La force de l’histoire

Voilà ce que j’écrivais, le 1er mars 2014, six ans déjà, dans un billet intitulé, Les chemins de l’apocalypse… A l’époque, pour ces écrits, des amis me traitaient de pessimiste, de misanthrope et de Cassandre…

« Un jour, même lointain, des événements titanesques vont se produire et nous exploser à la figure;  n’étant pas devin, pas plus que nos anciens de 1914 qui n’ont rien vu venir, nous ne savons pas ni d’où, ni quand, mais ils se produiront un jour, même lointain, cela ne fait guère de doute. Les aboyeurs, les démagogues, les pantins de la télévision, des cabinets et des états-majors politiciens partiront alors se planquer. Et voulez-vous parier, ce sont toujours les mêmes qui vont trinquer, d’une manière ou d’une autre, la chair à canon, les jeunes, la majorité silencieuse qui n’avait rien demandé à personne, sinon vivre et travailler en paix, comme y a cent ans. Et tout cela paraîtra du plus grand normal… »

Ces écrits n’avaient bien entendu aucune prétention prophétique, ni même d’une forme de lucidité. Ils n’étaient que l’expression d’une évidence, presque une lapalissade : chaque époque s’enivre dans l’idée que sa paix et sa prospérité, nourries de sa sagesse et de ses technologies, sont définitives. Mais l’histoire de l’humanité est faite, par nature, d’un enchaînement perpétuel d’accalmies et de désastres. Ceux-là changent d’apparence, prennent la forme de leur époque – drame de la mondialisation post nationale et post frontières aujourd’hui. Mais ils tombent nécessairement, et toujours au pire moment, où et quand l’humanité plongée dans l’aveuglement se croyait définitivement à l’abri du chaos.

La force de l’histoire, le fleuve des événements, ce grand fauve, toujours, imprévisible, incontrôlable, échappant à toute logique et toute maîtrise par les hommes.

« C’est ici le plus grand mystère peut-être de l’événement, mon ami, c’est ici proprement le mystère et le mécanisme même de l’événement, historique, le secret de ma force, mon ami, le secret de la force du temps, le secret temporel mystérieux, le secret historique mystérieux, le mécanisme même temporel, historique, la mécanique démontée, le secret de la force de l’histoire, le secret de ma force et de ma domination… » Péguy (Clio, dialogue de la vertu et de l’âme païenne).

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour La force de l’histoire

  1. Freddie dit :

    Et hop, ça y est, sans surprise Macron (au sujet du premier tour des élections) déclare que la situation est inédite et qu’ils ont agi au mieux, etc. Si ce n’était tragique, ce serait tordant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.