Professeur Didier Raoult, le profil du héros?

Dépourvu de toute connaissance scientifique – hélas – il est hors de question pour moi de prétendre porter le moindre jugement sur la question de l’efficacité de la chloroquine face au covid 19.

L’objectif de ces quelques lignes n’est pas de me prononcer sur un sujet médical qui m’échappe mais d’observer, de constater un phénomène de nature psycho-sociologique: le soudain succès du professeur Didier Raoult dans l’opinion, et d’essayer de le comprendre.

Dans les période de chaos et de tragédie, où tout un peuple est en perdition, la quête d’un héros est le réflexe le plus naturel qui soit. Le sentiment dominant dans le pays est celui d’un gigantesque fiasco historique de la puissance publique: scandales de la disparition des masques et l’impossibilité d’offrir à tout malade un dépistage,  de la défaillance des capacités de soin, des vertigineux et dramatiques revirements de la communication politique (entre le 11 et le 16 mars). A la crise de confiance s’ajoute le traumatisme d’une nation tenaillée entre la menace mortelle du virus et la conscience de l’effondrement économique en cours.

Dans ce contexte anxiogène et chaotique intervient un phénomène de société, autour de la personnalité du professeur Raoult, dont le succès est révélateur de l’état de l’opinion. Les sources d’une image, d’une reconnaissance dans l’opinion:

  • l’expérience avérée d’un homme de 68 ans/ contre l’élitisme arrogant et immature qui étouffe le pays;
  • le visage (le look) du non conformiste et du grand original contre une technostructure clonée et interchangeable;
  • la parole du scientifique et la compétence plutôt que la communication politique ;
  • le rebelle et la force de caractère qui n’a pas peur d’enfreindre les consignes et d’invoquer sa liberté de prescription ;
  • l’homme de conviction sûr de ses idées qui ne recule pas devant le matraquage du dénigrement;
  • le solitaire contre la meute bien-pensante à ses trousses;
  • le sage qui ne cherche pas à provoquer la peur ni la panique, mais au contraire à apaiser l’opinion en exposant les faits avec sang-froid ;
  • le désintéressé qui n’attend rien de personne et surtout pas une élection;
  • le généreux qui met à disposition son institution à Marseille pour offrir un test et des soins – à l’encontre de la mesquinerie et l’injustice ambiante;
  • le discours d’espérance plutôt que d’expiation et de pénitence collective;
  • l’audacieux, le visionnaire qui prend la responsabilité de proposer un remède nouveau (chloroquine) – de tenter enfin quelque chose –  contre les conservatismes obtus.

Il représente ainsi le parfait contraire de tout ce qu’incarne la classe dirigeante actuelle… Gardons nous des charognards qui tenteront de le récupérer à des fins idéologiques ou partisanes. En attendant, les ralliements les plus sérieux se multiplient (pr Juvin, dr Pelloux, aux USA, en Chine…) Dans le paysage tellement misérable de notre pauvre pays, qu’on le veuille ou non, son anticonformisme, sur le forme comme sur le fond, est déjà en soi une lueur d’espérance. Puissent les faits lui donner raison…

Maxime Tandonnet

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

87 commentaires pour Professeur Didier Raoult, le profil du héros?

  1. Zonzon dit :

    La démarche du Professeur Raoult est rigoureusement scientifique en ce sens qu’elle pousse ses collègues du monde entier à exécuter une étude critique au terme de laquelle sera établie la vérité sur le traitement par la chloroquine.

    J’aime

    • Annick Danjou dit :

      Zonzon savez-vous depuis combien de temps les chercheurs du monde entier travaillent sur la chloroquine et publient des milliers d’articles. Je vous en enverrais bien une centaine parmi les plus anciens mais ils sont tous en anglais avec expériences et déductions à la clef. Il ne faut pas faire croire que D Raoult va pousser tous les scientifiques à exécuter une étude clinique. Il est parmi tous ceux qui en tant que spécialistes apportent sa contribution, d’ailleurs Il le reconnaît lui même, les chinois y travaillent depuis longtemps et encore plus depuis cette crise. Je crois que en dépit du fait que le Pr Raoult a peut-être raison et on l’espère tous, nos gouvernants ont été poussés par les réseaux sociaux et tous les médias qui se sont relayés pour accepter qu’on utilise la chloroquine dans ce cas précis et devant l’urgence ce la contamination.

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Didier Raoult et le remède du Covid-19 ? | L'actualité de Lunesoleil

  3. sjperrin dit :

    A reblogué ceci sur Qui m'aime me suive….

    J’aime

  4. MARECHAL dit :

    Ce qui va faire très prochainement que de nombreux élus Macron/compatibles referont les électeurs, c’est qu’ils s’obstinent à vivre avec une mémoire qui ne sert à rien.
    « Le 21 novembre 2011 le Pr Didier Raoult a été décoré de la Légion d’Honneur par le Président de la République Nicolas Sarkozy. » (Le Point)

    J’aime

  5. Mildred dit :

    Où Régis de Castelnau n’hésite pas à remettre deux thunes dans le bastringue :

    https://www.vududroit.com/2020/03/agnes-buzyn-toujours-plus-loin-dans-lindecence-letat-criminel-suite/

    J’aime

  6. Coucou dit :

    Bonjour à vous, que penser de cela, et on ne peu sortir que 1 heure par jour, double langage, ou ils nous prenne pour des c…!, triste gouvernement de font de cuve, comme dit Janus, ou je devient fou, cela est possible maintenant …!

    https://www.valeursactuelles.com/societe/le-ministre-didier-guillaume-enjoint-les-francais-rejoindre-la-grande-armee-de-lagriculture-117418,

    J’aime

  7. Papi 2.0 dit :

    « Le Pouvoir aura triomphé une fois de plus. L’Eternel Pouvoir qui jamais ne meurt, qui ne tombe que pour renaître de ses cendres, on croit l’avoir abattu avec une révolution ou une de ces boucheries que l’on baptise révolution, au contraire le revoilà; intact, n’ayant changé que de couleur, noir ici, rouge là, ou jaune,, ou vert ou violet, tandis que le peuple s’incline, subit ou s’adapte. »

    Oriana Fallaci, Un homme, 1979 cité par par Michel Ragon dans La Mémoire des vaincus page 391 de la collection Le livre de Poche

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Oriana_Fallaci

    Aimé par 2 personnes

  8. cyril dit :

    bonjour,
    je suis d’accord avec vous, Maxime, sur la gestion calamiteuse de cette crise depuis fevrier où le gouvernement aurait du agir. Mais depuis 20 ans , les moyens de l’hopital public sont reduits , ont été reduits drastiquement pour une question de cout ! la santé au vu de nos anciens et actuels dirigeants n’est plus, n’etait plus une priorité, c’est lamentable, maintenant on en paie le prix.
    Manque de place dans les hopitaux !! manque de lits !! bravo aux technocrates et aux medecins zélés qui y ont contribué.
    oui l’heure n’est pas forcement à la polemique, mais il ne faudra pas oublier les responsables de ce fiasco, cyril

    Aimé par 2 personnes

    • Gil dit :

      Bonjour

      On paye le prix d’avoir obéi aux injonctions Allemandes et Bruxelloises comme l’Espagne et l’Italie les FPIGS en somme. On voit les mêmes problèmes partout. Une voisine en Espagne est infirmière les nouvelles que nous avons laissent entrevoir un système dans le même état que le notre c’est pareil en Italie. Ma femme vient du sud de l’Italie des dizaines d’hôpitaux ont été fermés pour resserrer les budgets afin de se rapprocher de la sacro sainte règles de 3%.

      Nous l’avons voté!! faut pas s’en plaindre maintenant.

      Cordialement

      J’aime

  9. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    Pendant ce temps là des préfets de la république s occupe de faire avancer la charia plutôt que de prendre les mesures nécessaires à la sécurité de la population…

    https://www.bfmtv.com/economie/coronavirus-la-vente-d-alcool-interdite-dans-l-aisne-une-premiere-en-france-1881550.html

    Bonne soirée

    Koufra

    Aimé par 2 personnes

  10. Stéphane B dit :

    Je vous propose de visionner la vidéo suivante qui colle parfaitement au sujet:

    Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Absolument excellent, Stéphane B !.
      Cette vidéo est un petit bijou, qui devrait faire monter la pression pour sortir les embrumés de leur torpeur, en branchant leurs neurones sur le 20.000 Volts !…. Quitte à en griller quelques uns, de ces neurones, qui ne méritent pas d’être là où ils sont ..

      J’aime

  11. Florence dit :

    Bravo !
    La réaction du pouvoir est incompréhensible.
    Vous qui les connaissez un peu, avez-vous une idée de ce qui se passe dans la tête de nos dirigeants ?

    J’aime

  12. Anonyme dit :

    Bravo !
    La réaction du pouvoir est incompréhensible.
    Vous qui les connaissez un peu, avez-vous une idée de ce qui se passe dans la tête de nos dirigeants ?

    J’aime

  13. Annick Danjou dit :

    D Raoult a été mis sur orbite grâce à N Sarkozy et V Pécresse au moment de la réforme engagée qui sélectionnait des pôles d’excellence. Il a donc reçu beaucoup d’argent qui lui a permis de démarrer son IHU. C’est un infectiologue qui a fait du bon travail et qui a publié beaucoup d’articles scientifiques certains meilleurs que d’autres. Ce qui est problématique en France c’est que lorsqu’on est élu, on récolte tout, les autres qui sont souvent très bons aussi, sont laissés sur le bord de la route. Pour faire de la bonne recherche, il faut beaucoup d’argent et les gouvernements successifs ont coupé drastiquement dans les dotations. Alors que les efforts et les résultats devraient être partagées pour faire avancer plus vite des découvertes importantes pour l’humanité, on saupoudre et il faut être dans les bons papiers pour s’en sortir.
    Si le traitement de D Raoult fonctionne bien sûr qu’il faut l’utiliser. Mais les conflits entre lui l’Inserm , le CNRS et Pasteur expliquent les réticences de Macron. Où est allé Macron pour rencontrer des chercheurs virologistes? À Pasteur, comme je l’ai déjà dit antérieurement Pasteur draine la grande partie des crédits.
    Et le gars de Marseille n’est pas facile et à un peu la grosse tête, ce qui explique que d’autres lui en veulent. Il est aussi de la gauche dure… mais dans un cas comme celui ci il faut passer outre.

    Aimé par 1 personne

    • ADB dit :

      Vous dites qu’il est de la « gauche dure »! Et la-dessus, j’apprends qu’il est « climato-réaliste », que de ce fait la bien-pensance le qualifie comme appartenant à l’extrême droite… et qu’il est un ignare… Comme quoi, il est difficile d’être reconnu losqu’on ne bêle pas avec les z’élites ….

      Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      Tenons compte des essais cliniques avant de s’emballer. Souhaitons que ça marche mais ça reste à prouver en tenant compte des effets secondaires . On manque de recul.

      J’aime

    • Annick Danjou dit :

      Il n’est certainement pas un ignare il a travaillé sur les infections depuis très longtemps et a un bon CV. Je ne remets pas en doute du tout ses capacités. Je le connais un peu. C’est quelqu’un qui ne se laisse pas faire et dit ce qu’il pense. Il est reconnu scientifiquement et je n’ai jamais dit le contraire. Chacun dit ce qu’il veut et parfois (souvent) dit n’importe quoi sans connaître. Je pense que le problème est que maintenant tout le monde répète à l’envi ce qu’il dit sans même savoir de quoi il s’agit.
      Le chinois ont beaucoup travaillé sur la Chloroquine et d’autres antiviraux qui pourraient aussi être de bonnes alternatives.

      Aimé par 1 personne

  14. Bebop76 dit :

    Merci Maxime pour cette excellente analyse du phénomène Raoult.
    N’étant pas non plus médecin, mais ayant cotoyé pendant toute ma carrière professionnelle moult scientifiques, je me suis fait une opinion de ce médecin en consultant un maximum de bibliographie sur ses écrits et ses paroles.
    J’ai l’intime conviction que son discours et ses propositions sont infiniment plus cohérents que les tergiversations de nos gouvernants. Que sa stratégie : dépistage (autant que l’on peut avec les moyens que l’on dispose), confinement des positifs et traitement me paraît bien plus pragmatique que le confinement total proposé par l’état.
    Mais enfin que risque t-on à utiliser d’urgence (j’emploie sciemment un mot très à la mode) sous surveillance médicale, un médicament prescrit depuis 40 ans, dont tous les médecins connaissent parfaitement les effets secondaires.
    Pourquoi en situation de crise se permet-on d’attendre 15 jours de plus pour réaliser des tests dans les règles de l’art. Parce que le laboratoire de l’IHM de Marseille n’a pas été agréé par l’INSERM et le CNRS ?

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      quand on proclame un état de guerre et que l on est responsable et courageux, on n attend pas un agreement (classique) pendant des semaines alors que justement l urgence d un état pandémique impose de mettre en place toute solution de frein à la contagion sans tarder.
      de quoi nos décideurs se sentent ils responsables lorsque cette molécule à été utilisée aussi largement et pendant aussi longtemps ?
      Très très troublant
      le bouquet c est d autoriser son utilisation en dernier lieu de façon à démontrer son inefficacité, alors que le seul intérêt c est de l administrer des le constat de la positivité (phase sévère au moins, et des le début pour les porteurs sains peut être)
      demi décision politique s avérant criminelle in fine.
      un scandale majeur qui se rajoute à celui de la non adoption de tests massifs
      bref ce qui doit être fait prioritairement ne l est pas, et réciproquement.
      Etat de guerre déclaratif d un côté et état de léthargie irresponsable de l autre (léthargie, irresponsabilité ou cynisme ? ? les 3 probablement)

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Ce n’est pas aussi simple que ça, on ne peut pas administrer une molécule sans que des tests plus poussés soient effectués. Il y a évidemment un problème entre D Raoult, l’Inserm et les autres mais qu’on l’essaie sur des cas graves est une chose quant il n’y a plus aucun autre espoir, de là à l’administrer à tout le monde en est une autre, il y a des effets secondaires qui peuvent être graves pour certaines personnes. Le gros problème ce sont les médias qui disent n’importe quoi et les articles qui sortent à longueur de journée à propos de ce médicament. Tout le monde se jette dessus, les gens en achètent, aux USA tout le monde en veut depuis les tweets de D Trump, et il y a déjà quelques morts de personnes qui en ont trop pris ou qui ont ingéré des dérivés qui sont des poisons.
      Heureusement que les recherches scientifiques s’appuient généralement sur des datas solides, vérifiés et vérifiables.

      J’aime

    • Janus dit :

      Les effets secondaires sont parfaitement connus depuis 60 ans ! Les doses prescrites par le Pr Raoult n’engendrent pas d’effet secondaires et sa stratégie est de traiter le malade AVANT qu’il ne soit aux soins intensifs car selon lui les effets de son traitement ne seront plus efficaces ou beaucoup moins efficaces à ce stade sachant que toujours selon lui, les malades au stade terminal ne sont plus infectés mais victime de réactions inflammatoires massives dus aux réactions immunitaires anarchiques. J’espère que ses confrères seront plus lucides que les politiques. C’est pourquoi il préconise de largement tester les gens pour isoler les malades au début de l’infection au coronavirius.
      Rien dans sa stratégie ne semble comporter de risques sérieux pour le malade.
      Entre l’opinion de Mme Michu et celle du Pr Raoult, il me semble évident que seule celle du Pr Raoult a un quelconque intérêt

      J’aime

  15. Fredi M. dit :

    Dany le rouge, démontrant tout le crédit qu’il apporte au gouvernement Macron dans la gestion de la crise, est parti se réfugier en Allemagne.
    Qu’il y reste.

    Aimé par 2 personnes

    • Michel Fremondiere dit :

      Mais il a fait quoi ;au juste de sa vie politiques ? RIEN , a part toucher une bonne retraite

      J’aime

    • Papi 2.0 dit :

      Dany Cohen Bendit comme Jean Marie Le Pen comme Marine Le Pen a vécu de la politique, Très critiques de tout et du système mals en vivant bien du système.

      J’aime

  16. luc dit :

    La seule question qui se pose aujourd’hui est de savoir comment nous en sommes arrivés là après 1318 milliards d’euros de dépenses publiques en 2018.

    Aujourd’hui, dans beaucoup de secteur (santé, éducation, défense, entretien des infrastructures..) la situation se dégrade.

    Par exemple, au Sahel, nos soldats continuent d’utiliser des équipements qui datent de Giscard. L’armée de l’air utilise des avions ravitailleurs américains.

    Force est de constater que, entre 1993 et 2012, la droite au pouvoir n’a jamais cherché à reformer nos services publiques.

    Je me souviens de Nicolas Sarkozy proposant de doubler le nombre de lignes de TGV en France.

    Déjà qu’avec 2000 km de TGV, la SNCF est en grande difficulté. Qu’est ce se serait à 4000 km de TGV.

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      L’obésité augmente l’appétit …et l’immobilisme …
      qui se nourrit de qui ?
      qui doit survivre prioritairement ?
      certainement pas les proies…
      Le clientélisme et l’ hypocrisie politique se heurte dans le mur qu’ elle a généré.

      J’aime

    • La réponse est évidente. Le gouvernement actuel et les précédents préfèrent les dépenses d’assistanat (le clientélisme moderne) aux dépenses régaliennes (j’y inclus la santé et l’éducation bien que certains libéraux extrémistes considèrent que ce n’est pas du régalien). Il faut bien sur aider les plus faibles mais peut on vraiment soutenir que plus de la moitié de la population (ceux qui reçoivent bien plus qu’ils ne donnent) doit être mise sous perfusion ? Il y a t il tant de handicapés dans la population ?

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      La mécanique est simple
      Pour conserver une haute place dans l administration, ce n est plus le service rendu qui vous légitime, c est votre art d acheter le peuple … avec l argent du peuple ! ! !
      Le principe de base du socialisme-communisme dont on n arrive pas à se débarrasser.

      J’aime

    • Pierre-Jean dit :

      @Jean-Claude Barescut,
      Vous interrogeant sur le montant considérable des dépenses d’assistanat en France, vous vous demandez (un peu ingénument et jouant donc peut-être le faux naïf) s’il y a tant d’handicapés que cela en France. Là n’est pas la réponse, mais dans les flux migratoires considérables depuis, disons 1975, qui ont alimenté un stock non moins considérables de personnes issues de l’immigration, qui sont le plus souvent françaises sur la base du droit du sol :or ce stock nous coûte en effet un « pognon de dingue », pour reprendre l’expression du freluquet que vous savez.

      Aimé par 1 personne

  17. Fredi M. dit :

    POURQUOI !?

    Le 13 janvier 2020, alors que l’épidémie se répand en Chine, Agnès Buzyn-Levy classe la Chloroquine (le fameux remède) dans les substances vénéneuses (disponibles seulement sur ordonnance), alors que cela fait 50 ans qu’elle était en vente libre !

    J’aime

    • cgn002 dit :

      j ai lu une explication qui ferait de cette date une coincidence.
      extrêmement troublant !
      (vu que les personnes impliquées sont les mieux informées sur ces virus et de longue date)
      Pour l avoir régulièrement constaté pendant plusieurs décennies, je suis particulièrement aguerri à l utilisation de ce genre de montage où l’auteur cherche à demeurer insaisissable par la mise en place du doute (n techniques possibles comme noyer le poisson, prétendre ne rien savoir, ne pas être impliqué, etc)

      J’aime

    • Colococo2 dit :

      Je ne peux pas cliquer sur j’aime puisque ceci me fait dégueuler …..🤮🤮🤮

      J’aime

    • Sganarelle dit :

      @ Fredi M
      Une très bonne question et sans doute une explication : aIntéressez vous au côté familial de Mme Buzyn avec conflits d’intérêt ….L’affaire mérite d’être clarifiée.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      clarification indispensable à partir du moment où l on constate des coïncidences aussi hallucinantes
      … et des implications aussi flagrantes … (son dernier compagnon M Lévy patron de l INSERM)

      J’aime

  18. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Entièrement d’accord avec vous Maxime. L’acharnement dont il est l’objet m’interroge, d’autant plus que certains ont viré casaque il y a dix jours:
    Le Professeur Alexandre Bleibtreu de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière a tweeté récemment avec humour son revirement, en disant qu’il devenait Chloroquiniste ascendant Raoultien.
    « L’épidémiologue de la Pitié Salpêtrière Alexandre Bleibtreu expliquait à CheckNews fin février : «Ce que l’on peut dire à l’heure actuelle, c’est que la molécule est active sur le virus in vitro. Mais il n’y a aucune donnée scientifiquement prouvée soutenant l’usage de la chloroquine chez les malades et entraînant un bénéfice chez les malades. Peut-être que des données valables vont être publiées, mais aujourd’hui, on ne peut absolument pas recommander l’usage de la chloroquine si ce n’est en s’appuyant sur des positions non documentées.» Sur Twitter, il est revenu sur sa position en fin de semaine dernière, annonçant que de nouvelles données montraient une efficacité, et que la molécule allait être utilisée sur des patients atteints du nouveau coronavirus à la Pitié Salpêtrière  »
    https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/17/la-chloroquine-est-elle-finalement-utilisee-en-france-pour-traiter-le-covid-19_1781865

    Ce qui m’interpelle le plus est davantage une guerre de personnes entre l’Inserm et l’IHU de Marseille. Derrière tout ça, encore une affaire de gros sous et de conflit d’intérêt à mon sens si on en croit Marianne https://www.marianne.net/politique/conflit-d-interets-cette-decision-de-la-ministre-agnes-buzyn-qui-bien-fait-les-affaires-de et qu’on apprend que les infectiologues qui critiquent cette molécule ont des liens avec l’Inserm comme le professeur Karine Lacombe https://twitter.com/dr_l_alexandre/status/1242085453655834628

    A ce niveau-là, je ne crois pas aux coïncidences.

    Aimé par 2 personnes

  19. Coucou dit :

    https://www.youtube.com/watch?v=n8fbcVDR4Co vidéo, Ettye Hillesum

    https://www.cairn.info/revue-transversalites-2011-1-page-103.htm#

    Ainsi lorsqu’elle approche la question du silence, dont elle a compris le rôle qu’il doit jouer dans l’acte même d’écriture, Etty le fait à travers une comparaison avec l’espace, voire le vide, qui entoure les figures dans les estampes japonaises. La pertinence de la comparaison est telle qu’il serait dommage de ne pas l’évoquer :
    71
    « Cet après-midi, regardé des estampes japonaises avec Glassner. Frappée d’une évidence soudaine : c’est ainsi que je veux écrire. Avec autant d’espace autour de peu de mots. Je hais l’excès de mots. Je voudrais n’écrire que des mots insérés organiquement dans un grand silence, et non des mots qui ne sont là que pour dominer et déchirer ce silence. En réalité les mots doivent accentuer le silence. Comme cette estampe avec une branche fleurie dans un angle inférieur. Quelques coups de pinceau délicats – mais quel rendu du plus infime détail ! – et tout autour un grand espace, non pas un vide, disons plutôt un espace inspiré. » [29]
    72Telles étaient les dispositions d’Etty peu avant son engagement à Westerbork, où elle arrive en juillet 1942 et d’où elle peut s’échapper pour venir se reposer et se soigner à Amsterdam. C’est, comme nous l’indiquions en commençant, grâce à un de ses premiers congés qu’elle a pu être présente au moment du décès de Spier dont elle a noté dans son Journal les derniers mots. Du tout dernier mot de Spier, resté incomplet « Hertha, j’espère… » et adressé à celle qui avait d’abord été sa rivale, Etty fut sincèrement reconnaissante. Signe qu’elle avait atteint une grande maturité et surmonté en elle tout ce qui aurait pu se dresser comme obstacle sur son cheminement vers un amour de plus en plus vrai du prochain. Parmi les dernières paroles de Spier, qu’elle se contente de transcrire, en voici une qui mérite d’être évoquée : « Je fais des rêves bien étranges, j’ai rêvé que le Christ me baptisait. » [30]
    73Etty ni ne s’étonne de ce rêve de Spier, ni le commente. À mon sens, à la différence de Spier qui était très attiré par la personne du Christ, ou d’une Simone Weil qui, elle, s’est sentie prise par le Christ, Etty Hillesum parle à Dieu et ne parle que de Dieu, tout en étant en même temps travaillée de l’intérieur par l’enseignement des Évangiles sur l’amour universel du prochain. Et c’est cet amour qu’elle vit en acte là où elle se trouve.
    74Dans une de ses lettres datée du 18 août 1943, elle transcrit une sorte de prière, notée auparavant dans un de ses cahiers de Westerbork, lequel ne fut pas retrouvé. Au tout début de cette prière, elle adresse à Dieu une demande ainsi formulée :
    75
    « Toi qui m’as tant enrichie, mon Dieu, permets-moi aussi de donner à pleines mains. »
    76Écrivant à Han Wegeriff, aussi en août 1943, donc peu de temps avant qu’elle ne soit contrainte à prendre le train vers Auschwitz, elle remarque avec un très grand discernement :
    77
    « Hier soir, luttant une fois de plus pour ne pas me laisser consumer de pitié pour mes parents, une pitié qui me paralyserait totalement si j’y cédais, je l’ai traduite aussi en ces termes : on ne doit pas se noyer dans le chagrin et l’inquiétude que l’on éprouve pour sa famille, au point de ne plus être capable d’attention ni d’amour pour son prochain. »
    78Et elle ajoute de façon très christique, tout en étant consciente que l’on peut l’accuser d’aller contre-nature :
    79
    « L’idée s’impose de plus en plus clairement à moi que l’amour du prochain, de tout être humain rencontré, de toute “image de Dieu”, devrait s’élever bien au-dessus de l’amour des parents par le sang. » [31]
    80Un an auparavant elle avait copié dans son Journal ce propos de Jésus dans l’Évangile de Matthieu (5, 23-24) : « Si donc tu présentes ton offrande sur l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. » [32]
    81C’est dans une telle disposition d’esprit qu’Etty fut à même d’éclairer les sombres paysages du camp de Westerbork. Dans la lettre que son ami Jopie Vleeschouwer, lui aussi interné à Westerbork, envoya aux amis d’Etty, pour leur raconter les événements qui avaient ponctué la journée de son départ inattendu, il note, comme pour tout dire :
    82
    « Après son départ, j’ai parlé à la petite Russe dont elle s’occupait et à plusieurs autres de ses protégées. Et la simple réaction de ces gens à son départ en disait long sur l’amour et le dévouement qu’elle leur avait donnés. » [33]
    83Oui, la prière d’Etty Hillesum à Dieu avait été largement satisfaite. Remplie d’un amour véritable, ménageant à Dieu une place de plus en plus grande dans sa vie, vie pour laquelle, elle n’a cessé de se montrer reconnaissante, malgré tout, Etty nous donne toujours et à pleines mains…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.