Triomphe de la vulgarité salace

Pour être franc, je n’ai pas regardé les César.  Les compte-rendu de presse et de larges extraits en vidéo sur la cérémonie d’hier soir montrent un feu d’artifice de clichés idéologiques et fanatiques, de grossièreté, de scènes salaces et affligeantes largement dignes du petit monde de Sanary-sur-Mer. L’émission n’était pas interdite au moins de 12 ans que l’on sache et des enfants pouvaient se trouver devant les écrans. Les participants à ce festival de vulgarité se croient sûrement modernes et créateurs mais ne se rendent pas compte à quel point ils sont juste les reflets de la médiocrité ambiante. Un tel spectacle est le fidèle reflet de la désintégration de la France dite d’en haut, bien au-delà du seul cinéma et du show biz, un univers médiatique et politique envahi par le nihilisme, le chaos mental, la perte des repères de l’intelligence, du bon goût et de la morale. D’ailleurs, la banalisation de la grossièreté qui saccage la langue française dans tous les domaines en est un autre signe. Tout ceci ne mérite-t-il que notre mépris et notre indifférence? C’est bien ce que je me disais ce matin. Mais quand même: ce sont les Français qui financent une pareille insanité à travers leur redevance sur l’audiovisuel. Au-delà du mépris et de l’indifférence, la colère et la révolte.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

81 commentaires pour Triomphe de la vulgarité salace

  1. Citoyen dit :

     » Les participants à ce festival de vulgarité se croient sûrement modernes et créateurs mais ne se rendent pas compte à quel point ils sont juste les reflets de la médiocrité ambiante.  »
    S’ils « se croient », il sont bien les seuls à le croire … Mais vu ce qu’est devenu le niveau du cinéma et du show biz de ce pays, il ne faut plus être trop exigeant …
    Je ne savais pas que cet « événement » avait eu lieu, ce qui est normal, j’évite autant que faire se peut la pollution mentale … Et là, il semble que l’on côtoie les sommets …
    Ce que j’en perçois, à travers ce qui est rapporté, n’est en rien surprenant. Il ne s’agit que de la suite logique de la dégénérescence mentale de la mouvance progressiste. Le nuisible qui squatte l’Élysée, avait bien transformé le lieu pour un moment en espace d’expression pour dégénérés … Il ne faisait que montrer le chemin …
    A travers ce déballage, ils confirment simplement qu’ils sont en bout de course. Ils n’ont plus rien à vendre d’intéressant …, tout en supposant qu’un jour ils en aient eu … Tout ce qui leur reste, est de donner dans la provocation pour espérer faire réagir … Tout comme les gauchistes d’antan qui pour seul moyen d’expression cherchaient à choquer le bourgeois … Quand on a plus rien à vendre, la surenchère devient inévitable … De plus, j’ai cru comprendre que la pouf qui montre son cul est de la gôche revendicative … Tout se tient …
    Cela dit, que les dégénérés s’auto-congratulent en vase clos, ensembles entre dégénérés, ne poserait pas problème … Sauf que là, ils le font avec l’argent des contribuables …

    J'aime

    • Pheldge dit :

      « Ils n’ont plus rien à vendre d’intéressant », oui, mais ça n’empêche qu’on nous oblige à les financer, de force, via la redevance et les taxes diverses …

      J'aime

  2. Annick Danjou dit :

    Afrique du Sud: des cyclistes nus pour sensibiliser à la crise climatique
    AFP Videos – France15 mars 2021 à 12:10 PM
    Au Cap, en Afrique du Sud, des cyclistes ont manifesté nus samedi pour sensibiliser au réchauffement climatique.

    Il n’y a pas qu’en France qu’on se met à poil!!!

    J'aime

    • Pheldge dit :

      rien à voir, désolé : la course est annoncée comme telle, et perçue comme un « happening », les spectateurs ont choisi en connaissance de cause. Là, aux césars, tout le monde est surpris, et subit la triste provocation …

      J'aime

    • Annick Danjou, si ça les amuse…
      MT

      J'aime

  3. Zonzon dit :

    @ Annick Danjou 9 mars 14h17
    « Zonzon les athées sont donc tourmentés à votre avis? permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous. Faut-il donc être croyant pour évoquer le coran ou la bible? Je ne le pense pas. Notre éducation chrétienne nous fait parfois prendre du recul mais je ne la renie pas tout en étant athée et bien dans ma peau. Je défend d’ailleurs notre patrimoine commun et m’oppose à Mazdi qui estime que la flèche de Notre Dame serait aussi bien en acier qu’en chêne. Je respecte les croyants, quand je rentre dans une église je me tais et apprécie ces moments de sérénité. Mais je m’indigne contre la religion musulmane qui envahit notre pays et qui pour moi représente un danger et un retour en arrière de plusieurs centaines d’années. Je regrette vraiment que nous ayons laissé la porte ouverte à cette religion rétrograde et tout ce qu’elle représente dans notre vie quotidienne. »

    Ne pas être d’accord c’est déjà un lien, j’apprécie, c’est une richesse, rien n’est plus saumâtre que l’indifférence.
    Oui, les athées sont tourmentés, la preuve de leur tourment réside dans la prise de conscience de leur athéisme, rien ni personne ne les force à se situer métaphysiquement ; c’est leur niveau culturel qui les y poussent … ils ont cette chance !

    Considérer la Bible, c’est la moindre des choses … un livre d’Histoire des premiers temps du judéochristianisme.
    Consulter le Coran, une mesure de sauvegarde pour ceux qui vivent de/dans l’Espace Culturel Européen ! Et qui désirent savoir comment ils vont être mangés.
    Cela procède de la culture générale.

    « L’éducation chrétienne fait prendre du recul ». Elle nous aide à vivre dans la structure familiale : un père, une mère – de sexe opposé – des enfants conçus naturellement lesquels s’acceptent tels qu’ils sont. Pratiquer des métiers noblement même ceux qui sont vils comme la politique, la justice, le commerce …toujours être prêt à éduquer, à rendre service, à dérouiller les vils et les méchants …

    Respecter les gens, exigence élémentaire de la vie en société. Rentrer dans une église pour savourer quelques instants de sérénité, de silence et de paix, admirer la beauté des lieux et avoir une pensée pour les bâtisseurs des cathédrales … quoi de plus naturel.

    S’indigner contre l’invasion de notre pays … musulmane ou pas … qui nous ramène 14 siècles en arrière … la regretter vraiment, ne suffit pas. Il faut agir pour qu’elle soit effacée, qu’elle ne soit plus qu’un mauvais souvenir pour les générations qui vont nous succéder.

    L’année qui vient va nous donner l’occasion, chère Annick, de faire nos preuves !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.