Le séisme idéologique

Les événements que nous vivons annoncent un tournant moral, idéologique, intellectuel, un bouleversement des mentalités, comme il en survient tous les demi-siècles ou tiers de siècle.  Aujourd’hui, il est ouvertement question de 70% de la population contaminée, mais aussi de prédictions faisant état de 300 à 500000 morts (sinon plus), d’une calamité comparable à une guerre, à la débâcle de 1940. Depuis 24 heures – notamment le passage emblématique au stade 3 de l’épidémie – un climat de fin du monde s’est abattu soudain sur le pays. Ce traumatisme infini, qui est en train de surpasser celui des attentats de Toulouse, de Charlie et du magasin casher, du Bataclan et de Nice (260 tués), ouvre la porte d’une révolution radicale dans l’ordre des idées. Demain matin, plus rien ne sera comme avant:

  • La crise économique qui vient s’annonce dramatique: une vague de chômage, sans commune mesure avec celle de 2008, consécutive à l’arrêt complet de la vie économique et sociale, s’apprête à ravager la France et toute l’Europe, de gigantesques déficits publics et explosion des dettes en résulteront compromettant, de toute évidence, la survie de l’euro.
  • la fin de la mondialisation bienheureuse, du monde sans frontière, de l’individualisme roi et du culte de l’argent, au cœur de l’idéologie dominante depuis les années 1990. La tragédie actuelle, venue du fond de la Chine, sera toujours perçue comme l’aboutissement ultime de l’idéal de globalisation.
  • L’écroulement du projet européen: cette crise a démontré jusqu’à la caricature la faillite de la solidarité européenne, à l’image d’une Union européenne inexistante, d’une Italie abandonnée à son triste sort, de la course à l’isolement et des fermetures de frontières.
  • La fin de l’idéologie ultra-libérale et anti-Etat, au regard de l’affaiblissement des capacités médicales et hospitalières, produit de plusieurs décennies de restrictions budgétaires drastiques: la grande terreur qui submerge en ce moment la France tient à la perspective d’une saturation des capacités de soins – à l’image de l’Italie ou du grand Est –  autant qu’à la gravité de la maladie.
  • Une violente et brutale aggravation du malaise démocratique. Après les élections présidentielles et législatives de 2017 biaisées par le scandale, le premier grand scrutin national de ce quinquennat vient à son tour de sombrer dans le chaos – voire le doute quant à sa légitimité. Qui peut croire, que les votes prochains, ceux de 2022, ont la moindre chance de se dérouler dans une atmosphère digne de la démocratie ?

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Le séisme idéologique

  1. Cordouan dit :

    Cher Maxime, l’histoire est tragique, par nature, et les nations sont seules face à leur destin, disait le Général… Les pseudos élites qui prétendent nous gouverner nient par idéologie ces réalités et se vautrent depuis si longtemps dans le culte combiné des droits de l’homme, du fric et de la repentance larmoyante… Rien de ce qui arrive n’est etonnant: tous les symptômes de la décadence sont sous nos yeux… Et depuis des lustres…. Une civilisation fondée sur l’individualisme, l’argent, la haine du beau, du vrai et du bien est destinée aux poubelles de l’histoire…

    Aimé par 1 personne

  2. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    Aimé par 1 personne

  3. Jean ADER dit :

    De même que Macron a demandé beaucoup d’efforts aux Français j’aurais aimé qu’il en demande aux fonctionnaires en leur disant qu’il va progressivement supprimer 1 million de postes inutiles dans les bureaux pour financer le coût économique du coronavirus. On peut toujours rêver !

    Aimé par 1 personne

  4. Citoyen dit :

     » cette crise a démontré jusqu’à la caricature la faillite de la solidarité européenne, à l’image d’une Union européenne inexistante, d’une Italie abandonnée à son triste sort, de la course à l’isolement et des fermetures de frontières.  »
    Au point que par moment, ça en devient presque comique … En effet, le micron se refusait jusque là d’envisager de fermer les frontières pour confiner les populations …. Qu’importe, ce sont les autres qui le font à sa place … Les italiens l’ont déjà fait, sans l’avis de l’UE … Et mémère Merkel a dit « nein ! » … Elle aussi, sans demander l’avis de qui que ce soit, ferme sa frontière avec la fRance !

    Cela dit, Maxime, le fait que les structures médicales ne paraissent pas adaptées à la dimension souhaitable pour faire face à une pandémie, n’a pas grand chose à voir avec « l’idéologie ultra-libérale et anti-Etat ». Ce serait plutôt le résultat d’une saine gestion pour les périodes où il n’y a pas de pandémie.

    J'aime

  5. bebert dit :

    La fin de l’idéologie ultra-libérale et anti-Etat:lire ceci laisse reveur ,la France est à 57% de PO ,l’état depense un pognon de dingue mais les fonctions régaliennes :santé, sécurité,souveraineté ne sont plus assurées,le coronavirus demontre surtout la faillite du socialisme et l’ineptie de l’idéologie néosocialiste du progressisme.Quel est l’interet d’un état omnipotent si il prefere financer des migrants plutot que des masques.

    Aimé par 2 personnes

    • bebert, la fin de « l’idéologie » UL ai-je dit, le mot idéologie est essentiel, la preuve est faite qu’une idéologie ultralibérale peut aller de pair avec un étatisme grossier et impuissant.MT

      J'aime

    • Wooster dit :

      Je rejoins Citoyen. Peut-être votre phrase gagnerait à être précisé.
      Je crains que l’hôpital ne soit victime d’une bureaucratisation sans limite, symbole d’un étatisme galopant. A vouloir s’occuper de tout, les pouvoirs publics ne s’occupent finalement plus de rien, et surtout pas de ce pourquoi ils ont été mis en place. On réussit dans ce pays le tour de force d’avoir simultanément, « en même temps » comme dirait l’autre, une captation de la richesse par les administrations la plus élevée du monde développée, pour des résultats et des services rendus en baisse constante. Et tout ceci débouchera sans doute sur un processus de collectivisation encore plus avancé.
      A tous points de vue c’est une catastrophe.
      NB : qu’est-ce-qui fait que l’Allemagne, avec autant de cas, a beaucoup moins de décès (17 contre 148 en France) ?

      Bien à vous

      J'aime

  6. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je partage votre commentaire à l’exception peut-être de « la fin de la mondialisation bienheureuse ».
    Si dans un premier temps, le reflexe sera bien de vouloir mettre un terme à cette folie qui nous a mené à la catastrophe, je pense que celles et ceux qui en sont les chantres, les organisateurs et qui en profitent ne sont pas prêts à vouloir casser leur jouet et encore moins à envisager de réduire les bénéfices qu’ils en tirent. Et comme ce sont ces gens-là qui détiennent le véritable pouvoir économique, il ne faudra pas compter sur eux pour réformer de sitôt le monde.
    Je ne sais pas ce qu’il adviendra de cette pitoyable Europe qui montre jour après jour son inadaptabilité, sa pesanteur, sa stupidité, son manque de réactivité à chaque fois que la situation l’impose quel que soit le sujet (économique, santé, immigration, sociale…). A mon avis, cette Europe-là ne survivra pas à cette crise et je dirais : c’est tant mieux.
    On peut même aller jusqu’à se demander si le sort de nos politiciens actuels qui eux aussi seront tenus pour responsables et devront assumer cette ruine de notre société n’est pas lui aussi définitivement scellé et si l’on ne va pas voir apparaitre provisoirement pendant le temps d’une grande reprise en main, un nouveau régime plus autoritaire, à la démocratie apparente…comme celui d’un certain Président de la fédération de Russie.

    J'aime

    • G Bayon, « fin de la mondialisation heureuse », sur le plan de l’idéologie dominante. Qui pourra demain parler de mondialisation heureuse. Nous entrons dans une autre époque.
      MT

      J'aime

  7. Coucou dit :

    Bonjour à vous,« Aujourd’hui, il est ouvertement question de 70% de la population contaminée, mais aussi de prédictions faisant état de 300 à 500000 morts (sinon plus),» ?

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/15/coronavirus-les-simulations-alarmantes-des-epidemiologistes-pour-la-france_6033149_3244.html

    Une bonne nouvelle !
    https://www.valeursactuelles.com/societe/lei-conseille-ses-djihadistes-de-ne-pas-se-rendre-en-europe-cause-du-coronavirus-117076

    J'aime

  8. Michel Fremondiere dit :

    Allons Maxime ,une atmosphère digne de la démocratie ? vaste rigolade ,la vrais démocratie , la proportionnelle intégral ,ce qui fait peur a tout les partis , sauf au RN,,,,qui avait demander de fermer les frontières , sous les huée des autre partis ,au final on y arrive ,,

    J'aime

  9. Christophe dit :

    Maxime bonjour!

    Je le dis autour de moi depuis longtemps,en vérité il s’agit de tout foutre en l’air:l’homme blanc gène,l’Homo Occidentalis doit disparaître.Je constate depuis quelques années une tension dans les esprits,certains veulent la bagarre généralisée.Le manque de perspective économique,la désindustrialisation et puis le travail n’a plus de valeur donc à quoi bon se lever pour se faire chier dans des travaux ou vous n’êtes pas sûr de rester dans l’entreprise qui vous emploie.
    De plus en plus de gens sur la voie publique vous tendent la sébile.La situation psychologique et mentale ne concourent pas à la sérénité et à la joie de vivre.Je constate aussi une production législative absurde cela entraîne un diminution de nos libertés publiques et privées,cela est dangereux.
    L’état d’esprit en France est délétère.

    J'aime

  10. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    Un résumé lucide hélas… hélas également nos concitoyens ne semblent pas avoir pris la mesure du désastre a venir quand on voit les parcs parisiens ce dimanche.

    Bon courage

    Koufra

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.