« Peut-être que je ne pourrai pas être candidat »

« Peut-être que je ne pourrai pas être candidat » a récemment déclaré le président de la République. La question de sa candidature en 2022 soulève de légitimes interrogations. L’hypothèse du second mandat se conçoit uniquement dans un système de président souverain, ou arbitre, impartial, au-dessus de la mêlée, c’est-à-dire dans l’esprit des institutions. Le profil du président monarque constitutionnel, inscrit dans le texte de la Constitution de 1958, compatible avec des alternances de majorité, donc une respiration démocratique, se prête à une durée indéfinie à l’Elysée.

Cependant, le chef de l’Etat actuel, surtout depuis que le quinquennat s’est substitué au septennat, n’a strictement plus rien à voir. Il est devenu une sorte de président du Conseil des IIIe et IVe République mais dépourvu de gouvernail, rendu totalement irresponsable et inamovible pendant cinq ans. Chaque jour, sans exception, il communique, gesticule, parade, éblouit, délivre sa logorrhée. Au jeu du grand leurre national, dans un contexte tragique, il ne peut qu’engendrer la lassitude et se rendre insupportable au pays. Dès lors que le président devient l’incarnation même du maelstrom politicien, son renouvellement  au-delà de cinq ans devient une authentique aberration démocratique.

Le président Macron a été élu en 2017 sur la promesse d’un « nouveau monde » et de « la transformation de la France ». Or son mandat laissera, quoi qu’il arrive désormais, le souvenir de l’une des périodes les plus sombres de la France contemporaine: scandales à répétition, crise des Gilets Jaunes, désastre sanitaire et bureaucratique du covid-19, affaiblissement des libertés et de la démocratie parlementaire, explosion de la violence quotidienne et de la violence urbaine, menace terroriste, phénoménale poussée de la dette publique (de 100 à 120% du PIB), du chômage massif, de l’exclusion et de la pauvreté sans même parler de l’effritement de l’influence internationale de la France.

Les sondages de popularité jouent aux montagnes russes. « La popularité moyenne de Macron au plus haut depuis sept mois » pérore le JDD du 30 novembre. Trois jours plus tard, les Echos Elabe le donnent à 32% (-3%) tandis que le premier ministre s’effondre à 23%. En vérité, ces sondages de popularité quotidiens ne veulent pas dire grand chose. Par-delà leur courbe erratique et leurs fluctuations,  ils ne font que couvrir une évidence: la Nation, dans son ensemble, ne veut pas, ne voudra pas d’un deuxième quinquennat Macron dont rien ne justifie une nouvelle candidature.

Certes, la réélection n’est pas à exclure à la faveur du traditionnel duel avec Mme le Pen et d’une mystification autour du combat caricatural « progressisme contre populisme ». Mais alors, cette seconde victoire contre la volonté profonde du pays, arrachée au prix d’une sordide manipulation, serait ressentie comme une sorte de putsch médiatico-bureaucratique, ouvrant une nouvelle ère de déchirement et de violent chaos destructeur. Qui peut y avoir intérêt, à commencer par le principal intéressé?

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

64 commentaires pour « Peut-être que je ne pourrai pas être candidat »

  1. Trigwen dit :

    Deux surprises pourraient avoir lieu qui changent la donne : 1°) que le président Macron, devant le nombre croissant de mécontents et conscient qu’il ne pourrait pas être élu sans un fort taux d’abstentions finisse par ne pas vouloir se représenter.
    2)° Qu’un homme sorti d’ailleurs et un peu ou presque inattendu ( Edouard Philippe par hasard) se présente et se retrouve au deuxième tour face à Marine Le Pen

    J'aime

  2. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    Macron 2022 : sa phrase énigmatique et inquiétante sur ce qu’il pourrait faire à la fin de son mandat

    « – une crise économique et financière grave, avec des mesures de blocage et de confiscation sur les dépôts bancaires pour assurer le remboursement de la dette publique et du Covid-19 ?»

    https://www.bvoltaire.fr/macron-2022-sa-phrase-enigmatique-et-inquietante-sur-ce-quil-pourrait-faire-a-la-fin-de-son-mandat/

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    22 ! C’EST DEMAIN

    Dans 18 mois, si Dieu le veut nous nous tairons. Définitivement !
    Ou bien nous aurons réussi à éliminer les politiciens du gouvernement de la France.
    Ou bien le septième sacre d’un prince Souhmis scellera le trépas de notre communauté nationale « de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne … » !

    Aimé par 1 personne

  4. Zonzon dit :

    L’immigration, c’est la seule « réussite » [*] française depuis cinquante ans !!!

    [*] Réussite : Une affaire qui marche.

    Aimé par 1 personne

  5. Zonzon dit :

    Peut-être qu’il ne pourra pas être candidat en 2022, dit-il !
    Peut-être que je serai abstentionniste en 2022, je dis !

    J'aime

  6. Citoyen dit :

    « Peut-être que je ne pourrai pas être candidat »
    Bigre !!!… Serait-ce que la lucidité aurait réussie à l’atteindre ???… C’était inespéré ! …Et la lumière fut !! …, à tous les étages !…
    « En même temps », faut pas rêver … Il serait candidat, même si tout lui indiquait qu’il ne le faudrait pas … C’est là qu’on verra si la lucidité est bien réelle …
    Vu les dégâts qu’il a déjà infligé à ce pays, et qu’il se propose de continuer avec assiduité et persévérance, il est fortement souhaitable qu’il n’arrive pas jusqu’à l’élection …, pour sauver ce qui peut encore l’être …, avant que ce pays ne puisse plus jamais se relever …

    « Le président Macron a été élu en 2017 sur la promesse d’un « nouveau monde » et de « la transformation de la France » »
    « élu »??…: Pas tout à fait, Maxime … Il est arrivé là par défaut, par effraction, selon ses propres dires …, à l’issue d’un scandale que ceux de sa mouvance, et acolytes de tous poils, ont déclenché …

    Aimé par 1 personne

  7. FAURE dit :

    Pour quel parti politique roulez -vous? vos propos sont incroyables, concernant la dette, vous oubliez sans doute que sans le covid nous n’en serions pas la. Vous oubliez qu’avant cette pandémie, le nombre d’investisseurs étranger (hors pays du golf) n’avaient jamais été aussi nombreux. c’est un exemple.
    Pouvez-vous me dire ce que vous auriez fait de mieux. Le seul bémol dans cette période est de nous avoir menti au sujet des masques et d’avoir trop donné la parole aux scientifiques.
    Pour le reste la critique est tellement simple quand on aucune responsabilité. un peu de calme nous fera du bien à tous.

    J'aime

    • Faure, je ne roule pour aucun parti, j’écris juste ce que je pense ce qui est bien mon droit de citoyen.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Pascalcs dit :

      Ne pensez vous pas que prendre 20% de dette/pib supplémentaire (en réalité peut être bien plus puisque le pib va s’effondrer de 11 à 12%) est la résultante d’une gestion gouvernementale incohérente et calamiteuse? La France quasi championne du monde de l’effondrement économique parmi les pays développés.
      Vous parlez des investisseurs étrangers en volume record. Vous êtes vous interrogé sur la raison de ce record en simultané avec la désertion massive des Sociétés françaises qui investissent à l’étranger et ferment leurs sites français à tour de bras? Avez vous compris que l’interêt d’une Sté étrangère à investir en France est d’y faire la chasse à la subvention et à la réduction ou l’exonération d’impôt ? Quand ce n’est pas pour racheter puis éviscérer les sociétés nationales investies par les capitaux étrangers. Les vider de leurs substantifique moelle et puis plier bagage quand la bête est morte?
      Vous demandez vous les raisons de l’exode massive des jeunes diplômés français ? En répondant à ces questions, vous réaliserez à quel point ce président est d’une affligeante incompétence pour le bien de son pays. Il surpasse même son prédécesseur de la tête et des épaules. Et ce n’était pas gagné d’avance.
      Vu la vitesse de naufrage du pays, je doute qu’il fasse un 2ème mandat. Je ne suis même pas certain qu’il finisse le premier.

      J'aime

    • MARECHAL dit :

      Moi Madame je peux vous dire ce que j’aurai fait de mieux. Posez moi la question .. Je ferai de sorte que la naïveté dont vous semblez imprégnée vous échappe .. pour le bien de tous ..

      J'aime

    • MARECHAL dit :

      Madame ou Monsieur ..

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Voila qui est bien dit, Pascalcs … Vous me sortez les mots de la bouche …
      Et s’agissant du niveau de dette/PIB, quand il faudra l’affecter au PIB de 2020, quand il sera connu …, j’imagine déjà les frayeurs que certains vont se faire, au vu des conséquence qui en découleront …

      J'aime

  8. Zonzon dit :

    En Math, selon les derniers classements internationaux, les petits français sont les derniers de la classe.

    C’est fâcheux !

    On leur a trop dit que cette science était arabe.
    Alors … ils répugnent !!

    J'aime

  9. Janus dit :

    Bof, il connait tous les grands de ce monde, il a sympathisé avec certains, il a noué des liens avec toute la clique mondialiste. Il n’a plus de soucis a se faire. Il sera payé grassement par la gueuse et il pourra mettre son carnet d’adresse au service de ses précédents employeurs pour monter des coups tordus bien dans sa manière. Pourquoi prendrait-il des coups désormais ?
    Petit Rastignac provincial, malsain des l’origine, il le restera jusqu’à son terme

    Aimé par 1 personne

  10. Annick Danjou dit :

    https://www.bvoltaire.fr/laide-medicale-detat-ca-coute-un-pognon-de-dingue/
    Voilà encore un article qui nous montre que Macron est en train de nous saigner car il ne fait rien contre. Mais au lieu de défendre sa police il va organiser un beauvau avec des citoyens pour en parler, une manière comme une autre de mettre les policiers en position d’accusés. Sinon avait fait un peu plus de contrôle avant d’engager certains qui n’ont rien à y faire, on n’en serait pas là et puis ce n’est pas parce qu’il y a quelques brebis galeuses qu’il faut mettre tous les autres qui font un travail admirable sur le même plan. Je le dis et le répète ce président est un danger pour le pays.

    J'aime

  11. Zonzon dit :

    Depuis quelques jours le cinéma « Les Justiciens » nous redonne une nouvelle version de FIONA, un drame de l’époque Hollandiste.

    Mal m’en prendrait d’évoquer à nouveau l’héroïne de cette saga, mon clavier – et le vôtre – serait inondé de larmes ; je souhaite humblement mentionner une autre douleur tu : celle d’un petit être qui était encore dans le ventre de sa maman au moment des faits, qui commença sa vie en prison et dont les premiers langes, le bibon et les chaussons furent fournis par l’Administration pénitentiaire.

    Cet enfant, notre frère humain, a une maman qui risque 30 ans de prison pour avoir donné la main au massacre de sa demi-soeur – un forfait commis par son géniteur – et qui ne pourra jamais se recueillir sur la tombe de sa proche parente.

    Un enfant né de la fusion de deux civilisations inconciliables, un enfant symbole de la disparition de notre monde, celui des chrétiens d’Europe.

    Une victime propitiatoire que l’on offre à la dynastie des princes Souhmis !

    Particulièrement à celui qui n’a pas procréé.

    J'aime

  12. Zonzon dit :

    DIABLOGUE 1

    – Le regroupement familial : on continue ou on arrête ?

    – C’est une mauvaise question.

    – En France ou en Afrique ?

    – Ça, c’est une bonne question !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.