2017, retour sur une catastrophe (Pour Atlantico)

Ci-dessous mes réponses aux questions du site Atlantico, en binôme avec maître Hervé Lehman, avocat, ancien juge d’instruction. Le commentaire de ce dernier sur la dimension judiciaire de la catastrophe vaut le détour. 

La question de l’emploi fictif de Pénélope Fillon à laquelle s’est ajoutée celle des costumes offerts par Robert Bourgi ont annoncé la défaite de François Fillon aux présidentielles 2017. Pourtant, avec 20% des votes, il demeure le 3e homme de ce scrutin. Comment l’expliquer?

Avant la catastrophe, M. Fillon avait de sérieux atouts en sa faveur : une grande expérience de la vie gouvernementale, un style sobre et une image de probité correspondant à l’attente d’une partie de l’électorat, un projet sérieux et travaillé, un engagement dans le soutien aux chrétiens d’Orient persécutés par Daesh, un discours clair d’opposition à l’islamisme radical. Les 20% qui ont voté pour lui malgré tout représentaient le socle de l’électorat les Républicains à ce moment-là. Ensuite, cet électorat, fragilisé par le découragement, s’est déchiré entre LREM, RN et l’abstentionnisme. D’où les 8,6% des européennes de juin 2019, un score qui a été interprété par beaucoup de commentateurs comme le signe avant-coureur de la disparition de LR. Depuis lors, les données du problème ont changé : la crise de confiance, et l’impopularité présidentielle toujours plus grande, les difficultés du gouvernement, la débâcle politique de LREM, mais aussi la stagnation du RN – qui n’effectue pas de percée décisive dans l’opinion malgré le climat de chaos dans le pays, ont rouvert un espace pour les Républicains. Leur score aux municipales sera donc déterminant pour vérifier la survie voire une renaissance de la droite.

Cette défaite électorale a marqué le début d’une crise profonde dont la droite française peine à se remettre. Quelles en sont les raisons? 

 Les raisons sont nombreuses et cette défaite électorale a été avant tout un déclencheur. Cinq raisons paraissent évidentes : l’absence d’un leader incontesté ; les rivalités d’ego ; les divisions idéologiques entre une tendance centriste, européiste et une frange plus souverainiste ; la difficulté à définir une ligne, un projet ; l’écartèlement entre le LREM et le RN qui a réduit sa marge de manœuvre. Comment la droite française peut-elle se présenter comme une alternance possible ? La politique française souffre en ce moment d’une perte de crédibilité et d’une profonde déconnexion avec le peuple. Le drame de l’actuel quinquennat est d’avoir porté cette coupure, cette déconnexion à son paroxysme, par les symboles. (Jupiter), les paroles (Gaulois réfractaires), le fond des politiques (taxe carbone, 80 km/h, retraites, etc.). Le rôle de la droite aujourd’hui et sa chance, consistent faire le contraire c’est-à-dire à tendre la main au peuple et à s’engager dans une logique de confiance et de réconciliation avec lui, de dépassement de la rupture entre la France dite d’en haut et la France dite d’en bas : fin de la communication (manipulation) à outrance, discours de vérité sur l’état de la France, travail de fond, sans démagogie, sur les grands sujets de préoccupation des Français, sécurité, communautarisme, dette publique, pauvreté, maîtrise des frontières, déclin du niveau scolaire… Pour cela, au cœur d’un programme de droite devrait être la réhabilitation de la démocratie par la revalorisation du Parlement et la pratique du référendum comme mode d’expression de la souveraineté.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour 2017, retour sur une catastrophe (Pour Atlantico)

  1. Annick Danjou dit :

    La catastrophe se poursuit grâce à la gauche et pas seulement l’extrême gauche. C’est drôle j’en parlais ce matin à mon mari et je tombe sur ça :

    « Eric Zemmour face à Jack Lang, sur la langue arabe
    Suite à la sortie du son nouveau livre, “La langue arabe, trésor de France”, Jack Lang est venu sur le plateau de Cnews se confronter à Eric Zemmour. »
    Quand J Lang va t-il cesser de casser notre pays et de favoriser sa cission. Ce type est un danger et comme quelqu’un le dit dans un commentaire à propos de FF, ces gens là continuent à profiter d’un système dont ils abusent depuis des décennies sans jamais être inquiétés, on peut quand même se poser des questions. L’arabe on l’entend partout et de plus en plus dans toutes les villes, les cafés ( ils y passent leur vie et leurs allocations) et les écoles. Ce n’est certainement pas un trésor pour le pays c’est une injure à notre langue !! Il est temps que ce type cesse de nuire!

    J'aime

  2. Oncle Jo dit :

    A peine trois ou quatre minutes après la publication des estimations donnant un second tour Macron vs MLP, le déplorable Fillon invitait à voter Macron! on devrait fusiller les déserteurs et les traitres!

    J'aime

  3. Timéli dit :

    Les municipales peuvent avoir valeur de test, pas seulement pour LR mais aussi pour tous les autres partis. Attention toutefois, aux municipales, les électeurs votent pour un homme ou une femme avant de choisir un parti politique. C’est la raison pour laquelle il faudra, me semble-t-il, relativiser les résultats des municipales et ne pas les mesurer à l’aune des partis élus ou non. Si R. Dati remporte la mairie de Paris (ce que je souhaite), ce sera un coup de maître, mais quel sera le % du parti LR dans cette victoire ? Impossible de le quantifier. Donc, prudence… Maintenant, si un même parti s’octroie plusieurs mairies de grandes villes, alors là, oui, nous pourrons parler d’un retour en grâce ou d’un raz de marée de tel ou tel parti. A suivre…

    J'aime

  4. Annick Danjou dit :

    Voyez comment cela se passe au niveau de la mairie de Paris. Mme Buzin a été a bonne école!

    https://www.causeur.fr/gaspard-gantzer-municipales-agnes-buzyn-2-173179?utm_source=email&utm_medium=social&utm_campaign=SocialWarfare

    J'aime

  5. E Marquet dit :

    On ne peut préjuger de la décision qui sera rendue, mais je suis bien loin d’avoir confiance dans la justice de mon pays et de croire à son indépendance !
    Le billet de Mr Bilger ( La droite veut oublier Fillon. Pas moi.) fin connaisseur du milieu, parle de traquenard judiciaire, d’un PNF qui a ordonné une enquête contre FF alors qu’il n’était pas compétent, d’une démarche qui n’a pu être engagée sans l’aval de l’autorité politique, et du fait exceptionnel qu’une responsable du PNF annonce qu’un classement sans suite serait de toutes manières exclu. En ce qui concerne le Juge d’Instruction, il parle de frénésie judiciaire et d’extrémisme professionnel.

    René Girard, dans « La violence et le sacré » pense qu’il « Il n’y a pas de différence nette entre l’acte que la vengeance punit et la vengeance elle-même »
    Et Thomas Hobbes dans « Leviathan » « […] pour ce qui est de la force, l’homme le plus faible en a assez pour tuer l’homme le plus fort, soit par une machination secrète, soit en s’alliant à d’autres qui courent le même danger que lui ».
    C’est la logique bien connue du bouc émissaire, selon René Girard, où la violence est différée sur un individu qui par son statut paradoxal de coupable et de victime, absorbe la violence du groupe nécessaire à la paix dudit groupe.

    FF, par sa victoire aux primaires, déjouait les pronostics politico-médiatiques et s’interposait dans le jeu des progressistes, d’autant que chacun jouait la facilité d’une victoire face à MLP.
    Juppé et Sarkozy ont joué à Chat Perché, et ont éliminé FF, laissant la place à la souris qu’ils n’ont pas vu venir, mais à laquelle ils ont finalement prêté allégeance.
    La droite que les méprisants appellent encore aujourd’hui « la droite Trocadéro » a été mise sur le banc de touche, une autre qui se disait à droite, mais n’était pas de droite, a suivi le joueur de flûte et sa ritournelle du ni droite, ni gauche, quand d’autres encore suivaient les sirènes de la famille Le Pen.
    Carla, gracieuse et fielleuse épouse de Nicolas dont François fut pendant quelques années comme chacun sait, le « collaborateur », avait enfoncé le clou sur le cercueil du candidat qui avait osé concurrencer son cher et tendre, en déclarant « Ah il est beau le catho tout propre qui donne des leçons de vertu à tout le monde » !
    Quant à MLP dans son langage châtié disait « Ils me font chier, ces cathos de merde ! »

    Aujourd’hui Griveaux est soutenu par tous les bien-pensants. « Idéologie puante, torrent de boue, attaques ignobles, dénonciations de méthodes abjectes, retour du puritanisme, les acharnés de l’exemplarité nous gonflent » etc….Les camarades marcheurs ont formé une défense en « tortue romaine ».

    L’Assemblée Nationale, présidée par un homme « irrrrrréprochable » entend demander à FF le remboursement de plus d’un million d’euros. On attend avec impatience qu’il demande un audit indépendant, permettant d’établir en toute transparence et au moins sur la même période que celle reprochée à FF, l’emploi par nos députés de leurs enveloppes parlementaires. Le PNF n’est pas prêt d’être au chômage !

    Aimé par 4 personnes

  6. Janus dit :

    Analyse intéressante de Alain de Benoist sur Macron, 2022 et les ressorts cachés du personnage : https://www.bvoltaire.fr/alain-de-benoist-la-descente-aux-enfers-demmanuel-macron-est-elle-forcement-une-bonne-nouvelle-pour-marine-le-pen/

    J'aime

    • janus, excellent, non ce n’est pas une bonne nouvelle pour MLP, les deux sont comme des frère et soeur siamois issus de la déflagration de l’ancien monde: l’un entraîne inévitablement l’autre.
      MT

      J'aime

  7. Sganarelle dit :

    Il est certain que la petite phrase de Fillon sur la mise en examen de de Gaulle a été une faute non seulement historique; (il a oublié que Le Gal a eté condamné par contumace même si c’est par un tribunal contesté) , mais ensuite et surtout parce que avec cette phrase perfide il s’est aliéné une partie de son entourage . Pourtant cette fanfaronnade plaide en faveur de sa bonne foi avec une forme de naïveté.
    Résultat beaucoup d’entre-nous regrettent ce qui n’aurait peut-être pas eu de meilleurs résultats reste Fillon a subi un lynchage rapide .a
    Ce qu’on reproche à la droite ce sont ses trahisons et ses abandons pour l’autre camp , ses luttes intestines et ses copinages tout aussi malsains. Les français ont la fâcheuse tendance sans doute vérifiée à mettre tous les politiciens dans le même sac. Il faut dire que le rapport a l’argent chez Fillon y est pour quelque chose mais il en reste malgré tout un profond sentiment d’injustice et un espoir déçu et on sait que celui qui vient ensuite risque d’en payer le prix.

    J'aime

  8. Anonyme dit :

    C’est surtout une catastrophe du fait de la défense de Fillon. Mitterand impliqué dans de plus répugnantes affaires durant toute sa carrière n’a jamais lâché le morceau et a toujours défendu sa cause; idem pour les différents escrocs qui faisaient sa suite. On n’a jamais entendu Jack Lang s’excuser de ses différentes turpitudes réelles ou supposées, de ses innombrables costumes, de ses dépenses de bouche etc,etc. Quand on se lance en politique, il faut avoir une armature mentale que Fillon n’avait pas. Et même si les conditions de sa mise en cause sont éminemment suspectes et évidemment anti démocratiques, il lui fallait attaquer férocement ses adversaires plutôt que se comporter comme un premier communiant. Balkany qui a beaucoup plus a se reprocher n’a pas baisé la garde.
    Bref cette affaire a révélé les faiblesses insignes du personnage, quelles que soient ses qualités par ailleurs. Ayant fait chuter Sarkozy et Juppé dans la primaire, il ne pouvait s’attendre à des bisous…
    Clemenceau sur lequel vous avez écrit n’était pas non plus un parangon de vertu, mais sa férocité dans l’assemblée et son coup d’épée redoutable en ont calmé plus d’un…Mais n’est pas vendéen qui veut…
    Nous sommes dans une phase de notre histoire réservée aux seconds et troisieme couteaux. tant pis pour nous.

    Aimé par 1 personne

    • carlo dit :

      @ Anonyme
      « il lui fallait attaquer férocement ses adversaires plutôt que se comporter comme un premier communiant.  »
      Non, il lui aurait fallu faire preuve de sagesse et retirer rapidement sa candidature.
      Et il aurait surtout fallu qu’il ne se présente pas à cette élection.

      J'aime

  9. cyril de fayet dit :

    bonjour,
    il me semble qu’il faut rappeler que la déflagration médiatique est venue d’une enquête de journalistes sur des emplois présumés fictifs, sous entendu de possible corruption ou détournement de fonds, il est « normal’ que la justice soit saisie assez rapidement ! cyril

    J'aime

    • cyril de Fayet, dans d’autres affaires similaire (emplois fictifs modem par ex) elle a mis plus de deux ans à prononcer des mises en examen, de ce qu’on lit ça et là…
      MT

      J'aime

  10. carlo dit :

    « Les grands sujets de préoccupation des Français, sécurité, communautarisme, dette publique, pauvreté, maîtrise des frontières, déclin du niveau scolaire… »
    Ces grands sujets ne sont pas (ou ne devraient pas être) spécialement des sujets de droite.
    Il en est de même de la question de la souveraineté européenne avec son corollaire : l’impôt européen. Voulons-nous, ou non, d’un nouvel impôt, européen cette fois-ci ?
    On n’a pas suffisamment remarqué à quel point, pour nos dirigeants, le mal (la souveraineté, l’impôt et même les frontières ) se transmue en bien dès qu’on y accole l’adjectif  » européen ».

    J'aime

  11. carlo dit :

    « Pour cela, au cœur d’un programme de droite devrait être la réhabilitation de la démocratie par la revalorisation du Parlement et la pratique du référendum comme mode d’expression de la souveraineté. »
    Je ne vois pas en quoi tout cela devrait être le cœur d’un programme de droite.
    Il s’agit là d’une urgence démocratique susceptible de rassembler tous les opposants à EM.
    Cette liste n’est toutefois pas exhaustive : il faut y ajouter la reconquête de la souveraineté nationale (et pas seulement la maîtrise de nos frontières).

    Aimé par 1 personne

  12. carlo dit :

    « les divisions idéologiques entre une tendance centriste, européiste et une frange plus souverainiste »
    C’est le clivage le plus important. Il traverse la gauche et la droite. Il faudrait que ce soit sur ce clivage que se joue la prochaine élection présidentielle et non sur le clivage gauche /droite.

    J'aime

  13. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    « La réhabilitation de la démocratie par la revalorisation du Parlement et la pratique du référendum » ne passera pas par cette droite LR, coupable en 2007 d’avoir trahi le peuple français, en annulant le résultat du référendum de 2005, et qui aujourd’hui en paye le prix, par le rejet qu’elle suscite !

    J'aime

  14. carlo dit :

     » M Fillon avait de sérieux atouts : un style sobre et une image de probité correspondant à l’attente d’une partie de l’électorat »
    Le problème est qu’il ne s’agissait que d’une apparence … trompeuse.
    Heureusement, il a été démasqué avant l’élection.
    Malheureusement, et contrairement à BG qui a fait preuve d’une plus grande sagesse, il n’a pas retiré sa candidature et a ainsi permis l’élection … de EM.

    J'aime

  15. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le commentaire de maître H. Lehman est en effet très intéressant et empreint de bon sens et de vérité.
    L’avenir politique de F. Fillon est maintenant derrière lui, quoi qu’il arrive et même s’il est relaxé ce qui semble peu probable compte tenu des charges irréfutables et des témoignages contre lui sans parler des aveux de Marc Ladreit de Lacharrière. F. Fillon en est semble-t-il conscient et a tiré un trait sur ces années passées.
    Les résultats à venir des élections municipales montreront probablement une remontée en trompe l’œil du score de LR, mieux implantée localement que nationalement. Malheureusement et sans tomber dans la théorie du complot, je ne vois pas R. Dati remporter la mairie de Paris. A. Hidalgo a tissé depuis des années ses réseaux et a si bien entretenu son électorat « bobo » que cela laisse très peu d’espoir à ses opposants.
    Pour autant, cela ne changera fondamentalement rien sur l’avenir de ce parti politique, toujours gravement malade de son état-major d’égos incapables de s’entendre et de proposer des idées intelligentes et communes et qui continuera de s’entretuer politiquement.
    Depuis deux ans et avec les erreurs et les fautes continuelles de LREM, la droite républicaine avait un boulevard devant elle. Elle a fait le mauvais choix en se donnant du temps pour continuer ses enfantillages et ses petites manœuvres individuelles pour tenter de prendre le pouvoir en interne mais surtout sans proposer de nouvelles idées qui auraient pu intéresser et mobiliser ses sympathisants et les électeurs.
    Saluons toutefois le comportement des députés LR pendant cette foire d’empoigne que constitue le débat parlementaire sur le projet de retraites. On y voit et entend souvent des vraies interventions argumentées dignes d’une opposition responsable et sensée.
    Et pourtant comme le montre la pléthore de listes électorales pour ces élections municipales, les Français ne sont pas si désintéressés qu’on le dit ou qu’on voudrait nous le faire croire de la vie politique et publique.
    Alors, qu’attend LR pour se repositionner et proposer un nouveau projet ambitieux pour notre pays. Cela urge maintenant….les mois sont comptés.

    Aimé par 1 personne

  16. Michel Fremondiere dit :

    et bien MOI, ,pas du tout d « accord avec Maxime ,notre droite LR est en perte de vitesse ,pour revenir au pouvoir ,il faut des alliance ,avec toute les droite ,pour battre Macron ,qui lui prend tout ,les vert ,le centre ,le Ps et surement les communiste ,donc le RN ,premier partis de France et d’Europe est INCONTOURNABLE ,que cela plaise ou Non ,de plus les villes du RN sont bien gérer ,et bientôt les régionale ,après on verra ,tout ce que décrit Maxime se trouve au RN et LR ,alors STOP a la bêtise de nos élites ,et un rassemblement des droite s « impose ,pour battre Macron ,un simple rappel , sous Toubon ,on frôlait le million de compagnons ,a ce jours COMBIEN ? ,

    Aimé par 1 personne

  17. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Merci pour cet éclairage bienvenu en ces temps troublés. Qui ne partagerait pas vos souhaits: « …tendre la main au peuple et à s’engager dans une logique de confiance et de réconciliation avec lui, de dépassement de la rupture entre la France dite d’en haut et la France dite d’en bas : fin de la communication (manipulation) à outrance, discours de vérité sur l’état de la France, travail de fond, sans démagogie, sur les grands sujets de préoccupation des Français, sécurité, communautarisme, dette publique, pauvreté, maîtrise des frontières, déclin du niveau scolaire… ». Vous plaidez, et je vous comprends, pour la droite mais c’est toute la sphère politique qui est concernée par ce challenge. La gauche ne peut pas être exempte de ce travail et c’est le camp qui s’emparera le plus vite de ces problématiques qui sera gagnant sinon, ce sera la porte ouverte pour tous les excès. A ce sujet, plus que l’extrême-droite et sa menace fantasmée, je suis bien plus inquiet par la montée apparente de l’extrême-gauche dans certaines villes comme Bordeaux.
    En complément, je mets en lien un article d’Eric Verhaeghe portant sur le projet de réforme de l’ENA tel qu’il apparaît dans le rapport Thiriez. Lui-même ancien élève de cette école comme vous l’êtes, il apporte une réflexion intéressante en cela où il identifie comme co-responsable du désastre actuel quelques éléments moins visible que la faune politique actuelle mais tout aussi néfaste quant aux retombées des actions ou inactions conduites : « Le décalage est tel entre la conception de l’aristocratie qui tient l’État d’un côté, et la démoralisation, que dis-je, l’écœurement du pays réel face à la façon dont le « système » fonctionne, qu’il débouchera forcément sur une confrontation majeure telle que nous les connaissons régulièrement depuis trois ou quatre cents ans. » (https://www.contrepoints.org/2020/02/25/365050-reforme-de-lena-le-veritable-conservatisme-qui-tue-la-france).

    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.