« Un candidat pour Noël »

Les instances officielles de LR ont promis aux Français. « Un candidat pour Noël ». A l’heure où les Français souffrent si cruellement, dans leur dignité, du mépris et du sentiment d’infantilisation qui caractérise la politique de leurs dirigeants actuels, il n’est pas forcément opportun de leur tenir un discours les considérant comme des enfants auquel on promet le père Noël. Un tel discours tendrait ainsi à conforter l’accusation de connivence entre les Républicains et En Marche en alignant leurs deux philosophies sur le culte de la personnalité et les promesses démagogiques.Un tel langage reproduit l’obsession du présidentialisme narcissique qui sublime une créature élyséenne au détriment de l’intérêt du pays. Il reflète fidèlement le culte de la personnalité ou le narcissisme obsessionnel qui caractérisent la France politique actuelle. Désigner un an et demi à l’avance le futur père Noël présidentiel donne une image démagogique, celle du père Noël avec sa hotte  pleine de promesses. Quelle image… Ce serait donner un formidable atout aux ennemis des Républicains, dans les partis politiques, les médias, les juges, les administrations, en leur offrant sur un plateau une victime émissaire un an et demi à l’avance à mettre en pièces à grands coups de calomnies, de diffamations, de trahisons, sur lequel cogner jusqu’à la mort. De fait, un candidat aux présidentielles doit s’imposer dans les derniers mois, sur la base d’une ligne claire. En plus, ce discours de « l’incarnation » comme priorité absolue est une éternelle manière de prendre les gens pour des imbéciles: ce qu’il vous faut, c’est avant tout un « chef » qui pensera pour vous. Erreur dramatique, désastreuse. Il faut en finir avec le mimétisme du culte de la personnalité, qu’il soit macronien ou lepéniste. La France attend tout autre chose de l’opposition républicaine: les signes tangibles d’intégrité, de désintéressement, d’engagement au service du bien commun, la preuve d’un respect profond du peuple, une réflexion sur la réhabilitation de la démocratie française et de la confiance, un projet économique et social, une ligne claire et précise, rassembleuse, unitaire, sur les enjeux régaliens, maîtrise des frontières, sécurité des biens et des personnes, unité nationale contre les communautarismes, renouveau scolaire et intellectuel du pays, égalité des chances, redressement du prestige français à l’international.  Ne jamais mettre la charrue avant les bœufs. Ni prendre les Français pour des enfants auxquels on promet le père Noël.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour « Un candidat pour Noël »

  1. Citoyen dit :

    « Un candidat pour Noël »
    Empaqueté, avec papier cadeaux ?… Pour mettre au pied de la cheminée ?… ou dedans ?…
    Au moins, chez LR, ils ont de l’humour, à défaut d’autre chose …
    « En même temps », il y a une forme d’honnêteté à reconnaitre qu’ils n’ont rien de disponible sur étagère …
    Mais ils n’ont toujours pas compris, qu’avant de désigner un père Noël, il faut avoir quelque chose de consistant à mettre dans la hotte ! … Qui permette de les prendre au sérieux …
    Sinon le père Noël passe pour un clown … Ah! on me dit que ça fait déjà un bail que c’est comme ça !…

    J'aime

  2. Anne dit :

    Je ne vois pas ce qu’il y a de remarquable d’avoir Mr.Castex à la tête du gouvernement. Il a rendu sa carte LR le jour où il a décidé de servir E.Macron, donc pour moi c’est un traître comme les autres.
    Il a trahi sa famille d’origine qui l’a formé pour se mettre au service de la macronie et de ses sponsors, et pour assurer, en éliminant LR, l’affrontement Macron/LePEn que Macron est, parait-il sûr de gagner.
    M.Castex devrait éviter de se répandre sur les plateaux télé pour réciter son credo (« Je crois en les territoires ») , lui qui n’en n’e a pas, de credo.
    Après l’élimination du PS et de LR, est-ce que les Verts seront les seuls remparts contre la macronie?
    Pour moi les nouveaux ministres , certains pas très clairs, ne sont que les gardes-chiourmes de la macronie.

    J'aime

  3. Bayard dit :

    Désolé d’avoir à le dire, mais la situation actuelle dépend de quelques poids lourds qui ont trahi leur parti en passant chez LREM avec armes et bagages, pour un maroquin comme l’on disait autrefois. Dernière trahison en date, celle des municipales qui a vu des associations antagonistes LR/EELV pour gagner les mairies. Le pays est foutu pour reprendre une expression qui circule sur la toile.

    J'aime

  4. Bonjour Maxime , bonjour tout le monde .

    Il vaut mieux promettre Noël que promettre la lune .
    Chris .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.