la république déglinguée

Lors de son interview du 14 juillet, le président de la République a prononcé une phrase d’un intérêt notable sur le plan de la réflexion politique: « J’ai commis des erreurs ». La formule a été dite et accueillie avec le plus grand naturel, comme banale, habituelle. Or, ce qu’elle recouvre n’a rien de banal. Présider ou diriger un Etat est une mission d’une exceptionnelle gravité, comme piloter un avion de ligne ou un paquebot, conduire un car scolaire, opérer à cœur ouvert,  voire diriger une entreprise dont dépendent des milliers d’emplois. Imagine-t-on un pilote de ligne ou de paquebot, un conducteur de car scolaire, un chirurgien, un chef d’entreprise déclarer tout simplement, devant ses passagers ou les parents d’enfants qu’il a conduits, devant son patient, ou son conseil d’administration: « J’ai commis des erreurs ». Inconcevable: en de telles circonstances, celui qui commet des erreurs est aussitôt remercié.  En principe, dans une république, une démocratie normale, le dirigeant suprême qui reconnaît, « j’ai commis des erreurs », assume ses responsabilités surtout quand celles-ci ont plongé le pays dans le chaos (gilets jaunes, mouvement social, etc.). Il les assume soit par le recours au peuple, à travers des législatives ou un référendum sur lequel il engage sa responsabilité, soit en démissionnant.

« Un autre chemin » promet-il. Mais là aussi, le slogan, un « autre chemin », après celui du « nouveau monde », de la « transformation » de la « refondation », de la « réinvention », soulève des questions. Le président est élu sur un projet, un style, une posture. La distinction entre le « cap » (ou l’objectif) que l’on conserve et le « chemin », que l’on change, est artificielle. Le peuple – dans le système actuel – vote à la fois pour un cap et pour un chemin. D’ailleurs, le choix d’une politique est toujours le choix d’un chemin, c’est-à-dire de moyens. En changeant de chemin, le chef de l’Etat rompt le contrat qu’il a conclu avec le peuple par son élection au suffrage universel. Il ruine sa légitimité démocratique.  L’idée qu’un président puisse ainsi, de son libre arbitre, changer de chemin, sans interroger ni la nation par un référendum, ni sa représentation parlementaire, est profondément antidémocratique. Elle signifie que sur une saute d’humeur une lubie ou un changement d’idée, un individu peut, en dehors de toute consultation démocratique, engager le pays sur un chemin ou sur un autre. Mais alors, appeler cela une république ou une démocratie a quelque chose d’indécent.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

49 commentaires pour la république déglinguée

  1. Candide06 dit :

    Cette déclaration en confirme d’autres précédentes. Ce n’est donc pas une erreur d’interprétation ou de compréhension de notre part.
    Il me semble que ça confirme simplement (ou gravement ?) que ce garçon se vit comme tout-puissant-mais-à-l’écoute-du-peuple, et que donc il peut changer ce qu’il veut, chemin ou but. Et qu’il n’a même pas à l’expliciter. Il nous fait part de sa réflexion en cours, voilàààà !
    Est-ce être Cassandre que de craindre que l’étape suivante soit encore plus dictatoriale ? Après ses tentatives -ratées- de jouer au leader en Europe, après la présidentialisation continue de l’exercice du pouvoir, que devons-nous craindre ?
    Le pire, tout de suite ? Le rideau … de dettes ?

    J'aime

  2. Citoyen dit :

    « J’ai commis des erreurs » … ??? ….
    Ah bon ?… C’est hallucinant, une telle déconnexion du réel …
    Probablement, qu’il se croit au confessionnal …: Pardonnez-moi mon père, « j’ai commis des erreurs » … Et il attend l’absolution !
    En fait, ce n’est pas qu’il a commis des erreurs … Depuis le jours où il est arrivé, et même avant …, le problème est qu’il n’a commis que des erreurs !!!…
    Peut-être les effets de la coke, il ne se rend même pas compte, que c’est lui le problème … Il est avant tout une erreur de « casting » …, ou pire, une erreur de la nature ….
    Quand on est payé pour faire son job, il n’y pas de droit à l’erreur … Soit on fait volontairement des conneries, et on les assume, avec les risques et périls que cela comporte …, dans l’histoire quelque uns ont rencontré une balle sur leur chemin …, ou, conscient que le costume est beaucoup trop grand à porter, on rend son tablier … Mais il ne peut pas y avoir d’absolution …
    Au stade de décomposition avancée de ce pays, si l’on apprenait qu’un illuminé a balancé un missile sur l’élysée, un jour de conseil des sinistres, ce qui serait évidement dommage pour les vieilles pierres .., il aurait, sans aucun doute, rendu un immense service au pays … Et une bonne moitié de la population, dont ceux qui n’osent pas se l’avouer, en serait infiniment soulagée …

    J'aime

  3. luc dit :

    Voici une étude sur des familles d’émeutiers de 2005 qui nous montre le résultat du regroupement familial décidé par Giscard et Chirac.

    Sur 98 familles…
    18 familles comptaient 4 enfants.
    15 familles comptaient 5 enfants.
    10 familles comptaient 6 enfants.
    9 familles comptaient 7 enfants.
    4 familles comptaient 8 enfants.
    2 familles comptaient 9 enfants.
    1 famille comptait 10 enfants.
    2 familles comptaient 13 enfants.
    1 famille comptait 16 enfants.
    1 famille comptait 19 enfants.

    Source
    Michel Mazars Le traitement judiciaire des “violences urbaines” de l’automne 2005

    Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Merci Luc pour ces précisions qui ne m’étonnent pas du tout. Mais cela date de bien avant 2005. Nous habitions près de Versailles et dans notre rue, grâce au maire socialiste instituteur, les logements prévus pour des familles de 4 enfants étaient peuplés de famille diverses et variées avec des enfants qui n’en finissaient pas de naître et qui, lorsqu’ils étaient en âge d’aller à l’école, étaients dans la rue du matin au soir. L’école du quartier s’est vidée des petits blancs et s’est remplie de petits Noirs (avec majuscule)…qui faisaient les 100 coups et qui étaient toujours impunis grâce à la bienveillance des instits gauchistes qui veillaient au grain. Si je dis cela c’est parce que je l’ai vécu, je n’invente rien et je pourrais en écrire un livre, j’y décrirais les pères en longue robe d’apparât, lavant leur grosse cylindrée au lieu d’aller bosser, et les jeunes nattées, enceintes à tour de rôle, arrivant directement du pays ainsi que la pharmacienne qu quartier accaptant la carte vitale d’une personne pous les 15 ou 16, habitant l’appartement, cousins, mais surtout cousines, car avec ces mecs là, on n’cause pas, Monsieur, on n’cause pas, on compte…les allocs et tout le reste!!!

      Aimé par 2 personnes

    • luc dit :

      @Annick Danjou

      Voici quelques statistiques sur les terroristes qui ont frappé la France.

      – Khaled Kelkal, le responsable des attentats de 1995, venait d’une famille de 8 enfants.
      – Youssouf Fofana, responsable de la mort d’Ilan Halimi en 2006, vient d’une famille de 7 enfants.
      – Le père de Mohammed Merah, responsable de l’attaque de mars 2012 à Toulouse, a eu au total 14 enfants.
      – Amedy Coulibaly, le responsable de le prise d’otages du magasin Hyper Cacher, venait d’une famille de 10 enfants.
      – Abdelhamid Abaaoud, le responsable des attentats de novembre 2015, venait d’une famille de 6 enfants.
      – Le pére de Chérif Chekatt, responsable de l’attaque de Strasbourg en décembre 2018, a eu au total 12 enfants.

      J'aime

  4. Cordouan dit :

    Macron n’est pas le seul à changer de direction sans retourner vers les urnes : Mitterand en 82-83, Chirac, dès après son élection….
    Il semble plutôt que dans la République française, à peine élu sur un programme que le candidat savait pour une part inapplicable, le locataire de l’Elysee change de cap.

    J'aime

  5. Papi 2.0 dit :

    Nous vivons une époque étonnante. Sans précédent historique je pense?

    1999, 2009 et 2019 , trois tempêtes comme je n’en avais jamais vues, comme mes parents n’en avaient jamais vues, comme mes grands parents n’en avaient jamais vues. En fait il semblerait que sur les cinq siècles précédents il y ait eu des tempêtes aussi violentes mais plus localisées, moins vastes et étendues à tout le pays. Et moins médiatisées parce que les médias d’aujourd’hui n’existaient pas alors.

    Aujourd’hui le covid 19 est quelque chose qui n’a pas de précédent historique je pense?

    Je suppose qu’il va nous falloir apprendre à vivre avec. Comme nous avons appris à vivre avec le cancer, les accidents de voitures, de motos, de camions, de bus, de trains, d’avions. Comme nous nous sommes habitués à vivre avec une multiplication de conflits armés « basses tensions » qui ne sont pas si basses tensions que ça pour les victimes civiles.

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas passé quelques jours à Biscarrosse Plage. J’y ai passé trois jours avant le 14 juillet.

    De 9h à midi il y avait peu de monde sur les plages. De midi à 20h les plages Sud, centrale et Nord étaient « blanches » de monde.

    Comme si de rien n’était.

    Aimé par 1 personne

  6. Coucou dit :

    Bonjour,

    «La réislamisation de la basilique Sainte Sophie supposera de recouvrir les fresques et les mosaïques»

    FIGAROVOX/ENTRETIEN – En transformant l’ex-basilique Sainte-Sophie en mosquée, Erdogan accentue la fracture avec l’Église orthodoxe pour construire au forceps une nation turco-musulmane homogène, analyse la journaliste Ariane Bonzon, spécialiste de la Turquie.

    https://www.lefigaro.fr/vox/monde/la-reislamisation-de-la-basilique-sainte-sophie-supposera-de-recouvrir-les-fresques-et-les-mosaiques-20200716

    https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/comment-darmanin-voulait-assimiler-lislam-la-france-avant-de-rejoindre-macron-121703

    Cliquer pour accéder à plaidoyer-pour-un-islam-franc3a7ais03062016-vf.pdf

    « Par Charles de Gaulle (rapporté par Alain Peyrefitte) / Le 5 mars 1959 « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

    Aimé par 2 personnes

  7. Coucou dit :

    Bonjour,

    « Le vrai chef doit avoir de la tenue, prendre ses distances avec les idées en vogue et s’auréoler de mystère. Son verbe doit être rare, solennel et surprenant. Son action doit s’inspirer de la mémoire longue de son pays, tout en s’inscrivant dans les réalités

    Le vrai chef doit avoir de la tenue, prendre ses distances avec les idées en vogue et s’auréoler de mystère. Son verbe doit être rare, solennel et surprenant. Son action doit s’inspirer de la mémoire longue de son pays, tout en s’inscrivant dans les réalités.» Charles De Gaulle.

    https://francais.rt.com/opinions/76329-art-bien-gouverner-france-de-gaulle-par-denis-tillinac

    J'aime

  8. Annick Danjou dit :

    Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous une jolie phrase d’une collègue américaine qui vit sous « la dictature de Trump » et qui voit le Paradis dans notre pays:

    « You should feel fortunate to live in countries with enlightened leadership and people who exhibit a sense of social responsibility… »
    Jo
    Elle dit « countries » car elle s’adresse également à un collègue canadien que j’avais mis en copie. J’ai envoyé un mail concernant une revue scientifique que nous proposons, c’est la seule qui a éprouvé le besoin de m’envoyer cette superbe définition de nos beaux pays…

    Maxime, vous avez quelque chose à redire??? Endoctrinement, quand tu nous tiens.

    Aimé par 1 personne

  9. Annick Danjou dit :

    Une nouvelles extraordinaire ce soir…Joffrin quitte libération pour faire de la politique et rassembler la gauche…Nous voilà saufs!!!

    Aimé par 1 personne

  10. Timéli dit :

    Vous écrivez, Maxime que « le peuple vote à la fois pour un cap et un chemin ». Permettez-moi d’ajouter qu’il peut voter, aussi,pour des idées politiques. Donc, par défaut, si un candidat ayant des idées ou convictions extrémistes est à écarter à tout prix du pouvoir. C’est alors une élection biaisée, mais cependant, une autre possibilité.

    J'aime

  11. Ping : Blog a lupus:Douce France – la république déglinguée, vers l’écolo-sociétalisme ? : Forfaits limités, écologie en carton, misère réelle ! – chaos

  12. janus dit :

    En se promenant « a saut et à gambades » sur internet, on trouve des perles qui ne sont pas pour les cochons : « Un système politique (le système parlementaire) inventé tout exprès pour le triomphe de la médiocrité parlière, du pédantisme intrigailleur, du journalisme subventionné, exploitant la réclame et le chantage, où les transactions de conscience, la vulgarité des ambitions, la pauvreté des idées, de même que le lieu commun oratoire et la faconde académique sont des moyens assurés de succès, où la contradiction et l’inconséquence, le manque de franchise et d’audace, érigés en prudence et en modération, sont perpétuellement à l’ordre du jour ». Proudhon

    Voila qui s’applique à merveille au système Macron/Attali . Il n’y a rien à ajouter. On pourrait aussi citer Gustave Flaubert, grand contempteur du bourgeois satisfait ou Leon Bloy, l’entrepreneur en démolition. Ils ont déjà tout dit sur ce type de régime.
    L’agression verbale dont a été victime le couple Macron hier dans le jardin des tuileries est peut-être le signe avant coureur de la révolte qui gronde et que rien n’arrêtera lorsqu’elle éclatera, car même des individus pondérés et qui ont beaucoup à perdre d’une révolution violente auront envie d’y participer tant ce pouvoir imbécile, prétentieux et dévoyé est insupportable…
    Petite preuve de plus de la volonté destructrice de cet adolescent ranci : https://ripostelaique.com/apres-darmanin-et-dupond-moretti-macron-impose-stora-lagent-des-algeriens.html

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Janus vous avez le don de nous apporter des nouvelles réconfortantes, merci, je vais mieux dormir ce soir.

      J'aime

  13. Annick Danjou dit :

    Le premier ministre est un superbe démago. Il donne l’argent que nous n’avons pas à tour de bras. Les jeunes n’ont pas de boulot…quelques millions distribués, les allocs ne sont pas suffisantes, tiens 100 euros de plus pour la rentrée y’en a qui vont se frotter les mains… les boursiers sont désavantagés alors qu’ils ont une bourse( j’en connais autour de moi qui ont des bourses pour ne rien faire) allez 1 euro le repas, les soignants sont en colère déboursez moi quelques milliards alors que l’argent n’est pas utilisé pour améliorer l’hôpital mais pour son administration, les quartiers sont gangrenés par des malfrats, remettons les petits juges de banlieues qui vont se faire flinguer par les dealers, et l’immigration Mr le ministre on en parle quand? Mais la France a un grand cœur surtout avec l’argent de ceux qui triment sans rien demander, alors on se mobilise pour ce jeune illégal retenu en Grèce et qui veut intégrer Sciences po, pour ça on est les champions et tout le monde nous envie! Mais je trouve un petit point positif à ce nouveau gouvernement, les principaux ministres n’ont pas de barbe, quel soulagement Ah non pas Dupont qui soutient Traoré et sa belle fresque qui nous met le nez dans notre merde! Lui, il a la tête de l’emploi et je vais m’arrêter là sous peine de sanction et parce que j’ai du boulot qui m’attend.

    Aimé par 1 personne

  14. Zonzon dit :

    Notre ministre de l’Intérieur n’est pas homme à refuser d’habiter à Colombey-Les-Deux-Mosquées !

    J'aime

  15. Zonzon dit :

    Si Castex ne saurait faire de l’ombre à quiconque Darmanin, en fusionnant les déçus de La Rem, les débris de LR et les frontistes tenant de l’Algérie Française, pourrait constituer un sérieux obstacle pour Président Macron.

    J'aime

  16. Zonzon dit :

    HISTOIRE DE FRANCE
    Des bourgeois de Calais à l’Échevin de Roubaix.

    J'aime

  17. Sganarelle dit :

    La république citée à tout bout de champ (en lieu et place de France qui devient un gros mot) )commence à exaspérer sérieusement les citoyens qui subissent sa décrépitude et l’incurie de ses représentants.
    Il paraît que citer le mot France irriterait le poil des nouveaux arrivants qui viennent habiter une république ce qui évite de se sentir patriote.
    A déboulonner nos anciens héros et piétiner notre Histoire la république en marche réussit à diviser et favoriser plus que jamais le communautarisme.
    Macron reconnaît ses erreurs ..mais il persiste et signe et ne peut que continuer dans cette voie étant donné son caractère . Il est parfaitement vide; sur lui tout glisse , seule compte l’idée de. son ego surdimensionné , chez lui tout est apparence et comédie et nous n’avons plus rien à en attendre., alors croire qu’une de ses intervention lyriques et sans âme pourrait infléchir une opinion franchement hostile relève de la parfaite utopie. Comme on dit en médecine Macron est «  sui generis » et il n’y a rien à en attendre.

    Aimé par 1 personne

  18. Albert dit :

    Cet article met le doigt là ou ça fait mal. D’ailleurs, au début de la crise des gilets jaunes, meme les commentateurs généralement obséquieux pariaient sur un changement de gouvernement, ou un appel aux urnes, comme la tradition de la Veme le voudrait. Mais non, avec Macron, c’est différent, c’est « je vais ce que je veux puisque vous m’avez élu » et c’est devenu aujourd’hui la normalité: plus personne ne réclame d’élections ou un appel aux urnes, tous les commentateurs ont embrayé sur ce nouveau régime (qui est une Veme république dévoyée), acceptant cette nouvelle normalité.
    Nous élirons désormais des dictateurs. Et il va falloir vraiment faire très attention à la sincérité du prochain scrutin.

    Aimé par 1 personne

  19. Jordi dit :

    Macron est plus capable que vous. Il a le pouvoir, il l’utilise et le consolide. Et il emmerde ses opposants, et gouverne pour ses seuls électeurs. En temps que conseiller du gouvernement, qu’avez vous fait pour neutraliser ce fascisme ? A part bêler sur le Front National ?

    Combien d’yeux de macronistes avez-vous fait crever par les CRS ? Combien de journaux macronistes fermés par contrôle fiscal ? Avez-vous dissout Rance Télévision ? Avez-vous révoqué cette sanctification du clientélisme qu’est la loi SRU ? Avez-vous su imposer une politique pénale à la magistrature ? Combien de fonctionnaires militants de gauche emprisonnés pour détournement de fonds publics, ou à minima licenciés ? La macronie n’a pas eu vos pudeurs de pucelle quand il s’agit de faire condamner Fillon. Au lieu d’envoyer l’armée en Lybie, pourquoi ne pas l’avoir envovée porter le fer face aux ennemis de la France retranchés rue de Grenelle ? L’éducation est-elle pour vous une bagatelle ?

    Vous aviez été placé au pouvoir pour redresser la France et la préserver du fascisme. Vous en aviez les instruments. Sarkozy et vous avez échoué. Nous payons désormais les fastes conséquences de votre incapacité à vaincre l’ennemi, et même à le combattre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.