Le 18 juin des Français

Le 18 juin est une boussole, une date clé dans le calendrier, une référence suprême en ces temps profondément troublés d’inversion des valeurs et de menace planétaire pour la survie de notre pays et de notre civilisation. Quel sens profond revêt cet appel qu’il convient chaque année de redécouvrir tant sa richesse est inépuisable? Il exprime la force de la solitude de celui qui a raison contre tout le monde, les partis, l’armée, la classe politique, la presse, l’Etat, la société bien pensante. Son intuition, sa culture, sa conception de l’histoire, son sens des réalités, conduisent de Gaulle à penser, dès juin 1940, contre la France entière sans exception, que l’Allemagne sera vaincue. Dédaignant les insultes (« renégat, traître, félon »), et jusqu’à la condamnation à la peine capitale qui lui est infligée, il se fie à sa seule vision du monde, son analyse des rapports de forces planétaires,  nonobstant l’apathie et le renoncement général. Le 18 juin est la date de la clairvoyance contre l’aveuglement, de la lumière contre le désespoir, de la solitude contre l’instinct grégaire et le conformisme. Dans une France en pleine désintégration, rongée par la violence, la fragmentation communautariste, le désastre économique, le chômage et la pauvreté, la faillite de l’Etat de droit et des libertés, le message du 18 juin nous enseigne que même contre toute l’évidence, notre devoir est de garder l’espérance.

Or bien loin de ce message qui conjugue réalisme et espérance, jamais le Général n’a autant été banalisé et récupéré qu’aujourd’hui. Rien n’est plus contraire à l’esprit du 18 juin que les tentatives de récupérations politiciennes et électoralistes, et les gesticulations en tout genre. En parallèle, l’oeuvre issue du 18 juin est imagesquotidiennement foulée au pied.  La Ve République est ridiculisée. Fondée à l’origine sur le prestige d’un chef de l’Etat s’appuyant sur la confiance du peuple, elle est devenue l’otage de pulsions narcissiques et sectaires, figée, immobile, impuissante, devenue cent fois pire que la IVe. L’oeuvre européenne du Général est trahie. Son Europe, fondée sur l’unité des nations intrinsèquement unies par une histoire et une culture commune, est livrée à un monstre bureaucratique acharné à la détruire et à diviser ses peuples. L’exemple de l’intégrité absolue, le refus de tout avantage pour des proches, l’exigence de régler ses factures d’électricité à l’Elysée, est aujourd’hui noyé dans une course frénétique aux privilèges, au copinage, au clanisme et au népotisme de bas étage. Etre gaulliste n’est pas une idéologie, mais garder au coeur la lueur du 18 juin dans les ténèbres de l’actualité.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Le 18 juin des Français

  1. Georges dit :

    Franchement ,sans tomber dans la théorie du complot,il faut bien admettre qu’il y a une volonté médiation politique pour déstabiliser l’Europe voir le monde occidental .

    J'aime

    • cgn002 dit :

      @Georges
      1-A qui profite la déstabilisation de l Europe ?
      2-A qui profite la déstabilisation du monde ?
      3-Quels régimes sont ils les partisans d un chaos ? ?
      4- quelles sont les inhomogeneites de ce monde ?
      5-pourra t on un jour atténuer les gigantesques ecarts de culture (à l intérieur d une nation et au niveau du village planétaire) ?
      6- toutes les cultures sont elles désireuses de se tolérer?
      7- l humanité est elle en cours d évolution (ne constate t on pas des forces contraires ?)
      8-la bêtise humaine est elle en train de prendre le dessus (sous toutes ses différentes formes) ?
      On peut en écrire des milliers de pages en distinguant la ou les périodes derrière nous, sur le siècle écoulé (le modernisme), et surtout sur l après guerre.
      Perso, je pense que l homme (chaque homme) porte en lui (plus ou moins) les germes (les chromosomes) de l’instabilité de tout ce qui passe par lui.
      Je reconnais bien entendu, qu il existe en chacun une forme d’instabilité constructive, génératrice de fils conducteurs dans le sens d’une saine évolution; mais penchons nous sur la facette destructrice (deconstructrice), et observons l ensemble des facteurs humains à corriger pour espérer une atténuation de la mise en vrille de l’ensemble des civilisations de la planète…
      Quand la régulation ne fonctionne plus, tout système devient instable. Mécanique universelle…
      Applicable à l individu tout comme à une civilisation. Et l un ne va pas sans l autre.
      Vaste équation…!
      Celle qui régit l’univers s avére plus simple… !

      J'aime

  2. luc dit :

    Les faits parlent d’eux-mêmes.

    – L’immigration extra-européenne a bien fortement augmenté entre 1999 et 2011 comme le montre le tableau réalisé par Michèle Tribalat pour son étude intitulée « Une estimation des populations d’origine étrangère en France en 2011 ».

    Comme l’explique Michèle Tribalat: « La progression a été très importante pour les courants migratoires en provenance d’Afrique et de Turquie. Les dynamiques migratoire et démographique sont incontestablement à l’avantage de la présence africaine et tout particulièrement de l’Afrique subsaharienne. La population d’origine africaine a beaucoup augmenté, accroissement qui fait la moyenne entre un accroissement de 40 % pour celle d’origine maghrébine et de 90 % pour celle d’origine subsaharienne. »

    Si on regarde la population d’origine étrangère sur trois générations selon l’origine pour les moins de 60 ans en 2011, cela représentait 14,4 millions de personnes dont 7,1 millions de personnes d’origine européenne.

    – Le nombre de naturalisations est resté très élevé jusqu’en 2012 comme le montre le tableau de l’INSEE.

    – Le nombre de voitures brûlées est resté très élevé jusqu’en 2012. Avec 40 244 voitures brûlées en 2011.

    – La réforme de Fillon des retraites de 2003 n’a servi à rien car elle était basée sur des hypothèses de taux de chômage et de croissance complément fantaisistes. Idem pour la réforme d’Eric Woerth.

    – La réforme Douste-Blazy de la Sécurité sociale n’a servi à rien.
    Comme l’a écrit le Figaro, « Sécurité sociale: des réformes «historiques» sans réel impact.
    En 1995 puis en 2004, Alain Juppé et Philippe Douste-Blazy, respectivement premier ministre et ministre de la Santé, ont tenté de réformer en profondeur la Sécu. En vain, puisque le déficit attendu en 2014 devrait encore atteindre 13 milliards d’euros… »

    – Il y a aussi la baisse de la France dans les classements PISA.
    Comme l’a écrit le Figaro en 2013 « La France chute au 25e rang du dernier classement Pisa qui évalue tous les trois ans les élèves de 15 ans dans le monde. Les résultats en mathématiques sont particulièrement décevants ».

    Sans nier la complexité du monde d’aujourd’hui et aller jusqu’à dire, comme Christian Vanneste, qu’avec « dix ans de pouvoir de la droite, et cinq ans de Sarkozy, le bilan est tellement nul », ce bilan n’est pas très glorieux tout de même.

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Souvenir,,,je pose cette question a Philippe de Gaule, ,pourquoi vous ne vous présenter pas ? sa réponse,,,il en on fait tellement voir a mon père,,dommage ,il était tres bien ,et honnête,

    J'aime

  4. Citoyen dit :

     » Dans une France en pleine désintégration, rongée par la violence, la fragmentation communautariste, le désastre économique, le chômage et la pauvreté, la faillite de l’Etat de droit et des libertés,  »
    Le constat est bien réel, et sans appel !… Au point que, même chez Renault, ils ont compris qu’il n’y avait plus d’avenir dans ce pays … Alors, si eux en sont à cette évidence … Cela donne une idée pour les autres …
     » notre devoir est de garder l’espérance  » … Après un acharnement de presque un demi siècle de pillage du pays par les socialo-marxiste (et leurs clones) , la méthode Coué, même à forte dose, a ses limites …
    L’espérance, pour ceux qui en sont dotés, consiste à cultiver l’idée, et aller vérifier, que l’herbe est plus verte ailleurs …

    J'aime

  5. Gribouille dit :

    (2/2)Enfin, cette lettre à sa mère, en 1916 :

    « Quel rôle odieux jouent les Allemands, dont toute la politique en Orient tend à diviser les Chrétiens contre les Musulmans ? Et comment est-il possible que le pape favorise – il n’y a pas à dire – les infidèles au détriment des Croisés ; ou du moins hésite entre eux ? Je veux bien admettre que les motifs qui portent nos troupes sur Constantinople sont médiocrement chrétiens ; mais il n’est pas douteux que notre succès sera avant tout un succès chrétien, et que la destruction de l’Empire Turc sera un coup terrible porté à l’Islamisme à l’avantage de la Chrétienté. Les répercussions en seront immenses, en particulier aux Indes et surtout en Afrique où la doctrine de Mahomet s’étend avec une rapidité effrayante, interdisant ainsi pour des siècles le succès des missionnaires catholiques et protestants et aussi le progrès de notre Civilisation. »

    Bref, dans la querelle ravivée par cette tribune de Marianne, il me semble clair que la réalité historique penche plutôt vers l’une des cibles de la tribune que vers ses auteurs…

    Aimé par 1 personne

  6. Gribouille dit :

    (1/2) Dans Marianne, votre compère Julien Aubert signe cette tribune :

    https://www.marianne.net/debattons/tribunes/emmanuel-macron-et-marine-le-pen-gaullistes-une-imposture-et-une-provocation

    dans laquelle il feint de considérer qu’un élément essentiel de De Gaulle était ce qu’il appelle « la nation civique », c’est à dire l’opportunité d’avoir de nombreux citoyens musulmans.

    Je me propose donc de rappeler quelques éléments qui vont en sens contraire, issus des écrits de DG.

    Il y a d’abord le célèbre passage des mémoires d’espoir, où on justifie le rapprochement des nations d’Europe par le fait qu’elles sont « de même race blanche, de même origine chrétienne, de même manière de vivre, liées entre elles depuis toujours par d’innombrables relations de pensée, d’art, de science, de politique, de commerce ».

    Il y a ensuite cette conférence, donnée en 1913 alors qu’il était officier, à ses collègues :

    « Et tout d’abord, la première question qui se pose, au seuil même d’une pareille étude, est la suivante : quelle est l’origine du patriotisme ? Quelles sont les causes qui le créent dans l’âme de tous, quelles sont les raisons qui l’y font vivre ? Ces causes, ces raisons, sont de plusieurs sortes : il est indispensable d’y voir en premier lieu une sorte de patrimoine de race, qui porte l’homme à préférer tel peuple plutôt que tel autre ; on peut l’attribuer ensuite à l’amour naturel de chacun pour le sol qui l’a vu naître et grandir, pour les objets qui ont entouré son enfance et sa vie, pour la terre qui contient les cendres de ses aïeux ; une autre raison est encore la préférence de chacun pour les hommes dont le caractère, la langue, les mœurs, les traditions sont les mêmes que les siens. Enfin, surtout pour ceux qui, comme vous, ont le privilège d’étudier plus que d’autres les grands exemples de l’Histoire, notre patriotisme est un amour profond pour une nation qui, à toute époque, a tiré son épée, enfanté ses savants et ses théosophes, versé le plus pur de son sang pour toutes les grandes causes et renversé les obstacles que les peuples et les individus avaient jetés au travers de la civilisation. »

    Aimé par 1 personne

    • Gribouille, merci bien sincèrement de diffuser ce beau texte auquel j’ai pris toute ma part, même si je n’ai pas souhaité figurer dans les signataires!
      MT

      J'aime

    • Gribouille dit :

      Je pense que ni le texte de Marianne, ni votre réponse présente, ne suffiront à régler la différence d’opinion qui existe entre dizaines de millions de Français, et où je pense que vous avez tort.

      J'aime

  7. Pierre-Jean dit :

    De Gaulle seul contre tous me fait irrésistiblement penser à un homme politique contemporain dont le seul tort est d’avoir eu raison avant tout le monde. Mais le nom de cet homme politique brillantissime, il est difficile de le prononcer sur ce blog : je m’abstiendrai donc.

    J'aime

  8. Anonyme dit :

    désolé Maxime, ,mais je pense que ce jours ,le 18 juin ,pour la majorité des gens ,ne leurs dit plus RIEN,,,le général était un nationaliste ,pauvre France, ou tout fout le camps,,,et on a rien vue,,,

    J'aime

  9. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Je vous avais fait part de l’agression d’une adhérente de notre club Marina lors des manifestations antiracistes, dans l’article du 13 juin 2021. Elle est sortie de l’hôpital avec des courbatures partout.
    Six des huit agresseurs ont été retrouvés, lundi dernier. Deux femmes et quatre hommes.
    Ils ont justifié leur acte en signifiant que Marina était en fait une raciste qui avait honte d’être noire, qu’elle avait une mentalité de blanche.
    Qu’elle devait défendre les Traoré et les noirs qui sont victimes de racisme et de violences policières continues. Ils ont confirmé que c’était une fausse noire avec une mentalité de blanche privilégiée.
    Voilà leur propos.
    A savoir que l’antenne locale, SOS RACISME a pris la défense des agresseurs, ils sont venus avec un avocat. Ils partent du principe que Marina les a provoqués par ces propos fustigeant les Traoré.
    Après 24 heures de garde à vue, ils ont été libérés et passeront au tribunal le 30 septembre 2020.
    Il est un fait qu’aujourd’hui, les agresseurs sont des victimes, et les victimes deviennent des agresseurs.
    Le monde à l’envers. Marina n’a pas perdu son moral et sa bonne humeur. Elle a dit que pour la « fausse noire », la prochaine fois elle prendrait un détergeant plus efficace, ou bien peut-être une peinture plus noire.

    Aimé par 5 personnes

    • Citoyen dit :

       » Le monde à l’envers  »
      Eh oui, Philippe … Quand un sinistre de l’intérieur, un sinistre individu en fait, qui n’a pas sa place dans un gouvernement (pas d’avantage que tous les détritus de sa secte), soutient une famille de délinquants notoires (et avec la famille Traoré, il n’y a pas la moindre ambiguïté), contre le pays lui-même, il ne faut plus s’étonner de rien … Et surtout pas que le pays parte en vrille …
      Il y a juste à prendre conscience, que quand un appareil part en vrille, à partir d’un certain seuil de décrochage, il n’y a plus de moyen de rattraper la situation …

      Aimé par 1 personne

    • Philippe, merci pour ce témoignage tellement révélateur!
      MT

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      « les blancs ont justifié leur acte (le même) en signifiant que Marie était en fait une raciste qui avait honte d’être blanche, et qu’elle avait une mentalité de noire. »
      Si les blancs venaient à parler ainsi, comment faudrait il les juger ??

      J'aime

  10. E Marquet dit :

    Dans le match politique des hommages et de la récupération, on ne sait à qui remettre le César de l’hypocrisie !
    « Les hypocrites, comme les abeilles, ont le miel à la bouche et l’aiguillon caché » disait le poète Jacques Delille (1738-1813).

    Aimé par 2 personnes

  11. cyril dit :

    Merci Maxime pour cet article qui met en lumière la volonté de combattre et de résister du Général de Gaulle , contre vents et marées, bravant la peine de mort. Un Grand Homme, un Visionnaire qui , avec l’aide des résistants de tous bords, des Anglais, Américains, Canadiens, Africains , Russes, etc, a permis de sauver la France. cyril

    J'aime

  12. fraternel dit :

    et la marine nationale du rassemblement national qui se permet de se rende sur l’ile de sein pour rendre hommage à des résistants plus à une provocation pret tous se prévalent du général de gaulle pour ses bons cotés mais j’aimerai savoir si du coté de la droite tout le monde paierait l’électricité de sa poche et si du coté de la gauche ils se souviennent que de gaulle nommait les grévistes de mai 68 la chienlit alors stop à la récupération politique
    le groupe de folk try yann avait à une époque sorti une chanson en l’honneur de ces gens de l’ile de sein qui avaient combattu le nazisme çà c’est une forme d’hommage que je respecte le reste c’est de la tambouille politique

    J'aime

  13. luc dit :

    Il ne faut pas oublier la grande responsabilité de ceux qui n’ont pas fait de réforme avant la crise de 2008.

    Voici un petit tableau qui nous rappelle le triste bilan de la droite au pouvoir.

    Les 2 graphiques du haut, qui ont été réalisés par Michèle Tribalat, montre à la fois la hausse des flux migratoires et du nombre d’enfants d’immigrés.

    Le graphique en bas à gauche montre que, comme la gauche, la droite a continué d’utiliser les dispenses de recherche d’emplois pour truquer les chiffres du chômage. Avec jusqu’à plus de 400.000 chômeurs rayés des statistiques.

    Enfin, le graphique en bas à droite montre l’agravation du déficit notre commerce extérieur. Surtout entre 2002 et 2007, avant la hausse des prix du pétrole en 2008.

    Aimé par 1 personne

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Tout est dit dans ce très bel hommage au général de Gaulle, bravo !
    En entendant les cérémonies commémoratives, je regrette que le nain qui aujourd’hui occupe l’Elysée et qui voudrait tant lui ressembler mais qui ne lui arrive pas au talon, fasse à jamais partie de l’histoire de notre pays. Il en est indigne.

    Aimé par 2 personnes

  15. Pheldge dit :

    « Son Europe, fondée sur l’unité des nations intrinsèquement unies par une histoire et une culture commune, est livrée à un monstre bureaucratique acharné à la détruire et à diviser ses peuples » qulle belle phrase,, et quel triste diagnostic !

    Juste une remarque : sur « la faillite de l’Etat de droit », je nuancerai, la France avec ses juridictions spéciales pour les ministres, pour les administrations, avec les TASS, sans oublier la parquet dépendant de la Chancelerie, ni le PNF, sorte d’inquisition politique 2.0, dont l’indépendance est douteuse, pour rester poli, n’est pas exactement l’idéal de « l’Etat de droit », et c’est une litote !

    Aimé par 1 personne

  16. Papi 2.0 dit :

    Aujourd’hui plus que jamais , De Gaulle, 18 juin 1940, Londres

    Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

    Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l’ennemi.Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

    Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France.

    Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.Car la France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l’Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l’Angleterre, utiliser sans limites l’immense industrie des Etats-Unis.Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale.

    Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

    Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j’invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d’armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

    Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

    Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la Radio de Londres.

    J'aime

  17. Sganarelle dit :

    Il y avait avec de Gaulle une ligne directrice ce qui n’exclue pas les accommodements suivant les circonstances et on l’a vu pour l’Algérie Française.. un chef d’Etat n’abandonne pas le fond de son idéologie mais peut modifier son attitude en prenant successivement par obligation.des décisions difficiles il n’en est pas moins respectable .
    Ce n’est pas le cas de notre président actuel qui pratique le « en même temps » et on ne saurait dire s’il est pour ou vraiment contre quoi que ce soit tant il dit en même temps tout et son contraire. Résultat on ne sait où il va et encore moins où il nous conduit…
    Les anglais ont un nom pour cela ils l’appellent un «  jack of all trades  » Ce qui signifie chez nous «  un touche à tout«  Mais l’expression anglaise complète est «  and master of none » ce qui signifie qu’il n’en maîtrise aucune.
    Être un chef ne s’improvise pas et la politique est un métier. Il faut ensuite avoir de la chance selon Talleyrand et on ne peut nier celle du général.

    J'aime

  18. Annick Danjou dit :

    Il exprime la force de la solitude de celui qui a raison contre tout le monde, les partis, l’armée, la classe politique, la presse, l’Etat, la société bien pensante.

    Tout à fait mais aujourd’hui nous avons 2 têtes pensantes au lieu d’une et malgré cela ils n’y arrivent pas: E Macron et N Sarkozy!! N’est-ce pas du cinéma tout cela?

    Aimé par 2 personnes

  19. Tarride dit :

    Cher Maxime Tandonnet

    Au-delà même du courage et de la lucidité que démontrent l’appel du 18 Juin, les mots du Général répondent à une position tres souvent entendue avant et surtout après :  » La France est trop petite et trop faible pour pouvoir s’en sortir seule ». L’Appel est une réponse à cette attitude frileuse qui est, hier et aujourd’hui l’attitude des faibles.
    Il était plus ou moins évident, en Juin 40 que la France ne pouvait rien contre les empires centraux liés de surcroit à l’URSS par un pacte de non agression. Il était évident aussi que la Grande Bretagne serait vite vaincue, l’analyse des chiffres de population et des moyens de production le démontraient sans réserve.
    Aujourd’hui, les institutions qui veulent en finir avec la France pour l’intégrer et les empires qui veulent la soumettre s’appuient sur des chiffres de même nature.
    Nombre sont les Français qui considèrent que la soumission vaut mieux que la famine ( en langue moderne  » lourde perte du pouvoir d’achat ») .
    Etre Gauliste c’est leur répondre qu’ils auront d’abord la soumission puis la famine.
    Etre Gaulliste c’est oser leur dire, au mépris de la Doxa, que le France nous tient plus à coeir que la croissance même si nous perdons du pouvoir d’achat,

    Etienne Tarride

    Aimé par 1 personne

    • Cher maître, oui, mais la puissance d’un Etat tient en partie à la puissance, au dynamisme de son économie et à sa prospérité.
      MT

      J'aime

    • Bonjour Monsieur .

      C’est exactement ça , pour bp de français , je ne dis pas tous évidemment , la soumission vaut mieux que la famine .C’était vrai hier , et c’est toujours vrai aujourd’hui .
      Amitié .
      Chris .

      J'aime

  20. Coucou dit :

    Bonjour Maxime, Bonne journée,

    Le 18 juin 1940, en direct de la BBC à Londres, le général de Gaulle lançait un appel à tous les Français, à continuer le combat. Diffusé en direct, il avait été peu entendu et n’avait même pas été enregistré. Une bévue corrigée dès le 22 juin suivant. C’est cet enregistrement qu’ina.fr vous propose d’entendre.

    https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/l-appel-du-18-juin-1940-reitere-par-le-general-de-gaulle-le-22

    Les discours du Général de Gaulle
    Du 18 juin 1940 à la Libération, découvrez une sélection de discours, parfois inédits du Général de Gaulle.

    https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/les-discours-du-general-de-gaulle

    https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/de-gaulle-et-ses-discours

    https://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00302/reponse-au-marechal-petain-apres-la-declaration-d-armistice-du-25-juin-1940.html

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.