Le foutur de la France

Hier soir, allocution présidentielle, tant attendue. L’exercice est symptomatique  de ce système de personnalisation outrancière qui substitue l’émotion autour d’un visage à l’intelligence politique collective. La question qui domine les esprits est celle de sa performance individuelle et non de l’avenir de la France. A-t-il été excellent, bon, moyen, mauvais? Les sondages déferlent déjà. Les avis entendus ça et là oscillent entre bon et moyen. Quelques commentaires agacés entendus autour de son « bronzage » qui ne serait pas de circonstance. Ainsi, on remplace le destin de la nation et le débat d’idées par les passions collectives et contradictoires que suscite l’apparition d’un personnage. Beaucoup de commentaire sur son humilité nouvelle qui  n’est pourtant pas si nouvelle.  Le chef de l’Etat a agréablement surpris en annonçant qu’il devait « se réinventer« .  Que l’intéressé envisage de se réinventer est à son honneur mais ne regarde que lui-même et sa conscience ainsi que ses proches. Le pays est concerné par toute autre chose: son destin collectif à l’issue de la tragédie sanitaire, économique et sociale qu’il subit.  En lisant le texte saisi à la vitesse de la parole sous l’image présidentielle, j’ai repéré un lapsus ou une étrange faute de frappe, aussitôt rectifiée, mais quand même relevée en un dixième de seconde tant elle est fascinante:  le « foutur » de la France à la place du futur. Le foutur: tout un programme.

Ci-dessous un petit texte de ma part, diffusé sur les réseaux sociaux, concernant la manière d’en finir avec ce système détestable:

Il me semble que les chances de réélection du président Macron sont faibles compte tenu de son impopularité fondamentale (malgré le réflexe légitimiste en pleine crise, qui joue d’ailleurs modérément à son égard), de la crise économique qui vient et de la difficulté des présidents à se faire réélire en quinquennat. Je suis pour un changement profond, radical du fonctionnement de la politique française: un chef d’Etat sage et visionnaire, au dessus de la mêlée et n’intervenant que rarement, dans les moments clés, incarnant cette sagesse et sang-froid qui font tant défaut aujourd’hui donc une personnalité très expérimentée, cultivée et consensuelle ; un Premier ministre authentique, un politique, puissant chef de Gouvernement appliquant le programme de la majorité élue (pour sortir de la crise du Covid) et responsable de ses actes; un Parlement, cœur de la nation, garant de la démocratie, indépendant, expression du pays profond, qui contrôle et sanctionne l’exécutif en cas de défaillance. Tout le problème, non résolu, est de trouver les hommes et femmes réunissant les qualités intellectuelles et morales pour remplir ces missions, dans un climat d’abêtissement et de médiocrité qui rend si rares ces qualités. Nul besoin de réforme de la Constitution (sauf peut-être le retour au septennat): il suffit juste de la respecter, de l’appliquer à la lettre et donc de sortir de l’état permanent de forfaiture dans lequel sont tous les pouvoirs politiques depuis trop longtemps.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

58 commentaires pour Le foutur de la France

  1. cgn002 dit :

    @ H.
    Merci pour ce renvoi
    Mérite d être lu
    Ci-après le dernier paragraphe relatif aux conséquences de notre « maastrishisation » :

    Ce qui nous reste à écrire et à déchiffrer, c’est la tragédie par laquelle nous avons peu à peu sombré dans ce régime aristocratique où une minorité microscopique fait son beurre de l’intérêt général. D’ici là, point de naïveté : il ne suffit pas de proclamer urbi et orbi qu’on aime l’intérêt général pour l’aimer vraiment. Encore faut-il le prouver par ses actes concrets.

    Aimé par 1 personne

  2. Christine Bellégo dit :

    Juste.

    J'aime

  3. cyril de fayet dit :

    bonjour à tous,
    le discours de Mr Macron était tres attendu, il a voulu être rassurant, mais je ne suis pas sûr qu’il y soit parvenu vu le flou du discours, les interrogations autour, les questions sans reponses.
    cyril de fayet

    J'aime

  4. Sganarelle dit :

    C’est vrai qu’on regardait plutôt son fond de teint et son rose à lèvres que d’écouter le discours lénifiant de notre jeune premier. Son élocution désincarnée et monotone y est pour beaucoup , aucune vie aucune âme il lit son prompteur en s’écoutant parler ..voilà pour la forme.
    Et enfin voilà une autre date qui ne demande qu’à être repoussée, du moins elle le sera pour beaucoup d’entre-nous. Une sortie des enfants pour l’école sans préciser le fonctionnement avec l’annonce de l’arrivée sans cesse repoussée elle aussi de munitions prophylactiques indispensables.voilà pour le fond .
    Il a fallu supporter un discours d’une demie heure pour avoir cinq minutes d’annonces par un mauvais acteur.
    Pour se réinventer il lui faudrait d’abord ôter son maquillage et parler avec ses tripes … il gagnerait en naturel.

    Aimé par 2 personnes

    • Cordouan dit :

      Pour Sganarelle : compte tenu de l’insignifiance pompeuse des discours du locataire de l’Elysee, il est sage de ne pas gaspiller de temps à l’écouter, ce qui contribue par ailleurs à faire baisser l’audimat de la prestation.

      J'aime

  5. Citoyen dit :

     » … de la crise économique qui vient …  » …, Maxime, …. ou qui est déjà là, … et ce n’est que les prémices …
    Le grand visionnaire de Bercy (Le Bruno), a vu au fond de sa boule de cristal, le cataclysme qui vient …. qu’il a qualifié de récession.
    Pour faire face au cataclysme, en grattant au fin fond de ses poches, il a trouvé qu’il pouvait se lâcher de 100 milliards ! … Mais oui !… pour un plan d’urgence …. Quelle abnégation, quelle générosité avec l’argent des autres !…
    ici :
    https://www.lci.fr/politique/covid-19-pandemie-face-a-la-recession-qui-s-annonce-la-france-double-son-plan-d-urgence-2150561.html
    ou là :
    https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/exclusif-coronavirus-gerald-darmanin-et-bruno-le-maire-e-plan-durgence-revise-a-100-milliards-deuros-1193765
    Le visionnaire de Bercy, dans un premier temps très modeste, avait estimé un effet mineur (0.1%, une rigolade) du Covid sur l’économie de la fRance, balayant d’un revers de main, les répercutions … Puis finalement, non, il faudrait compter sur 1% … Pour corriger plus tard, qu’il faudrait bien tabler sur 2% … Jusqu’à la baffe de l’annonce de l’effondrement du PIB de 6% au 1er trimestre, qui remet les pendules à l’heure …
    Et sur cette belle lancée notre grand visionnaire annoncera sans aucun doute, dans quelques semaines, qu’il faudra tabler sur un recul de 10%, alors que le réel sera déjà à 15% …
    Vu la tournure des éventements, quelques pays « des plus performants » arriveront à relancer péniblement leur économie, mais la fRance, avec le boulet de parasites ponctionnaires qu’elle traine, dans dix ans ne sera pas encore au bout du tunnel …
    Mais pas de panique, tout est sous contrôle ! …. Puisqu’on vous le dit ! … enfin …

    Aimé par 1 personne

  6. pabizou dit :

    Que le ressenti puisse être positif après cette intervention aussi vide que verbieuse, est hallucinant . Comment une seule personne peut elle encore croire quoi que se soit venant de ce manipulateur patenté? Intervention d’ailleurs plus ou moins contredite ce matin par castaner: »le déconfinement à la date du 11 mai n’est pas une certitude, c’est un objectif » . Petite phrase qui laisse perplexe sur l’utilité réelle de ce qui ressemble, une fois de plus à une simple opération de com. destiné à cacher que ce gouvernement ne gouverne rien, ne décide pas mais subit et est incapable de trancher et de reprendre en mains une situation qui le dépasse .
    Quand à l’avenir, je serais beaucoup plus circonspect que vous sur l’inutilité d’une nouvelle constitution . Rien ne pourra évoluer sans une responsabilisation de la haute fonction publique . Une excellente analyse parue ce matin sur le site lecourrierdesstrateges me laisse penser que même le retour à la constitution de 1958 (version originale) ne servirait à rien . Il est difficile de satisfaire les victimes et les coupables et cette constitution ne permet plus, dans le contexte actuel, de ranimer une véritable démocratie . Seul un retour à la DDHC de 1789 et une remise à jour de l’abolition des privilèges le permettrait . La caste nocive qui n’a d’autre but que de renforcer un pouvoir qui ne doit pas être le sien ne pourra être remise à sa place que par ce biais là si nous ne voulons pas voir s’installer une violence imbécile pouvant déboucher sur pire qu’aujourd’hui . La période d’incertitude qui s’annonce, avec la crise économique ne peut que rendre la situation explosive, est empirée par des décisions absurdes qui ne peuvent qu’être contre productives (la justice qui se mêle de ce qui ne doit pas être de son ressort et interdit à une entreprise privée de vendre des produits autre que de 1ere nécessité en plein confinement, les pharmaciens qui ont interdiction de vendre des masques etc…). Il est grand temps que chacun s’aperçoive qu’il n’y a pas à attendre que les négligences, la corruption, l’incompétence qui ont amplifiés la crise sanitaire soient un jour payés cash par les responsables . La fuite en avant par la dette ne servira à rien pour résoudre la crise à venir, il y aura un peu plus de poussières sous le tapis, c’est tout . Rien ne peut se faire d’efficace si les gens à qui l’on demande un effort n’en profitent pas . La création de richesse ne passe pas par des réglementations ineptes qui n’ont aujourd’hui d’autres buts que de recruter encore plus de parasites pour créer d’autres réglementations ineptes qui sont autant de freins à la société civile qui est la seule à tirer le charriot branlant .

    Aimé par 4 personnes

    • Michel Fremondiere dit :

      ce que je dis depuis longtemps ,nous somme bien un pays a structures socialo- communiste depuis le front populaire, a ce jours ,Nous le priver ,on remplie les caisses ,EUX les vides et en plus font des dettes

      J'aime

  7. alexrebelde dit :

    Votre titre…
    « Foutur », « Futur » ou « Foutoir » ?
    ;o)

    J'aime

    • Papi 2.0 dit :

      Foutu…Y a-t-il un spécialiste de l’infralangage parmi les commentateurs de ce blog? Il y a un geste du pouce sur le coin de ses lèvres qui est revenu plusieurs fois pendant son allocution. Je me suis demandé quelle signification lui donner?

      J'aime

  8. Janus dit :

    A ce détail près (Je crains comme la peste la féminisation outrancière de toutes les professions régaliennes) , je suis en accord avec votre vision des choses . Revenons à la constitution de 1958 avec septennat, conseil constitutionnel limité dans ses actions, premier ministre qui gouverne et haute administration aux ordres

    J'aime

  9. Janus dit :

    Vous parlez de trouver les hommes et les femmes. Peut-être est il surtout nécessaire de trouver les hommes : Un article intéressant sur ce sujet que je laisse à votre méditation. http://www.autochtonisme.com/2020/04/la-republique-des-bons-eleves-face-aux-banlieues.html
    Qu’en pensez-vous ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.