Hommage à Philippe Monguillot

A Bayonne, un chauffeur de bus de 58 ans, Philippe Monguillot, en état de mort cérébrale, a été massacré par une bande de cinq voyous qui voyageaient sans ticket et sans masque. D’après les informations qui ont filtré dans la presse, les tueurs s’en sont pris à un homme qui tentait de faire respecter les règles de civisme dans son autobus. Il faut un immense courage, dans la pourriture ambiante, pour oser demander à des voyous de se tenir correctement et de respecter la loi. Ce courage et ce civisme, d’autant plus précieux qu’ils se raréfient à vue d’œil, un homme de 58 ans en a perdu la vie. Il était, nous dit-on, connu pour son extrême gentillesse et son appétit de vivre.  Le drame se déroulait, non dans un quartier sensible d’une grande cité urbaine de la région parisienne, mais dans une ville dont le nom, Bayonne, fleure bon la province, le soleil et la joie de vivre. L’ensauvagement de la France, la poussée de la barbarie sanglante  est l’un des signes les plus flagrants de sa déliquescence. L’accomplissement de son devoir jusqu’au sacrifice suprême, par un Français du quotidien, dans une ville charmante du sud-Ouest, qui aurait si bien pu être un frère, un ami, contraste avec l’affligeant et grotesque spectacle donné en ce moment par la classe dirigeante, de l’extrême gauche à l’extrême droite (incluses). L’agression mortelle et gratuite d’un homme de 58 ans laisse un goût amer et insoutenable.  Nous partageons de tout notre cœur l’infinie douleur de son épouse, de ses enfants, de ses proches, de ses collègues et de ses amis.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

72 commentaires pour Hommage à Philippe Monguillot

  1. Georges dit :

    Papi 20 je ne critique pas ,je constate .Une marche blanche c’est déjà pas mal mais le vent va-t-il se lever un jour?

    J'aime

  2. Georges dit :

    Une marche « blanche » ? Fallait oser .Mais bon après les bougies et les nounours ,les soumis rejoindront le troupeau.

    J'aime

    • Papi 2.0 dit :

      En ce qui me concerne marche blanche, bougies, fleurs, je n’y vais pas mais je préfère ça à une manif pour soutenir les assassins. Au moins ces personnes affichent clairement et nettement leurs sentiments pour les victimes et pas pour leurs bourreaux. Ce n’est pas eux qu’il faut critiquer à mon avis.

      J'aime

  3. Citoyen dit :

     » L’ensauvagement de la France, la poussée de la barbarie sanglante est l’un des signes les plus flagrants de sa déliquescence.  »
    Un homme qui s’était engagé à passer le karcher, a largement failli dans sa mission. Laisser passer les occasions de faire ce qu’il faut, quand il faut, rend les choses encore plus difficile plus tard.

    Aimé par 2 personnes

  4. Ana keen dit :

    Il n y a malheureusement rien à faire pour que sa famille retrouve leur papa.. Il s agit d un acte inqualifiable et odieux et surtout sans motif. Contre l incivisme et la barbarie peine capitale et expulsion de tous leurs proches dans leur pays

    Aimé par 1 personne

  5. Ana keen dit :

    C inadmissible que dans notre societe’ d honnêtes citoyens et vaillants se fassent assassiner. Ils ont laissé de la souffrance à vie dans une famille détruite et sans raison…. Retablissons la peine capitale même si ce ne refera pas revenir ce brave homme… La justice comme d hab fera ce qu elle peut c à dire pas grand chose

    J'aime

  6. Pheldge dit :

    Dans la même catégorie de faits divers sordides, il y a eu également la mort de la Gendarme Mélanie Lemée. Et je suis révolté d’entendre dans les médias « tuée par un chauffard », comme s’il ne s’agissait que d’un malheureux, mais banal accident !
    La jeune femme a été fauchée à un contrôle routier par un conducteur de 26 ans qui avait refusé de s’arrêter* alors qu’il roulait, sans permis, à plus de 130 km/h. un individu « au casier judiciaire chargé pour des affaires de stupéfiants et de délit routier ». Et pour surtout ne pas stigmatiser, et surtout , surtout ne pas faire d’amalgame, éh bien on dira qu’il s’appelle, euh, Björn !

    *pour moi c’est plus qu’un meurtre, c’est un assassinat : en refusant de s’arrêter, il a choisi délibérément de prendre le risque de tuer, ça n’a rien d’un homicide involontaire.

    Aimé par 1 personne

  7. Gribouille dit :

    « Le drame se déroulait, non dans un quartier sensible d’une grande cité urbaine de la région parisienne, mais dans une ville dont le nom, Bayonne, fleure bon la province, le soleil et la joie de vivre. »

    Le drame est, une nouvelle fois, le fait de personnes importées par la « démocratie libérale » dans le cadre de l’immigration raisonnable…

    « Partager de tout coeur la douleur », c’est bien, avoir pris des mesures pour l’empêcher, comme vous le demandaient vos électeurs, cela aurait été mieux.

    Aimé par 2 personnes

  8. there dit :

    Cette litanie de crimes odieux est l image du refus de notre état d employer la fonction qui est la sienne : faire régner le droit, faire appliquer la justice. Tout le reste n est que du vent, de la poudre aux yeux, emplâtre sur jambe de bois. Ce refus d exercer l’autorité qui est la sienne est la mère de tous nos maux. Ce mal insidieux s est distillé partout , à l ecole dans les familles. Le mot même pour de nombreuses personnes sent le souffre. La conséquence est le chaos. Il est inévitable. Le salut viendra ensuite tout aussi sûrement car le peuple demande toujours l ordre et la sécurité. Le danger majeur est que nous ne faisons plus peuple commun. L avenir qui s annonce semble bien cruel.

    Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      il est décédé ,,,triste fin,,,,,,

      J'aime

    • Freddie dit :

      C’est affreux. Pauvre homme, et pauvre de nous parce que c’est tout juste si dans ce pays, on ne serait pas capable de considérer que les tueurs sont des victimes de la société et qu’il faut leur offrir des compensations. Comme le dit Maxime Tandonnet, on est en pleine inversion des valeurs.

      Aimé par 1 personne

  9. Trigwen dit :

    Je m’associe pleinement et hommage à un homme qui travaillait honnêtement et ne faisait que rappeler calmement des règles de civisme et d’hygiène, des règles que certains se refusent de respecter.
    Le plus triste est de savoir par avance que ces types seront condamnés au maximum à 20- 30 ans avec une peine incompressible de 15 ou 20 ans et qu’ils sortiront bien avant avec remise de peine pour bonne conduite.
    Il est grand temps qu’on abroge ces lois votées sous les socialos et que nos députés se montrent responsables en votant des lois d’emprisonnement allant au minimum de 20 ans à perpétuité et ce, en abandonnant les peines et les remises pour bonne conduite pour tous les crimes de sang. Mais ces messieurs-dames bien pensants oseront-ils agir de la sorte ? Se rappelleront-ils que les Français demandent dans une grande majorité la sécurité pour eux et leurs proches ?

    J'aime

  10. Pascalcs dit :

    Les mots me manquent pour exprimer mon dégoût à la lecture désormais répétée d’agressions insoutenables de la part de décérébrés qui semblent prendre d’assaut la sphère publique.
    L’idée d’un bagne aux Kergelen ne me semble tout d’un coup plus aussi stupide.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      Ouh la la, le bagne, mais c’est très mal ! ce qu’il faut c’est « vous n’aurez pas ma haine », sans oublier d’allumer des bougies ! très pacifique et consensuel, les bougies, par contre, ça produit du méchant CO2 et ça va énerver Greta, alors en fait c’est pas une bonne idée.
      Au final on fera comme d’habitude : rien !

      Aimé par 1 personne

  11. Mc Gill dit :

    Hommage à Philippe Monguillot .
    Une fois de plus des voyous tabassent et donne la mort gratuitement en toute impunité .
    La police et la justice ont les mains liées car nous sommes encore avec des lois qui datent de Napoléon .
    Une grande pensée à toute sa famille .

    J'aime

    • Bernard PFISTER dit :

      Sous Napoléon ils n’auraient pas atteint le poste de police : ils auraient été fusillé sur le bord de la route !

      J'aime

    • fraternel dit :

      et celà aurait redonné vie à cette personne?utiliser la violence pour endiguer la violence n’a jamais servi et au fait auriez vous été d’accord quand thiers a ouvert le feu sur la population ?
      Je comprend votre colère mais la vengeance n’a jamais réglé le problème la barbarie n’est pas la réponse à la barbarie
      Nous avons une justice aussi imparfaite soit elle et cet acte doit etre sévèrement puni mais le fait de donner la mort ne redonne pas la vie

      J'aime

    • Bernard PFISTER dit :

      J’imagine que votre réponse reflète fidèlement la doxa que vous apprenez en « travaillant de midi à minuit ». En abandonnant vos visières vous pourriez lire ce qui est écrit , simplement que sous Napoléon ils auraient été envoyés ad patres alors qu’ils ne le seront pas actuellement. Rien de moins mais rien de plus. Cela m’étonnerait que vous puissiez comprendre une colère qui n’existe que dans votre imagination. Je ne vous parlerai pas de Mr Thiers, mais de votre frère Lafayette qui en faisant son devoir qui lui commandait de faire ouvrir le feu à la Garde nationale aurait changé le cours de l’histoire dans un sens meilleur. Je ne vous demande pas de partager mon opinion.

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Et avec la faune dont il est question, Bernard PFISTER, c’est ce qu’il y aurait lieu de faire encore aujourd’hui. D’autant que, pour ceux qui n’ont plus que deux neurones en état de fonctionnement, c’est le seul langage qu’il soient en mesure de comprendre.

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Le but n’a jamais été de redonner la vie, fraternel, mais de débarrasser la société des nuisibles, comme on se débarrasse des déchets … avec un coût minimal pour les contribuables …
      Mais je conçois qu’il faut être, ou avoir été, contribuable pour comprendre …

      J'aime

    • Papi 2.0 dit :

      Le problème c’est que nous ne sommes pas sous Napoléon. Depuis 50 nous faisons des terrains de golf partout où c’est possible d’en faire, des salles des fêtes dans chaque commune de France et de Navarre mais nous faisons très peu de prisons et de centres de détention pour mineurs. La doxa des gouvernements qui se succèdent: caméras de vidéo surveillance, vigiles privés, privatisation de la sécurité (alarmes, portes blindées, gardes du corps etc…) La doxa: trop de fonctionnaires alors fermeture de gendarmeries, de postes de police, réduction d’effectifs partout… A chacun ensuite de se débrouiller pour assurer sa propre sécurité… Autres temps autres moeurs…

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @ papi2.0
      au final toujours plus de fonctionnaires administratifs et toujours moins d opérationnels…
      on se demande si l éducation « améliorée » de notre jeunesse n a pas finalement servi à les rendre moins actifs, moins responsables. moins impliqués, … la planque et l esbroufe de notre fonction publique voilà le Graal de notre pléthore de jeunes poussés à prolonger leurs études pour diminuer momentanément les chiffres du chômage…
      et une guerre public privé qui n en finit pas d étouffer les français les plus valeureux et les plus conributifs…
      (à qui on impose de plus une insécurité digne de certains pays sous développés)

      J'aime

  12. Coucou dit :

    Bonjour,

    Thérèse DELPECH, L’ensauvagement Le retour de la barbarie au XXIe siècle
    Paris, Grasset/Fasquelle, 2005, 366 p.

    https://journals.openedition.org/questionsdecommunication/2553

    file:///D:/questionsdecommunication-2553.pdf

    J'aime

  13. Annick Danjou dit :

    Le Figaro.fr: « Agression d’un chauffeur de bus à Bayonne: «Le retour de la violence clanique»  »

    Intéressant à lire et à comprendre !!!

    Aimé par 1 personne

    • Anonyme dit :

      Oui merci xc

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Merci xc
      Excellent article sur le figaro.
      Un bon développement de ce qui définit le phénomène de l’ensauvagement, du refus civilisationnel, de la perte d’autonomie personnelle au profit des réflexes de groupe (primitifs)…etc

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @coucou
      Merci pour ces references
      Nous sommes à un tel point de banalisation de cette violence absurde qu elle entre dans la bibliothèque Wikipedia !…
      A force de s apitoyer sur les delinquants,
      à force de se culpabiliser d avoir eu la chance de parents et ancêtres bienveillants,
      à force de ne plus pouvoir payer pour une police pléthorique et des places de prison jamais suffisantes,
      à force d épuiser une administration de la justice largement (et volontairement parfois) débordée,
      il est maintenant évident que, comme tous les politiciens réalistes (s il ca existe encore…) chaque responsable (armé d une saine conscience) a bien compris que notre France n est désormais pas mieux organisée qu un infâme et sordide souk…
      La solution (trompe l oeil) de Macron consistant de plus à nomer un ministre de la justice incompétent et non motivé par la fonction …
      le scénario Houlbecquien vient de franchir une grosse marche…

      Aimé par 1 personne

  14. Coucou dit :

    Bonjour,

    Ancienne élue locale, Céline Pina est essayiste et militante. Elle est la fondatrice de «Viv(r)e la République», elle a également publié Silence coupable (Kero, 2016).
    ________________________________________
    À Bayonne un chauffeur de bus a été laissé pour mort, battu par une bande de voyous à qui il avait osé réclamer leurs titres de transport et enjoint de porter leurs masques. Il s’appelle Philippe Monguillot, il a 58 ans et doit bientôt partir à la retraite. Cela s’est passé dans un de ces quartiers que l’on qualifie en général de populaire, pour éviter d’assumer le fait qu’ils sont souvent hors de contrôle et gangrenés par le communautarisme. À Port Sainte-Marie, dans le Lot-et-Garonne, c’est une jeune gendarme qui a littéralement été écrasée par un trafiquant de drogue de 26 ans qui a voulu forcer un barrage. Elle s’appelait Mélanie Lemée, elle avait 25 ans. Rappelez-vous aussi de Marin, qui faillit mourir pour avoir voulu défendre le droit d’un couple à s’embrasser dans la rue, il est resté handicapé à vie mais son agresseur, lui, devrait être libéré prochainement parce qu’en France les peines de prison sont rarement exécutées. En général la moitié de la peine suffit. À se demander pourquoi on affiche une sanction si elle n’a aucune valeur effective.

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/agression-d-un-chauffeur-de-bus-a-bayonne-le-retour-de-la-violence-clanique-20200708

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.