et taxes, prélevés sur la richesse créée ? si on vous a affirmé que les banques Martiennes combleraient notre déficit abyssal, on vous a menti.
      Nous vivons bien au dessus de nos moyens, grâce à l’euro, dont la crédibilité repose sur l’économie des pays du nord, autrement plus rigoureux. Même MLP a compris qu’un retour au Franc serait une catastrophe.

      J’aime

    • Bernard PFISTER dit :

      on emploie, bien entendu

      J’aime

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      Selon mon point de vue de manant de base, le coup des pays du nord « plus rigoureux » est peut être possible, mais voyez vous je me méfie des comparaisons internationales qui reposent souvent selon moi sur une manip marketing, qui consiste à présenter un indicateur sous son meilleur jour dans un autre pays, , pour sensibiliser les esprits locaux à accepter des réformes.

      Pour faire plus court, j’appelle ça en moi même, la « macdonalisation » des pratiques, des solutions, des us etc…. , qui consiste à suggérer que les mêmes solutions à de faux problèmes doivent être identiques partout en tout point du monde.
      On en revient ici aux sujets fréquents de Mr Tandonnet qui écrit de temps en temps sur l’effacement de l’histoire.
      Si on partait de ce principe, pourrait on dire qu’une petite entreprise d’ébénisterie qui est spécialisée dans le style Louis X serait plus compétitive si elle se mettait au style Louis Y ? Pourquoi pas après tout, mais alors si c’est acceptable effectivement, terminé les styles, les nuances, les diversités, les………

      Il y a de bonnes analyses qui ont été faite sur les dépenses publiques ou sur la dette comme ce livre de Jacques Rigaudiat (Mr Tandonnet connait peut être) « la dette arme de dissuasion sociale massive » ou d’autres encore qui détricotent les idées reçues sur les dépenses publiques

      Remettre un peu d’ordre et d’analyses alternatives, dans les idées fait du bien avant d’attaquer la privation de recettes publiques, soit intentionnellement, soit par l’intermédiaire du siège supranational bruxellois des groupes privés.

      https://www.bastamag.net/Pourquoi-la-dette-publique-francaise-explose-alors-que-les-depenses-de-l-Etat-n

      https://alaingrandjean.fr/2019/03/05/depenses-publiques/

      Cliquer pour accéder à let400.pdf

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « Pourquoi la dette publique française explose alors que les dépenses de l’Etat n’augmentent pas ? » sérieusement, vous y croyez ? je vous renvoie à ce tableau qui consacre la suprématie de la France dans le domaine de la dépense publique
      https://fr.statista.com/statistiques/687352/depenses-publiques-en-part-de-pib-europe/
      et à celui ci pour l’évolution de la dépense publique en France. Comme vous pourrez le constater ça ne fait que grimper. Appeler ça comme le firent Flamby et Sapin, une « diminution négative » est de l’escroquerie !
      https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381414

      J’aime

    • pabizou dit :

      On ne choque que les gens qui ne veulent pas qu’on les sorte de leur confortable sommeil, et l’on a pas à s’excuser pour ça ni à craindre leur jugement, tant pis si ça leur déplait . Par contre, même si je partage votre désamour de l’UE je n’en partage pas les raisons . Il est un peu facile d’accuser l’UE de nos propres carences . Nous avons dormi sur des droizakis qui n’existent pas, trouvez moi un seul exemple de réforme structurelle qui n’a pas mobilisé la rue pour défendre l’indéfendable . Ce qui était vrai il y a 20, 30, 50 ans plus tôt ne l’est plus, une société est un corps vivant, si elle n’évolue pas elle ne peut que disparaitre et c’est de sa seule responsabilité . Dans de multiples domaines nous nous sommes abrité derrière la crédibilité du parapluie Allemand et avons vécu au dessus de nos moyens, faisant les pires choix aux pires moments .
      Ceci dit l’euro est un vrai problème, peut-être partiellement par ce que vous lui imputez, mais surtout parce qu’il a été mal conçu et que les garde-fous n’ont pas été mis en place . II a augmenté les déséquilibres entre les économies du nord et du sud, le nord a réformé le sud s’est conduit en passager clandestin . Contrairement à vous je n’ai aucune nostalgies des dévaluations qui sont un impôt déguisé frappant en premier les gens modestes par leurs effets induits . Croyez vous vraiment que notre endettement aurait pu atteindre les sommets qu’il atteint aujourd’hui si les taux d’intérêts qui permettent cette démarche suicidaire avaient été le reflet de notre création de richesse? C’est un cadeau empoisonné qui a permis à tous nos incompétents de cacher leur médiocrité, leur manque de courage et de réalisme, le plus souvent mâtinés de clientélisme et de la dose de démagogie qui va bien pour assurer leur réélection . La véritable faute de l’UE est là, avoir laissé faire les tricheurs sans jamais taper du poing sur la table, préférant les petites compromissions et les accords boiteux . Le simple fait que l’UE soit devenue une usine à recycler tous les tocards en échec chez eux fini de la décrédibiliser à mes yeux . Sa propension à se coucher devant les délires onusiens (RCA et autres foutaises de scientistes idéologisés et aujourd’hui les pourris de l’OMS avec l’arrivée du covid) n’arrange pas les choses et nous conduit droit dans le mur .La perte de nos compétences et capacités industrielles ne viennent pas de l’UE mais de l’excès d’étatisme qui nous empêche de recréer des conditions concurrentielles favorables pour nos entreprises préférant engraisser nos dinosaures fossilisés . Une véritable union ne peut pas accepter que certains s’exonèrent des règles indispensables au bon fonctionnement de l’ensemble . C’est cette incapacité à faire appliquer des règles communes qui montre son inutilité et, in fine, sa nocivité . Quelle soit devenu au fil du temps, en plus une concurrente des états et grignotant leur souveraineté dans des domaines dont son intervention devrait exclue tels que l’immigration n’arrange rien et fait d’elle l’amplificateur des dérives idéologiques des états ayant perdu de vue l’intérêt des peuples . C’est en fait l’Europe politique qui a détruit l’UE et les responsabilité doivent être partagées, le manque de démocratie de l’UE (refaire voter quand le peuple dit non) et le refus de s’adapter de l’autre côté et la démagogie des dirigeants de certains pays membres voulant le beurre et l’argent du beurre .
      Rien de durable ne peut se construire sur du sable et ce qui pourrait arriver de mieux serait l’euthanasie de l’euro et la remise en question de l’UE elle-même, ceux qui ont peur de cette éventualité se racontent des histoires et veulent seulement prolonger le rêve, ce sera la seule solution pour reconstruire quelque chose de fiable et d’efficace car soutenu par les peuples enfin respectés, c’est d’autant plus faisable que la mort de l’euro déboucherait sur l’application de la « lex monetae », chacun prendrait ses pertes et ceux qui ont joué avec le feu se brûleraient les doigts, ils ne méritent pas autre chose . Dans le cas contraire, si la lâcheté et l’idéologie l’emportent, le mondialisme sera le fossoyeur des nations au détriment des peuples .

      Aimé par 1 personne

    • Stanislas dit :

      Pheldge

      Vous vous représentez les notions de dettes et de dépenses publiques en examinant statista ou même l’INSEE comme vous voulez mais vous devriez quand même lire les points sous le tableau recettes dépenses

      J’attire quand même votre attention sur deux points particuliers (il y en auraient d’autres mais bon je n’écris pas un bouquin ici)

      – l’un des composants de la dépense publique est : « dépenses de redistribution (retraites, minima sociaux, allocs diverses et subventions versées aux ménages et aux entreprises…..)..
      Je ne sais pas ce que vous faites, ni l’âge que vous avez, mais si vous estimez que la partie redistribution est disproportionnée, vous semblez faire une impasse sur le fait qu’une prestation, un salaire, un complément versés, quelle qu’ils soient, est un retour de recettes en taxes genre TVA par exemple, mais aussi une consommation en puissance. Par conséquent, une partie des dépenses publiques sont des recettes publique en devenir.
      Une consommation en puissance, c’est des entreprises qui fonctionnent, des métiers et des emplois…
      Il serait intéressant de trouver les proportions de chaque poste…

      Concernant la dette, je lis de temps en temps que la France emprunte à taux négatif ce qui veut dire je crois, qu’elle diminue momentanément la charge du remboursement de sa dette (oui c’est vrai ça peut se retourner, mais ne serait ce pas un but recherché ?)

      Examinez donc la dette privée (ménages et entreprises financières et non financières ) dont personne ne parle et qui contient des montagnes de créances douteuses, c’est probablement celle là qui va nous rétamer tous..

      J’aime

    • Pheldge dit :

      « un salaire, un complément versés, quelle qu’ils soient, est un retour de recettes en taxes … » ah, celle là, elle est collector ! si je vous suis, c’est simple, tous fonctionnaires, comme ça avec leur simple consommation, les caisses de l’état seront remplies …
      Si « la France emprunte à taux négatif « , ça réduit le coût de ces emprunts, mais ne résout rien : actuellement nous empruntons pour combler un déficit chronique, et c’est ce déficit le problème.

      Quant à la dette privée, elle est gagée sur le patrimoine des emprunteurs, ce qui offre quand même une certaine garantie aux prêteurs, et je ne vois pas d’organisme de financement au bord de la faillite …

      J’aime

    • Stanislas dit :

      pabizou

      quelques considérations à voir en bas de page

      J’aime

    • Stanislas dit :

      pheldge

      Vous prenez ma phrase comme vous voulez, c’est assez basique à comprendre, pas collector du tout.
      A chaque fois que vous dépensez de l’argent obtenu par salaire ou prestation en consommation , vous payez de la TVA à minima…et la TVA est une recette publique.

      Par conséquent, sans mauvaise foi, pas « tous fonctionnaires » mais tous « consommateurs ».

      Quant à la dette privée, il faut faire la part des choses entre les PME et les ménages d’une part, et les ETI ou GE internationales d’autre part, et vous verrez qu’une partie de votre affirmation sur le gage…etc s’effondre assez vite…

      J’aime

  14. lugardon dit :

    Tout ce que vous décrivez est aussi une manière de nous faire tous passer de gré ou de force au tout informatique, à une société où tout est dématérialisé y compris les relations humaines pour de vrai.

    J’aime

    • Sganarelle dit :

      @lugardon
      Nous allons vers le siècle des robots, depuis l’animal de compagnie jusqu’au robot tueur il y en aura pour tout le monde , chacun derrière son masque car la nature se venge et elle envoie ses virus pour nous éliminer.
      Vive ce monde aseptisé et nihiliste ! Tous connectés et répertoriés ..c’est ça le vrai big brother .

      J’aime

    • cgn002 dit :

      On peut supporter cette tribune en signant la pétition de « Valeurs actuelles »
      Chose faite et largement partagee autour de moi.
      Je n ai q un souhait :
      Que le nombre de signatures des militaires enfle encore.
      Et que les signatures des pétitions par la population se comptent en centaines de milliers ,… ou plus…
      Voilà un bel acte de civisme mis à la portée de chacun.
      Merci les initiateurs.

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      pendant ce temps là, « la presse de droite » donne la parole au vrais représentants du Peuple, seuls défenseurs de la démocratie :
      https://www.lefigaro.fr/politique/la-republique-ne-se-negocie-pas-dans-les-casernes-et-dans-les-commissariats-selon-jean-luc-melenchon-20210509

      J’aime

    • Citoyen dit :

      Voila une nouvelle tribune très bien venue, H …, servant d’appui à la première, qui va donner du fil à retordre, et surtout des aigreurs d’estomac, à quelques uns …
      En effet, au sortir de la première tribune, le détritus islamo-gauchiste « el lider minimo », s’en est offusqué, indigné qu’il était envers les signataires de cette tribune, faisant un caca nerveux en les traitant de factieux méritant d’être sanctionnés, et se proposant mème de le faire, s’il était en capacité de faire !…
      Eh oui, il ose tout … C’est même à ça qu’on les reconnait …
      Si dans de telles circonstances, il s’en prenait une …, cela donnerait du coup de grandes vacances à ce pays, de ne plus l’entendre … et par un double effet kiss cool bien venu, ferait un parasite des contribuables en moins à nourrir …

      J’aime

  15. Simon dit :

    Bonsoir Maxime, bonsoir à tous, Je ne résiste pas à partager la prestation de Sandrine Sarroche qui exprime bien ce à quoi nous assistons. Bien sombres lendemains.

    J’aime

  16. Simon dit :

    J’aime

  17. cgn002 dit :

    Pour s afficher pompier , mieux vaut que des iincendies éclatent !…

    Nos politiciens (porteurs d’alumettes) ont perdu depuis longtemps la capacité constructive de s’ écarter du danger d’abord, et ensuite de federer un peuple à travers la création de projets utiles, ambitieux et au service du PAYS, donc des français dans ce qu’ ils ont de meilleur.
    Il se trouve que nos gouvernements ne s intéressent qu à la part sombre de notre population en flattant leur paresse, leur irresponsabilité, leur docilité de bisounours…et jusqu à leur délinquance (qui ne proviendrait que de causes indépendantes de leur volonté, semblerait il depuis 1981).
    Nos candidats aux élections et au maintien de leurs positions acquises ne s intéressent surtout qu à acheter les citoyens (facilité totale avec des fausses promesses d abord, et distribution de l argent des autres ensuite…
    Et paroxismiquement, maintenant, avec l’argent des générations futures.
    LAMENTABLE.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.