Union ou enfumage national?

Un gouvernement dit « d’union nationale » serait, paraît-il, en préparation. Il pourrait inclure, selon des rumeurs reprises par la presse, des personnalités telles que M. Valls, Mme NKM, M. Sébastien le Foll, etc. Quelques (rares) individualités de droite se sont déclarées prêtes à un ralliement sous conditions. Les limites de l’opération sautent aux yeux:

  • Les personnalités mises en avant ont jadis exercé un rôle important. Mais elle ne représentent plus personne aujourd’hui, en tout cas elle n’ont aucune légitimité « nationale ». La logique est celle d’un débauchage individuel, plus que d’une union nationale.
  • Dans le système politique actuel, une telle manœuvre, indissociable des futures élections présidentielles de 2022, serait principalement tournée, non vers l’intérêt de la nation, mais vers un intérêt personnel et narcissique aisément identifiable.
  • La supposée « union nationale » ne prendrait évidement pas en compte les extrêmes dits « antisystème », de gauche comme de droite. Or, ceux-ci représentent, à eux deux, au moins 30% du corps électoral. En outre, elle ignorerait le premier parti de France,  celui des abstentionnistes: 50% de la population. La supposée union nationale représenterait donc au maximum 20% de l’électorat. Elle ne serait ni union, ni nationale.
  • L’union nationale suppose une confiance, une adhésion, une identification aux autorités politiques: or celle-ci est tragiquement absente, malgré les sondages qui se contorsionnent pour faire croire à une popularité de crise qui de fait, n’excède jamais les 40 à 50%
  • « L’union nationale », telle qu’elle est entendue aujourd’hui, ressemble à un slogan supplémentaire, à l’image de tous les slogans qui font désormais office de politique: le « nouveau monde », la « transformation de la France », la « refondation de l’Europe », le « monde d’après », « l’union nationale »… Tous ces slogans ne sont rien d’autre que des leurres pour pour couvrir l’impuissance, entraîner les regards le plus loin possible de la tragédie quotidienne d’un pays en perdition.
  • Dans un contexte peu reluisant sur le plan de la morale collective, dominé par l’esprit de délation, la jalousie, la quête de boucs émissaires, cette fausse union nationale  enfonce un peu plus la France politique dans la honte: elle fait appel à l’esprit de trahison, sommet de la perversité: ces gens qui renient leur engagement, frappent dans le dos leur mentor, ou changent de camp par carriérisme. Les traîtres finissent toujours mal. Ceux d’aujourd’hui, y compris ceux qui trahissent en bonne conscience, n’échapperont pas à la règle.

Maxime TANDONNET

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

60 commentaires pour Union ou enfumage national?

  1. Citoyen dit :

     » Un gouvernement dit « d’union nationale » serait, paraît-il, en préparation.  »
    C’est tellement surréaliste comme idée, d’évoquer une « union nationale », de la part du micron, qui ne sait pas ce qu’est la France (il l’a maintes fois démontré) et s’emploie en plus à détruire la nation avec acharnement, que l’on ne peut y voir qu’une tentative d’enfumage, pour sauver ses fesses en perdition …. C’est sur le mode sauve-qui-peut, qu’il dessine son avenir …. Et il ne peut racoler que ceux qui, à son image, n’ont d’autre souci que d’aller à la soupe …

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      A moins que ? … à moins que ? …., ce soit un lapsus, et que le micron pensait bien à un gouvernement « d’union nationale », …… mais, contre lui ?…
      Allez savoir ….

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Vous avez résumé la situation dans les deux dernières phrases.
      Mais ce n est pas d aujourd hui…
      voilà 40 ans que ça dure

      Aimé par 1 personne

  2. Zonzon dit :

    Hier Zemmour nous rappela « tout le bien » qu’il pense de l’immigration. L’arme, selon Marx, des patrons pour faire baisser les salaires des nationaux !

    Quand en 76, sous Giscard – l’Algérien Français – Barre bloqua le regroupement familial les patrons embauchèrent des clandestins.
    Le grand Chirac ne fut incommodé par l’odeur et le bruit qu’en paroles !
    Sous Sarkozy un million de « légaux » supplémentaires !

    Il félicita l’opportuniste Trump, profitant de la pandémie, qui essaye de bloquer l’immigration par décret. La « Justice » s’y oppose ! !

    Selon lui l’immigration est désastreuse pour les pays civilisés. Sur le plan culturel notamment !

    L’immigration n’a réussi que dans un cas : celle des quakers britiches et des cathos du continent en Amérique du Nord ; un territoire quasiment vide …

    J'aime

    • alexrebelde dit :

      Je me demande combien de patrons de TPE et PME ont lu Marx…
      Moi pas. Et j’ai 60 ans.
      Je ne suis pas prêt de le lire ; j’ai bien mieux à faire !
      Alors la « stratégie » des patrons (de TPE et PME) pour exploiter au maximum les pôôôvres salariés ; ça me fait bien rire.
      Ca fait bien longtemps que moi-même et bien dautres avons décidé de ne plus avoir d’employés. Comme on dit : j’ai déjà donné !
      Rien n’est plus jubilatoire que de voir des « j’ai bien lu Karl Marx et tous les patrons sont des salauds d’exploiteurs » être obligés de se mettre à leur compte et, donc, devenir leur propre « patron », SI leur affaire marche bien, ils devront embaucher et deviendront à leur tour des « salauds-de-patrons-exploitant-les-pôôôvres-travailleurs ».
      La boucle sera alors bouclée.

      Aimé par 1 personne

    • alex, quoi? Vous n’avez pas lu « le Capital » à 60 ans??? Moi non plus!
      MT

      Aimé par 2 personnes

  3. Zonzon dit :

    Le tabac et l’alcool demeurent malgré tout des moyens élégants de ne pas mourir du Covid 19 !

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou dit :

    Bonjour à vous, Bonne journée,

    Une pensée a émergé de ce travail de sape : prônant le règne de la mondialisation heureuse, l’effacement des frontières et le libéralisme effréné, elle régnait sans partage dans l’ENA des années 1990 et 2000. Le président Emmanuel Macron en représente d’ailleurs un bon prototype. « Le formatage des cerveaux a abouti à former une génération de haut fonctionnaires persuadés que défendre les intérêts de leur pays, c’était le mal », regrette Claude Revel.

    https://www.marianne.net/economie/coronavirus-avec-la-crise-sanitaire-la-faillite-strategique-de-la-france-mise-en-lumiere

    J'aime

  5. Furax dit :

    Ce serait un remake de « La Nuit des Morts Vivants » !!!! la France zombifiée dirigée par des zombies? qui va nous réveiller de ce cauchemar?

    J'aime

  6. cyril de fayet dit :

    Bonjour Maxime,
    cette volonté de Emmanuel Macron de créer l’union nationale est plutôt bien tenté, mais elle ne pourra pas se faire, vous en donnez tous les arguments dans votre billet très intéressant.
    L’édito du journal le Monde (20-avril) est édifiant : un abîme existe entre la France et l’Allemagne non seulement dans la gestion de la crise du coronavirus mais sur le fond sociétal et électoral.
    En effet, l’Allemagne gère plutôt bien cette crise sanitaire, la France , elle, piétine. On voit ici la différence de puissance de ces 2 nations voisines, autrefois ennemies, comme en 1940 , où l’Allemagne très bien préparée à la guerre, a mis la France à genou car mal préparée.
    En France, vous le décrivez régulièrement, le système électoral ne convient plus, il est basé sur la confrontation, lors de l’élection présidentielle, avec une base électorale fragile, aujourd’hui pour LREM.
    L’Allemagne sait gérer les coalitions nationales entre les partis représentatifs. D’où sans doute, un sentiment d’une meilleure gestion de la crise sanitaire, avec un système hospitalier mieux géré et beaucoup plus de places disponibles en réanimation, une industrie puissante, des syndicats forts et écoutés.
    Quant aux « traitres » ou plutôt les opportunistes, les lèches-bottes, ils retourneront dans leur foyer, je l’espère.
    La France est trop divisée avec de nombreuses d’inégalités sociales, territoriales, des problèmes liés à l’immigration, l’islamisme, et une population trop défiante envers les politiciens.
    Mais une lueur d’espoir subsiste, vous l’avez écrite dans votre billet sur la reconstruction de la France.
    Je noterai enfin que W.Churchill dont je lis la biographie avait toujours gardé cette lueur d’espoir, il gardait toujours l’espoir que les USA entrent en guerre, courant 1941. Ce fut chose faire le 07 décembre 1941 lorsque la base navale de Pearl Harbor fut attaquée par l’aviation japonaise. Churchill a aussitôt contacté le Président des USA, Roosevelt qui lui a dit « Nous voilà tous dans le même bateau ! » ; ce jour là, le rapport de force venait d’être radicalement transformé.
    cyril de fayet

    J'aime

  7. Simon dit :

    Alexrebelde m’ôte les mots de la bouche : faire table rase ! Un de nos amis, Belge, ne comprenait pas qu’en 2017, nous n’ayons pas élu Madame Le Pen, non pas que nous soyons tous RN, mais parce que peut-être que le plafond de verre aurait été brisé…Et cela aurait fait bouger les lignes.
    Nous avons beau voter, rien ne change, nous ne nous sentons pas représentés, en rien. Il pourrait être question que l’Etat se recentre sur le régalien, fasse une cure d’amaigrissement, gère en bon père de famille, mais rien ne se passe de cette manière. L’Etat agit comme s’il avait de l’argent magique !
    Nous aspirons à nous sentir, tel Ulysse, chez nous, dans tout ce qui fait que nous sommes Français, notre langue, notre histoire, nos paysages, nos coutumes. De voir des vandales saccager, agresser, en toute impunité, nos forces de l’ordre, nos pompiers, nos médecins, nous exaspèrent.
    Dans la crise économique qui vient, l’Etat va-t-il tondre encore plus les gens qui travaillent, paient des impôts, se comportent en citoyen ? Comment l’Etat va-t-il aider les PME, leurs salariés, le secteur du tourisme ? L’Etat va-t-il continuer à faire du social, à injecter de l’argent dans les cités pour acheter de la paix sociale, après que nous ayons vu combien le roi est nu ? Notre système de santé est exsangue, notre éducation nationale ne ressemble à rien, notre armée n’est pas mieux lotie… Il va falloir faire des choix, des choix douloureux. Comment croire cette équipe de menteurs, incapables, invertébrés , nodocéphales ?

    Aimé par 1 personne

    • Papi 2.0 dit :

      Droites divisées. Gauches divisées. Confinement accepté par 95% des Français. Panne de projet collectif. Le vivre ensemble est un leurre si nous ne sommes pas capables de faire ensemble. Question à toutes les commentatrices et tous les commentateurs de ce blog: Que nous faudra-t-il construire (reconstruire) demain et après-demain?

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article399/que-devons-nous-garder-du-monde-d-avant-le-confinement

      J'aime

    • Michel Fremondiere dit :

      Allons ,Maxime ne vous parle jamais du mode de scrutins en France , seul pays d » Europe a ne pas avoir la proportionnelle intégral ,ce qui favoriserais le RN ,puis le record des taxes et impôts ,le priver est saigner ,les fonctionnaires se régale

      J'aime

    • Gil dit :

      Bonjour

      L’imbécillité crasse de l’idée de Laurent Berger avec la création d’un «impôt exceptionnel»

      https://insolentiae.com/limbecillite-crasse-de-lidee-de-berger/

      Oui ces tarés y pensent ça va aider le redémarrage j’aimerais bien connaitre le contenu des cours d’économie (si il y en a) que ces tocards ont suivi !! C’est évident qu’en sortant d’une période de chômage généralisé, de chiffre d’affaire 0 pour un maximum de pme/tpe commerçant artisans ect… un impôt exceptionnel est une idée formidable. Parfois on se demande comment des types aussi c.n arrivent aux affaires. Mais bon je crois qu’on a une soixantaine de métiers représentés à l’assemblée (le reste étant des hauts fonctionnaires) contre 600 au Royaume Unis ceci explique cela.

      Mon pauvre berger non l’heure n’est pas à la création d’un impôt exceptionnel l’heure est à nous expliquer ce que vous avez foutu avec ce que vous nous avez déjà pris !!!

      Cordialement

      Aimé par 1 personne

  8. Janus dit :

    Je suis pleinement d’accord avec votre analyse et je souscris à votre conclusion. Dans le chaos que nous allons aborder dans le délire macroniste, les traitres pourraient renouer avec les premiers jours de la révolution française : La tête au bout d’une pique ! Il est évident que ce genre de réaction populaire ne résout rien, mais au stade d’exaspération dans lequel nous sommes tous, ce serait une catharsis qu’il ne faut pas provoquer . L’apprenti sorcier au pouvoir démontre à chacune de ses initiatives deux caractéristiques dramatiques mises en avant par Charles Gave : Il est idiot et il est pervers, ce que sa vie personnelle démontre à l’envie.
    Les noms cités sont ceux de seconds couteaux sans talents, la tête farcie de l’idéologie bobo, socialiste ou européiste, pas plus crédibles que les pitoyables ministricules actuels
    Jusqu’où tomberons nous ?

    Aimé par 2 personnes

  9. Gribouille dit :

    Afin de respecter le principe de liberté d’entreprendre, cher à LR comme à LREM, il n’est apparemment pas possible d’intervenir pour réouvrir cette usine :

    https://www.francebleu.fr/infos/politique/usine-de-masques-de-plaintel-pour-l-instant-le-gouvernement-dit-non-1587408348

    J'aime

  10. cgn002 dit :

    5 siècles après l alliance entre les Borgia et Machiavel, toujours les mêmes réflexes !
    – le pouvoir à tout prix
    – la moralité et la sanction pour les autres
    – l immoralite et l impunité pour maintenir et augmenter ses (propres) prérogatives.
    Maintenant, seules les armes diffèrent (quoique).

    J'aime

  11. Cordouan dit :

    Cher Maxime, votre colère est la mienne et celle de beaucoup de français. Pour ma part je ne suis pas surpris que quelques officines lancent des ballons d’essais, compte tenu du désarroi des « marcheurs », pour rassembler quelques figures ou présumées telles, des gouvernements passés, qui, au son du tocsin, iraient faire allégeance au banquier de l’Elysee. Tout cela n’est que de la vieille cuisine rance et typique des mœurs républicaines quand le feu est à la maison. Je ne serais pas surpris que du côté de ce que la presse appelle pudiquement « les associations laïques », comprendre les obédiences maçonniques, il y ait une grande inquiétude devant le mécontentement d’un peuple qui peut être, pourrait s’apercevoir de l’imposture de eux qui prétendent incarner le Bien, appuyés (sic) sur des  » valeurs républicaines » dont on peut particulièrement mesurer aujourd’hui la vacuité.

    Aimé par 2 personnes

  12. cgn002 dit :

    5 siècles après l alliance entre les Borgia et Machiavel, toujours les mêmes réflexes !
    – le pouvoir à tout prix
    – la moralité et la sanction pour les autres
    – l immoralite et l impunité pour maintenir et augmenter ses prérogatives.
    Les armes seulement sont différentes (quoique).

    J'aime

  13. Gribouille dit :

    Comme le disait déjà Devedjan : « Je suis pour un gouvernement d’ouverture, y compris aux sarkozystes, c’est tout dire. »

    C’était à la grande époque, quand après avoir promis le Karcher aux actuels émeutiers de banlieue, on a plutôt karcherisé les lits d’hôpitaux, le recrutement des enseignants, le résultat du referendum de 2005, le plan Chirac de construction de prison, et la politique électrique via les quotas d’éoliennes et l’obligation faite à EDF de subventionner ses concurrents (entre autres).

    Le bouclier fiscal et le néolibéralisme, eux, sont par contre bien restés à bord ; comme ils resteront aussi à bord du macronisme, ne vous inquiétez pas.

    Aimé par 1 personne

    • Janus dit :

      On ne peut pas insulter les mânes des grands théoriciens du libéralisme politique et économique en qualifiant les gouvernants actuel de neo-libéraux . A moins que ce soit le vocabulaire orwellien qui est utilisé ici : Les néo-libéraux sont des socialistes étatistes. Dans un pays dont 70% de l’économie est administré, nous sommes dans un pays communiste et nos gouvernants sont des communistes honteux : Ils sont communistes, donc étatistes , mais ils n’osent pas l’avouer…

      J'aime

  14. there dit :

    Oui ce n’est ni une union ni national en référence au théorème d Orwell aujourd’hui en vigueur. Business as usual : les clowns s’agitent. On attend le prochain sketch avec lassitude.

    J'aime

  15. Infraniouzes dit :

    On a l’explication de l’effondrement du souffle démocratique dans le désintérêt que les électeurs manifestent à l’endroit des élections.. 50% d’abstention (en moyenne) est tout simplement renversant. La chose la plus importante de leur vie quotidienne est boycottée par une majorité de Français. Et de beaux parleurs vous parlent de RIC comme si de cette consultation d’un nouveau genre allait sortir LA solution à tous nos problèmes.
    Le mal français est profond et remonte à loin. Depuis 1945, la France est écartelée entre une vision marxiste de la société et qui a failli triompher en quelques occasions et une droite conservatrice, mais pas trop, animée par l’esprit des Lumières, ou, du moins, ce qu’il en reste. Quand on a les jambes écartées on n’avance pas. On tient en équilibre. Pendant ce temps, un énorme pouvoir administratif a poussé, mettant à la porte ce fameux cinquième pouvoir qui s’appelait la presse.
    La France se cherche. Les plateaux TV sont encombrés d’intellectuels bavards, de vrais-faux docteurs, de cuistres appelés animateurs d’émission, de gourous dans tous les domaines, surtout dans les plus invérifiables.
    J’ai de la compassion pour Monsieur le Premier ministre. Il doit rêver d’une retraite bien méritée.

    J'aime

  16. viguier dit :

    Je ne sais pas ce que signifie ces « fuites » dans les médias de noms de personnalités dont certains sont sérieusement discréditées. Mais ce n’est pas anodin. D’ailleurs, récemment, DSK vient de faire un retour dans l’arène médiatique avec sa note de perspective….
    Il ne s’agit pas de sombrer dans la théorie du complot. Mais j’ai la conviction que le Gouvernement nous prépare une annonce surprenante.
    Attendons de voir.

    J'aime

  17. Anonyme dit :

    Je ne sais pas ce que cache les « fuites » dans la presse de tous ces noms de personnalités. Sans oublier plus récemment DSK qui avec, semble-t-il, une note sur des possibles évolutions de la situation actuelle, revient dans le jeu médiatique.
    Ainsi je ne sais pas ce que cela cache, mais je suis convaincu que l’on nous prépare quelque chose de surprenant.
    L’apparition de ces personnalités dont certaines sont complètement discréditées n’est pas le fruit du hasard.
    Attendons de voir.

    Aimé par 1 personne

  18. Ping : Union ou enfumage national? | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.