Message de Mme Malika Sorel

Bonjour Maxime
C’est le pays qu’on enchaîne. Jamais, en choisissant la France comme Patrie, je n’aurais pu imaginer qu’elle puisse emprunter un jour la voie du sous-développement. J’ai commencé ma vie en France comme ingénieur avec plein d’étoiles dans les yeux et tant de fierté pour nos réalisations. Tristesse infinie et grosse colère pour tout ce qui nous arrive en tant que peuple !
http://www.malikasorel.fr/archive/2020/05/15/c-est-le-pays-qu-on-enchaine.html
Portez vous bien.
Malika

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Message de Mme Malika Sorel

  1. Annick Danjou dit :

    Lutte contre les contenus haineux: peut-on vraiment faire confiance à Facebook?

    FIGAROVOX/TRIBUNE – La prix Nobel de la Paix Takwakkol Karman vient de rejoindre le Conseil de surveillance de Facebook. Sa proximité avec les Frères musulmans inquiète la sénatrice Nathalie Goulet: dans le cadre de la Loi Avia, Facebook aura en effet d’importantes prérogatives dans la lutte contre les contenus haineux.

    Petit à petit l’oiseau fait son nid aux yeux et à la barbe de ceux qui nous protègent paraît-il contre la haine, les mauvais sentiments envers nos envahisseurs ! Merci à tous!

    Aimé par 1 personne

  2. Papi 2.0 dit :

    « Nous ne somme plus un peuple », je me demande souvent si nous l’avons été un jour? Du temps des rois de France il y avait déjà plusieurs France . Plusieurs peuples.

    J'aime

    • Sganarelle dit :

      @Papi 2.0

      Il me semble que si vous faites référence à ll’Histoire le concept de « nation » est un des points forts de la révolution. La France D’alors c’était le roi. En effet les peuples appartenaient à leurs rois , l’idée de nation comme nous la concevons n’existait pas ,et parfois on changeait de patrie en changeant de roi.
      Il n’y avait pas plusieurs France mais des provinces qui ont été réunies sous une couronne
      Le mot « nation » est une notion révolutionnaire et « vive la nation » slogan révolutionnaire à cette époque. a pris alors tout son sens
      (Cette conception qui nous est étrangère a été un des arguments litigieux de la fuite à Varennes. )
      La France a mis longtemps à réunir ses provinces sous un même roi et une mème langue et il nous est très difficile encore aujourd’hui de faire une comparaison entre des «sujets »  et des citoyens.

      Aimé par 1 personne

    • Papi 2.0 dit :

      @Sganarelle, merci de votre commentaire qui dit mieux que moi ce que je ressens et que j’exprime maladroitement.

      Dans la distanciation sociale demandée je me sens sujet, dans la distance physique je peux être citoyen.

      La construction européenne, la régionalisation, la mondialisation ont affaibli la notion de nation.

      Il y a chez beaucoup de personnes âgées la crainte du réveil des nationalismes.

      J'aime

  3. Philippe dit :

    Malika Sorel
    Toujours une grande justesse dans vos propos, j’ai toujours autant de plaisir à vous lire.
    Les incultes qui nous dirigent feraient bien de vous lire et vous écouter.

    Aimé par 2 personnes

  4. Mildred dit :

    Malika Sorel disait déjà tout dans « Décomposition française » sous titré « Comment en est-on arrivé là ? » paru le 15 octobre 2015.
    Il n’y a qu’à ouvrir l’ouvrage au hasard, et la clarté de ce qui y est dit saute aux yeux. A titre d’exemple, ainsi :
    à la page 41, il est question « des élites européennes qui ont si promptement œuvré à faire tomber les frontières des États, à déconstruire les nations… »
    à la page 111 : « …En 2007 Nicolas Sarkozy n’a pas été élu sur sa promesse de « travailler plus pour gagner plus ». Il a été élu sur la promesse faite aux Français de restaurer leur fierté et le respect de leur identité nationale… Nicolas Sarkozy a failli… »
    à la page 118 : « …C’est un fait, en France, de plus en plus, faire partie de la « diversité » constitue un avantage, quand être français, tout court, ne présente plus guère que des inconvénients… »
    Et ainsi de suite, jusqu’au dernier paragraphe page 309 et 310 où je veux voir comme une prédiction :
    « La France se trouve à nouveau à un tournant majeur de son histoire. Qui pourrait s’aventurer à dire ce que sera demain ? Comme à chaque fois que le vent de l’Histoire se remet à souffler, le futur devient imprévisible. Ce combat de la liberté, c’est aussi celui de la justice, car la France n’a pas démérité.
    L’identité des Français d’aujourd’hui serait autre s’ils n’étaient pas les héritiers de toutes les pages d’histoire politique et culturelle qui les ont, en tant que peuple, lentement menés vers la liberté. L’identité d’un peuple est une donnée qui ne peut être méprisée sans courir le risque de graves conséquences. Chaque peuple a le droit de vouloir que son héritage perdure. Le couper de son héritage, c’est comme priver un arbre de sa racine nourricière. Si l’arbre ne peut rien, les peuples, eux, peuvent.  »
    Que Dieu et le peuple français l’entendent !

    Aimé par 3 personnes

    • PenArBed dit :

      Gardons  »espoir », notre Président semble se rappeler qu’il avait mis Les Mémoires du général sur son bureau lors de la photo officielle
      De Gaulle – Mémoires (l’économie)
      « Il est vrai que pour traiter le sujet, je m’efforcerai sans cesse, conformément à ma nature, de le ramener à l’essentiel.
      Il est vrai que je ne m’en remettrai pas aux leçons changeantes de mains docteurs qui manient en tous sens et dans l’abstrait le kaléidoscope des théories.
      Il est vrai que je ne me livrerai pas à la voltige d’idées et de formules que pratiquent les jongleurs de doutes et de contres, les illusionnistes pour colloques et journaux, les acrobates de la démagogie.
      Il est vrai que si, à l’échelon suprême où je suis placé, il me revient de provoquer les expertises et les avis, puis de choisir et d’endosser, je ne me substituerai pas à ceux, ministres et fonctionnaires, qui doivent étudier, proposer, exécuter, en tenant comptes des données complexes au milieu desquelles ils ont l’habitude et la vocation de vivre.
      Il est vrai enfin, que les résultats, quels qu’ils soient, ne manquerons pas d’être contestés dans une matière où, par définition, les vœux de tous sont infinis et où rien n’apparaît jamais, à personne, comme suffisant.
      Mais pour moi, dans ce domaine comme dans les autres, pas de positions de retrait ni de faux-fuyants possibles à supposer que je veuille en chercher ! Tout ce qui sera fait par l’Etat le sera de par mon autorité, sous ma responsabilité, en bien des cas sur mon impulsion, en vertu du rôle primordial que, d’instinct, m’attribue le pays et par application normale des pouvoirs que la Constitution nouvelle confère à qui tient la tête ».

      J'aime

  5. catherinebillard dit :

    Malika Sorel est le genre de belles personnes que François Fillon aurait eu dans son entourage s’il était devenu président. Que de regrets !

    Aimé par 3 personnes

    • Madzi dit :

      F.Fillon dans un de ses pantalons à 7000 €, en effet que de regrets…

      J'aime

    • Jacqueline Aberlin dit :

      Oui, immense regret! Elle était près de lui sur la tribune du Trocadero avec le peuple de France celui qui ne veut pas mourir!

      J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    Malika Sorel, ministre de l’Education Nationale, je l’ai souvent dit et l’ai suivie longtemps sur son blog. Mais aurait-elle pu accomplir ce qu’aucun n’a eu le courage de faire ou de dire. Au moins elle se serait battue pour que cette institution ne tombe pas aux mains d’idéologues, de poltrons, de bien pensants, tous des hommes… ah non on a eu Najat et elle a fini le boulot de destruction commencé depuis des décennies.

    Aimé par 2 personnes

    • Pierre-Jean dit :

      @Annick Danjou,
      Ben euh, on peut dire que dans le genre « boulot de destruction », Jean-Michel Blanquer il est pas mal non plus. Et ce n’est pas le fait pour Jean-Michel Blanquer d’avoir « ramené sa fraise » dans une école avec les Fables de La Fontaine, je crois, qui va donner le change. Jean-Michel Blanquer a encore plus complexifié une usine à gaz avec la réforme des lycées et du baccalauréat : fin des sections, contrôle continu complètement inadapté au lycée, pseudo « grand oral » dont un affidé et protégé à Sciences Po du dérangé Richard Descoings (décédé dans des conditions étranges dans un hôtel de New-York) est à l’origine. Et non Annick, Najat Vallaud-Belkacem, ministre maroco-française (pourquoi toujours dire franco-marocaine finalement ?) n’avait pas fini le travail. Jean-Michel Blanquer, avec lequel, soit dit en passant, je trouve la droite LR est bien indulgente; mais enfin, cela est une autre histoire.
      Bien à vous.
      Pierre-Jean

      Aimé par 1 personne

  7. Stéphane B dit :

    Bonjour

    J’ai bien apprécié le texte; c’est exactement ce que nous disons sur des blogs ou sites qui prônent la liberté, même du temps ou la pseudo droite était au pouvoir. Je parle ici de h16, contrepoints pour ne citer que ceux que je fréquente le plus.
    Aussi, à quand Madame Sorel un texte sur contrepoints pour défendre votre conception de la liberté ?

    Aimé par 2 personnes

  8. luc dit :

    Et, pourtant, la France est le pays d’Europe qui dépense le plus pour la protection sociale.

    Soit 727,9 milliards d’euros en 2017 auquels il faut ajouter 46,6 milliards d’euros pour les dépenses de fonctionnent de notre système de protection sociale.

    J'aime

  9. Jean dit :

    L’actualité toute récente me conforte dans ma conviction que la liberté d’expression ne doit en aucun cas être restreinte (sauf par les 2 cas donnés par Madame Malika Sorel).
    Il est grand temps que les français se réveillent (à défaut des politiciens lâchement silencieux)

    J'aime

  10. there dit :

    Bonjour Maxime Bonjour Malika
    Merci à vous Maxime de relayer le post de Malika Sorel. Je suis pleine d’espoir quand je lis ces lignes. Je pense que le salut viendra de personnes comme Malika Sorel. Portez vous bien aussi.

    Aimé par 1 personne

  11. PenArBed dit :

    Dans cet entretien Malika Sorel-Sutter dit:
    « Je pense qu’il faut, exactement comme dans le Premier Amendement de la Constitution américaine, inscrire le fait qu’il n’y a aucune limitation possible de la liberté d’expression qui puisse être faite par une loi. C’est-à-dire tant que vous n’incitez pas les personnes à s’attaquer de manière physique aux personnes ou de détruire des objets, nous devons laisser l’expression s’établir ». :

    La Liberté d’expression : Lourde tâche !

    Georges Clemenceau :  »Discours Je fais la Guerre » – 8 mars 1918
    Ce discours est prononcé cinq jours après le traité de Brest-Litovsk qui acte la défection de la Russie bolchévique ; sous l’impulsion de Clemenceau, le commandement unique des forces alliées revient au général Foch.
    Il dresse le portrait d’une France apaisée et tournée vers la victoire, alors que la guerre épuise la population et les soldats au front et que le jour même, des obus allemands ont touché le ministère de la Guerre. A l’issue de ce discours, il obtient la confiance par 374 voix contre 41.

    (…) « N’avoir pas peur de la liberté de la presse, c’est savoir qu’elle comporte des excès. C’est pour cela qu’il y a des lois contre la diffamation dans tous les pays de liberté, des lois qui protègent les citoyens contre les excès de cette liberté.
    Je ne vous empêche pas d’en user. Il y a mieux : il y a des lois de liberté dont vous pouvez user comme vos adversaires ; rien ne s’y oppose ; les voies de la liberté vous sont ouvertes ; vous pouvez écrire, d’autres ont la liberté de cette tribune ; ils peuvent y monter comme vient de le faire l’honorable monsieur Painlevé.
    De quoi vous plaignez-vous ? Il faut savoir supporter les campagnes ; il faut savoir défendre la République autrement que par des gesticulations, par des vociférations et par des cris inarticulés ». 

    Aimé par 2 personnes

  12. Michel Fremondiere dit :

    Ma dame ,,,il y a longtemps que nous ne somme plus un peuple ,mais des peuples ,tout comme pour les religions ,cela est triste , mais vrais

    J'aime

    • Sganarelle dit :

      Et cela a commencé quand on a arrêté d’enseigner «  nos ancêtres les gaulois » ce qui n’était pas à prendre à la lettre puisque beaucoup étaient d’origine Celte ou d’ailleurs ..mais on enseignait des racines communes auxquels on pouvait se rattacher même en venant d’ailleurs.. C’était une image rassembleuse.
      Maintenant on enseigne qu’il faut garder ses spécificités et ses origines, il ne faut donc pas s’étonner du multiculturalisme et des diversités ethniques revendiquées.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.