« Familia grande »

Voici, révélé, un épouvantable secret de famille. Sous la pression de la « crise sanitaire », ce drame est relativement étouffé au regard de grandes polémiques récentes. Il est là pourtant, et porte, à terme, des effets destructeurs dans les profondeurs de la conscience collective nationale. Le personnage qui est mis en cause est un leader d’opinion, omniprésent depuis des décennies sur tous les médias comme d’autres de la supposée « gauche morale », assenant des leçons sur ce qu’il est permis de penser ou non, sur le bien et sur le mal, fustigeant la misère populiste, au cœur des plus prestigieuses institutions de la France d’en haut, celles qui forment des générations d’opinion, telles que science po et le Siècle. Au fil des informations, une familia grande, incestueuse, où se mêlent en un inextricable nœud de vipères les plus importantes sommités du pays d’en haut, de grands intellectuels prestigieux, des responsables politiques les plus en vue de ces dernières décennies, en liaison étroite avec les sommets du pouvoir et des ramifications dans le show business. Qui savait? Qui ignorait? et le doute s’installe, rejaillissant sur toute une frange de la nomenklatura influente, aux sources de la pensée officielle et dominante depuis des décennies.  Roman complotiste? Non, la sinistre et salace réalité. La crise de confiance, entre le peuple et les élites politiques, administratives, intellectuelles, fait rage. Cette horrible affaire ne peut que l’amplifier, subrepticement, souterrainement, dans des proportions inimaginables.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

54 commentaires pour « Familia grande »

  1. JEAN-LUC dit :

    Affaire de mœurs triste et lamentable, affectant comme celà a été relevé, tous les milieux et institutions de la société et non exclusivement l’Eglise catholique particulièrement clouée au pilori par la bien-pensance médiatico politico judiciaire.
    Au point de mettre des évêques au ban des accusés, pour des faits commis par des prêtres, pendant des périodes où il n’étaient pas en responsabilité dans les diocèses concernés.
    Que je sache, on n’a jamais été rechercher la hiérarchie, ni mis en cause médiatiquement et judiciairement les institutions en cause dans les autres affaires ailleurs. (Éducation nationale…..)
    Donc je dis, il y a bien eu un traitement particulier à l’égard de l’église que je déplore personnellement.
    Les-dits évêques ayant eu de plus à comparaître sur le même ban d’infamie que les auteurs dont ils n’avaient pas la responsabilité à l’époque des faits.
    Je n’ai pas entendu malheureusement beaucoup de voix s’en offusquer.
    Je ne suis pas pratiquant, mais je pense que l’Eglise en l’occurrence a été un bouc émissaire facile à démolir et a servi d’exutoire commode à une société qui veut laver plus blanc que blanc.
    Félicitations à tous les tartuffes et hypocrites qui ont participé à ce théâtre.

    Aimé par 1 personne

  2. Zonzon dit :

    Erratum

    @ Freddie
    Les élites sont dépravées. Il faut d’autres élites … sans barguigner

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    Selon moi il y avait deux types de réaction possibles face à cette nouvelle affaire de « bricolage sexuel ».

    On pouvait ignorer soit parce que le temps demande qu’on s’accroche à des affaires primordiales, lesquelles ne manquent pas, soit parce que les arguties développables pourraient être dramatiquement nuisibles à des personnes, soit encore que tout ce qui pouvait être allégué sur le rapport sexe/pouvoir l’a été depuis … longtemps.
    C’est la voie choisie, pour le moment, par certains de vos confrères.

    On pouvait aussi l’aborder a minima en s’en tenant strictement à l’aspect des conséquences politiques qu’entraînent nécessairement les débordements de cette sorte.
    Vous avez choisi de parler, très modérément, de cette bande de gugusses, maîtres de la conduite de la Nation depuis cinquante ans, qui sont pris aujourd’hui le doigt dans le pot de cette glaireuse confiture.
    Je suppose sans effort que le dégoût qui vous prit pour rédiger est l’égal de celui qui s’empare de os en vous lisant.

    Beaucoup a été exprimé par Zemmour, comme d’habitude. Puis par d’autres, puis par nos camarades … alors ?

    Tout commence avec 68 et avec cette génération qui a échappé aux guerres, à toutes les guerres – la guerre est une bonne formation (!!) par certains côtés … quand on y réchappe – pour laquelle tout est permis et qui n’a pas la structure intellectuelle et morale pour résister aux sirènes venues de tous les horizons. Cette génération est au pouvoir en 88 et tient encore en 08 et suivantes. C’est le mal de la France. C’est l’explosion de l’inversion ( celle chère à Orwell ) ou le mauvais devient bon, l’interdit permis, le vulgaire beau !

    Comment s’étonner alors qu’un Maître, beau parleur télé, titulaire de charges éducationnelles, gourou autour duquel on s’assemble … j’allais dire on se recueille, n’est qu’un pervers haut de gamme qui bricole, la nuit venue, un enfant dont il a hérité et dont le père biologique se désintéresse, chargé qu’il est de l’immense tâche de faire affluer chez nous, par tous les moyens connus toute la misère du monde ?
    Ces gens-là Monsieur (cf. Jacques Brel) ne sont pas comme nous et c’est nous qui portons la honte sur le front dans les cénacles.

    Ajouter quoi ?

    @ Annick Danjou
    mai 68, l’esprit, il est toujours là, plus que jamais, il est comme une immense tache grise qui s’étend sur l’Espace Civilisationnel Européen !
    Les « trimeurs » ne s’en sortent pas, ils ne s’en sortent jamais, il va falloir un sacré coup de reins pour qu’ils s’en sortent enfin !

    @ Freddie
    Les élites sont dépravées. Il faut d’élites … sans barguigner

    @ Janus
    Les pharisiens bien sûr … en tout temps … jusqu’aux derniers temps !

    @ RNAUD
    Comment ne pas être ontologiquement opposé à ces gens-là ?

    @ H
    La démocratie représentative est moribonde … il faut changer de constitution.

    @ jfsadys
    les gauches françaises n’ont pas le monopole … les politiciens, tous coupables.
    Les droites beaucoup plus !
    Tous les pouvoirs sont coupables.
    Comment faire pour qu’ils ne le soient plus ! Être ou ne pas être coupable … là est la question.

    @ Pierre-Jean
    Sciences po Paris, l’école du lucre, de la prévarication, de l’insuffisance intellectuelle et morale.

    @ E Marquet
    Kouchner et la disposition du cœur … un engagement moral et miséricordieux.
    On a envie de vomir.

    … / …

    Aimé par 1 personne

  4. maillliet dit :

    En lisant tous ces articles commentaires je suis effarée par ces déviances d’hommes qui ont fait des études, sont soi disant intelligents, mais comment se comporter ainsi vis à vis d’enfants qui porteront ce poids toute leur vie car on ne s’en débarrasse pas vraiment, on le met de côté simplement merci à cette femme d’avoir écrit ce livre pour tous ceux qui ont vécu la même chose même si cela dérange certaines personnes de pouvoir

    J'aime

  5. patricecharoulet dit :

    Cher Maxime,
    Je n’achèterai pas ce livre. Dans le grand article d’Ariane Chemin, j’apprends notamment deux choses. Un : on se baignait nu dans la piscine (papa, maman, etc.). Deux :La mère, tant aimée par Camille, a vécu 4 ans avec …Fidel Castro, puis avec Kouchner, puis avec Olivier Duhamel, puis a sombré dans l’alcoolisme. Joli monde !

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    Je suis assez effarée par la plupart des messages qui mettent toutes ces dérives sur mai 68 et la gauche. Il faut quand même être aveugle ou de mauvaise foi pour ne voir qu’un côté du mur! 68 est mort depuis longtemps et ses enfants ont bien changé, en bien et en mal aussi dans certains cas. Je reviens à ma classe sociale de privilégiés qui se sont sentis impunis quoiqu’il arrive. Les pauvres n’ont pas le temps de penser à ce genre de privilèges, ils triment. Mais j’oserai dire que c’est aussi le côté animal qui prend le dessus, l’Homme est un animal et certains s’abaissent à ce niveau. Observez les animaux et imaginez les avec la tête de tous ceux dont on révèle actuellement les dérives.

    Aimé par 2 personnes

  7. Freddie dit :

    Tiens, Éric Zemmour parle à nouveau de vous, M. Tandonnet, sur CNews. Cette fois, il évoque vos fines analyses du pouvoir quand vous racontez votre expérience de conseiller présidentiel. Ce soir, il a aussi parlé des élections américaines. Dans un océan médiatique occupé à charger Trump, il est rafraîchissant de l’entendre dire que ceux qui perturbent la démocratie, ce sont ceux qui, à son avis, ont volé l’élection. L’animatrice, protégeant sa propre carrière, rappelle que ce n’est que son opinion (reprendrait-elle un anti-Trump de la même façon ?). Zemmour répond qu’il vient de le dire. De toute façon, la démocratie en prend un coup. Mais a-t-elle jamais vraiment existé ? Pour qu’un gouvernant représente le peuple, il faut qu’il en soit proche, qu’il ait vécu comme lui, qu’il le fréquente. C’est sans doute jouable dans les petites cités grecques de l’Antiquité. Quand les sociétés se complexifient, les envies de domination sur la plèbe ressurgissent chez les élites qui vivent entre elles. A l’évidence, certaines se croient tout permis. Nous sommes dans cette phase en Occident. Les élites sont très dépravées. C’est un signe de décadence. Je me demande quelle forme va prendre la chute de notre civilisation.

    Aimé par 4 personnes

  8. Janus dit :

    Les socialistes sont coutumiers de ce genre de déviation et ce n’est que normal eu égard à leur relativisme philosophique et moral. Ce sont la nouvelle figure des pharisiens de la bible.
    On le voit en France, on le voit aux US, en Israël et partout dans le monde. Cette idéologie est suicidaire. Je les ai vu agir en mai 68, les plus actifs étant les fils a Papa dont les parents ne brillaient pas par les valeurs morales… Ils se sont empressés de chausser les bottes de papa dès que la crise d’adolescence a été passée et ils constituent effectivement la cohorte la plus importante de la nomenkletura.
    Mais relisons Suétone ou Juvénal : rien ne change en ce bas monde…
    Ce sont les mêmes qui pleurent parce que Michelin ferme ses usines en France, mais qui signent l’accord de libre échange avec la Chine !
    Quel sinistre clique !

    Aimé par 2 personnes

  9. RNAUD dit :

    Vous stigmatisez la bien-pensance et le coté donneur de leçon de la gauche caviar qui correspond au milieu d’Olivier Duhamel et de son entourage. Je suis d’accord. Mais ce rôle de donneur de leçon vous l’interprétez aussi à travers votre prisme politique diamétralement opposé.

    J'aime

    • RNAUD, je vous comprends, mais je n’en fais pas une affaire droite/gauche, les donneurs de leçon, comme les pervers, sont de tous bords. Quand je parle de « gauche morale », cela porte sur une catégorie bien spécifique de faiseurs d’opinion.
      MT

      Aimé par 3 personnes

  10. there dit :

    youtube.com/watch?v=MxYsi5Y-xOQ&ab_channel=silenteyes333

    J'aime

  11. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Il n’y a pas à dire, l’année 2021 démarre sur les chapeaux de roue. Aux USA, ce qui s’est passé au cours des élections présidentielles va laisser des traces durables qu’on se félicite ou non de la défaite de Trump ou de la victoire, à mon sens usurpée, de Biden*. Le chaos risque de s’installer aux USA tant les crispations sont importantes. Nous en avons eu un avant goût en 2017 (https://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/affaire-fillon-une-ex-procureure-dit-avoir-subi-des-pressions-hierarchiques-1216780). Je crains plus que tout 2022 surtout après ce genre d’affirmation (https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/paradis-fiscaux/video-justice-il-n-y-a-jamais-eu-d-autant-d-argent-sale-dans-les-paradis-fiscaux-denonce-l-ancien-juge-d-instruction-renaud-van-ruymbeke_4245243.html) et alors que le PNF subit de multiples attaques. C’est pourtant lui le seul moyen de lutte contre cette délinquance en col blanc qui fait tant de mal et qui gangrène, par le biais de la corruption, toute la classe dirigeante.
    Et puis il y a le scandale que vous évoquez . Lorsque j’en ai entendu parler, j’ai sincèrement cru à une énième manipulation tant la calomnie se porte bine dans ce pays. Après coup, je suis obligé de reconnaître que c’est un tantinet plus grave et que, comme vous le soulignez très justement, ça dépasse largement le cercle familial et ça éclabousse toute une population qui ne s’est jamais privée pour donner des leçons de morales. On appartient au Kandubien ou pas. La crise sociétale que nous vivons s’accélère et ce n’est pas les projets du gouvernement qui vont me rendre optimiste pour les mois à venir. Ne parle-t-on pas de prolonger, comme c’est bien commode, l’état d’urgence sanitaire jusqu’en juin ? Quant à la crise économique, elle va être terrible. Un ami entrepreneur (une vingtaine de salariés, me confiait récemment qu’il allait devoir procéder à des licenciements dans les mois à venir et il ne doit pas être le seul dans ce cas). La crise sociale suivra immanquablement qui fera passer l’épisode des GJ pour une douce rigolade.
    Je m’en tiens volontairement à ces deux épisodes qui ont une seule et unique victime, la Démocratie représentative. Elle est moribonde et je vois mal comment nos matamores d’opérette vont pouvoir aller donner des leçons au monde entier sur la manière à suivre pour rejoindre le Kandubien.

    Bonne soirée

    *la messe est hélas dite sur ce point, pas la peine de commenter. Les gens qui arrivent au pouvoir aux USA sont ceux qui osent terminer leur discours par un Amen suivie d’un Awomen (https://www.20min.ch/fr/story/il-finit-sa-priere-par-amen-and-awomen-802410222633) et qui veulent supprimer les notions de père et mère. Ça nous donne le niveau de la bêtise qui nous attend.

    Aimé par 4 personnes

  12. jfsadys dit :

    Ce que je vais écrire ne justifie rien, n’explique rien, n’excuse rien. Les gauches françaises n’ont pas le monopole des dérives sexuelles parfois criminelles. Sans faire de nouveaux procès de Moscou il y a malheureusement des hommes des droites françaises aux comportements sexuels délictueux. L’Education nationale, l’Armée, l’Eglise catholique, les clubs sportifs ont connu, connaissent des actes condamnables et aujourd’hui plus qu’hier parfois condamnés par la justice et pas seulement par la morale.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      « Ce que je vais écrire ne justifie rien, n’explique rien, n’excuse rien … » euh, ce n’est pas l’impression que donne votre commentaire, qui est compris comme « ah, bin, tout le monde le fait », avec la mention de « l’Eglise Catholique » repaire bien connu de dépravés et de pervers, qui détourne toute l’attention de ce pauvre intellectuel – de gauche, c’est dire si c’est quelqu’un de bien – vers cette détestable institution, fabrique à pédophiles et satyres de toutes sortes.
      J’exagère à peine, relisez vous …

      Aimé par 2 personnes

    • jfsadys dit :

      Pheldge bonjour et merci de votre commentaire. Je savais en l’écrivant qu’il était imparfait et que je n’aurai pas de « j’aime ». Si vous pensez en le lisant que j’ai voulu dire  » tout le monde le fait c’est pas grave » et bien j’ai eu tort de l’écrire. Si vous pensez que je l’ai écrit pour mettre l’Eglise en cause et bien j’ai eu tort de l’écrire. Je vais donc essayer d’être plus clair. Ce que j’ai voulu dire c’est que le mal est plus profond et vient de plus loin que la gauche à laquelle pratiquement tout le monde sur ce blog s’en prend quand quelque chose ne va pas dans notre pays et dans le monde. Ce blog n’est pas le lieu à mon avis pour dévoiler trop de soi-même mais il se trouve que le sujet évoqué par Maxime Tandonnet il me touche personnellement. J’y ai été confronté dans ma vie privée, professionnelle et associative. Donc oui je l’affirme mon but n’était pas de dire d’écrire c’est pas grave parce que tout le monde le fait. Ensuite mon point de vue non essentiel qui ne me vaudra pas de commentaires « gentils » ni de « j’aime » c’est que oui il y a des choses qui ne vont pas dans l’Eglise, oui il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans le monde, beaucoup de choses qui ne vont pas à « gauche ». Mais il y a aussi beaucoup de choses qui ne vont pas « à droite ». Et beaucoup de choses qui ne vont pas ailleurs que dans l’Eglise. Et dans la liste que j’avais faite j’avais oublié le monde du spectacles des arts et des lettres. Je vous remercie d’avoir pointé en toute vérité ce qui n’allait pas dans mon commentaire. Respectueusement, jfsadys.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      il s’agit d’un sujet grave, et il provoque des réactions émotives. ces dernières décennies, on a tellement parlé de cas de prêtres pédophiles, que

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Pheldge, c’est drôle vous ne relevez que l’église catholique dans la liste. Je ne vois rien de mal dans ce que décrit jfsadys, il a raison et se voiler la face ne sert à rien. Nous parlions hier avec un ami avocat qui devait défendre un prêtre accusé de pédophilie et cela lui posait des problèmes de conscience étant catholique lui-même.
      Vous exagérez les propos de jfsadys comme si vous vous sentiez agressé, ce n’est pas ainsi qu’on fait avancer le débat !

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Jfsadys votre commentaire est intéressant mais vous n’auriez pas dû vous excuser car on ne peut pas toujours aller dans le sens du vent pour plaire à tout le monde. C’est exactement ce qu’on reproche à nos politiques qui n’ont jamais le courage d’aller contre vents et marées.

      Aimé par 1 personne

    • jfsadys dit :

      Merci Annick Danjou de votre commentaire. Je ne voulais pas du tout agresser Pheldge dont je lis toujours tous les commentaires en entier. Si je l’ai fait je le prie de bien vouloir m’en excuser.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je ne me suis nullement senti agressé, rassurez-vous. C’est un de ces sujets qui jouent rapidement sur nos émotions, et cela perturbe notre raisonnement. En fait, depuis une bonne vingtaine d’années, depuis que des affaires de prêtres pédophiles ont été révélées, il y a eu une généralisation du fait à toute l’Eglise, et désormais, à chaque scandale, révélé, on entend ce genre d’argument « oui mais les curés pédophiles c’est plus grave », qui semble contenter beaucoup de monde, détournant l’attention, vers une catégorie que la république laïcarde et la bien pensance adore haïr. Et ça me fatigue un peu, parce que s’il existe des prêtres déviants, rapporté à leur nombre, c’est très marginal, et certainement inférieur à celui des déviants du clergé gauchiste donneur de leçons de morales !

      Une différence fondamentale entre le Chrétien et le gauchiste, c’est l’humilité : le Chrétien se sait pécheur, et essaie tout au long de son existence d’être meilleur, sa vie est une quête permanente. Le gauchiste, lui, SAIT qu’il est meilleur, sans doute possible, qu’il est supérieur aux autres, et donc DOIT donner des leçons, et imposer ses vues, parce qu’il détient la vérité.

      J'aime

  13. Pierre-Jean dit :

    @Maxime Tandonnet,
    Comme vous, on peut en effet rattacher l’affaire de pédophilie concernant Olivier Duhamel au problème posé désoromais par Sciences Po Paris, avec à sa tête la dérive incroyable de cette institution qui a eu à sa tête ce qu’il faut bien appeler deux « dégénérés » sur le plan moral, Richard Descoings directement puisque ce personnage a été directeur de Sciences Po, décédé dans des conditions sordides dans un hôtel à New York, et Olivier Duhamel donc en tant que directeur de la Fondation nationale des sciences politique, accusé lui de pédophilie.
    Pourquoi « dérive incroyable » ? Parce que Sciences Po a été engagée à partir de Richard Descoings dans une fuite en avant dont on ne sait où cela va mener cette institution et qui ne fait pas sens. Multiplication insensée des diplômes en tout genre, multiplication insensée également des antennes régionales ou des antennes à l’international, tout ceci aboutissant à une multiplication elle aussi déraisonnable des effectifs, si bien que n’importe qui finalement peut se prévaloir du titre d’ancien élève de Sciences Po Paris, fin du concours d’entrée, idéologie du genre et racialisme à tous les étages (voir l’étonnante liste de lectures données aux étudiants au début de l’été pour préparer leur admission), discrimination positive avec la procédure dérogatoire pour les élèves de ZEP (la désormais célèbre Laetitia Avia, connue pour mordre les chauffeurs de taxi, fut recrutée par cette procédure), journée du voile organisée à l’initiative d’une association et que le directeur Frédéric Mion a laissé faire. Cette journée du voile consistait à proposer à des étudiantes non-musulmanes de porter le voile pendant une journée pour « voir ce que cela faisait » (sic) ! Oui, vous avez bien lu.
    Sont fautifs ici non seulement Richard Descoings, mais aussi Alain Lancelot, le directeur précédent qui a mis à l’étrier Richard Descoings, ceux qui ont accompagné, comme Oliivier Duhamel donc en tant qu’enseignant puis président de la FNSP, ou encore les « pointures » de l’époque, ceux qui étaient influents dans cette auguste maison et qui ont laissé faire : Jean-Claude Casanova, Michel Pébereau par exemple.
    Personnellement diplômé de cet établissement il y a déjà longtemps et auparavant fier d’en être diplômé, je n’en fais plus état du tout face à l’évolution de l’IEP de Paris. J’ai recommandé l’année dernière une étudiante dans le cadre de la procédure d’admission mais éprouve un certain sentiment de culpabilité à son égard : très enthousiaste à la perspective de continuer là-bas ses études, il est très possible qu’elle soit maintenant d’autant plus déçue.

    Aimé par 3 personnes

  14. Anonyme dit :

    Les masques tombent ! La gauche a toujours prétendu détenir le monopole de la morale qu’elle porte en bandoulière. Le cycle de la pensée 68 serait-elle entrée dans sa phase terminale ?
    L’homme de gauche se définissait sur un idéal moral qui lui imposait d’être vertueux. Sa vertu ne pouvait être celle de tout un chacun, puisqu’elle prétendait libérer l’individu des pesanteurs sociales, économiques et morales qui l’étouffait.
    La gauche ne s’exprime plus que sur un plan moral et moralisateur, invoquant des « valeurs » : ingérence humanitaire, anti fascisme, anti racisme …Et comme il y a toujours eu une relation entre la gauche et les moeurs de son temps, ses opinions morales dominantes allaient toujours vers plus de progressisme en matière de moeurs, cache-sexe de sa stérilité intellectuelle : mariage homosexuel, droit à l’avortement, déconstruction de la famille…
    Vu la réalité de ses comportements, elle aurait dû être contrainte à beaucoup en rabattre. La gauche morale qu’incarnaient B.Kouchner, J.Lang, J Dray, génération morale des années Mitterrand, devait bien un jour être confrontée aux conséquences de sa schizophrénie.
    Bernard Kouchner dans son livre « Ce que je crois » écrivait que « la gauche est une disposition du coeur » et que son premier engagement était « moral et miséricordieux ». Ses enfants n’ont semble-t-il pas bénéficié de ces beaux principes.
    Vices de la vertu, la trilogie Pouvoir, Argent, Sexe corrompt la morale. La conscience morale de gauche est-elle une imposture ?

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.