No comment

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Image | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

42 commentaires pour No comment

  1. Timéli dit :

    Je pense qu’il est préférable de laisser le corps médical gérer cette crise sanitaire exceptionnelle et l’exécutif assurer la logistique qui lui sera demandée.

    Aimé par 1 personne

  2. Mildred dit :

    MonsieurTandonnet,
    Après avoir entendu André Comte-Sponville sur Europe 1 ce matin (dont l’entretien est mis en ligne mais bizarrement inaccessible) j’ai eu l’idée de me rendre sur la page Wikipedia : « Mortalité en France » où j’ai appris qu’en 2018 il y eut 609 648 décès (Outre-mer inclus),pour une population de 66, 89 millions d’habitants, soit un taux de 1 pour 1 000 stable sur les dix dernières années.
    Alors, pourquoi tant de « compassion geignarde autour du Covid-19 », demande Comte-Sponville ? Peut-être le comprendrons-nous un jour, en attendant lisons le interrogé par Le Temps :

    https://www.letemps.ch/societe/andre-comtesponville-laisseznous-mourir-voulons

    J'aime

  3. Michel Fremondiere dit :

    BON,,,la critique est toujours facile ,mais prendre les décisions, c’est une autre paire de manche ,ce virus est mondial ,et aucun pays a la solutions ,nous savons tres bien que la France est socialo-communiste , et le poids de la fonctions public est écrasante ,elle est de gauche et de droite ,ou sont les gens du priver ? forcément absent ,,en ce moment la parole est au médecins ,voire toutes les chaines ,il faut lutter mondialement pour tuer ce virus ,cars beaucoup d « entreprises ne se relèverons pas ,et les belles paroles de Macron-Philippe ne suffiront pas ,le nerf de la guerre l » ARGENT ,et en ce moment elle manque ,surtout dans le priver,,,

    J'aime

  4. Freddie dit :

    Si vous voulez comme moi faire un don au comité français de l’institut Weizmann, vous pouvez aller sur le lien vers leur séminaire sur le coronavirus et vous trouverez aussi la page des dons. Bon courage !

    J'aime

  5. Anonyme dit :

    Maxime, j’ai fait un don au comité français de l’institut Weizmann pour la recherche sur le coronavirus. Ça vaut le coup et comme ça, on se sent plus actif dans la lutte. En revanche, je n’ai pas écouté le discours présidentiel. Je soigne mon moral 😉.

    J'aime

  6. Freddie dit :

    Voici un lien vers une interview d’un scientifique de haute volée qui fait le point sur la recherche sur le coronavirus.
    https://www.weizmann-france.com/seminaire
    Moralité : Français, ne désespérez pas, il y a des gens qui bossent dans le monde, et même parfois en France (institut Pasteur par exemple, qui entretient des liens serrés avec l’institut Weizmann organisateur de la conférence). Et bien que notre gouvernement semble absolument déterminé à faire tout ce qu’il faut pour aggraver le problème, si tout le monde finit par se traiter et guérir sauf en France, il finira par devoir s’aligner, com obligé.

    J'aime

  7. Freddie dit :

    Cela n’empêche pas que les Français seraient capables de voter à nouveau Macron.

    J'aime

  8. Janus dit :

    https://unpeudairfrais.org/enquete-comprendre-les-deux-mois-de-retard-pour-lapplication-du-traitement-a-la-chloroquine-de-didier-raoult/
    Si l’analyse de ces journalistes de France-Soir est correcte, il y a matière à mettre en cause la responsabilité du gouvernement.
    Chaque jour que Dieu fait paraissent des infos vraies , partiellement vraies ou même fausses qui donnent une idée du foutoir général qu’est devenue la France aux mains de ce pitoyable apprenti dictateur.
    Cette profusion de nouvelles plus affreuses les unes que les autres ne peut que déboucher sur une grande catastrophe lors de la levée d’écrou du peuple français. C’est là qu’on mesurera sa capacité d’indifférence ou bien son sens civique.

    J'aime

  9. cyril de fayet dit :

    Quel est le vrai problème de fond ? qu’est ce qui a causé des dysfonctionnements majeurs concernant ce covid 19 ?
    1) l’ OMS s’est trompé en 2009 avec la grippe h1n1 : pandémie declenchée alors que c’était une
    grippe sans réelle gravité, malheureusement avec le covid -19 debut 2020 , nous avons manqué de vigilance, a priori ce covid-19 serait 10 fois plus mortel
    2) un manque d’alerte de la part du gouvernement français, il avait a priori une connaissance precise de ce qui se passait en chine grace à son ambassade sur place, a pékin et aux multiples services de renseignement comme la DGSE : nombre de morts precis en chine , situation a wuhan , role du laboratoire P4, etc, Les USA, la GB, l’Allemagne disposent aussi de services de renseignement tres performants ; Je ne parle pas ici de complot mais de connaissances, d’informations que seuls les dirigeants des pays et tres hauts fonctionnaires possèdent et ne diffusent pas
    3) un manque de préparation de la France : la majorité des parlementaires français, le gouvernement, l’Elysée s’afféraient à defendre la reforme des retraites , le pays était en partie bloqué, les français n’ont rien vu venir, ni leurs dirigeants aveuglés
    4) La Chine a une responsabilité colossale en ayant caché la vérité dès le départ , EN FAISANT TAIRE LES LANCEURS d’alerte, en minimisant le danger , en ne prenant pas de suite les mesures necessaires et le confinement immédiat de la ville de Wuhan, en ne déclarant sans doute pas tous les morts du covid-19, de ce fait, les autres pays n’ont pas vu venir le danger qui courait à toute vitesse
    5) le problème des frontières qui aurait du être fermées beaucoup plus tôt : on nous dit le virus n’a pas de frontiere mais si justement !! il en a car il est transmis d’humain à humain par contact, donc il fallait cesser les contacts beaucoup plus tôt

    cyril de fayet

    Aimé par 2 personnes

    • cyril « leurs dirigeants aveuglés », c’est quand même la cause majeure du drame…
      MT

      J'aime

    • there dit :

      @Cyril il y aussi d’autres responsabilités : en Allemagne , pays comparable au notre , on meurt 5 fois moins qu’en France . Pas 2, ou trois : cinq . Chiffres du jour :
      Confirmés Guéries Décès versus France : Confirmés Guéris Décès
      143 724 80 584 4538 111 821 35 983 19 323
      Or nous dépensons un plus pour notre santé qu’eux en valeur et en % du PIB (France 12% du PIB) . Alors je me suis demandée pourquoi . 5 fois quand même !!! Nous avons moins de lits de soins intensifs qu’eux (Allemagne 6 lits/1000 h , FR : 3,1 /1000 ) deux fois moins donc pas suffisant pour expliquer le facteur 5. Alors j ‘ai continué à chercher et j’ai trouvé ça : Fr Info « Coronavirus : les chiffres flous du nombre de respirateurs » et la bingo : France en 5000 respirateurs et Allemagne 25000 : bingo ! Alors bien sûr le gouvernement actuel n’est pas responsable des choix des précédents mais l’état français a des comptes à rendre à vous et moi . Le moins que l’on puisse dire est que nous n’en avons pas pour notre argent. Et les conséquences sont payées en morts. Faire un procès à l’état ? Pourquoi pas ?

      Aimé par 1 personne

    • Papi 2.0 dit :

      Amusant, vrai, cynique ce berger bien de chez nous mais il n’est pas un pauvre berger, pas avec mille moutons. Il n’est même pas peut-être berger du tout. Il est pas con c’est sûr. Dans son analyse pleine de vérités il a oublié tout de même de parler des moutons zadistes, black blocks et des moutons portant des gillets jaunes. 🙂

      J'aime

  10. Trigwen dit :

    Et dans tous ceux qui ont répond par la négative et sont critiques vis-à-vis du gouvernement, combien trouve-t-on d’esprits éclairés qui vous expliquent doctement et loin du problème « Yaka, Faukon, « Yapuka » ou Yafodréke » ?
    Les mêmes qui, quand ils font face à leurs problèmes personnels en famille ou dans leur propre boulot, s’empêtrent rapidement et se noient dans une goutte d’eau ?

    J'aime

    • Trigwen, pas sûr que ce soit une affaire de Yaka/fokon. Les Français élisent et payent des dirigeants politiques pour piloter le pays et les protéger au mieux. S’ils échouent, il est normal qu’ils leur demandent des comptes.
      MT

      Aimé par 1 personne

  11. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    On ne peut qu’être étonné de constater qu’il y aurait 39% de sondés qui pensent que le gouvernement a bien géré cette crise. Fayots ou Inconscients à ce point, il ne peut s’agir que de membres de la secte LREM pourtant pas aussi nombreux, ce qui en dit long sur la qualité de ces sondages.
    Il sera intéressant dans quelques mois de refaire le même sondage lorsque l’on aura fini de décompter les dizaines de milliers de morts et les millions de chômeurs à venir…..

    J'aime

  12. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    On peut penser et espérer, à lire les chiffres de ce sondage, que, comme le disait Coluche, « les milieux autorisés trahissent quelques inquiétudes » et que l’intelligence, qui semble leur faire tant défaut jusqu’à présent, va leur commander rapidement des actions correctrices. Si rien n’est fait ou si rien ne se passe, j’ai bien peur que la solution de cette crise prenne un tour un peu plus violent. Chaque jour qui passe apporte hélas son lot de signaux faibles qui, mit bout à bout, dressent un portrait pas très flatteur de notre société et de l’appareil d’état. Il ne se passe pas une journée sans que des policiers ou gendarmes soient pris à parti, souvent violemment dans des sites où il y a longtemps que cette chère République est aux abonnés absents (ex: https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble-jeunes-du-quartier-mistral-caillassent-voitures-480-1817826.html, https://www.bfmtv.com/actualite/confinement-hidalgo-interpelle-castaner-sur-la-securite-dans-le-nord-est-parisien-1895197.html et https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/confinement-à-paris-des-hôtels-se-barricadent-contre-les-cambriolages/ar-BB12PgYg). Mais visiblement, la puissance régalienne à d’autres priorités que de rétablir ce fameux « ordre républicain ». Dernier signal en date, cette information recueilli sur Ouest-France: https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/finistere-la-gendarmerie-mene-des-enquetes-sur-ceux-qui-sont-arrives-apres-le-confinement-6811722
    Je tiens personnellement le confinement comme un terrible aveu de faiblesse face à une pandémie qui n’avait, au départ aucune raison d’être le déclencheur d’une crise sociale, politique et économique sans précédent dans notre histoire. Ce choix est la preuve suprême de la défaillance de l’état et du pouvoir politique. En cela, je tiens profondément rigueur de cette incompétence, de cette malhonnêteté intellectuelle et de cette malignité aux responsables. Pour autant, je me tiens à ce confinement mais qu’on mobilise les forces de l’ordre à la fin décrite dans l’article me sidère surtout quant à la solution proposée. L’intelligence commanderait d’imposer aux individus qui ont enfreint sciemment l’oukase officiel de rester confinés sur leurs lieux de villégiature avec obligation de pointage quotidien à la Gendarmerie. Ils seraient ainsi pris à leur propre jeu et la leçon infligée suffirait largement. Vous aviez évoqué la notion de propriété privée il y a de cela quelques semaines. Bien qu’elle figure dans l’article 2 de la déclaration des Droits de l’homme, elle ne semble guère émouvoir nos médiocrates. Je suis de plus en plus pessimiste pour l’avenir. La pression continue de monter dans la cocotte!!! Combien de temps cette dernière va-telle encore tenir?

    Bon dimanche

    J'aime

  13. Janus dit :

    Ce sondage n’est pas si clair que vous le pensez. Il y a encore 39 % d’aveugles, de sourds, de naïfs qui en France considèrent que le gouvernement a bien géré la crise. et quelques % qui ne savent pas ou ne se prononcent pas…39 % c’est beaucoup eu égard aux innombrables erreurs, lâchetés, mensonges, duperies, fautes, duplicité, incurie , bêtises (sibeth…) commises à la pelle par chacun des membres du gouvernement dont la dernière en date est le refus par le ministre de la défense de remettre à plus tard l’exercice NBC du porte avion Charles de Gaulle et qui a abouti à la contamination de plus de la moitié de l’équipage. Nous n’avons pas besoin d’ennemis avec un tel ramassis de cloportes inconséquents et imbéciles et qui choisissent avec une parfaite régularité la plus mauvaise réponse à chacun des problèmes auxquels ils ont à faire face. C’est le sapeur Camenbert revu par Attali…
    Pour le futur, il faudra, comme disent les militaires, un retex dans lequel on pourra utiliser comme exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire à tous les niveaux de décision la gestion de cette crise par le gouvernement. Je suis sûr que ce sera enseigné dans toutes les écoles de management allemandes et américaines avec un petit rictus de commisération de la part de l’enseignement pour ces pauvres crétins de français, chargés de vin et de nourritures gastronomiques (Les chaines télé dans leur entreprise systématique de démoralisation et de destruction de ce qui tient encore debout en France, nous montrent à longueur de journal les exploits gastronomiques des pauvres confinés, comme si la panse etait le seuil sujet intéressant les français).
    Un fonctionnaire, ça ne sait pas décider, çà ne sait pas analyser une situation dans l’urgence. En clair ça ne sert à RIEN et Macron est l’archétype, comme Philippe, comme Parly et tous les autres de cette caste dont crève la France. Mais Mon Dieu, qu’on nous en débarrasse, car ils reproduisent au fil du temps et quelles que soient les périodes historiques les mêmes tropismes .
    Ce pays est foutu !

    Aimé par 1 personne

    • janus, il ne faut pas généraliser, il y a de tout dans les fonctionnaires à l’image de la population. Jean Moulin était bien fonctionnaire (Préfet). Macron a été plus longtemps banquier que fonctionnaire. Et ceci est d’ailleurs un blog de fonctionnaire où vous vous exprimez librement, prouvant que les fonctionnaires ne sont pas tous des clones hébétés, même s’il y en a un certain nombre je l’admets. L’estime que l’on porte aux gens doit reposer sur leurs actes et non sur leurs origines universitaires ou professionnelles.
      MT

      Aimé par 2 personnes

    • Janus dit :

      Nous avons reconstitué la caste privilégiée parlementaires d’ancien régime. Et si le personnel d’exécution fait à peu près son boulot, je dis bien à peu pres, la haute fonction publique et le conseil d’état ne font que mettre les ressources de la France à leur service, de manière discrète et sans que leur responsabilité ne puisse être mise en cause. J’ai vu de mes yeux ce fonctionnement dans un lointain passé avec la préfecture et une agence de bassin. Ridicule, décision catastrophique, mépris des opinions contraires même étayée par un savoir d’expérience et des avis scientifiques. Et à cette époque (1975) il n’y avait pas eu inflation du nombre des fonctionnaires. Nous sommes aujourd’hui moins nombreux que les allemands et nous avons 50% de fonctionnaires en plus. Il ne semble pas à lire ce sondage que les français aient l’impression d’être mieux administrés que les allemands !
      Je persiste à affirmer ( et ce m’est confirmé par mon fils polytechnicien qui me relate les propos tenus par ses condisciples haut fonctionnaires) que la haute fonction publique est gangrenée par l’ambition, irresponsabilite, conformisme idéologique de gauche et sans expérience réelle du monde extérieur, dotée de responsabilité sans avoir affronté le réel trivial avant la prise de fonction.
      Cela n’empêche pas que ici ou là il puisse y avoir des hommes de bien , réalistes et conscients de leurs responsabilités, amoureux de la France et efficaces. Ce n’est pas un cas général et le poids des conformismes et de la lâcheté quotidienne fait le reste. Vous l’avez vous-meme décrit avec talent, honnêteté et je crois une certaine tristesse dans votre livre « au cœur du volcan »
      Et cette haute fonction publique est présente à tous les niveaux de la prise de décision : en amont dans l’analyse, dans la préconisation et dans l’exécution . Vous savez très bien comment on enterre un sujet en biaisant l’analyse et comment on retire toute efficacité a une décision en sabotant son exécution et en présentant les chiffres à posteriori. Votre expérience acquise sur les sujets de l’immigration est là pour le démontrer : vous avez décrit et annoncé les conséquences de non politiques. Qui vous a écouté ? Qui vous a soutenu ?

      Aimé par 1 personne

    • Janus, le problème, toujours le même, c’est que l’on confond toujours les 2 % de la haute fonction publique médiatisés qui donnent une image détestable d’arrogance, d’ambition et d’incompétence voire de banditisme, avec l’immense majorité des hauts fonctionnaires, préfets, directeurs, ambassadeurs, etc. qui sont avant tout des serviteurs de l’Etat, certes avec leurs qualités et leurs défauts, mais avant tout motivés par la volonté de bien faire leur travail et le plus souvent désemparés par les injonctions contradictoires qui leur reviennent. C’est eux qu’on veut aujourd’hui traiter en boucs émissaire. Moi ma dernière expérience en contact avec eux ne remonte pas à 1975: je vis et travaille en permanence avec eux depuis… quelques décennies. Je les défends et je n’accepterai jamais qu’on les traite en parias pour leur faire porter la responsabilité de choix ou non choix qui sont politiques.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Janus dit :

      Deux articles parus ce jour sur Atlantico et qui viennent à point nommé pour nourrir notre discussion : https://www.atlantico.fr/decryptage/3588915/toxique-illusion–pourquoi-un-gouvernement-de-concorde-nationale-passerait-totalement-a-cote-du-defi-politique-de-la-sortie-de-crise-edouard-husson-pierre-guerlain-eric-verhaeghe
      https://www.atlantico.fr/decryptage/3588932/monique-canto-sperber—ce-n-est-pas-la-mondialisation-liberale-qui-pose-probleme-ce-sont-les-choix-faits-par-la-france-pour-s-y-integrer–
      La responsabilité est le point clé : J’ai été dans une vie antérieure cadre de direction dans une grande compagnie d’assurances : Quels qu’aient été mes tropismes et mes présupposés, j’ai été bien obligé d’accepter de les remettre en cause à l’expérience sinon, je n’aurais pas duré dans la fonction, l’efficacité et la responsabilité étant la norme. J’ai vu bon nombre de « bidons » hanter les allées du pouvoir, beaucoup d’entre eux venant d’ailleurs de la haute fonction publique, mais ceux qui n’avaient pas l’étoffe de dirigeants confrontés à l’efficacité ou non de leurs décisions et de leur management, sautaient rapidement, certains en moins d’un an…Et à dire vrai, tres peu, voire aucun hauts fonctionnaires n’ont prospéré à la tête de l’entreprise, sauf au sommet lorsque la société en question était encore nationalisée. Et les privatisations Balladur ont changé la donne et permis qu’ une belle entité qui ronronnait sous la férule somnolente d’un quelconque roi fainéant provenant de la haute administration, de développé à la vitesse grand V lorsqu’elle a enfin été dirigée par un véritable entrepreneur.
      Il est rare dans le domaine de l’économie qu’on puisse faire la contre-expérience : Moi je l’ai vécu et je puis vous dire qu’il n’y a pas de commune mesure entre un haut fonctionnaire habitué aux ors du pouvoir et perclus de certitudes et peut-être de scepticisme devant les montagnes qu’il faut soulever et un chef d’entreprise féroce, animé par la volonté de conquête et stimulé par les difficultés du combat quotidien.
      Je peux vous confirmer que le chef d’entreprise digne de ce nom est moins confortable pour ses collaborateurs, mais que la jouissance du combat et les récompenses de la réussite valent toutes les avanies et les efforts à y consacrer. De plus la sélection se fait d’elle-même …

      J'aime

    • there dit :

      @Maxime  » il y a de tout dans les fonctionnaires à l’image de la population » oui et non . Le statut de la FP en français est unique au monde libre et n’a rien à voir avec celui du reste de la population française. Ce statut les rend indéboulonnables. Dans le privé – à l’exception des tres grosses entreprises para étatiques- c’est totalement différent : une personne nuisible est vite mise à l’écart. Dans la FP, en admettant que seul un petit pourcentage soit nuisible, ce petit pourcentage est virulent et entrave considérablement l’efficacité de l’ensemble. Rien ne pourra sortir de bon de ce pays si la statut de la FP n’est par aligné sur ce lui des autres pays de l OCDE. C’est LA réforme mère , la seule à faire . Celle qui permettrait d’aller ailleurs qu’on fond du trou. Mais elle n’aura pas lieu à horizon constant.

      J'aime

  14. Liber dit :

    Mauvais sondage, car mauvaise question.
    Bien sûr que la crise sanitaire a été fort mal gérée par le gouvernement français. mais poser cette question induit qu’il suffirait de changer le gouvernement pour résoudre le problème. Et ce n’est absolument pas cela dont il s’agit, surtout avec ce qui se prépare : un affreux pâté de NKM, Valls, Lemaire et autres parasites des dernières législatures et gouvernements, parasites qui sortent tous du même « moule » idéologique.
    La vrai question aurait dû être : Les politiques et la haute fonction publique française ont-ils contribuer à bien gérer la crise ?
    Et la réponse est encore une fois : NON, NON, et NON. Non pour les politiques, mais non aussi pour la « haute fonction publique ». Les ARS sont sans doute l’exemple le plus douloureux de cette faillite, tout comme les instances réglementaires qui gèrent les normes (mieux vaut pas de masque du tout que des masques non totalement « agreés »), comme aussi la police et la gendarmerie, il faut le dire, qui outrepasse allègrement ses droits (Lire les billets de R. de castelnau à ce sujet, c’est édifiant).Et c’est aux commandements de gérer les hommes sur le terrain.
    C’est donc d’une double mauvaise gestion dont souffre la France : celle de ses « élites » politiques et celle de ses « élites » administratives.
    Changer de gouvernement ne servira à rien si on ne change pas l’idéologie « centralisatrice », « étatiste », « jacobine », orgueilleuse et technocratique de la « haute fonction publique » qui ne fait que ce qu’elle juge bon, hors de toute réalité de terrain. Haute fonction publique qui ne s’estime plus au service des Français, mais estime les Français à leur service.
    C’est bien le terrain qui à pris le relais : médecins, entrepreneurs, derniers de cordée et ex gilets jaunes (chauffeurs, éboueurs, caissières et j’en oublie).
    Si les Allemands et même les Britanniques sont moins sévères avec leurs gouvernements c’est peut-être parce qu’ils ont mieux réussi (surtout en Allemagne) mais aussi parce que M. Johnson et Mme Merkel gouvernent et savent se faire obéir. Peut être parce que l’Angleterre et l’Allemagne sont encore un peu des démocraties et non pas un semblant de démocratie dirigée par une oligarchie technocratique.
    Un peu de liberté, et le sondage pourrait changer !!!

    Aimé par 2 personnes

  15. Timéli dit :

    L’éloquence des graphiques rend tout commentaire superflu ! Si les opinions sont meilleures en Allemagne qu’en France et au Royaume-Uni, serait-ce parce que c’est une femme qui a géré la crise ?

    J'aime

  16. Isabelle dit :

    Bonjour Maxime,
    Une vidéo a circulé cette semaine d’un reportage réalisé par TF1 ou LCI sur pourquoi l’Allemagne s’en sortait mieux que la plupart des autres pays. On y voyait que les mesures avaient été prises dès janvier, notamment au niveau de la recherche, et que des tests étaient réalisés très massivement.
    Mon compagnon m’a fait remarqué d’une part qu’Angela Merkel était la seule dirigeante politique à avoir une formation scientifique. Ensuite, l’Allemagne était le pays le plus industrialisé d’Europe. Elle a donc les moyens de lancer des produits et de réaliser des recherches qui aboutissent ensuite à de l’innovation. Notre pays a délaissé depuis de très nombreuses années l’industrie pour le tertiaire. Or le tertiaire et la société de services ne produisent rien et ne permettent pas d’innover. C’est aussi toute la politique industrielle depuis de très nombreuses années qui est en cause dans notre pays. Or la 4e République et le début de la 5e République sous de Gaulle avaient su innover pour lancer de grands programmes industriels. Depuis, la France et ses dirigeants se sont reposés sur leur laurier et n’ont rien anticipé. Nous avons démantelé notre industrie. Mais le numérique ne remplace pas tout.
    Isabelle

    Aimé par 3 personnes

    • Isabelle, oui, notre pays est complètement dépassé!
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      L’Allemagne a surtout profité du passage à l’euro et nous avons été les couillons dans cette histoire avec bien d’autres pays. Il n’est pas suffisant d’avoir une scientifique à la tête, il faut aussi et surtout de la compétence et de la vision à long terme. Des scientifiques il y en a eu dans les différents gouvernements mais quand on prend le pouvoir en étant soi même incompétent on fait venir des gens encore moins compétents pour ne pas être mis en concurrence. C’est le grand mal de la France et des français. On le voit chaque jour avec nos gouvernants. Et donc pour revenir à l’argent qu’on n’a pas quand il faut faire des choix, on prend d’un côté pour donner de l’ autre. La recherche en a fait les frais depuis de longues années. Ceux qui s’expriment sont des médecins qui profitent du travail fait par des chercheurs dont ils ne parlent jamais. D’ailleurs d’excellents chercheurs français font le bonheur des labos étrangers. Quant aux dons que certains commentateurs mettent en avant, il me faudrait 10 pages pour expliquer pourquoi je ne ferai aucun don à ces instituts de recherche. Ce sujet me concerne et la rage me fait trembler en écrivant ces lignes.

      J'aime

  17. André Monrocher dit :

    Comment n’est ont pas plus proche des 100% ou des 0%, concernant la France ? Il y a donc des gens qui sont d’accord avec la gestion de la crise sanitaire par les pouvoirs publics depuis janvier? C’est à hurler.

    Aimé par 2 personnes

  18. PenArBed dit :

    Régis Debray : «Le Dire et le Faire » – source marianne.net – 13 avril 2020
    (extrait)
    « Me faisant part de l’angoisse montante de ses patients, notamment les plus âgés, un ami médecin me dit : « L’inflation de la communication, c’est peut-être un progrès, mais cela perturbe les certitudes. » On ne peut mieux résumer l’impression que donne ce tourbillon de propos plus ou moins autorisés qui fait perdre la tête, et le sens des choses. C’est l’inconvénient du numérique, et sans doute un progrès de la démocratie que chacun puisse donner son opinion sur tout, et de préférence sur ce qu’il ne connaît pas. La parole prolifère en même temps que le virus. Elle ne touche que l’esprit, c’est beaucoup moins grave. Avec un bémol : la sournoise montée d’un certain nihilisme, dont je ne suis pas sûr, comme l’ami Finkielkraut, qu’il soit vaincu. Tout peut se dire, et son contraire, sans que rien ne différencie le fondé de l’infondé. Donc tout se vaut et rien ne vaut. Qui croire ? À qui s’en remettre ? Où est la parole d’autorité ?
    Pas vraiment chez les autorités politiques. Ne tirons pas sur le pianiste, il faut bien improviser face à l’imprévisible. Mais les crises générales sont impudiques : elles déshabillent les rois et passent les sociétés aux rayons X, nous en montrant l’esprit. Soit un croissant décalage entre le dire et le faire, source de défiance et de suspicion. Nous sommes en guerre, nous dit-on, mais on cherche le général en chef, celui qui dit beaucoup en très peu de mots. Veni vidi vici. Sans remonter à César, souvenons-nous du Général, qui en quelques phrases, moins de trois minutes, pulvérise un coup d’État en Algérie, et plus tard, le psychodrame chaotique d’un long mois de Mai. Une phrase, un acte. Pas un mot de trop, et chaque mot à sa place. Comme la reine d’Angleterre, quatre minutes. Imperatoria brevitas. Autorité et brièveté sont synonymes. Un historien mettra demain en regard la dilution de la puissance publique, sur un demi-siècle, et le délayage des allocutions officielles. Moins ça peut, plus ça cause.
    Interrogé avant de mourir sur ce qu’il considérait comme « la caractéristique de notre temps », Malraux répondit sèchement : « L’absence de décision ». D’où sortent la demi-mesure militaire et le compromis parlementaire : un demi-soldat dans un demi-char et un allez voter et restez chez vous. On sait comment l’État en France, quand il a choisi de se suicider pour, dit-il, se moderniser, a inventé toutes sortes d’organes de défausse au titre plus ou moins pompeux – Comités, Hauts-conseils, Observatoires, Forums, Conventions, etc. – et dix autres «autorités administratives indépendantes ». Ces inlassables fournisseurs de rapports pour rien ont pour la plupart l’utilité du figurant sur scène, quand l’acteur n’y est plus. L’ancien État-nation en panne de volonté et de substance a cru bon d’ajouter à la panoplie de ses abdications cette machine à ne pas prendre de décision qu’on appelle – un oxymore ? – l’Union européenne. Bulle à blabla et tiroir-caisse. La valise bruxelloise à double fond engage à sortir de l’histoire par la petite porte, non d’y rentrer par la grande. Les occasions d’essayer n’ont pourtant pas manqué. Celle-ci aurait pu, mais ne sera pas l’une d’elles.(…) »

    Aimé par 2 personnes

  19. Fredi M. dit :

    No comment en effet….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.