Une invraisemblable querelle idéologique (Pour Atlantico, avec M. Yves Michaud)

  1. En quoi l’émergence de la figure du professeur Raoult traduit un échec de la promesse du macronisme ?

Oui, bien sûr, on peut parler d’un échec à réconcilier la France, mais ce serait très superficiel de s’en tenir là. Lors de son discours d’investiture en mai 2017, le président Macron annonçait : « La première [exigence] sera de rendre aux Français cette confiance en eux, depuis trop longtemps affaiblie. Les Françaises et les Français qui se sentent oubliés par ce vaste mouvement du monde devront se voir mieux protégés. » Or, le phénomène Didier Raoult soudain surgi en 2020 à l’occasion de la crise du covid19 incarne une France déchirée au plus profond de sa chair comme elle ne l’a jamais été, entre les « élites » (ou supposées telles), parisianistes, intellectuelles, politiques, médiatiques, post frontières, qui n’ont de cesse que de vomir leur mépris envers le professeur Raoult et une France profonde qui s’identifie largement dans le provincial, paria de la science et de la médecine, à l’allure déjantée, non conformiste, vomi par les comités et revues scientifiques officiels. Mais cette rupture qui s’était déjà exacerbée avec la crise des Gilets Jaunes, n’est pas de la seule responsabilité de la présidence Macron. Elle est bien plus ancienne. Déjà Jacques Chirac fut élu en 1995 pour combattre la « fracture sociale » entre les élites et le peuple. Depuis, les choses n’ont jamais fait que s’aggraver au point d’atteindre aujourd’hui leur paroxysme.

  1. La polarisation du débat entre pro et opposant au professeur Raoult sur le plan de la croyance plutôt que sur le plan de la vérité scientifique est-elle symptomatique de l’esprit politique français?

Les Français sont connus pour être un peuple divisé, capables d’affrontements idéologiques violents. Nous pensons par exemple à l’affaire Dreyfus à la fin du XIXe siècle, une monstrueuse machination contre le capitaine Dreyfus, une erreur judiciaire sur laquelle se greffe un conflit idéologique entre les Intellectuels et les défenseurs de l’Armée qui va déchirer la France pendant des années. Autour de la chloroquine et du professeur Raoult, c’est la première fois, il me semble, que l’idéologie vient se greffer sur un médicament et parasiter le travail scientifique. C’est la première fois que le pays se déchire avec une violence inouïe sur un tel sujet. Les insultes proférées contre Didier Raoult, l’homme qui dérange, atteignent un niveau de mépris, de bêtise et de haine qui dépasse l’entendement. Il faut voir dans cet embrasement, cette mutation en querelle idéologique d’un problème de médicament qui aurait dû rester purement scientifique et médical, laissé à l’appréciation des médecins, un signe de l’abêtissement collectif des « élites » françaises. Ne pas être capable d’opérer une séparation entre les sujets d’ordre idéologique d’une part et médical ou scientifique d’autre part, est un signe patent du déclin intellectuel mais aussi de l’hystérisation de notre société médiatique.

  1. Quel a été l’impact politique de la décridibilisation par l’OMS de l’usage de la chloroquine dans le traitement du coronavirus ? Quelles en seront les conséquences ?

Le plus grave, c’est la perte de confiance dans les institutions. Les Français ont depuis longtemps perdu confiance dans les media, les partis politiques, les syndicats, comme le révèlent tous les sondages. Aujourd’hui, ce sont les plus hautes solennités scientifiques qui sont mises en cause, l’OMS impliquée dans des querelles entre la Chine et les Etats-Unis, voire même la célèbre revue Lancets et divers comités scientifiques multiplient les études selon lesquelles le traitement du professeur Raoult serait inefficace voire dangereux. En revanche, d’autres scientifiques, hors institution officielles et des médecins affirment exactement le contraire et avoir obtenus des résultats favorables en utilisant le traitement selon le mode prescrit. L’acharnement des institutions à vouloir décrédibiliser le docteur Raoult en devient suspect aux yeux de l’opinion publique. De graves questions se présentent aujourd’hui : pourquoi le sujet n’est-il pas resté strictement d’ordre médical ? Pourquoi a-t-il fallu quel les passions idéologiques viennent se greffer sur le sujet ? Pourquoi, comme devant chaque maladie, n’a-t-on pas respecté la liberté de prescription des médecins qui sont eux-mêmes des scientifiques au contact de leurs patients et les plus à même de juger de l’efficacité d’un traitement sur eux? Tout ceci est le signe d’un pays en perdition : faute de s’être donné les moyens de lutter contre le fléau d’une épidémie (masques, tests de dépistage, places de réanimation), il préfère se vautrer dans des querelles lamentables qui n’ont pas lieu d’être.

 

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

44 commentaires pour Une invraisemblable querelle idéologique (Pour Atlantico, avec M. Yves Michaud)

  1. ADB dit :

    Monsieur Tandonnet, ne vous semble-t-il pas que cette interdiction de la chloroquinine pour des raisons idéologiques (ou en raison d’une connivence d’intérêts ?) alors qu’il est démontré qu’elle soigne et que ses risques sont parfaitement maitrisés depuis plus d’un demi-siècle, en créant ipso facto un risque mortel pour une large part de la nation, entre dans la spécification des crimes contre l’humanité ?

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    Colombey-Les-Deux-Mosquées n’est et ne sera jamais habitable. Pas plus que ne le fut jadis Mostaganem-Les-Deux-Églises !

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    On nous dit sans rire que tout le monde est gaulliste aujourd’hui !

    De l’extrême-Droite, logée à la Maison Le Pen, qui essaya de le liquider physiquement, aux giscardo-centristes qui organisèrent son départ par voie référendaire.

    Des Mitterro-socialistes, porteurs de Francisque, aux européos-mondialistes – cabris bondissants – que la Force de Frappe qui nous prémunit de l’engeance boche, insupporte.

    Jusqu’aux cocommunistes qui attendirent que la mère patrie soviétique soit attaquée pour prendre le maquis où ils se montrèrent très efficaces contre les Français Libres.

    Tout ce beau monde oublie allégrement que cet homme « admirable » disait que la France est un pays de race blanche, de culture gréco-latine et de religion chrétienne …

    Qu’il ne voulait pas habiter à Colombey-Les-Deux-Mosquées.

    Moi non plus !

    Aimé par 1 personne

  4. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J'aime

  5. Timéli dit :

    Nous avons beaucoup trop d’organismes médicaux et scientifiques pour s’occuper de la santé des Français. Chacun d’entre eux donne son avis au risque de contredire celui qui, dans la hiérarchie, est au-dessus de lui. Mais que d’économies à faire en réduisant l’organigramme en place !!!! C’est à croire que certains ministres ou autres proches du pouvoir ont beaucoup d’amis et copains à placer. Alors, on créé un comité de ceci ou de cela….D’où la cacophonie à laquelle souvent on assiste !

    J'aime

    • cgn002 dit :

      des copains à placer et une usine à gaz pour mieux orienter l ensemble des services santé dans les intérêts des grands groupes d influence (pharmaceutiques essentiellement)
      Asservissement triple;
      nous sommes pris dans le piège de :
      – une administration verticalisee, pléthorique et irresponsable (qui rend bien mal les services)
      – une administration coûteuse pour le citoyen car inefficace et surprotegee (je ne parle pas des opérationnels);
      – des soins et des médicaments coûteux et une caisse de sécurité sociale qui permet aux fabricants et à certains professionnels d augmenter leurs prix…et/ou d abuser de cette gratuité payée par le gâteau des prélèvements obligatoires…

      J'aime

  6. Anonyme dit :

    Cher Maxime, j’ai du mal à comprendre tout cela ! l’étude réalisée de grande ampleur sur le medicament préconisé par le Pr Raoult semble discréditée par une étude publiée dans une revue scientifique a priori tres serieuse : pourquoi ?

    J'aime

  7. Anonyme dit :

    Cher Maxime, j’ai du mal à comprendre tout cela ! l’étude de grande ampleur réalisée sur le medicament préconisé par le Pr Raoult semble discréditée par une étude publiée dans une revue scientifique a priori tres serieuse : pourquoi ?

    J'aime

  8. Sganarelle dit :

    Les querelles entre scientifiques ou pseudo tels datent de Mathusalem et n’ont rien de bien extraordinaires.. de Galilée à Pasteur ils ont tous subi les controverses calomnies et autres avanies, seul le temps départage et donne raison.
    Sans doute un peu rapide dans ses conclusions thérapeutiques le Dr Raoult paie pour son caractère mégalo et anti-conformiste. Il est le centre du monde pour son entourage admiratif ce qui le rend difficile à supporter pour d’autres mais ses qualités scientifiques sont indéniables.
    Sans une part d’audace aucun vaccin n’aurait vu le jour pas plus que certains traitements essayés en laboratoire sur des victimes consentantes..
    Le docteur Raoult pense qu’il faut traiter d’abord sans perdre de temps , d’autres envisagent les potentiels risques.
    In fine le patient en connaissance des effets secondaires devrait être libre de choisir sans qu’un gouvernement intervienne.

    J'aime

  9. Anonyme dit :

    il y en a qui soignent obtiennent des résultats 0,5 pour cent de létalité à Marseille avec le protocole du professeur raoult et d’autres qui ne pensent qu’à leurs dividendes chez bigpharma pas besoin d’aller plus loin notre ministre de la santé n’a du lire que partiellement l’étude de lancet mais n’a jamais posé la question à un des patients du docteur raoult sorti guéri ce qu’il pensait du protocole n’est ce pas donc ne cherchons pas plus loin de surcroit tous les bien pensants des médias à la botte de grands groupes financiers n’ont cessé par leur spécialiste santé (tiens donc!on ne sait meme pas ce qu’il a fait comme études)rabâchent les infos en défaveur de la chloroquine.
    Le père pujadas n’était pas trop à son aise en interwiew du docteur raoult mais au moins il a fait le job c’est déjà pas mal.(sur lci)

    Aimé par 1 personne

  10. Freddie dit :

    Mince, Claude Goasguen est décédé. Encore une victime de ces sataniques municipales. Infecté en mars, il s’est battu longtemps. Honneur à lui qui avait souvent le courage d’affronter le politiquement correct pour défendre Israël.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.