Salutaire commission d’enquête sénatoriale

L’annonce de la création d’une commission d’enquête sénatoriale sur la gestion de la crise du covid 19 a suscité le trouble en haut lieu. Or, avant toute autre chose, face au bilan d’une  tragédie  les Français ont le droit de savoir de manière factuelle ce qui s’est passé, d’établir les responsabilités et d’en tirer les conséquences en termes de sanctions politiques. C’est là un principe démocratique absolu dont il est inconcevable de les priver. Art. 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen:  La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. Cela concerne toute personne en charge d’une responsabilité publique, aussi bien le chef de l’Etat, le Premier ministre, les ministres et les fonctionnaires.  Pendant trois ans, les Français ont été abreuvés de paroles grandiloquentes « Jupiter », « exemplarité », « renouvellement », « transformation », « refondation » et d’une avalanche  de communication à outrance. Or, des questions se posent inévitablement sur le décalage entre la splendeur arrogante affichée au quotidien et le piètre bilan d’une tragédie. Si l’on en juge par les données de l’OMS, pour une taux de létalité moyen dans le monde de 7,09 %, la France affiche les pires résultats : 19%, pire que la Belgique : 15,68, Royaume-Uni : 15,43, Italie : 13,72, Pays-Bas : 12,33, Suède : 12,09, Espagne : 10,22. Il apparaît qu’en France l’on meurt trois fois plus qu’aux USA (5,76), et cinq fois plus qu’en Allemagne (4,15) qui se classe dernière (une fois n’est pas coutume) en Europe à égalité avec le Portugal. D’innombrables questions se posent: sur l’absence des masques pendant trois mois, des tests de dépistage, de places de réanimation en nombre suffisant, la situation hospitalière, les revirements dramatiques de la communication officielle, les 50 jours de privation de liberté infligée aux Français assignés à résidence, les morts dans les EPAD, l’effondrement économique de la France, infiniment pire qu’ailleurs, notamment en Allemagne. La  crise aura fait au bas mot une trentaine de milliers de morts et probablement des millions de chômeurs. Cette hécatombe n’était pas une fatalité si l’on en juge par la situation de nombreux autres pays qui n’ont pas connu ce niveau de désastre. Il est inepte d’affirmer que « ce n’est pas le moment de gêner l’exécutif ». Enquêter, faire la lumière, n’entrave pas la poursuite de l’action. Les Français ont le droit de savoir aujourd’hui, à chaud, ce qui s’est passé. Demain, à grand renfort de matraquage médiatique, les esprits passeront à autre chose. C’est donc bien aujourd’hui que les Français ont le droit  de demander des comptes à travers leurs représentants, à travers les sénateurs. La création de la commission d’enquête sénatoriale est tout à l’opposé d’une manœuvre politicienne. Elle est un acte indispensable de transparence, de justice et de démocratie.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

69 commentaires pour Salutaire commission d’enquête sénatoriale

  1. Ping : La France, championne du taux de létalité sera-t-elle le dernier pays à reconnaître ses fautes? – La Droite au cœur

  2. Yvon-Bernard Jouve dit :

    Si l’on s’en tient à une fourchette moyenne du nombre de décès mensuels,
    entre 43 000 et 55 000, et en augmentation depuis plusieurs années,
    cet hiver n’aura pas été l’un des plus « meurtriers ».
    Cependant cette Covid va devenir un vrai fourre-tout, tant sanitaire que
    politique. Nous y retrouverons, mêlés, toutes les carences, turpitudes, fautes,
    manques, impérities de l’exécutif, avec un accessit à deux oreilles pour le premier
    d’entre eux, sans oublier les préférences et leurs suites mercantiles… !
    Cela dit, une commission d’enquête sénatoriale fera sans doute la lumière sur
    un certain nombre de points. Mais l’affaire Benalla a prouvé que les suites
    envisageables sont bien improbables ! Par ailleurs, un texte du 5 mai prônant
    l’exonération de responsabilité pénale l’ensemble des décideurs publics n’est
    pas des plus rassurants :

    https://www.marianne.net/politique/covid-19-un-amendement-de-l-assemblee-pour-exonerer-les-ministres-de-responsabilite-penale

    En vérité, l’immobilisme à ce propos sera de rigueur, j’en ai bien peur !

    J'aime

    • cgn002 dit :

      C est ici que l on reconnaît les règles de la cour de récréation !
      Je ne savais pas, donc on ne peux pas me punir ! …
      Chez tous les manipulateurs professionnels, il en est de même.
      Chez les influenceurs lobbyistes, les commerciaux, les politiciens, etc sans scrupules, c est devenu un stratagème absolu et incontournable.
      Lorsqu un journaliste interroge un manipulateur, 10 fois sur 10 la réponse est la même : je n étais pas informé…!
      Personnellement, lorsque j entends cela, j ai désormais tendance à conclure qu il y a 99 % de chances que mon interlocuteur (ou que l interviewé) savais parfaitement. D ailleurs, le parfait menteur arrive à loger l objet de sa manipulation très profondément dans son inconscient, ce qui le rend diaboliquement persuasif … !
      La justice joue sur le même registre à partir du moment où elle appartient au même « encéphale » : l état tout puissant auto-immunisé… !

      Aimé par 1 personne

    • Y B Jouve, bien de votre avis!
      MT

      J'aime

  3. Ping : Salutaire commission d’enquête sénatoriale ! |

  4. Stéphane B dit :

    Et juste pour information, avant la pseudo pandémie de 2009, l’OMS a changé sa définition de la pandémie en enlevant le caractère dangereux.
    A voir tant qu’elle n’est pas censurée à partir de la 15ème minute:

    J'aime

  5. Stéphane B dit :

    (trop rapide) La lettre de Trump à l’OMS

    J'aime

  6. Stéphane B dit :

    Bonjour Maxime, Bonjour à tous,

    Chaque fois que je lis de votre plume un écrit sur le sénat, je ne peux m’empêcher de repenser à un de mes premiers commentaires chez vous. Et dire que dans l’article en question, vous vouliez sa suppression !

    Sinon, pour revenir à nos sénateurs et aux chiffres, je me permets de citer Churchill: « Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées. »

    Je ne crois pas aux chiffres donnés car, par ordre venant dans mon petit cerveau:
    – Il n’y a plus de morts d’AVC ni de cancers ni d’infarctus ou autres maladies
    – Les chiffres données sont par rapport à quoi, quelle année ? A priori, 2019, mais si on regarde par rapport à 2018, ils sont moins élevés
    – Les personnes décédées sont-elles vraiment mortes à cause du COVID ou bien ce dernier n’a-t-il été qu’un élément supplémentaire de la maladie ?

    Enfin, même si l’enquête me fait plaisir, je n’y crois pas. J’émets de gros doutes sur la volonté du Sénat de faire un arbre des causes complet pour dégager les vraies responsabilités. Vont-ils s’interroger sur la chloroquine ? Sur les liens des pseudo-experts avec les laboratoires pharmaceutiques ? Sur l’intérêt d’un vaccin et des recommandations de l’OMS avec un Bill Gates qui est son premier donateur tout en voulant vacciner tout le monde ? Sur le pourquoi la chloroquine n’a-t-elle pas été donnée à titre préventif ?

    Aimé par 1 personne

    • Stephane b, sa suppression vous êtes sûr?
      MT

      J'aime

    • cgn002 dit :

      pour la mortalité, soit on regarde en détail, soit on conclut n importe quoi (selon son propre référentiel)
      par exemple, combien de vie sauvées sur les routes, au travail, à l école, au restaurant par mal bouffe ou intoxication, etc
      disons en résumé que le confinement fait barrage à bien des risques de mort…
      En ce qui concerne les débats (ébats judiciaires) entre justice, gouvernements, (scientifiques) et grands groupes, il faut se dire que le bug se trouve dans et à l intersection de chacun des systemes (les scientifiques sont liés aux groupes, la justice aux gouvernants, et j arrête la …) et que finalement ce ne sera aucun des 3 qui supportera les conséquences désastreuses de cette séquence covid.
      Vous et moi seront traités comme des fautifs et le jugement sera sévère… !

      J'aime

  7. cgn002 dit :

    Et que fera t on lorsqu on saura ce qui s est passé ?
    Et combien de décennies à attendre un verdict ?
    Et d ici la combien de paroles d auto congratulations et de discours du genre responsable mais pas coupable ?
    Le pompier pyromane est un spécialiste pour démontrer sa bravoure au feu ! …

    J'aime

  8. Janus dit :

    Cette commission d’enquête sénatoriale (il n’y a rien à attendre de l’AN…) est indispensable pour établir la vérité du comportement de notre gouvernement, de l’administration et faire la lumière sur les causes de la querelle autour de la chloroquine, querelle qui n’est toujours pas éteinte en France, sur les masques, sur le gel, l’état des hôpitaux et les gênes imposées par la puissance publique à leur action, sur les ephad, sur le conseil de l’ordre des médecins, sur les entraves à la liberté de soigner imposées par l’administration, sur l’organisation et l’action des ARS etc, etc.
    Il faudra veiller à la composition de cette commission et il faudra, de la part des citoyens et de la part des blogueurs, dont vous êtes un de ceux qui comptent, qu’un suivi des travaux soit effectué et que les membres de la commission soient sous une certaine pression de l’opinion pour que cela ne se termine pas en jus de boudin, comme trop souvent.
    Et au terme de ces travaux, si la responsabilité des gouvernants et de l’administration est gravement engagée, il faudra exiger sanction et modification des protocoles d’action ou plan de crise.
    Bref, il reste un gros travail à accomplir et ce n’est pas gagné.

    J'aime

    • Janus, à nous de sanctionner dans les urnes, il n’y aura pas d’autres sanctions possibles…
      MT

      J'aime

    • cgn002 dit :

      A MT
      Les urnes garantissent une alternance, mais en aucune façon la qualité des gouvernants et surtout la qualité et la pérennité de la structure de gouvernance.
      Depuis 1981 nous assistons à des gesticulations politico-politiciennes stériles basées sur les acquis de la prospère époque gaullienne.
      40 ans de décadence ne peuvent perdurer sur les bases constitutionnelles du moment, ni sur le mode électoral ou un macron peut passer avec moins de 20 % d adhésion.
      Si la droite ne propose rien dans ce sens (structurel et en profondeur) cela signifiera qu’elle n est que seulement intéressée par prendre position en lieu et place…

      J'aime

    • Janus dit :

      A cgn002 : La droite ne proposera rien, car elle est fondamentalement d’accord, a quelques détails prés, avec les velléités de reforme de Macron. Si celui-ci n’avait pas montré son caractère de psychopathe tout au long de ces trois années, la droite de Larcher, Wauquiez, Pecresse , Bertrand et Jacob aurait applaudi des deux mains devant les réformettes proposées. On a bien vu le sens de l’État de Larcher lorsqu’il s’est agi de faire évoluer le système de retraite des sénateurs ou de faire évoluer la cantine du Sénat pour en diminuer le cout. Ce gras chanoine prébendé est une caricature de la droite d’aujourd’hui, plus pres des radicaux de la belle epoque que de la vraie droite gaulliste qui n’existe plus.
      Bref la doite est morte et il n’y a donc rien à en espérer. Et je ne parle pas des bellâtres tels que Julien Aubert dont tous les discours montrent à quel point ce type confond tout dans un mesclun qui est bien de son pays d’origine…

      J'aime

    • Janus, est-il possible de vous demander, gentiment et poliment, d’éviter les attaques personnelles en particulier sur le physique et les insultes sur un blog destiné à l’échange d’idées?
      Merci par avance.
      MT

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @Janus
      Le sens de mon message ne s adresse en aucune façon aux personnages en présence actuellement,
      Il signifie que l organisation du moment provoquera les mêmes résultats avec un simple changement des personnes sensées nous représenter et servir la France. (Vous aurez ainsi l’ occasion d être éternellement mécontent des nouvelles figures du paysage politique français…).
      Macron avant 2017 avait compris que droite et gauche ne disposaient plus de capacité de réforme structurelle, sans force cohérente nécessaire pour se remettre en question et revoir les fondements de l’organisation en place.
      Et c est grâce à cette brèche ouverte que les français ont cru pouvoir sortir du marécage français des 4 dernières décennies.
      Cela était complètement illusoire venant d un administrateur qui pis est, financier, qui voit (et gère) le monde fondamentalement sous l angle de sa culture administrative.
      S adapter ou périr telle est la question de notre gouvernance.
      L objectif ne peut plus être celui d’adapter des personnes à un mode de gouvernance qui ne fonctionne plus.
      Notre problème c est que notre organisation permet de confier notre destinée à d autres que les meilleurs.
      On revient au droit du sang, en quelque sorte… ! ! ! et ça en attire plus d un ! ! !…

      J'aime

  9. Ping : Salutaire commission d’enquête sénatoriale | Boycott

  10. Annick Danjou dit :

    https://www.vududroit.com/2020/05/herrou-nest-pas-un-heros-laurent-fabius-non-plus/
    En lisant cet article on peut se dire que rien n’est gagné dans ce pays et la photo qui accompagne l’article est représentative de ces voyous qui agissent en toute impunité. Herrou est un crétin, nous habitions à Nice au moment où cet imbécile s’est fait connaître et avons suivi ses péripéties et ses pied de nez à la loi et à la police. Voilà ce qu’il en ressort!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.