L’Amérique en flammes et la chute du monde occidental

L’Amérique s’embrase à la suite du décès de George Floyd interpellé par la police. Un pays qui plonge ainsi dans une violence sanglante touchant ses grandes villes ne peut être que profondément malade: crise de l’autorité, de la confiance dans les institutions, de la cohésion sociale. A cela s’ajoute les ravages de la crise économique avec vingt millions de chômeurs supplémentaires. En France, Trump déchaîne les passions. Ses admirateurs sont assimilés à des extrémistes et ses détracteurs à des trumpophes. Moi-même n’éprouve pas de haine ou de mépris mais la plus grande méfiance envers ce personnage qui prétend gouverner le monde par tweets, piétine ses administrations et corps constitués et pousse à son paroxysme la politique spectacle. L’esbroufe d’un président, en Amérique comme ailleurs, n’est jamais que le miroir inversé de la désintégration d’un pays. L’Amérique se déchire et flambe, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne, l’Italie, sont plongés dans une crise économique, sociale, politique et dans l’incertitude.  Que ces pays soient de loin les plus mortellement frappés par la pandémie du covid 19 – au regard du nombre de victimes pour 100 000 habitants – ne doit évidemment rien au hasard. La panique et le chaos où ils ont plongé, à tous les niveau, comparé au sang-froid et à l’efficacité d’autres régions du monde, notamment l’Asie, est le signe patent de leur écroulement. L’Allemagne seule a tenu dans la tempête mais l’Occident peut-il se réduire à l’Allemagne? Il y a trente ou quarante ans, la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de l’Italie et de l’Allemagne (ex Mme Thatcher, Carter, VGE, Schmidt, etc.) formait un leadership capable d’orienter les grandes évolutions planétaires. Désormais, le monde occidental est fragmenté, émietté, désintégré, en perdition… Nul ne peut préjuger de rien mais les signes de ces derniers mois sont ceux d’une violente accélération du déclin et de la marche vers une soumission aux grandes puissances de l’avenir dont évidemment la puissance chinoise.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

79 commentaires pour L’Amérique en flammes et la chute du monde occidental

  1. Georges dit :

    Tout cela finira très mal mais il y aura une épuration pour clore ce qui nous attend et la liste sera longue.

    J'aime

  2. Koufra dit :

    Visiblement certaines personnes ou organisations souhaitent mettre de lui sur le feu …

    https://actu17.fr/3-faux-policiers-arretes-a-paris-ils-sappretaient-a-proceder-a-une-interpellation-raciste-pour-un-tournage-sauvage/

    J'aime

  3. Trigwen dit :

    Cette absence de leadership, cette fragmentation des Etats et des sociétés, ne les doit-on pas à cette mondialisation à laquelle tenaient tant George Bush père et à la mère Thatcher qui a détruit son pays économiquement ?
    Cette absence de leadership n’est-elle pas due au fait que depuis une trentaine d’années le pouvoir appartient aux financier depuis que les Américains et leur vassal anglais ont lancé a dérégulation des marchés et sa déréglemention ?
    Si Giscard D’Estaing, Jimmy Carter ou Helmut Schmidt gouvernaient actuellement, pourraient-ils agir comme ils l’ont fait dans les années 70 puisqu’ils se retrouveraient prisonniers des détenteurs du marché et otages des financiers qui régissent désormais le monde.
    Pour reprendre le pouvoir, il faudrait que les grosses banques d’affaires soient menacées de faire faillite suite à un gros krach économique. Cela donnerait l’occasion aux les chefs d’états de s’unir pour commencer par réguler les marchés et imposer aux banques et aux financiers des conditions drastiques et leur fassent du chantage avant de leur venir en aide.
    Mais ça, vu les milieux d’où viennent les hommes politiques actuels, je doute que ça ait lieu un jour.

    J'aime

    • Stephane B dit :

      Vous avez raison, c’était mieux en URSS et au Cambodge sous l’ère Pol pot ou actuellement en Corée du Nord (pays ou vous pourriez aller émigrer pour voir)

      J'aime

  4. Citoyen dit :

     » ce personnage qui prétend gouverner le monde par tweets, piétine ses administrations et corps constitués et pousse à son paroxysme la politique spectacle  »
    Trump est arrivé là, Maxime, non comme un cheveux sur la soupe, mais comme un intrus qui n’était pas spécialement désiré, par toute la racaille démocrate qui était là avant lui et avait abondamment pollué tous les rouages de l’état profond … c’est dire s’il était désiré ! …
    Il se retrouvait avec l’ensemble de l’establishment contre lui, puisqu’il menaçait ceux qui se goinfraient en rond depuis un moment …
    Normal dans ces conditions, qu’il dérange un max, et qu’il ait été contraint d’utiliser des méthodes peu orthodoxes, pour dépasser les petites saloperies de la vermine qui croupit dans le marigot …
    Et, mine de rien, malgré toutes les tentatives de croche-pattes de cette racaille, il ne s’en sort pas trop mal ….

    J'aime

  5. Koufra dit :

    Maxime,

    Je vous incite vraiment à regarder « the second civil War », c’est une fresque Burlesque de ce que pourRait être la future guerre civile américaine, c’est diablement drôle et dramatiquement bien vu, notamment quand à l aspect excès de communication et sur la volonté de croire que la communication peut réécrire les faits.

    Amitiés

    Koufra

    J'aime

  6. Bernard PFISTER dit :

    A écouter ou lire la presse en France ne croirait-on pas que nous sommes le 52ème état des USA ? Si l’occupant actuel de la Maison est un abruti (?) n’oublions pas qu’il est arrivé par une élection selon les règles en vigueur. on peut donc se poser la question de savoir ce qui a poussé une majorité à le choisir, lui, plutot que l’autre candidate ?

    Aimé par 2 personnes

  7. Annick Danjou dit :

    The Los Angeles riots sprung from years of rising tensions between the LAPD and the city’s African Americans, highlighted by the 1991 videotaped beating of motorist Rodney King. On April 29, 1992, anger boiled over after four LAPD officers were found not guilty of assaulting King, leading to several days of widespread violence, looting and arson throughout L.A. By May 3, thousands of National Guardsmen and federal troops had largely curbed the uprising, which left more than 60 people dead and produced about $1 billion in damage.

    Les riots il y en a eu beaucoup aux US et dans plusieurs États. Les raisons étant souvent les mêmes qu’aujourd’hui et pourtant à l’époque Trump n’était pas président. Mais s’il y avait eu les réseaux sociaux on aurait eu les mêmes réactions. Nous habitions LA à cette époque et nous savons ce que ces voyous ont fait des magasins, restaurants, avenues , c’était le chaos. Et tous ces démocrates qui veulent chasser Trump par tous les moyens, ils oublient ce que les démocrates présidents n’ont pas fait pour leur pays. Ils ont une haine aveugle vis à vis du personnage et ne veulent surtout pas discuter. Nous aussi avons des enfants américains mais ne sommes pas d’accord avec eux. Un sujet brûlant difficile à aborder tant ils sont imperméables à tous les arguments.

    Aimé par 1 personne

  8. Zonzon dit :

    CZEMMOUR
    Ce fut rude l’autre soir. Un certain énervement était palpable dans le studio. La magnifique Christine Kelly sortait de sa réserve habituelle à coups de griffes rentrées. Avait-elle reçu des ordres … le succès d’une émission peut incommoder les propriétaires de la chaîne !
    On parlait des noirs d’Amérique : leur origine, leur arrivée chez les yankees , leurs mœurs, leur devenir. On évoquait Harlem, l’Alabama, Chicago ….

    Mais on pensait France, La Courneuve, le 9-3, Marseille-Nord ….

    C’était Georges Floyd en vedette et on se remémorait la mésaventure de Théo d’Aulnay-sous-Bois !

    Harold Hyman qui fit ses études secondaires à NY balance que « les noirs ont une culture native » ???

    Christine angoissée questionne : « Y a-t-il risque d’affrontement ? La race à la place de la classe ? »

    Menant embraye sur le « courant des lumières »… Voltaire, le derrière par terre, Rousseau dans l’eau, les pères de la Révolution Française. Le pays des libres penseurs !

    Et Zemmour de revenir sans cesse au sujet : «  Le discours antiraciste a racialisé la situation … l’enfermement des banlieues est volontaire, se fermer dans une culture différente …. volonté d’importer la guerre raciale pour montrer que la France est raciste … les gauchistes répandent dans les banlieues l’idéologie américaine, ils luttent pour le séparatisme… En 2050 les blancs seront minoritaires aux US !! »

    Et de conclure : « Les grands médias US détestent Trump, lequel a trouvé la parade avec Twitter ! »
    En France point n’est besoin … ils sont tous pour Macron !

    NB Merci à Coucou qui nous offre un accès aisé au récent Zemmour-Onfray.

    Aimé par 1 personne

  9. Papi 2.0 dit :

    Ma participation de ce matin:

    1.Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits. (Jim Morrisson)
    2. Trump n’a pas déclenché d’opérations militaires contre la Corée du Nord, la Syrie, la Turquie. Va-t-il déclencher des opérations militaires contre l’Amérique qui ne vote pas pour lui?

    J'aime

  10. Anonyme dit :

    et CHEZ nous ,? hier soir ,la clique de casseurs était au avant poste, pour casser ,toujours pareil , on voie que dans tout les pays , c’est voyous sont en première ligne ,

    J'aime

  11. A part relayer le narratif délétère du Nouvel Ordre Mondial, vous savez faire autre chose ?

    J'aime

  12. Timéli dit :

    La mort de George Floyd par un policier est sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les Américains, confinés depuis plusieurs semaines, et, malgré tout, incapables de résister à la pandémie, ont explosé. Ces scènes de débordement et de pillage me font penser aux casseurs qui ont tristement animé les manifestations de nos Gilets Jaunes. Elles occultent presque totalement le bien-fondé initial de la colère qui reste avant tout la mort d’un homme noir par un policier. Trump a déplacé le problème sur le plan de l’ordre, car il a vu tout le profit qu’il pouvait en tirer à l’approche de l’élection de novembre prochain : il estime que c’est dans les états « démocrates » essentiellement que l’ordre n’est pas respecté et qu’il n’est donc pas possible de faire confiance à des responsables démocrates pour diriger le pays. Le raccourci est vite pris ! Maintenant, il faut rester prudent. Nous ne sommes informés de la situation qu’au travers des médias américains et français, et nous savons tous qu’ils sont loin d’être objectifs, surtout quand il s’agit de « taper » sur l’hôte de la Maison Blanche. Ceci dit, balayons devant notre porte : nos banlieues demeurent une poudrière prête à s’enflammer…

    Aimé par 1 personne

  13. Stéphane B dit :

    Et il faut se rappeler ce que Trump avait dit le 6 octobre 2017 aux journalistes: « Could be the calm before the storm,” Et il a répété plusieurs fois le calme avant la tempête.

    Beaucoup se demandait ce que cela voulait dire, mais je crois que nous y sommes en pleine tempête.

    J'aime

  14. Ping : L’Amérique en flammes et la chute du monde occidental | Boycott

  15. Gribouille dit :

    En résumé :
    – les pays occidentaux étaient, il y a 30 ou 40 ans, en mesure d’imposer leur politique
    – ils étaient alors dirigés par des gens « sérieux », au sens où vous l’entendez, qui ne faisaient pas « d’esbroufe ».

    Et pourtant, ils se trouvent aujourd’hui menacés et affaiblis, après 30 à 40 ans d’application de cette politique.

    Ne serait-ce pas la notion que vous vous faites de ce qui est sérieux et de ce qui ne l’est pas qui est ainsi, du coup, prise en défaut ?

    Soyez réaliste, M. Tandonnet : demandez l’impossible…

    J'aime

  16. fraternel dit :

    de toute façon on sait que le racisme est latent aux états unis ce n’est pas la première fois peut on accepter qu’une personne meurt par étouffement à cause d’un abruti le mot n’est pas trop fort alors que la victime dit quelle ne peut plus respirer?ce dirigeant des états unis met le feu aux poudres exacerbe la population envoi l’armée pour réprimer les manifestations je ne cautionne en aucun cas les dégradations commises les feux mis à des bâtiments mais que voulez vous à un moment donné la colère explose et c’est vrai nous n’avons pas de leçons à donner rien qu’à voir ce qui s’est passé il ya quelques semaines quand un autre felé du cerveau dit c’est un bicot il n’y qu’à le jeter à l’eau pour voir s’il peut nager c’est d’une imbécilité sans nom!
    Alors vivement que ce trump dégage la voie en novembre et espérons qu’un autre président saura faire vivre ce pays dans la paix la démocratie et le respect e chacun l’un envers l’autre qu’il soit noir blanc métis ou autre.

    J'aime

    • Stephane B dit :

      Comment vous informez-vous sur la situation aux USA ? Via quel média ?

      J'aime

    • Hélas, c’est mal parti, comme chez nous…
      MT

      J'aime

    • Citoyen dit :

       » Alors vivement que ce trump dégage  » ?
      Vous avez une bien curieuse vision des choses …. Trump est le recours que les ricains se sont trouvés après le passage désastreux du fossoyeur Obama … L’espoir de nettoyer le pays des détritus démocrates …
      Je crois que les ricains ne voient pas le sujet sous le même angle que vous … Il y a quelques villes, où la vermine antifa (comme chez nous) (payée par Soros ?) met la pagaille … ils ne représentent pas les US, même s’ils font du bruit …
      J’espère que Trump saura convaincre les gouverneurs de faire le nécessaire pour mettre un terme aux débordements, avec la manière qu’il faut …, contrairement à chez nous …

      Aimé par 1 personne

    • fraternel dit :

      le fossoyeur Obama comme vous dites a permis à des gens qu’ils soient noirs blancs ou latinos de bénéficier d’une couverture sociale ces gens étant dans la précarité ce que le sieur trump a supprimé alors question fossoyeur faudra repasser de surcroit ces gens cités plus haut sont ils pour autant antifa va falloir revoir vos classiques vous voyez note président faire appel à l’armée tenant une bible à la main jetant de l’huile sur le feu j’ai bien précisé que je n’approuvai aucune forme de violence quel que soit le motif cela étant je me demande si vous préférez une dictature ou l’ordre et la discipline règne en cas de désaccord vous vous adresseriez à qui?
      j’espère me tromper vu votre pseudo citoyen regardez la définition dans le dictionnaire

      J'aime

    • Stephane B dit :

      Fraternel, je ne vous comprends pas. Dans votre commentaire sur hydroxycloroquine, vous remettez en question ce que veut nous vendre les chaînes d’info. Or sur Trump, vous nous servez leur soupe sans réfléchir.

      Oui Obama avait lancé un système qui pourrait s’apparenter à notre CMU, mais qui ne servait à rien ou presque. La législation impose aux hôpitaux de soigner tout le monde en cas d’urgence. Seulement, beaucoup d’américains vivent à crédit et ne perçoivent pas l’utilité d’une assurance maladie, la trouvent chère et préfèrent mettre l’argent ailleurs. Et là, nous sommes sur la responsabilité individuelle et sur l’Etat nounou. Donc Trump a eu raison. Cela aurait coûté un bras pour que dalle ou presque.

      Pour info, Floyd et le policier se connaissaient. Ils ont travaillé ensemble longtemps, jusqu’à l’an dernier comme vigiles dans une boite de nuit.
      Trump a permis la création 2,5 millions d’emplois en mai, malgré le confinement, et cela grâce aux mesures incitatives pour l’emploi.

      De quel racisme aux USA parlez-vous ? Le KKK est d’inspiration démocrate. Les statistiques montrent et démontrent qu’il y a 10 fois plus de meurtres de blancs par les noirs que de meurtres de noirs par les blancs.
      Les actes de délinquance commis par les noirs sont 10 fois plus importants que ceux commis par les blancs alors que la population noire est bien inférieure en nombre à celle de la population blanche.
      Là ou les noirs sont les plus nombreux sont ceux ou la délinquance est la plus forte et sont quasiment tous sous majorité démocrate.
      Les démocrates se servent du vote noir et corrompent ces derniers.

      Vous avez toutes les explications sous, et à 9’45 les chiffres que je cite (ils viennent du bureau des statistiques de la justice):

      Aussi, appliquez le conseil que vous donnez aux autres: remettez vous en question sans croire le discours de nos politiques et de nos merdias.

      J'aime

    • fraternel dit :

      alors pour me faire comprendre je ne suis en aucun cas donneur de leçon je donne mon avis point barre!quant au décès de Georges Floyd je n’en fait pas une icone tout simplement je ne supporte pas qu’on puisse si c’est avéré comme vous le dites régler un contentieux peut etre je n’en sais rien rien ne prouve que le meurtre de Georges Floyd soit lié à un contentieux je désapprouve une méthode brutale cynique et écoeurante de l’arrestation de ce dernier qui a entrainé la mort si cela avait été un blanc comment réagiriez vous?
      Désolé mais ls preuves sont là les noirs ont toujours fait l’objet de ségrégation aux états unis quant à la responsabilité des démocrates au sujet du ku kux klan je me demande d’où vous sortez ces infos pour l’Obama care il s’agissait de soigner les américains précaires qu’ils soient noirs ou blanc gratuitement maintenant si vous me fournissez des documents contraires à mes paroles je veux bien m’en excuser

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.