La faute suprême

Le « nouveau chemin » qu’Emmanuel Macron compte emprunter pour la fin de son mandat ne sera peut-être pas tant affaire de changement de ligne que de réaffirmation d’une méthode : celle de « l’hyperprésidence » des débuts […] Le président a la volonté, dans les deux prochaines années, de gouverner lui-même. Il veut être maître de son destin et de sa réélection, affirme son entourage. Ces quelques lignes, tirées d’un article du Monde (27 juin), condensent toute la tragédie de la vie politique française. Un seul homme ne dirige pas un pays. Le pilotage d’une nation est une oeuvre collective et complexe. Il ne se conçoit pas sans puissantes courroies de transmission: Premier ministre, ministres, services publics, Parlement, députés et sénateurs, élus régionaux et municipaux, réseaux d’influence, etc. Il est rigoureusement impossible sans un climat de large confiance populaire qui permet aux directives d’en haut d’être écoutées, comprises ou admises et appliquées sur le terrain. Dès lors que le gouvernement d’un seul est inconcevable, aujourd’hui comme hier, il se métamorphose en spectacle grandiloquent et stérile, déconnecté de la réalité. L’illusion médiatique et les gesticulations voire les provocations se substituent à l’action. D’où l’escalade verbale (« nouveau monde », « transformation de la France », « refondation », « réinvention », « nouveau chemin », etc.), sur fond d’effondrement général – économique, financier, social, sanitaire, sécuritaire, intellectuel – et d’impuissance chronique. Quant à l’obsession narcissique de la réélection, qui se substitue à l’intérêt général ou bien commun comme but en soi de la politique, elle n’est pas seulement inadmissible sur le plan des valeurs démocratiques ou républicaines: elle est mortelle, empoisonnée, pour l’avenir de la nation qu’elle entraîne comme un boulet au fond de l’abîme.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour La faute suprême

  1. Zonzon dit :

    Les masques sont à double effet.
    Ils vous protègent des tiers, lesquels peuvent vous côtoyer sans risques.

    Les frontières, c’est pareil.
    À condition qu’elles soient fermées !

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    À CNEWS il n’y a pas que Zemmour !

    Il y a aussi Karim Zeribi, un remarquable représentant de l’attaque-y-a, que l’on regrette de ne pas avoir vu « Au bar de la Marine » en compagnie de César, de Panisse et d’Escartefigue.

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    Une publication titre en première page : « Va-t-il pouvoir s’en débarrasser ? ».

    C’est ambigu !

    Emmanuelle peut-il encore virer Edouard ? Edouard peut-il donner goût à Emmanuel de retrouver sa cage dorée chez Rothschild ?

    C’est haletant !

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    There,,,en plus les gens ne vont plus voter ,,,cela pose un problème ?

    J'aime

  5. Albert dit :

    Rien de nouveau, les politiques ne sont désormais plus que des communicants, destinés à faire avaler sans douleur grâce à tous les moyens de l’ingénierie sociale, les mesures de transformation définies par l’oligarchie transnationale. Pas besoin de « négociation » avec des corps intermédiaires totalement déconsidérés, ça ne marche plus.
    Comme Macron est totalement zélé vis-a-vis de ses maitres, il n’y aura pas de changement de contenu, et il ne serait pas plus crédible en faisant semblant de négocier.

    J'aime

  6. Furax dit :

    La France va verdir, pédaler pour remplacer les centrales nucléaires, et en même temps se Balkanyse (corruption et communautés) l’escrologie hypnotise l’ électeur pas encore taxé à en étouffer? patience… la question que je me pose : comment fuir se pays? où aller? parceque franchement, qui a encore envie de se battre pour des soumis heureux de l’être? pas moi…

    Aimé par 1 personne

    • Papi 2.0 dit :

      Vous pouvez essayer la Chine ou la Corée du Nord, la Turquie, l’ex-URSS… le Brésil, les USA … et tant d’autres encore… Les Anglais affirment que l’herbe est toujours plus verte chez les voisins…

      J'aime

  7. Citoyen dit :

     » Un seul homme ne dirige pas un pays.  »
    Sur le long terme, c’est une affirmation qui s’est toujours vérifiée, et dans tous les cas l’expérience tourne mal …
    Il y en a deux qui me viennent spontanément : Ceausescu, et Hitler, où ça c’est mal terminé (pour eux), … mais la liste est très longue …

    J'aime

  8. Timéli dit :

    Les résultats du second tour aux municipales confirment le fiasco de la macronie. Comme au premier tour, les électeurs ne se sont pas précipités aux urnes, montrant par là qu’ils avaient d’autres préoccupations en tête et d’autres priorités à faire valoir. C’est une sérieuse alerte pour le pouvoir. Il faut toujours se méfier de ceux qui se taisent ! En plus, ils sont majoritaires dans le pays….

    Aimé par 1 personne

  9. Etienne Berrier dit :

    Oui, dans la recherche de l’anti-macron, celui qui serait son contraire et qui pourrait éventuellement le battre pour le meilleur de la république, il y a cet élément: il (elle?) doit être quelqu’un qui par définition n’a pas le profil d’un omni-gouvernant, quelqu’un dont l’aptitude première serait de pouvoir redresser des institutions en déshérence: police, justice…
    Une figure droite et claire qui pourrait dire qu’elle laisse certains débats techniques pour les élections législatives et donc au 1er ministre.

    Aimé par 1 personne

  10. cgn002 dit :

    C est la conversation que j ai eu hier avec un des candidats à la mairie.
    Il faut choisir entre gouverner seul et ignorer ses électeurs ou alors admettre une ouverture à tous ses interlocuteurs et ne trancher qu après avoir véritablement et largement débattu.
    Macron a choisi.
    Le constat est flagrant :
    – un entourage malléable et mis au pli
    – un mépris du citoyen
    – une connexion orientée (et intéressée) vers les grandes puissances d un monde oligarchique financiarisé et non régulé.

    Aimé par 1 personne

  11. Sganarelle dit :

    Bien avant les qualités nécessaires pour faire un chef d’Etat il faut d’abord avoir les qualités qui font un homme.
    L’intelligence ce n’est pas briller avec un discours , s’il n’y a pas chez l’orateur la petite étincelle qu’il communique à son auditoire les mots aussi bien agencés qu’ils soient sonnent creux.
    L’impression que donne É. Macron est désincarnée , il parait « fabriqué » et ses discours bien lus sont vides . Il est rarement en phase avec le peuple. Et un président comme un roi n’existe que par et pour le peuple. Quoiqu’il fasse maintenant il aura du mal à effacer ses débuts . On ne change pas de caractère , on change de costumes’ et dans son nouveau rôle .l’homme reste le même.
    .Il faudra se souvenir dans le prochain vote présidentiel qu’on porte un homme au pouvoir avec ses tendances et sa personnalité

    Aimé par 2 personnes

  12. fraternel dit :

    une grande naiveté s’est emparée de puis son élection chez certains combien de retournement de vestes de petit doigt sur la couture du pantalon déjà lors des présidentielles de 2017 il avait dit lors de ses réunions électorales ne les sifflez pas en citant l’opposition quel état d’ame!pour ma part je n’ai pas voté au deuxième tour entre une populiste de tendance extreme droitière qui voit l’invasion des immigrés profite du désarroi d’une partie de la population précaire et un obnubilé de sa propre réussite électorale de surcroit ayant travaillé dans une banque d’affaires je me suis dit celui là il va nous cueillir comme une fleur!et on en rajoute aujourd’hui comme si la messe était dite.
    Et vous gens de l’opposition de gauche vous n’en avez pas assez de vous étriper pour des questions d’égo?quand je vois ce qui se passe à Strasbourg et d’autres villes l’égo reprend sa place.Merçi quand meme à Madame RUBIROLA à Marseille qui a su fédérer toute la gauche il y en a çà leur donne des boutons et je lui souhaite bonne chance
    Maintenant il est temps que çà gronde que çà se révolte et qu’on en peut plus de ce gouvernement qui ne pense qu’au monde d’avant n’est ce pas en balançant des milliards à tout va!
    Et la grande messe de la convention climat certaines mesures étaient déjà prévues avant alors tout le monde il est content
    On en veut plus du napoléon trois du vint et unième siècle!

    J'aime

  13. Papi 2.0 dit :

    J’ai l’impression que le régime Macron n’a pas de précédent historique en France. Je me trompe?

    Lu sur Facebook:

    « L’économie s’effondre dès qu’elle cesse de vendre à des personnes sur endettées des choses inutiles. Le confinement a montré que cesser de polluer est possible. Le confinement a montré que les personnes les plus mal payées sont indispensables à notre vie quotidienne. »

    Ce soir je vais écouter les résultats des municipales. Bien sûr tout le monde sera content et aura gagné. Mon pressentiment c’est que les socialistes et les écolos vont gagner des mairies. Les gauches, les droites sont divisées, l’abstention est importante, mais il y a un « électorat volant » qui se déplace au gré des candidats. Je regarderai donc les résultats pour vérifier si j’ai tort ou raison. Les candidats qui proposeront du rêve, des solutions même fumeuses feront des voix. Tel est mon ressenti. Si je me trompe je serai ridicule mais le ridicule ne tue plus.

    A demain.

    J'aime

  14. charles902 dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet,

    Coluche disait « la publicité à la télévision ne s’adresse qu’aux imbéciles ».
    Et de donner l’exemple de la pub de « la lessive qui lave plus blanc que blanc ».
    Celui qui demandait à quoi ressemble « plus blanc que blanc » s’entendait répondre « ne cherchez pas, ça vient de sortir ».

    De la pub, vous dis je! Tout cela ne cessera que si nous arrêtons de nous comporter comme des consommateurs.

    Camarades, cassons nos télés!

    J'aime

    • alexrebelde dit :

      Beaucoup… beaucoup trop de choses à casser.
      A ce niveau-là, même l’utopique est réalisable.
      Beaucoup trop d’habitudes tellement confortables…
      Sans compter (impossible !) la myriade de personnes ayant un pouvoir (micro, mini ou grand) dans toutes les strates de la société et s’accrochant à celui-ci comme une tique sur un chien.
      Si les français sont des veaux, l’administration, les syndicats, le « pouvoir », eux, sont des dinosaurs et des mammouths impossibles à bouger.
      Changer le système en France ? Abattre la muraille de Chine serait de la rigolage, à côté !

      Aimé par 1 personne

  15. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Pour répondre à Gérard Bayon qui dit je cite : « Bon sang, mais qu’attendent les oppositions politiques pour mettre un terme à ces fantasmes névrotiques »
    Et à Papi 2.0. L’opposition est faite de lâches sans envergure qui ne pensent qu’à leur personne.
    J’ai détruit ma carte LR devant le président LR du département dans lequel je réside.
    Dans la préfecture de notre département, un LR qui était au conseil municipal de la ville s’est vu enlever toutes ses fonctions et commissions dont il avait la charge, par le Maire. Maire opportuniste qui a retourné sa veste plusieurs fois pour finir dans les rangs des LREM. Cela fit les gros titres du journal local. De plus ce conseiller fût quasiment traité de voleur.
    Ce fameux conseiller lors d’une réunion du groupe LR en présence du sénateur LR du département, nous fit part que c’était un scandale et décida de se présenter aux municipales avec l’aval de ce sénateur LR et du président du groupe LR du département.
    Au premier tour, rien est fait les votes sont répartis entre le PS, LR et LREM.
    Notre ex conseiller, il y a une semaine décide d’aller « lécher les fesses » du Maire qui l’avait évincé et de trouver l’appui des deux députés LREM, et lors du meeting du 25 juin se fut léchage de fesses, congratulations, hypocrisie devant l’œil attendrit du sénateur LR. L’alliance est faite sous les applaudissements.
    J’étais atterré, révulsé, j’ai dit au président que ce guignol qui se présentait à la Mairie n’avait aucune dignité, aucun honneur, aucun amour propre, de plus j’ai bien dit que son programme était démagogique et infaisable pour la ville, de l’utopie.
    J’ai vu en lui uniquement un individu intéressé par le pouvoir et les avantages qu’il pourrait tirer d’être le Maire de cette ville.
    Pourtant que n’a-t-il pas dit comme saloperies sur ce Maire et les deux députés LREM, mais là, il leur a tellement lécher les fesses ces derniers temps qu’il doit en avoir la langue rappeuse. Que penser de l’attitude du sénateur LR ?
    Beaucoup d’électeurs de la ville sont écœurés et disent qu’ils n’iront pas voter.
    Les arrangements, les combines au détriment de l’intérêt général, La France est un pays de politicards faux-culs. Lors de ce meeting j’ai pu voir la synthèse des faux-culs.

    Aimé par 3 personnes

    • Citoyen dit :

      La gamelle, Philippe ! … la gamelle … c’est le seul argument qui reste, auquel se raccrocher, après avoir épuisé tous les autres, et que les masques tombent …
      En fait, c’est bien quand les masques tombent … Cela permet de voir ce qu’ils ont dans les tripes …

      Aimé par 1 personne

    • Philippe dit :

      Bonjour à tous,

      Le candidat LR a perdu et j’en suis ravi, son manque d’honneur a été puni.
      Le candidat socialiste élu n’est pas pour autant une lumière, la ville n’a pas gagné au change. Les promesses faîtes sont irréalistes et démagogiques. Le taux de participation fut faible 32%.
      Ce qui est lamentable c’est qu’avec un taux d’abstention de 60% tout le monde crie victoire. Ils n’ont rien compris, où est leur légitimité lorsque la majorité des français ne leur font plus confiance.
      Nos politicards sont tombés bien bas.

      J'aime

  16. Anonyme dit :

    Allons,,un peut de retenue dans vos propos ,la démocratie est bien chez nous ,et c’est le peuple qui décide ,donc aucune dictature ,d » ailleurs le premier ministre est un homme de droite,un LR ,,les traites adore Macron et le pouvoir ,vue la situations de notre pays ,le chômage ,la fermeture d « entreprises ,le plus dur est a venir ,,,

    J'aime

  17. alexrebelde dit :

    J’ai adhéré à l’idée des Marcheurs (à travers la France) et à l’idée du mouvement « En marche » dès le premier jour.
    Je me suis inscrit en tant que sympathisant..
    J’ai commencé à recenoir 1 mail tous les 15 jours…
    Puis 1 par semaine…
    Puis 2.
    Puis 1 SMS de temps en temps…
    Puis 2 par semaine
    J’ai vu le premier meeting (par Internet)……
    Puis le second…
    Je ne me souviens-plus si j’en ai regardé 2, ou 3.
    Ce que je sais c’est que, lors du dernier que j’ai regardé, à un moment, je me suis dit « si jamais ce gars est élu président, la France ne pourra plus s’en débarrasser. Ou alors on le remplacera par un clone »..
    Je me suis pris cela comme une claque tellement c’était évident.
    Les SMS ont continué à arriver pendant pas mal de mois.
    Les mails (pour les rencontres locales, et autres consignes) je continue à les recevoir.
    Je n’ai jamais assisté à ces rendez-vous. N’ayant pas vraiment la langue dans ma poche et la diplomatie n’étant pas mon point fort, c’est certainement mieux ainsi.

    Pendant le lancement du mouvement, puis lors de la campagne électorale, la communication mise en place à destination du grand-public, des sympathisants, des adhérents,,, (marketing, médias, mails, SMS… m’a vraiment impressionné. Une vraie machine de guerre !
    A ma connaissance, à ce jour aucun autre parti n’est allé aussi loin.
    (Je suis également inscrit comme sympathisant dans 4 ou 5 autres partis. Un seul m’envoi un mail (pour essayer de me transformer en adhérent) tous les 3 mois. Les autres, jamais rien. Absolument jamais !
    Cette fréquence de mails et de SMS qui augmentait au point de devenir quasiment journalier m’a vraiment déplu.
    Avec 35 ans d’expérience dans le High-Tech, l’informatique et la « Comm » (communication et commercialisation » j’en sais pas mal sur l’art et la manière de manipuler les gens. Avec ou sans la technologie. Mais avec les outils actuels, c’est d’une facilité déconcertante et d’une efficacité redoutable !
    EN 2022, MACRON SERA RÉÉLU.
    OU ALORS IL SERA REMPLACÉ PAR UN « CLONE ».
    J’aimerais me tromper.

    Aimé par 2 personnes

    • Alexrebelde, vous y avez donc cru au début?
      MT

      J'aime

    • alexrebelde dit :

      Bonjour Maxime.
      Il m’a suffit d’écouter une femme politique parlant à la télé, pendant moins de 30 secondes pour comprendre que le système français, basé sur l’opposition, le conflit, la lutte… pour comprendre que le système politique français ne pouvait pas fonctionner.. J’avais alors 18 ou 19 ans. C’était en 1977 ou 1978.
      Pour moi, les bonnes idées, les solutions, se trouvent autant à droite qu’à gauche. Et ce n’est que par la volonté de trouver un consensus, ainsi que l’adhésion par la décision et donc l’implication des personnes concernées, que ça peut fonctionner.
      J’ai grandi en Haute-Savoie, tout contre la frontière avec la Suisse.
      J’ai travaillé en Suisse comme frontalier pendant 15 ans (en réalité je passais 95% de mon temps en Suisse)-
      Puis je m’y suis installé pendant 20 ans (marié, créé des entreprises, formé environs 10 000 personnes de la confédération). Côtoyé des politiques et grands chefs d’entreprise, créé une ONG…)

      Je n’ai voté que 1 seule fois dans ma vie ; au premier tours de 2012, après avoir quitté la Suisse pour le Sud-Ouest de la France. J’ai voté CENTRE. Quand j’ai vu les résultats je me suis dit « qu’est-ce qu’ils sont cons ces français ! ».

      Tout cela pour que vous compreniez mieux pourquoi :
      J’ai aimé l’idée des « marcheurs » allant à la rencontre de la population, de porte en porte, récolter des informations (A priori ça n’a servi à rien puisqu’il a refait un « Grand Débat » qui, d’ailleurs, n’avait rien d’un débat !)
      J’ai aimé l’idée de Macron d’aller chercher des personnes compétentes quel que soient leur « couleur politique » et dans la vie civile..
      (C’est peut-être les deux seules choses que j’ai aimé.!)

      Comme dit plus haut, j’ai très vite eu un sentiment de manipulation et de prise de pouvoir pour un bon bout de temps.
      Macron ; jeune banquier aux dents (très) longues et grand manipulateur auquel on a confié les manettes de la France ?

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Les manipulateurs cherchent à connaître les points faibles ou les désirs de ceux qu ils veulent manipuler.
      Macron a parfaitement anticipé que le réservoir ni gauche ni droite était suffisant pour l emporter. (tout en délégitimant son adversaire le plus sérieux)
      C est aussi la faute aux anciens partis étriqués incapables d élever le débat, bien au contraire.
      Le drame c est qu il est impossible en France de laisser de la place à des candidats qui ne jouent pas le jeu d un camp partisan et imbu de lui_meme où les électeurs et autres adhérents ne sont que des pions achetables et malléables au marketing du parti (ou du programme en trompe l oeil du candidat)
      Nous sommes en plein clientélisme depuis Giscard.

      J'aime

  18. Candide 06 dit :

    Ca s’appelle une dictature, non ? Et des sbires pour mettre en oeuvre son programme, il n’en manque et n’en manquera pas. Pas besoin de citer des noms, n’est-ce pas ?

    J'aime

    • Candide, une dictature est connectée sur le réel, là on est surtout dans la gesticulation et le virtuel sur fond d’effondrement.
      MT

      Aimé par 2 personnes

    • Freddie dit :

      C’est marrant, Macron a beau gesticuler, je n’arrive pas, comme Maxime Tandonnet, à le voir comme un simple carriériste manipulateur. Je le vois comme beaucoup plus dangereux. Ses discours sur la culpabilité française sont à mon avis un encouragement au terrorisme. Ce qu’a fait son gouvernement aux résidents des EHPAD est à mon sens criminel. Il est beaucoup plus qu’un pitre à mes yeux, et je l’ai catalogué comme dangereux pour notre survie (eh oui, plus encore que sa rivale) avant son élection. Il y avait trop d’indices.

      Aimé par 1 personne

    • Freddie, cela dit la comparaison est délicate car sa rivale (supposée), l’héritière, vous ne l’avez pas (encore) vue à l’oeuvre…
      MT

      J'aime

  19. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    On dit le journal « Le Monde » bien renseigné, notamment grâce à deux de ses journalistes bien introduits auprès du Pouvoir et du Ministère de la justice…on peut donc à priori croire les trois journalistes auteurs de cet article.
    Rien ne change, E. Macron ne cesse de dire tout et son contraire pourvu que l’on parle de lui.
    A n’en point douter ses récentes rencontres avec les deux Présidents de la République précédents lui ont probablement permis de conforter son avis sur l’utilité d’un premier ministre devenu simple collaborateur depuis les âneries monumentales de J. Chirac.
    Quant aux autres ministres et au vu de l’incompétence notoire de certains (Intérieur, Justice, Travail, Porte-parolat, Santé, Education Nationale, Culture…) et de l’invisibilité de celles et ceux qui ne sont de fait que des zombies, il va donc être facile de recomposer un gouvernement composé de fayots, de chouchous, de redevables, tous à quatre pattes devant le maître (pardon, si certains y voient un propos esclavagiste mais je n’ai pas trouvé d’autre vocable).
    Bref nous n’avons donc rien à attendre d’un nouveau gouvernement qui ne sera chargé que de la gestion des affaires courantes jusqu’en 2022….s’il est en capacité de résister !
    Après avoir commencé à transformer notre République en consulat Bonapartiste, E. Macron va donc la remplacer par un despotisme éclairé trop subtil et trop intelligent.
    Bon sang, mais qu’attendent les oppositions politiques pour mettre un terme à ces fantasmes névrotiques ? Il est plus que temps de faire cesser cette dégringolade incessante.

    Aimé par 1 personne

    • Papi 2.0 dit :

      Bon sang, mais qu’attendent les oppositions politiques pour mettre un terme à ces fantasmes névrotiques ?

      Pour des raisons qui m’échappent elles laissent faire.

      J'aime

    • G Bayon, le consulat Bonapartiste a mis fin au grand bordel sanguinaire, il avait au moins ce mérite.

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Gérard nous avons des gesticulations de gouvernants et en face des gesticulations d’oppositions , l’équation est homogène au pays de Descartes.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.