Interrogations sur la limite des 10 km

La nature humaine a ceci de particulier qu’elle est indéfiniment flexible: on s’habitue à tout, on finit par tout supporter et tout accepter. Cette limite des 10 km imposée depuis début mars, dont la suppression vient d’être annoncée pour le 3 mai, était une mesure liberticide. Même les régimes totalitaires du siècle passé n’y avait pas pensé pour embrigader leur société. Elle n’avait aucun précédent nulle part. La libre circulation sur le territoire national est le socle inconditionnel de toute liberté. La règle des 10 km ressemblait à une sorte de ligne de démarcation individualisée, fragmentée, émiettée à l’image de la société actuelle, applicable à chaque citoyen dans un rayon de 10 km autour de sa maison. Début mars le pouvoir justifiait cette mesure par un rythme des contaminations officiellement estimé à 20 à 22 000 jours. Aujourd’hui il serait de 30 à 35 000 jours (grosso modo) et la règle des 10 km est supprimée. Franchement, quelle logique? Il faut en déduire soit qu’elle ne servait à rien soit que sa suppression est prématurée, donc irresponsable. L’un ou l’autre. La vérité c’est quelle ne servait à rien: le virus ne se réveille pas au-delà d’une distance parcourue de 10 km. Elle n’avait de sens qu’en termes de communication politique: empoisonner la vie des Français pour leur faire croire qu’on se préoccupait de leur sécurité sanitaire. Cependant, en termes d’image narcissique, elle risquait aussi, à terme, de faire quelques dégâts. Rien de plus, rien de moins. D’ailleurs, il restera le couvre-feu à 19H tout aussi absurde et l’étranglement du commerce, de la restauration et de la culture. Que les institutions de la République gardiennes des libertés (par ex. le Conseil d’Etat) aient validé cette règle (et les autres) sans sourciller n’est pas à leur honneur. Que les « intellectuels » presque sans exception, et l’immense majorité des politiques aient accepté béatement le sacrifice de la liberté n’est pas un signe d’intelligence ni de courage. Que les médias – à l’exception notable des éditoriaux du Figaro, de Marianne, Causeur et de quelques journaux de province – se soient si facilement couchés ne les grandit pas non plus. Quant au peuple, on ne l’a pas beaucoup vu et encore moins entendu. Le peuple? Soumis, à la niche. Pauvre France…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Interrogations sur la limite des 10 km

  1. Therese Salviat dit :

    et la pédagogie, dans tout ça ? au lieu d’asséner n’importe quoi, nos gouvernants seraient bien inspirés d’expliquer leurs décisions au peuple qui n’est pas si idiot qu’ils semblent le croire… Bien sûr, on peut être indulgent dans ce grand cafouillage pour la raison qu’il faut remonter aux pestes et autres grippes mortelles pas si lointaines pour retrouver semblable hécatombe, que nul n’y était préparé (comment? au XXIè siècle ? impossible !), mais on peut regretter qu’il n’y ait pas eu un confinement beaucoup plus strict quand il en était encore temps (mieux vaut être ruiné que mort!); maintenant, c’est trop tard, et le seul espoir qui reste, c’est la vaccination massive pour que l’immunité collective soit enfin réalisée. Les plus optimistes de nos médecins nous parlent de 2022 dans le meilleur des cas… Franchement, je n’aimerais pas être un décideur politique par les temps qui courent… Mais au moins, la plus grande humilité serait de mise et permettrait de pardonner beaucoup de choses…

    J'aime

    • JEAN-LUC dit :

      L’hécatombe est à relativiser par rapport aux autres maladies. Si on faisait le cumul sur 2 années des morts du cancer, des maladies cardiovasculaires, on serait bien au-delà des morts du Covid, dont un certain nombre sont morts avec le Covid et non du Covid.
      Avec ou sans pandémie, il y a habituellement entre 1500 et 1800 morts par jour en France.
      Le Covid c’est 0,13 % de mortalité en France, la peste ça pouvait dépasser les 50%, rien de comparable.
      Le confinement d’une population majoritairement en bonne santé, n’a jamais arrêté une épidémie, seuls les soins précoces et l’isolement des malades peuvent y concourir.
      (Avec le confinement on peut aussi mourir ruiné)
      Quant à la vaccination, elle ne conduira jamais à l’immunité collective, car ce type de virus mute tout le temps et aura toujours un temps d’avance sur le vaccin.
      Même chose pour la grippe, le vaccin n’a jamais éradiqué la grippe et y compris des gens vaccinés meurent de la grippe.
      Car le vaccin ce n’est pas une assurance tous risques, c’est une stimulation du système immunitaire;
      Or les personnes âgées sont affectées par l’immunosénescence, ce qui peut rendre le vaccin inefficace, voire même contre-productif.
      La chose la plus importante, c’est soigner les gens précocement et renforcer le système immunitaire par des soins préventifs.
      Surtout éviter de rester chez soi avec un Doliprane en attendant l’aggravation.

      À partir du moment où on a interdit aux médecins de prescrire, (c’est du jamais vu dans l’histoire de la médecine et va à l’encontre de toutes les normes en vigueur dans la profession) notamment dans les Ehpads, où les anciens ont été euthanasiés au rivotril, sans même avoir pu bénéficier des traitements basiques prodigués habituellement dans les infections respiratoires, il y a faute lourde au niveau des décideurs.

      Par égard et en honneur aux humains morts dans ces conditions, il n’y a pas lieu à pardonner les coupables mais à rendre justice aux disparus.
      Aux morts du Covid il faudra ajouter les morts du confinement, car tout le monde n’aura pas eu le maintien de ses revenus, loin s’en faut et sera tombé dans la précarité et la misère.

      Quand le navire s’échoue contre le récif, on recherche les responsabilités au sein de l’équipage et des officiers.

      Aimé par 1 personne

    • Thérèse Salviat, non moi non plus je n’aimerais pas mais je le ferai je pense si tel était mon devoir.
      MT

      Aimé par 1 personne

  2. fraternel dit :

    le peuple biberonné à l’opium de la peur
    biberonné aux chaines d’infos en continu
    biberonné aux perroquets des plateaux télé et des médias complices
    biberonnés aux journalistes qui opinent du chef sur les déclarations des veran costaglia kahn yasdapan lacombe et consorts j’oublias deray!
    non mais franchement ou sont ces personnes quand il s’agit de soigner dans les hopitaux?
    on préfère poursuivre le docteur ebstein n’est ce pas monsieur le responsable du conseil de l’ordre ignominie crée sous pétain pour poursuivre les médecins juifs
    ce responsable a t’il une conscience le docteur ebstein lui respecte le serment d’hyppocrate il a été blanchi par ses pairs.
    mais le harcèlement continue!
    il leur a fallu un an pour accepter que la moitié des personnes en réa sont obèses combien de comorbidités dans l’autre moitié?
    non un sinistre de la santé qui s’émeut j’ai vu un jeune en réa ben oui c’est ballot!il était en surpoids et j’espère pour lui qu’il s’en est sorti.
    et maintenant peuple de france va tu enfin comprendre qu’on se fout de ta g….qu’on biaise que la vaccination n’est pas le remède miracle et qu’une campagne de prévention SUR LE RENFORCEMENT DES DEFENSES IMMUNITAIRES évite les saturations dans les hopitaux.
    et demander à sheila de donner l’exemple en se faisant vacciner non mais quel culot et c’est pathétique!
    bon la réponse n’as pas tardée elle a envoyé promener castex et sa clique.
    bon là je m’arrete et vais me promener en foret çà soulage!

    J'aime

  3. E Marquet dit :

    A parcourir articles et commentaires qui prolifèrent, depuis plus d’un an, sur le covid et son cortège de mesures abracadabrantesques prises pour enrayer sa prolifération, je fais corps avec ce peuple qu’ « on n’a pas beaucoup vu et encore moins entendu » « Le peuple ? Soumis, à la niche. Pauvre France » dites-vous.
    Dans ma niche, bien qu’attachée à la Liberté comme droit intangible, mais consciente de n’avoir en rien la main sur les évènements, sauf à me transformer en pasionaria de la transgression, j’avoue être surtout lasse des donneurs de leçons qu’ils soient pour ou contre la liberté restreinte. J’aimerais assez connaître leurs comportements personnels derrière l’affichage de leur position de boute-feu !
    A lire la prose de tout un chacun, me revenait en mémoire « La langue du IIIème Reich » de Victor Klemperer, où il écrivait :  « A chaque instant le mensonge imprimé peut me terrasser, s’il m’environne de toutes parts, et si, dans mon entourage de moins en moins de gens y résistent en lui opposant le doute » « Les mots peuvent être comme de minuscules doses d’arsenic, on les avale sans y prendre garde, ils semblent ne faire aucun effet, et voilà qu’après quelques temps l’effet toxique se fait sentir ».
    Le virus sera sans doute au final moins toxique que tout ce qui aura été dit et fait autour de lui.

    J'aime

  4. Lucien dit :

    Pour info, il y a des rassemblements chaque samedi depuis de nombreuses semaines sous les fenetres d’Olivier Veran , à l’initiative du micro mouvement « Les patriotes » de Florian Philippot.
    Indépendamment de ce qu’on pense , il a le mérite de « se bouger »

    J'aime

  5. cgn002 dit :

    Le titre sauve le texte !
    Heureusement qu il s agit d interrogation…
    S agissant d un phénomène épidémique, la règle de limitation des Brassages s impose, c est une loi incontournable.
    Bien entendu, tout dépend si on tolere ou pas les contacts des gens porteurs (réellement ou en termes de probabilites) avec les personnes saines.
    La France a choisi la liberté des personnes porteuses ou à risque de propagation ou non testees (échanges libres avec l étranger, pas de méthode d isolation stricte, pas de contrôle des gens declares porteurs du virus, etc); et en Même Temps, la condamnation des personnes saines à rester confinées.
    Loi du droit à la médiocrité comme d habitude en socialie…(je crois qu il est interdit d interdire à une personne malade de se déplacer, (porteuse du virus donc…)
    Il faut dans tous les cas arrêter d écrire que le virus se réveille au delà de 10 km ou apres 19 heures, svp.
    C est une réaction aussi inintelligente que celles des politiciens qui font appliquer des règles qu ils n ont toujours pas comprises…ou alors qui font les bêtes avec des intentions malveillantes, comme celle d imposer un pouvoir illégitime. (Faire durer l urgence sanitaire, avec l intention de maintenir un certain niveau pandemique)

    J'aime

  6. roturier dit :

    Bah voyons.
    A en croire MT la gouvernance française actuelle est plus liberticide que « les régimes totalitaires du siècle passé ».
    Plus liberticide que Pol Pot et ses Khmers rouges.
    Plus liberticide qu’Hitler et ses nazis.
    Plus liberticide que Staline et ses soviétiques.

    Et si MT (re)lisait Talleyrand (tout ce qui est excessif est insignifiant) ?
    Longue vie à MT. Le ridicule ne tue pas.

    Me concernant, je me lève avec force contre la plus liberticide des mesures : la limitation de vitesse sur autoroute.
    Sans oublier l’interdiction de fumer au restaurant. J’en passe.
    Liberticides !!!

    J'aime

    • roturier, j’ai écrit qu’à ma connaissance l’interdiction généralisée de déplacement au-delà de 10 km du domicile était sans précédent dans l’histoire contemporaine y compris sous les dictatures totalitaires. C’est factuel. Si vous avez un exemple contraire, dites le moi, cela m’intéressera et m’éclairera plutôt que de caricaturer bêtement et méchamment mes propos.
      MT

      Aimé par 2 personnes

    • Stanislas dit :

      roturier

      vous êtes un « cas », à vous lire, vous devez avoir une étrange conception de la liberté,

      ceci étant, je ne comprends pas bien votre aigreur concernant la limitation de vitesse sur les autoroutes. J’explique

      Tant qu’à faire à remplir les poches les actionnaires des gestionnaires privés des autoroutes, il me semble plus logique de profiter du bon moment qui vous est donné de profiter du parcours payant non ? moins vous roulez vite, plus vous profitez.

      Quand vous vous payez un tour de grand huit, le 1er souhait c’est que vu le prix, ce soit le plus long possible ?

      Aimé par 1 personne

    • Liber dit :

      Vous avez parfaitement raison : tout ce qui est excessif est insignifiant, et votre soutien sans faille à la «macronie» étant excessif, est par là même insignifiant !!

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Le pire serait donc votre Référence.
      La base de votre jugement.
      Dans ce cas vous ne pourrez effectivement jamais être « ridicule », sauf si une situation pire que le pire venait à advenir…
      Erdogan pourrait vous accueillir comme dignitaire dans ses rangs…

      J'aime

    • roturier dit :

      Mille excuses, c’était plus fort que moi.
      Vos dires sont parfois tellement caricaturables que je ne peux que grossir le trait.

      J'aime

    • Citoyen dit :

      roturier, il y a un point sur lequel vous pouvez entrainer l’adhésion : la débilité de la limitation de vitesse sur autoroute …
      Pour le reste ……

      J'aime

  7. Anonyme dit :

    C’est ce qu’on vous disait Maxime. Le peuple est soumis, sans énergie, replié sur ses peurs et il écoute encore l’ignoble escroc qui nous sert de Pres iodent. Alors qu’attendre ce ce peuple de mutin de Panurge , comme disait Philippe Muray ? Rien, absolument rien. Il faut agir seul dans son coin, sans souci de ce peuple imbécile, dénonciateur et servile , qui n’attend que sa bouchée quotidienne et si d’aventure, il n’avait pas besoin de travailler pour cela, ce serait mieux. Ma fille qui travaille dans le secteur tertiaire et qui a quelques journées de teletravail par mois, a constaté par une simple requête informatique que ses collègues, ne foutaient rien durant leurs journées de travail ! Remettre tous ces pitres au boulot après le confinement sera un véritable problème et cela montre bien le lien logique que font les gens entre leur rémunération et leur travail : Aucun lien de cause à effet…
    Breef, je n’ai jamais eu beaucoup de respect pour nos dirigeants depuis la mort de Pompidou, mais cela ne s’arrange pas. De plus en plus minables, inefficaces et pervers.
    Un petit exemple le la bêtise crasse de tous ces potentats : https://saucisson-pinard.blogspot.com/2021/04/y-dla-joie.html . Plus con que ces minustres , tu meurs !

    Il fait beau, il fait chaud et il y a toujours autant de crétins masqués dans les rues, jeunes, moins jeunes et vieux. Quel extraordinaire peuple dont Zemmour ou De Villiers nous chantent les vertus : Ou sont-elles ? Lesquelles ? Le mépris de Jules César pour les gaulois était amplement justifié.
    Il reste, pour que l’expérimentation soit complète, de regarder ce qui va se passer lors de l’effondrement financier , qui n’est plus très loin. Au plan de l’analyse des constantes du comportement de ces gaulois dégénérés, ça va être très intéressant.

    Montjoie ! Saint Denis !

    Aimé par 2 personnes

  8. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Après 15 mois de crise sanitaire gérée depuis son commencement par des amateurs en dépit de tout bons sens, ce gouvernement n’a plus d’autres choix que de cesser de mener les Français par le licou.
    Les congés d’été et les examens de fin d’année sont en point de mire et le pouvoir ne peut se permettre de les compromettre une nouvelle fois si près des prochaines échéances politiques.
    D’autres pays européens ont commencé à lever les contraintes et la France ne peut plus justifier d’un tel carcan aussi stupide et surtout aussi inefficace comme vous le rappelez et comme on peut le vérifier avec plus de 102.000 morts à ce jour malgré toute cette coercition .
    A un an du premier tour de l’élection présidentielle et au vu d’un bilan plus que médiocre des quatre premières années du quinquennat, E. Macron a épuisé tous ses jokers et n’a plus le droit à l’erreur. La poursuite imbécile d’un tel asservissement ne lui serait pas pardonné y compris par celles et ceux qui lui lèchent encore les bottes et dont les mandats dépendent exclusivement de ses décisions.
    Vous évoquez les organismes de contrôle dont en tout premier lieu l’Assemblée Nationale transformée en chambre d’enregistrement depuis la décision stupide de J. Chirac de ramener le mandat présidentiel à 5ans. Tous les autres : Conseil d’Etat, Sénat, Cour des comptes, Conseil Constitutionnel, etc. sont soit tenus par les amis soit ont été complètement marginalisés et ignorés.
    Quant au peuple et notamment à notre jeunesse devenue ignorante et surtout désintéressée et écœurée de la chose politique, elle ne regarde ces évènements qu’au travers du prisme des réseaux sociaux et attend sans doute égoïstement dans son coin des jours meilleurs.
    Je me surprends aujourd’hui à regretter les délires et les excès de mai 68 qui avaient au moins eu l’avantage d’une belle réaction populaire face au carcan du pouvoir d’alors.

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Après tous les bidouillages concernant la réalité des chiffres servant de prétexte à nos clowns il vaudrait mieux attendre un peu pour avoir une idée plus précise de ce qui est du au covid et que l’on continu à amalgamer pour pouvoir en rajouter dans l’absurde . Quant à regretter 68 c’est peut être du à la nostalgie mais oublier un peu vite que ça a débouché sur le déclin actuel par la destruction des valeurs qu’il a engendré .

      J'aime

  9. cyril dit :

    je suis d’accord avec vous Maxime, j’ai été surpris que l’Allemagne si bon élève, décompte 80 000 décès à ce jour, ce qui est beaucoup par rapport à leur système de santé plus performant que la France

    J'aime

  10. Stanislas dit :

    Aaaaaah voilà une des vraies questions à se poser en flot continu pour sortir des vagues d’assaut successives des raconteurs de chasse au dahu…

    Si j’étais bon en écriture, j’ai de quoi écrire une antithèse à la fouthèse, à propos de ma découverte d’un prostituavirus qui a provoqué une épidémie de la MTT20 (maladie télévisuelle transmissible 2020) depuis un an..
    Ce serait l’histoire d’un vrai BSCMPC (bordel sciento-médiato-politique de campagne) genre « brèves de comptoir »..

    Les 10 kms pourraient en faire partie, comme les 18h, 19h, 20h de couvre feu… la prochaine mise en arrêt d’une école complète pour un « cas », les tests aussi fiables que la parole à Marron….. etc

    Que ce soit pour les médias, ou les « cerveaux » dont on lisait en boucle, il y a encore peu, que leurs fuites vers d’autres cieux étaient une cata, cette période est positive sur un point : il n’y a plus de quoi se faire une dépression en se comparant..

    Aimé par 1 personne

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Comment mieux vous répondre que de citer Philippe de Villiers qui écrit dans « Le jour d’après » :

    « …Nous avons été privés de toutes les grandes libertés publiques : la liberté d’aller et venir, la liberté de travailler, de créer, d’entreprendre, de se rencontrer, la liberté de culte, la liberté de vivre la France comme un acte littéraire. Pendant ce temps-là, on nous a invités à se laisser apprivoiser par les plateformes virtuelles. Et elles nous ont conquis. Appelées à devenir le compagnon de tous les instants. Notre vie privée, désormais, leur appartient.
    La vie va se rétrécir. On vous recommandera de rester le plus longtemps possible à la maison… Le danger chez soi, sera la déprime. Alors on se sentira finalement soulagé d’avoir sous la main, auprès de soi, à portée de chagrin, une présence, une console de consolation… »

    Philippe de Villiers – Le jour d’après – Albin Michel éditeur

    Aimé par 1 personne

  12. badin26 dit :

    Le silence total de l’ensemble des organismes d’état censés encadrer les actions du gouvernement depuis l’arrivée de Macron me gêne (c’est un euphémisme) au plus haut point. Cela signifie qu’ils ne servent à rien. Vous citez le Conseil d’Etat, il y en a d’autres et – sauf erreur de ma part – je n’ai rien entendu de ces instances. Je n’aborderai pas les possibles malversations qui ont permis à cet individu de parvenir au pouvoir, elles ne sont pour l’instant pas avérées (et ne le seront sans doute jamais, en tout cas tant qu’il sera aux commandes). J’aurais tendance cependant à les comparer à celles qui ont été reprochées à Fillon. J’assiste comme tous les Français à une disparition totale des reproches et critiques qui faisaient la une de tous les média dans les années passées. Sans remonter à Mathusalem, au temps de de Gaulle – et pourtant la censure lui a été reprochée – les unes de Minute étaient « sanglantes »! Cette atonie générale me déconcerte. Est-elle due au vieillissement de la population, à une jeunesse qui se moque de tout, trop occupée à jouer sur internet, à la déconsidération générale de la classe politique? Je n’arrive pas à me faire une opinion. Mais ce qui est sûr, c’est que cette attitude laisse libre cours à une dérive autocratique du pouvoir qui nous emmène – sans doute contre notre gré – là où nous ne voulons pas aller. Et lorsque nous nous réveillerons, il sera trop tard, le système sera fermé.

    Aimé par 1 personne

    • Badin 26, oui bien sûr il y en a plein d’autres, c’est une démission collective des élites. Les énarques en prennent plein la gueule en ce moment (suppression de leur école et des grands corps). Ils n’avaient qu’à pas être si lâches pour la plupart d’entre eux. C’est le prix de la servilité.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Gribouille dit :

      « maximetandonnet dit :
      23 avril 2021 à 10:10

      Badin 26, oui bien sûr il y en a plein d’autres, c’est une démission collective des élites. Les énarques en prennent plein la gueule en ce moment (suppression de leur école et des grands corps). Ils n’avaient qu’à pas être si lâches pour la plupart d’entre eux. C’est le prix de la servilité.
      MT »

      Je pense que vous ne pouvez pas, d’un côté, regretter par exemple les interprétations osées du Conseil constitutionnel sur le principe de fraternité (affaire Herrou) et de l’autre souhaiter que les énarques des différents ministères développent leur côté anarchiste.

      Le bon sens suggère qu’au lieu de vouloir tout réformer (hier le régime présidentiel, aujourd’hui le rapport de force entre énarques et politiques), vous feriez mieux d’adapter votre action au cadre existant.

      Par exemple, et en restant dans le cadre existant, si vous ne vouliez pas un président favorable à l’immigration, à la repentance, à la fuite en avant vers l’UE quel qu’en soit le coût, et peu sensible aux questions de sécurité, vous auriez pu, en mai 2017, voter pour Mme Le Pen.

      Vous auriez ainsi obtenu un président ne risquant pas de vous contrarier sur ces sujets, et de plus ayant peu de chance d’obtenir une majorité à l’Assemblée.
      Dès lors, le pouvoir se serait de lui-même rééquilibré entre premier ministre et présidence, et le quinquennat se serait certainement mieux passé.

      J'aime

    • Gribouille, pourquoi voterais-je pour une dame, une héritière, dont je sais pertinemment sans le moindre doute possible qu’elle est aussi incapable que le petit clown actuel de présider la France et que son arrivée à l’Elysée ne ferait qu’accélérer la chute dans l’apocalypse, y compris sur la question migratoire?
      MT

      J'aime

    • Gribouille dit :

      Je vous en donne une raison possible dans mon commentaire : même si vous aviez raison sur son incapacité égale à celle de Macron, elle n’aurait pas eu de majorité à l’Assemblée…et l’Assemblée ne serait pas LREM.

      Vous nous dites que le symbole qu’elle représente fait qu’il y aurait eu opposition et désobéissance. C’est un argument qui demande à être examiné :
      – voulez-vous dire par là qu’il sera définitivement impossible d’appliquer une politique migratoire plus ferme parce que les organismes chargés de son application refuseront de l’appliquer ? Si c’est le cas, c’est vraiment très inquiétant.
      – ou voulez-vous dire par là que seul le niveau de fermeté que vous nous indiquerez est effectivement applicable ? C’est inquiétant aussi, comme plus haut, et d’autre part cela fait penser à un argument d’autorité.
      – enfin, l’opposition à Mme Le Pen en tant que symbole vient du fait…qu’on en fait un symbole. Mais vous concourrez, vous-même, à en faire un symbole (au lieu de la considérer comme une candidate à un instant donné, dans une situation donnée). Vous contribuez donc à créer les blocages que vous invoquez ensuite.

      J'aime

    • Gribouille, bien sûr qu’une politique plus ferme est possible en matière migratoire: depuis 2012, la majorité élue avec la complicité électorale du parti fondé par Jean-Marie le Pen a ouvert grands les vannes (doublement en 10 ans du flux d’immigration et triplement de la demande d’asile), à condition de s’en donner les moyens et de ne pas traiter le sujet par les provocations hystériques et les slogans qui ne font qu’aggraver les choses.
      MT

      J'aime

    • Gribouille dit :

      Hélas, cette autre politique n’a pas été menée non plus de 2007 à 2012, puisqu’on a au contraire prétendu appliquer la discrimination positive.

      C’est également au nom de la discrimination positive, légitimée à droite par M. Sarkozy, que l’on s’en prend à présent à votre école.

      M. Sarkozy ayant également passé outre au vote des Français par referendum de 2005 (ne souhaitiez-vous pas un recours plus fréquent au referendum ?), commencé le démantèlement d’EDF, fait une nouvelle réforme très mauvaise du secondaire, etc. il n’a pas été réélu.

      Le fait que la politique migratoire menée de 2007 à 2012, et par ailleurs lors des autres passages de la droite au pouvoir, est en fait dans la continuité de celle que vous critiquez (augmentation des flux aussi sous le beau parleur de Neuilly), montre bien que la ligne que vous défendez (pas d’alliance avec les méchants, tous suppôts de la bête immonde) conduit à l’échec.

      Sans doute est-ce parce qu’il n’y a pas de volonté réelle de traiter la question, entre autre par sensibilité à la question de l’Autre, dans la droite ligne des âneries soixante-huitardes.

      « Au fond des victoires d’Alexandre, on retrouve toujours Aristote », et au fond des défaites de Tandonnet, on retrouve toujours un slogan soixante-huitard.

      J'aime

  13. Berrier Etienne dit :

    Ce qui me frappe, c’est la facilité, la désinvolture avec lesquelles ce pouvoir nous enferme chez nous ou dans notre commune, et la douleur que semble leur procurer la moindre idée de contrôle aux frontières, la réticence dont ils font preuve pour y arriver.
    Plus que tous les discours néo-souverainistes, ceci me parait révéler la véritable nature, inchangée, du macronisme.
    Bien à vous, Etienne Berrier

    J'aime

  14. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous

    Maxime vous dîtes : « Quant au peuple, on ne l’a pas beaucoup vu et encore moins entendu. »
    Maxime, la psychose rend les gens bêtes et soumis. Il y aurait eu un cataclysme de grande ampleur ou une guerre mondiale, cela pourrait se comprendre, mais un virus dont la létalité mondiale est de 0.043% dont 0.15% en France et d’une manière générale ne représente en moyenne que 0.17% de décès dans les différents pays, cela tourne à l’absurde.
    Le système politico-médico-médiatique a choisi de traiter le problème de la Covid 19, par la peur et la terreur en montrant des cadavres, des cercueils et des services de réanimation.
    La Covid 19 est certes un problème de santé publique, il faut seulement le traiter comme tel, en dépistant les malades à commencer par les personnes à risques.
    Mais la secte politico-médiatique a préféré jouer sur la réaction émotionnelle face au virus, montrant en lui, non pas un problème qui devait être traité comme un autre, mais un monstre qui allait tous nous faire mourir réveillant chez les individus les peurs les plus profondes. La machine de la dictature de l’émotion était en marche et les médias jouent sur le « Vous allez tous crevez, vous irez tous en réa ».
    Les vrais tueurs de masse sont loin d’être la Covid 19, mais ils sont : la pollution, le tabac, la drogue, le sel, le sucre, l’alcool, les acides gras, qui font 80 mille morts en France chaque année. Hors Covid, nous avons en France 11500 décès par semaine.
    A l’ère d’Internet, ce remède est anachronique et nous fait faire un retour au XVIIIème siècle. Si l’on regarde les chiffres avec objectivité, on constate malheureusement que les pays qui ont choisi un confinement sévère affichent le plus grand taux de mortalité, (France, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Belgique).
    La France n’a pas voulu adopter un modèle efficace et respectueux des libertés, dépister, diagnostiquer, isoler, soigner. Les médecins qui ont voulu adopter ce principe furent décriés et traités de complotistes et de fascistes.
    La faible létalité du virus devrait nous faire agir avec détermination. Cette faible létalité du virus 0,15% de la population n’est pas le problème, c’était le risque d’engorgement des hôpitaux qui sans la COVID étaient déjà à saturation. Il fallait donc prendre des mesures fortes et spécifiques pour régler le problème.
    Un véritable totalitarisme sanitaire s’est mis en place. Des experts de plateaux télé, médecins show-biz, enfermés dans la logique de surenchère, des faux devins, ont tout intérêt à entretenir cette hystérie par un discours catastrophique et alarmiste, car la panique leur confère influence et notoriété. On sent qu’ils ont envie que la situation ne s’améliore pas car ils tomberaient dans l’oubli.
    Plus que le virus, survient la psychose, bien attisée par le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande qu’est la secte politico-médico-médiatique. La panique, la terreur et la peur n’ont jamais résolu les problèmes, au contraire elle les amplifie, et font apparaitre les plus bas instincts de l’homme, délation, lynchage, agressivité, la violence et surtout la crétinisation de masse. Par contre, elles permettent la soumission et l’asservissement d’un peuple. On a poussé les gens à la psychose collective, la mondialisation, les médias de masse avec des journaleux qui cherchent le « buzz, à chaque jour sa peur » avec des images de propagande digne de l’ère soviétique, la mondialisation de la psychose est née. Malheureusement les gens, ont perdu tout bon sens, toutes réflexions, ils sont formatées et réagissent sur l’émotionnel, gouvernements et peuple ont des réactions irrationnelles et inappropriées.
    L’émotion a fait perdre la raison et la lucidité. La presse ne parle pas des dommages collatéraux et des morts engendrés qui furent comptés « morts COVID ». Aux Etats-Unis, en France, en Italie, en Espagne, les centres anti-poisons furent submergés par des gens qui ont pris n’importe quels médicaments (surdosage vitamineD, antidépresseurs, narcotiques) ou désinfectants, certains s’arrosant le corps de gel hydro alcoolique, appliquant des tutos vus sur internet. Empoisonnements qui augmentèrent en France les admissions aux urgences (+ 19%). Les violences sur des personnels soignants, des voisins, gravement blessés, voir tués. Les violences conjugales et sur enfants qui ont augmentés de façon importante.
    La bêtise et la crétinerie ont envahi les consciences, les cerveaux.
    De ce fait on constate que le mimétisme a favorisé cette psychose : « Je vois les autres qui ont peur, donc j’ai peur » « De plus TF1, France2, BFM, LCI, Le monde etc : disent qu’on va tous crever donc j’ai peur ». C’est ce que l’on appelle « l’effet panique ». Il est bien connu que l’Homme face à l’inconnu a tendance à régler son comportement sur celui des autres. De plus les dirigeants ont joué à fond sur la culpabilité, « vous n’obéissez pas vous êtes un tueur en puissance, un assassin ».
    Ce gouvernement a infantilisé les français, les forçant à utiliser des Ausweis pour pouvoir sortir. Deux jours avant de traiter les français comme des enfants, les français ont voté, au point que personne n’a voulu annuler les élections municipales.
    Les dirigeants, le peuple vivent désormais dans un monde hygiéniste et prudentielle, ce qui nous rend faible et poltron. Nous cherchons à refouler la mort, mais elle fait partie de la vie.
    Ces mesures excessives de prudence résultent d’un orgueil de rester maître, à vouloir éradiquer la mort, une réalité aujourd’hui intolérable, et tant pis si cela doit mettre des économies et des pays à genoux.
    Le gouvernement à refuser et interdit les soins préventifs qui aurait éviter les hospitalisations. En agissant dès le départ, dès les premiers symptômes, oxygène, Ivermectine, Azithromycine, anticoagulants pour éviter l’embolie pulmonaire permettant ainsi de faire effondrer le taux de passage en réanimation.
    Pour exemple : Malgré la mauvaise presse internationale, le Sénégal poursuit son traitement à base d’hydroxychloroquine, associé à une autre molécule : l’azithromycine. Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann à Dakar et professeur titulaire de la chaire d’infectiologie de l’université Cheikh Anta Diop a dit je cite : « Il se trouve que je suis un scientifique, et le scientifique n’a pas d’états d’âme. Il se base sur des faits et prend ses responsabilités. En faisant mon travail je trouve des résultats éloquents et ils comptent davantage que les recommandations de l’OMS. Si le monde entier trouve un résultat et que moi je trouve autre chose et que c’est convaincant, je ne vais pas arrêter pour autant. » Ca c’est un vrai médecin fidèle au serment d’Hippocrate…

    J'aime

    • Dorine dit :

      Philippe, vous avez oublié que les médecins français ont les assurances sur le dos et qu’ils sont tenus d’observer les recommandations même idiotes de l’HAS.
      D’autre part, les mesures sanitaires sont là pour cacher la misère hospitalière où des lits d’hôpitaux ont continué à disparaître, où les doses de vaccins ne sont pas au RDV etc….
      Vous savez bien que ce gouvernement et surtout l’Elysée ne sont que communication. Le fond est inexistant. Il faut reconnaître que je n’aimerais pas être à leur place.
      Et arrêtez de penser que les français hors diplôme respecté et respectable aux yeux de quelques uns, sont des idiots. Il y a beaucoup de français englués dans des problèmes pratiques, financiers et autres et ils n’ont pas le temps de se préoccuper du virus et BFMTV : ils n’en voient que les conséquences sur leur vie.

      Aimé par 2 personnes

    • Philippe, le Sénégal nous fait la leçon et c’est très bien.
      MT

      J'aime

    • Philippe dit :

      Bonjour Dorine,

      Je ne dis pas pas et je n’ai jamais dit que les français hors diplôme sont des idiots.
      Je dis que la peur générée par les médias et le gouvernement enlève toute rationalité.
      Je parle de mimétisme du à la peur je dis:  » le mimétisme a favorisé cette psychose : « Je vois les autres qui ont peur, donc j’ai peur ». Et cela touche toutes les catégories socio-professionnelles sans exception.
      La peur et la terreur sont une arme redoutable de domination. Politiques et médias jouent 7/7 24/24 sur: « La soupe culpabilisante des moralisateurs tyranniques ». De plus beaucoup ont peur d’avoir peur d’être jugés si ils n’obéissent pas à cette dictature sanitaire. Il est bien connu que l’Homme face à l’inconnu a tendance à régler son comportement sur celui des autres. L’émotion a fait perdre la raison et la lucidité
      Vous savez je vois des gens sans diplômes qui font preuve de plus d’intelligence et de bon sens que des gens sur diplômés.
      S’il vous plaît ne transformez pas mes propos.

      J'aime

    • JEAN-LUC dit :

      Philippe, votre analyse résume bien ce totalitarisme sanitaire dont nous sommes victimes, j’y adhère à la virgule près.
      Isoler et traiter les malades, c’est de la médecine, confiner une population en bonne santé ne s’appuie sur aucune donnée scientifique.
      Les pays qui ont le plus confiné sont ceux qui affichent le plus de morts, et sont les pays occidentaux, dont les médecins mandarins et la plupart des structures décisionnelles de santé sont liées à l’industrie pharmaceutique.
      En Afrique où on a l’habitude de traiter le palu et l’onchocercose, avec l’hydroxychloroquine et l’ivermectine, le Covid 19 n’a pas provoqué l’hécatombe qui lui était prédite par nos brillants statisticiens. Au Niger les lits hospitaliers Covid sont désespérément vides.
      Chez nous, à nouvelle maladie, il fallait trouver une nouvelle molécule ou un nouveau vaccin pour faire du fric.
      Avec le vaccin c’est la rente perpétuelle assurée, vaccin variant, vaccin variant……
      Donc il ne fallait surtout pas traiter avec les médicaments qui avaient fait leur preuve jusqu’à maintenant dans les viroses respiratoires pour imposer le vaccin.

      À partir de là s’est élaboré et mis en place tout ce coronacircus géant, le plus grand scandale sanitaire de tous les temps, non par le nombre de morts, mais par les mesures totalitaires d’endoctrinement, de pensée unique, de privation des libertés les plus élémentaires, dont celles de soigner les gens, de circuler, de fermeture de l’économie avec des conséquences incalculables en terme de chômage et de misère à venir.

      Les institutions de contrôle de l’action du gouvernement n’ont pas fait leur travail, les partis et syndicats non plus à l’exception de rares individualités, la plupart des médias a accompagné le mouvement sans faire la moindre investigation. Impressionnant et scandaleux.

      Il faut reconnaître néanmoins que d’éminents professeurs de médecine, chirurgie, cancérologie, et des collectifs regroupant des milliers de médecins généralistes soignent et luttent quotidiennement pour faire reconnaître la validité des soins précoces qui avait été niée depuis le début de la pandémie, ils sauvent l’honneur de la médecine.

      Nous en sommes arrivés là à cause de dérives financières mafieuses, issues d’une certaine industrie et de ses commanditaires/actionnaires, qui a su au fil des années implanter ses réseaux et son influence dans les strates décisionnelles médicales, politiques et administratives des pays développés où il y a beaucoup d’argent à se faire.

      À force de brader notre souveraineté et indépendance pour jouer les valets et supplétifs des USA, Marianne est devenue marionnette et se fait arnaquer en permanence.

      Aimé par 1 personne

  15. Anonyme dit :

    NON,,,Maxime ,vous voulez QUOI ? la révolutions ,,,,mais les Français sont respectueux de nos lois , attendons les prochaines élections , vous avez oublier France- Info ,repaire des gauchistes ,quand au reste ,masque obligatoire ,partout ,pauvre France ,,,surtout pour les dettes ,qui va les payer ,sinon NOUS ? michel43

    J'aime

  16. C’est bien connu, le virus se couche à 19H! Pour nous récompenser de nos efforts, nous aurons droit en juin à ce qu’il soit repoussé à 20 h! Le voyez vous le couvre-feu à 23 H ou 22 h cet été pour éviter les rassemblements dehors ou sur la plage?

    Après ces considérations caustiques, discussion hier chez un ami face à la mer (rentrée à 18h 56, je précise) à l’heure de l’apéritif (avancée), ancien conseiller municipal d’une charmante bourgade sur la côte fleurie. Les conséquences économiques sur la côte sont déjà chiffrées du fait déjà que les casinos soient fermés, et ne rapportent plus d’argent à la commune. De l’ordre de plus de 800 000 euros. Il y a juste de quoi boucher dans les communes touristiques les nids de poule. Certains restaurateurs n’ouvriront pas pour mettre trois tables dehors et attendent de savoir si le couvre-feu sera levé cet été pour réouvrir cet été.

    Et on nous promet un été moins sympathique que celui de l’année dernière!

    Économiquement, nous allons droit dans le mur! Et je ne parle pas des conséquences sur la psyché!

    Et que dire de cette « propagande » pour inciter les Français de plus de 55 ans à se faire vacciner avec certains vaccins qui ont été présentés maladroitement par les médias et le gouvernement? Croyez vous que c’est à des « people yéyé comme Sheila » qui vont donner envie d’accepter l’Astra Zeneca et le Johnson and Johnson? Évidemment, la vaccination s’avère salvatrice pour l’immunité collective, mais c’est aux médecins « en présentiel » (j’adore l’expression) à en discuter avec leurs patients! J’ai ma date de rendez-vous en mai mais j’ai choisi mon vaccin. Je vous laisse deviner lequel. De charybde en scylla , ainsi va la France…

    J'aime

    • pabizou dit :

      Moi aussi j’ai choisi mon vaccin, j’ai éteint la télé, je ne lis plus les Pravda , j’ai jeté le masque qui ne sert pratiquement à rien sauf en cas de concentration en milieu clos mal ventilé, j’ai viré mon smartphone pour ne pas pouvoir télécharger les foutaises de l’UE et ses envies de contrôles tous azimut . Gros avantage, il n’y a d’autre effet secondaire que de faire le tri de l’info que je vais chercher ailleurs et aussi ça permet de regarder la lune et plus le doigt . Que chacun en fasse autant et les mondialistes auront du souci à se faire .

      J'aime

  17. Ping : Interrogations sur la limite des 10 km – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.