Une victoire fragile, mais victoire quand même

L’Elysée a tranché: pas de troisième confinement pour l’instant. Do you remember? En début de cette semaine, ce troisième confinement était quasiment  acquis. Le JDD, si proche du pouvoir, l’annonçait sans ambages: « Reconfinement, une question de jour ». Le porte-parole du gouvernement pointait la perspective d’un « confinement très serré », c’est-à-dire, en bon français, très sévère.  La peur rodait. Les différents ministres et les « médecins de plateau » se bousculaient dans la panique pour claironner qu’un confinement était devenu strictement indispensable, inévitable pour éviter l’apocalypse, l’hécatombe. Même des leaders de l’opposition, emportés dans le grand élan de conformisme béat, se vouaient à leur tour à la fatalité du grand confinement (ils sont tombés dans le piège.)  Un bêlement national, unanimiste, oppressant, couvrait toute velléité de voix discordante (dont celle de la courageuse et lucide députée Martine Wonner).  Si le pouvoir a reculé, c’est parce que la résistance s’est organisée à la base, notamment sur les réseaux sociaux, à l’image du hashtag lancé par des médecins généralistes. Nos billets des 15, 16, 19, 22, 24, 25, 26, 28, 29 janvier, dénonçant, à contre-courant du matraquage officiel et du grand bêlement hystérique, l’abomination d’un éventuel reconfinement, largement diffusés, repris à des dizaines de milliers d’exemplaires sur FB, twitter et linkedIn, parfois transformés en articles de presse grâce à Figaro Vox (pôle de résistance),  ont-ils pris une part, même infime, même dérisoire, dans ce dénouement? Les vagues qui déferlent sont faites d’une infinité de gouttes d’eau. Non, ce n’est pas à l’honneur du pouvoir politique d’avoir, pendant une semaine, soufflé le chaud et le froid et martyrisé notre pauvre pays en jouant avec ses nerfs et ceux des plus sinistrés : les commerçants et restaurateurs, gens du tourisme, du sport et du spectacle, dont la vie est saccagée, ruinée, les étudiants réduits à de gigantesques files d’attente pour survivre par l’aide alimentaire – une honte absolue. Mais ne boudons pas notre plaisir, même précaire, même provisoire, même très incomplet: pour une fois, la bêtise a reculé et le bon sens a gagné.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

68 commentaires pour Une victoire fragile, mais victoire quand même

  1. cyril de fayet dit :

    ces ministres tels que Le Maire, Darmanin , E.Borne, Dupont Moretti, Blanquer, devenus des courtisans sont insupportables, je ne parviens plus à les écouter parler

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    – Fermer les frontières ? … Avec un an de retard !

    – Avec 50 ans de retard pour certaines !

    J'aime

  3. Citoyen dit :

     » Les différents ministres et les « médecins de plateau » se bousculaient dans la panique pour claironner qu’un confinement était devenu strictement indispensable, inévitable pour éviter l’apocalypse, l’hécatombe.  »
    Enfin, une partie de la population ayant ouvert les yeux, essaie de s’extraire du statut de mouton, et met en doute la pertinence autant que la légitimité de la junte sanitaire … , et celle-ci commence à douter … C’est bon signe pour la suite …
    Et cela malgré  » des leaders de l’opposition, emportés dans le grand élan de conformisme béat « , qui laisse à penser que l’avenir de ce pays n’est vraiment pas sur une bonne voie avec de tels abrutis …

    J'aime

  4. jfsadys dit :

    Je propose aujourd’hui un peu d’Histoire… politique…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Kir

    J'aime

  5. Zonzon dit :

    Depuis cinquante ans les Princes qui nous gouvernent se caractérisent par une grave incompétence au sujet de la production (industrielle, agricole, …) de notre pays et par une méconnaissance irresponsable des questions de politique internationale et des enjeux actuels entre les Nations.
    Mais confrontés au Covid ils font preuve d’une ignorance rare en matière de culture historique : ils ignorent, ou feignent d’ignorer, comment les sociétés humaines, avant eux, se sortirent des épidémies.

    Pourtant, pas tous sont énarques.

    J'aime

  6. Gil dit :

    Bonjour

    La France n’a plus un rond et comme l’Espagne elle n’a plus les moyens de confiner c’est aussi simple que ça.

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

  7. Sganarelle dit :

    La victoire sera là quand le virus aura cessé de nuire
    Actuellement c’est une solution d’attente pour calmer les esprits. Un reculer pour mieux sauter.
    En opposant jeunes et vieux et l’économie à la santé on réussit à exaspérer la société déjà fragile psychiquement. Il est avéré que le confinement n’est pas le même pour tous mais il a forcément un fort impact sur tous. Avec des mesures économiques plus ou moins bien ciblées l’Etat essaie de pallier aux situations les plus graves mais il reste pris en étau entre santé et économie et joue un jeu dangereux où la violence risque de gagner.
    Conclusion c’est à chacun de nous de comprendre qu’il n’y a pour le moment pas d’autre efficace moyen de lutte que les gestes barrières, que tous ceux qui bravent les interdits jouent non seulement leur santé mais celle des autres, que les manifs émeutes et autres révoltes agissent contre notre propre securité et pas celle du gouvernement avec lequel ce n’est pas le moment de régler nos comptes.
    Le virus variant autant que mutant est mondial , tous les gouvernements tâtonnent parce qu’ils ne trouvent pas la parade victorieuse , ils essaient seulement de trouver un horizon avec le vaccin, en attendant ils subissent et nous avec.

    En conclusion l’ennemi est le virus contre lequel il faut se prémunir et malgré notre technologie et nos prétentions pour l’instant nous n’avons que des des moyens de base à opposer . Tout le reste est de la tarte à la crème et les petites ou grandes. révoltes avec plus ou moins de succès sont dérisoires.

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Il faut arrêter, avant tout, de vendre de la moraline à 2 balles . Yakafokon n’avance à rien, ce n’est pas la 1ere fois que l’humanité est confrontée à un virus . L’ennemi serait effectivement seulement le virus si ce gouvernement d’amateurs malveillants ne l’avait pas instrumentalisé pour des raisons politique et non pas sanitaires . Il faut être totalement déconnecté de la réalité pour penser que tous les gouvernements tâtonnent et aveuglé par une confiance aussi absolue que stupide dans le notre en particulier, mais pas que… Expliquez moi en quoi écarter les médecins libéraux, interdire l’usage d’une manière particulièrement opportune de l’HCQ qui a fait ses preuves ailleurs, ne pas vouloir financer le labo qui produit l’ivermectine qui se révéle efficace ( médicament à faible coût), avoir refusé de tenir à jour un stock de matériel préventif en cas d’épidémie virale de type SRAS ou de grippe particulièrement agressive (rapport remis en mai 2019 et qui a servi à caler les pieds de l’armoire où il a été rangé, merci Salomon), utilisation de méthodes moyenâgeuses comme le confinement indifférencié et les couvre-feux qui ne pouvaient pas avoir la moindre utilité contre la propagation du virus, manipulation de l’opinion publique par la presse aux ordres créant un climat anxiogène etc… Ce gouvernement est en France le seul responsable de la situation actuelle, que se soit volontairement ou pas n’a pas la moindre importance et les gnan-gnan qui cherchent des responsables ailleurs tels ceux qui bravent les interdits injustifiables et ceux qui se révoltent devant l’obstination dans l’erreur pour moi, sont complices de l’inacceptable . Pour votre gouverne je vous rappelle que tous les virus mutent et le fait que vous utilisiez le mot « variant » est extrèmement significatif de votre intoxication à la propagande médiatique . Confinez vous, ne sortez plus après 18h (au cas ou le virus se réveille de sa petite sieste), crevez tout seul si vous appelez ça vivre mais de grâce gardez votre baratin d’esclave . Bonjour chez vous .

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Pabizou votre irrespect est à la hauteur de la fausseté de certains de vos arguments, mais apparemment vous vous y connaissez en virologie et on ne peut que s’aligner sans chercher à vous contredire. Vous feriez un bon ministre de la santé dans le gouvernement actuel ,posez votre candidature pour faire partie du conseil scientifique, vous serez en bonne compagnie !

      J'aime

    • Pheldge dit :

      pardonnez-moi, mais pourriez-vous développer « la fausseté de certains de vos arguments », et surtout contredire avec des sources ?

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Mutant et variant.

      Une mutation est un événement qui génère une modification structurale ou fonctionnelle.
      Par extension, la modification a aussi été désignée par le terme mutation.
      Les mutants sont ceux qui portent une ou plusieurs mutations.
      Les mutations peuvent être silencieuses, délétères ou bénéfiques.

      Lorsque la présence de mutations s’accompagne de nouvelles caractéristiques physiques ou fonctionnelles, les individus ou les microorganismes qui les portent et qui peuvent éventuellement les transmettre, sont dénommés variants.
      L’accumulation de mutations au sein du génome, apparues et transmises par les brassages génétiques évolutifs, fait que nous sommes tous des variants de l’espèce humaine, sinon nous serions des clones.

      Il en est de même pour des coronavirus dont les processus multiplicatifs sont générateurs de mutations, responsables de variations fonctionnelles, les rendant plus ou moins agressifs, plus ou moins virulents et plus ou moins dangereux pour l’espèce humaine.
      Sans l’intervention de l’homme, l’évolution des caractéristiques des virus serait soumise à la sélection naturelle.

      L’exploitation politicienne de l’existence de variants plus infectieux, pour effrayer les populations est indigne.

      Endiguement d’une multiplication virale.

      Le premier principe fondamental et incontournable de la virologie, enseigné aux étudiants et praticiens, consiste à isoler physiquement la source infectieuse pour en limiter efficacement une propagation incontrôlée.
      Dans toute expérimentation fondée sur la culture de cellules infectées, des échantillons contrôles sont inclus dans le protocole expérimental dans le but de vérifier l’efficacité des mesures d’isolement prises.
      Un virus ne se multiplie que lorsqu’il est transmis, de cellules à cellules, et d’un individu à un autre…
      Effectivement, si l’on avait pu faire comprendre aux populations, dès l’hiver 2020 qu’il était indispensable de mettre en place et de faire respecter des gestes barrières pour freiner la propagation virale, la pandémie n’aurait pas eu les conséquences économiques et humaines qui lui sont attribuées.
      Un contrôle strict des déplacements transfrontaliers et des transports terrestres, aériens ou maritimes, une gestion responsable des stocks de masques, gels hydro-alcoolique, lits d’hôpitaux, respirateurs, et autres équipements médicaux qui font encore défaut aux soignants, auraient eu des effets beaucoup plus significatifs que les palabres médiatisés de pseudo-spécialistes et la sempiternelle désobéissance maladive d’une certaine catégorie de français, empreints d’un égoïsme terrifiant, qui ne manifestent aucun respect pour le bien être d’autrui.

      Votre « baratin » à vous est le reflet de la désobéissance typique française qui nuit à la cohésion des citoyens.
      Bonjour chez vous aussi!

      J'aime

  8. cyril de fayet dit :

    merci Maxime de votre clairvoyance. Ce pouvoir vertical dirigé par cette caste macronnienne me révulse, malheureusement des ministres de droite comme Darmanin, Le Maire (ex ump) sont très influents

    J'aime

  9. jfsadys dit :

    « La politique sans morale politique n’est que ruine de la politique ».

    Gaston Bécassin (1896/1968)

    Aimé par 1 personne

  10. Trigwen dit :

    En effet c’est une victoire fragile mas ça reste une victoire ! Une victoire de la presse libre qui ne répète pas bêtement les communiqués gouvernementaux, la victoire d’une presse suivie par des citoyens qui donnent leur opinions et rejettent de façon plus ou moins violente cette politique de peurs, d’interdictions, d’obligations et de propagande des pseudo-scientifiques.
    Le pouvoir a pris conscience qu’avec la presse, des médecins proches des gens, de leurs patients entraient en résistance et refusaient d’obéir à ces ordres.
    Un pouvoir qui, devant ces restaurateurs qui ont décidé d’ouvrir malgré les interdictions, ont compris qu’il risquait d’y avoir un effet boule de neige qui entraînerait une révolte sociale de ceux qui payent le plus lourd tribut.
    Oui c’est un début de victoire mais un début qui va pousser ces messieurs du gouvernement et de l’Elysée à revoir leur copie et à ne pas tant écouter les scientifiques.
    Bravo à toi !

    Aimé par 1 personne

  11. Marechal dit :

    Il ne s’agit à mon sens que d’une manœuvre de plus, certes bienfaitrice, à l’approche des Présidentielles .. Il a ça en tête le p’tit de l’Elysée, conseillé par sa prof ..

    J'aime

  12. Christophe dit :

    La victoire sera totale lorsque les gens cesseront de porter le masque.Désolé Maxime je ne vois pas le point de bascule!
    Les français sont des morts vivants.

    J'aime

  13. Annick Danjou dit :

    Ça c’est leur victoire à eux pendant que les gens souffrent, ils s’en mettent plein les poches sans aucun scrupule. Nous devrions écrire à nos députés pour leur demander des comptes. Une lettre bien tournée serait la bienvenue et chacun pourrait l’envoyer.

    Didier Dewitte
    Le plafond annuel de la dotation matérielle des députés, qui leur permet de couvrir une partie de leurs frais de mandat (téléphonie, taxis/VTC, affranchissement), va augmenter de 15 %. Une décision qui est passée moins inaperçue qu’ils ne l’avaient espéré.

    Et ceci intervient un an et demi après une augmentation de la dotation d’hébergement mensuelle des députés de 900 à 1.200 euros, qui avait suscité une polémique. Florian Bachelier (LREM), avait justifié cette dépense supplémentaire, en expliquant qu’elle entraînerait… des économies, par le moindre recours des députés aux nuitées d’hôtel payées par l’Assemblée nationale.

    Un an et demi après ce premier “coup de poker”, le collège des questeurs vient de remettre le couvert en augmentant la dotation matérielle des députés. Auparavant fixée à 18.950 euros annuel, celle-ci s’élève donc désormais à 21.700 euros…

    L’argent public, c’est pas grave, ce sont les Français qui le produisent…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.