Engrenage infernal

Un reconfinement de la France serait imminent face au retour de l’épidémie de covid19. Nous sommes entrés dans une logique infernale. Le confinement de mars avril, qui a dévasté l’économie française (-15% du PIB), ruiné des centaines de milliers d’artisans et commerçants, précipité une génération des 18-35 ans dans le chômage et le désœuvrement n’aura été qu’un palliatif, une trêve éphémère. De fait, il n’a rien réglé et seulement retardé l’échéance. En quoi le nouveau confinement serait-il plus durablement efficace? Faudra-t-il le faire durer 8 mois, jusqu’à l’été prochain? Ce serait anéantir l’économie et la société française, détruire la société de travail, condamner 20 millions de Français au chômage, généraliser l’assistanat, provoquer l’explosion des déficits et de la dette publique enclencher un tsunami inflationniste, puis la pauvreté et la misère et la tentation du suicide, individuel ou collectif, sous la forme d’une explosion de violence nihiliste. Alors, un confinement de 4 ou 6 semaines? Mais alors, comment en sort-on? Au bout de la période, une nouvelle flambée est inévitable. Donc il faudra de nouveau confiner après deux ou trois mois, en provoquant un nouvel effondrement de l’économie française dont toute perspective de relèvement deviendrait, cette fois-ci, illusoire. La France est un bateau ivre, sans véritable pilote et sans gouvernail, livré à la panique. De fait, le virus de la peur qui ronge les esprits, ceux de la classe dirigeante et sans doute une partie du pays profond, jusqu’à la démence collective est infiniment plus dévastateur que le covid-19. Le fond du problème: l’individu moderne, issu de la civilisation du bien-être et du confort, a perdu les réflexes d’adaptation face à l’inattendu et ne supporte plus la confrontation avec la crise, la souffrance et la mort. Il fuit la réalité dans l’illusion (hypothétique vaccin!) et les gesticulations inutiles. Ainsi, nous glissons lentement, mais sûrement, à l’apocalypse.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Engrenage infernal

  1. cgn002 dit :

    Une des pierres angulaires du scénario Houlbecquien posée par Darmanin, suite à celle de Macron
    Celle de Darmanin est mon s innocente mais tout aussi gravissime par l ampleur de la trahison et du déshonneur à la France et au français .
    https://www.lefigaro.fr/politique/en-algerie-darmanin-a-depose-une-gerbe-tricolore-aux-martyrs-du-fln-qui-suscite-l-indignation-du-rn-20201110?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

    Encore un genou posé à terre face à ceux qui ne pardonnent jamais.

    J'aime

  2. oli71 dit :

    Je partage entièrement votre avis et spécialement le diagnostic selon lequel « l’individu moderne, issu de la civilisation du bien-être et du confort, a perdu les réflexes d’adaptation face à l’inattendu et ne supporte plus la confrontation avec la crise, la souffrance et la mort ».

    Il y a aussi, à mon avis, une autre cause, peut-être plus spécifiquement française (même si cela se discute). Cela fait des décennies que les gouvernements successifs privilégient de manière systématique sur tout sujet les mesures de soulagement de court terme sur ce qu’exigerait l’intérêt collectif de moyen ou de long terme. La politique de la France, prête à tout faire, quel qu’en soit le coût et quelles qu’en soient les conséquences, lorsqu’il s’agit d’obtenir la libération de ses otages par des groupuscules terroristes en est l’illustration même. Nos gouvernements ont toujours préféré payer (et semble-t-il très cher) pour obtenir la libération de nos otages au lieu d’avoir le courage de dire et d’annoncer aux familles que nous ne céderons pas au chantage. Résultat, nous finançons le terrorisme pas ces rançons et nous encourageons les terroristes à continuer à enlever nos ressortissants puisque c’est rentable. Toute proportion gardée, c’est le phénomène qui illustre la gestion gouvernementale du covid : le gouvernement privilégie des mesures de soulagement de court terme, sans vouloir tenir compte des conséquences dramatiques à moyen ou long terme de l’arrêt de l’économie. L’absence de vision de long terme et l’absence totale de courage sont un véritable drame de notre vie politique moderne.

    J'aime

    • oli71, bien d’accord, il ne voit que le bout de son nez, incapable de lever la tête et se projeter dans le moyen terme… (pour ne pas parler du long terme). Merci.
      MT

      J'aime

  3. Gribouille dit :

    Il n’en demeure pas moins que la politique de réduction des dépenses publiques, que vous appelez de vos voeux, conduit à moins de lits d’hôpitaux et donc à moins de marges de manoeuvres.

    J'aime

    • cgn002 dit :

      Nous payons des décennies de politique de gauche avec laquelle la seule préoccupation est la redistribution aux fins clientélistes, tout en ignorant ou en condamnant la création de richesse (et donc de budget)
      La gauche a t elle déjà conduit à autre chose que la misère largement partagée (principe d égalité ou personne ne doit dépasser d une tête : tous crétins et envieux finalement…)

      J'aime

  4. Georges dit :

    The road with Vigo Mortensen.

    J'aime

  5. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je partage votre analyse mais il faut bien reconnaitre qu’aucun des pays touchés par ce virus n’a vraiment trouvé la solution efficace pour éviter sa propagation.
    Je m’interroge d’ailleurs sur le peu de cas recensés en Afrique à l’exception de l’Afrique du nord et de l’Afrique du sud, alors qu’au printemps dernier nos fameux « experts » nous annonçaient une propagation exponentielle du virus sur ce continent. Jeunesse de la population ? mode de vie ?
    Quoi qu’il en soit, si un nouveau confinement est décidé, il risque de générer, comme en Italie, une réaction violente d’une partie de la population qui ne supporte plus toutes ces restrictions prises sans aucune cohérence et alors que le simple bon sens indiquait qu’elles ne serviraient à rien.
    Combien de milliards d’euros devront cette fois encore être injectés dans notre économie pour sauver ce qui peut encore l’être ? Combien de suicides de petits patrons et de salariés ruinés faudra-t-il décompter en plus de ceux de la covid ?
    Ce matin encore, j’écoutais un très médiatique jeune pseudo expert en épidémiologie présent sur de nombreux plateaux de télé, nous expliquer qu’il fallait prendre des mesures autoritaires contre la génération du baby-boom qui a profité de tout, toute sa vie et qui maintenant ne perd pas un seul euro puisqu’elle est à la retraite. Ses propos allant jusqu’à dire que de toute façon, les personnes âgées gravement atteintes par la covid 19 n’iraient pas en réanimation. Abject !
    Ce nouveau confinement ne servira qu’à accorder un délai de grâce pour les fêtes de Noël et de fin d’année. Dès janvier, et sans nouvelles idées, il conviendra de préparer le confinement pour anticiper les fêtes de Pâques, puis celui pré-vacances d’été.
    Ceci est insupportable de crétinerie et d’amateurisme et je propose qu’au lieu d’écouter les élucubrations de celles et ceux qui vivent confortablement dans leurs certitudes et qui à chaque fin de mois ne perdent pas un seul euro malgré toutes les décisions stupides qu’ils prennent, on laisse la parole et les propositions à ces millions d’indépendants, de petits entrepreneurs, de commerçants…..qui eux se démènent tous les jours pour vivre et ont surement de meilleures idées que nos « experts ».
    Dans quel état vont se retrouver les Français et l’économie du pays après l’épisode de ce virus ?
    En attendant les prochains jours sombres, nous fêterons bientôt Halloween…

    J'aime

  6. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J'aime

  7. jfsadys dit :

    Je ne sais pas si tout le monde pourra ouvrir le lien ci-dessu ou s’il n’est accessible qu’aux abonnés Facebook.

    Il s’agit d’un échange vif à l’assemblée nationale entre un jeune élu LR et un jeune membre du gouvernement.

    Nous voyons et entendons le point de vue du nouveau député LR de Marseille sur la situation présente et la réponse du gouvernement. Le ton monte! Et les solutions n’avancent pas. Ni du côté de l’opposition ni du côté du gouvernement.

    Chacun reprochant à l’autre ce qui ne va pas.

    Nous avons perdu le sens du collectif. De l’action collective. De la recherche des solutions décidées collectivement.

    Ce n’est sans doute pas le moment mais il faudra bien un jour débattre du système de santé en France. L’heure est venue ou pas de ré-inventer la Sécurité Sociale et l’Hôpital? (public ou privé?)

    Macron un nouveau Napoléon III ?

    J'aime

  8. fraternel dit :

    les gesticulations sont le résultat de l’impréparation et de l’oubli d’anticipation je pense que l’on oublie trop souvent que nous sommes tous mortels que nous le voulions ou non c’st le cycle de vie qui veut celà on nait on vit on meurt bien sur le plus tard possible et ne rstant en relative bonne santé
    mais qu’ont fait nos élites technocrates et conseillers de tout poil qui n’ont aucune connaissance du terrain ces 20 dernières années on a fait de la rigueur budgétaire dans les hopitaux pour ce sacro saint pourcentage de déficit à ne pas dépasser concernant les dépenses et bien sur pour flatter notre égo devant les autres pays européens c’est çà àetre européen?alors là j’ai honte de l’etre
    tous les gouvernements successifs ont bradé le système de soins pour leur vantardise et leur orgueil
    ensuite ce bateau ivre suit le meme chemin pas d’anticipation lors de la première vague interdiction d’utiliser les appareils pcr des vétérinaires ou des labos d’analyses médicales sous prétexte qu’ils n’étaient pas référencés pas de prudence pendant les vacances de la toussaint on aurait pu inviter les gens à ne pas se déplacer dans un rayon de plus de 100km et le couvre feu vecteur de cassure sociale de faire sombrer les petits commerces surtout les bars et restaurants
    comment un restaurant ne pouvait il pas ouvrir jusqu’à 22h ou 22h30 au moins
    comment un bar ne pouvait il pas ouvrir de10h à minuit
    comment les cinémas et théatres ne pouvaient ils pas etre ouverts jusqu’à 23h?
    mais je n’ai jamais vu de branquignols pareils on est sur le titanic manu en chef d’orchestre mais il ne voit pas l’iceberg
    je me permet de vous renvoyer vers le livre du docteur douste blazy la maladie française aux éditions l’archipel edifiant!

    J'aime

  9. Gribouille dit :

    Plus prosaïquement, si on avait encore les lits d’hôpitaux comme en Allemagne, on aurait plus de marges de manoeuvre…

    Le virus de l’obsession de la réduction des dépenses publiques fait donc, lui aussi, des ravages. N’est-ce pas ?

    J'aime

    • pabizou dit :

      Vous devriez vous renseigner sur les réalités du systéme allemand vous pourriez peut-être comprendre que le probléme en France n’est pas le manque de moyens, mais le mauvais usage de ces moyens et l’incompétence de ceux qui sont en charge de leur bon usage

      J'aime

    • cgn002 dit :

      il est certain que la pléthore d agents administratifs dans les hôpitaux, non seulement ne sont pas efficaces, mais seraient plutôt une charge vis à vis des effectifs opérationnels en surcharge, au lieu d un soutien.
      mais chut on ne critique pas une administration qui a le pouvoir (de s auto protéger et d exposer les véritables contributeurs).
      … comme partout dans les administrations publiques …!

      J'aime

  10. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Je partage complètement votre avis. Reconfiner ne servira à strictement rien sinon à tranquilliser nos décideurs réfugiés dans leurs palais dorés et tous les hypocondriaques du pays. Je plains sincèrement ces derniers car ils vivent nécessairement un enfer entretenu avec une complaisance coupable par les médias mainstream qui s’obstinent, contre vent à marée, à cibler le doigt du sage et non la lune dans leurs reportages bidons et leurs interviews complaisants à croire que l’intelligence élémentaire a déserté leurs esprits (ex: l’obstination a se focaliser sur le nombre de cas positif aux tests, alors qu’on sait qu’au moins 30% de ces résultats sont sujets à caution, en oubliant commodément le nombre d’hospitalisation en réanimation – ces services étant à cette période de l’année en flux tendu vu l’évolution traditionnelle de la situation sanitaire – et la durée moyenne de celle-ci ainsi que le nombre de décès alors que, de manière tout à fait mécanique, ce nombre augmente à la mauvaise saison tous ans). Il est désormais trop tard pour voir l’exécutif reconnaître ses erreurs et faire machine arrière. Il est condamné, par ses choix imbéciles, ses mensonges et son incompétence absolue à une fuite en avant qui ne s’arrêtera plus. La personnalité du chef de l’état n’est probablement pas étrangère à cette dérive. On peut être certain que, si cette décision est prise, elle sera suivie par d’autres tout aussi mortifères et idiotes dans les mois à venir mois avec la complicité active d’un parlement dont la seule raison d’exister est bien de complaire au maître du palais et une opposition totalement aphone quand elle n’est pas, elle aussi, complice. C’est extrêmement dangereux car c’est un boulevard qui s’ouvre devant les fanges les plus extrémistes du spectre politique (sur ce sujet, voir Montesquieu et L’esprit des lois). Le RN n’est pas, et de loin s’en faut malgré son rôle de repoussoir commode, celui le plus à craindre.
    Nous sommes soumis au régime d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février, régime qui se juxtapose à l’état d’urgence qui est devenu la règle à cause des attentats. A ce sujet, les récentes déclarations du Sultan ou les appels de certaines organisations djihadistes laissent peu de doute quant à la triste réalité qui s’est installée dans notre pays. Le seul avantage que nous ayons tiré de cette pandémie est le fait qu’elle a mis à jour le faisceau de mensonges, de complicités et de duplicités sur lequel la vie politique prospérait. Pour le coup, l’empereur est nu et bien nu. Il est donc à craindre quelques explosions de violence qui laisseront les manifestation de novembre et décembre dernier loin derrière. Comme il est dit dans Games of Thrones: « Winter is coming ». Il risque d’être très froid.

    Bonne journée

    Aimé par 4 personnes

    • Tout cela est hélas vraisemblable. Il y a en ce moment une convergence de crises et il n’est pas impossible que s’y rajoutent des crises imprévues. Le fond du problème est que la civilisation occidentale est en crise (principalement morale) générale. Notre pays n’est pas le seul à être dans la tourmente. Le Macronisme n’arrange pas les choses mais je crains que ce ne soit que le sommet de l’iceberg. Des gouvernants visionnaires (espèce disparue !) devraient se dire qu’il faut se ménager des marges de manœuvre pour pouvoir affronter le pire à venir. Il faut donc clore au plus vite cet épisode covid qui n’est qu’une composante mineure de la crise. Pour cela il faut oser dire que les actifs doivent reprendre une vie normale et relancer la production. Ils ne risquent de toutes façons pas grand chose. Quand aux très âgés, peut être faut il accepter d’éviter l’acharnement thérapeutique sur ceux qui sont condamnés à mourir en réa ou à devenir des légumes ensuite. Enfin, pour les plus jeunes qui risquent beaucoup du fait de leurs comorbidités, pourquoi ne pas plutôt lutter contre ces comorbidités ? L’obésité est reconnue comme une comorbidité importante. Depuis plus de 6 mois que le covid court, un obèse décidé aurait pu perdre bien plus de 10 kg ! et je n’évoque même pas tout ce que l’on pourrait gagner en luttant contre le tabac et l’alcool !
      L’effondrement est proche et ce n’est plus le moment d’avoir des états d’âme sur quelques milliers de morts supplémentaires sans doute à venir. Il faut serrer les dents et passer ce cap.

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Jamais le PCF, la CGT, les gauchistes, les migrants n’ont mis le pays dans une telle m… J’ai parfois l’impression d’être dans un roman de SF.

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Espérons que ce ne soit pas d’autre explosions que nous aurons à subir. A force de parler du covid, du confinement, des mensonges sur les chiffres, de ceux qui sont pour et de ceux qui sont contre on en oublie ce qui nous menace actuellement encore plus que le covid, mais apparemment tout le monde s’en fout. Une décapitation et hop on passe à autre chose et on repart sur le covid , le confinement, les élections….etc…etc…

      Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      Ca fait beaucoup d étincelles en même temps !…
      La poudrière accumulee, comme les nitrates à Beyrouth, et telle que voulue plus ou moins consciemment par nos faux-pompiers pyromanes aux manettes, sera difficile à conserver bien longtemps en l état…

      J'aime

    • Gribouille dit :

      « Annick Danjou dit :
      28 octobre 2020 à 13:05

      Espérons que ce ne soit pas d’autre explosions que nous aurons à subir. A force de parler du covid, du confinement, des mensonges sur les chiffres, de ceux qui sont pour et de ceux qui sont contre on en oublie ce qui nous menace actuellement encore plus que le covid, mais apparemment tout le monde s’en fout. Une décapitation et hop on passe à autre chose et on repart sur le covid , le confinement, les élections….etc…etc… »

      Limitation des dégâts :
      https://www.valeursactuelles.com/societe/tribune-de-souche-ou-de-greffe-etre-ou-devenir-francais-125067

      J'aime

  11. PenArBed dit :

    Alain Deneault – Les Médiocres ont pris le pouvoir
    source capital.fr – août 2016

    Management : Qu’entendez-vous exactement par «médiocratie» ?
    Alain Deneault : Je désigne par ce mot le système dans lequel nous baignons et qui tend à promouvoir les individus «ni bons ni mauvais». A contrario, ceux qui se distinguent par une certaine hauteur de vue, une solide culture ou encore une capacité à changer les choses sont mis sur la touche.
    Pour réussir aujourd’hui, il ne faut surtout pas sortir du rang, mais se conformer à un ordre établi. Ce qu’on appelle, avec un rictus complice, «jouer le jeu» revient en fait à se soumettre à des formats et à des idéologies qu’on devrait pourtant remettre en question. La médiocratie incite à vivre et à travailler en somnambules, et à considérer comme incontournable le cahier des charges – même absurde – auquel on est astreints.
    (…)
    Management : Votre constat se rapproche par certains aspects du principe de Peter…
    Alain Deneault : L’intuition de Laurence Peter est séduisante. Selon lui, un individu progresse jusqu’à se retrouver à un poste qui dépasse ses compétences. Du coup, les incompétents sont au pouvoir… Mais cette approche n’est pas satisfaisante : les postes à responsabilité ne sont pas occupés par des incompétents, mais par des gens qui se soumettent à des schémas absurdes ; ils font exactement ce qu’on leur demande de faire sans poser de questions embarrassantes, sans se soucier d’autre chose que des modalités d’avancement de carrière.
    (…)
    Management : Appelez-vous à un changement de mentalité… et de société ?
    Alain Deneault : Je n’ai pas de solution clés en main. Il me semble cependant primordial de rompre avec cette novlangue managériale à la mode. Il faut renouer avec le sens, avec des termes qui ont une mémoire et une portée critique. La langue est ce qui nous aide à prendre du recul et à remettre les choses en question. Elle nous permet aussi de débattre ouvertement. Tant que nous demeurerons dans le brouillard, sans questionner les termes du débat, nous resterons coupés les uns des autres, invités tout au plus à vivre une vie médiocre.

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      J adhère totalement !
      La médiocrité s est infiltrée à tous les étages et surtout dans l administration où elle se superpose à une obéissance particulièrement stupide, mais digne d une hiérarchie mafieuse. Si le chef est à côté de la plaque, tout le système suivra.
      Une démocratie sans contre-pouvoir est une dictature à partir du moment où la tête (du poisson !) est pourrie.

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Pas entièrement d’accord avec Peter. Quand des incompétents sont au pouvoir ou aux manettes de quoique ce soit, ils s’entourent de plus incompétents qu’eux pour ne pas être mis en compétition ou en échec. Cela se confirme partout dans tous les domaines.

      Aimé par 1 personne

    • PenArBed dit :

      @Annick Danjou
      Je vous rejoins. La principale qualité d’un médiocre c’est de savoir reconnaître un autre médiocre qui ne soit pas en capacité de lui faire de l’ombre.

      Jacques Julliard Marianne 09 juillet 2016 :  »l’incompatibilité entre le devoir de vérité et les outrances de la démocratie d’opinion ».
      Ils sont quatre ; en tout cas j’en vois quatre, qui ont eu le courage de préférer la vérité tout court à leur vérité particulière. Quatre qui ont pensé que la démocratie ne consiste pas à affirmer que le peuple a toujours raison, mais qu’il suffit de ne pas prétendre avoir raison contre le peuple. Et qu’il est parfois nécessaire, au lieu de lui faire la cour, de le placer devant ses responsabilités, parfois même ses contradictions. Ce sont de Gaulle, naturellement, et Raymond Barre à droite ; Pierre Mendès France et Michel Rocard à gauche. Ce n’est pas pour rien qu’aucun d’entre eux n’a jamais été reconnu par la classe politique comme l’un de ses membres à part entière ; tous quatre ont été accusés d’ourdir un lien direct avec le peuple par-dessus les partis.

      J'aime

  12. Anonyme dit :

    la critique ,est toujours facile ,alors quelle pays a résolue ce problème ,,AUCUN ,ce virus est terrible ,alors , pourquoi ne pas rende le masque obligatoire ,ensuite l « économie ,cars sans travail ,c « est terrible , manque d » argent ,et les faillites s » enchaine ,tout comme la pauvreté ,faut t « il faire comme l » Italie et provoquer des manifestations ,chez nous ,cars avec ses fermetures ,l’économie s » arrête ,la France a un pilote et un premier ministre de droite ,on t « il la solutions miracle ,NON ,comme dans tout les pays ,en ce moment ,aucun a la solutions ,reste le vaccin ,une solutions qui réglerais peut être ce problème ,de michel 43

    J'aime

    • pabizou dit :

       » la France a un pilote et un 1er ministre de droite »… quand on lit ce genre d’ineptie on comprend pourquoi rien n’est jamais résolu dans ce pays . Macron est un socialiste pur sucre, capitalisme de connivence inclu, et Castex n’est qu’un faire valoir choisi avant tout pour son insignifiance et ne pas lui faire d’ombre

      J'aime

  13. Fredi M. dit :

    Le professeur Raoult le disait très bien hier sur LCI (avec un brin de suffisance et d’arrogance) : le monde occidental a le trouillomètre à zéro.

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      Le mégalomane en question dit tout et son contraire, le but étant de se mettre en avant. Point.
      Le plus grave étant de minimiser le virus que lui seul sait maîtriser, tel le promoteur de jurassic park !

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Oui beaucoup de suffisance et d’arrogance de la part de ce personnage que les français maintenant, alors qu’ils ne le connaissaient pas auparavant , considèrent comme le plus grand infectiologue mondial. Il est vrai que les français s’y connaissent en science!!! Ils savent tout sur tout surtout quand c’est dit à la télé. Raoult a fichu le bazar dès le début avec toutes ses interventions. Il a surtout un ego sur dimensionné et quant on lui propose d’écrire un article dans un journal scientifique reconnu, il se rétracte… il va en parler à ses collègues… il est certainement un bon médecin je ne lui retire pas ses qualités mais pas spécialement un bon scientifique heureusement qu’il a une équipe derrière lui et des entrées pour publier les centaines d’articles qu’il signe en dernier, mais qui sont pour beaucoup des articles médiocres scientifiquement parlant! Il ferait bien de se taire maintenant comme le lui a suggéré un collègue médecin qui le connaît bien.

      Aimé par 1 personne

    • PenArBed dit :

      @Annick Danjou
      Hypothèse : Vous êtes à Marseille atteinte du Covid, vous faites quoi ?
      Personnellement, dans ce cas, je vais voir le Professeur Raoult.

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      PenArBed, Peut-être que j’irais aussi le voir je ne suis pas contre lui, je dis qu’il aurait dû se taire un peu car il a perturbé les personnes qui l’ont écouté. Je le connais, il est compétent dans son domaine mais il aurait dû faire profil bas.
      Il a voulu devenir la star du covid et il a parfois dit des bêtises.

      J'aime

  14. Ping : Engrenage infernal | Qui m'aime me suive...

  15. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je vis seule et mon grand âge fait que je fais partie des personnes à risque +++ !
    Mes enfants ne vivent pas dans la même ville que moi et c’est le fils d’une de mes amies, que je connais depuis sa naissance, qui de temps en temps vient me voir avec des courses ou des livres.
    Et comme je lui faisais remarquer qu’il ne pourrait plus venir, il m’a simplement répondu :
    « Il n’est pas encore né, celui qui m’empêchera d’aller où je veux ! »
    Je dois dire que cette réponse que certains jugeront irresponsable, m’a fait le plus grand bien !

    Aimé par 6 personnes

  16. La situation sanitaire est catastrophique, et des patients dans les zones à saturation de lits en réa commencent à être transférés dans d’autres régions! Outre ce que vous soulignez cher Maxime, il faut aussi évoquer les brigades sanitaires qui n’ont pas su (ou pu) accompager les testés positifs et les cas contacts asymptomatiques vers la quarantaine de 7 jours! C’est un cycle infernal , un yoyo où l’état sanitaire nous accordera la grâce de plages de liberté de quelques semaines avec des injonctions comme #SauvonsNoël (c’est plié), #SauvonsLesSportsd’hiver, et #SauvonsLesVacancesDePrintemps entre « deux confinements soft »! L’été? Il sera comme celui de cette année! Nul doute qu’un vaccin sortira en 2021, mais leur gestion par manque d’anticipation (comme actuellement) laisse présager que nous serons le dernier pays européen à en bénéficier! La France est en train de devenir un pays du tiers-monde….Amitiés.

    Aimé par 3 personnes

    • Nicole, « La France est en train de devenir un pays du tiers-monde… » tout est là, vous avez absolument raison, et le phénomène connaît une vertigineuse accélération! Amitiés et merci pour tout.
      MT

      J'aime

    • Ce qui est consolant, c’est que dans l’ombre les gens commencent à réagir violemment! !Chaque jour, je me souviens des conversations que j’ai eu avec une amie psychiatre qui avait exercé sous le régime des époux C, et aussi d’amis tchèques de la famille qui avaient vécu sous le régime communiste! C’est du darwinisme économique et psychologique que pratique actuellement le gouvernement Castex! Comment un conseil scientifique , la nouvelle nomeklentura, qui dicte la vie privée des gens? Amitiés

      J'aime

  17. Cela fait un certain temps que je fais à peu près la même analyse. Même si l’on n’est pas aussi optimiste que moi sur un fin assez proche de l’épidémie par obtention de l’immunité collective, il faut quand même se rendre à l’évidence : les gesticulations du gouvernement n’ont eu pratiquement aucun effet sur l’évolution spontanée de l’épidémie mais elles ont porté un coup fatal à l’économie et sans doute au moral de notre nation. Depuis le début de cette crise, les confinements, déconfinement, couvre feu… semblent n’avoir eu aucun effet (une inflexion dans les courbes avec un délai crédible par rapport à la mesure). Cela peut être parce que la population ne respecte pas, cela peut être du aussi au fait que seul un confinement absolu (= faire des provisions pour 2 semaines et rester totalement isolé y compris de ses proches) pourrait avoir un effet. Néanmoins même s’il existait une forme de confinement efficace, la levée du confinement provoquerait ensuite une reprise conduisant à un cumul total de victimes suffisant pour obtenir l’immunité de la population. Pourquoi alors s’obstiner à reculer devant l’inévitable ? Il aurait au contraire été beaucoup plus judicieux d’inciter la population peu à risque à se contaminer au plus vite pendant la belle saison. En effet, à la belle saison l’organisme (y compris celui des vieux qui meurent moins en été) a plus de ressources pour lutter. On peut ne pas partager mon avis mais il me semble quand même indéniable qu’il serait temps de devenir adultes et de regarder toutes les réalités en face au lieu de continuer à jouer sur l’affectif pour poursuivre des objectifs qui seront pires que le mal initial.

    Aimé par 4 personnes

    • cgn002 dit :

      Vous écrivez:
       » : les gesticulations du gouvernement n’ont eu pratiquement aucun effet sur l’évolution spontanée de l’épidémie »
      Ce n est pas parce qu on échoue que l on doit prétendre qu il n y a pas de problème ou alors que la solution serait de ne rien faire.
      Si on n arrive pas a éteindre une incendie qui se déploie, la solution serait de ne pas tenter de s y opposer ou alors de nous faire croire que l incendie arrêtera l incendie
      Tout comme Raoul qui nous raconte que les virus disparaissent d eux meme…
      Je ne souhaite à personne d avoir besoin d un hôpital pendant les nombreuses semaines à venir…
      Je ne souhaite à personne d avoir des séquelles de long terme ou de mourir du covid,
      mais la réalité sera très dure à accepter pour des dizaines ou centaines de milliers de cas impactés.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.