La question de la médiocrité de la classe politique

Mme Michèle Robirola, maire écologiste de Marseille élue en mars dernier a déjà démissionné de son poste, non pas à l’issue d’une crise politique, mais simplement parce qu’elle était « mal à l’aise » dans cette fonction. Belle marque de respect pour ses électeurs! Dès lors, un illustre inconnu socialiste de sa majorité l’a remplacée. Le problème du niveau de la classe politique est posée. Il prévaut sur les questions d’organisation et d’institutions. Bien évidemment, demeure une infime minorité de responsables politiques motivés, intelligents et cultivés. Ne sont-ils pas, de plus en plus, l’arbre qui cache la forêt? Le monde politique est en effet submergé par la médiocrité. Autrefois, les jeunes gens les plus brillants d’une génération pouvaient être séduits par la carrière politique et l’exercice du pouvoir (Poincaré, Clemenceau, Herriot, Blum, Tardieu, de Gaulle, Pompidou, VGE, Séguin…). Désormais, l’idée même de service de la nation, socle de l’engagement politique, se noie dans un grand naufrage nihiliste et narcissique. La classe politique actuelle, dans sa globalité (ne parlons pas d’une poignée d’exceptions) est le reflet de la première génération inculte et crétinisée de France, qui ne s’intéresse pas à l’histoire et privée des repères de l’intelligence et du bon sens. Le spectacle que donnent les parlementaires de l’actuelle majorité, celui d’un troupeau bêlant, asservi, chaotique, stupide, sans but, sans idée, sans conviction, fait froid dans le dos. Le grand-guignol permanent des plus hauts responsables du pays, sans autre boussole qu’un nombrilisme délirant et obsessionnel, est au coeur de la tragédie politique du pays. Quels hommes ou femmes de haute valeur morale et intellectuelle, la politique peut-elle encore attirer aujourd’hui? Certainement pas les plus talentueux et les plus courageux et motivés d’une génération qui choisiront l’entreprise, l’université, la médecine, le droit, l’écriture ou la science. Le prestige de la carrière politique a laissé place au ridicule. Quel cerveau de bon niveau, intellectuel ou moral, aurait envie de devenir une sorte de pitre médiatique gesticulant – grotesque? Dès lors, sauf quelques exceptions de plus en plus rares, probablement en voie de disparition, il ne reste en politique, pour l’essentiel, que les caractères les plus vaniteux et les plus superficiels. Aucune réforme constitutionnelle n’y changera rien: la vertigineuse médiocrité du personnel politique, de haut en bas de l’échelle du pouvoir, reflet du déclin de l’intelligence, des valeurs d’intérêt général et de bien commun, obère toute amélioration possible du système. Or, la solution est globale, passant par un redressement du niveau intellectuel du pays, ce qui n’est envisageable que sur plusieurs générations…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour La question de la médiocrité de la classe politique

  1. Jean Dutreuil dit :

    Qui choisissent de plus en plus l expatriation.

    J'aime

  2. jfsadys dit :

    « Je rappelle que les premiers collaborateurs des allemands en 40 furent les gens de gôche, communistes, front populaire ainsi que ceux de la LICA (Ligue contre l’antisémitisme) ».

    Pour ce qui est des communistes et de certains responsables CGT je rappelle que certains -je n’en connais pas le nombre exact- étaient déjà en prison en 1939 en vertu du décret Daladier de 1938 pris en réaction au pacte germano-soviétique.

    Voir lien suivant:

    http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/publications/Histoire_documentaire_communisme/Louis_Poulhes.html

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    @ Mary Preud’homme

    Vous évoquez la belle figure de Bayrou !
    Imaginez-vous qu’est réapparue celle de Solère. Il fait partie du staff à Macron. Il était du dîner hier.
    Une belle figure de traître.
    Le Covidé élyséen sait ce qu’il lui doit

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.