Daniel Cordier

Daniel Cordier vient de mourir à l’âge de 100 ans. Ayant rejoint de Gaulle et la France libre à Londres, dès l’appel du 18 juin, puis parachuté sur le territoire français,  secrétaire et bras droit de Jean Moulin, il fut un acteur et un témoin privilégié de l’histoire de la Résistance française. Son livre Alias Caracalla, Gallimard, 2009, est un formidable témoignage, l’un des plus captivants jamais écrits sur les heures sombres, sous la forme d’un journal de bord, ayant donné lieu à un film tout aussi remarquable de mon ami M. Georges-Marc Benamou. A départ, ils furent une infime minorité de quelques centaines d’hommes, guère plus, animés par la seule passion patriotique et la volonté de chasser l’envahisseur. L’immense majorité, 99,9% des Français, de toutes les sensibilités, y compris de l’extrême gauche communiste à l’extrême droite maurrassienne, en juin 1940, s’était résignée à la défaite et à l’armistice. Daniel Cordier faisait partie de l’infime poignée d’hommes – quelques centaines sur 40 millions d’habitants – qui tout de suite ont dit non. Lui était maurrassien à l’époque, avant de s’éloigner de l’Action française sous l’influence des résistants notamment de son maître Jean Moulin. Son histoire nous renforce dans la conviction qu’il faut toujours se méfier des grands mouvements grégaire de l’opinion, par exemple le soulagement de l’immense majorité du pays lors de l’annonce de l’armistice. L’histoire donne raison à l’infime minorité lucide, au solitaire qui assume sa solitude contre la masse et se met en travers de la marche du troupeau. Je me permets donc de recommander vivement la lecture de ce chef d’œuvre absolu qu’est Alias Caracalla, un monument de l’histoire de notre pays, de ses heures à la fois les plus sombres et les plus glorieuses. Bien sûr, l’engagement de cette poignée d’hommes offre un contraste avec l’affligeante médiocrité de la sphère politico-médiatique actuelle qui donne le vertige. Mais peu importe: sincèrement, Alias Caracalla fait partie de ses livres essentiel qu’il faut impérativement avoir lu.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Daniel Cordier

  1. Coucou dit :

    Bonsoir à vous tous,

    Décès de la résistante Noëlla Rouget, la déportée qui fit gracier son bourreau

    La résistante, qui n’a jamais obtenu la repentance de celui qui la déporta, est morte à l’âge de 100 ans.
    Par Nina Hossein

    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/deces-de-la-resistante-noella-rouget-la-deportee-qui-fit-gracier-son-bourreau-20201123

    J'aime

  2. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    L’Enfant
    Victor Hugo

    Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
    Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,
    Chio, qu’ombrageaient les charmilles,
    Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,
    Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois
    Un chœur dansant de jeunes filles.

    Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,
    Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,
    Courbait sa tête humiliée ;
    Il avait pour asile, il avait pour appui
    Une blanche aubépine, une fleur, comme lui
    Dans le grand ravage oubliée.

    Ah ! pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !
    Hélas ! pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus
    Comme le ciel et comme l’onde,
    Pour que dans leur azur, de larmes orageux,
    Passe le vif éclair de la joie et des jeux,
    Pour relever ta tête blonde,

    Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner
    Pour rattacher gaîment et gaîment ramener
    En boucles sur ta blanche épaule
    Ces cheveux, qui du fer n’ont pas subi l’affront,
    Et qui pleurent épars autour de ton beau front,
    Comme les feuilles sur le saule ?

    Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?
    Est-ce d’avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,
    Qui d’Iran borde le puits sombre ?
    Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,
    Qu’un cheval au galop met, toujours en courant,
    Cent ans à sortir de son ombre ?

    Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
    Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
    Plus éclatant que les cymbales ?
    Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
    – Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
    Je veux de la poudre et des balles.

    8-10 juillet 1828

    Victor Hugo, Les Orientales

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Merci Coucou pour ce beau poème. Je faisais apprendre des poésies de Victor Hugo à mes élèves et leur faisais découvrir les alexandrins dont V Hugo était friand. Nous nous amusions à compter les syllabes et à découvrir les vers de 8 pieds ou 6 ou….Nous y prenions beaucoup de plaisir, je ne sais pas si c’est encore beaucoup le cas à l’école primaire. J’avais été récompensée à la fin de l’année, j’avais reçu en cadeau le recueil complet des poésies de V Hugo.

      Aimé par 1 personne

  3. Hazère-tyuillope dit :

    Je ne sais pas si ce monsieur dans les derniers temps de sa vie était en état de réaliser où nous en étions arrivés, j’ espère presque que non…. Se dire, « Tout ça pour ça »….

    Aimé par 2 personnes

  4. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Proportionnellement, je ne suis pas certain que le pourcentage de « résistants » soit aujourd’hui en France supérieur à celui que vous évoquez en 1940. Je pense même au vu du comportement actuel de nos concitoyens qu’il serait inférieur.
    Nous supportons lâchement de la part d’un gouvernement de fantoches élu par défaut et de plus en plus contesté par une majorité de Français, l’humiliation permanente, la soumission aux injonctions imbéciles, les insultes, les mensonges, le mépris et l’arrogance d’un président de la République que je considère comme indigne.
    Dans le chaos social et financier qui va suivre, nous ne pouvons qu’espérer qu’un personnage digne, sérieux et honnête émerge comme cela survient très souvent dans de telles situations.

    Aimé par 2 personnes

  5. Anonyme dit :

    oui ,très bien, ,,mais n’oublions pas tout les autres résistant ,

    Aimé par 1 personne

  6. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Oui, encore un témoin de l’histoire qui nous quitte. Vous parlez d’hommes, mais ne pas oublier les femmes, ma tante s’engagea dans la résistance en août 1940, à l’âge de 25 ans. Elle risqua sa vie plusieurs fois, elle n’accepta jamais l’armistice de Pétain. Elle était sur le secteur Rochefort, La Rochelle où beaucoup de groupe de résistants furent mal menés par les allemands, les collabos, la police française et la gestapo. Fin 1943, la situation de la Résistance en Charente-Maritime et à La Rochelle, est catastrophique. Mais les réseaux se reconstituent début 1944. Son fiancé fût noyé par la gestapo dans un bassin de La Rochelle, des français d’ailleurs ces gestapistes.
    Ce qui marqua ma tante, c’est le dynamisme de la collaboration et de la police française qui faisaient preuve de beaucoup de zèle. Mais surtout les résistants de la dernière heure, ceux qui sont rentrés en résistance fin 1944 début 1945. Comme disait Pierre Dac, je cite : « Les résistants de 1945 sont parmi les plus glorieux et les plus valeureux combattants de la Résistance, ceux qui méritent le plus d’estime et le plus de respect parce que, pendant plus de quatre ans, ils ont courageusement et héroïquement résisté à leur ardent désir de faire de la Résistance. »
    Elle me raconta que de nombreux collabos, agents français de la Gestapo furent porteurs d’un brassard FFI ou FTP. D’autres résistants de la dernière heures utilisent leur brassard FFI ou FTP pour procéder à des arrestations arbitraires, à des réquisitions abusives, à des contrôles, des exécutions sommaires. Notamment les collabos, ce qui leur permettait d’éliminer les personnes qui pouvaient les dénoncer. Pour elle la période de l’épuration fut une atrocité où beaucoup d’innocents furent tués ou rasées. L’épuration où l’on créé de toutes pièces des éléments d’accusation afin de s’approprier des biens ou pour assouvir des vengeances. Elle dû mettre à l’abri des prostitués qui donnaient des renseignements aux réseaux de résistances, et notamment celles qui ont dénoncé des collabos, pour qu’elles ne puissent pas être rasées ou tuées.
    Ma tante ne se considérait pas comme une héroïne, mais comme une personne qui refusait la soumission, d’ailleurs elle me disait : « Les Héros ? Ils n’existent que dans les bandes dessinés, et les films, pas dans la vraie vie, De Gaulle, et, nous les résistants étions simplement des patriotes qui aimions notre pays, La France ». Quand elle parlait de La France ou disait La France son visage s’illuminait. Quand le maire lui dit un jour en 2002 lors d’une cérémonie de commémoration à laquelle j’assistais : « Vous devriez avoir la légion d’honneur, je m’en occupe » elle lui dit je cite : « Monsieur le Maire, gardez votre babiole pour les politiques, les artistes et les footballeurs cela leur donnent l’impression d’être des gens importants ». Le Maire n’avait pas apprécié.
    Elle détestait Mitterrand et l’appelait le « collabo ».
    D’ailleurs pour l’anecdote, un jour elle était dans la file d’attente de sa boulangerie, quand un monsieur hautain passa devant tout le monde. Elle lui dit :  » Vous ne pouvait pas faire la queue comme tout le monde » Celui-ci lui rétorqua, vous avez vu j’ai la Légion d’honneur chère Madame en la montrant du doigt. Ma tante lui répliqua : « Monsieur, je suis vraiment navré qu’on la remette à des Cons » l’individu partit sans même prendre sa baguette de pain, sous les applaudissement des clients.
    Elle était toujours « cache » ma tante Denise, elle faisait tous les jours, quelque soit le temps 10 km à vélo, elle décéda à l’âge de 94 ans après son tour de vélo. Beaucoup de résistants, les vrais, sont restés dans l’anonymat, ma tante nous parlait que très rarement de cette période et des actions qu’elle mena.
    Nous ses neveux et nièces avions une admiration sans bornes pour elle. Elle nous parlait toujours de respect et de bienveillance.
    Et aujourd’hui , on voit que la délation et le lynchage publics sont de mise, ainsi que l’excès de zèle de certains policiers et gendarmes avec les « Ausweis » mis en place par notre gouvernement qui nous veut que du bien.

    Aimé par 6 personnes

  7. ourse dit :

    PS:sur France Culture

    J'aime

  8. ourse dit :

    tout les soirs a partir de lundi 20 h son dernirebe,entretien c’est radical et magnifique, oyez oyez,ca nous change des politicards!

    J'aime

  9. Tarride dit :

     » Alias Caracalla », livre d’une honnêteté totale à tous points de vue doit être lu et médité par tous ceux qui veulent réfléchir à cette époque et d’ailleurs à la nôtre.

    Etienne Tarride

    Aimé par 2 personnes

  10. cyril de fayet dit :

    un immense merci à Daniel CORDIER pour son courage, sa lucidité, clairvoyance, sa fidélité à Jean MOULIN et au général DE GAULLE lors des heures sombres de cette guerre terrible contre le nazisme. Daniel CORDIER a combattu pour notre liberté.

    Aimé par 2 personnes

  11. Gribouille dit :

    https://www.causeur.fr/japon-suga-yoshihide-187358
    « La raison de cette gérontocratie est en partie liée au vieillissement de la population, mais surtout aux règles du PLD selon lesquelles on ne peut pas accéder à la fonction ministérielle avant d’avoir gagné au moins cinq fois aux élections. (…) Mais le Japon vit depuis des lustres avec une dette publique supérieure à 200% du PIB (elle a dépassé 250%) et cela ne l’a pas ébranlé plus que ça. (…) En sept ans d’administration Abe, 64.788 étrangers sont devenus japonais dont 10.853 qui n’étaient ni chinois ni coréens. Dans le même temps, pour une population deux fois moindre, la France a naturalisé 772.563 personnes. En 2019, deux fois plus de personnes sont devenues françaises que d’autres sont devenues japonaises en sept ans. « 

    On pourrait aussi parler (mais ce n’est pas le cas dans cet article) de l’amusante irritation d’un cacique de Sciences-Pipo devant le refus des Japonais de renoncer au protectionnisme.
    (dans ce livre-là, de mémoire : https://www.amazon.fr/G%C3%A9opolitique-du-Japon-Jean-Marie-Bouissou/dp/2130593259/ref=sr_1_4?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=jean-marie+bouissou&qid=1605954052&sr=8-4 ).

    Aimé par 2 personnes

    • JEAN-LUC dit :

      Tout dépend à quoi sert la dette et qui est le créancier.
      Si la dette sert à l’investissement et non au fonctionnement et est détenue par la population, l’opération est équilibrée.
      C’est le cas du Japon sa dette n’est pas détenue par des créanciers étrangers alors que la France s’endette sur les marchés financiers internationaux et en partie importante pour son fonctionnement courant, c’est toute la différence.
      Donc les générations suivantes Françaises paieront pour le niveau de vie de leurs ascendants et si les taux d’intérêts remontent (très probable), ça coûtera très cher.
      Il n’aurait pas fallu s’endetter pour son fonctionnement courant ni sur les marchés financiers extérieurs.

      Aimé par 1 personne

  12. Ping : Daniel Cordier | Qui m'aime me suive...

  13. jfsadys dit :

    « Vaincre est affaire de volonté.  »

    « Le véritable danger réside dans l’absence de danger visible. »

    Aimé par 1 personne

  14. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous, «Bien sûr, l’engagement de cette poignée d’hommes offre un contraste avec l’affligeante médiocrité de la sphère politico-médiatique actuelle qui donne le vertige.»

    «La société française est plurielle» : le député Aurélien Taché défend le droit à la polygamie 20 nov. 2020, 09:59

    Eric Schahl lui a alors répliqué : «La polygamie, les certificats de virginité, c’est une question de mode de vie ? On est en république monsieur Taché». «Qu’est-ce que ça veut dire on est en République ? Expliquez votre phrase un petit peu», lui a rétorqué le fondateur du mouvement Demain Ensemble sans rebondir sur la question des certificats de virginité, au sujet desquels Aurélien Taché entretient également une position qui fait polémique.

    Des propos qui ont fait réagir le monde politique sur les réseaux sociaux, et en premier lieu l’ex-collègue LREM d’Aurélien Taché et députée des Yvelines Aurore Bergé, qui affirme avoir «honte» qu’il ait pu pu «être élu en 2017 grâce à l’investiture d’En Marche» et qu’il défende aujourd’hui «en tant que député la polygamie ou les certificats de virginité». Elle invite le député à «avoir le courage, si ce n’est la décence» de démissionner de son mandat et de se représenter sous ses «propres « couleurs »».

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/80891-societe-francaise-est-plurielle-depute-aurelien-tache-defend-droit-polygamie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.