« Déconstruire notre propre histoire »

M. le président a déclaré à une chaîne de télévision américaine: « We have in a certain way to deconstruct our own history. » Comment analyser cette importante déclaration? Elle semble se rattacher à l’idéologie de la repentance: il faut passer notre histoire au peigne fin pour se repentir du mal que nous avons causé. Elle est dans la lignée d’interventions passées du chef de l’Etat en Algérie sur la colonisation française « crime contre l’humanité« . Elle s’inspire aussi de l’idéologie dominante sur les campus, les médias et voire le gouvernement américains dite du « cancel culture« . La société occidentale doit s’excuser en s’agenouillant des maux du passé, esclavagisme, racisme, colonialisme. Cette idéologie se traduit dans les faits par l’appel au déboulonnage des statues de Washington, Colbert ou Churchill et de toute personnalité suspectée de connivence avec un passé maudit. Elle se traduit aussi par la réécriture des œuvres littéraires à l’image du roman d’Agatha Christie « Les dix petits nègres rebaptisé « Ils étaient dix ». Plus profondément, ce courant se rattache aux idéologies de la table rase : déconstruire l’histoire pour produire un homme neuf, déraciné, débarrassé de sa culture et de la conscience de son identité, ainsi aisément manipulable, un principe qui fut à la source des systèmes totalitaires. Appliqué à la France actuelle, ce retour à la table rase qui s’exprime dans l’idée de déconstruire l’histoire est dans la continuité d’une logique de désintégration des fondements de la société: suspension de fait de la démocratie parlementaire, affaiblissement des collectivités locales par des coupes sombres, abattement des institutions (l’ENA pour la plus récente) puis déconstruction de l’histoire et dévalorisation de la langue française comme piliers de la communauté nationale. Et sur le champ de ruine d’une nation, engendrer l’amour et la sublimation de l’image du chef comme dans un gigantesque hologramme. Mais ce schéma comporte une faille: il suffit d’un rien pour que l’amour-allégeance d’un peuple recherché se transforme en rejet viscéral.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

57 commentaires pour « Déconstruire notre propre histoire »

  1. lehibou dit :

    Macron devrait lire l’ouvrage « Eloge du ver de terre » (éditions Flammarion, 2018) de Christophe Gatineau, où ce dernier exprime ces mots très simples et très justes :
    page 113:
    « On ne peut pas détacher un être de son groupe, un peuple de son passé, de son histoire et de sa culture. On appelle ça le bon sens paysan ».

    @Isabelle Mazan:
    Je crois que Macron fait plus que haïr la France. Son attitude vis-à-vis des Français n’est rien d’autre que du mépris.

    J'aime

  2. Pie vert dit :

    Bonsoir,
    Lentement vous commencez à comprendre qu’en 2017 un dictateur, avec toute l’idéologie totalitaire, a été installé au pouvoir en France.
    Cet homme est dangereux et il ne lâchera pas le pouvoir aisément, c’est une certitude. Peu lui importe l’avis du peuple qu’il méprise.
    Il a pris le pouvoir par un coup d’état mediatico-judiciaire, bien aidé par quelques réseaux douteux. Cet homme représente le pire, il gouverne afin d’affaiblir la France dans l’intérêt de puissances étrangères, sa gestion lamentable du Covid en est un bel exemple.

    Aimé par 2 personnes

  3. Gribouille dit :

    Monsieur Tandonnet,

    Il semble, à lire cet article :

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/la-reforme-annoncee-aggraveraitles-defauts-de-l-ena-20210421

    que la réforme annoncée de l’ENA soit manifestement stupide.

    Les énarques se retrouvent donc dans la position de l’arroseur arrosé, puisque pour cette fois ils sont cibles, et non co-auteurs (dans leur furie décentralisatrice et réductrice de tête) d’une réforme mal conçue.

    Comment vont-ils réagir ? Vont-ils faire grève, signer des pétitions ? Vont-ils venir rédiger des commentaires rageurs sous les billets de votre blog ?

    J'aime

    • Pheldge dit :

      merci pour le lien. Je relève dans l’article ; « Notre pays souffre assurément d’un excès de bureaucratie. Ce défaut est bien antérieur à l’ENA et tient à la place de l’État en France » peut -être, mais l’arrivée de l’ENA n’a rien amélioré, bien au contraire, en instituant en plus une super aristocratie de la fonction publique (d’où l’usage par certains du terme consanguinité, mal interprété par l’auteur )
      Plus loin « Quand je suis arrivé rue de Rivoli, il m’a fallu apprendre mon métier sur le tas. » ah bon ? alors, à quoi ont servi les 3 années d’école, dont apparemment 2 de stages ? si au moins il reconnaissait en avoir appris les bases … A quoi bon sert une école spécialisée dans la haute administration, si ses élèves doivent apprendre leur métier ensuite, « sur le tas ».
      Je suis désolé, ce n’est heureusement pas le cas pour les jeunes ingénieurs, qui s’ils n’ont pas la connaissance infuse, ont des bases suffisamment solides pour pouvoir s’adapter rapidement et être productifs et efficaces.

      J'aime

  4. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    La dernière semaine de mars, j’ai eu cette conversation avec deux jeunes enseignants qui pratiquent allègrement cette déconstruction, l’un est prof d’histoire et l’autre prof de philosophie. Les bras m’en sont tombés, j’ai eu le droit à la totale : le sale homme blanc, le colonisateur, Napoléon était la honte de notre histoire, De Gaulle, Churchill et autres. Une de mes amies, professeur de français de mère Kabyle et de père antillais, s’est faite traitée de « Fausse Noire » du fait qu’elle partageait mes idées. Et lorsque j’ai dit qu’il fallait réhabiliter notre histoire afin de retrouver notre fierté nationale, que j’en avais marre qu’on l’instrumentalise à des fins électoralistes, clientélistes, je fus traité de fasciste, de sympathisant d’extrême droite.
    Voilà l’Etat d’esprit des nouveaux enseignants, Force est de constater que le milieu scolaire et universitaire sont devenus une machine d’instrumentalisation de la pensée. L’école des crétins

    Aimé par 4 personnes

    • H. dit :

      Hélas, il y a longtemps que le ver est dans le fruit.

      J'aime

    • lehibou dit :

      D’après ces crétins de profs, Churchill et De Gaulle seraient la honte notre histoire?
      Personnellement, je pense au contraire qu’après la mort de Churchill, Adenauer et De Gaulle, l’Europe de l’Ouest a amorcé son déclin politique et idéologique. On ne s’en est pas tout de suite aperçu, mais aujourd’hui cela saute aux yeux.

      J'aime

  5. Ping : À la télévision américaine, l’ultime trahison d’Emmanuel Macron — MEMORABILIA – Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

  6. Gil dit :

    Bonjour

    Les français ont voulu à tout prix éviter lepen même au prix du déshonneur de leur nation et de leur culture. Ils auront la honte le déshonneur et probablement pire que lepen.
    Oui ça rappelle quelque chose mais le propre de l’histoire n’est il pas de se répéter. On ne peut pas effacer l’histoire.

    Aimé par 3 personnes

  7. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Par la présente, je fais d’une pierre deux coups, pour faire suite,

    Premièrement, à notre problème l’élocution, quand à l’expression de notre Démocratie.
    Serait-elle meilleure à la mode Française, Helvétiques ou autres ?
    Je ne commettrai pas l’erreur de répondre, en quelques lignes, à cette interrogation complexe. Mais, il me semble, que Twain, Tocqueville, Michellet, Saint-Simon et bien d’autres, ont déjà bien élucidé la question.

    NUL DROIT SANS DEVOIR !

    Et que peut-être, à l’heure actuelle, la veritable question n’est, donc, pas ;
    Qu’est-ce que j’ai à gagner ?
    Mais ; Que suis-je prêt à payer ?

    Deuxièmement, face au strabisme historique, quand à hypo. ou hypertrophie des uns et eso. ou exotropie des autres,
    entraînant (il est vrai) quelques désagréables déclarations, participants à la volonté de dénigrement  ;
    1° de nos fondements les plus profonds,
    2° de l’image de la Nation la plus lumineuse.
    Là encore, je ne peux que signaler ;
    Que cet handicap ne reste que l’expression d’un point de vue, et qu’il ne tient qu’à chacun de le rejoindre ou pas !

    L’Histoire de notre pays est jalonnée de moment,  renvoyant son peuple à un truc simple : Le choix.
    Une cérémonie sera célébrée vendredi en l’honneur de l’un de ceux qui l’on fait (le choix) pour devenir, l’un des discrets serviteurs de notre Liberté, non par son espoir, mais par son engagement.
    Ayons simplement le courage de nous en souvenir.

    Pour conclure, je laisse la parole à l’un de ses enfants.

       《 Ce vendredi ou que nous soyons, il faudra prendre le temps de se lever, honorer et faire communier notre esprit pour accompagner cet homme, ce marin, ce commando.
    Cette liberté que certains bafouent avec une non chalance, sans vergogne et en oubliant tout respect, ne savent pas qu’ils en jouissent grâce à ces hommes qui se sont battus avec courage et humilité. 
    Il ne faut pas oublier et surtout saluer ce que nous n’avons pas appris dans les livres d’histoires et sur nos bancs d’école que l’honneur et le courage appartiennent à ceux qui se battent dans l’arène le visage camouflé et les armes à la main.
    Merci à vous,
    Merci aux 177 « green beret ».  》
    United we conquer.
    M.

    Cordialement  …_

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      ce que je suis pret a payer ,,,? vous devez surement plaisanter ,Nous avons le record de taxes et impôts ,la mains toujours au porte feuille ,Record du Monde dans tout les domaines ,même nos dettes ,RECORD ,,,,STOP,,,,michel43

      J'aime

  8. Jean dit :

    Complètement en rapport avec votre article: https://www.youtube.com/watch?v=3wEHfMUmrKw
    Je note que sa bouge de plus en plus sur les média alternatifs. Les bannis des chaines « officielles » et de celles « dans le rang » s’y expriment de plus en plus.

    J'aime

  9. Annick Danjou dit :

    Il a un culot monstre, mais qui s’élève contre ce qu’il dit? Les LR ont-ils réagi d’une seule voix en le contredisant?Tout le monde continue sa route comme si de rien n’était. Les jeunes sont-ils d’accord avec lui? Une grand partie oui: blacklifematters et la cancel culture ajouté à la woke, pour eux c’est essentiel et de l’histoire ils n’en n’ont que faire. Avant on avait peur que les jeunes se révoltent comme en 68 ou comme les lycéens qui brûlaient les poubelles, mais maintenant, les poltiques les tiennent en laisse et ils ne s’en rendent pas compte, ils ont leur smartphone qui leur racontent l’histoire. Il parait que nos jeunes français sont moqués en Espagne où ils vont boire des coups car ils ne parlent pas l’anglais mais pourtant ils likent, tweetent, facebookent et macdoent, et tout le tintoin..

    Aimé par 3 personnes

  10. Zonzon dit :

    LA VIE DES NATIONS

    L’Algérie n’est plus la France. Après 130 ans d’occupation les Algériens peuvent rentrer au pays.

    J'aime

    • Anonyme dit :

      OUI,,,mais la France est tellement généreuse ,qu  » il préfère rester chez nous ?

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Si au moins celui qui vient de tuer une policière avait été renvoyée en temps voulu! Combien se cachent encore chez nous prêts à passer à l’action?
      C’est drôle au bout de quelques jours on n’en parle plus. Que sont devenues les s——- de Béziers? Vous le savez? Désolée je ne peux les qualifier autrement ce ne sont ni des femmes ni des filles, ni des mères, je ne veux pas être associée à ce genre inhumain !

      J'aime

  11. Stanislas dit :

    Une éventuelle déconstruction de l’histoire de cette pauvre France, ne sera pas que le fait d’une poignée de prostitués ou/et de psychotiques de haut niveau, à qui des millions d’individus ont laissé les clés des institutions, des télés, ……….et des tests en bonne santé, pour les ratatiner en beauté.
    Je ne vais pas refaire une histoire que tous connaissent pour expliquer comment se sont constitués les totalitarismes récents, avec l’aide d’une petite frange de la population qui finit par esquinter l’autre, au nom du devoir, de l’obéissance, de petits avantages ou privilèges…etc.
    Ne pas oublier non plus que les allumés au sommet de l’histoire ont toujours grillé leurs meilleurs soutiens. La paranoïa c’est toujours du 360°..
    Je ne parle pas de Marron qui, libéré de toute descendance, n’aura de compte à rendre à personne quand ce sera son heure de devenir un morceau de barbaque inerte de la même nature que la population qu’il méprise. Les futurs fusibles et autres petits soldats au service d’une poignée de tarés qui veulent devenir les plus riches du cimetière devraient y réfléchir, même en période de circulation nocturne de télévirus.

    Refaire ou réécrire l’histoire à l’époque où l’obsolescence programmée est inscrite dans le code de la consommation (article L 441-2 et L 454-6) ça devrait aller au pénal non ?

    Aimé par 4 personnes

  12. jddelaire dit :

    Pour déconstruire l’histoire de France, commençons par virer Jupiter et oublions le !

    Aimé par 2 personnes

  13. Gribouille dit :

    Il est possible que la repentance ait pour effet, voire pour but, de « déconstruire l’histoire pour produire un homme neuf, déraciné, débarrassé de sa culture et de la conscience de son identité ».

    Mais pourquoi supposer qu’elle serve à « sur le champ de ruine d’une nation, engendrer l’amour et la sublimation de l’image du chef comme dans un gigantesque hologramme » ?

    La repentance ne date pas de Macron, elle a pour origine Chirac en 1995 et a été pratiquée par tous ses successeurs.
    Il semble disproportionné de confondre la vanité de Macron avec un culte de la personnalité qui pourrait lui être rendu.

    Il s’agit sans doute plutôt, chez les différents dirigeants qui s’y sont prêtés, d’un mélange de conformité à l’air du temps, de manoeuvres politiciennes, et peut-être aussi parfois de l’idée que des citoyens ayant honte de leur pays seront plus portés à accepter de le laisser dissoudre dans l’UE, et dans l’immigration « raisonnable ».

    J'aime

    • Pheldge dit :

      n’oublions pas que la boîte de pandore fut ouverte par Giscard, et que ses successeurs n’ont pas pu ou pas su la refermer, parce que c’était trop tard !

      J'aime

  14. Freddie dit :

    Les Français ont le culte de l’Etat. Ça prend des formes diverses, du goût rassurant pour la collectivisation des risques (santé, vieillesse), en passant par l’assistanat et en allant jusqu’à la conviction chez une bonne partie de l’élite que servir la France, c’est servir l’Etat. Parfois, ça a de bons côtés. Mais on court également le risque de voir des élus se prendre pour le pays et imaginer qu’ils peuvent en faire ce qu’ils veulent. Macron se prend pour la France et croit qu’il possède son histoire. On ne peut pas lui jeter entièrement la pierre, même si le personnage est infect. Chaque Français qui participe de cette culture étatiste s’expose à se retrouver un jour avec un chef de cet acabit.

    Aimé par 2 personnes

    • Christophe dit :

      « Ne croyez pas que l’État soit la solution:il est le problème »
      Ronald Reagan 40ième président des États-Unis.

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Freddie « le culte de l’Etat » : oui le culte de dieu a été escamoté et remplacé par le culte de l’Etat servi par les nouveaux gardiens du temple de la laïcité. Je préférais dieu, il était plus discret et aussi moins vorace, du moins, dans sa version chrétienne.

      J'aime

  15. cgn002 dit :

    Chaque humain, chaque culture, chaque nation, chaque civilisation , le genre humain, la vie, l univets sont des constructions.
    A notre époque nous avons des individus qui se permettent de croire que la réalité du monde n’est juste que la représentation de leur referentiel personnel au moment où ils parlent.
    Déni total de ce qui les a amenés à la situation du moment.
    Phénomène psi d autant plus remarquable que ces personnages se sentent arrivés.
    D ailleurs à l école, comme ils ingurgitaient fort bien les enseignements, on leur a inlassablemrnt dit qu ils étaient les meilleurs. Comment voulez vous qu ils se remettent en question, ils seront considèrent définitivement comme les meilleurs élèves , mais ne seront jamais capables de disposer d un esprit critique sur ceux qui les ont formatés (enseignants, oligarchie etc) sachant qu ils sont du côté de la « Force ».
    Inutile de rappeler, mais c est incontournable , que partout où il y a de l  » humain il n existe pas de construction sans correction.
    L,’erreur est une composante incontournable de l’apprentissage.
    Tout le monde devrait en avoir l intuition.
    Les études du cerveau montrent de la façon la plus scientifique (il n y en a pas plusieurs d ailleurs),

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      que la conscience (l intelligence,) n est jamais que le résultat de plusieurs possibilités, ce qui en ressort n étant que la solution qui se montre la plus cohérente.
      Quand la conscience (ou l inconscient qui produit d ailleurs un travail inimaginable…) vous a mis sur une fausse route (par confrontation avec la realite), un esprit normal détecte l erreur, l analyse , et décide normalement de changer son référentiel (cad est capable de se remettre en question).
      Cette boucle de l intelligence fonctionne différemment selon que vous êtes un accumulateur répétiteur des informations cumulées dans votre référentiel, ou alors que vous analysiez en permanence la validité de votre raisonnement (plus ou moins efficient), et surtout , et là est le problème, la validité de votre référentiel.
      Le pouvoir (mais pas que) semble anesthésiesr cette fonction, d autant plus qu elle présentait une carence originelle…
      Ignorer comment se construit une nation, une culture, une civilisation) ou ignorer ce que vous êtes, relève de l adhésion à la philosophie (à la finalité) du Neant.

      J'aime

  16. Isabelle Mazan dit :

    Ce type hait la France, il l’a assez prouvé.

    Aimé par 7 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.