Paradoxe: enseigner l’arabe contre le séparatisme

« Ce que je veux faire, c’est pouvoir remettre l’enseignement de l’arabe: l’une des langues les plus parlées par ces jeunesses dans leur famille, pour éviter que ce soit détourné par d’autres mais aussi pour reconnaître cette part ». Parmi toutes les étrangetés, bizarreries, curiosités de notre époque, il y a celle-ci: la volonté élyséenne d’enseigner l’arabe à l’école pour lutter contre le séparatisme, c’est-à-dire le communautarisme. Soyons clair, la langue arabe, celle des empires Omeyyade et Abbasside, celle du Coran mais aussi des Mille-et-Unes nuits, parlée par des centaines de millions d’hommes et de femmes, la plupart sunnites mais aussi quelques chiites et quelques chrétiens (Liban, Egypte, Syrie) fait partie du patrimoine de l’humanité et elle est tout aussi respectable que les autres grandes langues de civilisation. Il est souhaitable qu’elle soit enseignée en France, comme option dans le secondaire et à l’université, exactement au même titre que les autres langues orientales, le chinois, le russe, le japonais. Ce qui est incompréhensible, c’est de lui donner un statut à part, d’en faire officiellement un outil de cohésion nationale, au côté du français.  La langue française est le ciment de la nation française comme le prévoit la Constitution. Sa maîtrise est l’outil primordial de l’intégration et de l’assimilation. L’unité de la France s’est faite par l’enseignement du français. L’effondrement de la maîtrise de la langue et du niveau en orthographe est un signe évident de l’affaiblissement du niveau intellectuel mais aussi, de la conscience française.  En termes de cohésion nationale, le bon sens voudrait que la France déploie un effort gigantesque pour redresser l’enseignement du français – et avec, des splendeurs de la littérature et de la pensée françaises. Or, aujourd’hui, au prétexte de faciliter l’intégration ou l’assimilation, il est bien au contraire question de renvoyer une partie des jeunes nés en France à leur origine en leur enseignant la langue de leurs parents et grands parents. Intégrer en désintégrant, lutter contre le séparatisme en sublimant la séparation: un bien étrange et suicidaire paradoxe… Par delà les coups de menton et les postures martiales, la haine de soi est toujours en toile de fond.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

84 commentaires pour Paradoxe: enseigner l’arabe contre le séparatisme

  1. Ping : Un tribunal israélien s’appuie sur la loi sur « l’État-nation du peuple juif » pour ren dre une décision raciste : pas de financement municipal des ramassages scolaires pour les enfants arabes, car il encourag erait les familles arabes à s’ins

  2. Michèle Machenin-Murzilli dit :

    Zut de zut ! Mais c’est qui cet excité aussi ? Personnellement, je suis française, j’ai une culture française (oh ! bien mince, mais quand même !:!). Je refuse cet exposé audio de ce type, qui est sûrement bien informé (invasion culturelle !!!). Mais Mon Dieu, qu’ils retournent tous dans leur pays d’origine et qu’ils nous foutent la paix ! Je dis bien « LA PAIX » et ne continuent pas à nous imposer leur langue. Allez voir en Chine, si on impose notre propre langue, je le répète, chez eux ! Et en plus, il faut payer six mois d’école et petit à petit, parler parfaitement leur langue ! Je dis bien leur langue, donc leur culture !
    Zut de zut ! Je suis sidérée !…
    Les chinois, apparemment, n’acceptent aucune colonisation… contrairement à notre Europe, qui finalement n’a fait que ça au cours des siècles. Amen !!!

    J'aime

  3. Georges dit :

    Colombay les deux mosquées ,one point….

    J'aime

  4. Georges dit :

    Le Luxembourgeois et le Suisse Librrre c’est très intéressant aussi.

    J'aime

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Oui, l’on a tendance à faire un certain amalgame de tout. Cependant, lorsque l’on voit les effets sanguinaires, dans certaines circonstances, qui viennent de « leurs propres écoles de pensée », il y a de quoi refuser l’Arabe dans nos écoles françaises ! Non ????

      J'aime

    • Pheldge dit :

      on vous répondra « c’est pas le véritable islam » comme à une époque encore récente on vous disait « ça n’est pas le vrai communisme … »

      Aimé par 1 personne

  5. Georges dit :

    Ou comme une volonté Vichyste d’enseigner l’allemand 🤢🤮🤮.Comme le Beaujolais, le collabo nouveau est arrivé.

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Ha ha ! Excellent, Georges ..
      « le collabo nouveau est arrivé » … Eh oui, c’est une habitude récurrente chez certains (toujours les mêmes) de nos con-patriotes … Lécher tout ce qui passe à leur portée (sans préciser d’avantage) est un atavisme dont ils n’arrivent pas à se défaire …

      J'aime

    • cgn002 dit :

      sauf qu ici il ne s agit pas de goûter à l’arabe… ! ! !
      car meme si vous ne l’aimez pas …(devinez la suite…)

      J'aime

    • Citoyen dit :

      J’aurais dû mettre des «  » à « con-patriotes », parce que c’est le trait d’union qui sert de remplacement à la jambe manquante du « m »… mais l’idée y était …

      J'aime

  6. Dorine dit :

    Suite :
    Je ne nie pas que l’arabe puisse avoir un intérêt, car il a été le support d’une société brillante à l’époque. D’ailleurs, l’arabe est enseigné en université depuis des lustres. Mais alors, pourquoi ne pas mettre également l’hébreux en seconde langue au collège car c’est une belle langue et elle a des particularités intéressantes.

    J'aime

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      « A l’époque ! » Bien sûr !!!

      J'aime

    • cgn002 dit :

      et pourquoi pas le portugais, le polonais, le roumain, etc ?…
      et apprenons nous le français dans les écoles arabes ?
      et en quoi les arabes ont ils été été brillants ?
      qu on t ils apporté à la civilisation ?
      et quelle est leur contribution au progrès??

      Aimé par 1 personne

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Alors là, bravo, agent CGN002, c’est bien ce que je disais à propos de la Chine : si vous n’apprenez pas leur langage en payant six mois d’Ecole de mandarin, vous avez l’obligation de très vite prendre votre billet de retour chez vous ! Go home !!!

      J'aime

  7. Dorine dit :

    Bonjour Mr Tandonnet
    Je me souviens d’une discussion avec une de mes malades d’origine algérienne au moment des attentats. Elle était complètement insérée dans la société française et faisait partie de la deuxième génération sur notre sol. Elle m’a expliqué que les deuxièmes et troisièmes générations de maghrébins ne sont bien nulle part : pas assez considérés comme des français chez nous car pas assez intégrés, mais aussi rejetés lorsqu’ils reviennent dans le pays d’origine de leur famille car rejetés comme n’appartenant plus à la culture musulmane. Cela induit sans doute un besoin de s’accrocher à des racines, quitte à choisir les plus rigoureuses et radicales pour être reconnus par une société.
    Donc, je pense que le fait d’ériger l’arabe en seconde langue au collège ou de le proclamer haut et fort va pousser encore plus cette génération perdue dans les bras de l’Islam politique. Ce qui est surprenant, pour un esprit censé, mais pas pour le Jupiter qui entend présider à nos destinées, c’est que le latin et le grec ont été voué aux gémonies alors qu’ils sont aux origines de notre langue…..

    Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Macron est un arbre qui ignore ses racines. Comment voulez vous qu il donne des fleurs ou des fruits ?
      Un arbre qui veut bouger et entraîner la forêt avec lui, c est une erreur de la nature,..

      Aimé par 1 personne

  8. charles902 dit :

    Chacun a le droit de faire ce qu’il veut. Libre à chacun d’apprendre l’arabe (mais lequel?) et libre à moi de ne pas le faire, ne serait ce que pour sauvegarder mes cordes vocales déjà bien fatiguées par l’usage intensif de l’anglais.
    C’est vrai que l’arabe est un facteur d’intégration dans la non pensée islamique, PGCD (Plus Grand Commun Dénominateur ) d’un foule asservie aux volontés d’un dogme qui nie l’homme.
    Peut être arriverons nous ainsi au stade où personne ne pourra se présenter en France sans démontrer qu’il a la maitrise de cette belle langue, aux accents fleurant bon le wahabisme sabre au clair et le rejet meurtrier de l’anathème.
    Alors c’est sûr le bonheur sera à notre porte.

    Quitte à devoir apprendre une langue, autant que cela soit le chinois, au moins cela nous rapprochera d’une civilisation d’une autre profondeur que la revanchardise à tout va.

    Aimé par 2 personnes

  9. Gil dit :

    Bonjour

    Petit complément pour comprendre

    Cordialement

    Aimé par 1 personne

    • Coucou dit :

      Bonsoir, Gil, bonne lecture.

      application/pdf StratégieExtVFLR1 532,38 kB
      application/pdf StratégieCompétence 420,49 kB

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Pour la partie que j’ai lue, je retiens en particulier que l’organisation en question cherche à récupérer les musulmans expatriés depuis 3 ou 4 générations. Ce qui me donne le sentiment d une nouvelle (et perpétuelle) razzia sur les richesses occidentales (ici intellectuelles).
      Tout en imposant la loi musulmane (la Oumma) sur ces mêmes terres, car l’organisation décréte qu’un musulman expatrié et ses multiples descendants restent invariablement rattachés au monde musulman qu’ ils ont quitté depuis plusieurs décennies …ben tiens donc … !
      On se croirait en 1939, où Mein kampf circulait, et qu’aucun politicien français en place n’en connaissait la teneur.
      Le déni de nos irresponsables au pouvoir, indolents et désinvoltes…mais tellement grisés dans leurs cocons dorés..
      des Marie Antoinette par milliers… !
      et une cour de millions de partisans… ! ! !

      Aimé par 2 personnes

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Au fait, Marie-Antoinette-Brigit on ne la voit plus guère ! Est-elle encore en train de conspirer pour faire de son jeune époux une marionnette devant les télévisions ???

      J'aime

    • Coucou dit :

      Complément 2,

      L’islam à la conquête de l’Occident : la Stratégie dévoilée

      Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate (PCD), publie un livre « explosif » révélant un document stratégique adopté en 2000 par les États musulmans pour installer en Occident une « civilisation de substitution ». Explications.

      La Nef – Votre livre examine un document intitulé « Stratégie de l’action culturelle islamique à l’extérieur du monde islamique », qui a été élaboré par l’ISESCO, département culturel de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), regroupant 57 États musulmans. Dans quelles circonstances avez-vous découvert ce texte dont personne ne parle et pour quels motifs avez-vous décidé de le faire connaître ?

      Jean-Frédéric Poisson – C’est en lisant un livre de l’universitaire libanaise Lina Murr Nehmé (Tariq Ramadan, Tareq Obrou, Dalil Boubakeur. Ce qu’ils nous cachent, Salvator, 2017) que j’ai découvert le titre de ce document auquel elle faisait référence. Ma curiosité a fait le reste : je suis allé le consulter sur internet (il est disponible sur le site isesco.org) et sa lecture m’a édifié. Il n’est pas fréquent que la deuxième plus importante organisation d’États au monde, en l’occurrence l’OCI, élabore un document stratégique visant purement et simplement à assurer la domination de sa civilisation sur le reste du monde, et le disant ouvertement. L’origine de ce texte, son caractère officiel et son objectif universaliste me sont apparus comme autant de raisons de le faire connaître au grand public… et aussi aux responsables politiques français ! On ne sait jamais…

      https://lanef.net/2019/01/02/lislam-a-la-conquete-de-loccident-la-strategie-devoilee/

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Merci pour cette excellente référence !
      Un extrait que j estime être la clé de compréhension de la mentalité arabo-musulmane :
      « Il n’y a pas à proprement parler de dialogue dans la conception islamique. L’islam ne reconnaît la légitimité du dialogue avec les non-musulmans que pour s’assurer leur conversion ou leur soumission. De sorte que, du point de vue de la doctrine islamique, il n’y a que deux issues au dialogue : l’islam (qu’on s’y convertisse ou qu’on s’y soumette) ou la mort (qu’elle soit purement et simplement physique ou qu’elle prenne la forme du bannissement). Tout cela s’explique d’ailleurs parfaitement : dans la mesure où l’islam se perçoit comme la religion naturelle des hommes, la seule voulue par Dieu, on ne voit pas pourquoi ses fidèles perdraient leur temps à discuter avec des personnes qui croient dans des ersatz de religion, dépourvus de valeur. Le Coran est très clair sur le sujet : il appelle à combattre les adeptes d’autres religions ou les incroyants, pas seulement en situation de légitime défense, mais du simple fait qu’ils ne sont pas musulmans »

      Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      Personnellement je n’ai d’autre religion, eu égard à mon propre chemin de vie, que cette philosophie qui me sussure à l’oreille « Qu’aucune religion n’est supérieure à une autre ». Et je vous pose une devinette : de qui est née cette philosophie si juste ??? A mon avis, il n’est pas trop tard pour mettre cette pensée en application, au lieu de politiquer et faire du slalom entre les unes et les autres !!!!

      J'aime

    • cgn002 dit :

      J aurai pu parfaitement écrire la même chose !
      Vu sous l’angle de mon projecteur, la religion est un phénomène (une pulsion) intérieur(e) qui caractérise chaque individu de notre espèce, verbalisée, « matérialisée  » par soit quelques hommes uniques, soit par des groupes humains, et la plupart du temps par les deux voies. En tous lieux et par tous les temps de la « courte » période homo sapiens !
      Le phenomene religion répond à la fois à un besoin de croyance (que le monde admet en très très grande majorite..) et à une saine nécessité de desensauvager plus ou moins…) notre espèce qui conserve hélas encore trop d’attributs de ses origines,… moins humaines…
      Le problème de chacune des religions tient (ou à tenu) dans son prosélytisme. Tout comme le problème de chaque individu, est d’ avoir tendance à croire que son mode de pensée serait une référence universelle… (encore un attribut dont peu d’humains arrivent à se débarrasser… !)
      Dans ce cadre, et avec le recul nécessaire, pourquoi serait il interdit de peser le pour et le contre (je dirais plutôt le degré d’évolution) de chacune de ces myriades de religions, toujours présentes ou révolues ?
      Pourquoi ne pas s’emerveiller de voir autant de points communs entre le confusianisme et le christianisme (pourtant. semblerait il, sans qu il y ait de lien entre ces peuples) ?

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Ben, tiens, cgn002 …
      « Le déni de nos irresponsables au pouvoir, indolents et désinvoltes…mais tellement grisés dans leurs cocons dorés.. »
      Quand on veut pérenniser ses prébendes, il faut éviter de faire de vagues ….

      J'aime

    • cgn002 dit :

      La référence YouTube donnée (merci !) complète bien celles données par coucou à propos de l’OCI et de l’ISESCO.
      Jack Lang s’avère ainsi le collabo et le traître parfait de la nation France (et de la civilisation européenne).
      Mais il n’est pas seul (ni en France ni en Europe) et comme un fait exprès nous avons de plus en plus de décideurs qui appliquent à la lettre la stratégie de Lisbonne l’OCI et pas seulement sur le plan contractuel des accords de Barcelone.
      Houellebecq n’ a eu aucun mal pour imaginer le présent et le futur de l’occident à la connaissance de ces accords et de cette organisation.internationale.
      La nature a donné le pétrole à un peuple prédateur archaïque qui veut – grâce aux besoins énergétiques – faire main basse sur un occident qui a eu le mérite de se développer (indépendamment et rapidement), ce qui leur est insupportable (naturel dans le cadre de leur mentalité de prédation originelle).
      La verdisation de notre énergie devient urgente, et on comprend parfaitement la stratégie islamique qui n’a plus de temps à perdre, avant que la demande en pétrole s’ atténue drastiquement.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      BV biffer la mention « de Lisbonne » inventée par le correcteur !

      J'aime

  10. Zonzon dit :

    Apprendre l’arabe c’est se plonger nécessairement dans le Coran.

    Aimé par 2 personnes

  11. Zonzon dit :

    Dans la situation où nous sommes arrivés il faudrait qu’un Lohengrin descende à l’Élysée !

    J'aime

  12. Zonzon dit :

    Ce jeune homme qui fit ses humanités dans une boite jésuitique austère et rébarbative n’a rien retenu de la formation d’acteur qu’il reçue de sa professeure particulière.

    Notamment que le mouvement du corps pendant une déclamation doit être contenu. Surtout les mains !

    J'aime

  13. Citoyen dit :

    Cette ineptie, est un élément de preuve de plus, que ce pays est bien sur sa fin, Maxime …
    En fRance il n’y a qu’une seule langue officielle, qui est le français, et qui a eu du mal à se mettre en place au fil des siècles … Toutes les autres langues, sont des langues étrangères …, qui peuvent, et même « doivent », être étudiées comme telles …, tant il y a de faiblesses à ce sujet …
    Mais elle doivent être perçues pour ce qu’elles sont …, comme étant des langues étrangères !
    Et là, on voit bien qu’il y a problème …
    S’il en est encore besoin, cela lève les doutes … : Seule une guerre civile peut permettre à ce pays de se retrouver, en décimant ceux qui cherchent à le détruire, avant d’avoir à planter le dernier clou du cercueil …

    Aimé par 1 personne

  14. Michèle Machenin-Murzilli dit :

    Ce n’est pas logique ! En Chine, avant tout si vous avez choisi de vous « expatrier » pour des raisons professionnelles, il faut payer 6 mois d’avance pour apprendre le Mandarin obligatoire (sinon retour dans votre pays d’origine), , avoir une résidence payer 6 mois de loyer d’avance, etc… Autrement dit, s’intégrer à une nouvelle culture que celle d’où vous venez, mais que vous avez choisie ! Je sais de quoi je parle !
    Bien sûr, que l’arabe est une belle langue, une belle culture, mais laissons là, de nos jours manipulés, à ces descendants qui n’en connaissent pas un « iota », pardonnez-moi cette comparaison. Ce « iota » qui a, malheureusement, fait chuter le niveau de nos descendants, dans les classes de primaires. Alors, qui donc s’est adapté ????? Certainement pas les élèves, dont les parents chez eux, parlent une autre langue !!!
    J’avoue en tant que bientôt nonagénaire, que je ne comprends plus le Monde !!!!
    Après tout, je ne puis que témoigner de la dégénérescence d’une Cilivisation bien compliquée !
    Moi, je contemple, lorsque le Ciel n’est pas trop nuageux, les Etoiles, avec l’espoir d’aller en habiter une autre !!!!!!

    Aimé par 2 personnes

    • Coucou dit :

      Bonjour Michèle Machenin-Murzilli ,

      «Moi, je contemple, lorsque le Ciel n’est pas trop nuageux, les Étoiles, avec l’espoir d’aller en habiter une autre !» Moi aussi.

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Je vous souhaiterais plutôt une planète comme la nôtre – tellement généreuse et belle – avec une humanité responsable, et désireuse de paix et donc de partage.
      Et avec moins de promiscuité aussi, car ici on se sent bien trop nombreux …et ça va fatalement coincer sous peu ..car ici les hommes se comportent de plus en plus comme des bêtes qu’on mélange et qu’on enferme (le monde a l’envers, eh oui …)

      Aimé par 1 personne

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Certes ! certes, cher correspondant, objectif qui se cache derrière un pseudonyme, alors que moi, bientôt octogénaire, j’ai le courage et peut-être la naïveté de ne pas me cacher. Que répondez-vous à cela ?? Je comprends totalement la prudence, dans ce monde skyso-paranoïaque !!!!

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Vous avez répondu à votre propre et sain questionnement.
      Nous ne sommes plus dans un monde en paix.
      Notre confiance doit devenir de plus en plus sélective, et notre naïveté bien rangée au placard.
      C’ est dramatique, mais nous devons rentrer en résistance. Rien à voir avec les dernières guerres frontales, si vous me comprenez bien…
      Et la résistance commence par une oeuvre de prise de conscience, à partager bien sûr. C’est ce qui motive ma participation à ce blog et je ne suis pas le seul, bien heureusement. Les petits ruisseaux…

      J'aime

  15. Sganarelle dit :

    Penser que Macron a une vue quelconque en poursuivant un but est illusoire tout autant que sa brillante intelligence de façade. Adepte du « ni oui ni non «  du «  en même temps » et des discours fumeux il ne sait pas lui même où il en est de ses incohérences et pour ça il est dangereux .
    Résultat de notre engouement pour les apparences nous avons choisi un bellâtre narcissique qui n’est même pas un bon comédien et nous ne sommes pas gouvernés, nous le voyons pratiquement tous les samedis où des manifestations autorisées finissent en émeutes.
    On en finit par se demander si tout n’est pas organisé pour semer le désordre tellement il semble évident que cette pagaille pourrait être évitable. .mais sans relâche on continue à admirer les discours soporifiques que nous lit ce président en s’écoutant moduler le ton sans conviction ni passion.
    In fine ce quinquennat ne laissera pas d’autres réformes que le mariage pour tous et une facture gigantesque.
    Pensez -vous vraiment que ce puisse être pire?

    Aimé par 1 personne

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      C’est intéressant et « vach…t » vrai ce que tu dis Sganarelle ! Merci, cela éclaire mon chemin, qui est bientôt au bout de son développement spirituel !!! Michèle MM

      J'aime

    • Freddie dit :

      Je viens de lire sur « L’Indépendant » que le tribunal de Vesoul a refusé d’être indulgent avec une dame atteinte d’Alzheimer qui avait présenté une attestation en se trompant de date pendant le premier confinement. Sa fille avait contesté l’amende et, pour la peine, celle-ci sera augmentée. Nul doute que la dame malade « retiendra » la leçon, et heureusement qu’on est dans un pays où la justice fait respecter les décisions du président démocratiquement élu !

      Aimé par 1 personne

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Je ne vois qu’à peine mon clavier, éblouie par Dame Neige qui siège tout autour de chez nous, et sur nos sublimes montagnes. Ce que vous racontez là, est malheureusement le reflet de la « connerie humaine » et surtout de ceux qui sont formés, mais sont dans l’incapacité de réfléchir. C’est grave cela ! J’espère que la fille de cette pauvre dame, à qui l’on pardonne tellement d’avoir fait un oubli pur et simple, parce qu’elle a des troubles graves de la mémoire (ce qui peut arriver à pas mal de gens), oui que sa fille aura gain de cause. Mais j’en doute ! Nous vivons un monde de fous, fous à lier face à leur miroir de la bêtise !
      Chaque jour, il y a des cas épiques, comme clui-ci ! Quel gâchis ! Pauvre France ! Les Juges, les Magistrats, des gamins dressés comme des chiens, ne sont que des apprentis de la vie !…
      Mon entier soutien aux gens lésés par ces manques de courtoisie, d’intelligence et d’objectivité humaine !…

      J'aime

  16. René-Pierre Alié dit :

    Micron est dans la droite ligne de ce qui se fait depuis trente ans, à savoir la déconstruction systématique de ce qui fait la France, dans le sillage de BHL qui déclarait : « Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, bourrées, binious, bref franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux ». Aujourd’hui, c’est la langue française, en la mettant en concurrence avec l’arabe à l’école, que beaucoup d’allochtones considèrent comme leur langue maternelle. L’enseignement de l’histoire a également fait l’objet du même traitement. Il y a dix ans, les programmes scolaires de 6ème et 5ème, avec Laurent Wirth aux manettes, comprenaient l’étude des empires africains du Songhaï et du Monomopata et faute de place oubliaient François 1er et Napoléon. Ma fille, à qui on aurait vainement demandé quelle grande ville se trouve à l’embouchure de la Garonne, bûchait sur l’économie du Maghreb. Les quatre premiers chapitres de 5ème étaient consacrés à l’islam ; la chrétienté, l’Occident et la France étaient priés d’attendre leur tour.
    Apprendre l’arabe à l’école, et pourquoi pas le swahili ou le dogon ? Après tout, ce sont des langues tout-à-fait respectables. Pour le mondialiste d’une start-up nation, toutes les langues du monde sont des langues régionales, et à ce titre placées sur un même plan, aussi folkloriques qu’est la bourrée ou le biniou.

    Aimé par 5 personnes

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Mince, je n’avais pas vu votre commentaire René-Pierre, et je « m’allie volontiers » à votre état d’esprit. C’est rudement utile, le blog de Maxime. La vérité est dans la tête de ceux qui se permettent « encore » de penser librement ! J’espère que ça va durer encore le plus longtemps possible. Et ça maintient le moral, non ???

      Aimé par 2 personnes

    • Gribouille dit :

      Il y a 10 ans, donc sous Sarkozy ?

      Je ne peux y croire, puisque ce président était, parait-il, un président de droite, et que ses ex-subordonnés rageaient de constater, aux européennes, la fuite d’une partie de leur électorat vers Macron (« mais comment peuvent-ils aller vers ce parti qui n’est pas de droite ? »).

      C’est un peu comme si vous nous disiez que Sarkozy lui-même aurait proposé de promouvoir l’enseignement de l’arabe pour éviter le séparatisme, ou la discrimination positive pour protéger l’identité nationale : ce n’est pas crédible…

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Tout à fait d’accord avec vous mais quant on faisait remarquer cette insupportable mise en valeur de l’islam par rapport au reste du programme certains et certaines n’y voyaient rien à redire. Comment voulez-vous qu’on s’en sorte si même les français de souche acceptent l’inacceptable. Nous ne pourrons jamais nous dépêtrer de ce gloubi glouba !

      J'aime

    • Pheldge dit :

      par peur d’être taxés d’islamophobie, de racisme et de xénophobie …

      J'aime

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      Oui, réponse à Annick : je pense que sur le site de Maxime, nous sommes un bon groupe qui pensons, à peu de choses près, la même chose. Nous étions ouverts d’esprit, accueillants et compréhensifs, gentils quoi, mais face à ce monde immonde qui finit par nous environner, nous sommes devenus plus sélectifs, et nous projetons nos regards sur ce qu’il nous reste et qui est beau : particulièrement, moi, puisque j’habite en moyenne montagne… confrontée aux aléas actuels décidés par un Gouvernement qui n’a pas connaissance, ou si peu, des vraies contraintes passées et dépassées des parents, grands-parents, avant qu’ils ne vendent leurs « alpettes » pour créer « Val d’Isère », « Les Arcs », « Tignes », « La Plagne », etc….. paradis de la neige, du ski…. et puis peu à peu de l’outrage à la Nature ! Connaissez-vous également tout cela, chers commentiteurs…
      En tous cas, bienvenue chez nous, si vous faites du ski de rando, raquette, pas besoin des remontées mécaniques, mais d’un bon entraîement, échauffement auparavant, afin de ne pas claquer tendons, muscles, casser des guibolles qui surchargeraient l’Hôpital, notre petit hôpital de Bourg Saint-Maurice… déjà bien occupé avec le Covid19….
      Je déborde un peu du sujet, mais j’avais envie d’en parler, car les vacances de fin d’année vont bien vitte arriver !!!
      Cordialement à vous toutes et tous, sur le Blog de Maxime !!!
      Michèle

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Merci MMM de nous faire partager votre air pur des Alpes.
      En vous souhaitant de belles promenades, … ici en RP, l ‘air est moins pur et les ballades moins attractives côté décor naturel !

      J'aime

  17. E Marquet dit :

    Que voit-on du Président Macron ? Un homme intelligent prompt au discours. Mais « Il y a plus à espérer d’un sot », nous dit le Livre des Proverbes de la Bible.
    E. macron aime argumenter, et en même temps, caresser toutes les catégories de Français dans le sens du poil, pour les amadouer en espérant tirer les marrons du feu en 2022.
    Il a la langue bien pendue, mais quant à l’action c’est moins brillant !
    Alors l’arabe à l’école, ce n’est que de la basse politique. La première des priorités ne devrait-elle pas être pour l’Education Nationale de reprendre la maîtrise de la langue française en déclin accéléré depuis quelques décennies !

    Aimé par 2 personnes

    • Michèle Machenin-Murzilli dit :

      E. Marquet, vraiment, totalement en harmonie avec vous aussi ! Sincèrement.

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      Alors il faut remettre le latin en tête de notre apprentissage du français’ outre la connaissance de l’origine des mots il ouvrait la porte à une formation intellectuelle nécessaire à la construction de la pensée dans l’élocution actuelle en déshérence.

      De plus ce n’est pas l’arabe qui est employé chez nous mais le berbère .

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.