Le pouvoir et la responsabilité

Lors de son allocution du 13 avril, le chef de l’Etat a prononcé une phrase qui mérite d’être relevée. De mémoire: « Des choses n’ont pas bien fonctionné (dans la crise du covid) nous en tirerons les conséquences ». Il est essentiel de rappeler que le pouvoir politique ne se conçoit pas en dehors de la responsabilité. Les deux ne peuvent pas être découplés. Le pouvoir est source de contentement personnel: pour un esprit sain, la satisfaction de servir l’intérêt général; et pour un cerveau pervers, la pure jubilation narcissique. Mais cette satisfaction, qu’elle qu’en soit la nature, a une contrepartie: la responsabilité. Le personnage qui incarne le pouvoir incarne aussi, par définition, la responsabilité. Dès lors qu’il exerce la mission de décider, il est personnellement comptable de ses décisions ou de ses non décisions et de leurs conséquences. Le chef choisit lui-même son entourage. Il arbitre entre les choix qui lui sont proposés. Si l’appareil de décision dont il est en charge ne fonctionne pas correctement, souffre de dysfonctionnements, il lui incombe de prendre, quand il en est temps, les décisions pour y remédier. S’il n’est pas correctement informé,  c’est qu’il ne s’en est pas donné les moyens, en particulier dans le choix de ses collaborateurs. Idem, s’il est mal conseillé, cela signifie qu’il s’est trompé sur le choix de son entourage. Par ailleurs, s’il n’est pas libre de choisir ses collaborateurs, si ces derniers lui sont imposés, et s’il accepte d’en être l’otage, cela signifie qu’il n’est pas digne de sa mission. L’attitude de dirigeants politiques qui se défaussent sur leur administration pour l’accabler des insuffisance ou des désastres est inepte. Le pays élit des gouvernants et leur confie son destin sur la base des promesses de ces derniers. S’ils réussissent et si le pays est heureux, ils méritent des lauriers. Si le pays sombre dans le chaos et la détresse, sans qu’ils ne lui apportent de solution satisfaisante, cela signifie qu’ils ont failli dans leur tâche. Ils sont à coup sûr seuls et uniques responsables. Quant un drame éclate, faute d’anticipation ou de préparation suffisante, la responsabilité est avant tout celle des autorités politiques auxquelles le pays a fait confiance. Chercher des boucs émissaires, quels qu’ils soient – prédécesseurs, fonctionnaires, collaborateurs, experts, peuple – pour se dérober à sa responsabilité, est la quintessence de la misère politique.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

52 commentaires pour Le pouvoir et la responsabilité

  1. Zonzon dit :

    Quand le Président du Sénat aura des ennuis les démocrates seront au pouvoir !!

    J'aime

    • cgn002 dit :

      @zonzon
      si vous ne développez pas, vous pouvez écrire tout et son contraire …
      je ne comprends pas pourquoi ce type de message est admis dans ce blog …

      J'aime

  2. Zonzon dit :

    C’est pendant l’ère Macron que l’on confina à Rungis !

    J'aime

  3. Zonzon dit :

    Après le « déconfinement » de l’Afrique le confinement des vieillards d’Europe !

    J'aime

  4. Zonzon dit :

    Le COVID 19 est une fleur vénéneuse de la mondialisation capitalistique.

    J'aime

  5. Florence dit :

    Magistral !

    J'aime

    • cgn002 dit :

      @ Janus
      A propos de ce que dit Régis de Castelnau :
      Très peu à prendre et le reste est inaudible.
      On a vraiment le sentiment qu un communiste fait le procès d un régime communiste en jugeant ainsi la macronie (certes très facilement criticable)
      Toutes les tares du communisme y passent tout en oubliant qu elles font le lit idéologique et pratique de ces régimes.
      Je ne ferai pas la liste des critiques (auto-applicatrices) tellement elle est fournie et édifiante.
      Le proverbe chinois révèle ici toute sa vérité : On ne juge l autre qu à l image de ses propres tares. (ou quelque chose comme ça).

      J'aime

  6. Dominique Duru dit :

    Le gouvernement a volontairement créé et entretenu cette situation et il continue, plus grave ils tuent des gens alors qu’il y a d’autres solutions et traitement qui ont fait leurs preuves. Vous pouvez regarder le replay de 7 à 8 sur TFI du 12 avril, à 1h, vous pourrez voir comment un homme va être Euthanasié en tout légalité, alors qu’il ne le réclame pas, ne le souhaite pas et ne semble pas d’accord avec cette décision. ça passe à heure de grande écoute, même les enfants peuvent regarder!!! L’endoctrinement marche bien, personne ne réagit, tout le monde trouve ça normal!!! Comme très peu ont réagit aux 11vaccins dans le corps d’un bébé de Buzin. Cette folle, nous a démuni au profit de la Chine, au commencement de la pandémie, de 17 tonnes de matériels de protection, en toute conscience, car elle a dit au journal le monde qu’elle savait que l’épidémie viendrait en France et qu’elle avait prévenu macron et philippe!! Ces gens sont de grands Criminels et maintiennent cette crise qui leurs permets beaucoup!!

    J'aime

  7. Gil dit :

    Bonjour

    Ou est passé le commentaire que j’avais posté et qui faisait référence à Mr Vincent Jouvert ?

    Cordialement

    J'aime

  8. Papi 2.0 dit :

    Le Covid 19 a plongé notre pays dans un état jamais atteint par les plus fortes grèves que notre pays aient connu à ce jour. Pour beaucoup de personnes sur ce blog c’est la faute aux gaulo-communistes, à l’état omni-présent, aux fonctionnaires, à la société française héritée du front populaire, à la gauche, aux gauchistes etc…etc… Sur d’autres blogs la faute de ce que nous vivons est rejetée sur les divisions suicidaires des droites françaises, sur le libéralisme, la loi du marché, la globalisation, la mondialisation etc… etc… Les réalités quotidiennes de l’épidémie ont balayé les contreverses sur les migrants pauvres, le foulard, le voile, la burqa, l’islamo-fascisme, le grand remplacement etc… Les questions qui se posent désormais à nous sont multiples. De quoi demain sera fait? De plus du monde d’hier? Ou de moins du monde d’hier? Car sur le fond l’ampleur du Covid 19 elle est surtout due à notre mode de vie et de consommation. Un avion par seconde décollait dans le monde d’hier. Nous mangions en toutes saisons des fraises, du raison, des mangues, des asperges. Et nous trouvions cela normal. Nous trouvions normal de payer moins cher la nourriture que du temps de nos grands parents. Et nous trouvions normal qu’il y ait des riches et des pauvres, et des riches de plus en plus riches et des pauvres de plus en plus pauvres. Une fois l’épidémie de Covid 19 passée nous ferons quoi? Tout comme avant ou autrement? Et l’autrement il doit être comment? Pourrons-nous mener le débat? Dire notre mot dans la construction du monde de demain? Serons-nous assez responsables pour au moins essayer de le faire? (Pas pour nous mais pour nos enfants et petits-enfants) L’avenir va nous le dire assez vite.

    Aimé par 1 personne

    • Dominique Duru dit :

      Bien sur que nous pouvons, nous pouvons et nous devons, nous n’avons pas à nous soumettre à ces malades mentaux, à ces incompétents, il y a plusieurs fautes graves avec intentions! Ces gens ne sont plus légitimes et ne l’ont jamais été, ils s’octroient des droits et des pouvoirs qu’ils non pas, Ils doivent être mis à leurs places ainsi que les dirigeants Européens, ainsi que beaucoup d’autres qui n’ont pas à décider pour les Français.

      J'aime

  9. cgn002 dit :

    D accord dans l’absolu !
    Toutefois un esprit pervers est parfaitement capable d écrire la même chose.
    A mon avis, toute personne responsable doit absolument accepter la sanction pour ses fautes graves.
    C est la grosse lacune de notre constitution dans laquelle l impunité fait loi. Et c est la raison pour laquelle il n y a plus de place pour des esprits sains en politique.

    J'aime

  10. cyril de fayet dit :

    bonsoir, cette crise sanitaire majeure a mal été anticipée par Macron et Philippe, ils ont été aveuglés par leurs certitudes, ils s’afféraient à faire passer leur reforme des retraites lorsque la vague du virus nous arrivait. Mais aux USA, c’est pire que nous, avec Trump, un type sans scrupule, totalement incompetent, avec une seule boussole, l’argent. Le monde doit changer, certes, avec une préoccupation majeure pour la santé des populations, la protection de notre planète. Peut être faut il commencer par changer nos dirigeants puis nos comportements ?
    cyril de fayet

    J'aime

    • Eric dit :

      Je ne suis pas spécialement en faveur de Trump mais, concernant le COVID 19, je ne vois pas en quoi notre Emmanuel fait mieux que lui !?
      Nous verrons à la fin de ce drame, car l’épidémie a démarré plus tard de l’autre côté de l’Atlantique, mais, à date, le nombre de morts par million d’habitants est très largement en faveur des USA (comparé à la France, d’autres pays européens font bien mieux).
      Même le Royaume Uni du tant controversé Boris fait mieux que nous.
      Et croyez bien que je n’ai aucun plaisir à constater que notre Pays fait partie des derniers de la classe avec l’Espagne, la Belgique et l’Italie !

      J'aime

    • Dominique Duru dit :

      Comme vous avez bien appris votre leçon sur Trump!!!

      J'aime

    • pabizou dit :

      Interessant biais dans l’analyse comme dans l’argumentaire . USA mortalité du au covid19 : 4.9% . France 11.8 . Qui est l’assassin? Quant à la planéte, au risque de froisser votre prétention, arrêtez de croire que l’homme peut avoir une véritable action, dans un sens comme dans l’autre . Si vous vous sentez inutile, c’est votre problème, ne venez pas empoisonner la vie de ceux qui ne sont pas dans votre cas en essayant de leur imposer votre inculture . Tout le monde n’a pas envie de cracher dans la soupe, commencez d’abord par supprimer de votre vie tous les résultats des 50 dernières années de progrès technique et on verra après ce qu’il restera de votre bréviaire vert . Au fait, comment pouvez poster sur internet en vivant comme vous le demandez aux autres . Vous me faites penser à N.Hulot qui vient nous chantonner sa complainte alors qu’il a passé sa vie à se faire financer par ceux qu’il dénonce . Beuuurk!!!!

      J'aime

  11. goupil dit :

    Bonjour,
    M. Tandonnet, j’adhère a 100 pour cent a votre billet. Nos gouvernants, a tous les niveaux, ne méritent pas leurs rémunérations. En plus d’être menteurs et incompétents, ils sont voleurs !
    Je ne peux m’empêcher de comparer le discours de la Reine avec celui de notre pantin !
    Et une grande nostalgie pour le système britannique m’envahie et j’en viens a regarder d’un autre oeil notre République (la chanson de Sardou est dépassée depuis longtemps)

    J'aime

  12. Il me semble que la Macronie a bien compris qu’elle avait foiré et qu’il va y avoir un retour de bâton. Elle est donc en mode damage control, distribuant de l’argent magique ici et là, et maximisant le contrôle policier sur la société. Faire durer le confinement et approfondir la récession est utile pour garder un maximum de personnes (en particulier cette population typique des gilets jaunes) sous dépendance de l’Etat, et donc en limiter la capacité de révolte.

    Aimé par 1 personne

  13. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je crains que la situation de la France ne soit encore plus tragique que ce que vous vous le figurez.
    Hier, ici même, votre commentateur – paularbair – a expliqué en substance :
    1 – Que la Vème République était le nœud gordien du mal français.
    2 – Que depuis la Révolution, la France n’est jamais parvenue à se doter d’un régime politique qui lui permette de gérer ses affaires de manière à la fois vraiment efficace et véritablement démocratique.
    3 – Que la Vème République par nature, hyper-présidentialiste, est totalement inadaptée à une société moderne et complexe.
    Il en déduisait que s’en tenir à la seule défaillance ou médiocrité des hommes était passer à côté de l’essentiel, à savoir, la crise de régime dans laquelle la France s’enfonce depuis plus de cinquante ans.
    Bis repetita placent, comme disaient les Anciens !

    Aimé par 2 personnes

    • Gil dit :

      Bonjour

      Comme l’explique Mr Vincent Jauverts

      Vous pouvez changer la France très vite. Il suffit d’obliger les hauts fonctionnaires qui se présente à des élections à démissionner de la haute fonction publique et ne pouvoir y revenir qu’en repassant les concours. Vous interdisez aussi le « pentouflages » ok on part dans le privé mais on DEMISSIONNE définitivement de la fonction publique.

      La croyez moi ça va commencer à vraiment changer. c’est aussi ce que dit Charles Gave.
      On attend toujours le candidat qui mettra ça en oeuvre.

      Cordialement

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      Ce n’est pas la France qui est en situation tragique Mildred, c’est la République.

      J'aime

  14. Ping : Le pouvoir et la responsabilité | Raimanet

  15. PenArBed dit :

    Trois questions :
    Pourquoi, le 13 janvier alors qu’il n’y a , à ce moment-là, en France aucune crise du Covid 19, Agnès Buzin place le médicament Chloroquine sous prescription médicale alors qu’il était en vente libre depuis plusieurs des années ?
    Pourquoi, ce n’est que sous la pression qu’un bras de recherche sur la Chloroquine est enfin autorisé* ?
    Pourquoi, alors que la médecine libérale le demande ne peut-elle prescrire la Chloroquine à leur patient comme le fait le professeur Raoult à Marseille, du fait d’un décret le réservant à la médecine hospitalière ?

    *Rappel de ce qui disait le Professeur Christian Perronne (chef du service infectiologies de l’hôpital de Garches/Haut de Seine) :
    « Nous sommes désormais à 500 morts par jour. Combien de milliers de morts ce gouvernement aura-t-il sur la conscience ? Mais qui les conseille ? C’est révoltant. »
    « Je suis un scientifique pragmatique. Et cela me désole de voir l’ampleur qu’a pris, en France, l’esprit des statistiques sur le véritable esprit de la médecine. Il consiste à laisser penser que la médecine ne procède que de chiffres, de tirages au sort, d’équations… Cela est efficient lorsqu’on peut procéder sur le long terme, mais devient totalement inopérant dans certains secteurs de la médecine, comme celui des maladies rares. Il est consternant de constater que dans la médecine actuelle la démarche empirique puisse être méprisée, sous prétexte qu’on n’ait pas recouru à des tests en randomisation avec tirage au sort. Ce qui est impossible actuellement, alors que nous sommes dans une situation d’urgence, une crise sanitaire comme nous n’en avons pas connue depuis un siècle. En cela nous nous devons plutôt de considérer une méthode de « médecine de guerre », bien loin des préceptes méthodologiques que prêchent les experts médicaux.»
    « Quant au test Discovery, il ne prend pas en compte le protocole du professeur Raoult (hydroxychloroquine et azithromycine dès l’apparition des premiers symptômes), mais uniquement l’hydroxychloroquine, et ce sur des cas dans des situations de pathologies aggravées. Pour cela, ce test fait preuve d’absence d’éthique. On leur dit qu’ils vont être tirés au sort, et éventuellement ne pas être traités, tout en connaissant très bien les chiffres de mortalité élevés de cette maladie. »

    C’est l’Allemagne qui a lancé le 15 janvier un test homologué, mis au point par le professeur Drosten, autre sommité internationale, co-découvreur de l’ADN du Sras et qui dirige un département de virologie.
    Question : Mi janvier que savait le milieu médical Allemand qui échapperait au milieu médical français ?
    Le premier patient allemand a été testé positif le 27 janvier. Par la suite l’Allemagne outre le fait d’être bien mieux équipés en milieu hospitalier, a testé à grande échelle les symptomatiques et leurs contacts à raison de 200.000 / jour.

    En France, Le premier cas, originaire de Gironde, est âgé de 48 ans. Il a consulté pour des symptômes le 23 janvier, après être revenu de Chine en passant par Wuhan pour le travail.
    Pour nos bisounours de la Ligne Maginot, la mer est calme :
    Le 16 février, la Ministre de la santé quitte le navire !
    Le 26 février, ils autorisent le match OL / Juventus et la venue de 3000 tifosis.
    Le 15 mars , ils maintiennent le 1er tour des municipales.
    Le 2 avril, sur TF1, notre 1er ministre à la question de savoir pourquoi l’Allemagne comptait moins de morts, refuse d’entrer dans les comparaisons et suggère que la vague arrivera un peu plus tard en Allemagne qu’en France. Ce qui est mensonger

    Clin d’œil à Audiard
     »Les médiocres ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait »

    Aimé par 1 personne

    • Philippe dit :

      PenArBed

      Le professeur Perronne a entièrement raison, lorsqu’il dit:  » Il consiste à laisser penser que la médecine ne procède que de chiffres, de tirages au sort, d’équations »
      Aujourd’hui dans n’importe lequel des domaines, on ne parle que de chiffres et de statistiques. Mais les chiffres et les statistiques, c’est comme le langage des fleurs on leur fait dire ce que l’on veut, les chiffres parlent mais ne crient jamais. Pour ma part je préfère le langage des hommes. Nous avons fait une société qui ne se résume qu’à des chiffres des statistiques, des graphiques des courbes,des camemberts. mais lorsque les chiffres, les courbes et autres se heurtent à la réalité, là tout s’effondre.
      Cela fait des décennies que nos dirigeants, nos médias, nos économistes et intellectuels de salon, nous montrent une vérité, des faits tel qu’ils veulent qu’ils soient et non tel qu’ils sont dans la réalité.
      La vérité réclame un grand courage et du caractère, pour être capable de l’affronter sans détours et manigances, alors que le mensonge non. Une société ne peut évoluer sainement que lorsque ses dirigeants sont capables de voir la vérité et les faits en face et ne s’intéressent qu’à l’intérêt général et de la nation.
      Ceux qui ont l’audace de montrer cette vérité, ces faits, de les dire, de les critiquer, ils sont mis au banc de la société, lynchés, traités de tous les noms.
      Combien d’hôpitaux, d’écoles, de services, d’industries furent fermés à cause de chiffres, de statistiques, de camembert.Combien de services,d’administrations? Nos élites les ont totalement déstructuré à cause des chiffres et statistiques; le pire, est que nous n’avons pas fait d’économies et nous avons complexifié les moindres actions d’où des délais de plus en plus longs.. Aujourd’hui les faits sont là! le petit virus a mis à terre tous ces chiffres statistiques, camemberts. Il ne faut jamais cacher, tricher, magouiller avec la réalité des faits car un jour on le paie.

      J'aime

    • Alain De vos dit :

      Bien vu. La technostructure a pris le pouvoir en France. Les médecins de terrain, de ville remontent leurs succès concernant des malades ayant des symptômes du coronavirus suite à des médicaments connus qu’ils ont proposés à leurs patients. Mais comme l’échantillon est trop faible on fait l’impasse. Communément face à une pathologie un médecin reçoit une ordonnance type. De quoi déresponsabiliser les médecins. Eux qui exercent en libérale veut on en faire des fonctionnaires, souvent irresponsables, puisqu’ils s’entourent de barrière et sont chers payé pour cela?
      Oui, la technostructure fait mourir notre pays!
      Décapiter l’UE (les sachants), décapiter la technostructure française (les hauts fonctionnaires), revenir à l’expérience, l’expérimentation de terrain, la souplesse et le bon sens.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.