La tentation opportuniste (pour Figaro vox)

L’hypothèse de la formation d’une liste commune LR et LREM dans la région PACA, sous l’égide de M. Muselier et avec la bénédiction du Premier ministre, même condamnée par les instances de LR, exprime la tentation réelle dans les rangs d’une partie de la droite d’un ralliement au macronisme, un soutien à une seconde candidature de M. Macron en 2022 qui serait suivi d’une recomposition politique autour d’une nouvelle majorité LR et LREM. Il est légitime de s’interroger sur la nature véritable d’un tel calcul : convergence fondamentale ou simple manœuvre électoraliste ?

La question de l’identité politique de la droite républicaine est dès lors posée. Cette dernière est-elle désormais compatible avec les fondamentaux du macronisme, par exemple la repentance, au cœur de l’idéologie En Marche, donc le principe selon lequel la colonisation fut un « crime contre l’humanité » et à la nécessité de « déconstruire l’histoire de France » ? Est-elle favorable à la « souveraineté européenne », se substituant à son discours traditionnel (bien qu’ambigu) sur l’Europe des Nations ? Soutient-elle la PMA sans père remboursée et l’interruption médicale de grossesse (IMG) jusqu’à la naissance pour « détresse psycho sociale » ? Estime-t-elle que « l’arrivée des réfugiés est une opportunité économique », postulat qui s’est traduit par le triplement en neuf ans du nombre des demandeurs d’asile en France ? Est-elle favorable à la prolifération des éoliennes ? Cautionne-t-elle un an de politique sanitaire face au covid 19 et la suspension bureaucratique de la liberté des Français ? De l’activité des commerçants, restaurateurs, gens de la culture et du sport ? Un déficit public de 9% et un taux d’endettement de 120% du PIB? Les résultats obtenus en matière d’emploi, d’industrie, de sécurité et de cohésion nationale ? Approuve-t-elle un mode d’exercice du pouvoir jupitérien fondé sur la sublimation d’un homme au prix de l’effacement de l’Etat et des institutions (Parlement, gouvernement, administration, collectivités territoriales) ?

Si la réponse était globalement « oui », une fusion des listes LR et LREM aux régionales puis une alliance politique seraient pleinement justifiées par la convergence des idées et des valeurs. Dès lors, les partisans d’un tel ralliement seraient bien inspirés de sortir de l’hypocrisie, d’assumer leur jonction idéologique avec macronisme dans un but de clarification. La conséquence politique d’un tel alignement, débouchant sur le soutien de LR à la candidature Macron aux présidentielles, serait sans doute de fragmenter en trois catégories l’électorat de droite : légitimistes, fidèles à la nouvelle ligne ; Lepeno-compatibles, qui iraient rejoindre la grande masse de l’électorat RN ; et enfin, le dernier carré des « gaulois réfractaires » ou des gaullistes indéfectibles, marginalisés sur la scène politique.

Si la réponse était essentiellement « non », cela signifierait qu’un tel rapprochement éventuel de LR avec LREM, aujourd’hui aux régionales ou demain aux présidentielles et législatives, relèverait d’une manœuvre électoraliste et opportuniste de court terme. Elle ne ferait alors qu’entériner une fois pour toute la mort des convictions et du sens de l’intérêt général, conforter l’image d’une politique réduite à une logique de carrière et de courses aux mandats, aux prébendes, aux avantages matériels ou de vanités. A l’heure où 88% des Français expriment une image négative de la politique (enquête CEVIPOF sur la confiance), une telle manœuvre ne ferait qu’amplifier le dégoût, l’écœurement, l’indifférence de l’opinion envers la chose publique et l’abstentionnisme ou le vote de protestation.

Ce qui est certain, c’est que les Français n’ont jamais apprécié les manœuvres politiciennes et les stratégies d’opportunisme et de confusion.  Chaque fois dans l’histoire, les situations de ce genre se sont mal terminées. Ainsi, les gouvernements de la fin de la IIIe république, à partir de 1935, (en dehors du bref intermède du cabinet de Front populaire de Léon Blum) mélangeaient allègrement et sans vergogne la droite et le centre gauche radical ou progressiste. Dès lors se trouvaient associés dans les mêmes combinaisons gouvernementales des Laval, Flandin, Pétain, Chautemps, Herriot, Daladier… Tout cela s’est achevé dans l’impuissance, l’indécision, la débâcle et la honte. Aujourd’hui, un ralliement global de LR à LREM ou fusion entre les deux, telle que préfigurée par l’idée d’une liste commune PACA aux régionales, ouvrirait automatiquement la voie à un tandem de second tour des présidentielles le Pen-Macron en 2022, privant les Français de toute perspective d’une alternance nette, crédible et responsable. Elle représenterait une catastrophe démocratique, une étape décisive du basculement de la France dans le déclin et un innommable chaos.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

96 commentaires pour La tentation opportuniste (pour Figaro vox)

  1. Mary Preud'homme dit :

    Muselier est un traitre et un pourri, ce qui n’est pas nouveau ! Il n’est hélas pas le seul au sein d’une armada de faux droitistes démissionnaires et lâches, déserteurs au premier coup de fusil et pressés de se rallier par intérêt à un aventurier nommé Macron qui lui a toujours su ratisser large sans états d’âme, bouffer à tous les rateliers en bon banquier qu’il fut et demeure par nature, formation et par dessus tout conviction.

    J'aime

  2. fraternel dit :

    il y en a au moins une à qui cette soupe sans saveur va plaisir
    par cette façon de procéder on lui ouvre un boulevard pour qu’elle puisse à nouveau éructer sur les magouilles politiciennes j’ai nommé marine le pen.
    qu’on arrete ces compromissions qui n’ont aucun sens et pourtant je devrais m’en réjouir votant toujours à gauche mais non celà me désole
    çà va encore démotivé les gens d’aller voter et permettre au rn de surfer sur la vague.
    si nos politiques n’ont toujours pas compris celà c’est à désespérer.
    (qu’ils soient de gauche ou de droite)
    qu’ils aient le courage de l’adversité au lieu de se réfugier dans un front républicain (laissez moi rire)au lieu de penser à leur fauteuil de dirigeant.
    on ne combat pas le rn en lui laissant le champ libre.
    un parti qui se délite n’est jamais bon pour la démocratie.

    J'aime

  3. Ping : « La tentation opportuniste  écrit Maxime Tandonnet | «

  4. Olivier Seutet dit :

    Pourvu que LR présente une liste en PACA (Léonetti,Aubert, Ciotti, …).
    Pourvu que LR vire Muselier de LR pour mensonges (relevés par un de vos commentateur).
    Il existe une doctrine de droite que vous avez rappelée qui n’est pas celle de Macron. Vous auriez pu rajouter quelques objectifs économiques portés par Woerth.

    Il est indispensable que les électeurs aient la liberté de voter pour cette doctrine et celle de considérer qu’être un traitre n’est un pragmatisme bienfaisant.

    J'aime

  5. tarride dit :

    Cher Maxime Tandonnet

    Cette  » affaire Muselier » n’a, en réalité, aucune importance. Tout le monde sait qu’une partie non négligeable des dirigeants de  » LR » ont une sympathie marquée pour Macron et travaillent à sa réélection d’autant plus profitable à leurs yeux qu’ils imaginent qu’elle accouchera, après les législatives, d’une majorité LR -LREM mais cette fois sans parti disposant d’une majorité absolue.
    Ce sont des calculs politiciens, mais j’ai toujours été étonné que nombre de militants reprochent aussi vigoureusement aux politiciens de faire de la politique. Les résultats sont généralement mauvais à moyen et long termes mais surtout parce que ces gens font de mauvais choix une fois leurs opérations alambiquées menées à leur terme.
    Je vais émettre une opinion scandaleuse. Le 30 Mai 1968, ( J’étais sur les Champs Elysés, je n’y retournerais pas aujourd’hui) le parti Gaulliste a pris le dessus sur le Général. Le reste s’en est suivi, il est devenu un parti comme les autres.
    Des opérations comme celle de Muselier ont été nombreuses, d’autres suivront. Il me semble souhaitable de ne pas les commenter. Ce sont les commentaires, et surtout, au risque de passer pour complotiste, les commentaires des chroniqueurs les plus reconnus de la grande presse qui donne à l’évènement son importance. Chacun sait que ces chroniqueurs sont, tous ou presque, des militants, en général favorables au pouvoir en place.
    La réponse adéquate à ces opérations est l’indifférence.
    En revanche, que le candidat probable de la Droite modérée dise, et vite, ce qu’il pense de la mondialisation, de la construction Européenne, du mariage pour tous, de la GPA Pour toutes et de la PMA serait utile

    Etienne Tarride

    Aimé par 1 personne

  6. luc dit :

    Bonjour Maxime
    Je veux vous féliciter pour votre blog et votre honnêteté.
    Muselier , qui je le rappelle n’a pas été élu président de la région Paca mais nommé par Estrosi au cours d’un épisode qui reste une honte pour la démocratie, peut offrir une chance pour détruire LR.
    J’estime que malgré vos efforts LR est un champ de ruines, vous vous acharnez à faire survivre ce parti, votre tentative est vaine.
    Soyez courageux, fondez un nouveau parti basé sur des vrais valeurs de droite avec des personnes sincères, éliminez les crapules ,les opportunistes, les carriéristes….vous êtes le mieux placé pour nous les désigner.Vous les reconnaitrez facilement vous les avez fréquenté pendant 20 ans.
    Je ne doute pas qu’il existe un vrai courant qui peut gagner. Rappelez vous, Fillon avant sa chute a déclenché un véritable enthousiasme, nombreux mes amis qui avaient juré de ne plus voter envisageaient de retourner devant les urnes.
    Le peuple de droite existe, il ne croit plus aux LR, il nous manque juste un groupe d’hommes qui peut nous rendre notre fierté.
    Vous allez me répondre que c’est une tentative vaine, vouée à l’échec.Vous faites erreur, LR est condamné, pas un électeur ne se vante d’appartenir aux LR, votre stratègie honorable de sauver LR est une impasse.
    Maxime vous n’avez rien à perdre sauf gagner notre admiration, nos espoirs.
    Votre tord est d’envisager la politique au travers des sondages, le peuple de droite se moque des nationalistes, des européistes, des spécistes,des écologistes, des anti colonialistes….Il souhaite du bon sens, du courage pour redonner à ce pays un destin.
    Merci

    Aimé par 3 personnes

    • pabizou dit :

      estLR carbonisé,bien sûr, mais le problème se situe sans doute au niveau des caciques du parti qui ont perdu le lien avec les électeurs . Ce n’est d’ailleurs pas étonnant,tant que le parti ne prendra pas conscience qu’on ne vote pas pour un porteur de lumière éclairant le chemin choisi par lui mais un pilote pour aller dans une direction qui doit être le choix du peuple de droite . Il est et doit rester le représentant de l’électeur, s’il a trop d’égo pour ça, qu’il monte une secte et laisse la place à un autre capable de faire le job .

      J'aime

    • cgn002 dit :

      L idée de secte que l on pourrait porter à nos partis pour les caractériser est tout à fait pertinente,
      La secte LR considère ainsi que les autres partis sont aussi des sectes, et qu’imaginer un mix des doctrines devient inconcevable au risque de froisser l ‘autorité des gourous en place.
      Nous sommes revenus à un fonctionnement tribal, qui garde le goût du conflit inter tribal.
      Du moins en ce qui concerne les chefs de tribus…

      J'aime

    • luc je vous remercie mais vous vous méprenez sur mes intentions je n’ai jamais même à l’époque où je travaillais au cabinet de NS, pris ma carte d’un parti et je me fous de LR comme de ma première chemise, mais en revanche je cherche une troisième voie entre le Pen et Macron qui me paraissent être les deux facettes du même effondrement.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      ils ont vite enterré Fillon, oublié l’enthousiasme qu’il avait soulevé, et sont retournés s’occuper de leurs petites affaires, les uns sont partis quémander l’aumône chez Macron sans aucune honte, oubliant qu’ils l’insultaient quelques mois auparavant, les autres ont repris le ron-ron habituel, du « surtout ne pas faire le jeu du RN ! » . Voilà ce qu’il reste du parti dont le candidat avait soulevé enthousiasme et espoir en 2017, personne n’ayant repris le programme de Fillon …

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Voila une description de profil du candidat, pabizou, que je partage totalement.

      J'aime

  7. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Au moment où le parti LR se trouve réduit à « ses instances », comment voulez-vous que tous ces politiciens préoccupés avant tout de leur carrière – et je ne leur dénie même pas ce droit – écoutent des discours sur « l’identité politique de la droite républicaine » ?
    Pour qu’il y ait « tentation » il faut des tentateurs ! Et ces tentateurs se nomment : Philippe, Castex, Le Maire, Darmanin., (liste non exhaustive) ! Force est même de constater que pour l’instant, tout va très bien pour eux. Merci !
    Et les Français, là-dedans, me rétorquerez-vous ?
    Eh bien, les Français, ces messieurs nos élus, s’en fichent comme de leur première liquette, voilà la vérité !
    Mais surtout, monsieur Tandonnet, ne faites pas l’étonné car cela fait quarante ans qu’il en est ainsi !

    Aimé par 1 personne

    • Mildred, tout cette bande de petits salauds ne va pas l’emporter au paradis, je vous le promets, cela se terminera comme en Roumanie.
      MT

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » cela se terminera comme en Roumanie  »
      Ah, enfin …, voila une parole qui décoiffe !
      C’est quand l’ouverture de la chasse, Maxime ?

      J'aime

  8. Sganarelle dit :

    Avec les magouilles électorales on a une petite idée de ce que serait la course pour obtenir une place si MLP venait au pouvoir.. Ainsi va le monde .
    Reste que le peuple de droite est excédé par les alliances des partis les changements de direction des élus et les petits accommodements entre initiés , ce qui fait dire à beaucoup que chaos pour chaos ils essaieront la nouveauté.
    « Attention danger » c’était l’avertissement des militaires..

    Aimé par 1 personne

    • sganarelle, le Pen n’arrivera pas au pouvoir, elle fera réélire macron et si elle y arrive par accident l’effondrement du pays ne fera que s’accélérer, elle sera un autre macron, pas en pire (c’est impossible), mais aussi nuisible.
      MT

      J'aime

    • Anonyme dit :

      A ce brave Maxime ,porteur de Malheur ,les villes du RN ,sont telle a feu et a Sang ,et bien NON ,voyez Macron , plus de dix millions de chômeurs ,Record des dettes ,Record de l » immigrations a nos frais ,bien sur ,et les faillites ,pas grave tout cela ,le peuple subit , courbe l  » échine ,mais toujours rien , pas de révolte ,Alors attendons tranquillement les prochaines élections michel43

      J'aime

  9. amike dit :

    « [LR] est-elle désormais compatible avec les fondamentaux du macronisme ? »
    Les jeunes leaders à l’époque de Chirac l’étaient, et tous les chiraquiens historiques le sont devenus.
    Pour le politicien, l’électorat de France est un strapontin tant il lui est facile de profiter sans subir.
    Tant qu’il n’y aura pas une possible rétroaction – hors les élections qui s’avèrent de plus en plus bidonnés (entre l’abstention et le démarchage) – de ses actions sur la situation générale de la France, les intérêts de cette dernière resteront entre deux eaux, noyés dans l’UE ou « every else is great for the Planet ! »

    J'aime

  10. Ping : La tentation opportuniste (pour Figaro vox) – Qui m'aime me suive…

  11. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Toutes ces manigances, ces petits arrangements démontrent une seule et unique chose, les politiques se fichent éperdument de la France et des français, de l’avenir du pays. Seule leur petite carrière les importe. Ils palabrent. Pas un politique aujourd’hui à la stature d’un chef, le carriériste n’a jamais été un rassembleur, le carriériste n’a jamais galvanisé les foules. Le carriériste c’est un furoncle, une gangrène dans les pieds d’une nation. Cela fait des décennies que les politicards d’opérette défendent uniquement des coalitions d’intérêts et des intérêts particuliers. Trahisons, combines, magouilles, palabres stériles, ce sont des vendeurs de vent. Beaucoup de gens disent « les politiques sont capables de rien » Et bien non ! Ils démontrent qu’ils sont capables de tout et surtout du pire.
    Si, en matière de gouvernants, il a de tout temps existé des incompétents, on a atteint ces dernières années des niveaux dignes des tyrans de l’Antiquité.
    Nous constatons Maxime que nombres de politiciens incapables prolifèrent dans notre système politique dégradé et chaotique qui éconduisent les vrais talents et ouvrent la voie aux individus de la pire espèce ou à ceux qui sont le moins aptes pour gouverner.
    Tels des prestidigitateurs, tous ces politicards d’opérette savent détourner notre attention de leurs méfaits, et essaient de nous cacher leur incompétence. Cela passe par de grands discours idéologiques ainsi que des invectives, lynchages contre leurs adversaires. Pendant que nous assistons et participons à ces batailles idéologiques, ils se livrent à leurs agissements insensés, et nous dirigent vers les abymes du déclin.
    On constate depuis quelques décennies que le domaine dans lequel l’exécutif, la majorité et les partis politiques actuels se distingue particulièrement, c’est celui de leur incompétence. Plus exactement celui de leur absence de sens politique, d’intelligence et de bon sens.
    La parole de tous ces individus est inaudible, le mensonge, la crétinisation sont devenus leurs emblèmes.
    Notre pays n’est plus démocratique, nous constatons notamment avec la Covid qu’il y a eu confiscation de la souveraineté du peuple, nous sommes sous la domination d’un parti sur l’Etat, ce qui assure la domination d’une classe sur la masse populaire. Il est désormais définitivement acquis que les politiques ne cherchent plus à incarner l’intérêt général, ils ne sont plus au service de la nation.
    Le XXIéme siècle en France sera le siècle de l’arnaque, du mensonge, de l’incompétence et de la crétinisation.
    Hier encore aux infos, le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande se glorifiait « de la solidarité des français ». On nous montrait ces jeunes qui faisaient la queue pour avoir à manger, en glorifiant un jeune homme qu’on a décoré d’une médaille de la République qui a monté une association. Le geste de ce jeune homme est beau, certes, mais est-ce normal de voir des jeunes affamés faire la queue ? On nous montra des familles qui accueillent un jeune pour lui offrir un repas. Des jeunes qui ne peuvent plus payer leur loyer, qui dorment dans leur voiture. La prostitution qui augmente pour manger et vivre.
    Jeunes que l’on lynche parce qu’ils font la fête. Quel triste spectacle. Pas un politique ne s’insurge quel que soit le parti.

    Aimé par 3 personnes

  12. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    La prochaine organisation du second tour de l’élection présidentielle est bel et bien « En Marche ».
    « Je suis d’abord LR, un homme de droite et du centre », disait R. Muselier lors de l’annonce de sa candidature pour sa réélection à la tête de la région PACA avant d’ajouter « qu’il n’y aurait aucun accord d’appareil avec LREM »….quelques semaines plus tard, on ne peut que constater l’insincérité de ces déclarations.
    La parole d’une grande partie de nos politiciens est malheureusement ainsi : à géométrie variable en fonction de leurs intérêts personnels, bien avant ceux des Français. Rien de bien nouveau en fait, les Français sont habitués et inondés en permanence de promesses mensongères de tous ces pitres depuis 4 décennies.
    En la matière, LR n’a absolument aucune légitimité pour donner actuellement la moindre leçon de morale politique. N’entend on pas depuis quelques jours un député des Alpes Maritimes déclarer que ce qui différencie LR du RN est « leur capacité à gouverner »…on un autre refuser de choisir entre LR et le RN…
    Quoi qu’il en soit, après avoir perdu la mairie de Marseille, LR s’apprête maintenant à perdre la région PACA…triste bilan d’inefficacité, d’infécondité et d’impuissance.
    Je crains aujourd’hui que LR qui depuis 2012 n’a pas su se trouver son champion charismatique et ne produit plus aucune idée ni projet, ne se divise en trois parties : les compatibles avec le RN, les sympathisants à la Macronie et un petit noyau de gaullistes indéfectibles qui ressemblera structurellement à ce qui reste du PS.
    Bien triste fin d’un grand parti politique qui avait porté la France si haut et qui par populisme, médiocrité intellectuelle, mollesse et manque de conviction de ses dirigeants finit par se saborder.
    Que restera-t-il aux Français ? une gauche médiocre, arrogante et incompétente et une extrême droite inapte, sans projet et aux idées délétères.
    Les électeurs, tout au moins ceux qui se déplacent encore pour aller voter, ne sont pas tous de sombres crétins qui obéissent aveuglement aux consignes des leaders politiques notamment lorsque ceux ci sont inconséquents.
    L’abstention et le vote blanc ont de beaux jours devant eux et les français n’ont pas fini de souffrir.

    J'aime

    • G Bayon, merci, je vous ai récupéré comme témoignage de la colère qui gronde dans le pays…
      MT

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Sombre bilan en effet !
      On se demande si ce sont les hommes politiques qui dérivent ainsi, ou alors si c’est le système qui leur est « offert » qui permet leur avènement…
      Je crois que ce sont les deux…et que nous sommes dans un cercle vicieux, une situation encourageant l’autre.

      J'aime

  13. Je ne sais trop quoi penser du lien suivant:

    https://www.academia.edu/39354919/La_guerre_du_Golfe_n_3_naura_pas_lieu?email_work_card=thumbnail

    Je compte sur les commentaires à venir pour y voir plus clair.

    J'aime

    • roturier dit :

      J’ignore que penser de ce lien vu que la phrase suivante, parlant de l’incendie de Notre-Dame de Paris, a interdit la suite de ma lecture :
      « …incendie prophétique annonciateur de grands malheurs à venir… ».
      Autre chose à faire que de gaspiller le peu qui reste à vivre à lire la logorrhée superstitieuse de fanatiques jamais sortis du moyen-âge.

      J'aime

    • Jean dit :

      Faudrait déjà pouvoir accéder facilement au PDF. Au-delà de 2 clics je passe à autre chose.

      J'aime

  14. there dit :

    « la question de l’identité de la droite » ? Je ne me la suis jamais posée car j’ai eu très tôt les réponses sans même les avoir même formulées : Chirac (81, 86, etc.) , Sarkozy . N’ayant alors pas totalement perdu espoir en une droite jusqu’alors orpheline, j’avais poussé le bulletin. Bon, mes espoirs ont été douchés comme d’habitude. Vous avez été proche de ce pouvoir, je serai friand d’une explication quant à cette trahison d’ouverture à gauche et à cet abandon en rase campagne de la politique de sécurité annoncée. Quand on est comme moi liberal sur le plan économique et conservateur sur le plan sociétal et souverainiste force est de constater que l on est orphelin. Orphelin placé chez les Thénardiers. Si on s’amuse à taquiner le bulletin malgré tout, on se retrouve quand même avec la gauche : soit le candidat se dit de droite mais est de facto de gauche (Chirac) soit le candidat fait une ouverture (Sarko). C’est absolument fascinant, ne vous étonnez pas que d’aucuns soient tentés de changer un « n » en « s ». Mais bien sûr c’est encore un leurre car Marine est de gauche, comme les autres. Décidemment quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.

    Aimé par 4 personnes

    • Pheldge dit :

      concernant « l’ouverture à gauche », je vois plutôt ça comme un coup politique qui a foiré. J’ai toujours pensé que dans l’euphorie de la victoire de 2007, présidentielle suivi des législatives qui ont vu la défaite du PS, il y a eu une tentation « d’achever la bête », la gauche, en récupérant « habilement » quelques têtes d’affiches. Et sur le papier, ça semblait un joli coup, avec de belles prises, des mitterrandistes historiques, ainsi que Fredo, le neveu de tonton soi-même, ce qui impressionnait. Hélas, on connait la suite, à trop vouloir ménager ses adversaires, on néglige ses soutiens.
      Je pense aussi que la vie privée de Sarkozy a altéré son jugement, entre le divorce, le mariage, la naissance, il y avait de quoi perturber le meilleur des hommes …

      J'aime

    • Freddie dit :

      @There. Je pense que c’est logique, parce que les Français sont de gauche. Même quand ils taquinent les idées de droite, leur vie est de gauche, parce qu’ils sont étatistes. On collectivité beaucoup en France, et on vit des deniers publics. Que celui qui a un job indépendant, dont aucun membre de la famille n’est fonctionnaire, qui n’a jamais demandé de subvention, qui capitalise pour sa retraite et qui n’a jamais utilisé un congé maladie pour faire des courses, jette la première pierre !
      Pour le coup de l’ouverture à gauche de Sarkozy, comme Pheldge j’avais vécu ça comme une tentative de manger le poisson gauchiste, mais il a des arrêtes.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      GISCARD avait déjà compris que pour conquérir et conserver le pouvoir , il fallait acheter un peuple ainsi achetable avec de l’argent Public (l’ argent des autres au nom de l Egalite…)
      On n est pas prêts d en sortir car le pli est pris, et s’ agissant de remodeler les mentalités d’abord, et de changer le paradigme de l état providence ensuite, des décennies et bien des crises seront des passages obligatoires vers une saine solution,… à moins que les peuples acceptent leur soumission aux puissances qui les considèrent comme de simples variables de maintien de l’ ordre ainsi etabli…

      J'aime

  15. Il y aura sans doute encore d’autres péripéties. L’électeur doit garder la tête froide et attendre le dernier moment pour faire son choix en passant en revue toutes ses priorités et sans se laisser distraire par les plus mineures (quand tout est prioritaire c’est qu’il n’y a pas de priorité !) et en essayant d’être sourd à toute communication manipulatrice. Il n’y aura évidemment pas d’offre politique qui les satisfasse toutes mais, comme toujours,on se contentera du moins mauvais c’est à dire celui qui privilégie les priorités des priorités.

    Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Jean Claude « comme toujours, on se contentera » non c’est là où nous divergeons absolument. Je refuse ce jeu de dupes, quand les dés sont pipés, la seule manière de se préserver est de refuser de jouer. Le sophisme tient de cela, les manipulateurs sont rois à ce jeu là : laisser croire que seuls deux choix existent. Le film « le choix de Sophie » est est l’illustration la plus tragique : choisir c’était mourir de la pire des façons : une double capitulation, la mort du corps et de l’esprit.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      « L’électeur doit garder la tête froide », oui, mais combien votent avec leur tête ? bien peu hélas, nous n’en serions pas là, si c’était le cas !

      J'aime

    • @there je vous accorde que les dés sont pipés mais je ne pense pas que refuser de jouer soit une bonne stratégie. Et je ne crois pas du tout qu’il n’y ait que deux choix. Il faut envisager un enchainement de plusieurs coups même s’il faut pour cela passer par des états intermédiaires qui ne sont pas pleinement satisfaisants. L’objectif n’est pas de propulser, sans retour arrière possible, une candidate qui révulse beaucoup de monde. Il est simplement de bien faire comprendre à la droite raisonnable (i.e. économiquement libérale et souhaitant conserver ce qui fait notre civilisation) que si elle se refuse à vraiment poursuivre les bons objectifs prioritaires (notamment la maitrise de l’immigration), elle restera indéfiniment hors du jeu. A chacun ensuite de se prononcer en fonction de ce qu’il pense vraiment prioritaire et en essayant de lever toutes les inhibitions bienpensantes que des « élites » intéressées cherchent à nous inculquer pour rester aux commandes ! Je ne m’interdis rien a priori et je verrai bien les choix qui seront offerts au dernier moment. Jusqu’à ce dernier moment il ne faut rien abandonner et j’espère bien que les politiciens ayant un minimum d’idéal (espèce en voie de disparition !) se battront jusqu’au bout.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je crois que la droite a très bien compris la situation, mais elle pense qu’il n’y a plus rien à faire, que c’est trop tard … alors on gère à vu de nez, au jour le jour, on assume son déni, et on attend de voir.
      Pardonnez-moi, mais pour des gens qui se réclament de de Gaulle, c’est admirable à en vomir !

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Si votre priorité c est moins d immigration alors votre choix sera celui du fatalisme.
      La resignation ne peut pas être une bonne pioche. Jamais.

      J'aime

  16. Anonyme dit :

    SI ,,,le LR accepte cela ,il est MORT et enterrer ,le peuple décidera démocratiquement ,dans les urnes ,cars certains LR qui nous on trahie devrait être virer du partis , sinon le vote RN va exploser michel43

    Aimé par 1 personne

  17. Pierre 82 dit :

    « Ce qui est certain, c’est que les Français n’ont jamais apprécié les manœuvres politiciennes et les stratégies d’opportunisme et de confusion. »
    Bof. Je rappelle que Fillon a appelé à voter Macron sans même attendre un délai de deuil raisonnable pour ce faire, et a fait cet appel dans les minutes qui ont suivi la proclamation des résultats, en donnant ainsi sa bénédiction quasi-enthousiaste à l’artisan de sa chute (qui, rappelons-le avait pourtant utilisé des manières contestables pour arriver à ses fins).
    Et une grosse majorité de ses électeurs ont suivi son conseil. J’en déduis que les Français prétendent ne pas aimer les manœuvres politiciennes, mais y succombent très volontiers.
    Tout le monde sait que les électeurs LR rallieront Macron (ou son futur clone) au deuxième tour, je ne vois même pas pourquoi ils se priveraient de le rallier au premier.
    Ils y retomberont la prochaine fois, à coup sûr.
    Je sais qu’on parle ici des régionales et pas des présidentielles, mais le constat est identique.

    Aimé par 2 personnes

    • Philippe dit :

      Bonjour Pierre 82,

      Je cautionne tout à fait vos propos, il suffit d’écouter parler les français et de voir avec quel docilité, ils se soumettent et écoutent le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande.

      Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Pierre 82, je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je crois que cette réaction, pour le moins inattendue de Fillon, peut trouver une explication.
      En se remettant dans le contexte, Fillon venait de prendre un grand coup sur la tête, (certainement le plus gros de sa vie), auquel il ne s’attendait pas … Un coup de nature à déstabiliser, même ceux qui ont les pieds solidement accrochés au sol. Un peu comme le condamné à mort qui vient d’apprendre la sentence … Et qui se trouve dans une période de flottement, avant de reprendre pied …
      Dans ces circonstances, il est bien possible que dans son entourage politique, et surtout avec l’appui des putes d’en face, « on » lui ait fait comprendre qu’il pouvait atténuer le choc, et les conséquences pour son avenir, s’il y mettait un peu de bonne volonté, à condition de se position sur le champ et sans ambiguïté …
      Ce qui a surpris tout le monde, y compris autour de lui, peut trouver bien des explications …

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Oui, et de toutes façons, tout le monde attendait qu’il se prononce. A partir de la seconde où il était éliminé, il a perdu toute autorité sur le parti, et j’imagine qu’on a dû lui « faire entendre raison », que si il ne soutenait pas Macron, ça serait la catastrophe aux législatives qui suivaient, et que ça aussi ça serait de sa faute …

      J'aime

    • Citoyen dit :

      … à condition de se « positionner » sur le champ …

      J'aime

  18. Nous vivons une époque intéressante qui impose à chacun de nous de se positionner. Si nous continuons le chemin politique actuel il est fort possible que les gauches et les droites restent divisées durablement. Pour le moment dans notre pays il n’y a pas de nouvelle Jeanne d’Arc, de nouveau Henri IV, de nouveau Jean Moulin.

    Dans les élections à venir y aura-t-il des interventions de Poutine? d’Erdogan?

    Faut-il s’attendre aussi à de nouvelles attaques terroristes multiformes dans les mois à venir?

    J'aime

    • roturier dit :

      « …dans notre pays il n’y a pas de nouvelle Jeanne d’Arc, de nouveau Henri IV, de nouveau Jean Moulin ».
      Tout comme il n’y a pas de De Gaulle.
      Heureusement. Tous ont bénéficié de la « gloire » du temps de guerre et, ainsi, de votre nostalgie.
      La paix, elle, est propice aux médiocres.
      Vive la paix et vive la médiocrité qui va avec.

      J'aime

    • lugardon dit :

      @roturier, j’ai la nostalgie d’Henri IV.

      J'aime

    • Raymond dit :

      《Pour le moment dans notre pays il n’y a pas de nouvelle Jeanne d’Arc, de nouveau Henri IV, de nouveau Jean Moulin.》

      QUI SAIT  ?

      Les fleurs poussent-elles en hiver?

      PS. : Les premières lumières de l’Aube Pascal annoncent toujours une période de nouvelles floraisons …_

      Aimé par 1 personne

  19. roturier dit :

    Donc d’après MT la « droite modérée » (dite LR, jadis UMP, jadis RPR….) devrait continuer à prétendre d’exister.

    MAIS on sait que s’étant livré à l’auto-décapitation généralisée (Fillon, Juppé, Wauquiez, Sarkozy, Copé ; j’en passe…tous ridiculisés, tombé au champ du déshonneur des batailles picrocholines à Clochemerle) il n’y a plus personne qui vaille pour l’incarner.

    Désormais c’est une poule sans tête qui coure dans tous les sens par l’automatisme des réflexes MAIS ne va nulle part.

    Trêve donc de découpage de cheveux en quatre et de narcissisme des petites différences.
    La proximité entre ce que d’aucuns appellent le « Macronisme » et l’état d’esprit général de ce qui reste de cette « droite modérée » est de notoriété générale.
    Ce n’est pas par hasard qu’un Edouard Philippe fut premier ministre de Macron pendant trois ans alors qu’il est issu de LR (et qui pourrait se retrouver allié, on verra par quelles modalités, avec à la fois LREM & LR). D’autres exemples abondent.

    Enterrons le cadavre, il empeste. Muselier et les siens savent ce qu’ils font.

    J'aime

  20. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Et pourtant, il y en aurai des choses à faire comme par exemple revenir sur la multiplication des voitures-radar (https://www.contrepoints.org/2021/05/02/396446-privatisation-des-voitures-radars-labandon-du-regalien-qui-rapporte).
    L’abandon du régalien est le signe le plus probant de la décomposition de notre pays. Je crois que la Droite, si elle souhaite revenir aux affaires et si elle a un projet pour le pays a tout intérêt à prendre en compte cette problématique. On est très loin des choix effectués par le Général et Pompidou (je viens de terminer le livre d’Alain Tessier, un vrai régal). Si la valse des faux-culs reprend, elle court droit à un échec cuisant. Sculpter la fumée ne sert strictement à rien mais c’est pourtant l’activité principale de nos dirigeants. Si MLP est élue, elle le sera moins par adhésion que par dégoût de ses adversaires : https://leblogdenathaliemp.com/2021/05/03/2022-lelection-ou-tout-le-monde-court-apres-tout-le-monde/#more-75730
    Le chaos sera probablement au rendez-vous mais il ne fera qu’arriver un peu en avance, c’est tout (https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/03/comment-nous-glissons-peu-a-peu-vers-lere-des-soulevements-populaires/). La fameuse tribune ne dit pas autre chose.

    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.