« Nous paierons cher cette lâcheté »

Le 18 janvier dernier, une adolescente de 16 ans, prénommée Mila, s’est filmée sur le réseau social Instagram en tenant des propos dits « blasphématoires » parlant de « religion de merde » à propos de l’islam. Depuis plus de dix jours, la voilà pourchassée et menacée de mort. L’éducation nationale affirme n’être pas en mesure d’assurer sa sécurité et la jeune fille se trouve déscolarisée. Les plus hautes autorités de l’Etat, si prolixes pour rebondir sur tout sujet, se terrent et se taisent. La complaisance des grands médias radio-télé officiels fait froid dans le dos. A l’heure où 150 quartiers sont passés sous le contrôle des salafistes, la France de 2022 poursuit son naufrage dans le chaos, la lâcheté et la barbarie. Plusieurs intellectuels réagissent dont Eisabeth Badinter, Marcel Gauchet, Jacques Julliard, Elisabeth de Fontenoy, Jean-Pierre Legoff. Ci-dessous [extraits] leur appel publié par l’Express du 31 janvier.

***************************************************************************

Dix jours plus tôt, vendredi 10 janvier, l’humoriste Frédéric Fromet chantait, sur les ondes de France Inter : “Jésus, Jésus, Jésus est p… (…) Du haut de la croix, plutôt que de l’avoir cloué, pourquoi pas l’avoir e….. ?” On pourrait également revenir sur les circonstances, l’intention, le bon ou le mauvais goût. De la même façon, concentrons-nous sur l’essentiel : rien de ce qu’il a chanté n’est illégal.

Que s’est-il passé depuis ? Dans le cas de Mila, une horde de harceleurs islamistes l’ont menacée sur Internet, jusqu’aux promesses de mort, révélant son identité et son adresse, obligeant la jeune fille à se déscolariser. Mais, en parallèle de l’enquête ouverte pour “menaces de mort, menace de commettre un crime, harcèlement”, le parquet de Vienne a décidé d’ouvrir une autre enquête, celle-là visant l’adolescente du “chef de provocation à la haine raciale”. Personne n’a songé à ouvrir ce genre d’enquête pour Frédéric Fromet.

Pas plus que la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, ne s’est sentie obligée d’intervenir en expliquant, comme elle l’a dit à propos de l’affaire Mila que “l’insulte à la religion, c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave“.

Depuis, la ministre a reconnu une “expression maladroite“, tout en persistant néanmoins dans la godille : “On peut critiquer les religions. Pas inciter à la haine.”

Comme s’il fallait tout de même accabler Mila. Et le parquet de Vienne a abandonné les charges contre l’adolescente, actant ce qui était évident dès le départ : critiquer une religion, même grossièrement, n’est pas inciter à la haine contre ceux qui la pratiquent. Incident clos ?

Il nous semble pourtant important d’y revenir malgré tout. Ce qui s’est passé ces derniers jours est inédit et plante les jalons inquiétants d’un “deux poids, deux mesures” qui s’installe durablement dans notre nation.

Pourquoi, dès lors que la cible du blasphème est l’islam, tord-on nos principes républicains ? Pourquoi si peu s’émeuvent quand le délégué général du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, dit de Mila “qu’elle l’a bien cherché” (les menaces de mort) et qu’elle n’a qu’à assumer (d’être agressée, de ne plus aller à l’école, etc. ) ?

Pourquoi, enfin, quand un amuseur public et adulte s’exprime sur une radio d’Etat pour dire à peu près la même chose qu’elle sur le Christ, on n’y voit pas à redire, grâce à la liberté d’expression concernant la critique des croyances ?

La réponse est à aller chercher dans la lâcheté de la justice et de la politique, désormais obsédées par l’acrobatie du “en même temps” sur les sujets de liberté d’expression quand ils concernent l’islam. Nous paierons cher cette lâcheté.

 

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

72 commentaires pour « Nous paierons cher cette lâcheté »

  1. Citoyen dit :

    Bien souvent en chimie, il est besoin d’un catalyseur, pour aider des produits, qui n’y arriveraient pas seuls, à interagir ensemble …
    Avec la naïveté de la jeunesse, la petite Mila a produit cet effet catalyseur, en déclenchant des réactions à froid dans le marigot politico-merdiatique, qui dépassent largement ce qu’elle aurait pu imaginer, obligeant quelques uns dans la précipitation à tomber le masque à leur insu …
    Des réactions à froid, faisant remonter en surface des eaux boueuses du marigot des choses peu ragoutantes, qui en principe avancent masquées, restant dans le non dit …
    C’est surtout cela qui est intéressant d’observer, dans l’évolution du phénomène …

    Aimé par 1 personne

  2. cyril dit :

    bonjour, et merci de ce billet. J’ai aussi lu un article du journal le Monde du 1er fevrier qui
    va dans ce sens (auteur M Guerrin), afin de protéger la liberté d’expression et qui dit clairement que la victime est la jeune fille et que les partis de gauche , le monde des artistes sont muets.
    Cyril

    J'aime

  3. Annick Danjou dit :

    Mila n’est pas la première victime du djihad scolaire
    Yves Mamou
    Pour l’instant, seule Mila est à la hauteur de l’affaire Mila ! Elle tient bon et maintient ses propos sur l’islam. Merci à elle. Sur TMC, la malheureuse lycéenne a rappelé hier qu’elle était déscolarisée par crainte de représailles. Il y a quelques années, des élèves juifs fuyaient l’enseignement public. Désormais, on s’en prend aussi à ceux qui critiquent le Coran… Lire l’article sur causeur…
    Et les commentaires

    Aimé par 2 personnes

  4. goupil dit :

    Je ne sais si de la lâcheté ou de l’aveuglement, de l’abrutissement ou autre, le résultat sera que nous disparaîtrons en tant que civilisation !
    Et ce n’est pas nouveau, souvenons nous de Salman Rushdie et de son roman les versets sataniques dans les années 80. L’occident avait a l’époque fait montre d’une réaction similaire, sans courage.

    J'aime

  5. Annick Danjou dit :


    Un retour en arrière qui ne fait pas de mal et qui remet quelques pendules à l’heure.
    J’avais complété oublié cet épisode…

    Aimé par 2 personnes

  6. Aurelien dit :

    Soumission totale de la France et de ses élites à une Allemagne fantasmée, certes encore dominante économiquement mais à la ramasse sur tous le reste (démographie,diplomatie,regalien..); donc quand on se soumet à un pays déliquecent comme l’Allemagne en panne de vigueur, on s’aplatit devant les frères musulmans, on se met à plat ventre devant les égorgeurs islamistes. On fait le malin devant les anglo-américains mais attention si Trump froncent les sourcils, Angela sera furieuse et nos laquais de gouvernant iront sagement à la niche laissé piller le pays. l’islam signifierait soumission quoi de plus normal au fond dans ce pays épuisé par 40 ans de lâcheté.

    J'aime

  7. laregie41 dit :

    Contrairement à ce qui a été écrit dans un autre commentaire, vous ne remettez pas les pendules à l’heure, mais vous vous enfoncez dans l’égarement général qui prévaut aujourd’hui :
    Revenons aux principes de base qui permettent à tous de se supporter en société. Au-delà de l’épouillage mutuel (on n’est pas des bêtes), il y a le : « ne fait pas à autrui ce que te ne voudrais qu’on te fasse ».
    Par ailleurs, si on vous laisse faire, il n’y a plus de différence entre critique et insulte, il n’y a plus de différence entre liberté de conscience et irrespect et provocation. Dans quel monde de sauvagerie vous entrainez-nous ?
    Pensez-vous que cette jeune fille ou ce soi-disant humoriste vont convaincre leurs détracteurs avec ce genre de discours ? La laideur de leurs propos est totalement contre-productive. Ces propos ne sont fondés sur aucun raisonnement. Leurs invectives ne valent rien et les discréditent.
    J’attendais de votre article qu’il dénonce la lourde responsabilité des médias, qui mettent en exergue ce genre de polémique de caniveau, plutôt que de promouvoir un débat fondé sur le respect et la recherche du vrai, bref tout ce qui fait l’éclat de notre civilisation. Cela aurait rejoint la trame de nombreux autres articles que vous avez rédigés. Sur ce coup là, vous vous êtes plantés, par incompréhension d’une saine laïcité, et par crainte d’une progression de l’islam (*).

    Je précise que je ne suis pas mahométan, ce que laisse déjà penser mon avatar !

    Aimé par 1 personne

    • La régie, je vous comprends, mais ce qui m’a choqué, c’est que l’Etat à travers l’EN se déclare dans l’incapacité d’assurer la scolarisation et la protection de le jeune fille de 16 ans qui n’a rien déclaré qui soit illégal. Il m’a semblé que cela, cette impuissance avouée à protéger une gamine menacée, était un fait qui dépasse par sa gravité la simple polémique.
      MT

      J'aime

    • Michel GAFFET dit :

      La régie 41 : votre discours est celui des soumis qui préfèrent la paix au déshonneur , qui auront le déshonneur mais pas la paix, pour vous donc une insulte mérite les menaces de mort. Je suis abasourdi par ce genre de position , et vous ne cherchez pas à savoir pourquoi cette jeune fille s’est énervée , tout simplement parce qu’elle était agressée par ses camarades de classe. Mila , je partage entièrement son avis , et les religions , dans l’ensemble , on fait plus de mal que de bien à l’humanité, révisez votre histoire . Comme disait Michel Onfray , en réponse à Dostoïevski,  » si Dieu existe , tout est permis  »
      Et votre religion c’est celle du vivre ensemble, encore une belle fumisterie , bien hypocrite, alors qu’on voit tous les jours qu’on n’est même pas capables de vivre en harmonie avec ses voisins de palier . Je vous laisse avec votre morale et votre bonne conscience
      Soyez heureux

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      « Au-delà de l’épouillage mutuel (on n’est pas des bêtes) » mais si nous sommes des bêtes on le constate chaque jour, les violences verbales, physiques, les viols, les lynchages, les égorgements, les tueries… nous (en général) sommes parfois pires que des bêtes.

      « ne fait pas à autrui ce que te ne voudrais qu’on te fasse » donc quand on traite cette jeune de sale pute et de salope, elle tend l’autre joue et dis allez continuez, j’adore ça! Beaucoup de jeunes et en particulier des filles en ont assez de se faire insulter par des racailles qui sont à peu près tous du même milieu ou du même genre et qui adorent le même dieu. Cela ne prend plus.

      La sauvagerie dont vous parlez existe depuis la nuit des temps et ce sont les réseaux sociaux qui aujourd’hui l’expose au grand jour.
      Les viols, les avortements clandestins, les insultes, l’irrespect, les tournantes dans les caves, les lynchages, les affrontements aux chaines de vélo, les blousons noirs, les bonnes de curés, les femmes frappées et violentées, les enfants battus, maltraités, la drogue, etc…etc…existent depuis toujours mais avant on le cachait, l’hypocrisie régnait , tout était beau dans le meilleur des mondes, surtout pour certains au détriment de bien d’autres.

      « Promouvoir un débat fondé sur le respect et la recherche du vrai, bref tout ce qui fait l’éclat de notre civilisation » ce sont des discussions de salon entre gens de bonne famille qui veulent changer le monde en oubliant que le monde n’est pas celui dans lequel ils vivent paisiblement et que, à côté des salons bourgeois, il y a tous ceux qui marnent, qui crèvent et qui affrontent chaque jour les stigmates d’une religion qui nous envahit, qui prend le contrôle de notre vie, de nos coutumes, de notre manière de penser, tranquillement, inlassablement, insidieusement avec la bénédiction de ceux qui nous gouvernent, du pape même parfois et de tous les bobos bien à l’abri dans leur confort, qui ne se mêlent pas à la populace, aux sans dents, et qui ferment les yeux bien hermétiquement devant tout ce qui se passe autour d’eux. J’aimerais vraiment qu’un jour ils en paient le prix, le seul problème est que nous le paierons aussi.

      Cette jeune de 16 ans est sortie de ses gonds car on l’a insultée en premier lieu et si toutes et tous ses camarades prenaient sa défense, ce serait une belle avancée, mais non, ils se terrent dans le silence et vont même jusqu’à l’enfoncer, par peur de se faire lyncher? par manque de courage? par lâcheté? J’aimerais connaître le nombre de lycéeens d’origine maghrébine dans cet établissement. Ces voyous scolarisés sèment la terreur et personne n’est capable de les canaliser, les profs, les directeurs, les inspecteurs…tout le monde se couche, c’est lamentable!!! Et les parents, ils sont où? Quand va t’on leur supprimer les allocs quand leur progéntiture sème la terreur? E Ciotti le proposait, il s’est fait remettre en place illico presto, comme M Copé avec l’histoire du pain au chocolat, il avait pourtant raison, mais au lieu de poursuivre dans la voie qu’ils avaient ouverte, ils ont fini par rentrer dans le rang… Triste triste…

      Aimé par 1 personne

    • laregie41 dit :

      « L’épouillage mutuel » était une saillie humoristique,, mais vous avez l’humeur trop aigrie pour le prendre comme tel; la suite de votre (long) texte le démontre.
      « Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fît, ne l’inflige pas à autrui » est une norme universellement admise. Vous la réfutez. Vous êtes donc hors norme, que ce soit dans un salon ou n’importe où ailleurs.

      J'aime

  8. E Marquet dit :

    En cette fin du dimanche de la Présentation du Seigneur, lu dans « Le billet du vaurien » de Roland Jaccard, sur Causeur :

    « Macron en visite à Jérusalem décède d’une crise cardiaque. Les diplomates israéliens proposent son rapatriement en France pour 50000 € ou un enterrement sur place pour 100€.
    Les diplomates français se consultent et répondent qu’ils préfèrent rapatrier le Président en France.
    Les israéliens leur demandent alors pourquoi dépenser 50000 € alors qu’avec seulement cent euros il pourrait être enterré en Terre Sainte ?
    Les diplomates français répondent : « Jadis un homme est mort ici et, trois jours plus tard, il est ressuscité ! Nous ne voulons pas prendre de risque. »

    Quelle personne sensée qualifierait ce (bon) trait d’humour de lèse-majesté vis à vis de Macron, ou de blasphème vis à vis du Christ ressuscité ?

    Aimé par 3 personnes

  9. carlo dit :

    « La réponse est à aller chercher dans la lâcheté de la justice et de la politique, désormais obsédées par l’acrobatie du “en même temps” sur les sujets de liberté d’expression quand ils concernent l’islam. »
    Ou même sur d’autres sujets. La liberté d’expression est de plus en plus menacée, comme l’ont montré plusieurs autres affaires récentes.
    Et la liberté de conscience aussi, car la tentation est grande de vouloir criminaliser la pensée.

    J'aime

  10. Citoyen dit :

    Voila un article qui met les pendules à l’heure … c’est bien.
    Tout a déjà été dit sur les déboires de la petite Mila, face aux demeurés des quartiers sous-développés … A ce stade, il n’est plus nécessaire d’en rajouter. Les articles ne manquent pas …
    Il y a juste deux éléments à souligner.
    D’une part, la Belloubete est bien à l’image du reste du gouvernement. C’est sans surprise, elle ne dépareille pas … Quand il s’agit de raconter une ânerie, comme tous les autres, elle répond présent !
    Et d’autre part, la réaction du représentant du CFCM qui tombe le masque sur le réel de ses convictions … ce qui lève les ambiguïtés, pour ceux qui ont des doutes …
    Là-dessus quelques intellectuels arrivent à s’extraire de l’indignation à géométrie variable, dont E. Badinter. Il faut saluer la volonté de s’extraire du troupeau …

    Cela dit, dans la paire Badinter, il ne faut pas se tromper de pioche … Un Badinter peut en cacher un autre … Sur un autre sujet … :
    Voyant, dans une manif, l’effigie du micron au bout d’une pique, le vieux crouton de Badinter (la caution du mitteux) a pris peur pour son poulain !… Il fait une crise, un caca nerveux, une quasi attaque, et, en sauveur de la Socialie, est parti en croisade contre ces gueux qui osent défier l’Olympe … Du pétage de plombs ..
    Au secours Attila ! … euh, pardon, Attali … une euthanasie est demandée …

    Aimé par 3 personnes

    • Trigwen dit :

      Il est exact que le C.F.C.M.est totalement noyauté par les Frères Musulmans et on n’y a jamais mis bon ordre sous prétexte de laïcité. Quant, s’il est une Badinter dont il faut retenir le nom actuellement, c’est Elisabeth Badinter qui n’a pas sa langue dans sa poche et appelle un chat un chat sans jamais pratiquer la langue de bois.

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Tout à fait d’accord avec vous pour les Badinter. Elle est une femme de convictions qui s’est faite insulter parfois lorsqu’elle a pris certaines positions courageuses comme dans l’histoire du burkini. Lui vieillit mal et pourtant je le respecte pour sa victoire contre la peine de mort. Dans le cas de Macron il aurait mieux fait de se taire.

      Aimé par 1 personne

    • Michel GAFFET dit :

      Tout à fait de votre avis, Citoyen , autant Mme Badinter est remarquable , autant son époux est loin d’arriver à sa hauteur , il a toujours une leçon de morale à administrer , elle nous montre le chemin de l’honneur , c’est toute la différence

      J'aime

  11. bernard Meyer dit :

    Mais le peuple français paye déjà cette lâcheté. Ce qui a évolué c’est l’esprit d’accoutumance à cette lâcheté.
    Le couperet est tombé le 7 janvier 2015 et à cette date il était déjà trop tard.

    Aimé par 1 personne

    • Trigwen dit :

      Non il n’est pas trop tard. Il suffit qu’arrivent au pouvoir des hommes politiques qui aient ds « burnes » et qui osent rétablir l’ordre républicain dans les cités infestées par les islamistes et qu’ils osent fermer toutes les mosquées ou écoles coraniques douteuses sans omettre de foutre dehors ces imams formés an Arabie Saoudite.
      Mais pour ça, il faut avoir le courage de taper un grand coup dans ces fourmilières et de les assainir une bonne fois pour toutes..

      Aimé par 1 personne

    • B Meyer, accoutumance, c’est bien le mot.
      MT

      J'aime

  12. bernard Meyer dit :

    Mais le peuple français paye déjà cette lâcheté. Ce qui a évolué c’est l’esprit d’accoutumance à cette lâcheté.
    Le couperet est tombé le 7 janvier 2015 et à cette date il était déjà trop tard.
    Cordialement

    J'aime

  13. lugardon dit :

    Est-ce que c’est vraiment un problème de lâcheté, d’Islam et de Musulmans ou le problème que nous ne nommons pas nos ennemis: les wahhabites, les frères musulmans, les salafistes ?

    Est-ce vraiment un problème de lâcheté, d’Islam et de Musulmans ou le problème de notre dépendance au pétrole?

    Sommes-nous capables de tenir tête à l’Arabie Saoudite? Aux Emirats arabes? Au Qatar? au Koweït?

    Quelle est la politique de la France au Moyen Orient?

    Où en sommes-nous de nos relations avec les USA et les Anglais?

    Qui sont aujourd’hui nos alliés et nos amis?

    Est-ce qu’un jour nous nous interrogerons sur le développement parfois m… des grandes villes de France depuis 1945?

    Est-ce que nous ferons un jour le bilan des guerres d’Afghanistan, d’Irak, le Libye? Le bilan du conflit israélo-palestien qui dure depuis 70 ans ? Une nouvelle guerre de 100 ans?

    Le nombre de civils victimes des nouvelles formes de guerre ne cesse d’augmenter. Peut-on espérer un sursaut ou cela va-t-il continuer d’augmenter encore dans les prochaines années?

    Aimé par 2 personnes

    • Curmudgeon dit :

      Si le problème concernait seulement les wahhabites, les fréristes, etc., alors on ne s’expliquerait pas la présence inquiétante de ce qu’on peut lire quand on prend la peine de consulter soigneusement les textes d’où les oulémas disent qu’est tirée la charia, à savoir le Noble Coran et la Sunna du Prophète (variante dans la terminologie chi’ite : l’Ahl ul-Bayt).

      On ne s’expliquera pas non plus que les musulmans datent le début de leur ère de l’Hégire, c’est-à-dire du moment où Mahomet et ses compagnons ont quitté la Mecque, où ils avaient obtenu un succès mitigé, pour Yathrib / Médine, où Mahomet a pris le pouvoir *politique*, social et *militaire*. Oui, ou non ? C’est en tout cas l’histoire officielle proposée par les savants de l’islam eux-mêmes.

      On ne comprendrait pas non plus comment l’islam s’est répandu et affermi dans la plupart des zones où il est établi maintenant, et cela bien longtemps avant l’apparition du wahhabisme. C’est-à-dire presque toujours avec le concours de la force politique et militaire, même dans la zone Malaisie / Indonésie, contrairement à ce qu’on entend parfois.

      Cessons donc de chercher des faux-fuyants. L’islam des lumières, l’islam religion pacifique, etc. Ça rappelle un peu trop cette autre chimère : la quête du socialisme à visage humain.

      Aimé par 4 personnes

    • Coucou dit :

      Bonjour André Lugardon , par inadvertance mon doigt à effleuré l’écran de mon téléphone, je ne voulais pas vous mettre une étoile, je ne suis pas d’accord avec vous.Bonne journée

      Aimé par 1 personne

    • lugardon dit :

      Curmudgeon bonjour. Merci de vos remarques qui vont me permettre d’ajouter ce qui suit: en ce qui me concerne je ne crois pas à l’Islam des Lumières et à un Islam pacifique. L’Islam et ses différentes interprétations du Coran est un frein au progrès du monde musulman. L’Islam et ses différentes interprétations du Coran n’est pas une religion apaisante. Nous le voyons bien dans ce qui se passe au Moyen Orient en ce moment. Ce que je crois et c’est volontairement que j’emploie ce verbe là c’est que sur les 6 ou 7 milliards d’êtres humains que nous sommes 4 ou 5 ne deviendront jamais jamais musulmans. Ce que je crois c’est qu’il arrivera et c’est commencé à mon avis un moment où les musulmans eux-mêmes et par eux-même se détourneront de l’Islam par lassitude et écoeurement des tueries effroyables auxquelles nous assistons depuis des années maintenant. Mais ce que je crois aussi c’est que comme il y une instrumentalisation du Font National hier et du Rassemblement National aujourd’hui pour permettre à certains de rester au pouvoir il y a une instrumentalisation de l’Islam pour continuer des politiques mondiales désastreuses. De mon point de vue Al Qaïda, Daesch, Boko Aram, l’islamo fascisme sont quelque part un peu les enfants de la politique des Américains et de leurs alliés depuis la fin de la guerre froide. Ils sont aussi les enfants de l’échec du capitalisme, du communisme, du socialisme, de l’Islam à apporter du bien être matériel et spirituel à des millions de personnes qui vivent sur des territoires remplis de richesses auxquelles ils n’ont pas accès.

      Notes de lecture:

      https://www.france24.com/fr/20180515-irak-moqtada-sadr-chiite-religieux-populiste-legislatives-iran-etats-unis-corruption-abadi

      « Vers un nouveau Moyen Orient. La fin des chrétiens? » ISBN 2-905287-35-7 édité par AED Aide à l’Eglise en Détresse

      Aimé par 1 personne

    • Christophe dit :

      « Qui sont aujourd’hui nos alliés et nos amis »
      Je rappelle à lugardon qu’un État n’a ni amis ni alliés il n’a que des intérêts.

      Aimé par 1 personne

    • E Marquet dit :

      Curmudgeon,
      Je dois mal interpréter votre dernière phrase.
      Comment peut-on comparer et l’aspect guerrier et terroriste de l’Islam et la fable que la propagande islamiste et les islamo-gauchistes nous vendent d’un Islam des lumières, pacifique et tolérant, avec le programme de « socialisme à visage humain » porté par Dubcek, ce qu’on appellera le printemps de Prague, qui voulait entre autre, introduire la liberté d’expression et la liberté de la presse, cesser les écoutes téléphoniques et l’ouverture du courrier, instaurer une certaine liberté de circulation, et une autogestion économique. Printemps qui ne durera que sept mois et demi en 1968, les chars russes et ses alliés du pacte de Varsovie y ayant mis fin. Souvenons-nous de Jan Palach jeune étudiant pragois qui s’immolera en janvier 69 pour protester contre l’occupation soviétique.
      Il y a des parallèles qu’il vaut mieux ne pas tracer.

      Aimé par 1 personne

    • lugardon dit :

      Coucou, bonjour, vous avez raison de ne pas être d’accord avec moi. Si je viens lire et commenter le blog de Maxime Tandonnet c’est que ça m’intéresse les personnes qui ne pensent pas comme moi, n’analysent pas comme moi, savent des choses que je ne sais pas. Cela m’aide à y voir plus clair et à me positionner et à mieux comprendre notre monde qui n’en finit pas de finir alors que j’ai du mal à discerner celui qui vient. Meilleur ou pire que le celui de notre enfance? Pour ce qui est de votre j’aime c’est très simple vous revenez sur l’étoile jaune qui est devant votre j’aime, vous cliquez dessus et le j’aime que vous m’aviez accordé va disparaître…

      J'aime

    • lugardon dit :

      @Christophe, votre remarque a le mérite d’être claire et nette et … vraie probablement. Nous avons donc intérêt à être gentil avec l’Arabie Saoudite pour avoir accès à son pétrole, avec la Russie pour avoir accès à son gaz, avec l’Algérie pour avoir accès à son gaz et son pétrole. Et avec les Américains parce qu’ils sont plus forts et plus riches que nous et la liste est incomplète bien entendu.

      Lorsqu’il est venu en Lot-et-Garonne faire une conférence, le général Pinard-Legry nous a invité à lui poser des questions quand il a eu fini son exposé. Je lui ai donc demandé « Qui sont nos amis? nos alliés? » Il m’a répondu très brièvement: « La France ne peut compter que sur elle-même ».

      J'aime

    • Coucou dit :

      Bonjour André Lugardon, vous parler du future, avoir un éclairage, voici des liens pour éclairer le future que moi personnellement je vois sombre, merci de votre réponse pour mon étoile que j’espère pas encore jaune ! Damien

      https://www.valeursactuelles.com/societe/seule-la-moitie-des-francais-soutient-mila-et-le-droit-au-blaspheme-115692
      https://www.causeur.fr/affaire-mila-quotidien-islamisme-juifs-172175
      https://charliehebdo.fr/2020/02/actualite/droit-au-blaspheme-50%E2%80%89-des-francais-sont-pour-50%E2%80%89-des-francais-sont-contre/

      Aimé par 1 personne

  14. Koufra dit :

    Bonjour Maxime

    Cette affaire est bien entendu extrêmement grave car le pouvoir exécutif cherche à rendre les lois de la république compatible avec la charia et donc donne des gages aux islamistes.

    Le message est reçu et claire, tout ceux qui se dresseront contre l islamisme seront seuls.

    Concernant l « humoriste » de France Inter, il devrait effectivement au sens du droit être poursuivi puisque visiblement pour lui PD est une insulte qu’il attribue à Jesus… considérer ce la comme une insulte est contraire a la loi est traduit une vision pour le moins sectaire des choses.
    Courageusement bien entendu, il s’en prend à ceux qui tendent la joue gauche …. et pas a ceux qui tuent pour une blague mauvaise ou pas.

    Koufra

    Aimé par 2 personnes

    • Alain De Vos dit :

      Le malheureux vit dans les ténèbres. Qu’il lise au moins un des évangiles et il sera édifié sur les paroles prononcées. La lumière pourrait alors lui parvenir, c’est ce que je lui souhaite.

      Aimé par 1 personne

    • Koufra, si encore c’était drôle, mais c’est juste vulgaire. On confond trop humour et vulgarité.
      MT

      J'aime

  15. E Marquet dit :

    Il est bienvenu qu’une poignée d’intellectuels manifeste officiellement son inquiétude face à une liberté d’expression en voie de disparition, et au « deux poids/deux mesures » pratiqué par les instances dirigeantes et les tenants du bien. Ils sont peu nombreux à s’emparer du sujet et leur voix est bien ténue. La lâcheté du politique et de la justice n’est pas la seule à incriminer. Que dire de l’irresponsabilité des membres de l’Université complices de ces dérives par idéologie, de ces médias qui ânonnent un vocabulaire stéréotypé, dont ils ignorent ou dévoient le sens : laïcité, liberté de conscience, blasphème, valeurs, éthique, morale et autres.
    « Le concept de vérité est en train de disparaître » disait à son époque Orwell qui est remis au goût du jour.
    « Les errances morales et politiques commencent toujours par des délabrements linguistiques » pour P. Sloterdjik
    Nous sommes en pleine décadence. Les parangons de l’islam politique et religieux et leurs complices affichés ou passifs en France et dans toute l’Europe, nous entraînent vers les ténèbres et ce, au nom du progressisme, de l’humanisme et des Lumières. Le comble de l’ignorance ou de l’hypocrisie. Mais il est vrai qu’on ne voit jamais aussi bien la plus minime lueur que dans les ténèbres. Rien n’est perdu !!!

    Aimé par 3 personnes

  16. Timéli dit :

    La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu’on refuse (Julio Cortazar)…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.