Liban une tragédie française

L’explosion accidentelle qui a fait plus de 100 morts, des dizaines de milliers de blessés et 300 000 sans logis dans le port de Beyrouth est emblématique de l’effondrement d’un pays. Le Liban, peuplé de 4 à 5 millions d’habitants était jadis surnommé la Suisse de l’Orient. Depuis 1975, il est précipité dans une descente aux enfers sans fin: invasion syrienne, guerres d’extermination, occupation iranienne à travers le Hezbollah, prises d’otage, assassinats, massacres, désastre économique… Il est devenu le symbole d’une nation déchiquetée et en proie au chaos. A l’origine de la tragédie? Un Etat faible et impuissant, inexistant, rongé par la fragmentation du pays en communautés ennemies et armées – chrétiens, sunnites, Druzes, chiites – devenu le champ clos d’un affrontements des puissances locales. Mais derrière le morcellement et l’écroulement du Liban se profile l’échec fondamental de la France. L’influence française sur le territoire libanais remonte notamment à Napoléon III et à l’intervention française pour secourir les chrétiens maronites en conflit avec les Druzes (1860). A l’issue de la Grande Guerre, et du démantèlement de l’Empire Ottoman, les traités de paix instaurèrent un protectorat français sur le Liban, qui a duré officiellement jusqu’à 1936, se transformant par la suite en un partenariat fusionnel fondé des liens familiaux, économiques, culturels, linguistiques, rattachant la France à ce pays francophone et francophile du proche-orient. La désintégration progressive du Liban, qui atteint désormais son paroxysme, coïncide avec le recul de la France, économique, militaire, diplomatique, à compter du milieu des années 1970, et le vertigineux déclin de son influence internationale. La nature a paraît-il horreur du vide. L’effacement et le renoncement français au Liban (comme ailleurs) a ouvert la voie à son dépeçage. Les coups de menton et les gesticulations narcissiques de dirigeants français, comme toujours, n’y changeront pas grand chose… Puisse le drame d’hier provoquer une prise de conscience.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

59 commentaires pour Liban une tragédie française

  1. Zonzon dit :

    ÉTÉ 20

    Dans l’état où nous sommes il va falloir bien autre chose qu’une élection présidentielle pour sauver le pays.

    – Je suis né dans une éprouvette. C’est propre, c’est net, c’est scientifique !
    – Moi, ma mère ne n’a jamais dit. Elle n’en parle pas…. Elle a dû bien choisir mon géniteur … il devait être grand … un beau mec … un blond aux yeux bleus. Comme moi ! Et en plus j’ai un gros cul I ; elle y tenait !
    – Et moi, mes parents sont allés m’acheter à l’étranger … Vite fait, bien fait ! Ma sœur pareil. Pour elle ils sont allés dans un autre continent …. pour répartir !
    Le dernier ne disait rien … Dans son coin il se tenait … Probable qu’il avait un peu honte ! Il savait – on lui avait dit – qu’il était né dans l’amour de son papa et de sa maman. [04/08]

    UN SOLDAT
    C’était un rêve d’enfant. Il voulait piloter. Être à la barre. Des Mirages. Il fut brillamment breveté Top Gun. Il est maintenant dans la Réserve.
    Chaque année il fait une période au Fort de Brégançon. [31/07]

    Du pays des tam-tams au grand orgue de la cathédrale de Nantes it’s a long way ! [19/07]

    L’explosion de Beyrouth pourrait-elle être un ersatz ayant pour objet de rappeler l’existence du nucléaire à des peuples somnolents, se complaisant dans des chimères humanitaristes, égalitaristes et niveleuses : le bonheur/malheur pour tous, la soi-disant fin de l’Histoire ? [06/08]

    Les épidémies « biologiques » ne pardonnent pas. Les « culturelles » non plus !

    Président Macron, un jeune homme né après 1962 vient de choisir un mentor pour lui apprendre l’Algérie. Le choix est excellent, qui d’autre que Benjamin Stora !
    Pour l’Indo, il pense fortement à Boudarel ! [25/07]

    Juan Carlos a sauvé l’Espagne du cocomunisme après Franco. On le lui fait payer maintenant.
    Pour Fillon on a inversé, on lui a fait payer avant ….[04/08]

    … / …

    J'aime

  2. Pierre-Jean dit :

    Raymond Cartier affirmait dans les années 60 « La Corrèze avant le Zambèze ». 2020 « Le Morbihan avant le Liban ». La France avait peut-être avant les moyens d’aider le Liban, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

    J'aime

  3. Coucou dit :

    Bonjour,

    C’est une courte vidéo bouleversante qui circule depuis hier sur les réseaux sociaux. Une vieille dame joue au piano l’air « Ce n’est qu’un au revoir » dans son appartement totalement dévasté par la double explosion de Beyrouth. Ou quand la musique et l’espoir semblent plus fort que tout.

    https://fr.aleteia.org/2020/08/06/lemouvante-video-dune-vieille-dame-a-son-piano-dans-beyrouth-en-ruine/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=daily_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr

    Aimé par 1 personne

    • Pierre-Jean dit :

      @Coucou,
      A chaque fois qu’il y a une catastrophe quelque part dans le monde, on nous fait le coup du musicien au milieu des décombres. Donc désolé, je ne suis pas bouleversé. Coucou, sortez un peu de votre mentalité bisou-nounours, ça vous fera du bien.

      J'aime

  4. Papi 2.0 dit :

    Il y a 10 ans nous avons reçu une jeune homme libanais de 20 ans dans le cadre d’une ong française. Nous sommes restés en contact depuis lors. Voici nos échanges d’hier:

    Bonjour, es-tu touché par l’explosion? que pouvons-nous faire pour ton pays? Peux-tu nous donner de tes nouvelles?

    Salut cher ami! On est bien.Vous me manquez beaucoup! Des prières ou une colonisation du Liban pour 10 ans au moins.
    Comment va ta famille?

    Nous allons bien dans un monde qui ne va pas bien.

    Je comptais vous inviter au Liban cette année… et ceux d’avant… Mais la situation va de pire en pire. J’ai perdu mon père y a quelques mois. Je pense à quitter le Liban pour de bon avec mon fils et ma mère pour de bon.

    (Je supprime la photo de lui et son fils)
    Vous êtes magnifiques tous les deux. Que Dieu vous protège. Vers quel pays vous allez partir?

    Mille mercis… L’europe ou le canada. Mon frère aura la nationalité irlandaise dans un an.

    Je crains une implosion de l’Europe. Une nouvelle forme de balkanisation.

    On ne peut que s’adapter et survivre…

    Oui tu as raison la situation nous dépasse.

    Notre gouvernement viens de refuser de l’aide française via secouristes sans frontières… Quelle honte.

    Je ne le savais pas.

    Aimé par 1 personne

  5. Georges dit :

    Ne vaut-il pas mieux se précipiter au chevet de la France ainsi que de toute l’Europe de l’oues.Ne sommes-nous pas libanaisés jusqu’à l’os.

    Aimé par 1 personne

  6. cyril de fayet dit :

    je connais peu l’histoire du Liban, j’en profite donc pour vous remercier de ce billet intéressant et ainsi de mettre en perspective le rôle de la France, sa perte d’influence.
    La France doit rester vigilante concernant ses centrales nucléaires, usines seveso. Les mises aux normes doivent être réalisées le cas echeant. En 2003, dans une ferme à St Romain en Jarez, un stock de nitrates a explosé, plusieurs pompiers furent blessés. Le ministre de l’intérieur N.Sarkozy était venu sur place.
    Au Japon, il y a eu une catastrophe nucléaire. En France elle est possible, il faut peu à peu baisser notre dépendance au nucléaire, c’est essentiel pour l’avenir.

    J'aime

    • Liber dit :

      Quel rapport entre du nitrate mal stocké dans un pays en ruine et corrompu et le nucléaire français, à par le peur (bien instillée par les verts) que le ciel ne vous tombe sur la tête.
      Ce qui est essentiel pour l’avenir énergétique et l’indépendance de la France, donc pour la prospérité des français c’est une filaire nucléaire forte et sûre comme la France avait su la développer sous De Gaulle, avant que les socialistes puis les verts ne la détruise en grande parti.
      La majorité des français qui peinent à « boucler » leurs fins de mois n’ont pas à payer les milliards d’une folle transition énergétique pour calmer les névroses de quelques « bobos » marxisés d’EELV.

      Aimé par 1 personne

  7. Robert Marchenoir dit :

    Comme d’habitude en pareil cas, je lis ici la litanie des anti-patriotes qui se prétendent patriotes, et qui passent leur temps à cracher sur leur pays. Et en particulier sur sa politique étrangère. A chaque fois que Macron bouge un orteil à l’étranger, ces bons apôtres prétendent qu’il se ridiculise, que tout le monde se moque de lui à l’étranger, etc.

    Manque de bol, ce coup-ci, Macron a été accueilli avec gratitude par le peuple libanais, qui l’a supplié de l’aider à se débarrasser de ses politiciens corrompus. Il a été le premier à aller à la rencontre de la population sinistrée. Le président et le gouvernement libanais ne l’avaient pas fait.

    Il a été accueilli par des pancartes « Merci la France ». La population lui a fait la fête en lui criant : « Aidez-nous à évincer la classe au pouvoir ! ». D’autres ont même dit : « Monsieur le Président, ramenez-nous la guillotine ! ». Et tenez-vous bien, une pétition a été lancée pour réclamer que le Liban retourne sous protectorat français pendant dix ans. Elle a été signée par 40 000 personnes en 48 heures (sur 5 millions d’habitants).

    Il a recontré toute la classe politique, et au-delà des promesses d’aide (les sauveteurs français sont déjà sur place), il lui a dit exactement ce que souhaitait l’entendre dire le peuple libanais : il faut une enquête internationale, l’aide sera remise aux organisations sur le terrain et non aux responsables politiques pour éviter la corruption, et la gouvernance du pays doit être réformée de fond en comble pour que de telles choses ne puissent pas se reproduire.

    Selon un journaliste français présent sur place, les partis libanais sont sortis « livides » du remontage de bretelles macronien.

    L’initiative du président est au contraire excellente, elle a été accueillie avec ferveur par la population qui n’en peut plus, et cette catastrophe peut être l’occasion de ramener l’équilibre, la propsérité et la paix dans un pays fondamental pour la stabilité de la région.

    Pour s’en convaincre, il suffit lire L’Orient-Le Jour, le quotidien de Beyrouth qui est d’ailleurs un excellent journal. Voyez notamment les éditoriaux.

    La haine d’Emmanuel Macron aveugle décidément certains. En fait, il s’agit de la haine de n’importe quel président français, quel qu’il soit. Les précédents ont eu droit au même traitement, et il n’y a pas de raison de croire qu’il en ira différemment pour les autres. Cela vire à l’auto-dénigrement. Salir à ce point le chef de l’Etat, quel qu’il soit, et la politique étrangère de la France, quelle qu’elle soit, moi j’appelle ça une caractéristique de l’anti-France.

    Quant aux complotistes qui naturellement se déchaînent ici comme ailleurs, on sait exactement comment l’explosion s’est produite. Son caractère accidentel ne fait aucun doute. De nombreux experts en chimie et en explosifs l’ont expliqué par le menu. En fait, ce qui est étonnant, c’est que cet entrepôt n’ait pas explosé avant.

    Ceux qui agitent l’hypothèse d’un acte intentionnel imitent le président libanais, qui a réclamé à Macron des images aériennes pour faire la preuve qu’il n’y avait pas de missile impliqué. Histoire de détourner la responsabilité de son gouvernement. Ils se rangent du côté des politiciens libanais incapables et corrompus, et contre le peuple libanais quasiment unanime.

    J'aime

    • Philippe dit :

      Robert,
      Merci pour l’expression antipatriotes,
      Mon neveu est dans la sécurité civile il a rejoint le Liban, lorsqu’ils sont arrivés des sauveteurs russes, allemands, et autres étaient déjà sur place.
      Résoudre le problème libanais ne sera pas une mince affaire, et je comprends la réaction des libanais à l’arrivée de Macron, ils en auraient fait tout autant si un autre chef d’état s’était présenté.
      La politique étrangère de la France ne brille pas, la France n’a plus l’aura qu’elle eut auparavant loin s’en faut, et notamment au Moyen Orient.
      Quant à l’origine de l’explosion qu’elle est elle pour l’instant on ne le sait pas.
      Ce qui me fait rire c’est que vous êtes dans le bien pensance du moment, si l’on critique le chef de l’Etat ou ses actions on est forcément un antipatriote, un fasciste, un complotiste, schéma très réducteur.
      Je voyage dans différents pays, et je suis fier de mon pays et je ne le dénigre jamais, j’ai servi mon pays avec fierté et honneur pendant 28 ans, je connais le Liban j’ai fais deux mandats sous les couleurs de l’ONU et j’ai vu le recul de la France, au niveau économique, militaire, diplomatique, au Liban mais aussi au Moyen Orient, nous aurions pu largement faire mieux en ce qui concerne le Liban, mon fils sert aussi la France dans le corps de gendarmerie. Il en est très fier. Nous ne sommes pas des fascistes, ni d’extrême droite.Dans ma famille nous avons servi et nous servons la France et nous en sommes fiers. Nous avons eu au sein de celle-ci deux résistants dont un fut décapité à la hache. Dans ma carrière militaire j’ai mis mes fesses là où je pense, que vous n’y serez pas allé.
      Mais force est de constater que nos politiques sont la risée dans beaucoup de pays que je parcours dans le métier que j’exerce actuellement.
      Le mot haine que vous employez est inadapté, je n’ai pas de haine de Macron, la haine ne mène à rien et vous aveugle, ici je vois des gens censés qui essaient de voir les choses avec sincérité et objectivité. Et je ne crois pas qu’ici il y ait des antipatriotes, ni Maxime, ni les autres intervenants.
      Ne soyez pas comme la secte médiaticopolitique qui veut absolument nous imposer cette pensée unique et que ceux qui ne rentrent pas dans le rang sont des fascistes et des antipatriotes.
      Les pères la morale qui nous traitent d’antipatriotes et fascistes, je voudrais bien les voir si la France étaient face à un péril tel qu’une guerre ou autres.
      Le seconde guerre mondiale nous a montré dans quel camp allaient les pères la morale. Et ceux qui avaient vu venir le désastre et critiqué le bienpensance, eux, se sont sacrifiés pour que nous soyons libres.
      Que vous émettiez un avis est votre droit le plus stricte, mais dire que nous sommes des antipatriotes, des complotistes ou autres fadaises, me fais sourire.
      Comme quoi la pensée unique fait son chemin. Respecter ceux qui ne pensent pas comme vous, c’est cela la démocratie.

      Aimé par 4 personnes

    • Anonyme dit :

      vous devez plaisanter,,,,,comment un président Français peut t « il donner des leçons au peuple Libanais ? deux pays qui sont endetté ,ou des quartiers sont tenue part des milices religieux , des trafiquants de drogues ,ou le trafics est devenue une institutions ,Salir ce chef de notre état ,qui depuis son arriver monte le peuple de France ,les une contre les autres ,forcément les lèches bottes sont heureux ,a ce brave Macron,,,mais qui pense a c »est _8 millions de retraité a moins de 800 euros ,ceux qui en travaillant gagne 1350 euros ,et les migrants incontrôlé ,les sans papier ,les drogues ,les islamiques ,les fermetures d « entreprises ,les énormes dettes en tout genres ,pas belles la vie ,pour les nantis ,a un moment , cela va lui pété au nez,,,quand a la corruptions , elle est également chez nous ,,,voyez LREM,,,,

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Ah Robert Marchenoir vous nous avez manqué. Vous devriez demander à Macron de vous embaucher. Quant on n’est pas capable de diriger son pays et d’éliminer la racaille qui y sévit on ne va pas faire la leçon à un autre pays. Qu’il montre ce qu’il sait faire ici avant d’aller ailleurs. Ici les gens qui subissent la perte de leur famille à cause de voyous qui sont en liberté aimeraient le voir s’impliquer un peu plus. Ils peuvent l’accueillir à bras ouverts là bas, ils ne le connaissent pas ces pauvres gens dans le malheur. Et chez nous, combien de ministres, de sous ministres, de députés avec des casseroles ? Ah oui mais ici c’est la France, un beau pays libre et riche qui n’a rien à se reprocher. On le constate jour après jour.

      Aimé par 3 personnes

    • Annick Danjou dit :

      « Selon un journaliste français présent sur place, les partis libanais sont sortis « livides » du remontage de bretelles macronien. »

      Il faut être naïf pour y croire…ils étaient livides de rage sans doute, comment ce journaliste (soutien de Macron bien sûr) peut-il énoncer de telles âneries!

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Merci Philippe pour ce long commentaire qui remet les choses en place. Je connais Mr Marchenoir lorsque je navigue sur certains blog. Mon beau Père qui était gendarme a été résistant. Nous avons chez nous toutes ses médailles. Il a servi son pays et en était fier. Une de mes petites filles a travaillé dans l’armée pendant ses vacances et son compagnon poursuit ses études militaires. Un de mes frères est allé en Algérie et un oncle en Indochine…nous savons ce que cela représente. Nous sommes de vrais patriotes qui ne reconnaissons plus notre pays et c’est aussi pour cela que nous nous battons (avec des mots car, qu’avons nous comme autre moyen?on nous musèle de plus en plus et j’en profite pour dire merci à Maxime de nous laisser nous exprimer. Comme je l’ai déjà dit en réponse à une de vos interventions je suis souvent agressive lorsqu’il s’agit de défendre mes convictions mais j’essaie, je dis bien j’essaie, d’écouter les autres et ce qu’ils ont à me dire…pas toujours facile car certains changements dans notre sociéte ne me conviennent pas et parfois je voudrais hurler ma colère (surtout à Marseille où on ne sent plus du tout chez nous…au Liban peut-être? ou plutôt au Maghreb, voire en Afrique noire à présent, aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain…). Mais je ne suis pas d’accord avec vous en ce qui concerne la haine vis à vis de Macron, personnellement je ne suis pas tolérante comme vous et je le hais!!! Je ne peux pas ni aimer ni accepter un chef d’état qui laisse son pays à la dérive et qui nous méprise à ce point.

      Aimé par 1 personne

    • Pierre-Jean dit :

      Je me présente, Robert Marchenoir, Macron-gaga. Bonjour Robert, ravi de faire votre connaissance.

      J'aime

  8. Ping : Evènement prémonitoire et allégorique : Liban une tragédie française ! Vers une « Libanisation » de la France… »Macron est arrivé,en s »pressant »,et promis qu’il reviendrait le 1 septembre pour vérifier q

  9. Philippe dit :

    Le Liban est sauvé, le grand donneur de leçon Macron leur a remonté les bretelles, et leur a donné ses précieux conseils. Nous allons voir ce que l’on va voir Jupiter a jeté ses foudres.
    Lorsque l’arrogance n’a pas de limite.
    Lui qui dirige notre pays de mains de maître et qui démontre chaque jour son incompétence.
    Sans compter BHL qui lui lèche les fesses et le congratule.
    Heureusement que le ridicule ne tue pas.

    Aimé par 2 personnes

  10. Janus dit :

    Ce n’est pas le sujet de cet article, mais je ne résiste pas au désir de vous faire connaître les réflexions de Philippe Bilger, magistrat en retraite bien connu par ses écrits et sa pondération, sur la commission parlementaire qui s’est penchée sur la reforme de la magistrature. Comme on le verra, nous en sommes encore au temps des parlements d’ancien régime, qui par leur fronde et leurs obstructions systématiques ont fait obstacle à toute réforme de fond de l’État français et ont aboutit au cataclysme de la révolution française…
    Rien n’a changé fondamentalement et la république des corps constitués est de même nature que la France d’ancien régime : Un système hiérarchisé à l’extrême de groupes divers et qui défendent bec et ongle leurs privilèges et leurs prébendes.
    https://www.philippebilger.com/blog/2020/08/magistrature-lunit%C3%A9-ne-fait-pas-la-force.html

    Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      Il y a dans la charmante opérette «  la fille de madame Angot » un air bien connu qui a pour refrain «  Non, c’était pas la peine vraiment
      De changer de gouvernement »
      cette chanson illustre assez bien le retour de tous les népotismes, les compromissions et les malhonnêtetés du Directoire censés éradiquer l’époque honnie de la monarchie.
      A savoir que l’être humain peut changer la forme mais:il ne change pas le fond et
      s’il y a une chose que nous apprend la vie et le temps c’est que cela peut toujours être pire ,
      En fait nous essayons de changer les choses au lieu de chercher à les améliorer , or ce ne sont pas les structures qu’il faudrait changer mais l’être humain .

      .

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @sganarelle
      Chacun aura pourtant bien noté que chaque politicien depuis 40 ans au moins, nous bassine avec un programme de « changement » … !
      C est comme si on voulait mettre de l ordre en déplaçant les objets !
      En fait notre civilisation est bloquée dans un statu quo ou il n est pas question de toucher aux fondamentaux (anti évolution humaine, mais pro évolution puissances
      financière et autres) qui privilégient une minorité aux manettes.?
      Leur but étant d anesthésier l esprit des homo festus consumerus en leur proposant des pseudo réformes…:
      des « vrais » changements !…
      et ça marche même en France, pays des lumières,… en d autres temps…

      J'aime

  11. Annick Danjou dit :

    https://www.bvoltaire.fr/france-terre-dasile-de-fous/
    Mais en ce qui concerne la France, il s’en balance. Qu’avons nous fait pour hériter d’un tel président ?

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.