La tentation opportuniste (pour Figaro vox)

L’hypothèse de la formation d’une liste commune LR et LREM dans la région PACA, sous l’égide de M. Muselier et avec la bénédiction du Premier ministre, même condamnée par les instances de LR, exprime la tentation réelle dans les rangs d’une partie de la droite d’un ralliement au macronisme, un soutien à une seconde candidature de M. Macron en 2022 qui serait suivi d’une recomposition politique autour d’une nouvelle majorité LR et LREM. Il est légitime de s’interroger sur la nature véritable d’un tel calcul : convergence fondamentale ou simple manœuvre électoraliste ?

La question de l’identité politique de la droite républicaine est dès lors posée. Cette dernière est-elle désormais compatible avec les fondamentaux du macronisme, par exemple la repentance, au cœur de l’idéologie En Marche, donc le principe selon lequel la colonisation fut un « crime contre l’humanité » et à la nécessité de « déconstruire l’histoire de France » ? Est-elle favorable à la « souveraineté européenne », se substituant à son discours traditionnel (bien qu’ambigu) sur l’Europe des Nations ? Soutient-elle la PMA sans père remboursée et l’interruption médicale de grossesse (IMG) jusqu’à la naissance pour « détresse psycho sociale » ? Estime-t-elle que « l’arrivée des réfugiés est une opportunité économique », postulat qui s’est traduit par le triplement en neuf ans du nombre des demandeurs d’asile en France ? Est-elle favorable à la prolifération des éoliennes ? Cautionne-t-elle un an de politique sanitaire face au covid 19 et la suspension bureaucratique de la liberté des Français ? De l’activité des commerçants, restaurateurs, gens de la culture et du sport ? Un déficit public de 9% et un taux d’endettement de 120% du PIB? Les résultats obtenus en matière d’emploi, d’industrie, de sécurité et de cohésion nationale ? Approuve-t-elle un mode d’exercice du pouvoir jupitérien fondé sur la sublimation d’un homme au prix de l’effacement de l’Etat et des institutions (Parlement, gouvernement, administration, collectivités territoriales) ?

Si la réponse était globalement « oui », une fusion des listes LR et LREM aux régionales puis une alliance politique seraient pleinement justifiées par la convergence des idées et des valeurs. Dès lors, les partisans d’un tel ralliement seraient bien inspirés de sortir de l’hypocrisie, d’assumer leur jonction idéologique avec macronisme dans un but de clarification. La conséquence politique d’un tel alignement, débouchant sur le soutien de LR à la candidature Macron aux présidentielles, serait sans doute de fragmenter en trois catégories l’électorat de droite : légitimistes, fidèles à la nouvelle ligne ; Lepeno-compatibles, qui iraient rejoindre la grande masse de l’électorat RN ; et enfin, le dernier carré des « gaulois réfractaires » ou des gaullistes indéfectibles, marginalisés sur la scène politique.

Si la réponse était essentiellement « non », cela signifierait qu’un tel rapprochement éventuel de LR avec LREM, aujourd’hui aux régionales ou demain aux présidentielles et législatives, relèverait d’une manœuvre électoraliste et opportuniste de court terme. Elle ne ferait alors qu’entériner une fois pour toute la mort des convictions et du sens de l’intérêt général, conforter l’image d’une politique réduite à une logique de carrière et de courses aux mandats, aux prébendes, aux avantages matériels ou de vanités. A l’heure où 88% des Français expriment une image négative de la politique (enquête CEVIPOF sur la confiance), une telle manœuvre ne ferait qu’amplifier le dégoût, l’écœurement, l’indifférence de l’opinion envers la chose publique et l’abstentionnisme ou le vote de protestation.

Ce qui est certain, c’est que les Français n’ont jamais apprécié les manœuvres politiciennes et les stratégies d’opportunisme et de confusion.  Chaque fois dans l’histoire, les situations de ce genre se sont mal terminées. Ainsi, les gouvernements de la fin de la IIIe république, à partir de 1935, (en dehors du bref intermède du cabinet de Front populaire de Léon Blum) mélangeaient allègrement et sans vergogne la droite et le centre gauche radical ou progressiste. Dès lors se trouvaient associés dans les mêmes combinaisons gouvernementales des Laval, Flandin, Pétain, Chautemps, Herriot, Daladier… Tout cela s’est achevé dans l’impuissance, l’indécision, la débâcle et la honte. Aujourd’hui, un ralliement global de LR à LREM ou fusion entre les deux, telle que préfigurée par l’idée d’une liste commune PACA aux régionales, ouvrirait automatiquement la voie à un tandem de second tour des présidentielles le Pen-Macron en 2022, privant les Français de toute perspective d’une alternance nette, crédible et responsable. Elle représenterait une catastrophe démocratique, une étape décisive du basculement de la France dans le déclin et un innommable chaos.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

96 commentaires pour La tentation opportuniste (pour Figaro vox)

  1. cyril de fayet dit :

    Maxime, à propos de votre remarque sur la prolifération des éoliennes, je me permets d’indiquer et vous le savez, que la France est un des pays les plus utilisateurs de nucléaire au monde et donc des dangers qui vont avec ; je ne suis pas un expert mais je me dis qu’une centrale française qui explose sera 10 fois pire que la covid 19 pour notre pays, j’ai lu quelques documents qui montrent que le niveau de sécurité n’est pas optimal, nos centrales sont vieilles, je ne suis pas un anti nucléaire mais sans doute faut il trouver d’autres énergies et l’éolien est une des solutions. La catastrophe de Fukushima au Japon montre que même un pays très développé risque une explosion de centrale.

    J'aime

  2. H. dit :

    L’analyse de Rioufol n’est pas sans intérêt : « Les appareils, politiques ou syndicaux, ne représentent plus qu’eux-mêmes. Ils sont appelés à se heurter à une société civile qui a pris le large en s’émancipant des mots d’ordre décidés par des castes. C’est un ancien monde, déphasé, qui agonise sous nos yeux. »
    (https://blogrioufol.com/entre-tambouilles-et-violences-lagonie-du-vieux-monde/)

    Bonne journée

    J'aime

  3. Isabelle dit :

    Monsieur Tandonnet,
    J’aurai aimé avoir votre avis sur le vote par plusieurs conseils généraux (Haute-Garonne) et régionaux (Occitanie, Nouvelle-Aquitaine) d’une subvention à l’association SOS Méditerranées, qui affrête des bateaux pour aller récupérer des migrants au large de la Lybie. L’assemblée d’Occitanie a d’ailleurs vu l’intrusion de plusieurs membres de l’Action française qui ont dénoncé cette subvention en traitant la présidente d’islamo-gauchiste. En Nouvelle-Aquitaine, le RN avait fait appel de cette subvention devant le tribunal administratif mais a été débouté.
    Ma question n’a rien avoir avec votre post mais je m’interroge quand même par rapport à tout ce qu’on lit actuellement. On constate aussi de plus en plus de femmes voilées en Haute-Garonne, où vit un de mes parents. Je pense que ce constat alimente d’ailleurs le vote en faveur du RN, même si pour l’instant, le département, la région et de nombreuses communes sont traditionnellement de gauche. On assiste aussi de plus en plus à une diversité de la population, ce qui n’existait pas il y a vingt ans.
    Tout ceci m’interroge, d’autant plus que plus de 50% du budget de la Haute-Garonne est consacré au social. Lorsque j’étais enfant, le ramassage du bus scolaire était gratuit, mais hormis les allocations familiales (nous étions trois), nous n’avons jamais bénéficié d’aides quelconques, faisant partie de la classe moyenne normale je dirai. Je m’interroge aussi quant à ce volet social qui devient de plus en plus lourd et pèse au niveau des collectivités (bien que les impôts locaux, en particulier la taxe foncière, évoluent peu d’années en années).
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Je ne souhaite pas forcément que ce post soit public. Je m’interroge, et ne souhaiterai pas paraître pour quelqu’un de raciste, mais simplement comme quelqu’un qui s’interroge sur cette évolution.
    Cordialement
    Isabelle M

    Aimé par 1 personne

    • Isabelle, financer les filières d’immigration clandestine n’est pas dans la compétence des conseils départementaux ou régionaux, c’est aux électeurs de prendre leurs responsabilités aux prochaines élections.
      MT

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Isabelle ne vous inquiétez pas, nous sommes beaucoup à nous poser ces mêmes questions sans jamais obtenir de réponse. A Marseille les bateaux arrivent continuellement et débarquent des immigrés qui viennent augmenter la population issue de l’immigration qui est déjà trop nombreuse. Les impôts locaux à Marseille sont parmi les plus élevés de France et le social y va bon train surtout maintenant que la gauche a pris la place. Payan ne veut plus de gros paquebots de croisière à Marseille, ce qui n’est peut-être pas un mal, mais en ce qui concerne les immigrés pas de souci, ils peuvent débarquer!

      J'aime

    • Isabelle dit :

      Merci pour votre réponse. Cela dit, les électeurs voient plutôt ce qui est fait au niveau des routes, écoles, collèges, terrain de sport, etc. Je dois reconnaître qu’hormis une urbanisation galopante, et hormis des problématiques locales propres à chaque commune, les communes sont plutôt bien gérées. Le seul point qui commence à devenir problématique est l’insécurité qui commence à devenir un souci, du fait d’un accroissement de population.
      Enfin, je ne suis pas sûre que les électeurs soient au fait de ces subventions accordées à SOS Méditerranées.
      Bien à vous.
      Isabelle

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      les dirigeants des collectivités savent se montrer généreux, et jouer les belles âmes, d’autant plus facilement que l’argent ne sort pas de leur poche. Les électeurs sont rarement au courant, sauf quand on fait appel à la sensiblerie et à l’émotion, par exemple après une catastrophe, et là c’est du racolage électoral.

      J'aime

    • Madzi dit :

      SOS Méditerranée n’est pas une organisation d’immigration clandestine esclavagiste…..
      https://www.sosmediterranee.fr/

      J'aime

    • Pheldge dit :

      vous avez raison, SOS Méditerranée est une organisation d’immigration officielle esclavagiste…..

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Tout à fait Pheldge on est bien d’accord mais l’idéologie rend aveugle!

      J'aime

    • « SOS Méditerranée est une organisation d’immigration officielle esclavagiste. » Je ne partage pas ce point de vue.

      Depuis VGE la France a participé à des interventions militaires en Afghanistan, en Irak, en Libye. Et la France n’a pas participé à des interventions militaires au Liban,en Turquie, en Syrie, en Palestine.

      Les principales victimes de ces conflits sont des civils. Des millions de personnes sont déplacées et n’ont d’autres choix que de mourir sur place ou partir. Elles deviennent des armes de destruction massive qui vont compliquer la vie des pays qui les accueillent.

      Tant que toute personne dont la vie est menacée n’aura pas plus le droit de quitter légalement son pays par bateau, par train, par avion, par car, par voiture les passeurs se feront des fortunes sur leur dos.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      sauf que les réfugiés qui sont sur les bateaux, viennent de toute l’Afrique, payent des passeurs qui les abandonnent en mer après avoir prévenu les ONG de leur position. Il y a une vidéo de Frontex qui montre bien comment ça se passe. En agissant ainsi les ONG se rendent complices des passeurs et deviennent également des trafiquants !

      J'aime

    • Je me permets d’être insistant Pheldge, si les migrants avaient le droit de quitter légalement leur pays les passeurs il n’y aurait plus de passeurs. Pheldge en montrant du doigt comme le faites les ONG vous faites comme les personnes qui jettent des cailloux sur les pompiers qui viennent porter assistance à des personnes en danger.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je crains que vous ne voyez les chose d’une façon erronée : « le droit de quitter légalement leurs pays », ils l’ont, ce qu’ils achètent au passeurs, c’est leur billet pour le pays de cocagne, leur passage pour l’Europe. Quant aux ONG, elles font plus qu’allez sauver des gens en mer : leurs bateaux ont rendez-vous aux points où les passeurs abandonnent leur cargaison de chair humaine, et ce n’est plus du sauvetage, c’est être le relais des passeurs, et donc complices des esclavagistes.
      Les comparer aux pompiers ? c’est osé, sauf si on parle de pompiers pyromanes, ou complices des pyromanes !

      J'aime

    • Citoyen dit :

      … ces bateaux « constitueraient » un excellent …

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Tiens, c’est amusant, Maxime.
      Je poste un commentaire, puis je rajoute un peu plus tard un autre post pour une correction sur un mot qui a foiré …. Et il n’y a que la correction qui apparait comme un cheveu tombé sur la soupe !…

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Alors, Maxime, le commentaire s’est définitivement évaporé, ou c’est la modération qui l’a mangé ??

      J'aime

  4. deliac dit :

    C’est bien expliqué et vu: j’aime.

    J'aime

  5. cyril dit :

    les opportunistes finissent par trahir leurs idéaux ou pire certains de leurs amis.
    Je rappelle aussi que le Front populaire en 1936 fut soutenu par Jean Moulin, qui était un homme de gauche, un préfet du Front populaire. Mais de Gaulle avait reconnu en lui un homme de volonté et de courage. Malheureusement son bourreau , Barbie, fut protégé en 1945 et pendant 20 ou 30 ans par les Américains et la CIA au prétexte de la lutte contre le communisme

    Aimé par 1 personne

    • cyril, oui mais l’étiquette « de gauche » était tout le contraire de ce qu’elle est devenue aujourd’hui, elle signifiait la défense de l’intérêt national et non la destruction du pays.
      MT

      J'aime

  6. Gribouille dit :

    Votre collègue Julien Aubert écrit à ce sujet, dans Marianne :

    https://www.marianne.net/politique/droite/julien-aubert-lalliance-avec-lrem-accentue-la-disparition-de-la-droite
    « Ni l’un ni l’autre. Macron est antinomique de la droite : il ne croit pas à la nation, mais à son dépassement par l’individu et la mondialisation. Le Pen, c’est plus compliqué, parce qu’elle donne l’impression de vouloir s’inscrire dans les pas du gaullisme, alors qu’à l’origine, c’était son adversaire. Mais elle ne parle de la nation que sur un mode défensif. En résumé, l’un dit que la nation doit évoluer parce qu’elle ne peut plus être la notion de base, l’autre dit qu’il n’y a que la nation et rien d’autre. Or, le gaullisme, c’est s’appuyer sur la nation pour se projeter vers le monde. C’est parce qu’on a une culture nationale qu’on peut s’adresser à l’universel. « 

    D’une part, je trouve que ce jargon (« s’adresser à l’universel ») est navrant. Mais peut-être est-ce nécessaire, pour faire couleur locale dans ce magasine.

    D’autre part, il me fait un peu penser à vous, qui voulez partir sabre au clair pour développer l’Afrique, alors que l’une des questions en suspens est de savoir si la France va rester un pays développé.

    L’une des autres questions en suspens est en effet de savoir si nous allons garder une culture nationale. Or, il est manifeste que ce ne sera pas le cas si la proportion de gens se rattachant à une autre culture et à une autre histoire continue à augmenter. Peut-être même est-il déjà trop tard.

    L’assimilation ne marche pas, pour l’essentiel, donc cette défausse de la « culture nationale », qui permet aux politiciens qui en usent de feindre de croire qu’il n’est pas nécessaire de stopper les flux depuis l’Afrique, ne marchera pas non plus.
    LR ne donne vraiment pas l’impression d’être très clair dans ses intentions sur le sujet, y compris pour le tiers qui s’autoproclame « le dernier carré des « gaulois réfractaires » ou des gaullistes indéfectibles ».

    Le début des Mémoires d’espoir, autrefois cité par Nadine Morano, conduit d’ailleurs à se demander s’ils sont bien si gaullistes que cela. D’où, sans doute, les problèmes de leur parti.

    Aimé par 1 personne

    • Gribouille, il ne faut pas mépriser l’Afrique, l’histoire de France est liée à celle de l’Afrique et une partie de l’Afrique centrale et occidentale parle la même langue que nous, la langue française qui est notre trésor commun. L’avenir de la France et de l’Afrique sont fortement imbriqués et il est urgent d’en prendre conscience.
      MT

      Aimé par 4 personnes

    • Annick Danjou dit :

      Maxime prendre conscience aussi que l’argent envoyé en Afrique ne va pas à ceux qui en ont besoin mais sert à engraisser des nababs qui s’en mettent plein les poches. On ne va quand même pas nous faire croire que les politiciens ne le savent pas.

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      https://www.causeur.fr/nicolas-bay-afrique-union-europeenne-198839

      Maxime vous dites il ne faut pas mépriser l’Afrique, il n’est pas question de mépris mais il faut aussi ouvrir les yeux. Que pensez-vous de cet article?

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je viens de parcourir l’article de Causeur : ces propositions de l’UE sont assez woke, et confondante de stupidité ! j’imagine que Xi et Vladimir s’ils lisent ça seront pliés de rire …

      J'aime

  7. Liber dit :

    Tant que LR, en tant que parti, n’aura pas une ligne idéologique précise et respectée par tous sur les sujets politiques existentiels de la France :
    Identité vs Mondialisme
    Souveraineté vs «Europeisme»
    Liberté vs Etatisme
    Science vs Idéologie
    Et tous les sujets qui en découlent : immigration, économie, éducation, écologie, sécurité …….
    Toutes les tentations opportunistes seront de mise, comme toutes les trahisons pour un bout de saucisson !
    Si LR n’a pas de programme précis, c’est la mort. Le gloubi-glouba des petits barrons locaux n’y pourra rien.

    Aimé par 2 personnes

    • Eric dit :

      Et, hélas, 4 ans après l’élection de Macron, il semble que le programme de LR se limite à « faire barrage au RN » !

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      Eric, il ne faut pas être mauvaise langue, il y a également « surtout ne pas faire le jeu du RN ! ». Si les électeurs ne s’y retrouvent pas avec ça, c’est à désespérer !

      NB: seule ma dernière phrase est de l’humour, de l’humour hélas acide et grinçant !

      Aimé par 1 personne

  8. Gribouille dit :

    « Ce qui est certain, c’est que les Français n’ont jamais apprécié les manœuvres politiciennes et les stratégies d’opportunisme et de confusion. Chaque fois dans l’histoire, les situations de ce genre se sont mal terminées. « 

    Autre exemple plus récent (de manoeuvre politicienne qui est en train de virer au Titanic sous nos yeux), la fusion de l’UDF et du RPR dans l’UMP, et leur distinction bizarre, au préalable, d’une droite « républicaine » et d’une autre droite.

    « Cette dernière est-elle désormais compatible avec les fondamentaux du macronisme, par exemple la repentance, au cœur de l’idéologie En Marche, donc le principe selon lequel la colonisation fut un « crime contre l’humanité » et à la nécessité de « déconstruire l’histoire de France » ? »

    Sur ce point, on est hélas tenté de répondre oui, puisque c’est la droite « républicaine » qui (comme sur la discrimination positive) a légitimé ce type de démarche en 1995.

    Pour le dire autrement, quelques élus probablement soumis à des pressions américaines, comme les Suisses, et y voyant par ailleurs une opportunité politique de se démarquer de la droite « non républicaine », ont décidé de passer outre au point de vue de De Gaulle, ou même de Mitterrand.

    J'aime

  9. cgn002 dit :

    DANS LES QUESTIONS, JE RAJOUTERAIS
    Faut il démanteler les centrales nucléaires, alors qu il faudrait justement investir massivement pour une énergie nucléaire modernisée et sécuritive.
    Ne faudrait il pas inciter à la relocalisation de l’industrie qui a fui notre territoire après l’avènement de la gauche en 1981.
    Ne faudrait il pas envisager un toilettage sérieux et profond de notre administration pour alleger les charges discutables , passives ou schlerosantes du véritable potentiel du secteur privé
    Ne faudrait il pas revoir l enseignement et l égalité des chances
    Etc
    Etc

    J'aime

  10. Anonyme dit :

    PAUVRE MUSELIER ET SON SOUTIENS ESTROSI ? deux traite ,qui devrait le payer au prochaine élections ,Jacob , réveille TOI, ,,sinon ,on va a la catastrophe ,qu i se marre de ce cirque ,le RN ,qui tranquillement attend les élections michel43

    J'aime

  11. Stanislas dit :

    La réflexion politique me fascine, j’ai tout lu ici pour essayer de comprendre….. et je ne comprends pas.

    Juste pour participer sans rien connaitre au sujet gauche-droite et annexes, j’avancerais quelques paris pour changer des commentaires sérieux et avisés. Mes excuses par avance à Mr Tandonnet mais c’est ce que je divague en amateur aujourd’hui…

    1° le terme « macronisme » est réducteur ou alors c’est pour désigner l’esprit salarié des intérêts privés à la tête de l’état. Marron va se faire exfiltrer, on ne le reverra peut être en visite à l’Elysée que quand la France sera devenue un modèle de société à la chinoise..

    2° Si les élections présidentielles ont lieu, le remplaçant désigné qui gagnera après une campagne de pub de type vaccinale, devra composer avec le RN (donc une Le Pen ou affiliée 1ere sinistre) pour bénéficier de ses effectifs de sécurité en France. Se friter à la télé et être collaboratif ensuite, c’est quand même plus sympa….. sauf pour les gueux évidemment.

    3° La plupart des professionnels politiques en haut de l’échelle (sénat-députés- grande métropoles , région voire départements (qui vont disparaitre), vont protéger d’abord leurs petits culs de la tempête totalitaire en devenir, qui se résume simplement par « qui n’est pas avec moi est contre moi »…
    Puis pour les lecteurs de mes prévisions de marcs de café, je dirais pour illustrer mon propos, qu’ils se réfèrent pour l’ image générale, de la trajectoire d’un élu du futur proche, à l’excellente série « village français » qui montre que progressivement un élu est obligé d’obéir à des injonctions durement crescendos. Il faut donc des individus adaptés et pas trop regardants. En période dure sous les vents cisaillants, il faut être souple des synapses et des adducteurs pour se retourner le plus vite possible.

    Aimé par 1 personne

    • Stanislas, belle synthèse merci.
      MT

      J'aime

    • there dit :

      @Stan c’est marrant je ne vois pas du tout le film comme ça. Allez je me lance : sans doute vont-ils effectivement exfiltrer Macron dont l’image du jeunot séducteur est passée. Pour le suivant on voit bien qu’ils se livrent à des benchmarks en ce moment : Bertrand ? Philippe ? ou un outsider remastérisé : il faut être vigilants, lire la presse aux ordres et écouter leurs griots car il va sortir du chapeau maintenant , question de timing . Je pense qu’on va avoir droit : soit à une femme, soit à un modèle nounours rassurant (modèle Raffarin déposé ) histoire de changer. Evidemment le plus sûr serait de pouvoir observer ce qui se passe dans les écuries des faiseurs de « rois ».
      On va effectivement assister à un matraquage médiatique qui fera passer tempête du désert pour une brise locale. En Janvier-Février sortira un Le pen gate puisque je pense qu’elle a de sérieuses « chances » de l’emporter si le combat était loyal. Finalement on aura un duel entre le candidat mastérisé et le candidat LR , le LR étant maintenant devenu le parti insignifiant faire valoir. Bon ce n’est qu’une vision , le lui donne 50% .

      J'aime

    • Stanislas dit :

      There

      C’est tout l’intérêt d’imaginer des hypothèses entre nous, la liberté de penser , c’est la seule chose que les totalitarismes de tout temps, n’ont jamais réussi à soumettre à leur volonté.
      Selon moi, la politique ne peut plus être définie par des partis qui seraient distincts, ni d’ailleurs par des leaders marqués. Ils ont tous coulés quasiment d’un coup, plus rien ne distingue un diplômé bac +10, d’une détenteur de CAP..un sénateur, un ministre, d’un pékin du fond du bled face à la perception des risques et des aléas de la vie. C’est le principe de base d’une guerre, où les courageux se révèlent dans des phases difficiles..

      Bon, il ne faut pas que je m’égare…

      En revanche, ce qui va nous peut être nous échapper ce sont les nouvelles technologies dont raffole le genre de dirigeant cacocrate…La pratique des plateformes de recueil des impressions, qui est à la vie démocratique ce que le travail est au « présentiel » (j’adore ce mot nouveau post humaniste)..De ces plateformes sortent des opinions qui doivent être synthétisées pour sortir le meilleur candidat selon des algortihmes de traitement. (je pense que le grand débat disparu des écrans a pu servir au traitement des mots sur les comptes rendus qui en étaient fait.

      Si ma curiosité est bonne, et ma mémoire, j’ai lu dernièrement qu’un appel d’offre était en cours ou terminer pour surveiller, donc rafler les données (réflexions) des réseaux sociaux.
      Il m’en vient à penser par relation de cause à effet, que le bouillonnement de propositions de candidats, sert un peu à se fixer une idée sur la meilleure solution possible.
      Et s’il n’y a en a pas, on arrivera donc à la seule solution qui fonctionne…. sortir des dossiers génants sur les concurrents pour faire sortir le chevalier blanc qui achévera la république populaire de chi…… heu de France..

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      dans les moments de grand découragement, et hélas, il y en a de plus en plus, j’hésite entre la république démocratique populaire et socialiste, prochainement bolivarienne, et le califat du frankistan …

      J'aime

    • Stanislas dit :

       » qui est à la vie démocratique ce que le travail est au « présentiel »…

      ce que le télétravail…

      saleté de clavier …héhéhé

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.