Et il est où, le « monde d’après »?

La fin de la pandémie de covid19 en Europe est annoncée. Pendant le confinement, les tribunes, déclarations et pétitions prédisant  que dans « le monde d’après », rien ne serait plus comme avant, ont foisonné. Pourtant, le « monde d’avant » reprend peu à peu ses droits: les magasins ont rouvert; les terrasses de café sont pleines comme les parcs et les jardins publics; les manifestations illégales se déroulent un peu partout; la police se fait insulter; la France compte 4,5 millions de chômeurs; les hausses d’impôts guettent ; les déficits et la dette pulvérisent des records; la réforme des retraites va reprendre et avec elle le mouvement social; le bac bradé; le deuxième tour des municipales se prépare, dans l’indifférence générale et les sondages donnent une avance écrasante à Mme Hidalgo sur Mme Dati; M. Baroin indique qu’il dévoilera ses intentions pour la présidentielle à l’automne; M. Mélenchon laisse entendre qu’il en sera; Mme le Pen déjà candidate est sur toutes les chaînes; les intellectuels ou supposés tels commencent, deux mois après, à s’interroger sur la légitimité du « confinement forcé » et son impact pour la liberté (d’autres se sont posé la question bien avant eux, en pleine crise);  la France se prépare pour les vacances estivales; le pouvoir jupitérien, annonce « une nouvelle ère », un acte III, qui va succéder à l’acte II, une nouvelle ère qui va donc se substituer à la « révolution », au « renouvellement », au « nouveau monde », à la « transformation de la France », à la « refondation de l’Europe », à la « réinvention ». Une ère nouvelle, donc. Après, il faudra trouver d’autres formules pour finir le premier quinquennat et préparer le second : le bouleversement? la métamorphose? la recréation? Pourquoi pas la récréation, qui ne ferait de mal à personne? Il ne manque plus, au monde d’après, pour épouser intégralement les formes du monde d’avant, que les avions dans le ciel. Espérons que cela ne tardera plus: s’évader au loin, foutre le camp au bout du monde pour penser à autre chose!

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

42 commentaires pour Et il est où, le « monde d’après »?

  1. cyril de fayet dit :

    @Annick Danjou, je comprends votre position, toutefois, pour tenter de vivre sereinement, nous ne pouvons pas être continuellement dans la défiance ou méfiance. cyril

    J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Oui bien sûr je comprends votre argument mais comment allons nous obliger le gouvernement à suivre nos bonnes idées? Il n’en n’a que faire et c’est le pire car nous sommes incapables d’agir, on nous en empêche de toute façon. Je vis plus sereinement aux USA qu’en France maintenant car ce pays que nous avons aimé est devenu irrespirable et tout s’accélère. On défend les voyous, on met le genou à terre, on supprime les films qui pourraient être racistes, on annule des séries qui ne montrent pas le bon exemple, on déboulonne des statues, on casse des monuments, on pille les églises, on retire certains noms de rue qui ne sont plus de bon aloi, des blancs s’excusent d’être trop blancs et d’avoir été priviligiés grâce à leur couleur, des familles de racailles viennent nous donner des leçons et sont invités à l’Elysée par le ministre de la justice, on accuse la police en bloc et surtout on attise la haine et le racisme qui ne cessera pas de cette manière et plus j’énumère, plus je me dis merde alors, c’est ça la France??
      Dans Marseille , ils ont pêté toutes les vitrines et tagué les distributeurs… J’utilise ce terme car c’est ce qui convient à ces voyous qui nous rendent la vie impossible, j’en ai par dessus la tête de ce qui se passe et de ce qui nous attend.

      J'aime

  2. Timéli dit :

    Il est certain que la pandémie du Covid a modifié un certain nombre d’habitudes (privées, professionnelles…) des Français. Certaines d’entre elles (port du masque, files d’attente devant les commerces et administrations, …) vont se prolonger à court terme. Nous le voyons tous les jours. Ces contraintes qui n’existaient pas avant rentrent dans les mœurs et sont admises par la majorité des Français, particulièrement dociles, parce que leur vie est en danger. En revanche, à long terme, c’est-à-dire dans quelques années, d’autres changements seront effectués et plus perceptibles : notamment, dans le domaine économique où un nouveau modèle d’entreprise aura été créée en raison du développement du télé-travail, une réorganisation de la santé publique mise en place par nécessité, des modes de vie nouveaux et différents en raison des nouvelles conditions de travail. En conclusion un après Covid plutôt mitigé dans l’immédiat. A moins que, sur le plan politique, une révolution s’opère, avec le peuple dans la rue ? Peu envisageable, avec une dette aussi élevée, un déficit aussi profond… Restons optimistes, mais tout reste possible !

    J'aime

  3. Annick Danjou dit :

    Le monde d’après est déjà là, il ne sera pas black and white mais black against white. Tous ceux qui s’agenouillent sont des crétins, ils défendent des hors la loi et prétendent remplacer la police. Nous sommes tombés bien bas mais comme la population en genéral est devenue inculte on lui fait gober n’importe quoi pourvu que ça fasse le buzz.
    Venez à Marseille si vous ne connaissez pas et vous aurez une touche du monde d’après qui est celui de maintenant !! Et ça fait peur! Cyril de Fayet nous dit de nous poser la question de savoir ce qu’on peut faire à notre échelle personnelle mais je voudrais demander aux participants à ce blog où ils vivent et qui ils fréquentent car à mon petit niveau quand je marche sur la canabière, la seule chose que je puisse faire c’est rester vigilante , me méfier des voyous ou des illégaux et surtout fermer les écoutilles car personne ne parle le français autour de moi. C’est triste à dire mais imaginez tous ceux et celles qui ont fait la gloire de Marseille revenir ici. Ils n’en croiraient ni leurs yeux ni leurs oreilles!

    Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      Marseille ,première ville Musulmane ,tout comme chez nous a TOULON ,alors nous avons acheter a CLAMART ,pour être a coté de notre fille ,triste tout cela ,mais VRAIS

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Et il y en a d’autres regardez Trappes d’où vient Sy? Quelle belle ville! et ce type qui vit à Los Angeles et qui a gagné des millions grâce à tous les bobos qui sont allés voir ses films pour des raisons que je ne détaillerai pas ici, vient nous faire la morale. Même Djamel qui vient de cette même ville a dit un jour qu’il ne pouvait plus y mettre un pied!!

      Aimé par 1 personne

  4. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Triste monde de demain, notre KéKé Castaner demande la tolérance zéro pour les forces de l’ordre même pour « soupçon de racisme » très subjectif. Les forces de l’ordre n’ont qu’à bien se tenir. Ce sont eux les méchants racistes.
    L’illuminée et incompétente Belloubet qui se met à genoux devant les truands Traoré et leur demande de venir la voir. Et eux forts de l’impact médiatique refusent avec mépris.
    Bien les délinquants font la loi ! Moralité les français sont racistes, les délinquants de pauvres victimes sans histoire.
    Pas de pitié pour les victimes de tous ces délinquants, elles sont oubliées. Pas de pitié et d’empathie pour les victimes de ces délinquants sans histoire, c’est bien fait il n’avait qu’à pas être là. Ils ont provoqué les délinquants car ils sont racistes. L’attitude de ce minable gouvernement est une insulte pour les forces de l’ordre, pour les institutions de la République et pour les victimes de ces délinquants sans histoire.
    Petite ville de province, mon fils et ses collègues du PSIG se sont fait caillasser samedi par des délinquants sans histoire et de couleur, ils ont reçu les ordres de partir, ambiance trop tendue, pas de vagues. Les provocations s’amplifient.
    Dans la préfecture de mon département, un jeune délinquant sans histoire, en flagrant délit de vol s’est cogné la tête volontairement, et a crié « ils m’ont tapé », les gens ont fustigé les policiers qui ont dû partir. Le délinquant s’est enfui en courant.
    Ce gouvernement est en dessous de tout, ils veulent revoir les procédures d’interpellation.
    La délinquance se prépare à avoir de beaux jours devant eux, Macron est capable de nous pondre un code du travail de la délinquance avec une sécurité sociale, une mutuelle, et une retraite.
    Il est vrai que notre Jupiter Macron préfère parader avec deux voyous torse nu au casier judiciaire bien rempli plutôt que de soutenir ses forces de l’ordre.
    Ce soir, l’inquisitrice Elise Lucet va se manger les policiers.
    La décolonisation devient le mot, on doit renier notre histoire, les tensions montent partout.
    La République et ses institutions sont en périls. Jamais je n’aurais cru voir cela dans le pays dit « Des droits de l’homme »

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.