La belle duperie

L’actualité politique de ces derniers jours est placée sous le signe de la « droitisation » ou de la nouvelle inspiration supposée « sarkozyste » du quinquennat actuel. L’immense majorité des commentateurs se sont ralliés à cette vision des choses. Cette nouvelle mode relève de la pure mystification. Que le président Sarkozy exprime la continuité républicaine à travers son successeur est une chose. Parler d’une convergence des deux quinquennats en est une autre: mensongère. Qu’un quarteron d’opportunistes se soit rallié à la présidence Macron ne suffit pas à qualifier celle-ci, dans sa dernière phase, de sarkozyste. L’actuelle présidence est un mélange de vanité hystérique et d’impuissance radicale. Les slogans tapageurs – nouveau monde, transformation de la France, nouveau chemin – ne suffisent pas à en couvrir le vide sidéral. Qu’en restera-t-il au total? Le vide absolu, le néant, pas la moindre esquisse d’une réforme réussie. Au moins, la quinquennat Sarkozy a essayé de faire quelque chose, par exemple les peines planchers, la rétention de sureté, le rattachement de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur, la lutte contre l’immigration illégale (loi de 2011), la suppression de la taxe professionnelle, la détaxation des heures supplémentaires et l’allègement de l’impôt sur l’héritage, le passage de l’âge de la retraite de 60 à 62 ans, l’autonomie des universités, etc. Certes, il s’est achevé dans la catastrophe électorale et toutes ces réformes utiles ont été abrogées ou souillées. Mais au moins, la présidence sarkozyste aura essayé – au moins essayé – de faire quelque chose d’utile et d’intéressant pour le pays. L’actuelle n’a strictement rien à voir, se limitant à la poursuite d’un long naufrage dans le chaos permanent, la violence et l’impuissance chronique engagé sous le quinquennat Hollande, sous le voile d’une phénoménale débauche de frime narcissique. Mais le plus effroyable, dans le paysage politique dévasté de ce pays, c’est bien que la duperie semble fonctionner auprès de certains esprits. Et le fond de l’abîme n’est peut-être pas encore atteint. Avant que ne survienne la prise de conscience nécessaire, la plus forte probabilité est aujourd’hui la poursuite d’un écroulement de deux années supplémentaires, puis un quinquennat supplémentaire de macronisme voire de lepénisme. Ensuite, dans sept ans, quand la France sera bien au fond du gouffre, peut-être qu’une prise de conscience surviendra enfin sur la nécessité de repenser radicalement les fondements de la politique française en mettant fin à une autocratie hors sol et impuissante et restaurer une démocratie digne de ce nom tournée vers l’intérêt général et non la sublimation ou la réélection d’un individu.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

46 commentaires pour La belle duperie

  1. Candide06 dit :

    Toute cette mascarade sinistre actuelle n’est qu’une manipulation éhontée et cynique en vue de l’élection à venir. Et c’est fort cohérent avec ce que 99% des « hauts fonctionnaires » et des journalistes formés dans un moule unique (science-Po, et ENA) apprennent et tiennent ensuite toute leur vie pour une vérité fondamentale alors que ce n’est que de la sauce socialiste, en gros.
    Donc là, la connivence entre les macronistes, arrivistes avec un complexe de supériorité, et la majorité des journaleux, roses ou rose pastèque, est une alliance de circonstance, chacun espérant tirer les marrons du feu dans 2 ans.
    On en est là, et c’est pathétique…
    En attendant, et comme partout dans le monde où le socialisme essaie de survivre, c’est les peuples qui paient. Et ça c’est impardonnable, en plus d’être navrant.

    J'aime

  2. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Dans les oeuvres du président Sarkozy, vous oubliez le grenelle de l’environnement.

    Grâce à cette funeste pantalonnade, les lubies mortifères des escrologistes, qui avaient été laminés aux élections, ont obtenu une crédibilité inespérée.

    Nous en payons aujourd’hui le prix.
    Et les habitants de Bordeaux, Lyon, Poitiers, et autres villes conquises par EELV vont le payer très cher.

    Aimé par 2 personnes

  3. Gribouille dit :

    Il faut voter pour les LR, car la politique de sécurité sera beaucoup plus ferme.

    En effet, non contents de délivrer beaucoup plus d’OQTF, ils mettront également en place les OPEG (obligation de ne pas embêter les gens) qui seront délivrées par huissier de justice aux délinquants multirécidivistes.

    De nombreux textes de loi, passés avec beaucoup de publicité médiatique tout au long du mandat, augmenteront le nombre d’incivilités sanctionnées par des OPEG, et le futur ministre de l’intérieur (Sarkozy, Darmanin, ou un personnage de ce style) ne manquera pas de venir souligner l’action résolue du gouvernement LR à la télévision : « force restera à la loi ; nous ne laisserons plus rien passer ».

    L’autre volet de l’action de LR au gouvernement consistera à récompenser leurs électeurs. Ceux-ci auront en effet bien mérité une récompense de la part du reste des Français, pour avoir courageusement permis la mise en place des OPEG, en bravant à la fois les quolibets de LREM et l’esbroufe de l’ultra-extrême-droite-dure.

    C’est donc avec une égale résolution, mais aussi avec nettement plus d’applications concrètes que dans le domaine de la sécurité, que le futur ministre des finances viendra souligner à la télévision l’action résolue du gouvernement LR : baisses d’impôts, privatisations, éoliennes à tous les coins de rues subventionnées par tous et subventionnant les propriétaires de terrains / actionnaires de concurrents d’EDF…
    Les modes potentiels de récompense des vertueux électeurs LR ne manquent pas, et on peut compter sur les LR pour s’en occuper assidument.

    Aimé par 1 personne

  4. Annick Danjou dit :

    En effet Maxime le fond de l’abîme n’est pas encore atteint, les LR sont en train de creuser, ils commencent à se battre pour savoir qui va être le prochain candidat et comment d’y prendre pour le désigner.

    Aimé par 2 personnes

  5. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Réflexion très pertinente chez Duff : https://leblogduduff.wordpress.com/2020/07/26/la-france-pencherait-elle-a-droite/

    Bon après-midi

    Aimé par 1 personne

  6. Pierre-Jean dit :

    @Maxime Tandonnet,
    Nicolas Sarkozy est pour vous, c’est évident, une référence en politique. Mais, personnellement, je n’ai pas digéré encore sa fameuse « ouverture à gauche », déclarée APRES son élection et pas AVANT. Les électeurs avaient voté pour un candidat parlant d’identité nationale, et ils se sont retrouvé avec Kouchner aux affaires étrangères. Double délit donc, pour publicité mensongère et tromperie sur la marchandise. Qu’on puisse encore soutenir un tel personnage (vous avez au moins ce point commun avec Nadine Morano) me laisse interdit.

    Aimé par 2 personnes

  7. Papi 2.0 dit :

    Il y a 104 ans Charles Péguy a écrit le texte suivant:

    Les armes de Satan c’est la vie et la mort,
    C’est le péril de mer, c’est l’homme dans son tort,
    Le voleur aux aguets, le tyran dans son fort ;

    Les armes de Jésus c’est la vie et la mort,
    C’est Dieu dans sa justice et Satan dans son tort,
    La beauté du plus pur, le juste dans son fort ;

    Les armes de Jésus c’est la vie et la mort,
    C’est l’enfant et la femme et le secret du sort,
    Le navire acouflé dans le recreux du port ;

    Les armes de Satan c’est l’homme qui dévie,
    C’est les deux poings liés et c’est l’âme asservie,
    C’est la vengeance inlassablement poursuivie ;

    Les armes de Jésus ce sont les deux mains jointes,
    Et l’épine et la rose et les clous et les pointes,
    Et sur le lit de mort les pauvres âmes ointes ;

    C’est le chœur alterné des martyrs et des saintes,
    C’est le chœur conjugué des sanglots et des plaintes,
    Le temple, les degrés, les pilastres, les plinthes ;

    Les armes de Satan c’est le vert térébinthe,
    Cet arbre résineux et c’est la coloquinte,
    Cette citrouille amère et c’est la morne absinthe ;

    Les armes de Satan c’est les deux poings liés,
    Les armes de Jésus les cœurs humiliés,
    
Les pauvres à genoux, les suppliants pliés

    Charles Péguy, désigné comme « Huitième jour de la neuvaine de Sainte Geneviève pour le Vendredi 10 Janvier 1913 », rue des Dames,
    Œuvres complètes de Charles Péguy, vol. 6, Nouvelle Revue Française, 1916.

    Aimé par 1 personne

  8. francois dit :

    il reste une solution pour éviter macron en 2022, aucune voix pour lui au premier tour.
    Beaucoup de Français ne pensent plus par eux même mais se laissent influencer par les médias plus serviles que jamais envers macron, informations biaisées et tendancieuses. Des débats tronqués par la présence majoritaire de pro macron notamment sur BFM et LCI.
    Heureusement il reste Michel Onfray ,Robert Ménard, Philippe de Villiers, Eric Zemmour,, qu’on a encore la chance de pouvoir écouter sur CNEWS

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.