Asservissement par la médiocrité

La crise du covid19 et les politiques de confinement constituent un puissant accélérateur de la médiocrité nationale. A la faveur de cette secousse, les écoles et les grandes écoles abolissent les épreuves écrites de sélection à l’entrée. Science po Paris et de nombreux établissement ont d’ores et déjà mis fin à leurs concours d’entrée. Désormais, les écoles d’ingénieurs et de commerce suivent cette voie et la tendance bien engagée a toute les chances de se généraliser dans les années  à venir.  Le recrutement s’effectuera par l’examen du livret scolaire et des entretiens à caractère professionnel. Voilà encore un coup terrible porté à l’intelligence française et une étape spectaculaire dans la transformation du pays en troupeau bêlant. La sélection par la connaissance de l’histoire, de la philosophie, de la littérature, des sciences, la capacité d’analyse, de synthèse, de rigueur autour de sujets de réflexion est en voie de d’abolition. L’indépendance intellectuelle, l’esprit critique, le goût de la réflexion deviennent les bêtes à abattre. A l’épreuve du concours anonyme fondé sur le mérite, succédera un mode de cooptation par des jurys qui choisiront en fonction de critères subjectifs: la présentation, l’origine sociale, le degré de soumission. Ce qui est « en marche »? L’accélération du clonage de masse. Tout cela procède d’une même logique: l’embrigadement d’un pays, la mise au pas d’une nation par le nivellement. Et, subrepticement, imperceptiblement, l’asservissement de la France aux tyranneaux et veaux d’or de l’avenir.

Maxime TANDONNET

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

70 commentaires pour Asservissement par la médiocrité

  1. Zonzon dit :

    @ mhsaugeron
    « Si la véritable élite française, celle des provinces courageuses et bosseuses, celle des vrais intellectuels et chercheurs, celle des valeurs morales et citoyennes, si cette élite reprend et sa place et son pouvoir, elle redressera la barre et le cap, remettant notre pays en ordre et chacun à sa place.»

    Cela ne suffira pas. Ayez un courage lucide.
    Nous n’en sortirons pas sans une politique drastique de désimmigration !

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    @ there
    Cette classe « moyenne » que vous évoquez c’est exactement celle dont je parlais, ce noyau d’excellence de la Nation qui était repéré par les profs épars dans toutes les préfectures ; lesquels ne faisaient que consciencieusement leur métier.
    C’est bien loin tout ça …

    Ceux de Ginette avaient d’autres voies !

    J'aime

  3. Anne dit :

    Macron et Castex sont les pilotes de l’Envola Gay chargés de larguer sur la France les bombes à fragmentation qui vont la détruire.
    Le discours de Castex a bien montré que les mesures prises n’étaient pas des mesures sanitaires, mais des mesures de représailles contre ceux qui osent « l’ouvrir » comme on dit. Chacun aura droit à sa petite bombe: un petite bombe pour les restaurateurs, une petite bombe pour les théâtres et cinémas, une pour les catholiques, histoire que personne ne se remette de cette pandémie.
    La disparition des concours procède de cette même destruction de ce qui faisait la valeur de la France, la fierté de la réussite au mérite.
    C’est comme pour le footballeurs qui posent un genou à terre, mais jouent dans des stades sans public, sans arbitres et bientôt sans joueurs(le rêve).
    C’est comme pour le Paris haussmannien, patrimoine de tous, dévasté par Hidalgo, avec ces marquages au sol aussi laids que omniprésents et ces plots jaunes horribles.
    Désormais quand je circule dans Paris en autobus, je me terre au fond du bus pour ne pas voir ces horreurs, alors que le trajet que j’emprunte passant par la place de la Concorde, était hier le plus beau et le plus touristique de la capitale. Ou je prends le métro, parce que c’est un crève-coeur. Je préfère ne pas voir.
    Hidalgo devrait interdire la possession d’une carte grise à Paris et envoyer directement en prison tous les contrevenants. Cela nous couterait moins cher en impôts et lui éviterait de dévaster tout Paris.

    Aimé par 2 personnes

  4. mhsaugeron dit :

    Cette médiocrité de notre educ.nat s’inscrit dans une logique de mondialisation, dont Macron n’est qu’un vil instrument. Il n’en est pas la cause mais l’effet. Comme la campagne de terreur Covid en cours, que la France subit paresseusement. Si la véritable élite française, celle des provinces courageuses et bosseuses, celle des vrais intellectuels et chercheurs, celle des valeurs morales et citoyennes, si cette élite reprend et sa place et son pouvoir, elle redressera la barre et le cap, remettant notre pays en ordre et chacun à sa place.

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      la mondialisation n’a rien à voir ! c’est l’égalitarisme acharné devenu la nouvelle mode après 68, imposé par les socialistes et subis par la suite … pour passer de 65 % à 80 % de bacheliers, il n’y avait qu’une seule façon de faire, baisser le niveau. Nous en sommes à 95 %, voire 100 % sur 2 ans, concluez de vous même …

      Aimé par 2 personnes

  5. Zonzon dit :

    @ Annick Danjou

    «…. les trois quarts des élèves de l’X viennent de quatre lycées parisiens », sous entendant « les riches peuvent mettre leurs gosses dans des lycées qui les feront réussir », comme si c’était aussi simple, comme si ce n’était qu’une question d’argent …»

    Non ce n’est pas aussi simple !

    Tous les profs de Math/Physique du pays qui repéraient un brillant élève s’arrangeaient pour le convaincre et l’aider à intégrer l’un des « « quatre lycées parisiens » quelle que soit « la question d’argent ».
    Les vrais riches allaient à Ginette où ils étaient entre eux.

    Ce n’était pas un mauvais système. À preuve : à Louis-le-Grand il n’était pas rare de voir les 2/3 d’une taupe intégrer l’X.

    Mais ce temps-là va finir. Macron est en train de nous concocter un système plus social, up to date, … si on lui en laisse l’opportunité !

    J'aime

    • there dit :

      @zonzon Pour Ginette non, le prix est fonction du revenu et Ginette recrutait large à l’époque . Et je connais une panoplie au carré de personnes l’ayant fait et qui venaient de la fameuse classe moyenne. Cette extraordinaire classe moyenne, formée, capable qui a pu permettre de construire le pays et que tous s’acharnent aujourd’hui à détruire. Pour les « vrais riches » ils faisaient science po, cursus à l’époque très confidentiel, dont le populo ignorait même l’existence , l’un de ces « riches » m’a d’ailleurs dit avec humour : « j’étais bien trop feignant pour faire prépa » . Mais bon tout ceci est le passé. Aujourd’hui la question n’est pas de faire tel ou tel cursus, la question brûlante est comment instruire la génération qui monte quand elle est parquée dans des machines à abêtir dès 3 ans ….

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.