Réflexion sur le remplacement de l’ENA par l’ISP

Réaction entendue partout: simple opération de communication politicienne qui ne change pas grand chose. C’est une erreur. Le symbole compte. Dans le remplacement de l’ENA (école nationale d’administration) par l’ISP (institut du service public), toute une idéologie est à l’oeuvre. L’école disparaît donc, remplacée par un institut. Le mot école implique un enseignement, un apprentissage. Or, notre époque si bien, incarnée par le président Jupiter, se distingue par son mépris de la connaissance et de l’intelligence, comme le souligne le saccage de l’éducation nationale et des enseignements de l’histoire, du français et des sciences. Elle rêve secrètement de construire un homme acéphale, inculte et soumis à toutes les influences. Exit le terme école. Quant au mot national, le mal absolu aux yeux de dirigeants post frontières et post nationaux, il fallait évidemment qu’il disparaisse. Enfin administration signifie ordre, autorité, organisation, et cela déplaît évidemment aux chantres du chaos moral sur lequel s’enracine leur délire narcissique. Les noms, les mots ont une valeur. Remplacer l’ENA par l’ISP, changer un nom pour couvrir les échecs et l’impuissance, cela n’a rien d’anodin. Le message qui est derrière est celui de la dévalorisation du service de l’Etat et du mépris de ses serviteurs. Je souhaite de tout cœur que ce travail de sagouin se paye un jour et chèrement. Que les jaloux et les imbéciles se réjouissent de la disparition annoncée de l’ENA est finalement assez conforme à la nature humaine. Que ceux qui doivent en grande partie leur carrière à cette école en soient les destructeurs ou se frottent les mains est autre chose: un truc de salauds, au sens ou l’entendait Jean-Paul Sartre.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Réflexion sur le remplacement de l’ENA par l’ISP

  1. Robert Payan dit :

    Formé à l’EHSP, après une préparation commune à celle de l’ENA, je ne partage pas tout à fait ce point de vue. La différence entre école et institut ne paraît pas négative : le mot Institut est plus large. De même la notion de Service Public est beaucoup plus riche, humainement et historiquement, surtout en France, que celle, étriquée, rigide, d’administration. Au-delà des mots tout dépendra de l’élargissement de la base sociale du recrutement et du contenu des formations.

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    FROMAGE ET DESSERT

    Les énarques, c’est quelque chose. Mais il y a aussi ceux qui sortent du doublon HEC-ESSEC. Ceux-là se destinent au commerce, activité lucrative que beaucoup de gens de peu, hélas, assimilent à la friponnerie.

    Certains énarques, avant de se lancer dans le sacerdoce de la gestion étatique, se rodent aux « études commerciales ».
    Ce sont les meilleurs, doublement titrés. Au sommet de l’État ils percutent ! Bien plus précieux que les Normaliens -Énarques qui sont juste bon à faire des phrases.
    Il y eut aussi des X-Énarques mais qui ont disparu pour des raisons sur lesquelles on ne s’appesantira pas.

    Le premier de nos princes Souhmis était un XENA, le dernier un simple Énarque mais nous en eûmes un, le plus lumineux, qui était HEC-Énarque. Il était aussi mauvais commerçant que politicien.
    On notera, sans intention de charger la barque, que le plus malin de tous, était titulaire d’aucun de ses titres mirobolants, c’était un simple avocat, pas grand chose en somme …

    J’ai connu d’excellents français qui n’avaient que le certif en poche … le certif façon troisième, quatrième République.

    Aimé par 1 personne

    • Zonzon dit :

      lire « ces » titres mirobolants

      J'aime

    • Citoyen dit :

      « le plus lumineux, qui était HEC-Énarque » …. N’avait qu’un pédalo et un scooter comme moyen de locomotion, Zonzon … Ce qui ne présage rien de bon quant au résultat ….

      J'aime

  3. Zonzon dit :

    Merci, merci Coucou (10 avril 7h25) pour ce double plaisir, de nous avoir évoqué Baudelaire et d’avoir montré jusqu’où on roulerait si étaient adoptées les folles mesures avancées durant le règne du dernier prince Souhmis.

    Aimé par 1 personne

  4. cyril dit :

    L’ENA, une école prestigieuse qui est supprimée, cela me déçoit, je suis entièrement d’accord pour l’anonymat des concours et un très bon niveau en culture générale. Sauf que depuis des années tout « se professionnalise » et la part de culture générale, histoire, diminue fortement dans de très nombreux concours

    J'aime

  5. cgn002 dit :

    A mon avis, on reste effectivement dans le cosmétique, afin de cacher une réalité bien plus en détresse que celle de l image.
    Ce qui révolte les français, ce n est pas le nom ou les personnes qui font l ENA, mais le principe de monopole (ou de corporation) qu elle génére. Une école qui décréte par un diplome toujours discutable, les individus à qui on confiera les clés de la haute administration , bien trop jeunes, et sans s’assurer de leur valeur réelle sur le terrain. Bref un principe monarchique où le mérite et l efficacité ne sont plus des valeurs essentielles.
    Ne reste que l obédience à la hiérarchie en place à qui il sera difficile de s opposer.
    Principe de base du retour d assenceur…et d obéissance administrative (principe officiel strict)
    Associez cet esprit de monopole (de priviliges) à une gestion étatique dans laquelle le résultat n est pas une contrainte, (surtout financierement) et vous obtenez exactement ce qui nous arrive et qui ne cessera sûrement pas, en se satisfaisant de faire illusion sur le nom et les ratios (ridicules quotas) sur les origines sociales.

    J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Donc, les nouveaux dinosaures ne sont pas près de disparaître ! A moins d’un cataclysime planétaire !

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Les hommes oscillent entre leur intelligence et leurs instincts d animal dominant.
      Certains combinent les deux…
      Hélas les nouveaux politiciens ont oublié que l humanité ce n est pas l accumulation de dinosaures ego centres…et que le plus fort ne considère l autre que comme une proie…ou un conçurent…
      L art de la communication est de montrer qu il n y a pas débat entre l intelligence et ses instincts plus ou moins inconscients…
      Eux seuls sont convaincus de leur supercherie, et hélas le peuple pense que la vie se construit aussi sur l art du mensonge…
      Tout en oubliant la bien sordide finalité de tous ces non dits…

      J'aime

  6. patricecharoulet dit :

    JEAN VIARD , MACRON , L’ENA

    A la radio, ce dimanche matin, j’entends Catherine Nay raconter ceci :
    Au moment des gilets jaunes, le sociologue Jean Viard (candidat malheureux à la députation), aurait dit à Catherine Nay avoir déclaré à Macron : « Il vaut mieux décapiter l’ENA que de laisser décapiter le roi. » Voilà pourquoi votre fille est muette.

    P.-S. Soixante millions de Français pensent du mal des énarques. Je ne suis pas de ce nombre. J’aurais été infichu d’y être admis, même au dernier rang. Mais je suis le moins envieux des hommes.

    Aimé par 1 personne

    • Michèle MacHenin dit :

      Salut Patrice,
      Ne pas envier les autres est une magnifique vertu. Il vaut mieux être soi, soi-même que de vouloir faire comme l’autre, qui du reste, n’a pas les mêmes capacités… Patrice, on est poète, philosophe, de nature naissante. Je voulais dire innée. Aucun de vos mots ne m’a échappé, parce que chacun évoque une vérité « humaine » (pardon à Maxime, même si c’est un peu hors sujet… eu égard au futur « monarque » ou « président de la République » laïc par obéissance mais indifférente aux belles énergies cosmiques qui, finalement, sont les seules vraies puissances… pas vraiment pour laisser tout faire… mais comprendre l’inutilité d’obséquieuses manières que les siècles passés nous ont appris, à ne même pas pouvoir s’en débarrasser, sinon aller discrètement voir un psychanalyste… Merci Freud, Lacan, et compagnie… je n’ai jamais adhéré à l’aide de ce genre d’analyse, en m’auto-analysant secrètement, par rapport à mes souffrances et à mes manques, sans jamais aucune convoitise. Il y a un fameux proverbe qui dit à peu près cela : « Il faut savoir balayer devant sa porte ! ». Ce que devraient faire aussi beaucoup de nos frères, soeurs, cousins, parents, dirigeants ou autres personnes qui se croient supérieurs. Supérieurs à quoi, face au destin et à ce que l’on nomme en sanskrit (langage de l’Inde qui n’est plus un exemple, mais un partage) le Karma Collectif (Pierre Teillard de Chardin avait compris ça également) !… (prochaine méditation).
      Bonne nuit et bonne semaine prochaine.
      MMM

      Aimé par 1 personne

    • Pierre-Jean dit :

      @Michèle MacHenin,
      Ron … Ron … Ron … bonne nuit les petits . . . Ron … Ron …

      J'aime

  7. Pheldge dit :

    Il y a un ras le bol des élites, que les énarques incarnent à merveille. Supprimer l’ENA reste un geste symbolique fort, mais vain, s’il n’est pas suivi d’une réforme de la Haute fonction publique. J’ai suffisamment commenté le dernier billet, je ne vais pas me répéter – MT sera soulagé, je n’en doute pas 😉 –

    J'aime

  8. Dorine dit :

    Mr Tandonnet, en changeant les mots, on change le sens des choses. Peut-être pourriez-vous m’expliquer pourquoi le 14 juillet qui célébrait autrefois la Nation est devenu la fête de l’armée. On aurait pu en faire la fête de la République nouvelle manière (sans française comme adjectif), la fête des français, un rappel de l’histoire de France etc….Je comprends que nos politiques n’aient plus envie de fêter le carnage de la Terreur….Mais il n’y a plus rien de français dans le 14 juillet.
    Habitant un comté qui est resté longtemps indépendant, j’ai l’impression que de plus en plus, on m’ôte l’envie du jacobinisme et du parisianisme élyséen. Cela finit par me donner des boutons !

    Aimé par 1 personne

  9. Sganarelle dit :

    Monsieur Tandonnet rappelez vous que :
    «  la république n’a pas besoin de savants »
    Tout est dit.

    J'aime

  10. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Vous dîtes : « Le message qui est derrière est celui de la dévalorisation du service de l’Etat et du mépris de ses serviteurs. » Vous ne croyez pas si bien dire.
    Tous les maires de France ont reçu, vendredi, un message du gouvernement concernant les élections régionales et départementales, via les préfets.
    Les maires doivent donner une réponse d’ici lundi midi. En fait ce gouvernement d’irresponsables qui n’assume rien, demandent au maire de certifier qu’ils peuvent organiser des élections, sans qu’il y ait menace de contagions à la COVID. Qu’en fait si contagion il y a, seuls les maires devront rendre des comptes. Donc, on ne leur donne aucune solutions, aucunes directives, c’est « démerdez-vous » Même l’éminent conseil scientifique dans sa lâcheté ne donne aucune directives.
    J’ai vu le courrier, c’est impressionnant, en gros, nous, gouvernement nous ne sommes coupable de rien, responsable de rien, vous serez les seuls responsables, bien sûr les préfets se couvrent aussi.
    Les maires ont vous donne de moins en moins de pouvoir et de moyens, mais si quelque chose tourne au vinaigre, tout sera de votre faute.

    Pour en revenir à votre écrit, il est évident que le mot national, c’est fasciste, comme le mot patriote.
    On veut des « béni oui oui », la médiocrité et la bêtise sont devenues la règle d’or.
    Notre fossoyeur Macron et ses godillots continuent leur travail de sape. Détruire, éliminer pour faire un nouveau monde de crétinerie, d’uniformité, où toute personne qui ira à contre-courant sera lynchée sur la place publique, traité de complotiste et de fasciste.

    Aimé par 2 personnes

    • Michèle MacHenin dit :

      Bonjour Philippe,
      Donc, le gouvernement se désolidadirise totalement de ses responsabilités. My God, quelle hypocrisie ! Quelle gouardise ! Quelle manque de solidarité. Les pauvres petits maires de communes « seront responsables » s’il y a une quelconque contagion…. tout dépend où… tout dépend comment ! A cause de qui « tout en haut de la pyramidale contagion ». Tout prend l’ampleur d’un vertige humain catastrophique, qui devrait faire revenir Nostradamus, qui réintégrerait illico presto son bel observatoire d’Aix-en-Provence, pour questionner les étoiles pour notre futur proche !!!

      J'aime

  11. charles902 dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet,

    J’avais effectivement pensé que ce changement de nom avait peu d’importance, à condition de respecter la sélection d’entrée.

    Mais à la réflexion, et à la lecture de vos argumentaires, vous avez raison. Il ne s’agit pas seulement d’une querelle de chapelle, du remplacement d’une école nationale par un Institut à l’identique. Il s’agit d’une voie royale aux clientélisme, copinage et autres soumissions à de nouvelles philosophies suicidaires pour notre Etat.

    Il s’agit donc soit de crétins qui font passer leur gesticulation pour de l’action réfléchie, soit d’une volonté de rabaisser l’Etat par un désordre orchestré et alors c’est une traitrise, déguisée en imbécilité.

    Quand on laisse une digue se fracturer, par mauvaise maintenance ou travail de sape, il y a de grandes chances qu’elle ne finisse par s’éventrer, entrainant la destruction de tout ce qui est en aval, et souvent aussi des responsables de la catastrophe, ce qui finalement n’est que justice.

    il va falloir se mettre à rameuter le ban et l’arrière ban pour les prochaines élections.

    Aimé par 1 personne

  12. Anonyme dit :

    Comme vous le dites, c’est un symbole de communication supplémentaire de la part d’un exécutif qui ne sait guère être autre part que dans la salade de mots.
    Je ne fais pas partie des gens qui tirent par idéologie sur l’ENA.
    Par contre, alors que la France et tous (je dis bien tous) ses constituants devraient construire le pays ce sont, au final, les énarques qui le construisent dans toute la dimension de son « horreur administrative » et son mille feuille organisationnel totalement opaque.
    Au final, l’ENA et sa culture ont échappé à tout contrôle citoyen hélas.

    Aimé par 1 personne

  13. Doran dit :

    Jupiteux vient de décider la suppression de l’ENA . La plupart s’accorde à dire que c’est encore une mesure démagogique, conforme d’ailleurs à tout ce que fait ce personnage ! On donne aux chiens un os pour détourner leur attention et se disculper de ses propres turpitudes .

    Je pourfends suffisamment la haute administration , son incompétence, son irresponsabilité, et son ultra conformisme , pour me permettre, aujourd’hui de commenter cette décision imbécile aux conséquences probablement préjudiciables à l’intérêt du pays . Bien sûr, j’ai vitupéré souvent « encore un énarque !!!, mais entre une exaspération et une condamnation, il y a un grand pas à franchir.

    Tout d’abord, déclarons que je n’ai aucun conflit d’intérêt avec l’ENA et ses anciens ! J’ai quelques amis très chers qui en sont sortis et je fais parfaitement la différence entre leur personne et leurs fonctions successives qui s’exerçaient le plus souvent dans un cadre strict .

    Après cet aparté , venons en au cœur du sujet: celui de l’organisation de ‘Etat et de ses administrations . La gestion désastreuse de la pandémie a montré à quel point le malaise était profond : incompétence, désorganisation, absence de réaction et de réactivité , irresponsabilité, déni de réalité.. Mais en fait , c’est l’ensemble des structures administratives qui sont atteintes : Education Nationale – Sécurité – Finances publiques – Justice- Santé … Nous sommes là dans les domaines régaliens . Le cœur de l’Etat.

    Il y a ,bien entendu, des critiques directes à faire:
    Le statut de la Fonction publique avec toutes ses conséquences sclérose et rigidités
    Le défaut d’évaluation des performances
    Les inadaptations aux changements
    L’absence de fluidité entre les différentes administrations : comme nous le disons, « ça fonctionne en silos  » d’où l’incapacité à travailler en projet multidisciplinaire .
    L’ignorance quasi totale du fonctionnement terre à terre du monde « extra bureaucratique  » c’est à dire du monde de tous les jours : qu’est qu’une échéance de fin de mois? qu’est ce qu’un fournisseur, un client ,? comment fonctionne une ferme ( petite ou grande), une entreprise, les aléas de la concurrence, les aléas monétaires …. Mais aussi, qu’est ce que « les urgences  » dans un hôpital , qu’est ce qu’un ou une aide soignant (e).

    Mais par delà toutes ces critiques, les administrations sont aux ordres des politiques . Je ne suis pas le seul à penser que c’est la vision politique qui conditionne le fonctionnement de l’Etat et le futur de la Nation . Or que voyons nous depuis Giscard, une succession de gouvernants politiques sans aucune stratégie , sans vision géopolitique, sans aucun souci de maintenir l’outil administratif performant, moins coûteux , à l’écoute des grandes révolutions technologiques . Mais toujours démagogiques et avides de servir de nouvelles clientèles électorales .

    Les rapports de la Cour des comptes soulignant toutes les incohérences, les contreperformances, les gaspillages, les pillages des finances publiques sont restées lettres mortes . Ce qui a pris le dessus , sans la moindre imagination, a été la vision comptable d’où les absurdités découvertes au fil des jours depuis 14 mois. Vision comptable qui s’associe sans la moindre incompatibilité  » ça ne coûte rien c’est l’Etat qui paye  »

    Une suggestion dans la formation des « jeunes fonctionnaires » : ex ENA- Ecole des impôts – Magistrature ….Un tronc commun une année soit 4 trimestres , chaque trimestre réservé à l’apprentissage de la France d’en bas ( pme – hôpital – ferme- voierie – …) avec évaluation , notation ( note éliminatoire ) – des stages de terrains aux mêmes conditions que les salariés de l’entité ..

    Les médias mainstream et tout ce que la France possède de courtisans, ne va pas tarir d’éloges sur la trouvaille dérivative de Jupiteux sans voir qu’une fois encore il essaie de berner le pays . Tragique, pitoyable , dérisoire ! L’ENA en fait les frais aujourd’hui .. demain à qui le tour ? A priori , tout ce qui permettra la diversité non pas par le mérite mais par le faciès …. tout ce qqu’il touche se transforme en plomb .
    Nb Eric Zemmour sur Cnews a été très bien en soulignant le médiocre coup médiatique et le parfait alignement de Jupiteux sur l’idéologie du jour :abaissement des connaissances, nivellement par le bas pour faire une place aux minorités allogènes , aucune vision stratégique excepté la volonté de détruire le cadre national . Encore un écran de fumée !

    Aimé par 2 personnes

    • Michèle MacHenin dit :

      Hou lalala ! ça c’est clair comme l’eau de la source qui coule de ma plus haute montagne, qui cache encore une plus haute montagne, où chacun devrait aller voir ce qui se cache derrière ces plus hautes montagnes !!! (mémoire d’un proverbe japonais, transformé à ma guise)… Merci Maxime Tandonnet et merci Doran
      Cordialement
      MMM

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » A priori , tout ce qui permettra la diversité non pas par le mérite mais par le faciès …. tout ce qu’il touche se transforme en plomb .  »
      C’est bien ce qui est le plus à craindre dans l’action du nuisible de service, Doran …
      La mise en œuvre de son projet de destruction du pays.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Si un dogmatisme en remplace un autre, on ne règle rien , bien au contraire , on rajoute du chaos au chaos…

      J'aime

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Avis entièrement partagé. Le nivellement par le bas est le meilleur moyen de maintenir la population dans l’ignorance, la bêtise et la dépendance.
    Les mots en un sens, c’est vrai et c’est sans doute pourquoi, hier et encore ce matin, E. Macron se vante via les médias et les réseaux sociaux de « produire » en 2021, 250 millions de doses de vaccin pour la France et l’Europe alors qu’il ne s’agit que de « flaconnage »…On se console comme on peut en travestissant la vérité et en se comportant comme un illusionniste.
    De même, et toujours dans la même communication, le chef de l’Etat affirme que « la France a tenu ses engagements » alors que le 1er ministre affirmait en décembre dernier lors de son exposé sur la stratégie nationale de vaccination que 15 millions de Français seraient vaccinés d’ici le mois de mars 2021….nous en sommes à ce jour à 10 millions de Français qui ont reçu une dose et à 3,3 millions ayant reçu les deux doses. Toujours les mêmes ganaches et bonimenteurs.
    Sans doute comptent-ils sur la faiblesse de la mémoire des Français pour enjamber la prochaine campagne électorale en vue de la présidentielle de 2022. Espérons que quelques personnages politiques, puisque les médias mainstream et courtisans en sont incapables, les ramènent sèchement à la triste réalité et au réel bilan de cette équipe d’incompétents et d’affabulateurs. Pas besoin pour cela de longues heures de logorrhées et de diatribes.
    Une seule page avec quelques chiffres incontestables suffiront à les ramener là où ils finiront : dans la poubelle de l’Histoire de France.

    Aimé par 1 personne

  15. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    Il y a 200 ans naissait Charles Baudelaire.

    Cet anniversaire résonne d’une manière particulière aujourd’hui, au moment où nous nous battons contre l’instrumentalisation de la langue française à des fins idéologiques.
    L’absurdité de la chose s’exprime de manière plus probante par l’exemple.

    Alors nous dédions ce qui suit à tous ceux qui aiment la langue française, sa musicalité, sa sonorité, sa fluidité…

    À tous ceux qui ont aimé, et aiment encore, découvrir, lire et relire, réciter les plus belles œuvres de notre patrimoine culturel, qui ont fait le rayonnement de la France dans le monde entier.
    Voici la magnifique métaphore du poète écrite par Charles Baudelaire, convertie en écriture « inclusive ».

    La version lue est à découvrir pour vous rendre compte de l’étendue du désastre si nous laissons se diffuser l’écriture dite « inclusive »… Cliquez ci-dessous pour écouter l’enregistrement audio :

    L’•La albatros

    Souvent, pour s’amuser, les femmes•hommes d’équipage
    Prennent des albatros, vastes oise.aux.lles des mers,
    Qui suivent, indolent•e•s compagn•es•ons de voyage,
    Le navire glissant sur les gouffres amers.

    A peine les ont-ils•elles déposé•e•s sur les planches,
    Que ces rois•reines de l’azur, maladroit•e•s et honteu•ses•x,
    Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
    Comme des avirons traîner à côté d’eux•elles.

    Ce•tte voyageu•r•se ailé•e, comme il•elle est gauche et veule !
    Lui•Elle, naguère si be•au•lle, qu’il•elle est comique et laid•e !
    L’un•e agace son bec avec un brûle-gueule,
    L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

    Le•a Poète•sse est semblable au•à la prince•sse des nuées
    Qui hante la tempête et se rit de l’arch•er•ère ;
    Exilé•e sur le sol au milieu des huées,
    Ses ailes de géant•e l’empêchent de marcher.

    https://soseducation.org/actualites-mobilisations/200-ans-naissait-charles-baudelaire

    Aimé par 1 personne

    • Dorine dit :

      Coucou, c’est désolant. Ce qui est beau chez Baudelaire, c’est justement son sens du rythme et son pouvoir évocateur d’images.

      Aimé par 2 personnes

  16. Ping : Réflexion sur le remplacement de l’ENA par l’ISP – Qui m'aime me suive…

  17. Annick Danjou dit :

    Maxime vous avez parfaitement raison et on ressent votre colère justifiée en lisant vos lignes. Bien sûr que c’est voulu, tout aligner…on en aura vu avec lui!

    Aimé par 1 personne

  18. patricecharoulet dit :

    La haine des énarques est partagées depuis des années par des millions de Français, en particulier par tous ceux qui , sans niveau, ont eu un mal fou à décrocher le bac, grâce aux épreuves de rattrapage, puis qui n’ont jamais pu entrer en deuxième année de fac. C’est la fable : Personne n’est supérieur à personne. Je parlais un jour d’un major d l’ENA; On m’a répondu : « C’est un con. » Vite dit !

    J'aime

    • Zonzon dit :

      Bonjour, cher Patrice Charoulet,
      On vous a dit : c’est un con ! Ça ne m’étonne pas !

      J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      Oh ! Patrice, vous aussi, combien vous me faites plaisir. J’ai septante huit ans (en lettres, ça fait moins vieille…). J’ai eu le Certificat d’Etudes en 1957 (quelle aubaine, j’avais toujorus 20/20 en rédac…). J’ai raté mon CAP d’aide-comptable (petitement), parce que cela n’était pas ma voie (imposée par la matriarche).En 1960 je suis Secrétaire d’un Docteur en Droit et spécialiste (déjà !!!) du Commerce Extérieur. Grâce à ce premier patron, respectueux, intelligent, et à sa traductrice avec qui nous avions le temps de traduire ensemble des courriers venant du monde entier, ce qui me donnait indirectement des leçons d’italien, anglais, allemand, qui me sont restées dans la tête, mais sans approfondissement. Dans le Cabinet de mon premier boss, qui n’était pas Président de la République, j’ai abordé mon chemin de vie d’une manière très concrète, voyez-vous. Donc c’était l’Ecole au bureau !!
      Lorsque vers 1963/64 je crois me souvenir, il fut le principal responsable du jumelage de la Ville de Lyon avec Khel-am-Rhein et j’avais été invitée à l’Opéra de Lyon, pour le spectacle grandiose de Carmina Burana de Karl Horff ! Début de « mon chemin lyrique » tellement c’était beau ! Mais il faisait peut-être de la politique sans que je ne m’en rendisse compte. Je me souviens qu’il était membre du Rotary Club de Lyon (ancienne capitale Lugdunum), c’est tout.
      Je suis une femme éveillée, sensible à tout et toujours prête à apprendre d’autrui. Parce que, au bout du « conte », sans autrui on peut n’être que « rien » !!!
      Ce qui me confirme combien j’ai besoin, par l’intermédiaire de Maxime, de vous tous, de vos réflexions, pour continuer le chemin… Ainsi je vous adresse un grand merci sincère.
      MMM

      Aimé par 1 personne

  19. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    « Demain, comme par le passé, la flamme sacré de la nation renaîtra », en êtes vous si sûr? MT

    De quoi suis je sûr ? De rien !
    Je ne suis pas sûr,  que le temps ou les circonstances me laisseront voir la suite de l’histoire.

    Je ne suis pas sûr, qu’une annonce (et j’en suis désolé croyez-moi) à la mode « Mme. Irma « , puisse interférer sur notre devenir commun.

    Je ne suis pas sûr, de l’état d’esprit qui anime une majorité de mes compatriotes.

    Je ne suis pas sûr, de la solidité de la carlingue de notre galère commune.

    Mais, je suis sûr d’une chose.
    Je suis sûr de votre réponse, à la question qui suit.

    Auriez vous poser la même question à votre référent ?

    Rien n’était sûr et pourtant il l’a fait !
    Cest comme ça, la vie.
    Il y a :
    Ceux qui doute et ont toujours une excuse *Pour ne pas *
    Ceux qui croient et qui aiment et ont toujours un prétexte * Pour *.

    Vaste débat …_

    Mais aujourd’hui, c’est samedi,
    Et comme vous le savez,
    Le samedi c’est poésie.

    La vie n’a pas d’âge.
    La vraie jeunesse ne s’use pas
    On a beau appeler souvenir,
    On a beau dire qu’elle disparaît,
    On a beau dire et vouloir dire que tout s’en va,
    Tout ce qui est vrai reste là.

    Jacques Prévert
    La vie n’a pas d’âge.

    Cordialement.

    J'aime

    • Michèle MacHenin dit :

      @ Raymond, bien sûr que non la « vie n’a pas d’âge ! »,
      d’ailleurs qu’est-ce que l’âge, finalement. Sauf quand, à force d’avoir abusé de ceci ou de cela qui détruit l’outil principal de la finalisation du chemin en beauté ou pas, et se termine par la démence ? Il y a tellement de paramètres à cette dégénérescence mentale et spirituelle, que l’on peut dire alors qu’il n’y a plus de vie, mais de l’âge !! »…
      Enfin, je vois les choses comme cela !
      Merci de nous avoir rappelé Jacques Prévert ! C’est un baume ! Moi, c’est samedi toute la semaine, même si c’est dimanche et que ce n’est pas encore le moment de mettre ma robe blanche !!
      Merci à Maxime de nous permettre d’apporter un peu de fraicheur dans « sa paisible et vertueuse caverne »…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.