Covid 19, la vérité, toute la vérité

Covid19 continue à faire la Une des journaux, des médias, et demeure au centre des priorités absolues du pouvoir politique. « Une rentrée sous la menace du covid » domine les esprits de la France politique. Tout le reste passe après: les événements de Biélorussie, du Mali, le génocide du Yemen, la déferlante de barbarie sur le territoire français (voir les Champs Elysées cette nuit) et l’explosion de la dette publique, du chômage et du désœuvrement. Pourtant, les statistiques officielles ne laissent aucune place au doute: le nombre de décès dû au  covid19 en France est quasiment nul désormais (au regard de la mortalité générale). La communication officielle se focalise sur une reprise (légère) du nombre des contaminations. Mais dès lors que les moyens de dépistages sont en place, que la maladie est mieux soignée ou que, comme l’affirment certains scientifiques, les mutations du virus le rendent moins virulent, le paramètre du nombre de contaminations mérite d’être relativisé par celui du nombre des décès. Le fait est que la vague du danger mortel semble derrière nous. Bien sûr qu’il importe de rester vigilant et prudent. Mais il faut aussi dire la vérité: le covid-19, après l’hécatombe du printemps, au regard des chiffres officiels, ne tue presque plus en France. Alors que cherchent-ils? Faire oublier la charge des fautes et des responsabilités dans l’hécatombe du printemps en compensant les errements ou l’aveuglement de l’époque par l’excès de zèle aujourd’hui ? Maintenir le pays sous la pression de la peur pour mieux contrôler ses pensées et ses réactions? Lui faire oublier le chaos, les tragédies qui s’accumulent en les couvrant d’un voile de frousse? Attention! Il n’est pas question de dire qu’il faut relâcher la vigilance et la prudence. Simplement la France a droit à la vérité, toute la vérité rien que la vérité: aujourd’hui en cette fin d’août 2020, selon les statistiques officielles, après l’hécatombe du printemps, on ne meurt presque plus du covid-19 en France.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Covid 19, la vérité, toute la vérité

  1. Ping : Covid 19, la vérité, toute la vérité – "La politique est une poubelle qu’il faudrait vider plus souvent"©

  2. fraternel dit :

    et maintenant que notre premier ministre veut continuer à flinguer la culture en rendant le port obligeatoire du masque dans les salles(bon li n’a pas précisé pour les cinémas)continuer à faire subir au peuple un climat de peur de tensions d’angoissse d’exaspération et parfois de délation
    ce gouvernement est le pire en terme de contradictions un pas en avant 3 pas en arrière utilisant un langage alarmiste dénué de sens imposant sans dialogue nous sommes dans un état répressif autoritaire on envoie les gendarmes arreter un travailleur d’un supermarché parce qu’il portait mal son masque et ce n’est pa sa direction qui l’a dénonçée
    celà rappelle des souvenirs douleureux que fort heureusement je n’ai pas vécus mais mes parents
    Veulent t’ils vraiment supprimer la démocratie qu’ils ne s’y prennent pas autrement

    J'aime

    • fraternel, oui sans aucun doute le pire depuis le gouvernement Sarraut en mars 1936 (nonobstant les gouvernements de Vichy) qui laisse faire sans réagir le réarmement de la Rhénanie et ouvre ainsi la voie de l’apocalypse.
      MT

      J'aime

    • fraternel dit :

      maintenant il a précisé pour les cinémas çà va etre formidable entre les vigiles qui vont surveiller le port du masque voir l’article dans le journal aujourd’hui de la part de la direction du grand rex à paris les délateurs qui vont s’en donner à coeur joie les salles qui vont fermer
      bon courage à celles et ceux qui vont voir un film en étant dérangés par des gros bras qui vous surveillerons
      pour ma part dès que le décret sera acté je boycotterais le cinéma avec une infinie tristesse mais je ne peux accepter que l’on nous enlève encore plus de liberté
      pour le moment il est prudent il n’a fixé aucune date
      et que dire de la ministre de la culture on en l’entend pas

      J'aime

  3. Anonyme dit :

    Mais qui parle VRAIS ? l’économie meurt a petit feu ,,,il s « en foute puisque EUX sont payer part l  » état ,beaucoup de priver, ne les comprenne pas ,pourquoi tout fermer,,,le virus bien sur,,,il a vraiment bon dos ,,,,

    J'aime

  4. Sganarelle dit :

    il faudrait que les gens aillent faire un petit tour dans les services de réanimation à l’hôpital et qu’ils voient les séquelles que donne ce virus pour réaliser un tant soit peu le caractère dramatique dans les suites de cette « grippette qui ne fait pas tellement de morts »
    Ceux qui sont touchés de près ou de loin ont toujours un point de vue différent de ceux qui n’ont qu’une approche télévisés ou médiatiques avec des statistiques vagues.
    Un gouvernement tiraillé entre Santé et Économie ayant des avis de scientifiques qui louvoient par manque de connaissances prophylaxiques ne peut que donner l’impression de gagner du temps et pallier aux urgences. A chacun de comprendre qu’il s’agit de quelque chose de sérieux , loin d’être fini, et qu’il est indispensable de se protéger parce qu’on a rien d’autre en attendant le test pour tous efficace et rapide.
    On parle d’infantilisation de la société? Fort bien alors il serait temps de montrer qu’on est adulte.

    Aimé par 1 personne

    • astrojournal dit :

      Les statistiques ont un sens, celui précisément de déconnecter les gens de la peur. Cette année, le taux de mortalité, toutes causes confondues, est du même ordre que l’année dernière et l’année précédente, et inférieur à l’année 2017. Cela ramène les choses à leur juste valeur.
      Ensuite, il faut réfléchir sur ce qu’est un virus réellement. Je me fonde sur une étude du docteur Zach Bush qui s’intitule « ce que nous apprend le coronavirus sur l’évolution humaine et terrestre ».
      Le docteur Zach Bush est un médecin américain et un enseignant multidisciplinaire, spécialisé en médecine interne, en endocrinologie et en soins palliatifs. Ses travaux portent sur l’immunologie, le rapport du microbiome à la santé, à la maladie et aux systèmes alimentaires, le rôle des écosystèmes du sol et de l’eau dans la génomique humaine.
      Il explique que les virus ne sont pas nos ennemis, bien au contraire. Ils font partie du réseau de communication de la vie, au même titre que les bactéries et les champignons. Ils sont à l’origine de notre propre existence.
      Les syndromes viraux sont apparus à partir de 1976. Depuis, 12 800 virus « nouveaux » ont été découverts. En fait, ils ont toujours existé mais nous ne le savions pas. Ils sont probablement 100 fois ou 10 000 fois plus nombreux. Nous n’en savons rien. Il y a 10 puissance 31 virus dans l’air, 10 puissance 31 dans l’océan et autant dans les sols. Nous avons plus de virus à l’intérieur de notre corps que de cellules. Lorsque l’on analyse le sang d’une personne en bonne santé, l’on y trouve 42 virus différents, y compris le VIH et l’hépatite C, mais dormant.
      Les virus sont les éboueurs de nos cellules. Ils nous débarrassent des cellules mortes et des toxines en les déversant dans le liquide extracellulaire (exozomes) où ces déchets seront pris en charge par la lymphe avant d’être évacués par les émonctoires. Donc, vouloir les éradiquer est une absurdité.
      Le corps humain est sans cesse à la recherche de son équilibre vital entre tous ces virus, les 300 000 bactéries, les 300 000 parasites et les 5 000 000 d’espèces de champignons. Le corps est d’une intelligence incroyable ; il est l’oeuvre de notre Créateur. Comment pouvez-vous imaginer que le Créateur ait créé des virus pour nous nuire ?
      C’est l’homme qui est responsable du déséquilibre, par l’agriculture chimique qu’il a inventée, par la pollution atmosphérique qu’il a engendrée (les zones qui ont été le plus touchées par la maladie sont celles qui étaient le plus polluées : Wuhan est 40 fois plus polluée que New York), par les médicaments chimiques que nous avalons, par les vaccins (L’Italie du Nord venait de terminer une campagne de vaccination contre la méningite), par la contamination de l’eau au chlore et au fluor, par les radiations de toutes sortes, la 5G n’étant qu’une couche supplémentaire à celles qui existent déjà. Tout cela contribue à détruire notre microbiote, l’endroit où précisément les virus, les bactéries et les champignons essaient de vivre en harmonie.
      Nous sommes donc seuls responsables des épidémies et des maladies infectieuses. Le virus n’y est pour rien. Le virus n’est que le révélateur, pas la cause.
      Quant à vouloir arrêter un virus avec un masque, c’est une mascarade. A chaque inspiration, plus d’un millier de virus passe dans chaque maille du masque. De plus les virus pénètre dans le corps comme il veut, par la peau, par les yeux, par les oreilles. Les gestes barrières sont tout aussi inutiles puisque les virus se déplacent dans l’air dans des particules aérosols et à grande vitesse, pouvant franchir les océans en quelques jours seulement.
      La solution ne passe donc pas par cette mesure prophylactique stupide et antisociale du masque qui aggrave la situation puisque, avec un masque, l’on se prive de 20% de l’oxygène que l’on respire, alors que la maladie a montré que les patients étaient en déficit d’oxygène.
      La seule solution, à titre individuel, est de renforcer son système immunitaire en compensant ce que la nature ne peut plus nous donner parce que nous l’avons dénaturée. Il faut prendre de la vitamine C (je prends 3 gr./jour) et de la vitamine D (je prends 5 000 UI/jour), et adopter un régime alimentaire sain : beaucoup de fruits et de légumes, peu ou pas du tout de produits animaux (toutes les infections virales sont des zoonoses). Bien entendu, pas de tabac ni d’alcool (ou très rarement). Le reste ne dépend pas de vous mais des pouvoirs publics.
      J’espère que ces explications vous auront été utiles.

      J'aime

    • Freddie dit :

      Le taux de mortalité pas plus grave que les autres années ne signifie pas forcément que le covid n’est pas une lourde menace sanitaire. D’une part, si son impact a été limité, c’est sans doute grâce au confinement et au fait que les retraités continuent à faire très attention. Ensuite, le confinement a pu diminuer d’autres causes habituelles de décès, comme les accidents de la route par exemple. On pourra considérer que le covid n’est pas si grave que ça quand les retraités pourront sans danger reprendre pleinement leurs activités.

      J'aime

  5. Janus dit :

    Une synthèse intéressante de la crise sanitaire du covid19 et des dysfonctionnements de l’État et du Gouvernement : http://ac.matra.free.fr/FB/20200824IH.pdf
    Bonne lecture !

    Aimé par 1 personne

  6. astrojournal dit :

    Même chez nous à HYERES, le maire, M. GIRAN, un UPR, vient de décider de rendre le masque obligatoire en centre ville. J’ai été stupéfait de le constater en rentrant de vacances.
    Pourtant, même au printemps, la ville a été très peu touchée par l’infection. Alors, aujourd’hui, n’en parlons pas.
    Ces décisions, prises par les maires, sont totalement anti-démocratiques. Le maire n’a pas été élu pour cela. La population devrait être consultée. Ce sont de pures décisions arbitraires puisqu’elles ne reposent sur aucune étude scientifique sérieuse. L’arbitraire ne fait jamais bon ménage avec la démocratie.
    Résultat : les rues sont vides. Je n’ai jamais vu cela à cette saison dans une ville de la Côte d’azur. HYERES devient une ville fantôme.
    Mais quelle mouche a donc piqué tous nos élus ? A qui obéissent-ils ? Quel est leur but final ?
    Comme le dit le professeur MONTAGNIER « nous vivons dans un monde de fous ».

    Aimé par 1 personne

  7. Liber dit :

    Vérité, mais quelle vérité ?
    Vérité médicale (scientifique) , elle n’existe pas. La médecine est encore un « art » et non une science « dure » (mathématiques), même si elle s’appuie sur ces connaissances dites objectives (chimie, physique …). Une grande partie du corps médical, au travers de ses divergences idéologiques, et surtout, surtout, de ses certitudes, s’est largement décrédibilisé durant cette pandémie.
    Vérité politique, elle n’existe pas. Le 16 mars 2020, dans un long discours dont il a le secret Mr Macron a déclaré la guerre au virus. « Nous sommes en guerre » !!
    D’après ce que je crois comprendre, la guerre, c’est l’acceptation du sacrifice d’individus (parfois en grand nombre) pour la protection, la survivance et l’avenir du groupe (tribu, nation …)
    Mr Macron (comme une grande partie de l’occident) , à travers le confinement, n’a certainement pas fait la guerre, mais à capitulé. Mieux vaut sacrifier l’avenir (économique, donc la survie du groupe) que risquer des pertes individuelles qui pourraient êtres reprochées.
    L’état ne peut donc délivrer la « vérité », même pas une « vérité ». L’état ne peut que chercher à se protéger, donc à mentir, comme le fait toujours et encore macron et la « macronite ». L’état actuel ne peut donc, aussi, que récupérer la peur diffuse qu’il instille jour après jours auprès de la population pour la contrôler tous les jours un peu plus.
    A chacun donc de se faire sa « vérité », à chacun donc de refuser la « peur » en toute conscience dans le respect du bon sens et des autres.
    Et je précise, qu’ayant passé les 70 ans je fais partie de la « population à risque »

    Aimé par 3 personnes

  8. Ping : Covid-Digest de fin d'été. - Ze Rhubarbe Blog

  9. Coucou dit :

    Bonsoir, à vous de voir ?

    Aimé par 3 personnes

    • there dit :

      Telle est ma compréhension de la stratégie du gouvernement : bien faire entrer dans les têtes la réalité du danger covid, bien persuader que la stratégie contraignante adoptée est donc justifiée et fonctionne, le matraquer encore et encore pour que la crise économique qui arrive ne soit pas imputée à l’état mais au seul covid et que l’état puisse conserver son statut de sauveur. L’état qui dans notre pays détient la posture de sauveur n’est pas sans ignorer le triangle de Karpman , il sait que de sauveur il pourrait glisser vers persecuteur dans l inconscient collectifs et là ….

      Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.