« Lettre aux lâches »

Pourchassée, menacée de meurtre et de viol pour « blasphème », Mila, 16 ans a dû quitter une première fois son lycée. Placée dans un établissement  militaire, elle vient d’en être évincée pour avoir fourni involontairement sur les réseaux sociaux des indications sur son lieu de scolarisation, sa présence étant supposée constituer une menace. Le « droit au blasphème » est une question profondément hypocrite: aucune époque ne l’a jamais bafoué autant que la nôtre, quand il suffit d’un mot touchant à ses veaux d’or pour déclencher une vertigineuse crise d’hystérie et un furieux lynchage. Les propos controversés de Mila sont ce qu’ils sont et chacun a bien entendu le droit d’en penser ce qu’il veut en bien ou en mal. Mais la question n’est absolument pas là. Ce qui est monstrueux dans cette affaire, c’est le principe même d’une adolescente traquée, pourchassée, persécutée, livrée à la chasse aux sorcières, dans la France du XXIe siècle, sans que les institutions de ce pays ne paraissent en mesure de permettre sa scolarisation et sa sécurité. Que la puissance publique ne soit pas en état d’assurer la protection d’une jeune Française sur le territoire Français face à la barbarie. Qu’aucun établissement  n’accepte de la scolariser est quelque chose d’invraisemblable, sans précédent. L’affaire Mila signe la capitulation de l’esprit des lumières et de la pensée devant la terreur islamiste. Elle traduit, plus que tout autre événement, le naufrage d’une nation dans le chaos. « Lettre aux lâches » du père de la jeune fille :  « Je suis effondré par autant de démission et de lâcheté. Après l’Education nationale, c’est l’armée qui renonce à scolariser une gamine de 17 ans […] On s’est débarrassé de Mila au premier prétexte trouvé […]. Si même l’armée ne peut pas la protéger et lui permettre de poursuivre sa scolarité, que pouvons-nous faire, nous, ses parents ? Ce constat est pour nous un film d’horreur […] Pour elle, la scolarité c’est fini […] Contrairement à vous, colonel, et à tant d’autres, Mila ne se soumettra jamais. »

[Réponse: Son maintien au sein de l’établissement lui fait courir un risque que l’on ne peut pas accepter Dans un communiqué, le ministère des Armées a indiqué que «Mila n’a[vait] pas été exclue» et qu’il a été proposé à ses parents qu’elle «poursuive, pour un temps, son enseignement à distance dans un lieu sûr, le temps d’un apaisement de la situation sécuritaire». «Elle reste une élève de l’établissement», mais en raison «d’un certain nombre d’informations dévoilées, […] sur les réseaux sociaux et dans la presse, […] son maintien au sein de l’établissement lui fait courir un risque que l’on ne peut pas accepter, ni pour elle, ni pour les 750 élèves de l’école.]

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

62 commentaires pour « Lettre aux lâches »

  1. lehibou dit :

    Charles Péguy:
    Rien n’est meurtrier comme la lâcheté, rien n’est humain comme la fermeté.

    Albert Einstein:
    Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

    Martin Luther King (1929-1968):
    Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants, mais l’indifférence des bons.

    J'aime

  2. cyril de fayet dit :

    tout mon soutien à Mila et sa famille.

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    Coup sur coup nous venons d’apprendre deux mauvaises nouvelles.

    La modification du nom des rues … en attendant celui des lieux-dits.
    La disparition du concours d’entrée dans les grandes écoles, remplacé par une « enquête » sur dossier !!!

    Les derniers Français de ce temps vont disparaître dans un pays qui ne sera plus le leur.

    Aimé par 1 personne

  4. Trigwen dit :

    Face à une telle situation, devant l’islamiste rampant, un islamisme meurtrier, un islamisme qui cherche à imposer sa loi par la terreur et un embrigadement intensif d’une jeunesse des cités à l’abandon, on peut s’interroger si l’arrivée d’une vraie dictature durant quelques années ne serait pas souhaitable ?
    Une dictature au cours de laquelle la police secrète se renseignerait activement sur tous les musulmans douteux et trop actifs, sur toutes les écoles coraniques, les mosquées ou associations soupçonnées d’activisme dangereux, une police secrète qui renseignerait et donnerait la possibilité au pouvoir en place de faire des descentes à toutes heure de la journée et de la nuit chez les personnes et organisations de tout ordre dans le collimateur.
    Un pouvoir qui n’hésiterait pas à arrêter ces personnes, à leur supprimer toutes les allocations, à les interner en camp et à les expédier au pays de leurs ancêtres après déchéance de la nationalité française. Un pouvoir très autoritaire qui refoulerait sans discuter tous les immigrés clandestins par bateaux ou par charters sans se poser de question.
    Après quelques mois de ce style de pouvoir les islamistes et les volontaires au passage de la frontière clandestinement sauraient rapidement que la France n’est plus un pays où il fait bon trainer pour ceux qui ne sont pas clairs.
    Excessif comme programme ? Sans doute mais face à un islamisme dangereux et lui-même excessif, ne faut-il pas soigner le mal par le mal avec les armes de l’ennemi : la peur et la terreur et montrer qu’on a des couill…?

    Aimé par 1 personne

    • lehibou dit :

      Peut-être que ce petit ouvrage pourrait vous intéresser:
      * 30 mesures pour une politique d’identité et de remigration
      # éditions Idées, 2017.

      J'aime

  5. Coucou dit :

    Bonsoir à vous tous,

    La jeunesse est une ivresse continuelle:
    c’est la fièvre de la santé; c’est la folie de la raison.

    La Rochefoucauld.

    La colère est comme une avalanche, qui se brise sur ce qu’elle brise.

    Sénèque.

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    https://www.20minutes.fr/faits_divers/2930595-20201212-video-paris-boutique-marque-moncler-pillee-sous-yeux-vendeurs

    Et dans cette histoire qui sont les lâches? On va continuer comme ça longtemps ? Ah oui mais j’avais oublié, il faut aider les pôvres, les sans abris, les gens nus et affamés, les personnes venues d’ailleurs, j’avais oublié la charité chrétienne qu’on a remplacé par la solidarité. Il est vrai que les 2 sont très différentes, dans un cas, c’est la parole du Christ, dans l’autre ce sont des associations payées par nos impôts mais finalement le résultat est le même et c’est toujours nous qui payons le prix fort!

    J'aime

  7. Zonzon dit :

    Ce sont les politiciens de ce pays qui l’ont transformé en un coupe-gorge insupportable.

    J'aime

  8. Zonzon dit :

    Je n’ai pas suivi l’affaire de cette belle jeune fille. Je n’en dirai rien.

    Toutefois je conseillera de ne jamais baver gratuitement sur l’islam tant que le dernier arabe n’aura pas quitté le sol national !

    J'aime

  9. Freddie dit :

    Franchement, c’est bien gentil de dire qu’on doit protéger les mineurs quelles que soient leurs bêtises (continuer à aller sur les réseaux sociaux par exemple) et de dire qu’on ne va tout de même pas restreindre leurs libertés. On est en GUERRE ! En 1940, même les enfants juifs qui ne se cachaient pas efficacement terminaient dans les camps. La seule chose qu’on puisse faire, c’est d’arrêter de mettre les gosses en danger en leur racontant des bobards sur la situation (« vous avez bien le droit de vous exprimer », « nous vous protègerons »…) et d’arrêter de voter pour des types qui encouragent le terrorisme. Pour les optimistes, ils peuvent essayer de lutter contre la dépendance énergétique et la corruption, mais en attendant il faut planquer les gosses imprudents. Pour les parents qui veulent pouvoir élever leurs enfants tranquillement sans se faire des cheveux à chaque fois que l’enfant est imprudent, une seule solution : changer de pays.

    J'aime

  10. Sganarelle dit :

    Est – il encore permis de poser des questions sur cette affaire alors que je n’en connais qu’une partie à travers les médias?

    La jeune Mila dont les journalistes n’ont révélé que ses penchants sexuels est-elle comme on l’a dit psychologiquement instable?
    L’armée a -t- elle pour vocation de protéger tous ceux qui par idéologie ou imprudence mettent en jeu leur vie dans une société où les menaces et la violence sont quotidiennes à la moindre contradiction?
    Sinon pourquoi protéger d’avantage Mila qu’Eric Zemmour par exemple?
    Avons -nous les moyens financiers de protéger tous ceux qui reçoivent des menaces de mort?

    S’il est prouvé que même l’armée est incapable de protéger la jeune femme on fait alors le jeu des islamistes dont les menaces sont alors renforcées . Qu’en pensez – vous ?

    J'aime

    • Philippe Dubois dit :

      @ Sganarelle

      « Avons -nous les moyens financiers de protéger tous ceux qui reçoivent des menaces de mort? »

      Nous avons en tout cas les moyens de détruire notre économie, de provoquer un désastre social sans précédent, avec les conséquences sanitaires à venir en termes de dépressions, de suicides, d’addictions en tous genres et de paupérisation de notre système de santé alimenté par les cotisations sociales qui ne vont plus rentrer
      Tout ça pour protéger des vieillards déjà malades d’une méchante grippe.

      La protection des gens menacés de mort est simple : mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces menaces

      Aimé par 1 personne

    • jfsadys dit :

      « mettre hors d’état de nuire les auteurs de ces menaces » surtout quand ils passent à l’acte.

      J'aime

  11. Zonzon dit :

    « L’Armée a pour mission d’être d’une rigueur absolue sur le respect des ordres. »

    En ces temps de déréliction extrême Bertrand de Kermel a-t-il décidé de nous faire rire une dernière fois avant que nous basculions dans la tourmente islamique ?

    Subitement il m’est revenu que l’armée (française) recrutait du personnel parmi nos futurs ennemis.

    Vivement le retour du contingent !

    J'aime

  12. there dit :

    Bon bah je crois que l’on va tous pouvoir aller rejoindre Snowden en Russie et chanter tous en cœur « back to Ussr » , prophétiques décidemment ces Beatles. Qui eut cru il y a 50 ans que l’on irait chercher la liberté et la vie sauve en Russie ? Dieu est un sacré farceur .

    Aimé par 3 personnes

  13. Gribouille dit :

    L’affaire Mila est la conséquence de l’immigration, « raisonnable » ou pas, de gens venant d’une autre culture. Plus ils seront nombreux, plus la situation sera ingérable.

    Toutefois, en ce qui concerne le rebondissement en lycée militaire, il n’y a pas à qualifier les dirigeants de l’établissement de lâches : il lui avait été demandé de ne pas divulguer l’adresse de son lieu de scolarisation, elle l’a fait malgré tout donc elle s’est montré indisciplinée.
    Il est également nécessaire de défendre le principe de discipline.

    Aimé par 1 personne

  14. there dit :

    Cela a commencé chez d’autres avec « les versets sataniques » cela a continué chez nous où les enfants juifs ne se sentent plus en sécurité la-croix.com/Religion/Judaisme/Pourquoi-familles-juives-desertent-ecoles-publiques-2016-03-11-1200745971, puis nos journalistes se font tuer pour avoir publié des caricatures qui dérangent, puis une jeune fille est menacée pour des propos qui déplaisent eux aussi. Et pendant ce temps là, notre état fait la guerre au covid….

    Aimé par 1 personne

    • CYRIL VAILLY dit :

       » Et pendant ce temps là, notre état fait la guerre au covid….  »
      Bien d’accord, mais comme le démontre bien la locution latine :  » Si vis pacem para bellum  » (si tu veux la paix prépare la guerre). Alors que le président de la République lançait voici quelque mois un martial  » C’est la guerre ! « , et que notre service de santé était déficient ! En ce qui concerne votre propos, vous pensez bien que rien n’est prêt, à commencer par les mentalités de beaucoup, afin de lutter contre une guerre en cours contre l’islam conquérant (ce que j’ai baptisé le « Coranovirus « .)
      Cordialement.

      Aimé par 2 personnes

  15. Freddie dit :

    Il faut regarder la réalité en face. Nous sommes un pays où s’applique la charia. Il n’est plus permis à personne de critiquer l’islam ou son prophète sans risquer sa vie. Les Français sont nombreux à ne pas l’avoir compris. Tous ces optimistes sont susceptibles de commettre des imprudences et de se retrouver dans la même situation. Les pouvoirs publics sont d’autant plus dans l’incapacité de fournir une protection qu’ils ne peuvent pas publiquement avouer cette défaite et donc pas non plus mettre les autochtones en garde.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.