Pâques 2020, souhaits d’espérance

Avec tous mes souhaits d’espérance en ce jour de Pâques si particulier.

Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance.
Et je n’en reviens pas.
Cette petite espérance qui n’a l’air de rien du tout.
Cette petite fille espérance.

Immortelle.

L’Espérance est une petite fille de rien du tout.
Qui est venue au monde le jour de Noël de l’année dernière.
Qui joue encore avec le bonhomme Janvier.

La Charité aime ce qui est.
Dans le Temps et dans l’Éternité.
Dieu et le prochain.
Comme la Foi voit.
Dieu et la création.
Mais l’Espérance aime ce qui sera.
Dans le temps et dans l’éternité.
Pour ainsi dire dans le futur de l’éternité.
L’Espérance voit ce qui n’est pas encore et qui sera.
Elle aime ce qui n’est pas encore et qui sera
Dans le futur du temps et de l’éternité.

Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu, 1912

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Pâques 2020, souhaits d’espérance

  1. Oliviuer Seutet dit :

    Joyeuses Pâques.
    Continuez de nous faire de toutes vos réflexions.
    Nous avons tant besoin d’une pensée libre.

    J'aime

  2. Papi 2.0 dit :

    Je propose une bondieuserie de plus qui me rappelle ce dont j’ai été le témoin des années 50 à aujourd’hui dans les départements des Landes et de Lot-et-Garonne:

    « Jésus, juif rural, se fit le promoteur d’un égalitarisme social qui le conduisit irrémédiablement à entrer en conflit avec l’aristocratie cléricale de Jérusalem. L’étude du contexte historique suggère que Jésus fut une figure de la résistance des petits paysans galiléens face aux opulentes villes de Sepphoris et Tibériade, dont le récent essor avait profondément bouleversé les pratiques agricoles traditionnelles. L’urbanisation de la Galilée aurait eu des conséquences néfastes pour les paysans fragilisés par le développement de la monoculture, seule capable de répondre aux besoins des citadins. La disparition des fermes autosuffisantes consacrées à la polyculture aurait ainsi aggravé le sort des campagnards exploités. »

    Source: Dominic Crossan (The Historical Jesus, San Francisco, 1991)

    J'aime

  3. Coucou dit :

    Bonjour à vous,

    Comme il l’avait fait pour la nouvelle année, Monseigneur Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, chef de la Maison de Bourbon, a tenu à s’adresser aux Français dans l’épreuve, à l’occasion des fêtes de Pâques.

    Chers compatriotes,

    Chers Français,

    Rappelons-nous : Pâques 2019 et la France pétrifiée par l’incendie qui venait de ravager la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pâques 2020, une épreuve d’une toute autre nature dans un domaine où l’on ne l’attendait pas, atteint la France qui, avec l’Italie et l’Espagne, se partage le record des décès en Europe. Tous les continents sont frappés. Une mondialisation du risque !

    Hier c’était l’âme du pays qui était touchée, et aujourd’hui ce sont les hommes et les femmes ; les enfants et les vieillards. Selon les mots forts prononcés par le Saint-Père dans son homélie du 27 mars, « nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse ». Devant le danger saurons-nous réagir et à l’ombre de cette cruelle épreuve, refonder nos actions sur plus de bon sens et redonner du sens à nos vies ?

    Réagir, au-delà de la compassion que l’on a vis-à-vis des milliers de victimes et de leurs familles affrontant la mort souvent en grande solitude et sans secours spirituel; au-delà de l’admiration vis-à-vis des soignants aux moyens parfois si dérisoires et de tous ceux qui se dévouent souvent en prenant des risques pour que le pays continue à vivre ; au-delà des encouragements adressés à ceux qui, confinés, doivent assumer une vie familiale bouleversée et exercer leurs activités dans des conditions précaires ; au-delà de l’angoisse face aux situations désespérées que nombre d’artisans, de commerçants, d’entrepreneurs auront à affronter après le brusque arrêt de la vie économique.

    Les Français courageux et fidèles à l’image de l’idée qu’ils ont de leur pays –celui du baptême de Clovis, celui de la justice de Saint-Louis, celui des quinze siècles de gloire et d’honneur-, doivent faire front animés d’une énergie à toute épreuve. Ils doivent résister pour sauver leur pays, retrouver l’esprit de Bouvines. Si l’oriflamme de saint Denis n’est plus élevée pour précéder les combattants, son esprit doit être là. Vivant.

    L’actuelle situation dramatique doit ouvrir sur une période de sursaut qui soignera après les corps, les âmes et l’esprit public. En effet, au-delà de la crise sanitaire n’est-ce pas toute notre société qui est malade depuis des années et qui a besoin de se retrouver à travers un grand dessein partagé par tous et des valeurs essentielles.

    En France, déjà, plus de vingt-cinq évêques ont placé leur diocèse sous la protection divine par l’intercession du Sacré-Cœur, de la Vierge Marie, de Saint-Joseph ou encore de saints locaux ayant déjà été invoqués lors d‘épidémies plus anciennes. Je me plais à songer au poids qu’aurait une consécration solennelle de la France effectuée par l’ensemble de son épiscopat à laquelle s’associerait le maximum de fidèles. Pâques, la fête de la résurrection, pourrait en être l’occasion. En tant que successeur légitime des rois de France qui ont toujours compris leur fonction dans sa double dimension terrestre et divine, ce serait de mon devoir de m’y associer et je le ferais en mon âme et conscience.

    Demandons, en cette fête de la Résurrection, le secours de Saint Louis, de Sainte Geneviève et de Sainte Jeanne d’Arc et leur protection sur la France.

    Louis de Bourbon,

    Duc d’Anjou

    https://www.valeursactuelles.com/societe/louis-xx-les-francais-doivent-retrouver-lesprit-de-bouvines-118094

    J'aime

  4. lugardon dit :

    « Si Dieu n’existe pas alors tout est permis. »F. Dostoïevski

    J'aime

  5. jfsadys dit :

    « Si Dieu n’existe pas alors tout est permis. »F. Dostoïevski

    J'aime

  6. Zonzon dit :

    @ Michel Fremondiere

    Un « athée qui se pose des questions » a quelques chances de devenir croyant ! De rencontrer « des Dieux » et même Dieu, car dans ce monde mauderne il n’est plus possible d’imaginer ces aréopages poétiques truculents des civilisations préscientifiques.

    Dieu ne permet pas « autant de misère, d’injustice, des prêtres pédophiles », pas plus que des prêtres immigrationnistes !
    Depuis la Création il ne permet plus rien, tout a été donné au départ dans cet instant sans durée que les anglophones nomment Big Bang !
    Ce sont les Humains, uniquement eux, qui font l’Histoire. Ce sont eux qui supportent les conséquences de leurs erreurs. Qui d’autre ?

    Et cela perdure parce que ceux qui commettent les erreurs sont les moins affectés par les conséquences. Forcément !

    Bien à vous

    Aimé par 1 personne

  7. Sganarelle dit :

    «  nous vivions dans la crainte et maintenant nous allons vivre dans l’espoir »
    Cette belle phrase de Tristan Bernard à son épouse dans une époque très difficile prend tout son sens chaque fois que nous sommes confrontés aux catastrophes.
    Parce qu’on dit que quand on touche le fond soit on se noie complétèrent, soit on remonte en surface…mais on oublie qu’on peut remonter à l’état de cadavre si on n’a pas su retenir son souffle ou se débattre.
    Reste donc à retenir notre souffle et à s’armer de patience puisqu’il est avéré que nous n’avons pas encore touché le fond. Les scientifiques comme les politiques pataugent et se débattent pour l’instant sans résultat vraiment positif. Ils remuent beaucoup de vent, tergiversent et se contredisent en ajoutant au quotidien une impression d’impuissance et de chaos.
    Seul le temps est notre recours et quand on touche le fond il ne reste que l’espérance, c’est pourquoi certains philosophes disent que l’espérance est une vertu négative… une sorte de pis-aller quand on n’a rien d’autre..ou un aveu d’échec ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.